Rendez-vous dans les abysses [PV : Hécate]
Filiorum ex Deorum
Bonjour et bienvenue sur Filiorum ex Deorum ! Inspiré des romans de Rick Riordan, ainsi que des films, le forum reprend la saga Percy Jackson. Viens vite nous rejoindre, qu'est ce que tu attends ? ♥️



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur Filiorum ex Deorum Invité ♥ !
Les nouveautés du mois d'avril sont par ici ! ♥
La Résistance est réouverte!
Mettez-vous sur votre 31 et venez participer au concours d'avatars spécial tapis rouge, juste ici ! ♥
Les groupes à privilégier sont: les Chasseresses, les Créatures et les Mortels ! ♥

Partagez| .

Rendez-vous dans les abysses [PV : Hécate]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité

MessageSujet: Rendez-vous dans les abysses [PV : Hécate] Mer 18 Déc - 19:57

PV : Hécate
~ Rendez-vous dans les abysses ~    


♦ Dans les profondeurs des enfers, entre plusieurs coulées de lave et des cadavres reprenant leurs nouvelles vies, Hadès était tranquillement assis dans son fauteuil, écoutant la symphonie des ombres prenant leur nouvelle forme dans la non-vie. Fumant paisiblement un cigare qui ne lui provoquait aucun effet dû à sa nature divine. Le feu dans l’âtre de son salon infernal crépitait doucement. Lorsque les dernières cendres tombèrent sur le sol de bois, le dieu se leva d’un mouvement brusque, brute c’était réellement sa manière d’être, en direction de l’extérieur de sa demeure des enfers dont il régnait en Maître incontestable. Il allait rendre visite à une autre déesse, aussi divinement belle que sa Perséphone adorée. Il n’avait remarqué ce détail que bien trop tard et l’avantage quand on est un Dieu c’est que contrairement à un mortel, on a le temps de se tromper.

L’Aîné traversait les longues allées sombres de son domaine, admirant d’un sourire machiavélique ce dont il était maître depuis bien longtemps. La vision aurait pu paraître horrifique pour n’importe qui, d’ailleurs nombre de personne avait perdu l’esprit en arrivant dans les enfers. Mais Hadès y était habitué et surtout trouvait une certaine beauté dans ce paradis de l’immondice et de la souffrance. Il continua son chemin jusqu’à une grande salle circulaire fermée par de lourde porte métallique aux gonds renforcés. L’intérieur était dans l’ambiance typique des enfers mais gardait une certaine classe. En tant que dieu des richesses, n’importe lequel de ses mobiliers étaient ornés d’or. Deux sièges faisaient face à une table basse posée sur un petit tapis couleur rouge sang couvert de divers motifs. Deux coupes et des fruits étaient sur la table.

Hécate était là, sur un des sièges, attendant le propriétaire des lieux. Hadès se lécha les babines à l’idée de passer un moment avec cette beauté divine et il s’avança vers le siège libre pour prendre place et s’arrêta un instant en tapant du talon sur le sol comme pour signaler sa présence. Puis il prit place en saisissant une grappe de raisin violet et commença à les déguster. Un instant plus tard, sa voix raisonnante retentit dans la pièce ayant jusque-là un silence de mort.


« Eh bien ma chère Hécate, Aphrodite elle-même aurait honte devant votre beauté. Le décor de mon royaume embellit la beauté de votre visage au point que tous les fils d'Apollon seraient en train de vous faire la cour s’ils vous voyaient en ce moment même. »

Il avait dit ceci sur un ton plaisantin typique de l’hypocrisie des Dieux entre eux qui était très peu le style d’Hadès. Le Dieu Infernal continuait sa dégustation en consommant désormais un peu de vin.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

MessageSujet: Re: Rendez-vous dans les abysses [PV : Hécate] Sam 21 Déc - 15:12

Au coeur des enfers, la magie n'est qu'écho
Rencontre avec le diabolique Hadès #1


Fixant mon reflet dans le miroir, je me sentis simplement différente. Mon index dessinait mes lèvres et descendait jusqu’au cou. En me rappelant de la veille, je mordis ardemment ma lèvre inférieure en devenant rouge pivoine. Qu’est-ce qui m’arrivait ? La question me parut une énigme or une voix profonde et intérieure en savait la réponse. Mais je ne voulus l’entendre, voulant rester dans le flou total et le découvrir de moi-même. Je pris entre mes doigts ma toge ébène et j’enfilai d’un coup. Mon corps fut au deux tiers couvert des noirceurs avec des embrassements par endroit. Mes cheveux étaient coiffés en cascade où une couronne fait de dizaine de chaine d’or entouré le dessus de ma tête. Un sourire satisfait illumina mon visage, me rappelant que j’avais rendez-vous avec le maître des lieux. Il n’y avait rien d’officiel dans tout ça, juste une envie de passer du temps en bonne compagnie. J’appréciais réellement la présence de ce démon, malgré ses airs supérieurs et machistes, il avait en lui de la sincérité dans ses mots. Même si on prenait plaisir à imiter nos frères dans le comportement de tous les jours d’où cette première raison d’habiter principalement dans cette demeure des enfers. L’Olympe me paraissait bien superficiel, avec tous ses gens, vous saluant avec envie et vous souriant d’un air hypocrite. Seul Zeus paraissait honnête avec moi, m’accordant bien souvent des entrevus. Mais ces derniers temps, avec le réveil de Chronos, il avait paru silencieux dont beaucoup d’autres Olympiens. Je comprenais un peu leur détresse et je savais que ce n’était que le début d’une longue histoire se répétant à travers les siècles. Je n’avais pas spécialement de mon destin, mais j’avais peur du destin de mes amis. Après tout, le sang des titans coulait dans mes veines et il me faudrait peu de temps pour qu’on me réintègre dans ce cercle vicieux, même si je devrais subir beaucoup de souffrances et beaucoup de moqueries. Je savais que personne ne voulait se séparer de la magie et ils le savaient que sans moi, elle serait bien faible et inoffensive.

Je mis un dernier collier d’or où un émeraude orné le dessus de ma poitrine avant de m’avancer vers le salon. Ma demeure était confortable, fait de marbre noir et d’or sur chacun des murs. Des tapis rouges créaient parfois une rupture avec cette noirceur et j’avais fait en sorte d’animer chacun de mes meubles. Animer dans le sens qu’il se mouvait selon mes envies comme les tableaux faisant office dans mon salon. Seule ma statue de la chimère était sans vie, car j’avais toujours la crainte qu’elle puisse violenter mes invités si cela m’énervait énormément. Je pris place dans l’un des deux fauteuils où sur la table était posée différent victuailles dont des fruits dans une coupelle, du vin à haute dose, des petits gâteaux savoureux et même une petite fiole d’un alcool fort et ravageur. Etant de dos à la porte, je mis en marche mes sens pour sentir le maître arrivé. Bien sûr, au bout des minutes s’écoulant et paraissant bien ennuyantes, je perdis le fil de ma concentration me laissant berner par l’un des tableaux représentant la naissance du monde. Puis, une porte s’ouvrit et des bruits de pas m’alertèrent de sa présence. Comme à son habitude, il tapa des talons pour annoncer sa présence et je le saluai avec beaucoup de respect en faisant mine de faire une sorte de révérence assise. Il ne lui fallut pas longtemps pour prendre place et faire comme bon lui semble en prenant entre ses doigts une gratte de raisin. Un silence profond s’installait dans la pièce malgré que j’entende le bruit de sa dégustation. Sa voix sombre et grave avec une pointe de plaisanterie annula ce calme. « Eh bien ma chère Hécate, Aphrodite elle-même aurait honte devant votre beauté. Le décor de mon royaume embellit la beauté de votre visage au point que tous les fils d'Apollon seraient en train de vous faire la cour s’ils vous voyaient en ce moment même. ». A ses paroles, un rouge s’installa sur mes joues et j’eus une réaction des plus étranges. Réellement, je cherchais des traits sur le visage d’Hadès ressemblant à ceux de Tyler, mais à grande déception, seuls ses cheveux et ses yeux correspondaient au jeune sang-mêlé. Un sourire satisfait s’afficha sur mes traits et en buvant un verre de vin venant tout droit des vignes de Dionysos, je répondis avec un peu d’hypocrisie. « Vous me rendez ravie. Votre présence aspire à ce royaume bien des plaisances, majesté. A ce mot, elle se mit à ricaner. Excusez-moi, mon comportement est des plus déplacés, j’espère ne pas vous avoir offensé. Je peux remettre en cause mon sang impur ne descendant pas de votre ligné royal. En tout cas, je remarque que vous paraissez enthousiasme de passer du temps en ma compagnie. ». Je finis goulument mon verre avant de me lécher mes lèvres avec gourmandise. « N’est-il pas excellent ce vin ? »


Revenir en haut Aller en bas

Invité

MessageSujet: Re: Rendez-vous dans les abysses [PV : Hécate] Mar 21 Jan - 20:51

PV : Hécate
~ Rendez-vous dans les abysses ~    


♦ Hadès consomma quelques fruits alors qu’il continuait de boire son vin. Hécate parlait de la même manière qu’Hadès avec cette pointe d’hypocrisie qui les liaient si bien tous les deux. Ce n’est pas qu’Hadès n’appréciait pas Hécate, pour être honnête c’était une bonne amie pour lui mais malheureusement le dieu des enfers entretenait avec les dieux qui le servent une relation de servitude particulièrement prononcé ce qui fait qu’un respect dans chaque parole est nécessaire. Il leur rend le même respect en retour bien entendu. L’avantage de ce genre de relation faisait que le tout restait très cordial et aucun de ses subordonnés ne dépassait ses droits, une crainte restait en permanence présente car vu que tout rapprochement trop intime est impossible, il est difficile de prévoir les réactions du maître des enfers. Hécate complimenta Hadès et le vin qui lui offrait, de sa voix sombre et intimidante, il répondit simplement.

« Un très bon vin, oui. »

Plusieurs secondes s’écoulèrent avant que le dieu impie reprit la parole.

« On dit que vous fréquentez mon fils Hécate, ce ne sont que des rumeurs je l’espère, il ne sied pas à Tyler d’entretenir une relation avec une déesse, il n’en est pas digne et encore moins de vous ma chère. Je vous sais au gré un peu confuse parfois mais n’allait pas me faire croire qu’un mortel a su vous manipuler. N’oubliez jamais que tel père tel fils et Tyler ne vous aimera que le temps que vous lui apportiez quelque chose en retour. »

A la fin de sa tirade, Hadès finit son verre de vin cul-sec avant de se resservir dans la foulée, il n’appréciait pas le fait que son fils ait l’honneur de se trouver avec une déesse, cela gonflerait bien trop son égo et rendrait tout plan de la part d’Hadès à son propos moins facile si une déesse s’en mêle. C’était son fils et donc sa propriété, il ne voulait que personne d’autre que lui influence son existence. Et puis ayant connu les plaisirs charnelles aux côtés d’Hécate, Hadès était également un peu jaloux de l’amour qu’elle lui portait. Même s’il pouvait quand il souhaitait renouer ce genre de relation avec la déesse de la magie, elle n’en était en rien amoureuse.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

MessageSujet: Re: Rendez-vous dans les abysses [PV : Hécate] Mar 28 Jan - 19:22

Au coeur des enfers, la magie n'est qu'écho
Rencontre avec le diabolique Hadès #1


Le regard ténébreux d’Hadès me regardait par moment, m’offrant une vue sombre et chaotique de la vie monotone des enfers. Avais-je peur à ce moment ? Je ne le savais pas, j’appréciais sa présence, cela me donnait un peu de vie social mais je cachais quelque chose en moi qui pourrais le mettre en colère. Je redoutais plus que tout, sa colère car les dieux sont connus pour être colérique mais Hadès est en haut du podium, rien que de l’imaginer avec son regard rouge et son expression à faire pâlir me donnait des frissons. Mon seul réconfort était le vin que je tenais entre mes doigts et que je dégustais petit à petit en observant les faits et gestes de mon invité. Or, en entendant la voix sombre et intimidante d’Hadès, j’eus envie de me mettre à genoux et de lui demander sa clémence. « Un très bon vin, oui. ». A cette phrase, j’eus un léger soupir, me rassurant un peu de la tournure de cette visite. Mais après plusieurs secondes, il reprit de nouveau. « On dit que vous fréquentez mon fils Hécate, ce ne sont que des rumeurs je l’espère, il ne sied pas à Tyler d’entretenir une relation avec une déesse, il n’en est pas digne et encore moins de vous ma chère. Je vous sais au gré un peu confuse parfois mais n’allait pas me faire croire qu’un mortel a su vous manipuler. N’oubliez jamais que tel père tel fils et Tyler ne vous aimera que le temps que vous lui apportiez quelque chose en retour. ». Pendant qu’il avait la parole, je crus mourir sur place et ma bouche formait un rond avant de vider d’un coup mon verre. *Il le sait, il le sait… Ô Aphrodite, je t’implore pour que l’amour vainque la colère et chère Athéna, prête-moi de ta sagesse… Respire Hécate, respire…*. Ne trouvant aucune solution, je me levai de mon siège et je me mis à genou, aux pieds du dieu des enfers. Mes yeux fixèrent le sol fait de marbre noir en cherchant de belles paroles pour me défendre. Je ne pouvais lui mentir davantage sur la relation que j’entretenais avec son fils, c’était légitime de sa part d’être au courant… Même si je devrais subir une quelconque punition, je l’accepterais par amour pour Tyler et par respect pour Hadès. La dernière phrase de ses paroles, je l’ignorais simplement car je commençais à connaître Tyler et il était loin d’être comme son père.

Je pris une inspiration et je le fixais d’un regard implorant. Je me montrais faible face à lui et s’il le voulait, il pourrait me mettre à l’écart un long moment. D’une voix sincère et douce, je m’exprimai. « Je vous demande votre grâce, majesté. J’ai à vous avouer un péché… Je serrais les dents avant de poursuivre. Je me suis éprise de votre fils et il m’est impossible de vivre sans lui dorénavant. Hadès, j’aimerais au plus profond de mon cœur que vous acceptiez cette relation car même si vous m’interdisez de le voir, je vous désobéirai… Puis, n’est-ce pas moi qui est indigne de lui, il est quand même votre fils et il a du sang d’un des trois grands… Il est un prince des enfers et je ne suis que l’une de vos serviteuses. Je le regardais avec une larme à l’œil et je mis mes mains en forme de puits. Punissez moi, si cela est nécessaire, mais ne lui faites pas de mal… ». J’avais essayé d’être le plus clair possible mais je ne savais comment il allait réagir. Une part de moi avait goût à l’espoir alors que l’autre implorait déjà la miséricorde.


Revenir en haut Aller en bas

Invité

MessageSujet: Re: Rendez-vous dans les abysses [PV : Hécate] Jeu 27 Mar - 20:47

PV : Hécate
~ Rendez-vous dans les abysses ~    


♦ Le portrait d’Hécate se dématérialisait devant Hadès, passant de son sérieux impassible mais amical à une tristesse, un désespoir pitoyable. Elle devenait au fur et à mesure de ses mots de plus en plus irrationnel, preuve de l’amour qu’elle portait pour Tyler, prête à tout sacrifier comme quelqu’un qui aime réellement, le mettant comme la priorité de sa vie aussi divine et agréable soit-elle ou aussi stressante et misérable qu’elle peut être par d’autre. Hadès comprenait l’amour que nourrissait Hécate, les raisons qui la poussait à s’exposer autant face à lui, pour ce qui semble être un caprice, la compagnie d’un demi-dieu est normalement insignifiant pour une déesse, mais elle était éprise de lui comme elle le dit et ça personne ne pourrait s’y opposer. Le visage d’Hadès restait parfaitement neutre, stoïque alors que son amie faisait appel à sa compassion, à sa pitié et tout autre sentiment qu’un ami normal aurait été en état de ressentir. Malheureusement pour elle, c’était Hadès qui se trouvait en face d’elle, il aimait certes Hécate comme une sœur, il ne pouvait pas se déroger à sa réputation et sa punition se devait être exemplaire, être éprise de son fils et vivre une relation sans son accord ne pouvait être pardonné ainsi.

Hadès la laissa terminer sa tirade et agita frénétiquement les doigts de sa main alors qu’un silence commençait à s’installer dans la pièce, une énorme bourrasque de feu sortit d’une des cheminées et la table sur laquelle était posé le plateau de fruit ainsi que les verres de vin carbonisa sur place laissant seulement un tas de cendre aux pieds des deux dieux. Hadès saisit de sa main gauche Hécate au niveau du menton, rapprochant son visage du sien qui a maintenant une expression de colère bien marquée, les canines pointant légèrment à l’extérieur et les yeux remplit de haine. Pendant quelques secondes, il la regarde ainsi, quelques centimètres séparant leurs deux têtes. Puis la colère se dissipe peu à peu et les flammes de la cheminée redeviennent calmes. Hadès affiche un regard un peu plus neutre puis un sourire et souffle un air particulièrement chaud au visage d’Hécate. Il approche lentement sa bouche de l’oreille de la déesse de la magie et murmure simplement.

« Je vais t’autoriser à voir mon fils, à lui parler. »

Le dieu des Enfers relâche peu à peu son étreinte au niveau de son menton et se décroche d’Hécate, un sourire amical aux lèvres. Au moment où sa main se détache de la chair de la déesse, il la pousse violement sur le sol, son regard plein de haine de nouveau sortit, Hadès se met à léviter légèrement en l’air alors que toute la pièce commence à brûler, le feu des enfers la consumant peu à peu, du bois des chaises jusqu’au tissus des rideaux. Il continue de parler, mais cette fois-ci non pas dans un murmure mais dans un hurlement d’une voix démoniaque, intimidante et imposant sa volonté à la déesse.

« Mais je te maudis Hécate, de m’avoir mentit ! Je t’interdis un quelconque contact physique avec mon fils ou bien j’ouvrirais moi-même une de mes portes vers le tartare pour t’y enfermer ! »

La pièce a désormais complètement pris feu, la chaleur est étouffante et une fumée suffocante inonde la pièce mais semble s’arrêter à proximité des deux dieux, comme-ci leur divine aura les protéger ou que simplement tous les éléments des Enfers obéisse au dieu de la richesse. Il surplombe toujours Hécate, attendant sa réaction de son regard colérique.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

MessageSujet: Re: Rendez-vous dans les abysses [PV : Hécate] Ven 28 Mar - 21:45


Une rencontre pas très sympathique



►Si seulement c'était simple...◄ 

Si vous pensez que ma vie est tranquille vous vous détrompez ! Je travaille, je travaille et je travaille...pas en cours comme tous les mortels, non, mais aux enfers. L'endroit le moins fréquenté du monde ! Enfin le moins fréquenté par des vivants. J'ai toujours quelque chose à faire. Quand je ne passe pas du temps à m’entraîner, à m'occuper des monstres, ou à aider Thanatos et bien je suis dans le palais. Pour une fois j'avais fini en avance mon travail (chose exceptionnelle au passage). J'avais donc du temps pour moi. Et je savais déjà ce que j'allais faire: me reposer ! J'avais besoin de sommeil. Rien que ça. J'avais fais tellement de nuit blanche que ça ne se comptait plus. J'étais donc allongé bien tranquillement sur mon lit double, entrain de manger du pop corn et entrain de regarder la télé. Il n'y avait rien d’intéressant ce jour là, tous les programmes télé étaient presque les mêmes. Ça pouvait se résumer par: journal télévisé, série américaine ou encore dessin animé. Personnellement je choisissais toujours les actualités. J'aimais bien voir ce qu'il se passait au dessus. Parfois j'en rigolais, c'était franchement pathétique. Si on m'avait dit que cette journée allait être aussi mouvementé que les ragots des mortels je ne serais pas resté entrain de manger dans ma chambre...

Je humais l'air et sentis une odeur acre, très forte. C'était celle de la fumée ! Au début je n'avais pas très bien capté, après tout on est aux enfers, c'est normal qu'il y ai une odeur de brûlé. Mais là j'avais l'impression que c'était tout près. Mais alors vraiment tout près. Je me levais donc et posais mon oreille contre la porte en essayant d’entendre ce qu'il se passait. Je sursautais en entendant crier. Ça c'était mon père, pas de doute. Plus grincheux que lui ça n'existe pas ! Avais-je fais quelque chose de mal ? Je n'avais rien à me reprocher en tout cas. Après toutes les menaces de mort qu'il m'a faite je suis prêt à tout ! J'enfilais rapidement ma veste et mes chaussures et partis en trombe rejoindre mon père. J'étais à mi chemin quand je vis des énormes flammes sortir de sa demeure. Ça c'était TRES mauvais signe. En me concentrant pour entendre la conversation j'entendis une petite voix, féminine cette fois-ci. Mais....elle me disait quelque chose...c'est Hécate !!! Qu'est ce qu'il lui fait ?! Je saisis la poignée et ouvris d'un coup la porte, découvrant la scène, repoussant la fumé avec mes pouvoirs.

-Père ! Mais que faites-vous ?! *je lançais un regard à Hécate, comprenant soudain le sujet de leur conversation, et pourquoi ça avait mal tourné* C'est à propos d'elle et moi c'est ça ? Et bien je tiens à m'exprimer !

J'avançais, d'un pas assuré en direction des deux dieux, mais j'avais quand même peur. Je sais qu'il ne me fera pas de mal à moi, mais à Hécate ce n'est pas aussi sur...je m'interposais donc entre elle et lui pour l'empecher d'avancer plus. 

-Stop ! Ne la touche pas ! Je t'en supplie ne fait pas de mal à ce qu'il y a de plus cher à mes yeux. Je suppose que tu ne voudrais pas blesser ou faire de mal à ton seul fils ? A moins que tu ne sois aussi cruel que les autres dieux te laisse paraître ! Tu critiques Poséidon et Zeus mais tu es pareil ! Tout aussi cruel et perfide ! Ne la traite pas ainsi...elle n'est pas une vulgaire chose. La preuve tu es bien content quand elle est là pour te servir ou être à tes ordres !

Mes yeux devinrent rouge et mon corps n'était plus qu'un grand tas de flamme. J'étais au summum de ma colère. J'étais dans un état second. Peut être que j'étais aller un peu loin mais je me devais de la défendre. Il s'énerve sans comprendre. Elle fait ce qu'elle veut après tout...puis zut de quoi il se mêle !

(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas

Invité

MessageSujet: Re: Rendez-vous dans les abysses [PV : Hécate] Sam 29 Mar - 22:08

Au coeur des enfers, la magie n'est qu'écho
Rencontre avec le diabolique Hadès #3


Je sentais une pression montée au fond de moi. Mon corps tout entier succombait petit à petit à l’appréhension puis à la panique. Je n’aimais pas ça et le silence ne m’annonçait rien de bon. Mes yeux continuaient de fixer son visage en captant la moindre de ses expressions faciales. Malheureusement, il ne laissait jamais rien filtrer et j’abandonnais bien vite cette idée de deviner les prochaines minutes. Même mon cœur avait abandonné la bataille car il battait vite et sans modération. L’un de mes sens s’allume et je pus constater une hausse de la température puis l’odeur de cendre. Je n’osais pas détourner le regard de peur qu’il en profite. Seulement, lorsqu’il me releva légèrement le menton avec sa main gauche et m’approcha vers son visage, je pus apercevoir avec effroi les traits colériques d’un Hadès en colère. J’en eus un frison et je dus baisser les yeux car j’étais incapable de regarder ses yeux pleins de haine. Je sentis un simple souffle chaud avant que le son de sa voix murmure dans mon oreille. « Je vais t’autoriser à voir mon fils, à lui parler. »

A cette phrase, je fis un petit cri d’étonnement le dévisageant de mes grands yeux bleus n’y croyant qu’à moitié. Se moquait-il de moi ? Pourtant, le sourire qu’il affichait, semblait sincère. Je ravalais ma salive tout en calmant les battements de mon cœur. Il se détacha petit à petit de moi mais je ne m’attendais pas à ça. Mon corps fut projeté vers le sol avec violence. Ça ne sentait pas bon, il se jouait de moi et j’allais être la victime de sa colère. Je ne relevais pas les yeux fixant le marbre noir et sentant la peur se propageait dans tout mon corps. L’air autour de moi se comprima de pouvoir avant que la pièce s’embrase de milliers de flammes. J’entendais le bruit du bois se craquer et se démembrer sous la chaleur du feu. La pièce n’était plus qu’un bain de feu et de colère où j’étais là, au milieu de ce chaos et sentant le regard haineux du dieu des enfers. Je me sentais faible, tellement faible face à cet être car il avait le pouvoir de me réduire en poussière. Un hurlement déchira le silence, un hurlement aussi froid que l’acier mais aussi chaud que le magma. Il était strident mais surtout il me terrifiait. Les larmes au coin de mes yeux me brûlaient et je ne pus empêcher cet élan émotionnel. Je perdais tout contrôle et même mon aura semblait s’affaiblir car je pouvais sentir les caresses brûlantes du feu. Ses paroles étaient des milliers de lame s’enfonçant dans chaque partie de mon corps. « Mais je te maudis Hécate, de m’avoir mentit ! Je t’interdis un quelconque contact physique avec mon fils ou bien j’ouvrirais moi-même une de mes portes vers le tartare pour t’y enfermer ! » Je n’y croyais pas mais pourtant c’était la réalité. J’avais été maudite à cet instant sentant le sens véritable de ce mot. Mais le pire était cette interdiction et la menace si je ne m’y soustrayais pas.

Ô miséricorde… Qu’avais-je fait pour en arriver là ? Je le savais pourtant, je savais ce qui me coûtait et pourtant la passion avait été plus forte. J’étais éprise d’un homme au sang d’un homme cruel et puissant et il m’était maintenant impossible de voir ma vie autrement qu’avec lui. Je ne pouvais accepter cette interdiction mais je n’avais pas la force de me lever et d’exprimer mon refus. Je ne faisais pas le poids ; puis après tout, j’étais une simple déesse mineure étant au service des trois grands et dépendant de leur bonté commune. Mais il ne m’était encore jamais arrivé de les décevoir ou encore pire d’être maudite. Ce n’était pas juste, pendant toutes ces années de loyauté, me voilà à présent menacer d’aller à la prison des immortelles pour un amour soi-disant interdit. Or, tout d’un coup, je fus totalement surprise de voir débarquer Tyler. Cela eut l’effet de m’envoyer une décharge et de me rappeler la raison de cette histoire. Tout en écoutant ces paroles, je me mis accroupis, réfléchissant sur ce que je pouvais faire encore. « Père ! Mais que faites-vous ?! *il me lança un regard comprenant soudain le sujet de notre conversation, et pourquoi ça avait mal tourné* C'est à propos d'elle et moi c'est ça ? Et bien je tiens à m'exprimer ! » A ce moment, j’étais fier de lui, il était courageux, bien plus courageux que moi et je pouvais sentir à travers cette détermination ses sentiments à mon égard. Je l’observais d’un air admirable tout en le voyant s’approcher de nous et se placer devant moi. Il se plaçait tel un bouclier et une part de moi le remerciait. « Stop ! Ne la touche pas ! Je t'en supplie ne fait pas de mal à ce qu'il y a de plus cher à mes yeux. Je suppose que tu ne voudrais pas blesser ou faire de mal à ton seul fils ? A moins que tu ne sois aussi cruel que les autres dieux te laissent paraître ! Tu critiques Poséidon et Zeus mais tu es pareil ! Tout aussi cruel et perfide ! Ne la traite pas ainsi...elle n'est pas une vulgaire chose. La preuve tu es bien content quand elle est là pour te servir ou être à tes ordres ! » Pourtant, à ces mots, j’avais peur de réaction d’Hadès. Il détestait qu’on parle de ses frères et cette comparaison pouvait soit le calmer, soit l’énerver davantage. Malgré ces circonstances me mettant dans un énorme problème, je pus constater un point en commun entre les deux : la colère les rendait aussi rouge et aussi flamme. Il était temps que j’agisse un peu et je dus prendre mon courage à deux mains pour me relever et affronter le regard colérique de cet homme. D’une main agile, j’enlevais de ma robe les cendres qui s’y étaient déposés puis je me plaçais à côté de Tyler. Une nervosité me prit par surprise et je me mis à dandiner sur moi-même. Que devais-je dire ? Etais-je assez sage pour négocier quelque chose d’impossible normalement ? Hadès était un vrai monstre en affaire et ma sensibilité ne lui avait rien fait. Que me restait-il ? Je n’avais aucune porte de sortie et mon bonheur se jouait à cet instant précis. Je ne pouvais laisser filer cette chance d’être enfin heureuse et surtout pas à cause du fait qu’il n’avait pas donné son accord pour notre relation. Réveille-toi, avais-je envie de me dire.

Je me mis à genou tout en le fixant d’un regard neutre mais déterminé. Aucune expression particulière ne venait s’afficher sur mes traits, seul le battement affolé de mon cœur trompait mon assurance. Je toussotais un peu pour que ma voix ne soit pas rauque et je me jetai enfin à l’eau. « Je sais que j’ai eu tort de vous mentir et de vous cacher cette relation. Mais il ne m’était pas facile d’aborder ce sujet car je craignais par-dessus toute votre colère. J’ai beaucoup de respect pour vous et j’ai toujours montré une belle image de votre personne. Vous n’êtes pas qu’un être de colère juste un homme exprimant sa puissance par cette émotion. Mais le pire dans tout cela est que je ne peux me résoudre à suivre votre interdiction. Vous me présentez une pomme belle et juteuse et pourtant vous m’interdisez de la goûter. C’est cruel et vous devez connaître mieux que moi l’histoire d’Adam et Eve. Vous pouvez me maudire autant que vous voulez mais le désir sera toujours plus fort. Je suis prise au piège sans aucune issus de secours. Puis, pour toutes ces années de servitude, ne pouvez-vous pas changer d’avis et accepter que je sois avec votre fils. Si pour cela, je dois vous rendre un service, je serai prête à tout pour vous servir et pouvoir vivre tranquillement au côté de Tyler. » Après ce long discours, je repris ma respiration et je gardais mon regard fixé sur celui d’Hadès. J’avais tout à perdre mais je pouvais aussi gagner cette libération.


Revenir en haut Aller en bas

Invité

MessageSujet: Re: Rendez-vous dans les abysses [PV : Hécate] Ven 18 Avr - 21:22

PV : Hécate & Tyler
~ Rendez-vous dans les abysses ~    


♦ Hadès resta pensif un instant lorsque son fils fit irruption dans la pièce, il n’était pas le genre de Père qui frappe ses enfants, même pas du tout. Car la violence est l’arme du faible, de celui qui n’est pas assez intelligent pour punir d’une autre manière, par contre comparer la cruauté d’Hadès à celle de Poséidon et Zeus était une insulte et peut être était-il temps pour le Dieu de la mort de rappeler à la chair de sa chair à quelle point sa cruauté était supérieure. Il examinait les alentours carbonisant avec attention, tapant du pied d’un coup sec alors qu’Hécate prenait la parole, les lieux reprirent leur forme originelle et une grappe de raisin apparut dans la main du Maître des lieux qui en attrapa un raison pour le porter à ses lèvres et goûter le jus onctueux de ce fruit. Une fois que le silence eut pris place dans la pièce, Hadès mâchouillât bruyamment l’air complètement neutre, regardant son fils bouillant de colère. Le Dieu des enfers fit quelques pas vers Hécate, ne lâchant pas Tyler du regard, il saisit la Déesse au niveau des joues et lui leva le visage et tourna son regard vers elle.

« Chhhhhhht… »

D’une voix très apaisante, il approcha son visage de son amie et lui dépose un petit baiser sur les lèvres sachant pertinemment que ce geste attiserait la rage de son fils et c’est exactement ce qu’il voulait, car de la rage de vaincre, il allait en avoir besoin. Hadès lâcha Hécate, portant sur elle un regard avec une once de compassion hypocrite et il se tourna vers Tyler. D’une voix autoritaire alors que la porte claquait derrière son fils, il entreprit de répondre.

« Tu veux vraiment cette femme au point de t’opposer à moi ? Je peux savoir d’où tes petits désirs de mortel osent convoiter une déesse ? Une des femmes qui me sert !? »

Hadès fit quelques pas vers le demi-dieu en agitant la main le faisant s’envoler en l’air et perdre le contrôle de ses mouvements. Il examina son fils qui était en position surélevée par rapport à lui et d’un claquement de doigt, le Dieu des Enfers se transforma en un gigantesque Démon à la peau rouge-noire avec les yeux dorés, des sourcils noirs très prononcés, de gigantesques canines qui pourraient arracher la tête d’un homme d’un mouvement, un corps très musclé couvert de cicatrice, deux énormes cornes abimée, celle de gauche étant brisée. La créature mesurait pas loin de quatre mètre et portait un énorme marteau dans sa main droite, symbole de son habilité à juger. Il jugea son fils de sa forme démoniaque, inspirant la terreur à quelconque personne la voyant. Il expira un souffle extrêmement chaud sur son fils avant de reprendre d’une voix bien plus grave.

« Tu as tord mon fils, je suis bien plus cruel que ces deux-là.. Mais contrairement à eux je suis juste. Si tu veux être apte à courtiser une déesse, tu devras me prouver que tu es assez intelligent, courageux et fort pour la mériter. Mais sache que si tu échoues à une de mes trois épreuves, je te tuerais, ni plus ni moins et Hécate deviendrait ma deuxième femme, obligée de m’aimer comme elle t’aime. Oserais-tu accepter une telle chose ? Mes épreuves seront dures, tu devrais être aussi fort qu’un dieu pour y arriver. »

Hadès expira un nouveau souffle chaud sur son fils, arrêtant la télékinésie pour le faire tomber sur le sol et il balança seulement quelques mots à celle qui serait peut-être sa prochaine femme.

« Quand à toi, je t’autoriserais une faveur par épreuve, elle ne devra cependant pas lui assurer la victoire, si je la juge trop puissante, j’aurais le droit de lui rajouter une opposition. »

Le démon recula de quelques pas, pris son marteau à deux mains alors qu’une énorme estrade apparut au milieu de la pièce renversant les deux fauteuils et la table où il y avait le vin et les fruits. Au milieu de cette estrade se trouve un énorme cercle de métal de la taille de la tête du marteau. Hadès s’approche, tournant le dos à la déesse et au demi dieu, attendant leur réponse dans un silence de mort.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

MessageSujet: Re: Rendez-vous dans les abysses [PV : Hécate] Sam 19 Avr - 19:21


Une rencontre pas très sympathique



►Si seulement c'était simple...◄ 

Comment se permettait-il d'embrasser ma tendre et chère devant moi ?! Ma rage fut si immense que je ne pus retenir un grognement de colère. Il tourna sa tête perfide dans ma direction et fit claquer la porte qui se situait derrière moi avant de me lancer avec autorité:

« Tu veux vraiment cette femme au point de t’opposer à moi ? Je peux savoir d’où tes petits désirs de mortel osent convoiter une déesse ? Une des femmes qui me sert !? »

Je fis un pas en avant, près à le défier avant qu'il ne me fasse planer au dessus du sol. C'était peut être un dieu mais il ne valait pas mieux que moi ! Il prit alors sa forme habituelle, celle d'un démon gigantesque en espérant m'effrayer. Pfff...dois-je lui rappeler que moi aussi j'ai ce pouvoir ? Et que je n'ai pas peur des monstres, encore moins de lui ? Rouge de colère je pris la forme d'un énorme dragon de la même taille et reçu un souffle chaud. Pas de problème je résiste à la chaleur ! Son petit jeu d'intimidation ne m'atteignait pas. Cette femme, comme il le dit si bien, vaut bien plus que lui. Il a beau être mon père et mon plus grand exemple il y a des fois où je ne le comprends pas. Je tiens de lui ? Pourtant, moi, je sais décerner la volonté amoureuse. C'est peut être ce qu'il lui manque en faite. L'amour...
Il continua à me parler:

« Tu as tord mon fils, je suis bien plus cruel que ces deux-là.. Mais contrairement à eux je suis juste. Si tu veux être apte à courtiser une déesse, tu devras me prouver que tu es assez intelligent, courageux et fort pour la mériter. Mais sache que si tu échoues à une de mes trois épreuves, je te tuerais, ni plus ni moins et Hécate deviendrait ma deuxième femme, obligée de m’aimer comme elle t’aime. Oserais-tu accepter une telle chose ? Mes épreuves seront dures, tu devrais être aussi fort qu’un dieu pour y arriver. »


Des épreuves ?! Comme si travailler pour lui n'était pas déjà assez suffisant. Cette déesse ne lui appartenait pas, comment osait-il la traiter comme un vulgaire bien ?! Je vais lui montrer que même si j'ai beau être un simple mortel je ne suis pas pour autant un faible. Loin de là ! Hadès se tourna ensuite vers Hécate en enlevant le pouvoir de télékinésie qui me faisait décoller du sol. Je retombais alors sur mes grosses pattes de dragon et donna un coup dans le sol en le regardant droit dans les yeux quand il eu finit de parler à MA femme:


-Je préfère mourir plutôt que de l’abandonner et de te la laisser ! La mort est beaucoup moins douloureuse que ça ! Cette femme, comme tu dit, ne t'appartient pas, elle t'a servit comme il se doit et moi j'exécute n'importe quel de tes ordres. Ne crois-tu pas que tu en demandes trop ? Tu es surement plus cruelle que Zeus et Poséidon réunit mais pas plus intelligent ni même admirable. Vous les dieux vous êtes tous pareil. Fait moi ce que tu veux je tiendrais, pour elle ! Car elle est le sens de ma vie, tout comme je suis lié aux enfers. Préoccupe toi plutot de Perséphone et pas de cette si belle créature ! *je tournais la tête vers Hécate* Si je meurt et bien...je trouverais un moyen de te revoir, jamais je ne te lâcherais, que je sois en vie, ou mort !


Je repris ma forme normale et planta violemment mon, anciennement son, épée dans le sol, ouvrant une faille énorme dans la pièce. Je ne l'avais jamais vu aussi cruel. Était-il vraiment comme les autres le décrivaient ?C'est à dire sans cœur ? J’espérais qu'il n'était pas comme le stéréotype qu'en avait fait les humains, et pourtant...


- L'amour est plus puissant que la peur. Alors oui j'accepte tes épreuves !

Je ne pus m’empêcher de regarder ma pauvre petite Hécate du coin de l'oeil. Jamais, et pour rien au monde, je ne la laisserais avec lui. Il ne la mérite pas. Et elle n'a pas à être traité ainsi toute sa vie immortel. Chaque dieu à un défaut énorme, une part de lui même qui fait qu'il est différent des autres dieux. J'avais trouvé celui de mon père: il n'aime pas. Son seul but c'est de posséder et de régner. Les deux autres grands l'ont peut être trahi mais il ne vaut pas plus qu'eux...L'Olympe est tombé bien bas...


(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas

Invité

MessageSujet: Re: Rendez-vous dans les abysses [PV : Hécate] Mer 30 Avr - 23:21

Au coeur des enfers, la magie n'est qu'écho
Rencontre avec le diabolique Hadès #4


Mes yeux bleus regardaient le moindre des gestes du dieu des enfers. Mon degré de panique avait baissé laissant place à un goût amer de l’espoir et de la fatalité aussi. J’appréhendais et c’était bien la première fois que je m’opposais de cette façon à lui. J’avais toujours été des plus serviables, loyales et lui donnant tout ce qui souhaitait dans la limite du possible. Je n’avais pas toujours été sage, me laissant succomber par mes désirs et mes envies de femme. J’étais une déesse comme une autre, seulement, je n’avais jamais été mariée et donc je pouvais goûter à tout sans modération. Bien sûr, j’avais toujours été des plus raisonnables et je ne regrettais jamais mes choix. Comme à ce moment, alors que la pièce se reformait à l’image que j’en avais donnée, il me saisit au niveau des joues et me leva ma tête pour que je le fixe. A mon grand étonnement, sa voix était des plus apaisantes ce qui sentait le mauvais coup. La surprise fut que je reçus de sa part un baiser sur mes lèvres. A ce moment, je devins rouge et je reculai d’un pas le regardant avec incompréhension. Pourtant, en tournant ma tête vers l’homme que j’aimais, je compris ce qu’il voulait faire le vicieux. Il s’amusait avec les nerfs de Tyler mais avec un but précis dont j’ignorais encore. En signe de nervosité, je serrai les tissus de ma toge tout en attendant la voix d’Hadès. Celle-ci fut spontanée et des plus autoritaires. Je connais ce ton et il l’utilisait pour se faire comprendre et déstabiliser son locuteur. « Tu veux vraiment cette femme au point de t’opposer à moi ? Je peux savoir d’où tes petits désirs de mortel osent convoiter une déesse ? Une des femmes qui me sert !? »  Ces mots me faisaient mal car il savait ce qu’il voulait en fin de compte. Je me sentais idiote mais je n’avais pas le choix de suivre les futures directives. Il s’avança vers mon amoureux et le fit léviter dans l’air. Un souffle de pouvoir entoura toute la pièce et la forme qu’il prit, ne m’étonna guère malgré qu’une goutte de sueur dévale le haut de mon front. Je détestais quand il prenait cette forme de démon et les siècles passaient à le voir ainsi ne m’avait pas enlevé cette once de peur qui me parcourait en le voyant aussi maléfique. Il sentait la puissance, la justice et la cruauté. Les trois choses dont un homme pouvaient avoir peur car toutes pouvaient mener à une mort certaine. Tyler se transforma en un gigantesque dragon, tous deux se ressemblaient à ce moment car ils jouaient avec l’effroi de leur ennemi. J’étais admirative par le courage de mon sang-mêlé et cela me rendait encore plus fière de lui. Pour moi, il n’était pas un simple demi-dieu, mais bien plus, bien au-delà des divinités, il représentait pour moi, cette lumière qui brille et qui vous recouvre d’un sentiment particulier : l’amour.

Hadès souffla un flux de chaleur sur le visage de son fils avant qu’il ne prenne la parole d’une voix plus grave et plus imposante. « Tu as tord mon fils, je suis bien plus cruel que ces deux-là.. Mais contrairement à eux je suis juste. Si tu veux être apte à courtiser une déesse, tu devras me prouver que tu es assez intelligent, courageux et fort pour la mériter. Mais sache que si tu échoues à une de mes trois épreuves, je te tuerais, ni plus ni moins et Hécate deviendrait ma deuxième femme, obligée de m’aimer comme elle t’aime. Oserais-tu accepter une telle chose ? Mes épreuves seront dures, tu devrais être aussi fort qu’un dieu pour y arriver. » Je restais sans voix en me demandant si tout ce que je venais d’entendre, était bien réel. Malheureusement, c’était le cas et je me sentais comme un objet qu’on utilise sans prendre compte de ses émotions et sentiments. Ses dernières paroles me laissèrent indifférente réfléchissant à la manière dont je devais réagir. Je marchais d’un pas lent à travers la salle lançant des regards à Hadès puis à Tyler. Je restais silencieuse comme si je me trouvais dans ma bulle et je m’interrogeai sur un futur qui pouvait être compromis. Je ne pourrais pas accepter le fait que Tyler meurt et en plus le fait de devenir la seconde femme d’Hadès. Cela me rendait folle et je n’avais aucune carte en main pour renverser la tendance. La voix de Tyler me troubla dans ma réflexion mais je l’écoutais attentivement tout en sentant mon cœur se calmer de lui-même par sa seule présence. « Je préfère mourir plutôt que de l’abandonner et de te la laisser ! La mort est beaucoup moins douloureuse que ça ! Cette femme, comme tu dit, ne t'appartient pas, elle t'a servit comme il se doit et moi j'exécute n'importe quel de tes ordres. Ne crois-tu pas que tu en demandes trop ? Tu es surement plus cruelle que Zeus et Poséidon réunit mais pas plus intelligent ni même admirable. Vous les dieux vous êtes tous pareil. Fait moi ce que tu veux je tiendrais, pour elle ! Car elle est le sens de ma vie, tout comme je suis lié aux enfers. Préoccupe toi plutôt de Perséphone et pas de cette si belle créature ! *Il tournait la tête vers Hécate* Si je meurs et bien...je trouverais un moyen de te revoir, jamais je ne te lâcherais, que je sois en vie, ou mort ! » Ses paroles me donnèrent un peu de courage et d’espoir car j’étais sûre d’une chose : il m’aimait et je l’aimais. Cette simple chose pouvait nous assurer un destin meilleur et donc la réussite de ces épreuves. A ce moment, il reprit sa forme humaine et il planta son épée dans le sol faisant apparaître une faille. Puis, il dit ces derniers mots. « L'amour est plus puissant que la peur. Alors oui j'accepte tes épreuves ! » Je pus remarquer un regard de sa part et je ne pus m’empêcher de m’approcher de lui. Je baissai la tête, oubliant un instant la présence d’Hadès, m’adressant seulement à l’amour de ma vie. Je déposais avec tendresse une main sur son épaule tout en parlant d’un ton assurant et doux. « Tyler, même si je t’aime de tout mon être, je ne peux accepter que tu risques ta vie pour moi ! Déjà que l’idée de te perdre m’est juste insupportable alors je ne veux pas que cela arrive aussi vite. Je m’approchais de son oreille et je lui soufflais ces mots. Par moment, j’aimerais être une simple mortelle, tout serait plus simple, toi et moi, sans aucun obstacle avec une vie ensemble devant nous… » En me détachant de lui, je déposais un baiser timide sur sa joue et je me retournais pour faire face à un Hadès quelque peu impatient et attendant notre verdict. Je fis un pas, puis deux, pensant au passage à refermer cette faille d’un coup de claquement de doigt. Je fixai le dieu des enfers et je fis au passage une référence. Je fis apparaître entre mes mains un verre rempli de nectar et j’en bus une longue gorgée tout en gardant un regard sur le démon. Puis, réduisant en miette le verre et écrasant les derniers morceaux au sol, un sourire hypocrite se dessinait sur mes lèvres. « Pour tout le respect que je vous dois, permettez-moi d’y voir plus clair. Quelles sont vos réelles intentions vis-à-vis de moi et de Tyler ? Avez-vous réellement songé à un moment donné que je sois votre femme ? Je ne comprends pas…  Même si vous faite preuve de clémence, je ne peux accepter que vous jouez la vie de votre propre enfant. Je préférerai encore que vous le laissez sain et sauf et que vous me punissez ou encore que vous… Que vous lui faite oublier tout de moi. Je ne veux pas le perdre mais si le destin aussi cruel soit-il, nous destine à cette fin tragique… N’attendez pas à ce que j’ai la moindre once de sentiment car il faudra m’y contraindre et me réduire en esclave. Est-ce cela que vous souhaitez, majesté ? » Je serrai mes poings tout en rabaissant le regard vers mes pieds. Les dés étaient jetés et le sort m’étant réservée était déjà écrit. Mais peut-être que Tyler avait raison et que l’amour est plus puissant que la peur. Or, comment ne pas avoir peur face à ce genre de créature si puissante que vous vous sentez inférieur à leur présence ?


Revenir en haut Aller en bas

Invité

MessageSujet: Re: Rendez-vous dans les abysses [PV : Hécate] Ven 23 Mai - 14:37

PV : Hécate & Tyler
~ Rendez-vous dans les abysses ~    


♦ Le Dieu des Enfers les écoutait sans grande attention tenter de s’opposer à ce qu’il venait de dire ou tout simplement juger ce qu’il venait de dire, sa décision était prise et irrévocable, il allait pouvoir se distraire un peu, ça ferait une journée légèrement plus intéressante que les autres. Hadès avait déjà une petite idée de ce qui allait suivre, même une très bonne idée. Son fils jouait la carte du male jaloux qui défend son territoire. Une preuve qu’il n’était pas encore assez sage et bien trop idiot pour mériter une déesse. Hadès repris sa forme humaine sous un violent tremblement de sol, il leur tournait toujours le dos alors que Tyler commençait à jouer la bête enragée.


-Je préfère mourir plutôt que de l’abandonner et de te la laisser ! La mort est beaucoup moins douloureuse que ça ! Cette femme, comme tu dit, ne t'appartient pas, elle t'a servit comme il se doit et moi j'exécute n'importe quel de tes ordres. Ne crois-tu pas que tu en demandes trop ? Tu es surement plus cruelle que Zeus et Poséidon réunit mais pas plus intelligent ni même admirable. Vous les dieux vous êtes tous pareil. Fait moi ce que tu veux je tiendrais, pour elle ! Car elle est le sens de ma vie, tout comme je suis lié aux enfers. Préoccupe toi plutot de Perséphone et pas de cette si belle créature !  Si je meurt et bien...je trouverais un moyen de te revoir, jamais je ne te lâcherais, que je sois en vie, ou mort !

Hadès n’avait jamais frappé son fils, il n’était pas de ce genre de parent qui voyait la punition corporelle et l’humiliation qu’elle provoquait comme quelque chose de productif. Non, la punition morale et mentale l’est bien plus tout comme la mutilation. Son fils venait tout simplement de dépasser les bornes et il comptait bien marquer le coup. Ils n’auraient été que tous les deux encore.. Mais là c’est devant une autre déesse et le Dieu de l’Enfer ferait preuve de « miséricorde » avec sa punition. Après ces mots, dont Hadès avait seulement retenu « pas plus intelligent ni même admirable » il se retourna et contempla son fils qui accepter alors ses épreuves. Bien, au moins une chose qui satisfait le Dieu. L’air absolument neutre, il écouta ensuite Hécate tout en fixant Tyler, déçu de son fils. Il venait de lui faire une faveur et il ose lui parler de la force,  Hadès compte bien lui rappeler à quel point il doit le respect à son père.

« Pour tout le respect que je vous dois, permettez-moi d’y voir plus clair. Quelles sont vos réelles intentions vis-à-vis de moi et de Tyler ? Avez-vous réellement songé à un moment donné que je sois votre femme ? Je ne comprends pas…  Même si vous faite preuve de clémence, je ne peux accepter que vous jouez la vie de votre propre enfant. Je préférerai encore que vous le laissez sain et sauf et que vous me punissez ou encore que vous… Que vous lui faite oublier tout de moi. Je ne veux pas le perdre mais si le destin aussi cruel soit-il, nous destine à cette fin tragique… N’attendez pas à ce que j’ai la moindre once de sentiment car il faudra m’y contraindre et me réduire en esclave. Est-ce cela que vous souhaitez, majesté ? »

Voilà quelque chose d’intéressant que venait de suggérer Hécate, après tout vu son manque de respect, annuler la chance de rentrer de nouveau en contact avec la Déesse était une punition exemplaire. Mais non, le Dieu des Enfers savaient très bien que la punition serait alors pour Hécate et non pour Tyler. Hadès fit apparaitre un fauteuil confortable et s’assit alors dedans, fixant toujours Tyler du regard. Il était temps que ce sale gosse déteste enfin son père pour quelque chose. Abuser de sa patience et surtout de sa clémence était la dernière des choses à faire. Il s’exprima alors simplement en direction d’Hécate.

« Il fera ces épreuves, mais j’ai bien peur que sa volonté s’en retrouve altérée. »

Hadès fit un petit signe en direction de Tyler avec un petit sourire.

« Viens donc mon fils… »

En prononçant ces mots, Tyler put se sentir attiré vers son père, montrant qu’il ne laissait pas le choix au Demi-Dieu et au contact de son père, celui-ci le fixait encore particulièrement profondément mais put sentir son esprit perdre légèrement pied, aucun doute que son père allez jouer avec ses pensées. Et c’est ce qu’il fut, tel fut sa punition. Hadès retire à Tyler toute trace de sentiment envers Hécate, toute trace de cette petite étincelle qui fait qu’on est attaché irrationnellement à une personne. Il a retiré ce sentiment spécial d’addiction normalement impossible de voir disparaitre une fois qu’il est apparu. Tyler se souvient encore de tout ce qui s’est produit avec Hécate, tous ses moments de joie et de chagrin mais il ne ressent tout simplement plus rien, comme si c’était disparut, finit. Le Dieu relâcha alors son étreinte de son fils, un sourire profond aux lèvres et déclare simplement.

« Prêt pour les épreuves, Fils ? La prochaine fois, tu apprendras également le sens du mot respect. »

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Rendez-vous dans les abysses [PV : Hécate]

Revenir en haut Aller en bas

Rendez-vous dans les abysses [PV : Hécate]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Filiorum ex Deorum :: 
Hors-RPG ~ Partie détente
 :: Les corbeilles :: Archives des RP.
-