Escape | Ness & Morigan.
Filiorum ex Deorum
Bonjour est bienvenue sur Filiorum ex Deorum ! Inspiré des romans de Rick Riordan, ainsi que des films, le forum reprend la saga Percy Jackson. Viens vite nous rejoindre, qu'est ce que tu attends ? ♥



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur Filiorum ex Deorum Invité !
Les nouveautés du mois de juillet sont par ici ! ♥
Venez participer au concours d'avatars de l'été, juste ici ! ♥
Les groupes à privilégier sont: les Chasseresses, les Créatures et les Mortels ! ♥

Partagez| .

Escape | Ness & Morigan.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


avatar

admin (léthé)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 505
Date d'inscription : 22/02/2016

MessageSujet: Escape | Ness & Morigan. Dim 14 Aoû - 0:20



Escape.
Ness & Morigan O'Lear.



  Il était neuf heure du matin, et Morigan était déjà assis sur l'un des nombreux canapés de l'hôpital à fixer les murs blancs. L'heure de la télé n'était pas arrivée, et la seule occupation du moment s'avérait être celle-ci, ainsi que (comme beaucoup) végéter dans le vide, le filet de bave dégoulinant lentement et s'ajoutant aux nombreuses autres cascades déjà présentes sur les habits gris réglementaires de l'établissement. Morigan était certainement le seul de toute cette ribambelle de malades à avoir un uniforme propre. Seuls ses cheveux et sa barbe étaient négligés. Les uns étaient beaucoup plus longs qu'à l'accoutumée, laissant la coupe militaire à l'abandon (ce qui lui donnait un style plutôt pitoyable) depuis deux ans, et l'autre aussi fournie que le pelage d'un mouton. En bref, à part l'habit correcte, le reste était relativement négligé.
 
  Les "Monsieurs en blanc" s'approchèrent, le chariot de médicaments à leur suite, et la distribution des petits gobelets au commencement. Méticuleusement, les médecins vérifiaient la prise des petites gélules, demandant aux patients d'ouvrir grand la bouche. Arrivée sur Morigan, ladite vérification se fit d'un rapide coup d'oeil. L'habitude depuis deux années voulait que l'ancien militaire soit le plus sérieux, le plus sage, prenant tous les médicaments indiqués. Il faut dire que toute ces babioles semblaient atténuer les hallucinations ... à moins qu'elles ne le mettaient simplement dans un état second ? Bref, dans tous les cas ses horribles rêves éveillés se faisaient un peu plus rare qu'au début, soit un peu plus de deux ans, bien avant qu'il n'arrive on ne sait comment dans cet endroit maussade. Et ce pseudo confort, il ne voulait pas le quitter. Certes l'endroit n'était pas idéal, mais tout était plus ou moins rassurant. Tout n'était qu'illusion, une prison douillette, mais peu lui importait. Au moins, ici il ne risquait pas de finir par blesser quelqu'un ou de se blesser lui même. Enfin, se blesser plus qu'il ne l'était. Morigan retrouvait doucement deux ou trois sensations sur sa main gauche, et cette dernière était un peu moins tiraillée par les tremblements que au paravent. Et avec cette blessure, les autres cicatrices ainsi que la coupe stricte et l'allure carrée, les médecins n'avaient eu aucun problèmes à conclure que Morigan était un ancien soldat. Et c'était tout naturellement qu'ils avaient attribués le mal de leur patient à un stress post-traumatique. A cette idée, l'intéressé eu un petit sourire. Il savait pertinemment qu'il ne s'agissait pas de cela, mais il ne savait pas vraiment l'origine de tout cela. Mine de rien, il avait sa place chez les fous.


_____________________________

Revenir en haut Aller en bas


avatar

anim (créature)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 179
Date d'inscription : 20/06/2016
Age : 17

Feuille de Personnage
Arme(s): Mon esprit est ma seule arme
Familier(s): Il n’y a que mon esprit qui m’est familier
Objet(s): Les corps des humains sont mes objets

MessageSujet: Re: Escape | Ness & Morigan. Mar 23 Aoû - 9:30

Ness était bien ennuyé. Cela faisait des semaines qu’il recherchait quelqu’un et qu’il n’arrivait pas à le trouver. Autant dire que chercher une personne dans la métropole de New York était comme chercher une épine dans une botte de fois, quasiment impossible de la retrouver. Mais il avait un avantage qui pouvait faire avancer ses recherches, il était un fantôme capable de posséder des gens. Alors ça pouvait paraître fou mais c’était possible et difficile à expliquer. Mais en fait, ses pouvoirs allaient surtout lui servir une fois qu’il aura reperé sa cible pour tenter de l’approcher. Après des semaines de recherches, il avait réussi à flairer une piste qui allait, peut être le conduire jusqu’à la personne qu’il recherchait. Il avait fini par attérir dans un hôpital psychiatrique et avait fait le tour de toutes les chambres des malades. C’était avec beaucoup de suprises qu’il avait retrouvé son vieil ami, sur un lit et entouré de médecins. Il n’avait pas l’air d’être dans son assiette. Il avait un regard vitreux et un teint encore plus pâle que les morts. Ness se demandait bien ce qu’il lui était arrivé car c’était décidemment pas normal de retrouver son ami dans un tel état. Alors pour tenter d’en savoir plus, il avait le corps d’un médecin et était allé dans sa chambre. Les infirmières lui avaient prévenu qu’il y avait d’autres patients à visiter avant Morigan mais il avait fait la sourde oreille car il était bien trop inquiet pour lui. Lorsqu’il arriva dans la chambre du jeune malade, il jeta à la porte toutes les infirmières: “C’est pour un entretien en privé, merci de nous laisser un instant.”. Comme ce n’était prévu au programme, les infirmières tentèrent de protester calmement mais le médecin, qui était en fait Ness, les congédia agressivement. Une fois débarrassé de ces femmes habillées en blanc, l’Eidolon prit une chaise et s’installa près de Morigan qui demeurait dans un état second inquiétant à cause de ses fichues calmants: “Hé mon pote, mon Mori’, c’est Ness. Tu te souviens de moi dis?” Le médecin le secoua doucement pour le sortir de sa torpeur et chuchota: “J’ai possédé un psy. C’est pour te sortir d’ici que j’ai fais ça. Steuplaît, dis moi un truc.”

_____________________________

THE BEST GHOST
Let’s take this second at a time. Let’s take this one song, this one rythme  © okinnel.


#teamJarren #teamEléïstos #teamLishine
Revenir en haut Aller en bas


avatar

admin (léthé)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 505
Date d'inscription : 22/02/2016

MessageSujet: Re: Escape | Ness & Morigan. Jeu 29 Sep - 9:15



Morigan était dans un état végétatif. Littéralement, c'était un légume. Il ne se rendait pas compte de ce qu'il se tramait, mis à part l'agitation qui régnait autour de lui sans qu'il sache trop pourquoi. Des infirmières haussaient le ton, un médecin les congédiait sans ménagement. Si leur patient avait était conscient et en pleine possession de ses capacités mentales, il aurait sans doute flairé le problème, jugeant trop inhabituel le comportement du monsieur en blouse blanche qui, d'ailleurs, ne rendait pas souvent visite à notre cher Mori. Il sembla même à ce dernier que le docteur lui adressa la parole, mais les paroles qui arrivèrent à ses oreilles étaient floues, presque incompréhensibles si ce n'est deux ou trois mots comme son prénom et partiellement celui d'un autre ... effet malheureux des fameux cachets donnés par l'hôpital. Était-ce donc Nell ? Naël ? À moins que ce ne soit Ness, son vieil ami ?
Morigan tourna la tête vers l'homme à ses côtés, le regard brumeux, fronçant les sourcils.

"Ness ... ?"

Il lui sourit, et dans un éclair de lucidité conclu que pour qu'une telle agitation règne, pour que le comportement du monsieur vêtu de blouse blanche soit aussi changé, le seul responsable pouvait être Ness. Il avait la capacité (sait-on comment) de pouvoir habiter n'importe quel corps, comme un fantôme. La chose pouvait paraître complètement folle, mais Morigan avait été le témoin de nombre de phénomènes bizarre, si bien qu'il ne pouvait que simplement s'étonner. On aurait pu imaginer la vieille ménagère pousser un cri strident avant qu'elle ne tourne de l'oeil, s'écrasant lourdement au sol en découvrant cela (presque comme si elle avait découvert une minuscule mais très effrayante araignée). Pourtant, l'ex militaire se contenta de prendre son ami dans les bras pour un bref câlin, avant de se rassoir, vérifiant par la suite que personne ne les avait vu. Aussi rares qu'elles soient pour Mori', les visites étaient interdites en cette heure de la journée. Il fallait attendre le début d'après midi pour que les premières personnes extérieures à l'hôpital viennent voir leur proche (qui d'ailleurs ne semblaient pas les reconnaître, s'obstinant à rester dans un état végétatif bien pire que celui de Morigan en ce moment même). En conclusion, si Ness se faisait découvrir - chose peu fort probable - les choses pourraient mal tourner. C'est pourquoi celui qui l'avait serré dans ses bras s'adressa à lui en chuchotant, vérifiant par de brefs coups d'œil si personne ne les observait.

"Qu'est ce que tu fais là ? Toi aussi tu veux rester là ? C'est bien ici, tu verras."

Il lui sourit à nouveau. Même s'il disait ne pas vouloir partir, son état actuel ne pourrai pas lui permettre grandement de résister à toute chose.


_____________________________

Revenir en haut Aller en bas


avatar

anim (créature)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 179
Date d'inscription : 20/06/2016
Age : 17

Feuille de Personnage
Arme(s): Mon esprit est ma seule arme
Familier(s): Il n’y a que mon esprit qui m’est familier
Objet(s): Les corps des humains sont mes objets

MessageSujet: Re: Escape | Ness & Morigan. Mer 2 Nov - 9:17

Morigan faisait vraiment peine à voir. Son visage était livide, sans expression, ses yeux totalement ternes et cernés et sa barbe de plusieurs jours lui donnait un côté repoussant. Il avait tout simplement l’air d’un fantôme et semblait avoir prit au moins dix ans. Ness regardait autour de lui et se dégoûtait toujours un peu plus en regardant cet hôpital miteux qui ne servait que d’asile. C’était un endroit si froid, si repoussant que même le fantôme en avait peur. Cet atmosphère angoissant ne le mettait pas à l’aise et il se demandait bien comment son ami faisait pour supporter de vivre dans un endroit pareil. Dans cet aspect de propreté que renvoyait le blanc dominant se cachait un endroit sali par les souvenirs, la terreur et la folie. Connaissant Morigan par coeur, Ness savait que cet endroit n’était pas fait pour lui dans le simple fait que des personnes torturées par la vie y séjournaient, d’autant plus qu’il était le fils de Léthé et qu’il était censé avoir le pouvoir de lire le souvenir des gens. Mais à l’heure actuelle, il n’en avait pas la capacité pensait l’Eidolon. Noyé dans les effets des médicaments, le fils de Léthé mit un certain temps à réfléchir - en s’il arrivait à réfléchir - avant de bafouiller quelque chose d’un air piteux “ Ness ... ?". Le fantôme esquissa un petit sourire même s’il n’était pas vraiment sûr qu’il l’ait reconnu, peut être ne faisait-il que répéter ses mots. Mais le sourire de Morigan l’encouragea à garder confiance. Ce qui était sûr, c’était que son regard avait changé dans ce moment rempli d’espoir. Il avait l’air plus réveillé, les effets des médicaments s’estompaient sûrement. Le demi dieu lança un bref coup d’oeil autour de lui et chuchota: “Qu'est ce que tu fais là ? Toi aussi tu veux rester là ? C'est bien ici, tu verras.”. Ness soupira. Lassé de cet hôpital terrifiant par sa blancheur, de ces médecins qui vendaient du rêve aux malades en leur faisant de belles promesses et en les bourrant de médicaments, et de voir son ami dans un état pitoyable, il prit la décision d’essayer par tous les moyens de quitter cet asile avec son ami. Il le secoua comme un prunier en le regardant dans les yeux: “Mais putain Mori! Réveille toi, tu vois pas que cet endroit ne fait que de nuire à ta santé! Aller debout, on se tire !”. Se doutant qu’il y aurait presque aucun geste de la part de Morigan, celui ci le força à se lever et à le suivre. Peut être trop faible pour se tenir sur ses deux jambes, le fantôme l’aida à marcher et quitta la chambre en lançant aux infirmières: “J’ai fait un examen, il va beaucoup mieux.”. Très peu convaincant mais il fallait espérer que cela marche.

_____________________________

THE BEST GHOST
Let’s take this second at a time. Let’s take this one song, this one rythme  © okinnel.


#teamJarren #teamEléïstos #teamLishine
Revenir en haut Aller en bas


avatar

admin (léthé)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 505
Date d'inscription : 22/02/2016

MessageSujet: Re: Escape | Ness & Morigan. Dim 6 Nov - 23:34


  Morigan fut secoué comme un prunier par le médecin (ou plutôt par Ness). Il grimaça, lui jetant un regard surpris. Pourquoi tant de haine ? C'est vrai quoi ! Il était tranquille, dans son petit endroit tout de blanc vêtu et aux airs soporifiques, et voilà qu'on venait l'embêter dans son petit confort personnel. Puis voilà maintenant qu'on lui prenait le bras, et qu'on l'emmenait. C'était déjà l'heure d'aller se coucher ?? Pourtant, les infirmières en blanc ne les avaient pas encore conduit dans la salle à manger, pas d'inspection du soir si souvent caractérisées par les mêmes braillements constants qui avaient fini par lasser Morigan, à tel point qu'il ne faisait plus attention aux paroles prononcées. Tout, au final, n'était qu'un brouhaha incessant. Si il n'avait pas été aussi shooté qu'il ne l'était, l'ex militaire aurait sans doutes attrapé un gros, un très très gros mal de crâne.
Au moment où Ness tourna dans le couloir opposé à celui qui aurait dû mener aux dortoirs, Morigan sut que quelque chose clochait.

"Mais ..."

Il fit demi-tour, entraînant Ness avec lui, manquant par la même occasion de tomber mollement sur le sol blanc. Il se rattrapa tant bien que mal, s'agrippant aux vêtements de son ami.

"Heyyy ... mais ma chambre elle est là ! Là c'est ... c'est je sais pas."

Là bah, c'était certainement la sortie, ou encore l'accueil ou même la sale d'isolement. Enfin, un truc pas cool, quoi. Surtout la sale d'isolement. Morigan l'avait testé d'ailleurs, même plusieurs fois, au tout début de son séjour à l'hôpital. Il avait été prit encore une fois par l'unes de ses hallucinations. Au final, ces choses étaient de simples chocs post traumatiques. Puis les médecins (histoire d'avoir la paix), avaient décidé de lui prescrire un tas de petits bonbons spéciaux qui l'avaient rendu ... qui l'avaient rendu une larve, en fait. Puis Morigan avait finit par être un docile petit patient, ne se rendant plus compte des choses qui l'entouraient.

_____________________________

Revenir en haut Aller en bas


avatar

anim (créature)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 179
Date d'inscription : 20/06/2016
Age : 17

Feuille de Personnage
Arme(s): Mon esprit est ma seule arme
Familier(s): Il n’y a que mon esprit qui m’est familier
Objet(s): Les corps des humains sont mes objets

MessageSujet: Re: Escape | Ness & Morigan. Mer 16 Nov - 9:10

Traîner Morigan, c’était comme traîner un panier de linges sales. Même après l’avoir secoué dans tous les sens, Ness ne parvenait pas à le réveiller de ce monde où vivait son ami depuis qu’il se droguait aux médicaments. Son état second ne lui faisait plus de peine, il était en colère contre ces humains qui profitaient de la fragilité d’une personne pour l’enfoncer encore plus dans sa médiocrité. Il se disait qu’il n’avait le droit d’étudier la cruauté humaine puisqu’il n’était bien placé pour le faire. Posséder des gens sans consentement, c’était comme violer leur intimité. Mais Ness était avant tout une créature, un monstre. Qualifié comme tel, il ne pouvait pas faire autrement remplir ses fonctions de monstre car il était né pour faire du mal, pour carrément emmerder le monde et laisser aux mortels, aux demis dieux et peut être même aux dieux tout court, aucun répit. Mais ce qui rendait l’Eidolon encore plus furieux, c’était que Morigan se laisse manipuler de la sorte. Auparavant, il ne lui avait jamais caché ses origines divines bien que cela aurait pu être dangereux pour le fils de Léthé mais il avait de la chance que le fantôme l’appréciait et qu’il ne comptait pas faire de lui, une petite marionnette bien docile. Il s’était pris d’amitié pour ce jeune homme au regard touchant et puis quoi de mieux qu’un allié qui sait lire dans les souvenirs des gens pour parvenir à ses fins… Même s’il n’était pas question de manipulation, surtout si cela peut aider à la colonie… Morigan réalisa enfin qu’il s’était fait délivrer de sa chambre miteuse, il articula en signe de reconnaissance: “Mais…” et fit demi tour en entraînant le médecin avec lui. Il manqua de s’écrouler au sol et se rattrapa en tirant la blouse de Ness: “Heyyy ... mais ma chambre elle est là ! Là c'est ... c'est je sais pas.”. Ness mit une main sur son front, son désarroi était au maximum, et décida de passer à la manière forte. Il poussa un long soupir et plongea les yeux marrons du médecin possédé dans ceux de son ami. “Bon désolé mon pote, j’ai pas vraiment le choix là.” Son âme quitta le corps du médecin et vint posséder celui de Morigan. Une fois “installé”, il examina l’accueil qui était en face de lui et imagina un plan pour quitter cet asile. Peu stratégique, Ness finit par se résoudre de prendre ses jambes à son cou et de courir le plus vite possible pour s’enfuir. Des infirmières hurlèrent de ratrapper le malade qui tentait de s’échapper, le médecin, anciennement possédé par l’Eidolon, fit de même. Tout le monde essaya de la ratrapper mais le fantôme, qui avait tout apprit avec Hero, finit par leur échapper. Après une bonne course de quinze minutes, il décida de s’arrêter à un carrefour et dit à Morigan: “Bon j’ai enfin réussi à te sortir de là…”.

_____________________________

THE BEST GHOST
Let’s take this second at a time. Let’s take this one song, this one rythme  © okinnel.


#teamJarren #teamEléïstos #teamLishine
Revenir en haut Aller en bas


avatar

admin (léthé)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 505
Date d'inscription : 22/02/2016

MessageSujet: Re: Escape | Ness & Morigan. Jeu 13 Avr - 12:27


  “Bon désolé mon pote, j’ai pas vraiment le choix là.”

  Se faire posséder, c'était comme se prendre une douche froide au réveil. Et les dieux seuls savent que Morigan avait de l'expérience là dedans ! A la limite, on pouvait comparer cela à une grande claque dans la figure. Chose tout aussi agréable, d'ailleurs. Subir ça le réveilla complètement de la sorte de transe dans laquelle il avait été plongé à cause de ces fichus psy et leurs médocs. Soudainement, il prenait conscience de tout ce qui s'était déroulé, même si le mystère de son arrivée dans l'endroit restait complet. En bref, quand Ness eut pris connaissance de son corps, ramenant ses jambes à son coup pour prendre la poudre d’escampette, l'ex-patient fut un spectateur plus que passif. En quelques sortes à l'intérieur de lui, il était bouche bée, subissant tout cela, bien qu'il eu prit conscience - une fois la porte de l'hôpital passée - que tout cela était pour son bien. Mais qu'importe, que son ami le possède lui faisait toujours un drôle d'effet. S'il avait été présent physiquement, ses jambes l'auraient certainement lâchée (pour la seconde fois de la journée, si si).
 
  C'est lorsqu'ils arrivèrent à un carrefour et que Mo... non, que Ness prit la parole à travers Morigan, que ce dernier repris complètement conscience. Il (ou plutôt l'image de lui que se représentait son esprit, un peu comme quand il était prisonnier de ses réminiscences) souffla un grand coup, encore un peu groggy des derniers événements, et murmura un "Merci" dont l'échos parvint sans nulle doute à la conscience de son ami. Mentalement toujours (puisque n'étant pas maître de son corps), il passa lentement ses mains sur son visage, marquant un temps de pose à fin de faire le point sur la situation dans laquelle il se trouvait. Fronçant les sourcils, il s'adressa à nouveau à Ness : "Comment tu as fais ? Je veux dire, pour me retrouver ... ?" 

_____________________________

Revenir en haut Aller en bas


avatar

anim (créature)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 179
Date d'inscription : 20/06/2016
Age : 17

Feuille de Personnage
Arme(s): Mon esprit est ma seule arme
Familier(s): Il n’y a que mon esprit qui m’est familier
Objet(s): Les corps des humains sont mes objets

MessageSujet: Re: Escape | Ness & Morigan. Jeu 20 Avr - 10:28

Arrivé à un carrefour qu’il estimait éloigné de l’hôpital, Ness reprit son souffle et prit connaissance du corps dans lequel il était. Il fallait toujours un certain temps pour s’habituer à un nouvel environnement et forcément courir à toute vitesse à peine installé générait à la fin une très grande fatigue. L’Eidolon n’appréciait pas vraiment le fait de posséder le corps d’un ami en particulier mais là c’était une situation unique qui suggérait une méthode plutôt originale pour parvenir à sortir Morigan le zombi de cet endroit infâme qu'était l’hôpital. Il fit quelque pas jusqu’à un square où il avait l’habitude de se rendre pour observer et torturer quelques âmes innocentes. À la vue des regards que les filles lui jetaient, il se sentait moins responsable de l’acte un peu barbare qu’il avait fait à l’Irlandais. Il se disait qu’il avait beaucoup de chance d’être un étalon pareil aux vus des regards affamés que lui lançaient les femmes. Il enviait son ami et se demandait bien s’il ne devait garder ce corps pendant un long moment … Mais Ness fut contraint d’abandonner cette idée lorsqu’il sentit des petites réactions qui provenaient du corps du demi dieu et marquait un certain retour à la réalité. La créature vivait avec lui un réveil forcé, comme s’il sortait de sa propre hibernation. Il ne ressentait plus les préoccupations artificielles et nocives du corps de Morigan lorsqu’il l’avait possédé, il y avait de cela une trentaine de minutes. Il sentait sa détente et l’atténuation des produits chimiques qu’il avait été forcé de consommer. Un merci” émergea de son esprit comme une trace de lucidité survenue d’un état de transe. Ness esquissa un sourire sincère qu’un groupe de filles avait pris pour une tentative de séductions et elles s’exclamèrent avec des petits rires de dindon. “Comment tu as fais ? Je veux dire, pour me retrouver ... ?". Il s’adossa contre un arbre et rit à gorge déployé en s’attirant des regards ahuris. Il replongea dans ses souvenirs et fit un débrief rapide à son ami: “Oh tu sais pas à quel point c’était chiant mec ! Je t’ai cherché pendant des semaines et des semaines, je suis même allé à la colonie incognito pour savoir s’ils avaient des nouvelles de toi ! Mais rien ! Alors j’ai fait tous les hôpitaux, les prisons et les morgues de l’état et j’ai fini par te retrouver. Quand j’ai vu ton état, j’avais beaucoup de peines…”. Ness prit conscience qu’il parlait tout seul lorsqu’il sentit des regards rivés sur lui. Il décida de quitter le square car il en avait assez de se donner en spectacle. “Mon poto, ne replonge pas s’il te plaît… J’ignore ce qui t’as fait atterrir dans cet hôpital mais maintenant t’es sorti et je vais t’aider à reconstruire ta vie , compris ?”

_____________________________

THE BEST GHOST
Let’s take this second at a time. Let’s take this one song, this one rythme  © okinnel.


#teamJarren #teamEléïstos #teamLishine
Revenir en haut Aller en bas

Escape | Ness & Morigan.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Demande de Shaïness - Butterfly
» [98/99] En Route pour le Loch Ness
» 02.03/17.C.L'Aquila, Italie - Time to escape
» Kickstater Escape issu de l'univers d'Eden
» Le monstre du Loch Ness (partie 3/solo)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Filiorum ex Deorum :: 
RPG ~ Hors du Temps
 :: Dans le passé.
-