Oh, bah ça, pour une surprise ! [PV Eléa]
Filiorum ex Deorum
Bonjour est bienvenue sur Filiorum ex Deorum ! Inspiré des romans de Rick Riordan, ainsi que des films, le forum reprend la saga Percy Jackson. Viens vite nous rejoindre, qu'est ce que tu attends ? ♥



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur Filiorum ex Deorum Invité !
Les nouveautés du mois d'avril sont par ici ! ♥
Venez participer à la tombola anniversaire, juste ici ! ♥
Les groupes à privilégier sont: les Chasseresses, les Créatures et les Mortels ! ♥

Partagez| .

Oh, bah ça, pour une surprise ! [PV Eléa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


avatar

ERIS

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 764
Date d'inscription : 12/05/2016
Localisation : Dans le QG de la résistance.

Feuille de Personnage
Arme(s): Une épée en métal hybride (pour tuer tout le monde) camouflée en chevalière
Familier(s): Pourquoi s'encombrer d'un animal ?
Objet(s): Nop !

MessageSujet: Oh, bah ça, pour une surprise ! [PV Eléa] Sam 11 Juin - 9:34






 Oh, bah ça, pour une surprise ! [PV Eléa]






Beaucoup de rumeurs couraient sur cette femme. Même si ce n’était qu’une simple mortelle, elle commençait à se faire connaître. Même à la Résistance, on en parlait. Matthew était intrigué par elle, aussi quand il la vit dans un café de New York, il n’en crut pas ses yeux.

Le matin, il s’était levé, avait enfilé un bon vieux jogging et était descendu déjeuner comme tous les jours. Il était allé faire un tour à la bibliothèque pour lire un peu (logique) mais les mots se mirent bien vite à danser devant ses yeux. Et puis, si d’habitude, il appréciait la lecture, ce livre là, était d’un ennui mortel. Il sortit donc de la bibliothèque et s’était mit en quête de Pandore, pour lui demander de l’accompagner prendre un café à New York mais, ne la trouvant pas, il se résolut à y aller tout seul.

Il marcha jusqu’à la ville, ce qui lui prit un certain temps et s’arrêta en voyant la ville. Ce n’était pas les cafés qui manquaient, il y en avait tous les deux pas.  Pourtant, il choisit de s’enfoncer dans la ville. Il choisit un tout petit café et allait s’asseoir quand il vit une chevelure blonde attiré son attention. Il se demanda à quoi elle lui faisait penser puis, pensant la confondre, il se détourna d’elle. Elle était dans le café d’en face, et bientôt, en rentrant dans le bar qu’il avait choisi, il ne la vit plus.

Tout en buvant son café, infect qui plus est, il réfléchit. Soudain, il se rappela d’une photo d’elle. Tout lui revint soudain, Eléa Stiles, mortelle à surveiller. Il jeta de la monnaie sur la table et s’élança à toute allure pour la rejoindre, se maudissant intérieurement de ne pas l’avoir reconnu plus tôt. Qu’elle chance il avait de tomber sur elle. Il espéra qu’elle n’avait pas bougé et par chance, elle était toujours là. Il sourit. Il entra dans le café et se demanda ce qu’il pourrait bien dire. Il s’approcha d’elle et l’accosta :

« Bonjour, puis-je m’asseoir ? »

Elle était plutôt jolie. Elle devait avoir à peu près son âge. Il lui sourit d’un air encourageant, lui montrant qu’il ne voulait pas lui faire de mal. Après tout, elle pouvait le prendre pour n’importe qui…


© Jawilsia sur Never-Utopia

_____________________________


#pandew
Revenir en haut Aller en bas


avatar

MORTELLE

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 548
Date d'inscription : 07/07/2015
Localisation : Quelque part dans le monde et/ou dans les bras de mon Héphaïstos♥

Feuille de Personnage
Arme(s): une dague, un pistolet semi-automatique et massue en métal hybride que seul le possesseur peut arriver à soulever .
Familier(s):
Objet(s):

MessageSujet: Re: Oh, bah ça, pour une surprise ! [PV Eléa] Lun 4 Juil - 14:11

Matthew & Eléa

Oh bah ça, pour une surprise!
Elle avait fait son jogging matinal, puis comme d’habitude avait pris sa douche et s’était penchée sur les articles qu’on lui avait réclamés au travail. Entre leur rédaction, les voyages par monts et par vaux pour retrouver sa mère, il était venu difficile pour la demoiselle de joindre les deux bouts et d’enquêter comme il fallait. Il lui semblait aider des gens, mais qu’elle-même ne faisait que piétiner.

Las, elle descendit dans les rues New-Yorkaises afin de se changer les idées, son calepin à la main, et son appareil photo, au cas où quelque chose lui sauterait aux yeux. Elle voulait penser à autre chose mais cela était devenu impossible, comme une obsession, la rendant inefficace dans la moindre tâche qu’elle accomplissait. Cela faisait plusieurs fois qu’on lui renvoyait ses feuilles de choux et que sa direction lui demandait de se recentrer. Si cela continuait, elle allait se retrouver sans boulot, sans travail, sans logis…

Elle s’arrêta dans un café, prise d’une envie subite d’un latte, mais au lieu de l’emporter cette fois-ci se posa sans trop se poser de question, à une table. Elle tapotait son stylo contre la page blanche qui trônait à plat sur la nappe immaculée, agacée. Elle se prit la tête dans les mains, en soupirant, perdant espoir. Elle n’avait encore rien trouvé pour le moment, aucun indice sur la disparition de sa mère. Et plus le temps s’écoulait, et plus elle la sentait en danger ou l’idée qu’elle pouvait être morte s’insinuait en elle, insidieusement. C’est quand elle se redressa pour se reprendre qu’elle avisa un jeune homme. Une envie de lancer un désagréable « Quoi encore ?! » lui vint à l’esprit mais elle se retint de justesse, pour une fois.

Au départ, elle le regarda avec hébétude, parce qu’elle ne comprenait pas pourquoi il s’adressait à elle. Il y avait bien d’autres tables, alors pourquoi vouloir venir s’incruster avec elle?

-Bonjour… Je ne crois pas que cela soit interdit…

Elle se frotta un peu les yeux, et posa les yeux sur le jeune homme. Quel âge pouvait-il avoir ?

-Je peux vous aider ?

Elle ne voyait que cela, il devait avoir un conseil à lui demander. Il ne lui serait jamais venu à l’esprit que ça puisse être pour autre chose :

-Vous avez besoin d’un renseignement ?, l’interrogeât-elle, légèrement curieuse. Parce qu’autrement, si c'était pour la draguer ou se moquer d'elle, elle risquait de le renvoyer avec un coup de pieds aux fesses digne de son petit 38.


Dernière édition par Eléa A. Stiles le Dim 28 Aoû - 19:03, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar

ERIS

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 764
Date d'inscription : 12/05/2016
Localisation : Dans le QG de la résistance.

Feuille de Personnage
Arme(s): Une épée en métal hybride (pour tuer tout le monde) camouflée en chevalière
Familier(s): Pourquoi s'encombrer d'un animal ?
Objet(s): Nop !

MessageSujet: Re: Oh, bah ça, pour une surprise ! [PV Eléa] Mer 20 Juil - 11:00






Oh, bah ça, pour une surprise ! [PV Eléa]






Elle le regarda d’abord avec hébétude. C’était compréhensible quand on se faisait accoster par un inconnu. Elle lui répondit :

« Bonjour… Je ne crois pas que cela soit interdit… »


Il la remercia d’un signe de tête et tira la chaise en face d’elle. Lorsqu’il fut installé, elle reprit :

« Je peux vous aider ? Vous avez besoin d’un renseignement ? »

Il lui sourit et commanda deux cafés voyant que le sien était vide avant de dire :

« A vrai dire, je voulais juste avoir le cœur net, vous êtes bien Eléa Stiles ? »

Bien entendu, il n’avait aucun doute mais cela permettait de commencer agréablement une conversation. Sauf si elle pensait avoir à faire à un obsédé, auquel cas, ça deviendrait moins agréable. Pour éviter toute confusion, il ajouta :

« Si c’est bien vous, sachez que j’admire tous vos travaux de journaliste ! Ils sont formidables ! »


Il croyait se souvenir que la jeune femme était journaliste et il avait lu quelques uns de ses articles bien qu’il n’ait plus aucune idée du sujet qu’ils traitaient. Mais, il était un pro dans l’art du mensonge aussi, lui faire croire qu’il était un fan inconsidéré de ses articles ne serait pas très difficile. Il s’était déjà sorti de situation plus complexe. Il hésita à lui révéler tout de suite qui il était et jugea qu’il vaudrait mieux le faire tout de suite :

« Je… je vous connais pas seulement grâce..., ou à cause, à vous de décider, il sourit, de vos articles… Je suis un demi-dieu, et je crois savoir que vous êtes plus ou moins lié au monde divin. »

Il avait utilisé un ton timide, en général, il avait appris que ça éloignait la méfiance des gens. Cependant, même s’il gardait un sourire timide, il avait un regard déterminé, celui qui dit qu’il ne se laisserait pas marcher sur les pieds. Il était en train de se créer un personnage, pour favoriser cet échange avec la jeune femme. Ça peut paraître très manipulateur à première vue, mais il ne lui voulait aucun mal, donc, en soit ce n’est pas si horrible…
© Jawilsia sur Never-Utopia



_____________________________


#pandew
Revenir en haut Aller en bas


avatar

MORTELLE

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 548
Date d'inscription : 07/07/2015
Localisation : Quelque part dans le monde et/ou dans les bras de mon Héphaïstos♥

Feuille de Personnage
Arme(s): une dague, un pistolet semi-automatique et massue en métal hybride que seul le possesseur peut arriver à soulever .
Familier(s):
Objet(s):

MessageSujet: Re: Oh, bah ça, pour une surprise ! [PV Eléa] Dim 28 Aoû - 18:49

Matthew& Eléa

Oh bah ça pour une surprise!

Finalement l'attitude du jeune homme quand il vint à s'installer la déconcerta un peu. C'était gentil qu'il commande pour eux deux mais elle n'avait pas l'habitude qu'on prenne des décisions pour elle, et encore moins la forcer à boire quelque chose qu'elle n'avait peut-être pas envie de boire ou bien n'avait-elle simplement plus soif, tout simplement. Elle hésita alors à lui demander pour qui il se prenait mais y renonça parce que la question posée à brûle pourpoint détourna son intention de ce genre de pensées parasites.

Elle était surprise qu'un inconnu connaisse sa propre identité. Elle le fixa d'abord, d'un air un peu effrayé, et se détendit par la suite, quand il évoqua ses articles. C'était donc ça... Elle sourit alors légèrement, flattée mais aussi gênée, car elle n'avait jamais écrit ses articles pour être reconnue mais bel et bien parce qu'elle adorait mettre au service des autres la réalité de ce monde et la vérité. Elle resta silencieuse, quelques secondes, le temps d'absorber le compliment et de trouver une formule adéquate:

-Oui, c'est bien moi... Je vous demande de bien vouloir excuser mon manque de réactivité, et aussi de réaction mais je crois bien que c'est la première fois qu'on me reconnaît et qu'on m'aborde de la sorte, surtout pour me parler de mes articles. Pour être tout à fait honnête avec vous, vous m'avez fait une peur bleue durant quelques secondes. Et... donc c'est à cela que je dois cet autre café... et bien je vous remercie... pour le café, et le compliment...

Elle allait l'interroger sur ses articles préférés, sur les raisons de ces choix, et tutti quanti, puis  poursuivre la discussion sur cette voie quand elle fut de nouveau prise de court par le jeune homme. Elle recula lentement sur sa chaise, elle qui précédemment avait porté les mains autour de sa tasse:

-Je... ma vie privée... ne regarde personne d'autres que moi...

Elle n'avait pas eu raison de mentir mais elle n'avait en réalité pas envie de dévoiker ce pan de sa vie à un homme, si demi-dieu soit-il, qui restait tout de même un illustre inconnu à ses yeux. Mais elle ne pourrait pas retourner en arrière sur ses propres déclarations. En disant cela, elle avait quand même répondu à la question du jeune homme parce qu'elle n'avait affiché aucune once de surprise quand il avait parlé de demi-dieu et du monde divin. Et pour cause, grâce à Yan, à Luke, Rheïma et d'autres informateurs, elle en savait un peu plus sur ce monde même si elle n'en maîtrisait pas encore toutes ses ficelles. La curiosité l'emporta cependant sur la méfiance:

-Des gens vous ont parlé de moi?

Elle le fixa dans les yeux, car elle n'était pas du genre à fuir un regard. Du moins, cela pouvait arriver en de rares occasions, quand elle était en présence d'un dieu bien connu, ou quand on la gênait vraiment beaucoup. Elle se ré-avança et murmura:

-Jouez carte sur table... Vous venez me demander quelque chose là-dessus? Ou bien vous voulez me parler de mes articles... Et qui êtes vous d'abord? Il semblerait que vous manquiez de prudence de parler de ce genre de choses alors que des oreilles lambda sont en mesure d'écouter cette conversation....

A moins qu'il ait pu camoufler leurs voix, ce qui ne l'aurait guère étonné étant donné tout ce à quoi elle avait assisté depuis la disparition de sa mère. Elle continua de darder ses prunelles sur son joli minois et s'efforça de reprendre le rennes de ses émotions. Elle essaya, même si elle s'était donné elle-même l'impression d'avoir un peu molester l'homme en le tançant légèrement sur son manque de discrétion. Mais à sa décharge, si la Brume avait été "inventée" ce n'était pas pour que le commun des mortels en aient connaissance.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

ERIS

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 764
Date d'inscription : 12/05/2016
Localisation : Dans le QG de la résistance.

Feuille de Personnage
Arme(s): Une épée en métal hybride (pour tuer tout le monde) camouflée en chevalière
Familier(s): Pourquoi s'encombrer d'un animal ?
Objet(s): Nop !

MessageSujet: Re: Oh, bah ça, pour une surprise ! [PV Eléa] Mer 31 Aoû - 10:49






 Oh, bah ça, pour une surprise ! [PV Eléa]






Elle recula lentement sur sa chaise et bafouilla :

« Je... ma vie privée... ne regarde personne d'autres que moi… »

Aïe ! C’était un point sensible visiblement. Cependant, elle venait de confirmer ce dont Matthew n’avait pas le moindre doute. Il attendit donc patiemment que la jeune femme continue. La race humaine est de nature curieuse, et il ne doutait pas que la mortelle voudrait en savoir plus. Pour lui donner raison, elle demanda :

« Des gens vous ont parlé de moi? »


Le fils d’Eris soutient le regard appuyé qu’elle lui lança et avant qu’il ne puisse répondre, elle ajouta :

« Jouez carte sur table... Vous venez me demander quelque chose là-dessus? Ou bien vous voulez me parler de mes articles... Et qui êtes vous d'abord? Il semblerait que vous manquiez de prudence de parler de ce genre de choses alors que des oreilles lambda sont en mesure d'écouter cette conversation.... »


Il sourit en se renversant sur sa chaise et but lentement une gorgée d café se disant que décidemment, les cafés étaient infects par ici.  Il répondit donc :

« N’ayez crainte. Si quelqu’un nous entend parler de ce genre de choses, comme vous dîtes, il nous prendra juste pour des fous et se dira que cette ville en est remplie, ce qui en soit, n’est pas totalement faux. »


Il posa sa tasse sur la table réfléchissant soigneusement à comment il allait enchaîner. Ses prochains mots seraient décisifs pour la suite de la conversation et il en avait conscience. Il dit donc :

« Pour répondre à vos question, je m’appelle Matthew Schaeffer et je suis le fils d’Eris. C’est la déesse de la discorde, entres autres. Il fit une grimace bien explicite. Je ne suis pas un de ses admirateurs mais bon, passons. En effet vous commencer à être connus dans le monde divin et, vous voulez que je joue cartes sur table ? Très bien. Je ne suis pas venu ici vous faire un quelconque mal, non, je suis venu ici vous mettre en garde et de vous conseillez de vous éloignez de ce monde avant que les frontières ne deviennent floues et que vous vous fassiez bouffez toute crue. »

Il termina son monologue par cette phrase très classe, mais bon, il n’avait rien trouvez de mieux et c’était assez explicite.
© Jawilsia sur Never-Utopia

_____________________________


#pandew
Revenir en haut Aller en bas


avatar

MORTELLE

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 548
Date d'inscription : 07/07/2015
Localisation : Quelque part dans le monde et/ou dans les bras de mon Héphaïstos♥

Feuille de Personnage
Arme(s): une dague, un pistolet semi-automatique et massue en métal hybride que seul le possesseur peut arriver à soulever .
Familier(s):
Objet(s):

MessageSujet: Re: Oh, bah ça, pour une surprise ! [PV Eléa] Mer 23 Nov - 18:51

Matthew& Eléa

Oh bah ça pour une surprise!

Elle ne savait pas si elle devait être rassurée par le fait qu'il soutienne son regard ou bien si elle devait au contraire se sentir menacée, cependant elle apprécia qu'il le fasse, ayant l'impression d'avoir un interlocuteur qui la prenait au sérieux ou au moins qui savait faire preuve d'un minimum de caractère. Puis elle trouvait cela toujours plus franc que les gens au regard fuyants.

Effet qui fut contrasté par la suite. L'homme semblait dilettante, à la limite du je m'en-foutisme. Il avait l'air de prendre ses aises, un peu insolent, mais aussi très sûr de lui. Sans doute un peu trop à son goût. Pourtant, elle ne pouvait que lui donner raison sur le point qu'il abordait. Sauf qu'elle ne voulait pas créer des émeutes ou soulever un vent de panique chez les gens, si justement, on venait à les prendre au sérieux, surtout sur la base de quelques "si".

Elle ne rétorqua pourtant pas. Elle n'avait pas envie d'initier un débat ou prétendre avoir raison, cela aurait été plus que puéril, il fallait parfois savoir reconnaître que des gens pouvaient avoir un avis autre que le sien, et le respecter. De toute façon, quelque chose en lui, lui indiquait que cela aurait été stérile et une pure perte de temps. Elle jugea donc bon de le laisser parler, de toute façon, elle avait besoin de certaines réponses. Enfin, il se présentait et cette perspective la soulagea un peu. Cela faisait toujours bizarre qu'une personne connaisse votre identité alors que vous ignoriez la sienne. Ce genre de détails rendaient parfois les relations humaines un tantinet inconfortables.

Elle ne toucha pas à sa boisson, presque suspendue à ses lèvres, maintenant qu'il satisfaisait en partie sa curiosité. Devait-elle le croire sur paroles? Elle ne savait pas si les petits chérubins des Dieux héritaient de traits de caractère de leurs parents, mais elle savait qu'un plus un faisait deux, et que les chiens ne faisaient pas des chats. Mais pour reprendre d'autres dictons, ne jamais juger un livre à sa couverture. Un enfant n'était jamais responsable de ce qu'en faisait ses parents, du moins jusqu'à ce qu'il ait l'âge de réfléchir par lui-même.

Elle le regarda tout d'abord avec des yeux ronds comme des soucoupes:

-Pardon?

Puis elle finit par rire, assez nerveusement:

-Ahah, elle est bien bonne votre blague, allez, sortez moi la caméra cachée...

Elle riposta alors, en ayant bien du mal à contenir son fou-rire. Elle ne voulait pas qu'il s'imagine qu'elle se moquait de lui. Une main plaquée sur les lèvres, comme une gamine prise en faute- et comme à chaque fois qu'elle riait-, et l'autre occupée à essuyer les larmes d'amusement qui lui tombaient des yeux, elle dû faire son possible pour reprendre le contrôle d'elle-même. Entre deux salves de rire, de plus en plus espacées, elle réussi à émettre quelques phrases:

-...Pardonnez-moi mais... Alors là... Ce culot... Et cette franchise...

Elle aurait été bien en peine de lui expliquer que son rire était plus nerveux qu'autre chose, mais elle devait avouer que la nouvelle n'avait pas l'effet sans doute escomptés par le jeune homme:

-Non mais sérieusement... En gros, ce que vous me dîtes c'est que je... devrais avoir peur et... disparaître de la circulation?... Je ne gêne personne, à ce que je sache, en apprenant un peu plus sur ce monde que je ne connais pas.

Cette fois-ci, elle avait recouvré son sérieux, non sans mal. Une flamme de passion s'élevait dans son regard, en parlant de son métier. Elle était déterminée à poursuivre sa voie, coûte que coûte, d'autant plus que retrouver sa mère et son métier étaient ses principales raisons de vivre. Il fallait qu'elle sache.

-Et puis... faire des investigations c'est un peu mon métier, cela me passionne. Je ne le lâcherai pas. Qu'est ce qui vous fait penser qu'il pourrait m'arriver des bricoles? Et pourquoi venir me prévenir moi? Après tout, je ne suis pas une de vos amies proches...

Oui, après tout, ne nous ne nous connaissions ni d'Eve, ni d'Adam. Etait-ce un élan de sympathie envers ma personne parce qu'il appréciait ses articles? Eléa n'avait pas ce genre de prétentions. En avait-elle seulement eut dans toute sa misérable vie?
Revenir en haut Aller en bas


avatar

MORTELLE

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 548
Date d'inscription : 07/07/2015
Localisation : Quelque part dans le monde et/ou dans les bras de mon Héphaïstos♥

Feuille de Personnage
Arme(s): une dague, un pistolet semi-automatique et massue en métal hybride que seul le possesseur peut arriver à soulever .
Familier(s):
Objet(s):

MessageSujet: Re: Oh, bah ça, pour une surprise ! [PV Eléa] Dim 19 Mar - 20:05

RP ANNULE EN COMMUN ACCORD AVEC LE JOUEUR/LA JOUEUSE.

_____________________________

Merci beaucoup à Spencer *-*

Gif choupinou:
 

De toute ma vie je n'ai jamais autant aimé rêver de toi, petit dieu rejeté par ses parents, mais adopté par mon cœur. Love.
Revenir en haut Aller en bas

Oh, bah ça, pour une surprise ! [PV Eléa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» pour une surprise, c'est une surprise ϟ win.
» Pour une surprise ... c'est une surprise! [Chris - Terminé]
» Pour une surprise c'est une sacré surprise - Lily & Alyssa
» Ca pour une surprise... ft. Brent
» + chou j'ai une surprise pour toi, j'suis toute nue sous mon bikini. (KATIE FITCH)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Filiorum ex Deorum :: 
Hors-RPG ~ Partie détente
 :: Les corbeilles. :: Archives des RP.
-