Des retrouvailles inespérées.
Filiorum ex Deorum
Bonjour est bienvenue sur Filiorum ex Deorum ! Inspiré des romans de Rick Riordan, ainsi que des films, le forum reprend la saga Percy Jackson. Viens vite nous rejoindre, qu'est ce que tu attends ? ♥️



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur Filiorum ex Deorum Invité !
La Résistance est fermée!
Les nouveautés du mois d'octobre sont par ici ! ♥
Venez participer au concours d'avatars d'halloween, juste ici ! ♥
Les groupes à privilégier sont: les Chasseresses, les Créatures et les Mortels ! ♥
Les events d'Halloween sont ici et ! ♥

Partagez| .

Des retrouvailles inespérées.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


avatar

APOLLON

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 102
Date d'inscription : 06/02/2017

Feuille de Personnage
Arme(s): Colte 45 + Couteau de chasse en bronze celeste
Familier(s):
Objet(s): Munitions

MessageSujet: Des retrouvailles inespérées. Lun 13 Fév - 19:07






Des retrouvailles inespérées.








Elizabeth M. Thompson

Depuis mon départ de Las Vegas, j’ai traversé tout le pays pour retrouver ce camp. Et autant vous le dire, j’étais des plus paumé dans cette époque. Je n’arrivais pas à me faire à toute cette nouvelle technologie, leur télé était plate et en couleur, leurs téléphones petits et portatifs, des véhicules au look moderne… Et j’en passe, j’avais l’impression de me retrouver dans un film de science-fiction. Il ne manquerait plus que des vaisseaux spacieux avec des aliens à l’intérieur. Tiens d’ailleurs, j’ai lu que l’homme était allé sur la lune justement. C’était à la fois fantastique, mais également effrayant. Je devais paraitre comme un gars bizarre qui était perdu et ne comprenait pas trop de quoi on lui parlait quand on lui mentionnait des machines modernes ou d’événements récent. Alors, j’ai du tout faire pour rester discret et me contenter de trouver des moyens de transport pour me mener à ma destination.

Encore, faire de l’auto-stop ou prendre un bus, ça c’était simple et le principe restait le même, comme à mon époque. Pendant les trajets, je tachais de rester silencieux et d’acquiescer. Il arrivait qu’on me parler de sport ou de guerre récente dont j’ignorais tout. Je restais donc le plus vague possible dans mes réponses jusqu’à ce que nos routes dussent se séparer. Cela dura pendant des jours. Des jours où juste le seul danger était de ne pas se faire envoyer chez des fous à cause de mon décalage temporelle. Et finalement, tout se passait bien. Enfin… Jusqu’à mon dernier voyage en auto-stop. Un gars, Fred, vachement sympa voulu bien m’emmener jusqu’à l’État de New-York. On rigolait bien sur divers sujets et il ne posait pas trop de questions par rapport aux autres. Avec lui, je n’avais pas peur de me faire prendre pour un marginal ou un mec complétement déconnecté de la réalité. C’était un peu mon nouvel ami du XXIe siècle en quelque sorte. Durant notre voyage, nous remontions une très longue route en plein désert sans y voir le moindre signe de civilisation. Même les autres voyageurs se firent discret. Finalement, nous trouvâmes une vielle station-service qui faisait office de restaurant.


Fred voulut s’y arrêter, mais moi, je ne préférais pas. Le bâtiment semblait abandonner depuis un siècle malgré les néons qui grisaillaient au-dessus de l’entrée. Mais nos vivres se firent rare et il était vrai que pouvoir se restaurer était tentant. Au moins, que risquions-nous ? J’acceptais alors que nous nous y arrêtions pour manger. Fred y gara son pickup devant et nous nous glissions dans la partie resto. On aurait cru que les clients avaient disparu depuis mille ans et que les proprios étaient morts. Grossière erreur. Alors que nous allions quitter cet endroit ayant échappé par miracle au service hygiène, ces derniers apparurent devant nous. Ils étaient grands, costauds avec un sourire et des yeux monstrueux. Il était difficile de différencier la femme de son mari. Bon, après ils nous invitèrent à manger la spécialité de la maison et nous dîmes oui. Mais une fois les plats servis, l’odeur et la consistance donnèrent la nausée. Fred voulut donc en parler aux proprios.

J’attendais mon ami pendant presque une heure. Mais ne voyant plus le moindre signe de sa part, je partis le chercher dans la cuisine. Ceux que je vis furent horribles. Les proprios étaient devenus des monstres. Ils faisaient plus de deux mètres, de vraies montagnes de muscles, le corps entièrement poilu. Et Fred… Il leur servait de nouveaux repas. Je fus pris d’horreur. Les monstres voulurent me capturer pour me rajouter au menu, mais je sortis mes armes, mon couteau et mon revolver. Un vrai massacre eut lieu. Je passerais les détails du combat, mais j’étais parvenu à tuer l’un d’eux et le second fut blesser. Je parvins à m’enfuir du restaurant. Je pris les clefs et le pickup de Fred pour fuir ce lieu de cauchemar. Pendant le reste du voyage, je me sentais mal, j’aurais voulu sauver mon ami et tuer les deux monstres, mais je ne fus de taille pour cela.

Je roulais en ne faisant que de brefs arrêts pour dormir, manger et faire le plein. Je ne rencontrais pas de nouveaux monstres en chemin, c’était déjà ça. Après plusieurs jours à rouler sur les routes, j’arrivais enfin à l’adresse donnée, celle de la colonie des sang-mêlé. Je devais me garer un peu plus loin, puis faire le reste à pied. J’ai dû traverser une colonie pour voir l’entrée. Il s’agissait d’une grande arche en pierre, d’un style gréco-romain avec un arme brûlait devant. En m’y approchant, je vis de nombreux jeunes avec des satyres qui tentaient de remettre un peu d’ordre. Quelque chose clochait.

En mis approchant, je vis que la colonie, qui devait protéger les enfants des dieux, était dans un piteux état. Je m’attendais à voir quelque chose de beau, avec des bâtiments décorés, de la verdure un peu partout comme dans un parc public et des gens plutôt heureux. Du moins, c’était l’idée que je m’étais fait d’après les descriptions faites par ma mère et le satyre de Las Vegas. Au lieu de cela, j’étais devant un camp qui venait de sortir d’une guerre. Et si ma sœur était ici au moment où ce lieu fut saccagé ? Je devais la retrouver. Je pris à part un pensionnaire pour le questionner.

Chris – Excusez-moi. Je suis nouvel arrivant. Que s’est-il passé ?
Pensionnaire – T’aurais-du venir plutôt alors pour nous aider ! On nous a attaquer en traitre ! Ils ont failli tous nous tuer !
Chris – Je suis navré. Connais-tu Elizabeth Thompson ? Je suis à sa recherche je t’en prie ?


Mais le pensionnaire ne me répondit pas. Son regard était rempli par quelque chose que je connaissais que trop bien. L’horreur de la guerre, l’horreur de voir la mort et la trahison, d’après ce qu’il venait de me dire. Les autres personnes présentent ici affichaient tous la même mine. Ils étaient tous attristés et effrayer, si ce n’était en colère. Essayant de rester le plus délicat possible avec eux, je leur demander à chacun :

Chris – Connaissez-vous Elizabeth Thompson ? Vous savez où elle est ?


Mais là plus part ne me répondirent pas. Ils étaient bien trop chamboulés et méfiant. Certains me dirent que Oui, qu’elle était déjà venue à la colonie, mais sans m’end ire plus. Alors, je continuais à la chercher dans la colonie, espérant qu’elle soit toujours en vie.



Citation.



© Méphi.



_____________________________

Lien Immortel.
Séparer par le temps, unis par le sang.
LILACSKY.

Revenir en haut Aller en bas


avatar

modo (chasseresse)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 233
Date d'inscription : 04/06/2016

Feuille de Personnage
Arme(s): Un arc, 10 flèches et une dague pour le combat rapproché
Familier(s): Un Chien Lélaps qui la suit depuis longtemps et répond au fabuleux nom de Lélaps (en plein temps de guerre, on avait pas le temps pour l'imagination)
Objet(s):

MessageSujet: Re: Des retrouvailles inespérées. Lun 13 Fév - 23:02

Des retrouvailles inespérées

feat. Christopher & Elizabeth



Après la bataille de la Colonie, j'avais envoyé un message à Artémis. Il était hors de question que les Chasseresses n'aident pas à la reconstruction du camp. Nous avions donc partagé les effectifs en deux. Une partie était allée la rejoindre pour chasser les monstres habituels et l'autre était restée avec moi pour reconstruire la Colonie.

Depuis plus d'une semaine, nous travaillions d'arrache-pieds. Malheureusement, le bungalow d'Apollon était plus que débordé et, avec mes talents de guérisseuse, je passais la plupart de mes journées à l'infirmerie. Les pensionnaires me paraissaient presque sympathiques et attachants maintenant... Il était temps que je m'en aille mais j'avais fait une promesse à Chiron. Les Chasseresses et moi restions là tant qu'il y en avait besoin.

C'était donc une de ces journées froides où tous s'affairaient à reconstruire les bâtiments détruits et où, avec mes demi-frères et soeurs, je prenais soin des malades, lorsque tout bascula dans une toute autre direction.

Le problème de la reconstruction c'était que beaucoup des "travailleurs" n'étaient pas du bungalow d'Héphaïstos. Alors, on ajoutait aux blessés de la bataille ceux qui se tapaient sur les mains ou se coupaient d'autres membres. Je finissais de changer les pansements d'un fils d'Arès lorsqu'un enfant de Dyonisos débarqua, le bras en sang. Je soufflais et le fis s'asseoir.

"C'est toi Elizabeth Thompson ?"

Distraite, je hochais la tête par réflexe. Vraiment, ces demi-dieux n'arrêtaient jamais leurs bêtises... Tout le monde savait que j'étais une Chasseresse et, pourtant, certains semblaient encore penser qu'ils pouvaient me séduire. Je ne pris donc pas le temps de lui répondre outre mesure.

"Il y a un gars qui te cherche partout dehors..."

Je m'arrêtais et haussais un sourcil. Quelqu'un me cherchait ? Un gars ? Mais c'était quoi encore ces histoires... Pourtant, cette nouvelle m'intriguait. Je fis signe à un autre Apollon de me remplacer et sortis, essuyant le sang de mes mains sur une serviette que j'attrapais au passage.

J'observais les alentours à la recherche d'un visage perdu qui aurait pu me chercher. Et puis je le vis. Non. C'était impossible. Selon toute vraisemblance, il aurait dû être mort. Comme mes deux autres frères. Et pourtant, il était là. Devant moi. Je m'approchais, ébahie.

"Chris ?"


made by guerlain for bazzart

_____________________________




C’était ces histoires qui signifiaient tellement même lorsqu’on était trop petit pour comprendre + Mais je crois, que je comprends. Les personnages de ces histoires avaient 36 occasions de se retourner, mais ils ne le faisaient pas parce qu’ils avaient foi en quelque chose... Il y a du bon en ce monde. Il faut se battre pour cela.



Plus de Beth:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

APOLLON

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 102
Date d'inscription : 06/02/2017

Feuille de Personnage
Arme(s): Colte 45 + Couteau de chasse en bronze celeste
Familier(s):
Objet(s): Munitions

MessageSujet: Re: Des retrouvailles inespérées. Mer 15 Fév - 21:58






Des retrouvailles inespérées.








Elizabeth M. Thompson

Je devais être réaliste. Cela remontait il y a près de soixante-dix ans. Ma pauvre sœur devait avoir changé depuis. Je le savais, cette idée ne mettait pas étrangère. Et je m’attendais à la voir, bien âgée, se tenant dans un fauteuil roulant ou clouer dans une chambre. Mais, comment l’expliquer, je gardais espoir de la revoir en vie, et la colonie était ma dernière chance pour cela. De plus, on me disait qu’elle était bien venue ici, dit par des jeunes, alors elle était toujours de ce monde. Et nous étions les enfants d’un dieu grec, dans un monde où la magie était répandue. Alors je me permettais de croire au miracle.

Mes recherches se poursuivaient sans faiblir. Je comprenais que les pensionnaires ici étaient plus intéresser à reconstruire leur colonie et à se remettre d’une attaque. Mais une fois de plus, j’étais déterminé à retrouver ma sœur. Je posais et reposais les mêmes questions sans trop avancer jusqu’à ce que…

Liz - Chris ?

Mes membres furent paralysés, mon cœur battait si fort qu’il allait exploser. Cette voix était si familière et… Personne ici connaissait mon nom, encore moins mon surnom. Je me retournais doucement vers la personne m’ayant appelé et là, je la vis enfin ! Liz ! Se tenant debout devant moi, saine et sauve et… N’ayant pris une ride. Je n’en revenais pas, dans ma tête je remerciais tous les dieux que je connaissais. Mais ma bouche avait du mal à prononcer le moindre mot.

Chris - Liz... ? C'est bien... Toi ?

Tout avait changé dans ce monde, sauf ma sœur. Je reconnaissais ces yeux, sa voix. Je ne voulais nullement que ce soit une illusion jouée par mon esprit ou par quelqu’un me faisant un sale coup. Je m’approchais d’elle doucement, la bouche bien grande ouverte. Je n’en revenais pas. Et là, je courrais vers elle pour l’attraper dans mes bras et la serrer si fort dans mes bras. Je devais sans doute l’étouffer en l’enlaçant ainsi, mais je ne voulais pas la lâcher. C’était comme si j’avais peur de la perdre à nouveau, qu’elle s’en volerait et disparaîtrait à nouveau. Même, des larmes coulèrent le long de mes joues, tellement je fus heureux de la revoir. Des milliers de choses se bousculaient dans ma tête et dont je voulais lui parlait.

Chris - Mais liz ? Comment tu... Pourquoi ? Comment ca ce sait que... ?

Toutes les questions que je voulais lui poser, tous ceux que je désirais lui dire se bloquèrent dans ma bouche, comme sur une autoroute bloquée par des travaux. J’ai mis un moment avant de relâcher ma pauvre petite sœur afin qu’elle puisse respirer.


Citation.



© Méphi.



_____________________________

Lien Immortel.
Séparer par le temps, unis par le sang.
LILACSKY.

Revenir en haut Aller en bas


avatar

modo (chasseresse)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 233
Date d'inscription : 04/06/2016

Feuille de Personnage
Arme(s): Un arc, 10 flèches et une dague pour le combat rapproché
Familier(s): Un Chien Lélaps qui la suit depuis longtemps et répond au fabuleux nom de Lélaps (en plein temps de guerre, on avait pas le temps pour l'imagination)
Objet(s):

MessageSujet: Re: Des retrouvailles inespérées. Ven 17 Fév - 13:53

Des retrouvailles inespérées

feat. Christopher & Elizabeth



Il se retourna. Je fus projetée 50 ans en arrière. Il n'avait pas changé et je n'avais pas changé. La seule différence c'est que ce n'était pas l'Angleterre. Et ce n'était pas la guerre.

"Liz... ? C'est bien... Toi ?"

Je souris et hochais la tête alors qu'il se précipitait pour me prendre dans ses bras. Il me serra si fort que j'en eus le souffle coupé. Mais peu importe. Je lui rendis son étreinte. Ca faisait un bien fou de serrer mon frère dans mes bras. Moi qui pensait l'avoir perdu comme j'avais perdu tous les autres... Je le laissais me serrer dans ses bras, et tant pis si les autres pensionnaires se demandaient ce qui m'arrivait. Une Chasseresse qui étreignait un garçon? On aurait tout vu... Mais je m'en fichais.

Quand Chris me lâcha enfin, les questions se bousculèrent sans qu'il n'en finisse une seule.

"Mais Liz ? Comment tu... Pourquoi ? Comment ca ce fait que... ?"

J'éclatais de rire. Je le resserrais dans mes bras promptement avec un grand sourire. Je le pris ensuite par la main et l'emmenais à l'abri des regards. Tout le monde n'avait pas forcément besoin d'assister à nos retrouvailles et les regards ébahis des garçons me fatiguaient... Je leur aurai bien foutu une raclée mais je n'avais pas le temps.

Je m'assis sur les marches d'un bâtiment et tapotais la place à côté de moi pour que Chris s'asseye aussi. Je me tournais ensuite vers lui.

"Déjà, qu'est-ce que toi tu fais là ? En Amérique et dans les au 21e siècle ?"

Après tout, sa présence ici était aussi étrange que la mienne. Moi, il y avait une raison logique mais lui... C'était presque aussi dingue que Carter... Carter ? Mais bien sûr ! Chris avait dû avoir le même problème que le fils de Niké. Mais je préférais que lui me raconte. Ca détournerait un peu son attention du fait que moi, j'étais devenue immortelle et Chasseresse...


made by guerlain for bazzart

_____________________________




C’était ces histoires qui signifiaient tellement même lorsqu’on était trop petit pour comprendre + Mais je crois, que je comprends. Les personnages de ces histoires avaient 36 occasions de se retourner, mais ils ne le faisaient pas parce qu’ils avaient foi en quelque chose... Il y a du bon en ce monde. Il faut se battre pour cela.



Plus de Beth:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

APOLLON

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 102
Date d'inscription : 06/02/2017

Feuille de Personnage
Arme(s): Colte 45 + Couteau de chasse en bronze celeste
Familier(s):
Objet(s): Munitions

MessageSujet: Re: Des retrouvailles inespérées. Sam 18 Fév - 15:13






Des retrouvailles inespérées.








Elizabeth M. Thompson


Ma sœur ne prit pas le temps de répondre. Elle éclata de rire et me reprit dans ses bras. Je la serrais de nouveau dans mes bras, comme si c’était la dernière. Pour elle, j’avais disparu y a près de cinquante ans, si ce n’était plus, me revoir maintenant, devait lui faire un choc bien plus fort que le mien. Pourtant, j’avais l’impression que ces décennies d’absence se sont fait sentir en ceux qui me paraissaient n’être que quelque jour. Vieillir de cinquante ans d’un coup quoi.

Liz me prit par la main et m’emmena avec elle, plus loin dans la colonie en pleine reconstruction. Nous nous arrêtions devant l’un des bâtiments où elle s’assit sur l’une des marches d’entrée et m’invita à la rejoindre. Je le fis avec plaisir et m’installa près d’elle.

Liz - Déjà, qu'est-ce que toi tu fais là ? En Amérique et dans les au 21e siècle ?

Je pourrais lui poser la même question. D’ailleurs, j’étais tenté de la lui retourner. Mais il me paraissait logique de commencer le premier. J’avais fait un saut dans le temps alors qu’elle, pour une raison que j’ignorais encore, avait vécu ici et fait sa vie. À moins d’avoir était au même endroit que moi, non, j’en doutais fort. Prenant une inspiration, je me préparais à lui narrer mon histoire. Il fallait aussi que je mette un peu tout cela en place dans ma tête, car certains passages me paraissaient encore flous.

Chris - Ha ! Je pourrais te demander la même chose. Après la guerre je suis rentré chez nous. C'est là qu'on ma informer que tu étais parti pour l'Amérique et... J'avais compris que tu allais rejoindre la Colonie dont j'ai entendu parler. Alors, je suis parti. Je suis venu en Amérique pour te retrouver et te protégé des menaces qui pouvaient te tomber dessus. Mais en route, je fus abusé, on m'envoya à Las Vegas, dans un piège pour les humains ayant pour nom « Lotus Casino ». Mais j'ai réussis à m'enfuir et ensuite... Je suis finalement arrivé jusqu’ici.

Je me tue un moment, repensant à toutes les épreuves que j’avais dû traverser depuis la découverte de mon ascendance divine. Et j’étais convaincu que ce n’était pas fini. Même ayant trouvé cet endroit, ainsi que retrouver ma sœur, les choses ne seront pas pour autant plus simple. Je repensais à notre famille, morte… Nos frères et nos parents à qui nous étions si unis ne sont plus. Tout avait disparu comme une sorte de malédiction. Je me mis à respirer un bon coup avant de me retourner vers Elizabeth pour à mon tour la questionner.

Chris - Mais toi Liz ? Comment se fait-il que tu n'es pas pris une ride ? Tu n'es pas du genre à te faire du lifting il me semble.

Un rire s’échappa de ma bouche. Un peu d’humour pour décompresser un peu et chasser les souvenirs bien noirs. Il ne fallait pas déprimer aussi vite, car je sentais qu’il y avait encore beaucoup à dire entre nous, et que ça risquait fort de ne pas être jolie. Et bien qu’à la guerre, on peut voir l’horreur des massacres, on n’est jamais près à voir la mort, et encore moins à des révélations choc. On peut se les imaginer, mais pas s’y préparer.


Citation.



© Méphi.




_____________________________

Lien Immortel.
Séparer par le temps, unis par le sang.
LILACSKY.

Revenir en haut Aller en bas


avatar

modo (chasseresse)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 233
Date d'inscription : 04/06/2016

Feuille de Personnage
Arme(s): Un arc, 10 flèches et une dague pour le combat rapproché
Familier(s): Un Chien Lélaps qui la suit depuis longtemps et répond au fabuleux nom de Lélaps (en plein temps de guerre, on avait pas le temps pour l'imagination)
Objet(s):

MessageSujet: Re: Des retrouvailles inespérées. Lun 27 Fév - 14:00

Des retrouvailles inespérées

feat. Christopher & Elizabeth



Il s'assit avec un sourire à côté de moi et s'exécuta sans trop se faire prier. Tant mieux parce que, quand ce serait mon tour, tout ne risquait pas de lui plaire... Je le connaissais trop bien pour ignorer que mon choix de "carrière" ne lui ferait aucunement plaisir.

"Ha ! Je pourrais te demander la même chose. Après la guerre je suis rentré chez nous. C'est là qu'on m'a informé que tu étais partie pour l'Amérique et... J'avais compris que tu allais rejoindre la Colonie dont j'ai entendu parler. Alors, je suis parti. Je suis venu en Amérique pour te retrouver et te protéger des menaces qui pouvaient te tomber dessus. Mais en route, je fus abusé, on m'envoya à Las Vegas, dans un piège pour les humains ayant pour nom « Lotus Casino ». Mais j'ai réussis à m'enfuir et ensuite... Je suis finalement arrivé jusqu’ici. "

Le Casino Lotus... Comme Carter. Comme pas mal d'autres de ce que j'avais pu en voir depuis toutes ces années. Franchement, il n'était venu à l'idée de personne d'aller sortir tout le monde de là ? Si les Chasseresses avaient l'autorisation de s'en occuper... Et bien les choses ne se passeraient certainement pas comme ça !

Mais qu'importe. Pour une fois, ils m'avaient presque rendus service ces mangeurs de Lotus... Au moins, j'avais encore quelqu'un avec moi. Moi qui croyait mon frère perdu. Et bien j'étais servie ! Et j'en étais si heureuse... Je posais de nouveau un baiser sur sa joue alors qu'il me retournait mes questions :

"Mais toi Liz ? Comment se fait-il que tu n'ais pas pris une ride ? Tu n'es pas du genre à te faire du lifting il me semble."

Mon sourire s'effaça un peu malgré la blague. Non. Pas de lifting. Et même un lifting ne pouvait pas t'épargner 70 ans... Je pris une grande inspiration avant de laisser tomber la bombe.

"J'ai rejoint les Chasseresses d'Artémis peu après mon arrivée à la Colonie. Il y a 70 ans..."

Je me pinçais la lèvre comme je le faisais quand j'étais nerveuse. J'espérais juste qu'il ne serait pas trop fâché... Avec un peu de chance, la pilule passerait mieux du fait qu'il m'ait enfin retrouvée...


made by guerlain for bazzart

_____________________________




C’était ces histoires qui signifiaient tellement même lorsqu’on était trop petit pour comprendre + Mais je crois, que je comprends. Les personnages de ces histoires avaient 36 occasions de se retourner, mais ils ne le faisaient pas parce qu’ils avaient foi en quelque chose... Il y a du bon en ce monde. Il faut se battre pour cela.



Plus de Beth:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

APOLLON

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 102
Date d'inscription : 06/02/2017

Feuille de Personnage
Arme(s): Colte 45 + Couteau de chasse en bronze celeste
Familier(s):
Objet(s): Munitions

MessageSujet: Re: Des retrouvailles inespérées. Jeu 2 Mar - 17:00






Des retrouvailles inespérées.








Elizabeth M. Thompson


Liz respira un bon coup avant de dévoiler le secret de sa jeunesse. Cela présageait quelque chose d’incroyable et non facile à aborder. Je m’y attendais bien entendu. Bien qu’elle ne semblât avoir séjourné au casino en même temps que moi, j’imaginais qu’en côtoyant des dieux et des monstres, tout pouvait être possible. Un voyage dans le temps ou un objet magique peut-être. J’attendais sa réponse avec une grande curiosité.

Liz - J'ai rejoint les Chasseresses d'Artémis peu après mon arrivée à la Colonie. Il y a 70 ans...

Le choc ! Je m’attendais à tout, sauf à ça. Je tournais la tête pour regarder devant moi, m’empêchant d’avoir la bouche grande ouverte tel cette nouvelle m’avait secoué. Artémis ? La déesse de la chasse si je ne me trompe pas. Je n’étais pas un expert en mythologie et histoire, mais il me semblait qu’elle était la sœur jumelle de notre père biologique, donc notre tante. Et Liz serait une de ses accompagnatrices à la chasse ? Mais elles chassaient quoi ? Ma petite sœur a toujours su se montrer forte et courageuse, parfois même tête brûler, pire que moi, j’oserais dire. Elle n’avait pas peur d’affronter le danger, dont le pourquoi elle a rejoint les infirmières à la guerre. Il était peu étonnant qu’elle ait rejoint ces amazones.

Mon instinct protecteur me criait de la faire sortir de là, c’était trop dangereux pour elle. Face à un monstre gigantesque, elle pourrait se faire, broyer ou dévorer. Mais cela faisait soixante-dix ans qu’elle pratiquait une telle activité et en être sortie en vie. Je pouvais remercier Artémis pour avoir veillé sur elle tous ceux temps et m’avoir permis de la retrouver une fois libéré du casino. Un cadeau des dieux. Mais je me demandais si ce n’était pas aussi l’un de leurs jeux. On était arraché de nos familles, de notre foyer pour nous retrouver dans une autre époque. En gros, je ne savais pas comment me comporter et quoi penser. J’étais partagé après tout ceux que je venais d’apprendre. J’avais même du mal à prononcer mes mots. J’essayais alors d’en savoir un peu plus sur la situation.

Chris – Tu comprendras que ça fait pas mal à encaisser. J’ai des décennies d’informations à récupérer.


Je me mis à respirer un bon coup comme elle, pour retrouver un rythme cardiaque normal et avoir l’esprit un peu plus clair. L’air ici était agréable comme si la pollution n’était jamais venue par-dessus la colonie, ce qui devait être le cas. Je cherchais un moyen de discuter avec Liz sur son activité, en choisissant les bons mots, sans m’emporter et provoquer une dispute. Ce n’était pas le moment pour ça.

Chris – Et comment les as-tu rejoints ? C’est chasseresses. Et surtout, y es-tu bien et en sécurité ?



Citation.



© Méphi.





_____________________________

Lien Immortel.
Séparer par le temps, unis par le sang.
LILACSKY.

Revenir en haut Aller en bas


avatar

modo (chasseresse)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 233
Date d'inscription : 04/06/2016

Feuille de Personnage
Arme(s): Un arc, 10 flèches et une dague pour le combat rapproché
Familier(s): Un Chien Lélaps qui la suit depuis longtemps et répond au fabuleux nom de Lélaps (en plein temps de guerre, on avait pas le temps pour l'imagination)
Objet(s):

MessageSujet: Re: Des retrouvailles inespérées. Dim 5 Mar - 20:41

Des retrouvailles inespérées

feat. Christopher & Elizabeth



Je le vis digérer l'information, n'osant plus bouger. Il détourna le regard et mon visage se décomposa sans qu'il puisse le voir. Je savais que ce serait dur pour lui mais de là à ce qu'il ne me regarde même plus ?

Au bout de longues secondes, il répondit :

"Tu comprendras que ça fait pas mal à encaisser. J’ai des décennies d’informations à récupérer."

Il soupira. Mes épaules tombèrent, relâchant un peu de pression. Au moins, il n'avait pas exigé sur le champ que je les quitte, que je rentre avec lui à Londres où il n'y avait plus rien pour moi. Ni pour lui, quand on y réfléchit. C'était du passé. J'avais vu les années passer, il devait les récupérer et avancer. Et s'il était prêt, je l'aiderais. C'était mon frère après tout. Et maintenant que ce gros secret était dévoilé, plus rien ne faisait obstacle entre nous. Sauf s'il en décidait autrement...

"Et comment les as-tu rejoints ? C’est chasseresses. Et surtout, y es-tu bien et en sécurité ?"

Je tournais la tête vers lui et souris. Je retrouvais le Chris que j'avais connu. Qui s'inquiétait pour moi mais me laissait faire mes choix et me soutenait. J'eus un élan d'amour envers lui et me contins pour ne pas lui sauter dessus et l'embrasser. Autant le préserver encore un peu...

Je réfléchis quelques secondes avant de répondre.

"J'ai été blessée à la guerre et Apollon m'a ramenée à la maison. Il a envoyé un satyre (même si je ne le savais pas) et il m'a emmené ici, au Camp. C'était la guerre, même ici. On préparait des armes. Les Chasseresses sont venues et ça a été une évidence... Je les ai rejoint pour les aider à exterminer les monstres. Et oui, j'y suis bien. Artemis est une bonne personne, une bonne déesse. Je suis son bras-droit, en fait."

Je terminais avec un sourire de fierté. Après tout, ce n'était pas donné à n'importe qui. J'avais fait mes preuves, j'étais une des meilleures, j'avais travaillé dur pour y arriver. J'avais fait honneur à mon père. Celui qui m'avait élevée. Et à mes frères. En fait, j'avais toujours au fond de mon cerveau cette petite pensée : je devais être à leur hauteur, les rendre fiers. J'espérais y être arrivée...


made by guerlain for bazzart

_____________________________




C’était ces histoires qui signifiaient tellement même lorsqu’on était trop petit pour comprendre + Mais je crois, que je comprends. Les personnages de ces histoires avaient 36 occasions de se retourner, mais ils ne le faisaient pas parce qu’ils avaient foi en quelque chose... Il y a du bon en ce monde. Il faut se battre pour cela.



Plus de Beth:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

APOLLON

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 102
Date d'inscription : 06/02/2017

Feuille de Personnage
Arme(s): Colte 45 + Couteau de chasse en bronze celeste
Familier(s):
Objet(s): Munitions

MessageSujet: Re: Des retrouvailles inespérées. Mar 7 Mar - 19:51






Des retrouvailles inespérées.








Elizabeth M. Thompson

Liz - J'ai été blessée à la guerre et Apollon m'a ramenée à la maison. Il a envoyé un satyre, et il m'a emmené ici, au Camp. C'était la guerre, même ici. On préparait des armes. Les Chasseresses sont venues et ça a été une évidence... Je les ai rejoint pour les aider à exterminer les monstres. Et oui, j'y suis bien. Artemis est une bonne personne, une bonne déesse. Je suis son bras-droit, en fait.

Elle disait tout cela avec fierté. Je reconnaissais bien ma petite sœur qui partageait l’esprit combatif de notre fratrie. Même si je fus quelque peu horrifié à l’idée de la voir, partir combattre des monstres avec d’autres jeunes femmes. Je trouvais l’idée insensée, mais elle disait être le bras droit d’Artémis, cela voulait dire qu’elle avait fait ses preuves. Je savais que cette déesse était redoutable au combat et donc, prendre liz comme second, c’était quelque chose. Pourtant, quelque chose en moi me poussait à lui crier de partir. C’était bien trop dangereux pour quelqu’un comme elle, affronté un monstre était plus dangereux qu’un soldat ennemi. Mais ce qui me titillait le plus, c’était sa mention d’Apollon. C’était lui qui l’avait mené dans cette colonie ? À quoi jouait-il à séparer une famille ? Bien qu’elle soit sa fille biologique, il ne s’occupait pas de nous, et voilà qu’il décida de la retirer de son foyer. Quant à moi, j’ai dû la chercher par mes moyens.

Je ne savais donc pas si je devais remercier ou réprimander les dieux. Sur le coup, j’avais l’impression qu’on était que des jouets entre leurs mains. Je pouvais être compliquer, d’un coup j’étais reconnaissant, et de suite après, remplis de colère. Je fus arraché de mon foyer et de mon époque aussi et j’étais perdu, n’ayant plus que ma sœur comme repère et soutient. Mais une autre question me torturait l’esprit. Sur un ton un peu triste, déçu, je lui demandais :

Chris – Et pendant ton service à Artémis, ne pouvais-tu pas revenir à la maison à un moment, ne serait-ce que pour saluer et rassurer les nôtres ?



Citation.



© Méphi.





_____________________________

Lien Immortel.
Séparer par le temps, unis par le sang.
LILACSKY.

Revenir en haut Aller en bas


avatar

modo (chasseresse)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 233
Date d'inscription : 04/06/2016

Feuille de Personnage
Arme(s): Un arc, 10 flèches et une dague pour le combat rapproché
Familier(s): Un Chien Lélaps qui la suit depuis longtemps et répond au fabuleux nom de Lélaps (en plein temps de guerre, on avait pas le temps pour l'imagination)
Objet(s):

MessageSujet: Re: Des retrouvailles inespérées. Mer 8 Mar - 18:21

Des retrouvailles inespérées

feat. Christopher & Elizabeth



Il écouta attentivement et ne parut même pas se fâcher. J'aurais pu voir les informations tourner dans sa tête et progressivement être intégrées. Et puis je vis un peu de colère se former au fond de ses yeux. Oh oh... Ca allait barder. C'était trop beau pour être vrai. Je connaissais mon frère et il n'y avait AUCUNE chance que tout passe comme une lettre à la poste.

Il finit par lâcher une des questions qui le taraudaient :

"Et pendant ton service à Artémis, ne pouvais-tu pas revenir à la maison à un moment, ne serait-ce que pour saluer et rassurer les nôtres ?"

Je pense que mes yeux ressemblèrent à deux grosses billes tant j'étais surprise. Après 70 ans, c'est tout ce qu'il trouvait !? Là, il me décevait...

Mais pour qui me prenait-il en plus ? C'était mon frère ! Il savait très bien que notre famille était l'une des choses les plus importantes pour moi ! Mais par les Dieux ! On avait grandi ensemble, avec nos deux autres frères, on était inséparables et il osait demander si j'étais allée les voir ?

Je me dressais, campée sur mes deux pieds, les bras croisés et les joues rouges :

"Non mais franchement ?! Bien sûr que j'y suis allée ! Mais aau bout de quelques années j'ai dû arrêter... Ca aurait été difficile d'expliquer pourquoi je ne vieillissais pas !"

Je bouillais intérieurement et extérieurement. Ca n'avait pas été facile les premières années. J'y retournais près de deux fois par an, Artémis me donnait des permissions spéciales et ça avait été très mal vu. Et après j'avais dû arrêter mes visites au bout de 5-6 ans. J'avais appelé mais ils m'avaient tant manqué... Les éviter avait été si difficile. Et quand ils étaient morts... Je n'avais pu assister aux enterrements que de loin. Je n'avais jamais connu mes neveux et nièces et leurs enfants.

Des larmes perlèrent au coin de mes yeux.


made by guerlain for bazzart

_____________________________




C’était ces histoires qui signifiaient tellement même lorsqu’on était trop petit pour comprendre + Mais je crois, que je comprends. Les personnages de ces histoires avaient 36 occasions de se retourner, mais ils ne le faisaient pas parce qu’ils avaient foi en quelque chose... Il y a du bon en ce monde. Il faut se battre pour cela.



Plus de Beth:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

APOLLON

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 102
Date d'inscription : 06/02/2017

Feuille de Personnage
Arme(s): Colte 45 + Couteau de chasse en bronze celeste
Familier(s):
Objet(s): Munitions

MessageSujet: Re: Des retrouvailles inespérées. Sam 11 Mar - 14:13






Des retrouvailles inespérées.








Elizabeth M. Thompson


Apparemment, j’avais dit quelque chose qu’il ne fallait pas. Ses yeux me firent peur, comme s’ils allaient sortir de son crâne et j’ai cru qu’elle allait exploser. Pourtant, je ne pouvais pas m’empêcher de me sentir en colère de la savoir éloigner de la famille, rejoignant un groupe de guerrière qui s’isolaient du reste du monde. Elizabeth quitta précipitamment sa place pour se dresser au-dessus de moi, bras croisé et joue rouge. Elle était furieuse et blesser par ceux que je venais de lui dire.

Liz - Non mais franchement ?! Bien sûr que j'y suis allée ! Mais aau bout de quelques années j'ai dû arrêter... Ca aurait été difficile d'expliquer pourquoi je ne vieillissais pas !

Elle pouvait quand même aller les revoir ? Pendant quelques années au moins, elle allait revoir notre famille ? Mais cela voudrait dire que… C’était moi qui avais disparu. Pendant que je la recherchais, je pensais, une fois sortis du casino que nous étions deux enfants perdus. Notre mère qui devait être folle d’inquiétude ne revoyant pas deux de ses enfants. Et la fratrie qui se retrouvait déchirée… Mais en réalité, il n’y avait donc qu’un seul qui manquait à l’appel. J’étais parti dans l’idée de sauver ma sœur, mais c’était moi qui avais disparu. Je me répétais peut-être, mais ce fut un réel choque. Étais-je puni pour avoir foncé un peu tête baisser ? Ou bien les dieux s’amusaient réellement de nos vies. Tous ceux que je croyais, tous ceux que je pensais furent bouleverser.

Je ne regardais pus ma sœur, mais le sol à mes pieds. Par réflexe, j’attrapais mes cheveux, car je sentais la colère montait en moi. J’ai cru devenir fou. Qu’allais-je donc encore découvrir après ? Quelle découverte folle dingue allais-je encore faire ? Ma colère ne voulait pas retomber, je voulais en vouloir à quelqu’un, mais à qui ? Je ne savais pas qui blâmer, si c’étaient les dieux, ou moi-même, ou bien Liz. Étouffant un grognement, je repris une respiration plus calme. Il fallait que je garde l’esprit un peu clair et que je ne m’emporte pas aussi facilement.

Chris – Alors, c’était moi qui est disparu. Pas toi. Je croyais que tu étais en danger, que tu aurais besoin d’aide… Mais depuis le début, c’était moi qui en avais besoin…

Et Liz, qui fut condamner à voir notre famille vieillir, mais s’interdisant de les voir à leur disparition… Continuer à vivre sans eux… Et étant immortelle grâce à Artémis, elle devra revivre la chose en me voyant également mourir. Non ! J’ai échoué dans ma mission à la sauver en venant ici, mais je ferais tout pour la protégée de vivre de nouvelles souffrances. Je la savais capable de se défendre toute seule, apparemment, elle pouvait venir à bout des monstres. Mais face aux disparitions, personne n’était assez fort. C’était la souffrance la plus difficile au monde. Même un soldat ne pouvait supporter de voir ses frères d’armes tomber. Mais elle venait juste de me revoir, si je décidais de m’effacer de sa vie, ça lui serait sans doute difficile. Faudrait-il que je la fasse sortir des chasseresses pour son bien ?

Le regard tourné vers Elizabeth, je tentais de lui dire :

Chris – Je… Je suis désolé Liz.


Oui, désolé pour tout et pour ceux qui pourrait arrivé à l’avenir.



Citation.



© Méphi.




_____________________________

Lien Immortel.
Séparer par le temps, unis par le sang.
LILACSKY.

Revenir en haut Aller en bas


avatar

modo (chasseresse)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 233
Date d'inscription : 04/06/2016

Feuille de Personnage
Arme(s): Un arc, 10 flèches et une dague pour le combat rapproché
Familier(s): Un Chien Lélaps qui la suit depuis longtemps et répond au fabuleux nom de Lélaps (en plein temps de guerre, on avait pas le temps pour l'imagination)
Objet(s):

MessageSujet: Re: Des retrouvailles inespérées. Mer 15 Mar - 11:01

Des retrouvailles inespérées

feat. Christopher & Elizabeth



A travers mes yeux embués, je vis son monde s'effondrer. Il se referma sur lui-même alors que j'essuyais les larmes dans mes yeux d'un geste. Il grogna avant de réagir :

"Alors, c’est moi qui avait disparu. Pas toi. Je croyais que tu étais en danger, que tu aurais besoin d’aide… Mais depuis le début, c’était moi qui en avais besoin…"

Je le regardais alors qu'il relevait la tête vers moi. Je savais que ce serait dur pour lui mais après tout, ça n'avait été facile pour personne. C'était la guerre, c'était ce monde... Rien n'était jamais facile lorsqu'on était demi-dieu. Je revins m'asseoir à côté de lui et posais ma main sur son épaule.

"Je… Je suis désolé Liz."

Je lui adressais un petit sourire contrit. Il n'y avait pas à être désolé. Ce n'était pas sa faute s'il s'était retrouvé enfermé au Casino, si notre mère avait un faible pour les Dieux solaires et si on était nés à une période de guerre si éloignée que personne de notre famille ne subsistait.

Je posais ma tête sur son épaule et soufflais :

"Je sais que c'est dur. T'en as des choses à rattraper mais je suis là... Je peux t'aider moi."

Je déposais un baiser sur sa joue et pris sa main. J'avais de la chance, j'avais vu le monde changer. Pas lui. Alors j'imaginais à quel point il devait être perturbé. Il faut dire que le monde avait beaucoup évolué. Et pas qu'en bien. D'où l'importance de la tâche des chasseresses mais il n'était pas encore temps de lui parler de tout ça...

Je plongeais mon regard dans celui de mon frère, attendant ses questions.


made by guerlain for bazzart

_____________________________




C’était ces histoires qui signifiaient tellement même lorsqu’on était trop petit pour comprendre + Mais je crois, que je comprends. Les personnages de ces histoires avaient 36 occasions de se retourner, mais ils ne le faisaient pas parce qu’ils avaient foi en quelque chose... Il y a du bon en ce monde. Il faut se battre pour cela.



Plus de Beth:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

APOLLON

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 102
Date d'inscription : 06/02/2017

Feuille de Personnage
Arme(s): Colte 45 + Couteau de chasse en bronze celeste
Familier(s):
Objet(s): Munitions

MessageSujet: Re: Des retrouvailles inespérées. Ven 24 Mar - 14:27






Des retrouvailles inespérées.








Elizabeth M. Thompson


Je ne savais pas si les idées qui immergeaient dans ma tête étaient le fruit d’une logique même ou bien à cause de la folie. J’avais vu des hommes sur le champ de bataille devenir cinglé et commettre d’horribles atrocités. Il fallait que je retrouve mon calme et que j’arrive à remettre de l’ordre dans mes pensées avant de faire n’importe quoi. Je ne voulais pas finir comme ces soldates post-guerres qui déliraient à cause de leur traumatisme. Liz m’apporta du réconfort en s’agrippant à moi et posant sa tête sur mon épaule.

Liz - Je sais que c'est dur. T'en as des choses à rattraper mais je suis là... Je peux t'aider moi.

Elle me déposa un baisé sur la joue. Ma petite sœur que j’aimais tant. Si j’avais su à quel prix, cela m’aurait coûté pour te retrouver…. Je l’aurais fait sans hésiter comme je venais de le faire. Même si mère ne m’avait pas demandé de veiller sur le reste de la fratrie, je l’aurais fait tout de même. Les Américains disaient « On n’abandonne pas un homme a terre », chez nous, c’était « On n'abandonne pas la famille. » Le monde continuait d’avancer, et j’avais pas mal de retard devant moi, je savais que je ne pourrais rester assis ici et attendre longtemps encore, me retrouvant incrédule aux choses qui nous arrivaient. Mais une question demeurait dans mon esprit et je me sentais obligeais de la poser à liz, même si j’avais peur de la réponse :

Chris – Quand tu étais revenu à notre famille, moi je n’étais plus là… Vous vous êtes dit quoi, sur ma disparition ?


J’avais besoin de savoir. J’avais besoin de me rassurer, car même si je risquais de ne jamais m’en remettre sur ce point, je voulais être sûr que ma famille n’avait pas disparu dans la douleur. Ensuite, je devrais encore souler Elizabeth de millier de question sur le monde moderne et sur la colonie.


Citation.



© Méphi.



_____________________________

Lien Immortel.
Séparer par le temps, unis par le sang.
LILACSKY.

Revenir en haut Aller en bas


avatar

modo (chasseresse)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 233
Date d'inscription : 04/06/2016

Feuille de Personnage
Arme(s): Un arc, 10 flèches et une dague pour le combat rapproché
Familier(s): Un Chien Lélaps qui la suit depuis longtemps et répond au fabuleux nom de Lélaps (en plein temps de guerre, on avait pas le temps pour l'imagination)
Objet(s):

MessageSujet: Re: Des retrouvailles inespérées. Sam 1 Avr - 12:27

Des retrouvailles inespérées

feat. Christopher & Elizabeth



"Quand tu étais revenu à notre famille, moi je n’étais plus là… Vous vous êtes dit quoi, sur ma disparition ?"

Je relève la tête et le regarde. Ca faisait si longtemps... Je ne me souvenais que de certaines choses. Ma mémoire faisait le tri d'elle-même pour laisser toute la place possible aux informations les plus importantes, les plus utiles et les plus neuves. Mais j'avais encore de nombreux souvenirs de ma famille. J'adorais mes frères et j'avais eu des parents phénoménaux. Certes, j'en avais voulu à ma mère quand j'étais revenue la première fois. Elle avait trompé mon père, ne m'avait jamais rien dit. Mais on pardonne tout à sa famille, non ?

Alors quand j'étais revenue, cinq ans après la guerre, j'avais tout pardonné. J'étais trop heureuse de les revoir en vie. Sauf que Chris avait manqué à l'appel. J'ai appris qu'il était parti aux Etats-Unis me chercher mais il n'était jamais arrivé jusqu'à moi. J'en ai parlé à ma mère qui m'a avoué qu'il était aussi fils d'Apollon. C'est là que j'avais décidé de manipuler la Brume. Artemis nous avait appris à le faire un minimum, pour les fois où des mortels tomberait sur des monstres que nous chassions...

"Avec maman on pensait que... on pensait qu'un monstre t'avait attrapé."

Je pris ma respiration un grand coup avant de lâcher de but en blanc :

"Tu as été déclaré mort au combat en héros."

Je me pince les lèvres. Je sais que ça doit être un coup dur mais nos frères et notre père ne pouvaient pas savoir. Ils n'auraient pas pu comprendre. On le pensait mort, mieux valait que ce soit de façon héroïque et explicable.


made by guerlain for bazzart

_____________________________




C’était ces histoires qui signifiaient tellement même lorsqu’on était trop petit pour comprendre + Mais je crois, que je comprends. Les personnages de ces histoires avaient 36 occasions de se retourner, mais ils ne le faisaient pas parce qu’ils avaient foi en quelque chose... Il y a du bon en ce monde. Il faut se battre pour cela.



Plus de Beth:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

APOLLON

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 102
Date d'inscription : 06/02/2017

Feuille de Personnage
Arme(s): Colte 45 + Couteau de chasse en bronze celeste
Familier(s):
Objet(s): Munitions

MessageSujet: Re: Des retrouvailles inespérées. Mar 4 Avr - 14:22






Des retrouvailles inespérées.








Elizabeth M. Thompson


Au regard de ma sœur, j’avais peur de ceux qu’elle pourrait dire. J’avais disparu sans laisser de trace et je n’osais imaginer comment le reste de la famille a dû le vivre. Étant tous très lié, il suffisait que l’un de nous tombe malade ou qu’il est le moindre problème pour que nous accourions tous. Alors, que l’un des nôtres disparaît, c’était la catastrophe. La preuve, quand Liz fut partie pour rejoindre les Etats-Unis, j’étais parti aussi vite que possible pour la retrouver. J’ignorais si elle était déjà au courant de l’existence des monstres mangeures de demi-dieu. Je m’en voulais justement de ne pas l’avoir prévenu sur ça plutôt. J’ai voulu la protéger en lui cachant une partie de la vérité, ceux qui la conduit à d’autres dangers… Ironique non ?

Liz - Avec maman on pensait que... on pensait qu'un monstre t'avait attrapé.

Bien que cette déclaration fût triste et sombre, je ne pus m’empêcher de rire sur le coup. Le souvenir des nombreuses fois où j’ai manqué de me faire tuer par un monstre me revenait en mémoire. À l’époque, c’était tout sauf drôle bien entendu, mais vous savez ce qu’on dit « Quand on s’en souviendra, on en rira. » Je me mis de suite à expliquer mon hilarité pour éviter qu’Elizabeth ne se sente blesser.

Chris - Excuses moi... C'est juste que tu n'étais pas loin de la vérité. J'ai même dû en affronter deux pour arriver jusqu’ici.

Le souvenir des monstres cannibales me revenait comme si c’était hier. Mais aussi, celui de la mort de Fred. Pauvre homme. Il était le premier ami que j’ai eu en arrivant à cette époque et il n’était plus de ce monde. J’étais une sorte de héros, j’avais des pouvoirs, mais je ne suis pas parvenu à sauver la vie d’un seul humain. Cela me replongea dans une tristesse. C’était incroyable de vivre plusieurs émotions et états d’esprit à la fois, c’était un miracle que je ne sois pas devenu fou à la fin, du moins je le croyais. Je me promettais en tout cas d’éviter la mort à d’autres innocents.

Liz - Tu as été déclaré mort au combat en héros.

Cela me rajouta un choc supplémentaire, mais je parvenais à trouver cela logique. Ayant disparu sans laisser de traces, on ne pouvait faire autrement que me déclarer ainsi. Et c’était mieux pour la famille de penser cela, que de rester dans une interminable inquiétude et se torturer l’esprit. Je soupçonnais l’armée bien entendue avoir recours à la facilité. Les recherches ne durent être approfondies et son passé vite à une conclusion, je l’avais déjà vue. Mais pour une fois, cette décision était forte utile. Je pris une grande inspiration comme ma sœur avant de répondre.

Chris - J'imagines que c'est mieux pour tout le monde ainsi.

Je me mis à tourner ma tête vers Liz pour la regarder. Sa vision me fit effacer la mine triste de mon visage pour le remplacer par un sourire. Mon ancienne vie était morte, je n’avais aucun moyen de revenir en arrière pour changer quoi que ce soit, et j’étais coincé à cette époque. Il me restait qu’à continuer à me battre en me concentrant sur l’avenir et avec ma sœur à mes côtés, je ne pouvais que me sentir plus fort. Je me levai de la marche et tendis ma main vers elle.

Chris – Montres moi tous ceux que je dois rattraper sœurette.



Citation.



© Méphi.




_____________________________

Lien Immortel.
Séparer par le temps, unis par le sang.
LILACSKY.

Revenir en haut Aller en bas


avatar

modo (chasseresse)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 233
Date d'inscription : 04/06/2016

Feuille de Personnage
Arme(s): Un arc, 10 flèches et une dague pour le combat rapproché
Familier(s): Un Chien Lélaps qui la suit depuis longtemps et répond au fabuleux nom de Lélaps (en plein temps de guerre, on avait pas le temps pour l'imagination)
Objet(s):

MessageSujet: Re: Des retrouvailles inespérées. Mar 11 Avr - 18:52

Des retrouvailles inespérées

feat. Christopher & Elizabeth



"J'imagine que c'est mieux pour tout le monde ainsi."

La pression dans mes épaules se relâcha d'un seul coup. Il ne m'en voulait pas. J'esquissais un timide sourire pour approuver. C'était mieux. Nos parents et nos frères avaient pu continuer d'avancer. Moi aussi. C'était plus facile de le croire mort que de se dire qu'il errait quelque part et avait besoin de nous. Plus logique.

Si j'avais su... Il y a longtemps qu'il serait sorti du Casino. Mais alors, il y aurait aussi longtemps que je l'aurais perdu. Mais il aurait pu vivre. Une grimace tordit mon visage le temps d'une micro seconde. On lui avait volé sa vie et c'était en partie ma faute.

Mais j'effaçais vite la tristesse et la culpabilité de mon visage lorsqu'il me dit :

"Montre moi tout ce que je dois rattraper sœurette."

Il se leva et tendit la main vers moi. Je la saisis et me levais d'un bond. J'avais besoin de me changer les idées et lui montrer le Camp ferait très bien l'affaire.

"Comme tu as dû le voir, on a essuyé des dégâts. Des demi-dieux dissidents nous ont attaqué. On est en train de reconstruire."

Je le guidais jusqu'aux bungalows. Les reconstructions étaient presque finies. Les enfants d'Héphaïstos avaient fait un travail magnifique. Il faudrait que je pense à le lui dire la prochaine fois que je le verrais... Je lui montrais les bâtiments tour à tour, nommant chaque Divinité à qui ils appartenaient.

"Et là, c'est Apollon. A côté d'Artémis. C'est là que tu iras. Moi je suis à côté... Quand on est là."

Je laissais ma phrase en suspens. Qu'allait-il faire maintenant ? Je ne pouvais pas rester avec lui. J'étais une Chasseresse. J'avais renoncé à tout pour rejoindre la Chasse et ça l'incluait lui.


made by guerlain for bazzart

_____________________________




C’était ces histoires qui signifiaient tellement même lorsqu’on était trop petit pour comprendre + Mais je crois, que je comprends. Les personnages de ces histoires avaient 36 occasions de se retourner, mais ils ne le faisaient pas parce qu’ils avaient foi en quelque chose... Il y a du bon en ce monde. Il faut se battre pour cela.



Plus de Beth:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

APOLLON

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 102
Date d'inscription : 06/02/2017

Feuille de Personnage
Arme(s): Colte 45 + Couteau de chasse en bronze celeste
Familier(s):
Objet(s): Munitions

MessageSujet: Re: Des retrouvailles inespérées. Mer 12 Avr - 14:32






Des retrouvailles inespérées.








Elizabeth M. Thompson


Sans attendre une seconde de plus, Liz attrapa ma main pour se relever. Elle me fit une visite des lieux. La colonie semblait bien être le lieu idéal pour commencer à tout expliquer sur ce que nous vivions en ce moment.

Liz - Comme tu as dû le voir, on a essuyé des dégâts. Des demi-dieux dissidents nous ont attaqué. On est en train de reconstruire.

En effet, à mon arrivé, j’avais constaté les dégâts sur des premiers bâtiments. Et l’expression des pensionnaires qui trahissait une grande colère ainsi qu’une grande tristesse suite à une bataille. Je savais que trop les conséquences d’une guerre, assez pour les reconnaitre n’importe où. Des demi-dieux dissidents ? Cela me choquait autant que je fus « compréhensive ». Connaissant l’attitude que pouvait avoir les dieux vis-à-vis de leurs enfants, il n’était pas étonnant que certains en éprouvent de la rancune. Un peu comme un enfant humain classique qui veut avoir l’intention de son père ou de sa mère. Mais qu’ils s’en prennent à leurs frères et sœurs, cela me troublait bien plus.

Chris - Une bataille... Voilà de nouvelles questions qui se sont ajoutés à ma longue liste.

D’ailleurs, Liz avait-elle participé à ce conflit ? Dans tous les cas, elle s’en était sorti, mais savoir qu’elle a manqué de se faire tuer en affrontant des gens aux pouvoirs extraordinaires, cela ne me rassurait pas du tout. J’avais une envie de la mettre de suite à l’écart de tout cela, même si e danger semblait éloigner à présent. Mais cette montée de protectionnisme fut atténuée quand nous passions devant les bungalows.

Liz - Et là, c'est Apollon. A côté d'Artémis. C'est là que tu iras. Moi je suis à côté... Quand on est là.

J’admirais celui de notre père. Il était vraiment beau, brillant comme le soleil, décoré comme un théâtre grec… Cela changeait des baraquements pour soldats dont j’ai vu, et j’étais convaincu que l’intérieur devait être encore plus beau et spacieux. Ceux qui devaient y dormir doivent y être comme des princes. Et justement, ce sera sans doute le nouvel endroit où je devrais y vivre. Comme je n’avais plus de chez-moi et pas grand-chose non plus, je n’avais pas trente-six solutions. Mais, j’éprouvais tout de même une lourde peine dans le cœur, n’ayant rien à voir avec les bungalows, mais avec ma sœur :

Chris - Tu vas déjà devoir repatir... C'est ça...

Elle était chasseresse d’Artémis, comme des vagabondes, elles voyagent no-stop dans les forêts et les plaines pour chasser les monstres. Et donc, je risquais de ne la revoir qu’en de rares occasions. Nous étions séparer depuis des décennies, maintenant retrouver nous devrions déjà nous séparer… Et cette idée m’était insupportable.


Citation.



© Méphi.




_____________________________

Lien Immortel.
Séparer par le temps, unis par le sang.
LILACSKY.

Revenir en haut Aller en bas


avatar

modo (chasseresse)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 233
Date d'inscription : 04/06/2016

Feuille de Personnage
Arme(s): Un arc, 10 flèches et une dague pour le combat rapproché
Familier(s): Un Chien Lélaps qui la suit depuis longtemps et répond au fabuleux nom de Lélaps (en plein temps de guerre, on avait pas le temps pour l'imagination)
Objet(s):

MessageSujet: Re: Des retrouvailles inespérées. Mer 19 Avr - 18:25

Des retrouvailles inespérées

feat. Christopher & Elizabeth



"Tu vas déjà devoir repartir... C'est ça..."

Je me stoppais et me tournais vers lui. Je m'en voulais. C'était mon grand frère mais à ce moment-là, j'avais l'impression que c'était à moi de le protéger. Moi j'avais tout vu, presque tout fait. J'avais une deuxième famille, j'avais un but. Lui, il n'avait plus rien. Et je m'en voulais terriblement de le laisser comme ça.

Je m'approchais et le pris dans mes bras, le serrant fort. De la même façon que je le faisais quand j'étais petite. Comme si un câlin pouvait nous protéger de tout le reste. Enfouie dans son épaule, je lui répondis :

"Pas tout de suite. On aide ici d'abord et on est assez nombreuses pour que je reste ici un petit moment... Mais pas éternellement."

Je l'étreignais encore un moment puis, entendant des bruits de pas approchés, je me dégageais et fusillais du regard les deux demi-dieux qui passaient. Dès que les Chasseresses étaient au Camp, ces crétins agissaient... Et bien comme des crétins.

Je me retournais vers Chris et continuais d'avancer vers les parties communes, la cafétéria et l'arène.

"En attendant, je peux t'aider. Et ici, y a pas mal de monde qui pourra t'aider aussi... Surtout que tu n'es pas une Chasseresse. Avantage pour toi."

J'éclatais de rire à ma propre blague. Etrangement, le revoir avait enlevé un poids de ma poitrine. Je me sentais plus légère, même au milieu des ruines de ce que j'avais considéré comme une 2e ou 3e maison. C'était certainement l'un des plus beaux jours de ma vie. Revoir mon frère c'était... Je souris bêtement et continuais :

"Allez, vas-y, j'attends tes questions."


made by guerlain for bazzart

_____________________________




C’était ces histoires qui signifiaient tellement même lorsqu’on était trop petit pour comprendre + Mais je crois, que je comprends. Les personnages de ces histoires avaient 36 occasions de se retourner, mais ils ne le faisaient pas parce qu’ils avaient foi en quelque chose... Il y a du bon en ce monde. Il faut se battre pour cela.



Plus de Beth:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

APOLLON

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 102
Date d'inscription : 06/02/2017

Feuille de Personnage
Arme(s): Colte 45 + Couteau de chasse en bronze celeste
Familier(s):
Objet(s): Munitions

MessageSujet: Re: Des retrouvailles inespérées. Sam 22 Avr - 10:25






Des retrouvailles inespérées.








Elizabeth M. Thompson


Ma sœur tourna de nouveau sa tête vers moi et se mit à m’enlacer de nouveau. Nous ne nous étions pas revus depuis des dizaines d’années, il fallait rattraper le temps affectueux entre nous. De même, je la pris pour l’étreindre avec force comme si quelque chose risquait de me l’arracher et de l’emporter avec lui pour toujours. J’étais heureux d’avoir ma sœur près de moi, mais ce câlin fraternel signifiait autre chose et j’en étais convaincu. Je savais qu’elle devrait déjà partir pour rejoindre son groupe et que nos retrouvailles ne seraient que de courte durée. J’aurais voulu qu’elle dise « Non, je reste pour de bon. » Mais ses paroles en furent tout autres.

Liz - Pas tout de suite. On aide ici d'abord et on est assez nombreuses pour que je reste ici un petit moment... Mais pas éternellement.

Un petit moment, ce n’était déjà pas si mal. J’avais peur que ce soit de suite, tel un mauvais tour du destin. Fort heureusement, nous avions encore du temps devant nous. Je ne savais pas si je devais remercier les dieux ou non. En tout cas, je ne pouvais m’empêcher de laisser couler quelques larmes qui me brûlèrent la joue. Je retenais en moi tellement d’émotion que j’avais peur d’exploser devant ma sœur. Je voulais paraitre fort, sans doute l’égo de mâle. Nous nous relâchions quand deux gosses approchent. Ils avaient l’air idiot et nous regardèrent bizarrement. Je me mis à les foudroyer du regard, comme si j’allais les carboniser en leur crachant du feu par ces orbites. À se demandait si je n’étais pas plus fils d’Arés que d’Apollon. Mais le dieu de la lumière était un puissant guerrier également. J’aurais pu leur tirer des rayons solaires de mes yeux qui sait, un pouvoir cacher.

Chris - Voyons voir le reste. Disais-je.

La visite se poursuivait. Elizabeth me montra les parties communes. Hormis la décoration grecque, ce camp ressemblait fortement à ceux des militaires. Les dortoirs, les douches, le lieu de restauration et d’entrainement, le quartier général… Dans un sens, je ne me sentirais pas si perdu que ça. Ce sera donc bien un bon point de départ pour affronter cette époque inconnue.

Liz - En attendant, je peux t'aider. Et ici, y a pas mal de monde qui pourra t'aider aussi... Surtout que tu n'es pas une Chasseresse. Avantage pour toi.

Elle se mit à rire. Je ne comprenais pas de suite où elle voulait en venir, lorsqu’un déclic se fit. Les chasseresses étaient des guerrières farouches comme des amazones. Mais restant vierge comme Artémis si je ne me trompais pas. Il devait donc y avoir de la tension entre eux. Comme avec les deux benêts de tout alors qui doivent fantasmer sur des jeunes femmes vierges. Un peu de disciplines devrait les remettre sur les rails. S’il le fallait, je m’occuperais moi-même a donner des claques s’il le fallait. Je me mis également à sourire, à l’idée de corriger des gamins.

Chris - Je te remerci beaucoup. J'aurais sans doute pas mal besoin d'aide pour m'installer à cette époque. Je vais paraître vieux dans un corps de jeune ici. Et justement, si tu peux me conseiller certaines personnes vers qui me diriger et d’autres à éviter pour cela.
Liz - Allez, vas-y, j'attends tes questions.

Mes questions ? Facile à dire, je n’avais que ça en tête et j’ignorais par où commencer. Autant dire les premières qui me venaient et flûte pour la logique. De toute façon, j’en avais pour tout un siècle alors autant y aller. De toute façon, je savais que Liz me répondra sans problème.

Chris - Parles moi de l'attaque que vous venez d'avoir ? Qui sont-ils vraiment et t'ont 'ils fait du mal ?

Là c’était mon mod « Grand frère protecteur » qui était activé. Je pouvais demander sur l’état actuel de la géopolitique, des musiques à la mode en ce moment, le baseball était-il toujours un sport actuel ou qu’elle était cet étrange appareil qu’avait certaines personnes les tenant prêt de leur oreille. Mais je verrais tout cela après, quand j’étais sûr que ma petite sœur ne courrait plus aucun risque. Et ensuite, un sujet plus délicat, je voudrais lui parler de notre père, si elle savait quelque chose dessus.


Citation.



© Méphi.




_____________________________

Lien Immortel.
Séparer par le temps, unis par le sang.
LILACSKY.

Revenir en haut Aller en bas


avatar

modo (chasseresse)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 233
Date d'inscription : 04/06/2016

Feuille de Personnage
Arme(s): Un arc, 10 flèches et une dague pour le combat rapproché
Familier(s): Un Chien Lélaps qui la suit depuis longtemps et répond au fabuleux nom de Lélaps (en plein temps de guerre, on avait pas le temps pour l'imagination)
Objet(s):

MessageSujet: Re: Des retrouvailles inespérées. Sam 29 Avr - 19:37

Des retrouvailles inespérées

feat. Christopher & Elizabeth



"Parle-moi de l'attaque que vous venez d'avoir ? Qui sont-ils vraiment et t'ont-ils fait du mal ?"

Je manquais d'éclater de rire. Me faire du mal? Il en fallait un peu plus pour s'en prendre à moi... J'étais une guerrière aguerrie et j'avais affronté bien pire qu'une bande de demi-dieux en colère. La Seconde Guerre mondiale, la guerre contre Cronos, la chasse aux monstres... Ca, c'était difficile et là oui, j'étais passée plusieurs fois près de la mort. Mais une petite attaque sur la Colonie ? Aucune chance.

Je lui adressais un petit sourire malicieux.

"Non, il en faut bien plus pour me faire peur... Tu verras, je suis loin d'être une demoiselle en détresse."

Pour le reste de la Colonie en revanche... Ils avaient subi d'assez lourdes pertes, outre la destruction partielle ou complète de plusieurs bâtiments. Certains avaient même été enlevés de ce que j'avais cru comprendre. Et je n'osais pas imaginer ce qu'ils subissaient à la Résistance. Ceux qui avaient été capturés ici n'avaient pas reçu bon traitement et si la Colonie en était capable, je ne doutais pas que ces dissidents l'étaient aussi.

Nous étions arrivés dans l'arène. J'allais m'asseoir dans les gradins et lui fis signe de se poser à côté de moi. Autant bien s'installer si je devais lui raconter toute l'histoire de l'attaque des Résistants. Le pourquoi, le comment...

"J'espère que tu es bien installé, c'est un peu long... Pour faire simple, j'ai cru comprendre que de plus en plus de demi-dieux semblaient partir de la Colonie après la guerre contre Cronos (autre longue histoire). Nous, les Chasseresses, on n'est pas souvent là mais même nous on s'en est rendus compte. Et puis il y a eu une première attaque. Etrange. Plein de morts. Et il y a peu de temps, une deuxième attaque. On était rassemblés ici pour écouter une fille d'Hermès qui voulait nous alerter sur des demi-dieux dissidents voulant faire tomber les Dieux. Et c'est là qu'ils ont attaqué. Ils ont fait plusieurs morts, des prisonniers et ils ont détruit pas mal de bâtiments..."

Je fis une pause pour reprendre ma respiration et le laisser assimiler tout ça.


made by guerlain for bazzart

_____________________________




C’était ces histoires qui signifiaient tellement même lorsqu’on était trop petit pour comprendre + Mais je crois, que je comprends. Les personnages de ces histoires avaient 36 occasions de se retourner, mais ils ne le faisaient pas parce qu’ils avaient foi en quelque chose... Il y a du bon en ce monde. Il faut se battre pour cela.



Plus de Beth:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

APOLLON

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 102
Date d'inscription : 06/02/2017

Feuille de Personnage
Arme(s): Colte 45 + Couteau de chasse en bronze celeste
Familier(s):
Objet(s): Munitions

MessageSujet: Re: Des retrouvailles inespérées. Lun 1 Mai - 10:14






Des retrouvailles inespérées.








Elizabeth M. Thompson


Liz - Non, il en faut bien plus pour me faire peur... Tu verras, je suis loin d'être une demoiselle en détresse. Me disait-elle avec un sourire mesquin.

Un rire échappa de ma bouche. Je devrais être inquiet à chaque instant pour elle, comme tout bon frère qui se respectait, mais j'oubliais parfois à qui j'avais à faire. C'était une Thompson, membre d'une famille de guerrier.

Chris - Pardons, j'aurais du demander, leur as-tu fais du mal ?


Nous marchions à travers les ruines pour nous stopper devant les gradins de ceux qui semblaient être une arène antique. Ils avaient même ça. À croire que ces enfants, issus du monde moderne restaient attacher aux passés comme leurs parents. Cela nous fit un point commun qui me rassura sur mon intégration en ces lieux. Liz m'invita à m'asseoir à côté d'elle sur l'une des rangées de pierres, dont je m'exécutai immédiatement.

Contemplant l'immense espace qui s'offrait devant nous, je me demandais s'ils se donnaient à des combats comme aux temps des gladiateurs à la Rome antique, ou s'ils se donnaient à d'autres activités. Pour les combats, la réponse était probablement oui. Revenant à notre discussion, Elizabeth me répondit à me parlant de l'attaque.

Liz - J'espère que tu es bien installé, c'est un peu long... Pour faire simple, j'ai cru comprendre que de plus en plus de demi-dieux semblaient partir de la Colonie après la guerre contre Cronos (autre longue histoire). Nous, les Chasseresses, on n'est pas souvent là mais même nous on s'en est rendus compte. Et puis il y a eu une première attaque. Etrange. Plein de morts. Et il y a peu de temps, une deuxième attaque. On était rassemblés ici pour écouter une fille d'Hermès qui voulait nous alerter sur des demi-dieux dissidents voulant faire tomber les Dieux. Et c'est là qu'ils ont attaqué. Ils ont fait plusieurs morts, des prisonniers et ils ont détruit pas mal de bâtiments...

Et ben, j'en restais scotcher. C'était une sacrée histoire et je ne savais quoi en dire. En reprenant dans l'odre ceux qu'elle venait de me dire, ils ont participer à une guerre contre Cronos, qui était un méchant. Je ne sais pas grand chose sur lui, mais j'étais persuadé qu'il ne fallait pas l'avoir en face de soi. Après, des demi-dieux s'attaquent à leurs semblables, comme des humains lambdas quoi. Des personnes, en colère voulant faire tomber les dieux. Je me demandais comment ? Les dieux avaient de grands pouvoirs et sont immortel, autant demander à une fourmi de vaincre un éléphant. La colère, la tristesse et le désespoir sans doute. Ces sentiments pouvaient pousser n'importe qui à la folie. Et même si je gardais en moi de la colère contre Apollon, jamais je ne m'imaginerais lui faire la guerre, je ne suis pas stupide.

Je me mis à frotter mon visage avec ma main comme si je revenais d'un rêve, ou d'un cauchemar plutôt. On nageait en plein délire. Et je devrais sans doute y participer. À moins de m'enfuir loin de tout cela et kidnapper ma sœur pour la protégée. Même si elle m'en collait une après. Prenons d'abord le temps d'y réfléchir avant de faire n'importe quoi comme ces rebelles.

Chris - Renversser les dieux ? Comment ? Ils ont des pouvoirs comme les hèros de comics en plus d'être immortel.

Personne ne devait avoir la réponse selon moi, et même les rebelles ne devaient l'avoir. Cela ressemblait à une guerre lancée sans réelle préparation qui ne finira que mal, bien plus mal que les autres guerres qu'à connu l'histoire même. Peut-être existait-il un moyen d'éviter cela et empêcher d'autres morts ? J'étais un soldat oui, mais la mort n'était pas une chose que j'aimais. Si j'ai rejoint l'armée, c'était surtout pour défendre la paix et si je pouvais éviter un bain de sang, alors je le ferais au péril de ma propre vie. J'en profitais pour poser une nouvelle question à ma sœur :

Chris - Peux-tu aussi me faire un topo sur Cronos ? Ma connaissance du monde mythologique est encore limité désolé.


Citation.



© Méphi.



_____________________________

Lien Immortel.
Séparer par le temps, unis par le sang.
LILACSKY.

Revenir en haut Aller en bas


avatar

modo (chasseresse)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 233
Date d'inscription : 04/06/2016

Feuille de Personnage
Arme(s): Un arc, 10 flèches et une dague pour le combat rapproché
Familier(s): Un Chien Lélaps qui la suit depuis longtemps et répond au fabuleux nom de Lélaps (en plein temps de guerre, on avait pas le temps pour l'imagination)
Objet(s):

MessageSujet: Re: Des retrouvailles inespérées. Lun 8 Mai - 16:46

Des retrouvailles inespérées

feat. Christopher & Elizabeth



"Renverser les dieux ? Comment ? Ils ont des pouvoirs comme les hèros de comics en plus d'être immortel."

J'affichais un petit sourire moqueur sur mes lèvres. Oui. Les Dieux étaient trop puissants. Oui ils avaient des pouvoirs. Et oui, techniquement ils étaient immortels. Mais on avait déjà vu des Dieux saigner, disparaître... Je comprenais la motivation de ces Résistants, surtout qu'eux aussi avaient des pouvoirs. Moindres, certes, et leur entreprise était vouée à l'échec mais il y avait une infime chance pour qu'ils fassent beaucoup de dégâts avant d'être anéantis.

Je soupirais et réfléchis avant de lui répondre. C'était difficile à expliquer, surtout qu'il débarquait dans ce monde, tant mythologique que moderne. Mais je finis par me lancer :

"Et bien les demi-dieux aussi ont des pouvoirs... Je suppose qu'ils espèrent que ça suffira s'ils sont assez nombreux."

Mais je n'y croyais pas. Sinon, à quoi bon être Chasseresse si je ne croyais pas en la puissance des Dieux ? J'étais plongée dans mes pensés quand Chris me posa une autre question :

"Peux-tu aussi me faire un topo sur Cronos ? Ma connaissance du monde mythologique est encore limité désolé."

Cronos... Celui-ci, pour le coup, il avait failli y arriver. Il avait failli tout détruire. Les Dieux avaient eu de la chance. Heureusement qu'il n'y avait pas encore de Résistance car nous n'aurions pas été assez nombreux pour anéantir l'armée du Titan... Des souvenirs douloureux remontèrent à la surface et je tentais de les effacer mais un rictus tordit mon visage.

"Cronos est un Titan, le père de Zeus et des autres Grands Dieux : Hadès, Poséidon, Héra, Déméter et Hestia. Il avait été chassé au Tartare mais un demi-dieu l'a ramené avec son armée. Et il a tenté d'écraser l'Olympe mais il a été vaincu au prix de nombreuses vies... C'était encore plus un carnage qu'ici, tu t'en doutes."

Je repensais à tous ceux que nous avions perdus et une ombre de tristesse passa sur mon visage. Je tentais de sourire à mon frère pour ne pas l'inquiéter plus qu'il ne l'était sûrement déjà.


made by guerlain for bazzart

_____________________________




C’était ces histoires qui signifiaient tellement même lorsqu’on était trop petit pour comprendre + Mais je crois, que je comprends. Les personnages de ces histoires avaient 36 occasions de se retourner, mais ils ne le faisaient pas parce qu’ils avaient foi en quelque chose... Il y a du bon en ce monde. Il faut se battre pour cela.



Plus de Beth:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

APOLLON

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 102
Date d'inscription : 06/02/2017

Feuille de Personnage
Arme(s): Colte 45 + Couteau de chasse en bronze celeste
Familier(s):
Objet(s): Munitions

MessageSujet: Re: Des retrouvailles inespérées. Dim 14 Mai - 10:01






Des retrouvailles inespérées.








Elizabeth M. Thompson


Le récit d’Elizabeth était loin rassurant. Comme je me doutais, Cronos n’avait rien d’un enfant de cœur. Tout cela à cause de problèmes familiaux. Une dispute de pouvoirs et de vengeance qui a entraîné l’humanité avec elle. Et, je voyais à l’expression de ma sœur que le retour de ce dernier avait causé beaucoup de souffrance. Sans doute des proches qui sont tombés dans cette guerre. Ayant rejoint les chasseresses, elle a dû se faire des liens très forts, qui ont dû périr contre ce Cronos. Si seulement j’étais sorti plutôt du casino lotus, au moins juste à temps pour me mesurer à ce dieu et à son armée… Ayant une expérience au combat, j’étais certain d’avoir pu faire une différence. Peut-être en diminuant les pertes du camp de ma sœur…

Ma main se posa sur son épaule en signe de réconfort. Il était inutile d’en dire plus. Les émotions informaient beaucoup sur ce genre de chose et je ne voulais pas faire souffrir davantage Elizabeth. Ce combat était fini, du moins je l’espérais, alors ne pensons plus trop au passé. Nous devions nous concentrer sur l’avenir, comment le gérer, réparer les dégâts d’avant et nous en sortir. Un bon conseil que je devais moi-même suivre. Même si le reste de ma famille me manquait déjà, je savais que plus jamais je ne les rêverais, et qu’il valait mieux se bâtir un nouvel avenir. Et si nous parlions d’une note plus joyeuse ?

Chris - Dis-moi, que faites-vous ici pour vous amuser ? J'ai vue l'arène, mais je suis sûr que cet endroit regorge d'activités ludique.

Avec un grand sourire, je me mis à l’écouter. Les jeux étaient pratiques pour oublier nos problèmes et avoir un état d’esprit plus serein. À l’armée justement, avec les gars, ont organisé des matchs de foot, du basket ou bien des exercices en pleine nature. Surtout avant de partir en mission, pour évacuer le stress et la peur du combat. Je me souviens de ceux, dans ce café londonien, qui jouaient aux fléchettes, buvaient de la bière en rigolant, dragués la même fille pour finir en bagarre et s’enlacer à la fin comme des frères. La nostalgie me revenait. Les bons vieux copains avec qui on passait du bon temps, mais dont on avait plus de nouvelles depuis un siècle. J’arrondis bien entendu.

Chris - Tu veux bien me montrer ?

Et oui, j’avais une envie de jouer avec ma sœur. ON avait tant d’années à rattraper. J’aurais bien aimé qu’on s’amuse un peu, un sport, une promenade ou je ne sais quoi d’autre. Ce sera un bon moyen je pense pour retrouver notre complicité et extériorisé nos peines pour mieux nous sentir après. Le moment détente avant de revenir dans la triste réalité et de devoir à nouveau… Nous séparé.


Citation.



© Méphi.




_____________________________

Lien Immortel.
Séparer par le temps, unis par le sang.
LILACSKY.

Revenir en haut Aller en bas


avatar

modo (chasseresse)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 233
Date d'inscription : 04/06/2016

Feuille de Personnage
Arme(s): Un arc, 10 flèches et une dague pour le combat rapproché
Familier(s): Un Chien Lélaps qui la suit depuis longtemps et répond au fabuleux nom de Lélaps (en plein temps de guerre, on avait pas le temps pour l'imagination)
Objet(s):

MessageSujet: Re: Des retrouvailles inespérées. Jeu 25 Mai - 10:51

Des retrouvailles inespérées

feat. Christopher & Elizabeth



Il posa sa main sur mon épaule en signe de réconfort. Je lui adressais un petit sourire. J'étais contente d'avoir mon frère. Je n'étais plus une petite fille mais tout de même, ça faisait du bien...

"Dis-moi, que faites-vous ici pour vous amuser ? J'ai vu l'arène, mais je suis sûr que cet endroit regorge d'activités ludique."
"Alors là, tu n'as pas idée... Etrangement, en revanche, les pensionnaires nous évitent quand on est là. Je crois qu'ils n'aiment pas trop se faire battre par des filles. Et je ne te parle même pas de Capture l'Etendard ! Ils ne gagnent jamais face à nous ! Et ça dure depuis des décennies !"

J'éclatais de rire. Penser à toutes ces défaites du côté du Camp, c'était particulièrement amusant. Depuis des lustres, dès que les Chasseresses venaient à la Colonie, un grand Capture l'Etendard voyait s'affronter les filles d'Artémis contre le reste des enfants des Dieux. Même en sous-effectif, nous les battions à plates coutures. Ils n'étaient pas aussi bien coordonnés ou entraînés et nous, qu'est-ce qu'on s'amusait ! Le problème, c'est que depuis, dès qu'ils nous voyaient arriver, ils tiraient la grimace... Ce qui avait le don de nous faire encore plus rire.

"Tu veux bien me montrer ?"

Je souris et me levais. Pas question d'un Capture l'Etendard, il n'était pas prévu au programme avec toutes les reconstructions à faire... En revanche, le stand de tir n'avait pas été touché. Pas d'un poil. Tant mieux d'ailleurs.

J'attrapais sa main et l'emmenais à ma suite. Je slalomais entre les pensionnaires en me dirigeant vers une partie du Camp près de la lisière de la forêt, là où avait été installé le stand de tir. J'attrapais deux arcs et lui en lançais un avant de placer un carquois de flèches entre nous.

"10 flèches. Le perdant a un gage."

Je lui adressais un petit sourire malicieux. Certes, je tirais bien mieux avec mon arc mais il était au bungalow. Et puis, j'avais 70 ans d'entraînement... Je ne craignais pas grand chose, surtout que Chris devait être un peu rouillé.


made by guerlain for bazzart

_____________________________




C’était ces histoires qui signifiaient tellement même lorsqu’on était trop petit pour comprendre + Mais je crois, que je comprends. Les personnages de ces histoires avaient 36 occasions de se retourner, mais ils ne le faisaient pas parce qu’ils avaient foi en quelque chose... Il y a du bon en ce monde. Il faut se battre pour cela.



Plus de Beth:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

APOLLON

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 102
Date d'inscription : 06/02/2017

Feuille de Personnage
Arme(s): Colte 45 + Couteau de chasse en bronze celeste
Familier(s):
Objet(s): Munitions

MessageSujet: Re: Des retrouvailles inespérées. Ven 26 Mai - 10:12






Des retrouvailles inespérées.








Elizabeth M. Thompson


Liz - Alors là, tu n'as pas idée... Etrangement, en revanche, les pensionnaires nous évitent quand on est là. Je crois qu'ils n'aiment pas trop se faire battre par des filles. Et je ne te parle même pas de Capture l'Etendard ! Ils ne gagnent jamais face à nous ! Et ça dure depuis des décennies !

Je n’avais aucun mal à croire ma sœur. Même sans être une chasseresse, elle pouvait intimider n’importe qui. Et je le croyais tout à fait capable de botter des fesses à ces pensionnaires pour les battre à leurs jeux. En y réfléchissant bien, Elizabeth était tombée dans un groupe qui lui correspondait. Du moins, j’osais l’espérais. Liz m’emmena avec plaisir à l’une de leurs activités. Je m’attendais à ce qu’elle me parle de ce « Capture l’étendard » qui semblait être le sport national de ce camp. Mais au lieu de cela, elle m’emmena vers un tout autre jeu. Après avoir traversé les bungalows et les pensionnaires, nous arrivions près d’un terrain de tir à l’arc. Mince alors ! Je ne m’attendais pas à cela.

Ma sœur attrapa deux arcs et des carquois et m’en passa un. Je devinais facilement ses intentions, et j’avais un peu peur du ridicule. Me battre avec un arc ? Jamais je n’en avais utilisé et je doutais fort de réussir à m’en servir.

Liz - 10 flèches. Le perdant a un gage. Me disait-elle avec un sourire malicieux.

Je trouvais cela injuste, car je n’étais pas un chasseur et que j’ai moins touché à un arc qu’elle. Elle voulait juste arriver à me ridiculiser et elle allait réussir. Bon d’accord, mon père était un dieu archer, mais cela ne voulait pas dire que j’avais hérité de ses talents de chasseur. Déjà, je pouvais enflammer mes armes et projectiles et joué avec la lumière, ce n’était déjà pas si mal. Bon, autant se lançait. Contrairement à ma sœur qui faisait des tirs parfaits, les miens étaient limite mauvais. Ma première toucha la cible, mais au bord. J’étais content de n’avoir touché personne derrière. Ma seconde semblait danser dans l’air avant de toucher le sol. Là, ça m’avait un peu énervé. La troisième toucha la cible, mais de travers. Comment ai-je pu faire ça ? La quatrième s’envola trop haut et retomba au sol derrière les arbres. Je ne voyais pas Liz, mais je sentais qu’elle se moquait de moi. Malin. Mais comme je commençais à en avoir marre, je sortis mon arme et tirai en quelques secondes dix balles qui se transformèrent en boule lumineuse et vinrent faire exploser en plein centre de la cible, la faisant volé en éclats. Tout cela en un laps de temps et sans broncher. Je jetais un regard fier à ma sœur et soufflai au bout du canon. Je n’étais pas vraiment bon avec des flèches, mais avec un flingue, j’étais une bête.

Mes coups de feu ont dû attirer du monde, mais je ne pouvais m’empêcher de faire le fier.

Chris – C’est mieux comme ça.
Disais-je avec un clin d’œil.


Citation.



© Méphi.





_____________________________

Lien Immortel.
Séparer par le temps, unis par le sang.
LILACSKY.

Revenir en haut Aller en bas

Des retrouvailles inespérées.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Des retrouvailles tragiques...
» Retrouvailles percutantes...[London]
» Fin du rp: Retrouvailles {OK}
» [TERMINE] Retrouvailles inattendues [Chase]
» Retrouvailles opportunes... [PV Eimerek/ Privé] [POST CLOS]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Filiorum ex Deorum :: 
RPG ~ Les Camps
 :: La colonie
-