Best frens whenever ~ ft Ness
Filiorum ex Deorum
Bonjour est bienvenue sur Filiorum ex Deorum ! Inspiré des romans de Rick Riordan, ainsi que des films, le forum reprend la saga Percy Jackson. Viens vite nous rejoindre, qu'est ce que tu attends ? ♥️



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur Filiorum ex Deorum Invité !
La Résistance est fermée!
Les nouveautés du mois d'octobre sont par ici ! ♥
Venez participer au concours d'avatars d'halloween, juste ici ! ♥
Les groupes à privilégier sont: les Chasseresses, les Créatures et les Mortels ! ♥
Les events d'Halloween sont ici et ! ♥

Partagez| .

Best frens whenever ~ ft Ness

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


avatar

admin (éris)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 736
Date d'inscription : 15/09/2015
Age : 16
Localisation : New York City

Feuille de Personnage
Arme(s): un poing américain en métal hybride + un pistolet se transformant en briquet
Familier(s):
Objet(s): recharge de balles en bronze céleste

MessageSujet: Best frens whenever ~ ft Ness Dim 11 Sep - 16:51

Hero dévala les escaliers, son sac sur le dos, s’empressant d’allumer son briquet pour que celui-ci se transforme en pistolet. Quelques coups de feux retentirent alors qu’il passait devant l’une des fenêtres mais heureusement, aucune balle ne l’avait atteint. Serrant les dents, il arriva devant une sorte de placard tout à fait banal et se retourna pour siffler.

« Grouille, Ness ! » Puis, il donna un coup de pied dans la porte, découvrant ainsi une série d’escaliers s’enfonçant sous le sol. Attendant que son ami passe devant lui pour qu’il referme et bloque la porte après eux, il fronça les sourcils en essayant de se rappeler comment ils en étaient arrivés là…

Lui et Ness avaient toujours formé un duo d’escrocs. Il ne savait pas comment expliquer leur rencontre, ni comment ils avaient fini par faire tous leurs sales coups ensemble, mais à présent ils régnaient tout deux sur leur empire de vol et de trahison, profitant de leur réputation commune pour toujours aller plus loin. Et puis, il y a quelques jours, il avait reçu l’appel d’un contact lui demandant d’aller chercher une certaine commande pour le compte du gang, dans un vieil entrepôt abandonné. Mais il s’était avéré qu’en plus de ne pas blairer ce contact, Hero connaissait le lieu du rdv pour y avoir dormi quelques temps. Bref, il avait senti la bonne affaire et avait aussitôt contacté son compagnon de sales coups, Ness, pour lui passer le message. Ils s’étaient donc rendus comme convenu sur place, avaient récupéré la commande qui se trouvait à présent dans le sac du fils d’Eris… Jusqu’à ce que tout dégénère, parce qu’un des gars de l’autre côté avait reconnu le duo infernal et avait senti que quelque chose clochait. Après quelques coups placés ici et là, ils avaient réussi à quitter la salle sans grand problème mais s’ils n’agissaient pas tout de suite, ils se retrouveraient coincés.

« Putain mais quelle bande d’incapables, ils ont mis super longtemps à comprendre qu’on était en train de les rouler. » Marmonna-t-il après que l’eidolon ait commencé à descendre les escaliers, fermant avec précaution la porte et la bloquant ensuite à l’aide d’un verrou. Si ce n’était pas la cinquantième fois qu’ils faisaient un truc du genre, il aurait eu peur. Mais ils étaient tellement habitués à se faire menacer de la sorte que cela devenait presque un jeu.

_____________________________

† mama help me i've been cursed. death is rolling in every verse, candy paint on his brand new hearse, can't contain him he knows he works. fuck this hurts, i won't lie, doesn't matter how hard i try. half the words don't mean a thing and i know that i won't be satisfied. i am my own dead end so step aside. (anesidora)

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

anim (créature)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 224
Date d'inscription : 20/06/2016
Age : 17

Feuille de Personnage
Arme(s): Mon esprit est ma seule arme
Familier(s): Il n’y a que mon esprit qui m’est familier
Objet(s): Les corps des humains sont mes objets

MessageSujet: Re: Best frens whenever ~ ft Ness Mar 1 Nov - 9:43

Voler, tirer, tuer et fuir, voilà les mots qui caractérisent ma vie en temps que bandit. Je trouve ma vie inlassablement longue alors autant trouver quelques petites activités pour m’occuper quand l’ennuie s’installe dans cette routine. J’ai vécu dans différentes époques, j’ai parcouru beaucoup de pays et j’ai fréquenté de nombreuses personnes. Cependant, toutes ces expériences ne valent rien à côté d’une petite sortie innocente avec mon bon vieil ami Hero. On a encore une fois foutue la merde mais c’est pas grave, on s’en sortira comme toujours. Toujours est-il que nous sommes en train de courir comme des cinglés pour échapper aux coups de feux des bouffons qu’on a légèrement arnaqué et très trèèès légèrement énervé. Avec beaucoup d'habiletés, j’arrive facilement à éviter les balles. 《Grouille, Ness.》Le fils d’Eris ouvre une porte grâce à un bon  gros coup de pied. Je passe et découvre alors des escaliers, qui, je l’espère, nous mèneront tout droit vers la sortie. Mon ami referme et bloque la porte puis me rejoint. Je me rappelle comment on en est arrivé là avec le sourire. Tout s’est passé un peu banalement si je puis dire. Un coup de fil d’Hero, un plan à exécuter, un gang à affronter et une magnifique course poursuite qui s’avère être très bon pour mon régime. Depuis quand je m’occupe de mon régime? Si j’aime plus mon corps, je n’ai qu’à en posséder un autre! Bref, j’ai pas très peur pour ma vie et j’ai plus envie de rigoler de cette affaire qu’autre chose et je sais que poto pense la même chose. Je me hâte à descendre les escaliers en regardant de temps en temps si Hero est derrière moi en un seul morceau et avec son sac. Il marmonne dans mon dos d’un ton plutôt moqueur: 《 Putain mais quelle bande d’incapables, ils ont mis super longtemps à comprendre qu’on était en train de les rouler. 》. Je saute trois marches et je me met à rigoler. C’est vrai que ces abrutis ont été long à comprendre. Mais bon, on ne peut pas leur en vouloir, ce ne sont que des humains. Après avoir franchis une dizaine de portes, nous réussissons enfin à atteindre la porte de sortie qui donne sur une petite ruelle perpendiculaire à une grande avenue populaire de New York.  Je regarde les gens marcher d’un oeil attentif: 《 On a plus qu’à se mêler à la foule. Ils nous retrouverons jamais comme ça. 》. J’enfile ma capuche sur la tête et met les mains dans les poches de façon à ne pas me faire reconnaître et j’encourage mon pote à faire de même pour ne pas se faire repérer. Après avoir rejoint la grande avenue bondée de personnes, je lui dit d’une voix suave, voire enjôleuse: 《 Mec, t’as assuré. 》. Pourquoi je me comporte comme ça? Ça ne me ressemble pas pourtant…  

_____________________________



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

admin (éris)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 736
Date d'inscription : 15/09/2015
Age : 16
Localisation : New York City

Feuille de Personnage
Arme(s): un poing américain en métal hybride + un pistolet se transformant en briquet
Familier(s):
Objet(s): recharge de balles en bronze céleste

MessageSujet: Re: Best frens whenever ~ ft Ness Jeu 10 Nov - 22:30

Ness éclate de rire en sautant les dernières marches de l’escalier. Ils suivent un long couloir interminable, comme s’ils traversaient tout New York en souterrain, pour au final sortir à l’abri d’une petite ruelle se trouvant au croisement d’une avenue beaucoup plus animée. Parfait pour se mélanger à la foule et disparaître à jamais…

« On a plus qu’à se mêler à la foule. Ils nous retrouveront jamais comme ça. » Et il enfila sa capuche, prenant l’air d’un énième type blasé par la journée de merde qu’il vient de passer. Hero l’imite aussitôt, mais il garde son grand sourire de gamin, un sourire qui ne le quitte jamais quand il est avec son meilleur pote. Dans la rue, c’est difficile de trouver quelqu’un à qui l’on peut faire réellement confiance. Mais Ness avait débarqué et maintenant, Hero lui aurait confié sa vie sans douter une seule seconde. Il était probablement sa meilleure rencontre – le genre de rencontres qui donne un sens à une vie merdique comme la sienne.

« Mec, t’as assuré. » Lui assure Ness d’une voix aguicheuse. Hero esquissa un sourire en coin – depuis quelques temps, l’eidolon adoptait une attitude un peu plus séductrice, comme s’il avait quelqu’un en tête. Il nota dans un coin de sa tête qu’il l’interrogerait dessus un de ces quatre. Si son pote comptait se remettre avec quelqu’un, il devait être le premier au courant après tout : bro before hoes.

« Sans toi ça aurait été beaucoup moins drôle. Je crois qu’on forme un duo particulièrement efficace. » Ils atteignirent l’avenue principale, remplie de passants en tous genres : touristes, hommes d’affaires, vendeurs ambulants, étudiants… Et parmi eux, deux criminels recherchés par une dizaine de gangs. Ils avaient une sacrée chance de ne jamais se faire prendre à chacun de leurs coups.

« Je propose qu’on aille bouffer une pizza pour fêter ça. J’t’invite ! » Il désigna le sac rempli d’argent tout fraîchement dérobé et poussa ensuite la porte de la pizzeria devant laquelle ils passaient, un de leurs repères. Rien de mieux qu’une quatre fromages à partager avec son meilleur pote après une bonne arnaque.

_____________________________

† mama help me i've been cursed. death is rolling in every verse, candy paint on his brand new hearse, can't contain him he knows he works. fuck this hurts, i won't lie, doesn't matter how hard i try. half the words don't mean a thing and i know that i won't be satisfied. i am my own dead end so step aside. (anesidora)

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

anim (créature)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 224
Date d'inscription : 20/06/2016
Age : 17

Feuille de Personnage
Arme(s): Mon esprit est ma seule arme
Familier(s): Il n’y a que mon esprit qui m’est familier
Objet(s): Les corps des humains sont mes objets

MessageSujet: Re: Best frens whenever ~ ft Ness Ven 18 Nov - 12:56

“Sans toi ça aurait été beaucoup moins drôle. Je crois qu’on forme un duo particulièrement efficace”J’esquisse un grand sourire, j’aime beaucoup lorsqu’Hero me félicite ainsi, cela prouvait bien qu’on étaient de grands amis et puis qu’on pouvait compter l’un sur l’autre pour foutre la merde quand il fallait. Je le force à me suivre dans une rue plutot animée. Des tas de personnes de toutes types marchent dans cette grande avenue, l’occasion est inespérée pour se cacher parmi eux. Personne ne remarquera notre couple de bandits dont l’un des deux marche avec un gros sac, c’est sûr. Puis quand on voit les personnes les plus bizarres qui marchent à nos côtés, on est tout de suite moins perturbé par Hero et moi. C’est à dire que les travailleurs New Yorkais paraissent totalement indifférents à ce qui leur entoure, ils ont toujours les yeux rivés sur le téléphone et passent leur journée à remettre leur cravate en place mais quand ils croisent un marchant de Donut ou de Hot dog déguisé avec un habit grotesque et coloré (ils sont souvent habillés en ce qu’ils vendent), ils sont tout de suite plus intéressés par eux. Alors vous comprenez pourquoi ce n’est pas la peine de lancer des avis de recherches dans ce genre de ville… Toujours est-il que je marche aux côtés de mon bon pote qui a l’air plutôt satisfait de notre travail. Je profite pour le regarder un peu, j’aime voir ce sourire victorieux se dessiner sur ses lèvres, ça me fait tellement plaisir de le voir heureux et je ressens beaucoup de joie à savoir que son bonheur est en partie grâce à moi… Il faut que je remette, je ne dois pas me laisser intimider par lui, ce mec génial… "Je propose qu’on aille bouffer une pizza pour fêter ça. J’t’invite ! ". Cette invitation me réveille de mes songes et je hoche la tête pour lui signifier que je suis partant. Nous arrivons dans une pizzeria bon marché, on s’installe à une table où des miettes trônaient sur nos chaises. D’un revers de la main, je me débarrasse de tout et je m’assois en face d’Hero. Je fais mine de prendre mon menu et de m’y intéresser tandis que je rumine ce que je veux lui dire depuis quelques temps sans y trouver la force. “Hé Hero, je peux te dire un truc ?”. Évidemment je suis interrompu par le serveur qui vient prendre notre commande. Après lui avoir dit de nous faire une quatre fromage géante, je reprend donc où j’en étais: “Oui donc je disais que je voulais te dire un truc depuis longtemps…” Soudain, j’aperçois, un des gars que nous avons piégé, rôder autour du restaurant, l’air très en colère sans pour autant nous avoir repéré. J’enfile ma capuche et force Hero à faire de même: “Merde, voilà le pigeon, cache toi!”.

_____________________________



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

admin (éris)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 736
Date d'inscription : 15/09/2015
Age : 16
Localisation : New York City

Feuille de Personnage
Arme(s): un poing américain en métal hybride + un pistolet se transformant en briquet
Familier(s):
Objet(s): recharge de balles en bronze céleste

MessageSujet: Re: Best frens whenever ~ ft Ness Sam 3 Déc - 15:07

Hero s’installa en face de Ness sans prendre le temps de regarder le menu, connaissant déjà ce qu’il commanderait. Son job avait fait de lui un fin connaisseur des différentes pizzerias du coin et il avait bien vite remarqué que rien ne pouvait égaler une quatre fromages.

« Hé Hero, je peux te dire un truc ? » Hero haussa un sourcil. Ness ne lui demandait jamais quoique ce soit, il se contentait de balancer les trucs, même quand il s’agissait d’une bombe. Qu’est-ce qui le rendait aussi hésitant ? Le fils d’Eris hocha la tête mais ce fût à ce moment-là que le serveur choisit de se pointer afin de prendre leur commande. Il griffonna dans son calepin une quatre fromage géante ainsi que deux sodas et repartit, laissant à nouveau les deux meilleurs amis seuls.

« Oui donc je disais que je voulais te dire un truc depuis longtemps… »

De plus en plus bizarre. Un truc depuis longtemps ? L’interrogation qu’avait eu Hero quant aux relations amoureuses de son pote revint dans son esprit : mais pourquoi lui en parler comme s’il s’agissait d’un secret d’Etat ? Il n’avait jamais pris de précaution pour lui dire quoique ce soit, alors pourquoi maintenant ? Il fut interrompu dans le fil de ses pensées par Ness qui, après avoir enfilé sa capuche le força à faire de même, rabattant le tissu devant ses yeux. « Merde, voilà le pigeon, cache toi ! »

Hero se risqua à jeter un coup d’œil à travers la vitre et remarqua la silhouette grassouillette d’un des types qu’ils avaient piégés un peu plus tôt. Il avait l’air furibond – normal quand l’on se fait voler en beauté. S’il les remarquait, c’était évident que ce serait eux qui auraient l’avantage sur lui – mais Hero ne voulait pas prendre le risque que ses petits copains se ramènent et leur reprennent leur fric. Or, garder leurs capuches alors qu’ils se trouvaient à l’intérieur d’une pizzeria était peut-être un peu trop louche pour que le type ne s’interroge pas. Il fallait trouver une solution, et vite.  

« Okay, c’est peut-être totalement inutile mais on peut se faire passer pour autre chose qu’un duo de mecs encapuchonnés. » Il pinça les lèvres. Le plan qui lui avait traversé l’esprit n’était sûrement pas le meilleur, mais c’était le seul qu’il avait. S’ils se faisaient passer pour un couple, encapuchonnés par simple envie d’intimité, ils se fondraient dans la masse. Après tout, c’était quelque chose de commun à New York… Mais le fait que ce soit Ness le dérangeait, comme si l’idée de former un faux couple avec lui était mauvaise. Il n’aimait vraiment pas l’idée de faire semblant, mais avait-il le choix ? Il prit une grande inspiration et réduit brusquement l’espace entre leurs deux têtes, plaçant son visage à quelques millimètres du sien. « Aies l’air naturel. Et s’il-te-plaît, ne me gifle pas. » Murmura-t-il en plantant son regard dans le sien avant de poser sa main dans son dos.

_____________________________

† mama help me i've been cursed. death is rolling in every verse, candy paint on his brand new hearse, can't contain him he knows he works. fuck this hurts, i won't lie, doesn't matter how hard i try. half the words don't mean a thing and i know that i won't be satisfied. i am my own dead end so step aside. (anesidora)

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

anim (créature)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 224
Date d'inscription : 20/06/2016
Age : 17

Feuille de Personnage
Arme(s): Mon esprit est ma seule arme
Familier(s): Il n’y a que mon esprit qui m’est familier
Objet(s): Les corps des humains sont mes objets

MessageSujet: Re: Best frens whenever ~ ft Ness Lun 2 Jan - 11:26

Oh purée, on est vraiment dans la merde. Je croyais avoir semé cette bande d’imbéciles, mais ils sont plus coriaces que je ne le pensais. En tout cas, l’un d’entre eux ne compte pas abandonner de sitôt si bien qu’il a dû silloné tout le quartier pour nous retrouver. Enfin, il ne se rend toujours pas compte qu’on est juste à quatre mètres de lui mais cela ne va pas tarder si on ne trouve pas une solution et vite. J’essaie de faire fonctionner mon cerveau, histoire de trouver un plan pour s’échapper de cette situation pour pouvoir enfin manger et boire tranquillement avec mon meilleur pote. Mais si le pigeon tourne la tête dans notre direction, on est fichu mais si on tente de s’enfuir, on est fait comme des rats. Je suis face à une impasse et honnêtement je ne vois pas comment on peut s’en sortir si ce c’est que d’espérer qu’il nous aperçoive pas. Je regarde Hero d’un air implorant afin de trouver du soutien de son côté quand soudain je croise son regard, d’habitude sombre, mais sur le moment très résigné. À la vue de ses yeux, je pense qu’il a une idée derrière la tête et je décide de secouer légèrement la tête pour qu’il m’explique son plan: “Okay, c’est peut-être totalement inutile mais on peut se faire passer pour autre chose qu’un duo de mecs encapuchonnés.”. Quoi ?! Ce n’est pas ce que je crois?! Il n’est pas sérieux j’espère. Non, il fallait trouver autre chose parce que tout mais pas ça ! Surtout faire semblant d’être couple gay avec lui, l’homme qui me destabilise depuis quelque temps maintenant et à qui je voulais lui révéler certaines choses tout à l’heure. Je ne vois pas comment je pourrais y arriver… Je me râcle la gorge pour attirer son attention et lui dire que c’est une mauvaise idée, mais il semble sourd à mes protestations et avance la tête jusqu’à être à quelques millimètres de moi. “Aies l’air naturel. Et s’il-te-plaît, ne me gifle pas.”. Plus facile à dire qu’à faire! Je suis TOUT sauf naturel moi. Mais bon, je veux bien me prêter au jeu, surtout si ça peut nous sortir de cette merde… Je ferme les yeux et essaie d’imaginer qu’en face de moi ne se trouve pas mon pote mais une de mes exs, Neven par exemple. Mais l’image d’Hero se rapprocher de moi me rattrape et puis, je sens son souffle contre mon visage… J’essaie de tenir encore une minute et et rouvre les yeux. Je jette ensuite un coup d’oeil par la fenêtre et je me rend compte que le pigeon a disparu. “Notre stratagème a fonctionné Hero, tu peux reculer maintenant steuplé.”. J’attend qu’il s’exécute puis je retire ma capuche et regarde la pizza qui est maintenant toute froide. “L’enfoiré, n’empêche il a bien failli nous choper…”. Je me passe une main sur le front, oui il a bien falli nous avoir, si Hero n’avait pas joué cette comédie… Et j’aurais pu faire plus que jouer un simple jeu...


_____________________________



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

admin (éris)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 736
Date d'inscription : 15/09/2015
Age : 16
Localisation : New York City

Feuille de Personnage
Arme(s): un poing américain en métal hybride + un pistolet se transformant en briquet
Familier(s):
Objet(s): recharge de balles en bronze céleste

MessageSujet: Re: Best frens whenever ~ ft Ness Dim 22 Jan - 12:31

Quelques instants passent mais dans la tête d’Hero, il se déroule une éternité. Le silence est pesant, comme si une sorte de tension s’était brusquement immiscée entre les deux meilleurs amis les rendant un peu maladroits, un peu gênés. Au bout d’une minute, Ness rouvre les yeux et tourne la tête vers la fenêtre avant de souffler. « Notre stratagème a fonctionné Hero, tu peux reculer maintenant steuplé. » Tout penaud, Hero s’exécute avec un drôle de sentiment. Comme une impression qu’ils n’auraient pas dû faire ça. Qu’il avait approché Ness d’un peu trop près et que ça avait provoqué un déclic chez lui. Retirant sa capuche, il tente d’esquisser un sourire comme si de rien n’était, comme s’il n’avait pas remarqué le changement de tempérament chez son meilleur ami.

« L’enfoiré, n’empêche il a bien failli nous choper… » Fit Ness en passant une main sur son front. Le fils d’Eris hoche la tête avant de saisir une part de pizza qui a refroidi. « Il a failli, ouais. Mais vu qu’ils doivent se partager un cerveau à cinq, le berner a été un vrai jeu d’enfant. » Répondit-il d’un air assuré, se persuadant lui-même que tout ça n’était qu’une stratégie, un jeu de dupes pour échapper à ces criminels. Plus facile à dire qu’à faire. A chaque fois qu’il croise le regard de Ness, il le trouve un peu fuyant, un peu perdu dans ses pensées. Soudainement, il se rappelle que celui-ci avait voulu lui dire quelque chose avant que tout cela ne se passe. Terminant sa première part, il agite la croûte dans sa direction, esquissant un sourire railleur.

« Je crois que tu voulais me dire un truc, tout à l’heure… Allez, crache le morceau ! » Il lui donna une tape amicale sur l’épaule, se forçant à oublier la sensation de malaise qui s’était installée entre eux deux le temps de jouer la comédie.

_____________________________

† mama help me i've been cursed. death is rolling in every verse, candy paint on his brand new hearse, can't contain him he knows he works. fuck this hurts, i won't lie, doesn't matter how hard i try. half the words don't mean a thing and i know that i won't be satisfied. i am my own dead end so step aside. (anesidora)

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

anim (créature)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 224
Date d'inscription : 20/06/2016
Age : 17

Feuille de Personnage
Arme(s): Mon esprit est ma seule arme
Familier(s): Il n’y a que mon esprit qui m’est familier
Objet(s): Les corps des humains sont mes objets

MessageSujet: Re: Best frens whenever ~ ft Ness Jeu 20 Avr - 9:56

“Il a failli, ouais. Mais vu qu’ils doivent se partager un cerveau à cinq, le berner a été un vrai jeu d’enfant.” En effet, il a raison. Je crois que je n’ai jamais autant transpiré de peur dans une pizzeria et le pire dans tout cela, c’est que ce n’est même pas parce que j’ai failli atterrir dans le Tartare à cause de nos assaillants. Franchement, je suis gêné mais à tel point que je n’arrive même plus à regarder mon ami dans les yeux. Ce qu’il vient de faire, c’est affreux car je me sens pour la première fois depuis dix mille ans comme un lâche. J’ai trop peur d’avouer mes sentiments et je me sens minable, j’ai l’impression de perdre toute la confiance que je me suis forgé depuis que je suis venu au monde. Et à cause des beaux yeux d’un de mes meilleurs pote, j’ai perdu tout mon orgueil ! Pourtant, il fût un temps, je méprisais les demis dieux à tel point que je pouvais les tuer sans remords. Hero, c’est pratiquement l’unique demi dieu avec qui je préfère m'amuser plutôt que de le manipuler ou de le torturer. Mais sa force me dépasse, j’ai l’impression que ce n’est pas qu’un simple sang mêlé… c’est un Dieu bordel ! Je déteste avoir des sentiments pour quelqu’un car c’est une saleté de faiblesse. Mais l’abstinence d’aimer me fait payer le prix fort aujourd’hui car je suis totalement fou de lui. Néanmoins, je pense qu’il faut se lancer sinon, je ne vais jamais y arriver. “Je crois que tu voulais me dire un truc, tout à l’heure… Allez, crache le morceau !”. Merci pour l’aide… Hero me donne une tape sur l’épaule, signe que je peux à présent me jeter à l’eau. Je prend ma respiration après avoir englouti une grosse part de pizza et lui dit: “Je t’aime… beaucoup quand tu mets ta capuche, ça te fait un style, tu devrais la mettre plus souvent, ça fait swag.” Putain! Mais je suis trop con! Je me gratte la tête à la recherche d’une diversion, j’ai vraiment pas envie de parler de mes sentiments. “Ah oui je voulais te demander si ça se passait bien en ce moment avec ta meuf… Leslie c’est bien ça ?”

_____________________________



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

admin (éris)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 736
Date d'inscription : 15/09/2015
Age : 16
Localisation : New York City

Feuille de Personnage
Arme(s): un poing américain en métal hybride + un pistolet se transformant en briquet
Familier(s):
Objet(s): recharge de balles en bronze céleste

MessageSujet: Re: Best frens whenever ~ ft Ness Sam 13 Mai - 13:33

Ness avait l’air tellement stressé parce qu’il s’apprêtait à dire que Hero craignit pendant quelques instants qu’il s’agissait d’une mauvaise nouvelle. Attrapant une petite bouteille de bière, il avala quelques gorgées le temps de faire passer l’angoisse de l’attente.

« Je t’aime… »  Il faillit recracher tout ce qu’il avait avalé mais réussit à se contenir tandis que Ness continuait. « … beaucoup quand tu mets ta capuche, ça te fait un style, tu devrais la mettre plus souvent, ça fait swag. »

Son cœur avait fait des montagnes russes. Avalant encore une autre gorgée, il reposa la bouteille d’une main tremblante malgré lui et s’essuya le front. Pendant quelques instants, tout son esprit s’était affolé. Pour deux mots prononcés par son meilleur ami, il avait failli perdre tous ses moyens s’il ne s’était pas repris à temps. Mais quel con ! Il grimaça un sourire, espérant paraître naturel, et haussa une épaule.

« Tu sais bien que j’ai du style en toutes circonstances. Mais merci pour le compliment, ça me va droit au cœur. » Et il remit sa capuche, riant nerveusement en espérant que les derniers battements affolés de son cœur disparaissent.

« Ah oui je voulais te demander si ça se passait bien en ce moment avec ta meuf… Leslie c’est bien ça ? » Son rire se figea instantanément. En temps normal il appréciait parler de Leslie – surtout en vue des derniers évènements – mais ça lui semblait soudainement déplacé, comme si en parler avec Ness n’en valait pas le coup et qu’ils avaient tout un tas d’autres sujets à aborder. Passant nerveusement sa main dans ses cheveux, il hocha doucement la tête avant de saisir l’une des parts.

« Ouais, c’est Leslie. Bah écoute… ça va. On a eu des emmerdes avec la Colonie, elle s’est faite torturer par quelques enfoirés donc t’imagines bien qu’il faut qu’elle récupère… » Et il devrait peut-être être à ses côtés au lieu d’organiser des plans foireux avec son meilleur ami, non ? Pourtant il n’avait pas besoin de réfléchir très longtemps pour déterminer de quelle présence il avait le plus besoin actuellement. Ness et lui avaient toujours eu cette relation où tout semblait évident. Pas de prises de tête, pas de problèmes. Tout était si facile avec lui. Avec Leslie, il n’avait aucune idée de comment la réconforter ou l’aider – et à chaque fois qu’il essayait il se sentait plus minable qu’autre chose. De toute façon, il ne savait pas vraiment aider les autres, il était largement plus doué pour arnaquer et casser la gueule des gens et ça, c’était une activité qu’il adorait faire avec son meilleur pote. Pas de prises de tête, pas de problèmes.

« Mais va pas me faire croire que tu t’intéresses à elle.  On est entre nous. Les potes avant les meufs. Fêtons plutôt notre victoire ! » Dit-il en levant sa bouteille de bière en souriant.

_____________________________

† mama help me i've been cursed. death is rolling in every verse, candy paint on his brand new hearse, can't contain him he knows he works. fuck this hurts, i won't lie, doesn't matter how hard i try. half the words don't mean a thing and i know that i won't be satisfied. i am my own dead end so step aside. (anesidora)

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

anim (créature)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 224
Date d'inscription : 20/06/2016
Age : 17

Feuille de Personnage
Arme(s): Mon esprit est ma seule arme
Familier(s): Il n’y a que mon esprit qui m’est familier
Objet(s): Les corps des humains sont mes objets

MessageSujet: Re: Best frens whenever ~ ft Ness Jeu 29 Juin - 14:40

"Tu sais bien que j’ai du style en toutes circonstances. Mais merci pour le compliment, ça me va droit au cœur." Je souris face à sa réponse même si j'avais eu trop peur quand j'ai failli lui dire que j'avais des sentiments pour lui. Je vois que cela n'est pas vraiment réciproque, il fallait voir sa réaction, j'ai cru qu'il allait recracher ce qu'il avait dans la bouche. Enfin sa surprise dissimulée ne rend pas dans une situation confortable. Déjà que je suis un gros trouillard, maintenant j'ai aucune chance de trouver le moindre courage pour lui dire ce que je ressens. Je me maudis intérieurement en terminant mon casse croûte. En plus, je lui parle de Leslie comme si ça m'intéressait... Elle a l'air sympathique et semble vraiment aimer Hero pour qu'elle le suive dans ses conneries mais elle est tout de même une ennemie pour moi... "Ouais, c’est Leslie. Bah écoute… ça va. On a eu des emmerdes avec la Colonie, elle s’est faite torturer par quelques enfoirés donc t’imagines bien qu’il faut qu’elle récupère… Mais va pas me faire croire que tu t’intéresses à elle.  On est entre nous. Les potes avant les meufs. Fêtons plutôt notre victoire ! " En effet, il a pas tord. Je termine de manger en imaginant un autre moyen de fêter notre victoire que de manger de simples pizzas. Je lève les yeux vers mon ami (cela me fait toujours du mal de l'évoquer que par ce nom) et lui partage mon idée: "Bon, ça te dirais de fêter notre victoire en s'introduisant dans une de ces fiestas de blindés de thunes ? Comme ça on fait les piques assiettes." Après avoir fini notre festin, je décide de le traîner dehors, en ayant malgré tout l'intention de lui parler de ce que je ressens. J'y réfléchis un peu et je me dis que je n'ai rien à perdre finalement. Alors une fois sur le trottoir, je regarde Hero dans les yeux et dit:" Hé, mon frère faut que je te dise un truc... mais tu me promets de m'écouter et de ne pas partir en courant?". Putain, j'ai le cœur qui bat la chamade. Puis en plus, j'arrive à pas à croiser son regard, c'est comme si pendant une seconde, il n'est plus mon ami mais un simple inconnu que j'accoste pour lui demander son numéro. Mais soudain, je reconnais la voix d'un des types qu'on a arnaqué tout à l'heure. Je me retourne discrètement et voit un des types regarder le resto. Je panique, il se dirige vers nous sans vraiment nous avoir vu mais je sais que d'une seconde à l'autre, il risque de nous reconnaître. Je m'approche d'Hero et lui souffle: "Ecoute mec, on est en danger de mort, il y a l'autre abruti qui va nous reconnaître, alors j'ai pas le choix là... j'espère que tu me pardonneras...". J'enfile ma capuche, me rapproche de son visage et l'embrasse, en espérant nous faire passer pour un couple et éviter de nous faire prendre par le type...

_____________________________



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

admin (éris)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 736
Date d'inscription : 15/09/2015
Age : 16
Localisation : New York City

Feuille de Personnage
Arme(s): un poing américain en métal hybride + un pistolet se transformant en briquet
Familier(s):
Objet(s): recharge de balles en bronze céleste

MessageSujet: Re: Best frens whenever ~ ft Ness Mar 1 Aoû - 12:58

Ness avait toujours été sur la même longueur que lui. Quand ils s’étaient rencontrés, ça avait immédiatement collé – ils avaient envoyé chier tous les autres gangsters à deux balles pour aller faire leurs sales coups tous les deux dans leur coin. Ensemble contre le reste du monde. Ils avaient braqué des banques, cassé des gueules, volé des guns – la moitié de New York les détestait et ça les faisait marrer comme deux gamins débiles. Leur duo était synonyme de bordel.

« Bon, ça te dirait de fêter notre victoire en s'introduisant dans une de ces fiestas de blindés de thunes ? Comme ça on fait les piques assiettes. » En parlant de bordel. Ness avait tout compris. Hero lui fit un immense sourire carnassier, du genre "trop hâte de dépouiller quelques pauvres millionnaires en buvant du champagne hors de prix, très cher" avant de le suivre dehors après avoir laissé une liasse de billets sur leur table – inutile de se demander leur provenance.

« J’aurais pas eu une meilleure idée. Allons nous mêler à ces putain de bourges ! » Lui répondit-il, plein d’enthousiasme alors que le brouhaha de l’avenue s’immisçait entre eux. C’est ce même brouhaha qui vint couvrir la voix de Ness alors qu’ils étaient tous les deux sur le trottoir, immobiles parmi les passants affluant de tous les côtés. « Hé, mon frère faut que je te dise un truc... mais tu me promets de m'écouter et de ne pas partir en courant? » N’entendant que la moitié des mots, Hero se rapprocha de lui, les sourcils froncés. « Quoi ? Pourquoi partir en courant ? »

Il avait du mal à suivre Ness, c’était vrai. Depuis qu’ils étaient sortis de ce merdier, Ness se comportait de façon vraiment étrange sans que Hero ne parvienne à comprendre ce qui clochait. Etait-ce son aura négative qui faisait des siennes ? Nan, Ness avait toujours été immunisé à ça, miraculeusement. C’était comme si quelque chose avait changé entre eux sans qu’il ne s’en rende compte avant. Est-ce que c’était à cause de la Résistance ? De leur dernier coup fourré ? De Leslie.. ? Avant qu’il ne puisse poser la question à Ness, celui-ci réduisit soudainement la distance entre eux et lui souffla.

« Ecoute mec, on est en danger de mort, il y a l'autre abruti qui va nous reconnaître, alors j'ai pas le choix là... j'espère que tu me pardonneras... » Hero s’apprêta à protester, à lui dire qu’il comprenait rien à son ménage depuis tout l’heure et qu’il n’était pas question de le pardonner sans même savoir ce qu’il avait fait – mais tous ces mots restèrent coincés au bord de ses lèvres quand celles de Ness se posèrent sur elles.

Merde.

Merde. Merde. Merde. Merde.

Pour l’avoir presque fait dans la pizzeria, Hero n’aurait pas dû être si désemparé et surpris. Ça avait marché une fois, alors pourquoi pas deux ? Mais là, il n’y avait pas de presque. Il sentait son visage contre le sien, son souffle sur sa peau, ses lèvres sur les siennes. Et même en prenant conscience de tout ça, il ne le repoussa pas. C’était pour la bonne cause, hein ? Ne pas se faire cramer, garder le pognon, continuer leur plan comme si de rien n’était.

Comme si de rien n’était. Pouvait-il vraiment prétendre ainsi ? Il sentit sa main bouger pour aller se poser dans le dos de Ness avant de réaliser ce qu’il était en train de faire. Tu devrais pas embrasser ton meilleur ami. Tu devrais pas prendre du plaisir à embrasser ton meilleur ami. Il finit enfin par reculer, complètement chamboulé. Difficile de paraître serein avec tout le boucan dans sa tête, les battements affolés de son cœur cognant dans sa poitrine si fort qu’il craignait qu’on puisse les entendre. Qu’est-ce qu’il pouvait dire ? Ness était son meilleur ami. Ce baiser n’était qu’une mascarade alors pourquoi le mettait-il dans un état pareil?

« Bien vu, uh. Je l’avais pas remarqué. Tu viens de nous sauver la peau. » Débita-t-il en gardant les yeux rivés sur le sol. S’il les levait un peu plus haut, peut-être s’apercevrait-il que Ness aussi est incapable de croiser son regard. S’il était un peu plus intelligent, il pourrait assembler les pièces du puzzle et commencer à comprendre toute la situation. Mais il était aveugle, il était maladroit ; pire encore, il était complètement paumé. Alors il ne vit rien, ne s’autorisa pas à voir les signes pourtant évidents. « Alors… Cette soirée… Toujours partant ? Des losers comme eux pourront pas nous poursuivre là-bas. »

Rassemblant un peu ses esprits, il se rappela alors les paroles de son ami avant qu’il soit interrompu. « T’étais en train de me dire un truc tout à l’heure, juste avant d’être coupé par… ça. » Il tenta d’esquisser un petit sourire en coin, cherchant à retrouver un peu de confiance et de courage. « C’est la deuxième fois que ça t’arrive aujourd’hui. Faut t’imposer un peu plus ! »

_____________________________

† mama help me i've been cursed. death is rolling in every verse, candy paint on his brand new hearse, can't contain him he knows he works. fuck this hurts, i won't lie, doesn't matter how hard i try. half the words don't mean a thing and i know that i won't be satisfied. i am my own dead end so step aside. (anesidora)

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

anim (créature)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 224
Date d'inscription : 20/06/2016
Age : 17

Feuille de Personnage
Arme(s): Mon esprit est ma seule arme
Familier(s): Il n’y a que mon esprit qui m’est familier
Objet(s): Les corps des humains sont mes objets

MessageSujet: Re: Best frens whenever ~ ft Ness Mar 15 Aoû - 9:08

Tout est allé si vite. J’avais bien vu que Hero ne comprenait pas vraiment ce qui se passait et qu’il était complètement paumé même. Mais cela ne m’a pas empêché de l’embrasser et je m’en voudrais sûrement toute ma - éternelle - vie de lui avoir fait ça presque sans lui avoir prévenu. J’ai toujours été malhonnête sauf avec les personnes importantes pour moi. Pourtant, je viens de me comporter comme un lâche. J’ai profité d’une situation critique pour faire ce que je voulais faire depuis quelques temps. J’ai l’impression d’être le pire ami du monde et d’avoir abusé de la confiance d’un de mes meilleurs poto. J’ai cru éprouver quelque chose en l’embrassant mais j’ai juste eu l’impression de le trahir. Je me sens mal, vraiment très mal car j’ai peur qu’il ne me pardonne pas. Après ce baiser qui a duré une éternité, je recule en faisant bien attention que les abrutis soient bien partis. En effet, ils n’avaient vu que du feu puisqu’il n’y avait aucune trace d’eux. Je suis soulagé pendant un bref instant avant de reprendre à nouveau conscience de la portée de mes actes. Je lève timidement (voilà que je suis devenu timide maintenant … ) les yeux vers Hero et tombe directement sur son regard confu. Il ne semble pas fâché mais juste perdu, comme s’il ne sait pas quoi penser de tout ça. Pourtant, il n’a pas l’air spécialement fâché ce qui me rassure un peu. En fait certains signes trahissaient déjà son absence de colère lorsque l’on s’embrassait. La main glissé sur mon dos, le baiser prolongé, il en était presque sincère. En bon ami qu’il est, Hero a véritablement joué le jeu. “Bien vu, uh. Je l’avais pas remarqué. Tu viens de nous sauver la peau”. Je passe une main sur mon front. Non, le fils d’Eris n’est pas du tout en colère, au contraire, il vient de le remercier… QUOI ? REMERCIER ? IL N’AVAIT DONC PAS COMPRIS ? Je n’en crois pas mes oreilles. Ce mec me surprendra toujours. Je suis partagé entre le soulagement et l’incompréhension. Hero est vraiment un chic type mais il a toujours eu du mal à faire la part des choses. “Alors… Cette soirée… Toujours partant ? Des losers comme eux pourront pas nous poursuivre là-bas.”. Il change de sujet. “Oui, je suis toujours partant évidemment ! J’espère juste qu’on tombera sur une bonne fiesta, qu’il ait de quoi manger quoi … “. Je ne sais pas si je dois être content ou pas qu’il oublie subitement le baiser. Mais Hero repart à nouveau à l’attaque. “T’étais en train de me dire un truc tout à l’heure, juste avant d’être coupé par… ça. C’est la deuxième fois que ça t’arrive aujourd’hui. Faut t’imposer un peu plus ! “ Je ne rend pas le sourire à Hero. J’avoue que ça me terrifie toujours autant de lui dire ce que j’ai sur le coeur. Mais ça ne sert à rien de tourner autour du pot pendant trois mille ans, il a raison, je dois m’imposer … “Le baiser de tout à l’heure … est-ce que tu as ressenti quelque chose ?” Je baisse les yeux, horrifié de lui faire face. J’ai jamais eu autant honte de ma vie qu’à cet instant. Honte d’aimer mon meilleur pote - en couple en plus. “Bah moi ça m’a fait tout drôle … J’ai pas détesté … Ça ... ça m’a fait quelque chose … je crois”

_____________________________



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

admin (éris)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 736
Date d'inscription : 15/09/2015
Age : 16
Localisation : New York City

Feuille de Personnage
Arme(s): un poing américain en métal hybride + un pistolet se transformant en briquet
Familier(s):
Objet(s): recharge de balles en bronze céleste

MessageSujet: Re: Best frens whenever ~ ft Ness Sam 2 Sep - 18:27

« Oui, je suis toujours partant évidemment ! J’espère juste qu’on tombera sur une bonne fiesta, qu’il ait de quoi manger quoi … » Hero faillit pousser un soupir de soulagement en entendant sa réponse. Il voulait passer à autre chose, oublier le plus rapidement possible ce qui venait de se passer et ne plus jamais en parler, de peur de découvrir quelque chose qu’il finirait par regretter. Est-ce que c’était la bonne chose à faire ? Tout nier en bloc et faire comme si ça n’existait pas ? Hero avait toujours été connu pour sa lâcheté, il ne savait pas comment affronter les choses correctement. Tout était plus facile s’il ignorait tout en bloc – les sentiments finiraient toujours par passer.

Alors il gardait le regard sur le sol, les mains dans les poches, marchant à vive allure vers le bâtiment en question. Plus vite il s’adonnerait à la fête plus vite il oublierait les drôles de sensations qui avaient parcouru son cœur quand leurs lèvres s’étaient touchées. Il en avait embrassé des personnes, il en avait touché des corps. Là, ça avait été différent et il refusait presque de comprendre pourquoi. Ness avait toujours été son meilleur ami et rien d’autre.

Mais c’est Ness qui se tourna vers lui et lui posa la question, les yeux baissés sur le sol. « Le baiser de tout à l’heure … est-ce que tu as ressenti quelque chose ? » Et c’est le monde qui s’effondra pour Hero. Il ne savait pas quoi lui répondre ; lui dire la vérité et risquer tout ce qu’il avait, son couple et son amitié ? lui mentir et risquer de gâcher tout ce qu’il y a entre eux, même ce qu’il n’ose pas s’avouer ? C’était comme si un poids lui était brusquement tombé sur les épaules et qu’un étau lui serrait les côtes. Incapable de marcher, incapable de respirer, incapable de répondre. Les secondes qui passèrent furent les plus pénibles qu’il eut jamais connu. « Bah moi ça m’a fait tout drôle … J’ai pas détesté … Ça ... ça m’a fait quelque chose … je crois. »

Il en voulut instantanément à Ness pour lui avoir confié ça. Pire encore, pour avoir osé lui dire la vérité quand lui s’entêtait à la nier au fond de son cœur. Il avait l’impression d’être redevenu le nigaud de Woodland, l’incapable qui n’arrivait pas à lire les poèmes qu’il recevait dans son casier le jour de la Saint-Valentin. Mais ce n’était pas la Saint-Valentin et il n’avait plus 15 ans. Il avait 21 ans et il faisait face à son meilleur ami sans réussir à affronter son regard.

« Ness… » Parvient-il enfin à souffler avec difficulté. Il n’avait aucune idée de quoi dire, quoi faire. Bien sûr qu’il avait ressenti quelque chose – c’était probablement la chose la plus forte qu’il avait ressenti depuis un bout de temps. Même en tirant sur ce mec à la Colonie. Même en enchaînant joint sur joint, médoc sur médoc. Même en rencontrant cette brune terrifiante. Y’avait quelque chose au fond de lui qui s’était remué comme ça ne lui était jamais arrivé auparavant. Alors il finit par comprendre. Il aurait dû le comprendre il y a bien longtemps mais il avait préféré se voiler la face par crainte. Crainte de se faire jeter, crainte de tout gâcher, crainte de répéter encore et encore le même schéma qu’il appliquait à chacune de ses relations. Il y avait aussi l’ombre de sa malédiction, son bonheur si fragile qu’il cherchait à protéger à tout prix, jamais trop grand pour ne pas avoir à souffrir quand le destin le rattraperait. Il s’était déjà laissé aller deux fois. Son père en était mort et il avait été accusé de son meurtre. Il était tombé amoureux de cette fille et elle avait disparu de sa vie. Il ne voulait plus les laisser les dieux lui gâcher la vie, la sienne ou celle de quelqu’un d’autre. Surtout pas celle de Ness.

Et il y avait Leslie. Leslie qui l’avait accompagné durant ces derniers mois, qui avait toujours été là quand il avait besoin d’elle. Il l’avait entraîné avec elle à la Résistance, il était resté à ses côtés tout au long de ses entraînements, il était allé la chercher à la Colonie quand elle avait été kidnappée. Ils partageaient même leur chambre au QG et plusieurs fois il s’était surpris à la regarder la nuit en se demandant quand le ciel leur tomberait sur la tête, que c’était presque trop beau pour continuer.

Que pouvait-il faire ? Il était tiraillé. Une partie de son cœur lui criait de prendre la fuite comme il l’avait toujours fait, d’échapper à cette confrontation qu’il ne voulait pas voir arriver. Une autre lui soufflait d’arrêter de penser à tout ça et de prolonger ce baiser, de donner raison à tous ses désirs qu’il gardait canalisés au fond de lui, faute d’imaginer que ce serait un jour réciproque. Etait-ce encore sa malédiction qui se jouait de lui en le poussant à se déchirer en deux ? Il en aurait presque mis sa main à couper.

Alors retenant son souffle il leva lentement la tête. Il voulait regarder Ness droit dans les yeux et arrêter de fuir ce regard qu’il craignait tant, ce regard pour lequel seuls les dieux savaient ce qu’il aurait été capable de faire. Il serra ses poings afin de se donner un peu de courage, un peu de consistance. « J’ai jamais ressenti quelque chose d’aussi fort. » Sa voix était basse mais ferme, pour être sûr que Ness puisse l’entendre. Rauque comme si les mots s’entrechoquaient entre eux, effilés comme des couteaux. Abîmée à force de fumer cigarette sur cigarette, à force de crier aussi. Mais elle exprimait sa sincérité. Il pouvait pas cacher la vérité à son meilleur ami, même si maintenant il n’était pas sûr que le mot convenait toujours.

Et c’est pour cette même raison qu’il fit un pas en arrière. Parce que s’il voulait être sincère, il fallait l’être jusqu’au bout. Et la vérité c’était qu’il était trop terrifié pour tenter quoique ce soit avec Ness.

« Mais j’peux pas Ness, j’peux pas. » C’était trop dur au final. Il détourna subitement le regard de peur de montrer l’éclat de faiblesse qui y brillait depuis bien longtemps déjà. Encore un pas en arrière et les passants commencèrent à passer entre eux, la foule les engloutissant peu à peu. Hero serra les dents. « J’suis désolé. » Cria-t-il pour couvrir le bruit avant de tourner les talons et de s’enfoncer dans la marée humaine. Adieu la soirée de prévu, adieu le grand jackpot, adieu le duo inséparable. Il avait toujours sû que tôt ou tard tout finirait par péter ; il ne pouvait que se blâmer lui-même. Trop lâche pour choisir Ness et trop lâche pour choisir Leslie. Renfilant sa capuche, il hâta le pas, priant pour que le fantôme de son meilleur ami ne le poursuive pas. Il ne pouvait pas l’affronter plus longtemps, sentant bien qu’il avait atteint les extrêmes limites de son contrôle de soi. Mais même en essayant de se convaincre qu’il s’agissait de la meilleure décision à prendre, il ne pouvait retirer le goût amer de sa bouche.

_____________________________

† mama help me i've been cursed. death is rolling in every verse, candy paint on his brand new hearse, can't contain him he knows he works. fuck this hurts, i won't lie, doesn't matter how hard i try. half the words don't mean a thing and i know that i won't be satisfied. i am my own dead end so step aside. (anesidora)

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Best frens whenever ~ ft Ness

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Demande de Shaïness - Butterfly
» [98/99] En Route pour le Loch Ness
» Le monstre du Loch Ness (partie 3/solo)
» Un objet hautement convoité ... [PV Ness Skytor]
» [combat ~ event] Shaïness & Rafaelo vs. Yusuf Tazim [île]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Filiorum ex Deorum :: 
RPG ~ Le monde des Mortels
 :: New York
-