Opération commando
Filiorum ex Deorum
Bonjour est bienvenue sur Filiorum ex Deorum ! Inspiré des romans de Rick Riordan, ainsi que des films, le forum reprend la saga Percy Jackson. Viens vite nous rejoindre, qu'est ce que tu attends ? ♥



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur Filiorum ex Deorum Invité !
Les nouveautés du mois d'avril sont par ici ! ♥
Venez participer à la tombola anniversaire, juste ici ! ♥
Les groupes à privilégier sont: les Chasseresses, les Créatures et les Mortels ! ♥

Partagez| .

Opération commando

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


avatar

admin (dieu)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 291
Date d'inscription : 24/05/2015
Age : 22
Localisation : Quelque part o/

Feuille de Personnage
Arme(s):
Familier(s):
Objet(s):

MessageSujet: Opération commando Jeu 16 Mar - 17:54







Opération commando




Enfin. Après des jours infructueux à chercher sa fille et tous ceux qui avaient disparu au moment de l'attaque de la Colonie, Hermès avait fini par les retrouver. Et il avait la ferme intention de les récupérer, mais pas seul, aussi avait-il envoyé un message à son fils, Cal Everton, mais également à la Colonie pour savoir qui serait motivé pour les accompagner. Et il avait été un peu surpris de voir seulement deux demoiselles, Criostal Dun, fille d'Hypnos, et Ruby Gem, sa demi-sœur - car elle aussi était fille de Zeus - se proposer. Peut-être que d'autres arriveraient par la suite...

Dans l'escouade que le dieu messager avait montée, il y avait également son aîné, Apollon, qui s'était proposé dès qu'il avait senti que son cadet allait une fois de plus enfreindre la loi en allant récupérer les demi-dieux capturés. Et Hermès ne le remercierait jamais assez, d'être prêt à se sacrifier et éventuellement à encourir avec lui la colère de leur père, Zeus.

Quand il eût rassemblé sa petite équipe, le dieu messager, le visage grave, leur lança :

Je vous remercie d'avoir répondu à mon appel ou de m'avoir proposé votre aide. Je ne vous ferai pas l'affront de vous rappeler ce qu'il s'est passé récemment, aussi irai-je droit au but : j'ai retrouvé très récemment l'endroit où était retenue ma fille, Jade, et je suppose très fortement que vos amis qui ont été enlevés avec elle y sont également. Ils sont détenus dans un entrepôt, un peu à l'écart, mais suffisamment grand pour accueillir tout un groupe de rebelles et quelques prisonniers.

Je n'ai pas eu le temps de préparer un véritable plan d'attaque, car au vu de l'état physique de ma fille, le temps nous aurait clairement manqué. Je ne pense pas qu'ils soient sains et saufs, aussi, j'ai pensé à prendre des perles de Perséphone pour que vous puissiez récupérer vos amis et les emmener à la Colonie sans vous faire remarquer. Car je vous le dis tout de suite, je m'en voudrai pour l'éternité s'il vous arrivait quoi que ce soit, alors soyez prudents. Cette... Résistance a sûrement plus d'un tour dans son sac, mais je pense pouvoir anticiper leurs actions les plus proches.


Il distribua aux demi-dieux les perles de Perséphone qu'il avait pu emprunter auprès de la reine des Enfers, puis emmena la petite troupe jusqu'à l'entrepôt où il avait entraperçu sa fille, brisée mais vivante. Une fois tout le monde arrivé sur le toit de l'entrepôt, face à celui où se trouvaient sans nul doute les demi-dieux, il se mit en tenue d'infiltration d'un claquement de doigt - faisant apparaître tout un arsenal d'objets qu'il tendit au reste de l'équipe - et lança :

Dès que vous êtes prêts, on y va. La priorité est de retrouver vos amis, mais si des Résistants vous cherchent des noises, éliminez-les. Mon frère, je te confie les filles ; fiston, tu viens avec moi. Nous restons en contact.

Puis il leur fit signe, et se dirigea vers le toit de l'entrepôt, suivi de son fils. Pour l'instant, rien à signaler


© Jawilsia sur Never Utopia

_____________________________

Revenir en haut Aller en bas


avatar

HERMES

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 70
Date d'inscription : 22/10/2016
Age : 31

MessageSujet: Re: Opération commando Jeu 16 Mar - 18:52



Opération commando


commando



Je me réveille en sursaut, c'est le grand jour. Papa m'a averti, il est aussi électrique que moi à cet instant. J'attrape mes affaires, ce soir, j'y vais en tueur. J'enfile mon armure et par-dessus, ma veste en cuir je suis un parfait assassin. Ce soir, je vais être le second de Thanatos, qu'importe si je n'en reviens pas vivant, seul ma soeur compte, Jade, attend encore un peu ma chérie.

Ma Jade, ma pierre précieuse, mon unique raison de vivre, mon unique famille. On m'a dit qu'un homme ne vivait que pour défendre sa dame. Ma dame à moi, c'est elle. Je serai le chevalier protecteur et cela jusqu'à mon dernier souffle. Jade, je t'en prie, tiens bon, j'arrive.

Je regarde mon épée double, Criostal a fait un excellent boulot: les deux lames scintillent d'un éclat mortel, le fer stygien et l'acier forme un alliage plus que sanglant. J'emporte aussi mes shurikens et des dagues. Mais ce soir, c'est ma capsule de bière qui fera le plus gros du travail. Je suis frais et dispo. Je vais pouvoir utiliser mes pouvoirs à fond, et puis mon père est près de moi. Ca devrait largement le faire.

Je m'avance et me poste près de mon père, il y a déjà longtemps que je ne suis plus un enfant et que je n'ai plus besoin qu'il me protège, pourtant, aujourd'hui, j'ai besoin d'être près de lui. Comme quoi, on a toujours besoin de ses parents dans les moments difficiles. Et je me sens tout fier aussi, mais ça, je le garde pour moi. Mon père prend la parole, olympien.

Je vous remercie d'avoir répondu à mon appel ou de m'avoir proposé votre aide. Je ne vous ferai pas l'affront de vous rappeler ce qu'il s'est passé récemment, aussi irai-je droit au but : j'ai retrouvé très récemment l'endroit où était retenue ma fille, Jade, et je suppose très fortement que vos amis qui ont été enlevés avec elle y sont également. Ils sont détenus dans un entrepôt, un peu à l'écart, mais suffisamment grand pour accueillir tout un groupe de rebelles et quelques prisonniers.

Je n'ai pas eu le temps de préparer un véritable plan d'attaque, car au vu de l'état physique de ma fille, le temps nous aurait clairement manqué. Je ne pense pas qu'ils soient sains et saufs, aussi, j'ai pensé à prendre des perles de Perséphone pour que vous puissiez récupérer vos amis et les emmener à la Colonie sans vous faire remarquer. Car je vous le dis tout de suite, je m'en voudrai pour l'éternité s'il vous arrivait quoi que ce soit, alors soyez prudents. Cette... Résistance a sûrement plus d'un tour dans son sac, mais je pense pouvoir anticiper leurs actions les plus proches.


Il nous distribue à tous des perles de Perséphone, quand il me donne la mienne je croise son regard.

"Ne fais rien d'inconscient."

Papa ... Je suis un grand garçon maintenant, n'ai pas peur. Et puis, on s'en fiche que je finisse borgne ou manchot du moment que ma petite soeur s'en sort intacte.

Mon père nous emmène près d'un entrepôt, mon ventre se comprime, je le connais, j'y suis déjà allé autrefois, quand Aldric m'avait demandé de le suivre, après tout, ne suis-je pas son petit frère ? Je serre les poings, je dois être le seul demi-dieu qui pense encore que le mot famille ait un sens. Quand cette histoire sera fini, je me mettrai à l'écart pendant un certain et je verrai ce que je ferais pour l'avenir.

Dès que vous êtes prêts, on y va. La priorité est de retrouver vos amis, mais si des Résistants vous cherchent des noises, éliminez-les. Mon frère, je te confie les filles ; fiston, tu viens avec moi. Nous restons en contact.


Fiston ... ? J'ai un sourire qui naît sur mes lèvres mais que je réprime difficilement, je pars avec lui, en mission ! Je me reprends, m'enfin, Cal, tu es censé avoir 30 ans, et puis Hermès est un père assez démonstratif, mais l'entendre dire "fiston", me rends fier.

Je le suis où nous montons sur le toit, silencieusement, comme des ombres. Je m'arrête près de lui et j'observe les tôles qui protège le bâtiment, ça sent le feu grec planqué. Je joue avec ma capsule et j'observe tranquillement. Finalement je m'avance doucement, mètre par mètre, jusqu'au centre du bâtiment, autant faire une entrée spectaculaire, non ?

"Papa, je dois t'avouer un truc, j'aime pas faire dans le minimaliste."


Et je frappe la tôle, elle se décale assez. Je la touche avec mes mains et elle disparaît instantanément, je viens d'utiliser mon pouvoir de téléportation, je suis pris d'un petit vertige, il faut que je me dépêche, le sablier de mes pouvoirs commence à s'écouler, je vais devoir frapper et vite. Je regarde mon père.

"Tu sais, moi et Jade, on est vraiment fier d'être tes enfants."

Et je saute dans les ténèbres, l'arme au poing. J'arrive, Jade.



Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas


avatar

CREATURE

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 140
Date d'inscription : 02/01/2016

Feuille de Personnage
Arme(s):
Familier(s):
Objet(s):

MessageSujet: Re: Opération commando Jeu 16 Mar - 19:38

J'ai froid, j'ai faim, j'ai soif, je me sens sale, j'ai perdu toute notion de temps, mes mains me font encore souffrir, enfin... celle qui me reste.

J’apercevais Jade à travers la fine grille nous séparant, elle dormait, encore nue et blessée. Alice lui avait infligé ce qu'aucun être humain ne devrait subir. Elle l'a torturé physiquement et moralement, humilié, violé, blessé gravement, et j'en passe... Et depuis quelques jours elle doit garder à son cou un collier où ma main gauche pend... Je ne savais pas si l'on pourrait s'en sortir, mais si c'était le cas, cela nous changerai à jamais. Pour l'heure je n'avais pas été assez remis de mes blessures pour tenter quoi que ce soit, mais ces derniers jours j'avais appris les rondes et tours de gardes des résistants nous surveillant. Voir Jade s'affaiblir de jour en jour m'étais tout bonnement insupportable. Il fallait agir, et vite. Voilà bientôt un mois que nous étions là, personne ne nous avait trouvé, il fallait donc se débrouiller par sois-même.

C'est ainsi que je me retrouvai la tête plongée dans une cuve d'eau jusqu'à la limite de la noyade...
J'avais fait assez de bruit et de tapage avec celui qui semblait être le plus faible de nos gardes pour avoir à subir une correction. Ils étaient deux à me faire ça: le plus faible et un gars avec une balafre très cliché. Ce dernier me retira de la flotte et me jetai par terre et me libérant les bras. J'avais cerné ce gars: il aimait se battre et voulait toujours être le dominant mais c'était loin d'être une tête.

Allez vient mon gars, bat toi un peu, frappe moi avec ton moignon

Blague si hilarante qu'elle fit rire les deux... Je ne changeai pas de regard froid et me mit simplement en garde comme si j'allai lui donner l'opportunité de se battre. J'étais prof dans cette discipline à la colo mais dans mon état j'étais incapable de me faire les deux, ne serait-ce qu'un... Mais il fallait rentrer dans son jeu. Le plus faible commença à se griller une cigarette, bingo ! Je dois dire que ça aussi je l'avais remarqué, j'avais prévu mes heures de tapage en me calquant sur ses heures clopes, il était assez assidu sur ses cigarette. Quand l'autre voulu commencer à me frapper je me concentrai sur le feu du briquet et.... connaissez-vous le principe de combustion spontanée ? Bref le plus faible flamba d'un coup ce qui me valut une bonne droite mais peu après mon agresseur se stoppa pour regarder son acolyte. Bien que légèrement sonné je crachai du sang et refit bouger les flammes sur le second à présent. Une fois à terre je pris leur clés et sorti, j'étais en train de me diriger vers Jade et les autres quand bien sûr d'autres résistants rappliquèrent. Il faut croire que les cris des deux affreux les avaient alerté. Je rebroussai chemin pour tenter de les éviter, bien que j'avais pris les armes des deux enfoirés j'étais bien trop faible, encore plus depuis une telle utilisation de mes pouvoirs, pour pouvoir me battre. Je trouvai l'ascensseur et je du grimper dedans, c'était le seul chemin sans les résistants...

Je montai les étages, mais il faudrait que je redescende pour les autres ! Je bloquai l'ascenseur au rez de chaussé et allumai le briquet que j'avais récupéré pour utiliser mes pouvoirs et brûler les câbles de l'ascensseur qui tomba dans un fracas assez fort. Les autres allaient arrivé, je pris donc le chemin de la sortie et m'enfui dans les bois. J'avais un plan: mettre le feu à la forêt pour les éloigner de l'entrepôt et pouvoir y pénétrer discrètement et en sortir de là Jade et les autres. J'avais laissé quelques traces de brûlure sur les murs et un peu partout dans l'entrepôt mais nous n'étions pas à l'air de la subtilité. Je me cachai entre les arbres et prenais garde à tout ce qui se passait autour de moi, il ne fallait pas que j'échoue, lorsque cette forêt serait en feu, je n'aurai pas de seconde chance...

_____________________________


La nature c'est cool, mais la technologie c'est mieux© Joy
Revenir en haut Aller en bas


avatar

DIEU

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 153
Date d'inscription : 03/09/2016

Feuille de Personnage
Arme(s): arc et flèches
Familier(s): serpent
Objet(s): un pendentif où est caché son arc, ainsi que sa trousse de soins

MessageSujet: Re: Opération commando Jeu 16 Mar - 21:32

Je crois que Hermès, mon petit frère, ne pouvait plus me surprendre. Il était aussi attaché que moi à ses enfants, et c'est justement pour ça que j'avais mis une de nos querelles, commencées dés sa naissance, de coté. Il avait bien changé depuis qu'il m'avait volé mon troupeau. C'est donc sans surprise que j'appris qu'il allait sauver mon adorable nièce. Et je savais qu'il aurait besoin de moi.Jade ne serait certainement pas dans le meilleur des états. Il lui faudrait des soins. Alors soit moi, soit mon fils devions y aller, et il était hors de question que je mette mon fils en danger. Il n'était que médecin, moi j'étais tellement plus. J'étais un médecin, un chasseur, un vengeur... Et très rapide, pas autant que Hermès, mais on pouvait se faire parfois des courses assez serrées. Mais là, nous ne ferions pas la course. Nous allions sauver des jeunes. J'étais inquiet pour eux tous.
Après avoir proposé mon aide à mon petit frère, je préparais mes affaires. Mon arc et mes flèches, plusieurs affaires de médecine dans une bourse autour de ma taille. Je rejoins Hermès et je vois la petite troupe. Je souris à Hermès quand il nous fait son petit discours. Je regarde mon neveu, Cal.

-T'inquiète pas frangin, je sais que tu ferais pareil pour moi... Si jamais il y a des blessés grave, appelez moi directement. Je viendrais soigner. Je ferais tout pour qu'on ne perde personne...

Je regarde les filles et je leur fait un petit signe pour les amener de mon coté. Je sors mon arc et mes flèches et je bande mon arc, prêt à attaquer quiconque viendra vers nous. Je trouvais ça vraiment bas. J'étais certain que quelque chose de plus grave se tramait derrière tout ça. Je regarde les filles.

-Restez derrière moi, je risque moins que vous...

Je regarde vers le toit de l'entrepôt pour voir où en est mon petit frère. Je vais vers l'entrée de l’entrepôt. Je lance à mon petit frère que nous rentrons. Lui seul peut m'entendre, sauf si un autre dieu se trouve dans les parages. J'aurais peut-être dû demander de l'aide à ma jumelle.

_____________________________

by Sybline
Revenir en haut Aller en bas


avatar

ZEUS

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 65
Date d'inscription : 22/02/2017
Age : 18
Localisation : À la Colonie, au Sauna !

Feuille de Personnage
Arme(s): Épée en bronze céleste
Familier(s): Lionceau de Némée
Objet(s):

MessageSujet: Re: Opération commando Sam 18 Mar - 21:29

Ruby poussa un soupir. Dans quoi s'était-elle donc bien attirée ? Décider de quitter la Colonie où tout aller bien pour aller sauver des gens, au risque de se faire elle-même prendre... Enfin, c'était un risque à avoir, elles connaissaient certaines des personnes qui s'étaient fait prendre, du moins elle savait qui ils étaient. Elle poussa un soupir, se poussant à agir, à se bouger un peu. D'après le Dieu, Hermès, il avait localisé sa fille Jade, et les autres étaient dans un entrepôt. Ruby hocha la tête à ses dires, et se transforma en pigeon. Moche, mais parfait pour se dissimuler dans la foule. Elle fila vers le bas, les prisons sont généralement vers là... L'air est humide, froid, voire même glacial. L'air file sur ses plumes, la vitesse se prend dans le corps de la jeune femme. Elle adore ça, mais elle se sent mal de se sentir bien, tandis que d'autres souffrent, se font torturer. Tout ceci devrait surement bientôt finir, et cet espoir se lisait dans ses yeux. Elle roucoula un instant, comme par réflexe à cause de cette sensation de vitesse, puis elle se rappela qu'elle devait être discrète.

Ruby finit finalement par arriver face à une cave renfermant une multitude de cellules de prison. Où pouvaient bien être les prisonniers ? Elle reprit sa forme humaine et prit un instant pour s'étirer, ou sinon les courbatures allaient sceller le reste de sa vie. En effet, c'était un inconvénient à prendre : entre forme animale et forme humaine, elle ne pouvait pas -ou du moins pas encore- continuer comme si de rien était. La fille de Zeus se rappela alors : Luke, son demi-frère, était enfermé. Après s'être étirée comme si elle souhaitait toucher le plafond de la cave morbide, elle marcha de sorte à ne faire que le moins de bruits possible. La peur se prit d'elle tandis qu'elle marchait, apeurée, dans les rangées de cellules.

Elle se demanda si elle n'allait pas entendre des cris, des alertes qui pourraient l'avertir de par exemple : "tourne à gauche, Ruby, il y a un prisonnier !". De toute façon, au besoin, elle supposait qu'elle pourrait se servir de ses pouvoirs pour contre-attaquer. Ruby passa une main dans ses cheveux, stressée. Et si elle même se faisait capturer ? Ou bien, elle pourrait se faire entrer de force dans la Résistance... Et cela décevrait son père... Tant pis. Elle se tenait désormais plus ferme, plus droite, mais elle avançait toujours à pas de loup, prête à se défendre si besoin.

_____________________________


RUBY GEM


Fille de Zeus




Revenir en haut Aller en bas


avatar

admin (hypnos)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 928
Date d'inscription : 24/06/2015
Age : 16
Localisation : Bungalow d'Hypnos

Feuille de Personnage
Arme(s): lance de la Colonie et shuriken
Familier(s):
Objet(s): collier et boucles d'oreilles (pierres messagère, solaire, détection et soin) merci Luke ♥

MessageSujet: Re: Opération commando Dim 19 Mar - 15:05

Criostal n’avait jamais été une battante. Elle ne s’était jamais distinguée au combat ou à la stratégie. Il y a encore deux mois elle savait à peine tenir une lance entre ses mains. Alors comment s’était-elle retrouvée là, dans une mission quasiment suicide dans le nid de l’ennemi ? Même lors de l’attaque de la Colonie elle avait réussi à échapper aux combats en se contentant d’endormir quelques résistants ici et là. Elle n’avait pas l’âme d’une guerrière. Elle préférait largement passer un bon moment aux côtés de Luke que d’avoir à s’entraîner comme le ferait un gosse d’Arès. Le problème c’est que Luke avait été enlevé par les Résistants et tout s’était effondré depuis. Tout ça était de sa faute. S’il était à la Colonie lors de l’attaque c’était uniquement parce qu’il lui rendait visite à elle. Elle s’était sentie responsable sur le coup avant de comprendre que ce genre de sentiments ne lui apporteraient rien. Si elle voulait aider Luke, elle devait agir. Alors quand elle avait appris qu’une mission serait organisée afin d’aller les délivrer, elle avait pris son courage à deux mains et s’était portée volontaire. Elle était sûrement pas le meilleur élément du groupe mais elle voulait aider coûte que coûte.

Le dieu Hermès les avait réunis et, après avoir fait un rapide brieffing, leur avait distribué des perles de Perséphone. À part Morphée, Criostal n’avait jamais rencontré de vraie divinité. Et maintenant elle se retrouvait en face non seulement du dieu des voleurs, mais aussi d’Apollon… Ils semblaient prendre cette mission très à cœur pour s’être déplacés eux-mêmes au lieu d’envoyer quelques héros. Hermès parlait de sa fille, Jade, qui avait été à nouveau capturée par les Résistants. C’était aussi son amie et Crio se jura de tout faire pour la délivrer elle aussi une fois à l’intérieur de l’entrepôt. Hermès expliqua qu’il partirait avec Cal, son fils, tandis qu’Apollon se chargerait d’elle et Ruby, la demi-sœur de Luke. Celle-ci ne semblait pas particulièrement stressée, mais peut-être que c’est juste une façade. Crio elle a du mal à cacher sa peur, serrant entre ses mains le shuriken que lui a offert Cal.

« Restez derrière moi, je risque moins que vous... » Souffla Apollon d’une voix rassurante. Ils entrèrent dans l’entrepôt qui semble à priori désert. Peut-être qu’ils se sont trompés d’endroit, que la Résistance n’est pas là, mais Crio sait que Hermès ne se serait jamais trompé – du moins, elle veut absolument y croire. Peut-être qu’ils foncent dans un piège. Elle espère juste qu’ils pourront sauver leurs amis et les délivrer de ces fous furieux sans subir trop de dommages. Elle sert la manche de sa lance dans une main et le métal froid du shuriken dans l’autre en cherchant à calmer sa respiration. Il faut qu’elle reste concentrée et aux aguets pour pouvoir réagir au moindre mouvement, au moindre signe.

_____________________________

FEELING A LITTLE BLUE  
Tell me what your worst fears are, I bet they look a lot like mine. Tell me what you think about when you can’t fall asleep at night. © okinnel.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

ZEUS

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 389
Date d'inscription : 18/05/2016

Feuille de Personnage
Arme(s): 4 poignards - 10 shuriken - 1 fouet conducteur d'électricité transformable en ceinture
Familier(s): Fahrenheit (berger australien) - East (choucas) - Lucror (pégase)
Objet(s): 2x antidote + pierres messagères

MessageSujet: Re: Opération commando Dim 19 Mar - 17:35


War isn't over


Les prisons. Toute la journée. Encore et toujours. Et dire que ce n'était même pas ennuyant. Juste les entendre hurler, perdre un oeil, un doigt, être totalement à leur merci. Cela suffisait à Pandore. La jeune femme sortait d'une salle de torture. Elle traînait une des alliés des dieux par les cheveux. C'était une faible, une fille d'Aphrodite qu'un rien suffisait à détruire manifestement. Lui arracher les ongles avait suffit pour qu'elle supplie qu'on arrête, pour qu'elle dise qu'elle leur donnerait tout ce qu'ils voudraient. Mais pourtant quand on l'interrogeait sur les armes, les pièges de la colonie, le nombre d'enfants qui s'y trouvaient ? Pouf, elle ne savait pas, plus, ne pouvait rien donner de précis. Et alors que Pandore la jetait dans sa cellule, elle sentit quelque chose de bizarre la traverser, comme un courant d'air un peu frais. La fille d'Aphrodite était roulée en boule au fond de sa cage. Pandore lui lança un sourire sadique avant de se retourner. Elle attrapa la laisse de Fahrenheit : aujourd'hui beaucoup d'autres sangs-mêlés attendaient leur sort dans les multiples geôles froides et humides de la résistance. Alors, pourquoi ne pas se faire un peu plaisir ?

Pandore était dans cet état d'esprit lorsqu'un bruit la fit tendre l'oreille. Les alliés étaient pour la plupart silencieux, quelques uns gémissaient encore des blessures qu'on venait de leur infliger, mais ils avaient compris qu'il fallait se faire oublier, que celui qui parlait serait probablement le prochain à se retrouver dans la pièce avec la résistante. Pandore n'aimait pas qu'on trouble le silence des prisons, elle choisissait toujours le plus bruyant, pour qu'une fois qu'elle en ait fini avec lui, il n'ai plus rien à dire. Enfin bref. Elle croisa deux résistants en patrouille et leur demanda s'ils avaient entendu. Ils lui répondirent que non alors la fille de Zeus se baissa vers son chien et lui parla. Celui-ci grognait. Quelque chose n'allait pas. Se laissant guider par son chien, marchant d'un pas assuré, elle se laissa emmener dans les méandres et les couloirs sinueux de la prison. Elle sentit une forte présence. Il y avait un gosse comme elle par ici, un gosse en pleine santé. Fahrenheit s'arrêta et tapa la bout de sa queue contre la jambe de sa maîtresse, qui cessa de marcher. Elle esquissa un sourire sadique, manifestement la personne ne l'avait pas vu.

" - Alors comme ça on traîne seul dans les cachots de la résistance ? C'est dangereux tu sais. "

La demi-déesse attrapa un des poignards accroché à ses avant bras et le fit tourner dans ses mains. Cette jeune personne allait passer un sale quart d'heure. Mais surtout, pourquoi était elle seule en dehors des cachots ? Que se passait il donc ? Les gardes n'auraient jamais laissé un allié rentrer dans sa geôle seul. Peut être qu'ils avaient mal fermé une porte. Certains n'étaient pas très futés et ça aurait très bien pu leur arriver. Pandore allait leur faire passer un sale quart d'heure à ces stupides gardes ignorant.
© Ice

_____________________________

P A N D O R E
« God save the queen but I'm only a sky princess. »
Revenir en haut Aller en bas


avatar

EOLE

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 132
Date d'inscription : 29/07/2016
Age : 19
Localisation : Derrière toi

Feuille de Personnage
Arme(s): Une dague cachée sur son bras gauche, deux lames courtes (elle est ambidextre), et des shurikens
Familier(s): Un chien Lélaps du nom d'Eden, qui la suit comme son ombre
Objet(s): Des potions diverses, une GPS, un bouquin et tout un tas truc de fille

MessageSujet: Re: Opération commando Dim 19 Mar - 19:21



Opération commando


commando



Je joue avec Kelly dans la salle commune, le plus loin possible des cachots. J'ai toujours été contre la torture, ça me donne l'impression d'agir comme les dieux qui nous torturent, nous, pauvres demi-dieux. Du coup, je reste avec la fille d'Alice qui s'amuse avec ses poupées, je lui souris tendrement, je suis devenue en quelque sorte sa nourrice. Depuis que je suis mariée, je me suis considérablement adoucie, je ne supporte pas cela. Où est passé la dangereuse demi-déesse que je suis ? Je suis une guerrière, pas une princesse comme ces enfants d'Aphrodite qui ne font que pleurer à cause de leur vernis écaillé ! Ils n'ont vraiment pas conscience de la réalité, la Colonie n'est vraiment qu'un lieu qui sert de réserve au dieux: tu as besoin de récupérer un truc ? Demande à un demi-dieu de la colonie ! Pas grave s'il meurt, on en a plein d'autres !

Je sursaute, l'air a changé, il est ampli d'une colère, puissante et par dessus le marché, un profond désir de vengeance, cela ne vient pas de chez nous. Je me relève brusquement, je viens de comprendre ce qui se passe: on se fait attaquer. Je cours le plus vite possible vers l'extrémité de la pièce et j'enclenche le mécanisme: une puissante sirène retentit, la sonnerie d'alarme. Tous les résistants sont au courant, aux armes ! Et puis, si c'est une fausse alerte, je pourrais toujours faire passer ça pour un exercice. J'attrape Kelly et je cours vers le bureau de Cyril, j'ouvre la porte en grand:

"On nous attaque ! Et vu le changement de l'air, c'est du lourd Papa !"

Je mets Kelly dans un coin de la pièce et la regarde avec tendresse:

"Ne bouge pas mon ange, tu attends que moi ou Maman revienne surtout !"


J'attrape mes deux épées, je ne suis pas en tenue de combat mais tant pis, j'attaque. Il y a un trou dans le toit, je sens la présence d'un demi-dieu, puissant, mais mon attention est porté par autre chose: Criostal. Pourquoi est-ce qu'elle est là ? Elle ne sait pas se battre ! Mais qu'importe, la Résistance doit se battre, qu'importe mes amitiés de longue date ! J'invoque un énorme nuage de foudre, le plus gros que j'ai jamais créé.

Il explose, secouant tout le bâtiment, nous sommes en état de guerre.

"A l'attaque !"

Je prépare un second nuage plein de foudre lui aussi qui éclate, je ne laisserai pas la Colonie prendre le dessus, dieux de l'Olympe, tombez !

Code by Sleepy

_____________________________

Renegade
J'ai souffert à cause de vous, dieux. Je me vengerai de vous. Soyez-en sûr. Subissez ma colère, vous qui avez provoqué ma chute aux enfers, je remonterais, je trouverai la clé de votre destruction.  ©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

CREATURE

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 334
Date d'inscription : 06/04/2016

Feuille de Personnage
Arme(s): Dague en métal hybride avec un serpent en décoration sur la poignée
Familier(s):
Objet(s): Paire de lunettes de soleil noir

MessageSujet: Re: Opération commando Dim 19 Mar - 19:28







Méduse



Hebergeur d'image



Opération commando




Alliée – Non ! Pitié… Arrêtez…

Toujours les mêmes mots. Ce ne sont jamais les mêmes prisonniers à qui je rendais visite, et je cherchais à varier mes méthodes, mais à chaque fois, ils prononçaient les mêmes mots. À la longue, cela pouvait devenir lassant. J’aurais aimé qu’ils fassent un effort d’originalité. Mais à chaque fois, ils suivaient le même schéma. D’abord forte tête, puis jouant les héros, pour finir par nous supplier. Mais bon, cela ne m’empêchait pas de trouver un certain plaisir dans ce travail.

Alliée – Je vous ai dit ceux que je pouvais… Maintenant stop !


Elle gémissait au sol, les pieds et les mains attacher, au beau milieu d’une flaque de sang. Ses yeux furent bandés bien entendu, mais cela ne l’empêcha pas d’avoir peur. Je devais avouer que je m’étais montré un peu radicale avec elle, mais c’était pratique pour se défouler. Je m’accroupis près d’elle et me mis à regarder les belles entailles qui lui recouvraient le corps. Et dire que c’était loin d’en être fini. Je me mis à lui caresser la peau du visage. Elle se mit à trembler comme si mes mains étaient recouvertes de fines aiguilles et elle laissa couler ceux qui lui restaient de larmes. Ma main lui attrapa la mâchoire avec douceur. Je jouais avec ma proie.

Méduse – Chuuuut. Ma pauvre enfant. Je me doute bien que tu ne peux m’en dire plus. Mais l’apaisement ne te sera accorder avec des infos que tu me donneras. Non, elle viendra dès que tu auras crié assez fort.

Un sourire malveillant se dessina sur mon visage. La captive comprit que parmi tous les tortionnaires possibles dans le QG, elle était tombée sur la plus sadique. Mes petits se jetèrent sur son visage pour le grignotait, alors qu’elle poussa un hurlement de terreur à rendre fou. Mais pour moi, son cri était comme l’ambroisie pour les dieux. Cela me faisait plaisir, et me donnait également de la force. J’ai le souvenir quand je fus devenu ce monstre à cause de ces dieux. J’étais mortelle, et vulnérable. J’étais terrorisé et maltraiter sur tous les plans. Et enfin, j’avais le sentiment que les rôles furent inversés, du moins en partie.

Quinze minutes plus tard, j’avais fini avec cette pleurnicharde défigurée. Et dire que son parent divin était vaillant. Je laissais donc la prisonnière défigurer pleurer au sol, refermant la cellule derrière moi. Il se faisait tard et j’avais besoin moi aussi de repos. Je partis donc retrouver mes appartements dans le QG avant de retourner à la boutique le lendemain. Mais alors que je remontais les couloirs, j’entendis un bruit violent qui résonna à l’étage. Intriguais, je me dirigeais vers l’origine du son. Quelques gardes étaient déjà présents, alertaient également par ce vacarme. Apparemment, il s’agissait de l’ascenseur. Il était tombé visiblement, et détruit dans l’occasion. Un accident ? Je ne le croyais pas. Alors que les résistants présents essayaient de savoir ceux qu’il se passait, mes petits concertèrent avec moi, pour se mettre d’accord sur ce qu’il se passait.

Méduse – Oui que dites-vous ?... On le dirait bien… Je suis d’accord avec vous mes mignons… Il y aurait un intrus dans nos murs oui… Que la chasse commence.

En plus l'alarme s'est enclencher. Voilà qui confirmait l'attaque.


Plongez votre regard dans le miens


© Méphi.




_____________________________

Hebergeur d'image
Medusa Theme - PJ :
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

ERIS

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 764
Date d'inscription : 12/05/2016
Localisation : Dans le QG de la résistance.

Feuille de Personnage
Arme(s): Une épée en métal hybride (pour tuer tout le monde) camouflée en chevalière
Familier(s): Pourquoi s'encombrer d'un animal ?
Objet(s): Nop !

MessageSujet: Re: Opération commando Dim 19 Mar - 20:01

Matthew évitait soigneusement les prisons depuis ce qui était arrivé avec Jake. Il avait clairement dépassé les bornes. Il l’avait torturé avec tellement de hargne qu’il doutait bien que le fils de Léthé s’en remette un jour. Après tous il lui avait tout de même crever un œil et couper une oreille. Il était même surpris que Jake soit encore en vie. En tout cas, il évitait les patrouilles dans les prisons. Mais, il fut bien vite obligé d’y retourner lorsqu’il entendit une explosion depuis la salle commune. Vif, il se précipita hors de la salle et attrapa trois Résistants qui passaient par là.

« Vous allez aux prisons ! Vous gardez les prisonniers dans les cellules quoiqu’il advienne, c’est clair ?! » La voix du fils d’Eris claqua comme un fouet. Le plus vieux devait avoir dix-huit ans et il le regarda terrifié. Mais Matthew garda un regard impitoyable, décidé à rester ferme. Il attendait que ces trois guignols fassent leur travail. Alors qu’ils semblaient enfin se réveiller, il ajouta : « Si des demi-dieux viennent pour les libérer, tuer les prisonniers. Pas de pitié. »

Il se précipita à leur suite dans les cachots. Il les laissa surveiller les prisonniers et se précipita dans la salle de torture. Il y trouva deux résistants carbonisés. Mais curieusement, dans le feu de l’action, cela le mit plus en colère contre leur incompétence qu’attristé par leurs morts. Il soupira. Le coupable était évident. C’était ce fils d’Héphaïstos qu’Alice avait salement écorché. Il courut et observa chaque prisonnier. Il avait vu juste, ce Warren manquait à l’appel. Par ailleurs, il entendit une voix bien reconnaissable dire : « On dirait que toi et tes copains, vous êtes bien dans la merde… » Matthew se retourna et explosa d’une rage contrôlée. Il fixa Jake qui l’observait de son unique œil, l’air moqueur. Alors le fils d’Eris lui planta son épée dans le corps.

Il n’eut pas besoin de voir le résultat. Il avait visé le cœur. Il réfléchirait plus tard au fait qu’il venait de tuer un gars de sang-froid qui était sans défense et blessé. Pour l’instant, il avait d’autre chose à faire. Il remonta les escaliers en quatrième vitesse tandis que les trois autres nigauds le regardaient, visiblement sidérés. Ils ne connaissaient rien de ce qu’était un combat et le fils d’Eris ne leur donnait pas longtemps avant de se faire tuer. Il suivit très rapidement toutes les traces de brûlures qu’il y avait sur les murs et finit par sortir de l’entrepôt. Il zigzagua entre les arbres et aperçut un individu qui courait. Il le suivit l’épée en avant de lui bondir dessus. « Tu pensais bien qu’on allait pas te laisser tranquille longtemps ! »

_____________________________


#pandew
Revenir en haut Aller en bas


avatar

admin (demeter)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 127
Date d'inscription : 23/08/2015

Feuille de Personnage
Arme(s):
Familier(s):
Objet(s):

MessageSujet: Re: Opération commando Dim 19 Mar - 20:30







Opération commando




Installé dans son bureau, Cyril était en train de réfléchir. Il réfléchissait au moyen de rebooster la Résistance, trop inactive à son sens, et dont les éléments semblaient plus occupés à se reposer qu'à s'occuper sainement l'esprit...

De temps à autre, il arrivait qu'il entende des éclats de voix, aussi ne s'en inquiéta-t-il pas lorsqu'il en entendit, de manière étouffée, à cet instant à des lieues de se douter que l'entrepôt était assailli. Il sursauta quand Sora ouvrit avec fracas la porte de son bureau, Kelly, la fille d'Alice, avec elle :

On nous attaque ! Et vu le changement de l'air, c'est du lourd Papa !

Ni une ni deux, l'ex-inspecteur se leva d'un bond, pendant que sa fille adoptive déposait la fillette dans un coin et lui lançait tendrement :

Ne bouge pas mon ange, tu attends que moi ou Maman revienne surtout !

Et Sora disparut, ses armes au poing, pendant que Cyril vérifiait que son arme était encore chargée. Avant de sortir, il prit Kelly par la main et la mena vers l'ascenseur qui l'amènerait chez Aldric, absent pour quelques temps, et lui lança :

Dès que l'ascenseur s'ouvrira, réfugie-toi dans le bureau juste devant toi. Ta maman ou Sora viendra te chercher dès que ce sera fini, d'accord ?

Puis il lui ébouriffa les cheveux avant de ressortir précipitamment, son pistolet au poing, allant jeter un coup d'oeil sur les écrans qui lui permettaient de voir tout ce qui se passait dans l'entrepôt. Et quelle ne fut sa colère quand, en zoomant dans les geôles, il vit que la cellule du fils d'Héphaïstos était vide... S'il avait pu s'enfuir, c'est qu'il n'était pas seul, mais apparemment Matthew, qui était apparu sur l'image, semblait vouloir s'en occuper personnellement, parfait.

Cyril appuya sur un bouton, et une cache secrète derrière son bouton se dévoila, révélant une machine mise au point avec l'élite de la Résistance et qu'ils n'avaient pas encore eu l'occasion de tester, qu'il sortit avant de s'engouffrer dans un passage qui le mènerait directement aux geôles. Avec un peu de chance, cette machine saurait faire ses preuves...



© Jawilsia sur Never Utopia

_____________________________

Revenir en haut Aller en bas


avatar

ACHLYS

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 127
Date d'inscription : 20/12/2016
Age : 15

Feuille de Personnage
Arme(s): Un pistolet apache (dont la lame est en fer stygien) + Un fusil + Un pistolet silencieux + 20 balles en bronze céleste
Familier(s):
Objet(s): Potion rage (2)

MessageSujet: Re: Opération commando Dim 19 Mar - 20:37

Gemma était assise tranquillement sur une table où s'empilaient des livres, son téléphone à la main tuant le temps comme elle pouvait. Elle tapait un rythme régulier du pied pendant qu'elle lisait les nouvelles ennuyantes sur un journal en ligne. "Je n'ai vraiment rien à faire..." Elle avait bien feuilleté presque tous les bouquins qui se trouvaient pas trop loin d'elle et la fille du malheur n'en avait pas trouvé à son gout. Après tout, elle n'avait jamais été très lecture bien que normalement quand elle lisait elle aimait bien. La jeune femme avait dû se pencher vers son téléphone et son forfait 4G qui allait lui coûter un bras ce mois-ci.

Lou monta légèrement le volume de ses écouteurs, le journal qu'elle lisait proposer une vidéo à voir qui accompagnait une nouvelle qu'elle n'avait pas très bien comprise ou plutôt qu'elle avait juste survolé en lisant quelques mots. La fille d'Achlys fronça les sourcils quand elle entendit un grand "boum" qui semblait provenir de dehors.

Elle se leva et rangea son téléphone dans sa poche de son jean en prenant soin de débrancher ses écouteurs, elle passa son fusil sur son dos et sortit son pistolet silencieux prête à attaquer s'il le fallait. Gemma ouvrit la porte de la salle et se dirigea vers l’ascenseur qui avait bien l'air d'être en panne ou bien utilisé, dans tous les cas elle n'avait pas de temps à perdre, la jeune fille pointa son arme devant elle, et tout en jurant elle se dirigea vers les escaliers.

L'ambiance avait l'air différente plus lourde que d'habitude et ça n'apportait jamais de bonne nouvelle. La demi-déesse descendit deux étages pour arriver au hall d'entrée. Les murs étaient tachés, comme s'ils avaient été brûlés. "Oui, ils ont décidément eu un contact avec le feu." Gemma plissa du nez, ça sentait le feu de camp mélanger à du plastique brûlé.

_____________________________

I'm not a girl, I am Poison
Revenir en haut Aller en bas


avatar

ARES

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 607
Date d'inscription : 04/04/2016
Age : 21

Feuille de Personnage
Arme(s): Une épée se changeant en barrette et deux dagues toujours à sa ceinture
Familier(s): Un adorable (mais féroce) lionceau de Némée qui s'appelle Simba (quelle imagination !)
Objet(s):

MessageSujet: Re: Opération commando Lun 20 Mar - 11:21



Opération Commando


Je m'entraînais dans la salle des armes, tapant sur le punching-ball de toutes mes forces pour évacuer ma rage. J'avais besoin de me défouler sans arrêt ces derniers temps. Le résultat des cris que j'entendais provenant des cachots. Je n'en pouvais plus de ces tortures. C'était insupportable. Je savais qu'on devait le faire mais certains y allaient vraiment trop fort...

Soudain, un cri perçant se fit entendre. Et ce n'était pas le même que d'habitude. Je m'arrêtais de cogner, les poings en suspens. Quelque chose clochait. Il y avait un grand sentiment de colère qui envahissait l'entrepôt. J'arrêtais le punching-ball, saisit mon épée, vérifiais que mes dagues étaient à mes côtés et je sortis de la salle de sport.

Ca courait dans tous les sens et je ne mis pas longtemps à comprendre pourquoi : les cachots étaient attaqués. La Colonie était venue chercher les leurs. Je pestais et me mis à courir vers les cachots pour empêcher cette libération. Après tout, j'avais beau ne pas supporter les tortures, c'était une question d'honneur.

Je vis Matthew se précipiter dehors, Sora, Gemma et Cyril débarquer aux cachots. On n'y voyait pas grand chose mais quelqu'un s'était amusé à jouer les pyrotechniciens. Je pestais. Par les Dieux, on ne pouvait pas avoir une journée tranquille ici !

Je me mis en garde et avançais vers les geôles, bien décidée à ne laisser personne en sortir. Je vis alors des ombres courir. Et elles n'étaient pas à nous. Je les suivis :

"Hey là ! Où vous croyez aller comme ça ?

fait par .cranberry

_____________________________


C'est des forces des convictions que dépend la réussite pas du nombre de partisans.

Remus Lupin.



#Adrial #Jarren
Revenir en haut Aller en bas


avatar

CHASSERESSE ARTEMIS

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 22
Date d'inscription : 08/02/2017

MessageSujet: Re: Opération commando Lun 20 Mar - 18:21

Mon esprit n'était voué qu'à une chose: servir Artémis jusqu'à mon dernier souffle. La déesse m'avait demandé de venir en aide à son frère jumeau, Apollon. Celui-ci n'avait pas demandé d'aide mais seulement, d'après la déesse de la chasse, il fallait lui venir en aide. Après tout, une aide est toujours la bienvenue non? Je courais, ma chère arme à la main, rejoignant le QG de la Résistance dont la localisation m'avait été donné. J'arrive enfin. J'avance, tourne, me laissant guider par mon instinct dans ce lieu m'étant inconnu. Je pénètre dans un entrepôt. J'arrive à voir trois personnes: le dieu Apollon ainsi que deux demi-déesses. Ainsi, j'avance discrètement histoire de ne pas leur faire peur. Je range ainsi mon arme et dis d'une voix douce:
"Bonjour. Je suis Aileen Beverly White, fille de Déméter et chasseresse d'Artémis. Elle était sûre qu'il faudrait un peu d'aide pour sauver les prisonniers."
Mon cœur qui battait la chamade il y a quelques minutes reprend un rythme normal. Après tout, je n'étais pas une Résistante. Cependant je n'étais pas non-plus Allié. J'étais Chasseresse. Mon âme était dévoué à la cause Alliée sans en faire partie.
Je fixe les yeux des deux jeunes filles. J'ai pas loupé mon coup. Elles ont vraiment l'air d'être gentilles donc c'est sans aucun doute des Alliées. Je passe ma main dans mes cheveux. Ma vie n'a pas été des plus faciles mais pas des plus difficile: la preuve en était les enfants emprisonnés par les Résistants. Il fallait les sauver en s'alliant pour que cette torture cesse. Mes quatre dernières années de chasse et d'attaque de monstres m'avaient été bien utile, je pouvais donc prouver à Artémis qu'elle a eut raison de m'envoyer les aider, ainsi qu'à ces autres qu'il peuvent me faire confiance.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

THANATOS

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 81
Date d'inscription : 08/03/2017

Feuille de Personnage
Arme(s): Katana en fer stygien + Faux en métal hybride (briquet)
Familier(s):
Objet(s):

MessageSujet: Re: Opération commando Ven 24 Mar - 19:53

Nathanaël était dans le dortoir des garçons de la résistance. Depuis qu'il était là, il se sentait moins seul dans sa volonté de détruire son père et les dieux en général lui paraissaient une bonne idée également. Aujourd'hui était un peu son jour-off, ce qui faisait qu'il était encore en jogging, occupé à lire tranquillement un livre. Lorsqu'un bruit sourd se fit entendre, il fronça les sourcils et sortit de sa lecture. Il allait se replonger dans son livre lorsque l'alarme de la résistance se déclencha. Et merde. Nath attrapa son katana qui était posé sur la table à côté de lui et enfila une paire de basket en quelques instants avant de dévaler les escaliers à toute vitesse. Le bruit sourd ça avait été l'ascenseur, la porte en était éventrée et lorsqu'on se penchait au dessus on voyait bien qu'il s'était écrasé en bas. Encore une connerie, bordel que se passait il ?

Dévalant les marches quatre à quatre, le fils de Thanatos se rendit compte que les bruits semblaient venir des geôles : lieu où il détestait se rendre en raison de son algophobie, mais il y alla tout de même : si la résistance était attaquée, il fallait bien la défendre corps et âme, et s'il fallait entendre des cris de souffrance il en entendrait. En arrivant en bas, ça sentait le brûlé. Le garçon chercha un visage familier à qui il pourrait prêter main forte. Il aperçut Adriane et se dépêcha de rejoindre la fille d'Arès :

"- Je viens surveiller tes arrières."

Lui dit il avec un sourire son katana en main. Il n'avait pas trop l'habitude d'avoir autant d'amis qu'il en avait à la résistance, et s'il préférait se battre sans règle il avait tout de même besoin de quelques instructions et il était sur qu'Adriane pourrait les lui fournir.

_____________________________

And then, death comes to you.
"Pour qu'on ne puisse abuser du pouvoir, il faut que, par la disposition des choses, le pouvoir arrête le pouvoir." Montesquieu
credit.wildheart
Revenir en haut Aller en bas


avatar

admin (dieu)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 291
Date d'inscription : 24/05/2015
Age : 22
Localisation : Quelque part o/

Feuille de Personnage
Arme(s):
Familier(s):
Objet(s):

MessageSujet: Re: Opération commando Sam 25 Mar - 21:21







Opération commando




Suivi de Cal, Hermès se faufila sur les toits avec discrétion, enregistrant dans sa mémoire tout ce qui l'entourait afin de repérer plus aisément les failles des bâtiments. Hum, l'endroit semblait plutôt bien gardé, ou du moins plutôt solide.

Alors qu'ils étaient assez proches du toit du bâtiment où étaient retenus les prisonniers, Cal lança à son père :

Papa, je dois t'avouer un truc, j'aime pas faire dans le minimaliste.

Et sous le regard à la fois amusé, intrigué et réprobateur de Hermès, le jeune homme fit disparaître un bout de tôle avant de regarder de nouveau son père :

Tu sais, moi et Jade, on est vraiment fier d'être tes enfants.

Et moi je suis fier et heureux de vous avoir pour enfants, souffla Hermès alors que Cal s'engouffrait dans le trou créé, l'arme au poing, et avant qu'il le suive, se rendant invisible pour pouvoir s'infiltrer sans se faire repérer.

Il se promena ainsi dans le bâtiment, cherchant les geôles avec ses yeux et ses oreilles, surveillant dans le même temps Cal qui semblait prendre son boulot très à coeur. Il lui souffla, toujours invisible :

Sois prudent, tu n'as pas hérité de ma faculté à devenir invisible.

Alors qu'il continuait à avancer, il pouvait voir que la Résistance s'activait, mais il put en remarquer un qui se dirigeait vers un escalier un peu dérobé. Hermès tapota sur l'épaule de Cal pour qu'il le suive et se mit dans l'ombre du Résistant qui descendait ; il fut un peu surpris de voir ce dernier se figer en constatant qu'une des geôles était vide, avant de sortir précipitamment. Bon, du coup, le champ était libre, aussi souffla-t-il :

Cal ! Prends des perles de Perséphone et suis-moi, je vais ouvrir les portes et tu en glisseras une sous mon pied quand on aura ramené tout le monde.

Il s'exécuta, ouvrit chacune des portes avant de s'arrêter devant celle de sa fille, inconsciente sur le sol, recroquevillée et dans le plus simple appareil. Il arracha la serrure avant de se précipiter vers elle pour vérifier que tout allait bien et la recouvrit d'un tissu qu'il fit apparaître avant de lancer à son fils :

Essaie de les amener dans la cellule de Jade ! Elle est dans l'incapacité de bouger...

Dès qu'il les aurait mis en sûreté, il allait revenir et la Résistance saurait qu'il ne faut jamais se mettre Hermès à dos. Mais vraiment pas.


© Jawilsia sur Never Utopia

_____________________________

Revenir en haut Aller en bas


avatar

CREATURE

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 140
Date d'inscription : 02/01/2016

Feuille de Personnage
Arme(s):
Familier(s):
Objet(s):

MessageSujet: Re: Opération commando Dim 26 Mar - 12:50

Je continuai de courir, il fallait que je prenne de la distance pour pouvoir mieux revenir par la suite pour sauver les autres. Mais quand je passai au dessus d'un petit ruisseau j'entendis une voix très proche:

Tu pensais bien qu’on allait pas te laisser tranquille longtemps !

J'eu seulement le temps de rouler de coté sur mes côtes endolories avant de voir une masse se jeter sur ma position initiale. Je me relève péniblement et aperçois cet homme face à moi, armé d'une épée. Il me semble l'avoir quelque fois aperçu. Je le fixe un moment et tiens toujours l'épée que j'ai prise dans ma main encore présente. Mes bracelets ne devaient pas tarder à réapparaître à mes poignets maintenant que j'étais sorti, mais même avec eux je ne pourrai combattre, des armes fiables mais d'aucunes utilités si leur combattant n'ai pas à la hauteur. Ce qui était largement mon cas à cet instant...

Avant de crever je peux savoir au moins qui tu es ? Que je sache qui m'envoie aux champs Elysées ?

De toute évidence j'allai mourir là, je ne pouvais plu reculer, il semblait assez fort et vif, et j'étais faible pour le moment, beaucoup trop faible...
Mais années d’entraînements seraient vaines dans ce combat, prof de combat à la colo ? Pff regardez ça comment il se fait rétamer en 30 sec ! A quoi tout cela aura servit ? Absolument à rien... ne me restait alors que le courage et la rage. Je fis quelque moulinet avec l'épée, je ne pourrai fuir, et puis même si par miracle je le blessé assez pour m'enfuir, il aurait gagné assez de temps pour que d'autres me rattrape. J'eu une pensée pour ma mère que je vis mourir sous mes yeux, noyée lorsque l'on était sur un étang à faire de la barque... Puis une autre pour mon oncle qui m'a élevé avant de mourir à son tour, avant que j'aille à la Colonie. J'avais eu comme beaucoup de gens comme moi, une vie à la limite du cliché du héro de film américain: la mort de tout ses proches, la découverte de ses pouvoirs, le combat contre les "méchants" et une mort héroïque... était-ce ça la vie ? Était-ce vraiment cela qu'on défendais ? Et puis pourquoi défendre cela alors qu'après tout un mois enfermé aucune aide n'est venue à notre secours ? Ni les dieux ni la Colonie ne s'en ai inquiété. Peut être avaient-ils cherché et s'étaient soucié de nous, mes les résultats étaient là: personne n'était venue et me voilà sur la route vers la mort. J'avais aimé une femme merveilleuse, je pensais peut être un jour fonder une famille, continuer de former tout ces jeunes de la Colonie à pouvoir se battre, mais encore une fois il fallait être réaliste: cet homme ne me laisserai pas repartir vivant...

_____________________________


La nature c'est cool, mais la technologie c'est mieux© Joy
Revenir en haut Aller en bas


avatar

CREATURE

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 334
Date d'inscription : 06/04/2016

Feuille de Personnage
Arme(s): Dague en métal hybride avec un serpent en décoration sur la poignée
Familier(s):
Objet(s): Paire de lunettes de soleil noir

MessageSujet: Re: Opération commando Jeu 30 Mar - 12:36







Méduse



Hebergeur d'image



Opération commando




Je voyais courir tous ces petits rebelles dans les couloirs pour défendre leur base. Savaient-ils au moins quoi faire et où aller ? La plupart étaient comme désorientés. Complétement agar, ne s’attendant pas à subir une attaque, quels idiots. Au moins, je croisais, de loin, Adriane et ses « amis », aux moins eux, ils relevaient le niveau et j’étais persuadé qu’ils allaient à eux seuls massacrer les attaquants. Il faudrait Pandore dans le groupe pour avoir droit à un joli spectacle. Mais je ne comptais pas rester là à attendre que cela commence, je voulais être de la partie aussi. Et j’avais une idée.

Il était évident que ce sont des jeunes de la colonie qui venaient chercher leurs proches. Donc il serait logique de les attendre là-bas. D’ailleurs, je n’étais pas la seule à suivre cette logique, beaucoup se rendaient vers les geôles pour surveiller les prisonniers, et je ne doutais pas qu’ils tueraient à vue. Je comptais suivre un peu la même idée, sauf qu’au lieu de rester bêtement devant une porte à attendre, je resterais tapi dans l’ombre. Les otages serviront d’appât. Leurs camarades ne se douteront de rien, profitant du fait de ne voir aucune surveillance, ils feront sortir leurs amis et moi, je bondirais sur eux et les changerais en pierre, bien entendu. Cela m’amusait d’avance.

Je revenais donc vers les cellules en silence comme une ombre. Même mes petits ne firent aucun bruit comme se préparant à mordre la pauvre souris qui sortirait de son trou et passerait à porter. J’attendais donc à l’interception d’un couloir non éclairer, regardant vers l’entrée du niveau des cellules. J’étais persuader que ma proie arriverait tôt ou tard par ici et qu’il ne verrait la morsure mortelle lui tombait sur le dos. Je n’avais pas à attendre bien longtemps, des bruits de pas approchèrent et une forte odeur divine venait à moi. Au bout de quelques secondes, je vis le visage de l’intrus. Ce n’était pas quelqu’un de chez nous, j’en étais sûr. Un large sourire sadique traversa mon visage. J’attendais encore qu’il s’approche pour le prendre par surprise.


Plongez votre regard dans le miens


© Méphi.





_____________________________

Hebergeur d'image
Medusa Theme - PJ :
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

admin (léthé)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 466
Date d'inscription : 22/02/2016

MessageSujet: Re: Opération commando Jeu 30 Mar - 13:41


Morigan avait toujours considéré sa volonté à toute épreuve. Même quand il était soldat, jamais il n'avais baissé les bras. C'était sans compté sur les Résistants. Le fils de Léthé avait subit pas mal de tortures, comme les autres avec qui il était emprisonné d'ailleurs. Il avait résisté autant qu'il le pouvait, vraiment, mais il ne pouvait pas tenir aussi longtemps (à part s'il avait été un surhomme, chose qu'il n'était pas). Avait-il donné des noms, des informations cruciales ? Il ne s'en souvenait pas. Quelle ironie d'ailleurs que ce fils de l'Oublie, ce garçon dont les souvenirs étaient souvent bien trop impeccables, ne sache même pas dire ce qu'il avait subit la veille ou depuis combien de temps il croupissait là ! Morigan ne se rendait même plus compte de l'humidité inconfortable qui l'entourait. Il divaguait intérieurement, blasé, cassé.
Ce n'est pas au premier bruit qu'il repris conscience, mais plutôt lorsqu'un Résistant fit irruption dans la pièce, fulminant, qu'il leva la tête, le fixant. Il se maudit quand, recroquevillé au fond de son trou, il ne pu réagir et étriper l'homme qui plongea sa lame dans la poitrine de Jake. Dieux qu'il aurait voulut se lever, hurler, et même forcer la porte de sa cellule ! Pourtant le demi-dieu ne pu faire aucun mouvement, ni prononcer aucun son. Il fixa le corps de son frère, inerte. Morigan prit enfin compte de l'agitation alentour. Quelque chose était en train de se dérouler, c'était clair.

Avec une grimace et la rapidité d'un vieillard, Morigan se leva et se rapprocha des barreaux. Si quelqu'un était venu mettre de bazar au sein de ma Résistance, il espérait que cette (ou "ces" ?) personne(s) fasse de gros dégâts. Le fils de Léthé n'avait jamais été d'une nature méchante, mais il se ferait un plaisir de venger la mort de son frère.


_____________________________

Revenir en haut Aller en bas


avatar

admin (hypnos)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 928
Date d'inscription : 24/06/2015
Age : 16
Localisation : Bungalow d'Hypnos

Feuille de Personnage
Arme(s): lance de la Colonie et shuriken
Familier(s):
Objet(s): collier et boucles d'oreilles (pierres messagère, solaire, détection et soin) merci Luke ♥

MessageSujet: Re: Opération commando Jeu 30 Mar - 17:03

Un énorme nuage de foudre se forme au-dessus de leur tête. Criostal lance un regard effrayé à Apollon, s’attendant à ce qu’il fasse quelque chose, mais le nuage explose sur eux avant même qu’elle ait le temps de souffler. Elle est propulsée contre un mur, lâchant sa lance au passage. Alors qu’elle se relève péniblement, elle aperçoit un visage qui la pétrifie sur place. Sora. Qu’est-ce qu’elle fiche ici, du côté de la Résistance ? Elle savait que son ancienne amie avait quitté la Colonie, mais de là à rejoindre le camp ennemi ?! Son cœur se brisa en mille morceaux. Certes, elles n’étaient plus aussi proches, mais elle n’avait jamais pensé que son amie tournerait si mal… Et si elle esit ici, cela signifie qu’elle a vu les pensionnaires de la Colonie qui avaient été pris en otage, dont leurs anciens amis ? Peut-être même a-t-elle vu Luke tout en sachant pertinemment la relation qu’il entretient avec Crio ? L’idée même qu’elle ait pu le torturer la met hors d’elle. Alors que la fille d’Hypnos se relève péniblement, Sora refait exploser un nuage de foudre, mais cette fois-ci Crio ne se laisse pas déstabiliser et plonge récupérer sa lance. Dans le nid du serpent il vaut mieux qu’elle soit armée. Alors qu’elle regarde autour d’elle, elle constate qu’elle a perdu de vue Apollon et Ruby, restant seule avec Aileen, la chasseresse envoyée par Artémis pour soutenir leur troupe. Elle lui adresse un rapide signe de tête avant de se lancer dans les couloirs après Sora. Oh non, elle n’est pas connue pour être colérique, en revanche elle est terriblement rancunière et son ancienne amie le sait. Découvrir sa trahison est le coup de trop. Il faut qu’elles s’expliquent.

Elle court dans le couloir sans trop savoir où elle va. Partout autour d’elle des coups sont échangés, elle voit même quelques corps tombés mais elle ne s’arrête pas. Avec une certaine chance elle évite les attaques, passe au travers des coups mortels quand soudain elle aperçoit à nouveau la chevelure brune de son amie. Le temps ralentit brusquement. Elle sent sa poitrine brûler à force d’avoir couru, ses jambes douloureuses à force de bouger sur place depuis l’attaque de la Colonie.

« Sora, qu’est-ce que tu fabriques ici ?! » Hurle-t-elle, et sa voix se répercute en écho dans l’entrepôt. « Comment tu peux me trahir ainsi ?! » Elle serre sa lance sans réussir à déterminer si elle veut s’en servir ou pas. Une grande partie de son cœur lui dit de se venger de Sora, de tout le mal qu’elle a fait. Mais une toute petite voix lui souffle de retrouver son ancienne amie, celle qui ne l’aurait jamais quitté pour rejoindre les résistants.

_____________________________

FEELING A LITTLE BLUE  
Tell me what your worst fears are, I bet they look a lot like mine. Tell me what you think about when you can’t fall asleep at night. © okinnel.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

HERMES

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 70
Date d'inscription : 22/10/2016
Age : 31

MessageSujet: Re: Opération commando Dim 2 Avr - 18:35



Opération commando


Commando



Cal ! Prends des perles de Perséphone et suis-moi, je vais ouvrir les portes et tu en glisseras une sous mon pied quand on aura ramené tout le monde.

Je hoche la tête, on doit sortir d'ici, je dois sortir Jade d'ici ! Je saisis mon arme, la veine de mon palpite sous l'effet de la tension. Je commence à le suivre, sans rien dire, je ne supporte pas cette atmosphère est pesante et savoir que ma soeur est proche, toute proche me rends littéralement dingue.

Je la vois enfin, je suis tétanisé. Elle est nue et mutilée, elle saigne de partout. Sa respiration est faible, sa cage thoracique se soulève péniblement et surtout, elle est attachée par le cou. Mes mains tremblent, tout mon corps tremble, je vois flou, mon père me rappelle à la raison:

Essaie de les amener dans la cellule de Jade ! Elle est dans l'incapacité de bouger...

Non, je m'en fiche des autres, je la ramène elle d'abord, je l'attrape dans les bras, je me retiens de pleurer. Je la berce tout doucement.

"Ca va aller Jade, c'est moi, Cal, ton grand frère, je suis là maintenant ma puce, je suis là."

J'ignore si je parle pour elle ou pour moi. Je regarde Hermès avant de disparaître. J'utilise mon pouvoir de téléportation comme jamais je ne l'ai jamais utilisé avec autant d'énergie mais je m'en fiche. J'arrive à la colonie à bout de souffle, les effets secondaires commence à se faire sentir. Je secoue la tête, les gens commencent à affluer, ils sont terrifiés. J'en hèle un au passage:

"Soigne-là, préparez-vous, je vous en envoie d'autres !"

Un des pensionnaires prend Jade de mes bras et l'emmène dans la Grande Maison, je me relève péniblement, mes oreilles sifflent. J'attrape un carré d'ambroisie. Mes idées redeviennent claires. Je regarde Jade une dernière fois.

"Je t'aime de toute mon âme, soeurette."


Un joli message d'adieu en somme, je vais tuer. Je me téléporte de nouveau et j'atterris dans la cellule de Jade, mon père n'est plus là, tant mieux, je sors de la geôle, furieux. Non, je suis bien plus que ça, l'envie de destruction coule dans mes veines.

Un résistant arrive, l'air d'en découdre aussi. Je souris, l'air mauvais. Je fais tournoyer mon épée-double et sa tête quitte son cou. Je vois son corps qui s'effondre comme une poupée de chiffon ensanglantée. Je continue mon chemin. Il y a de plus en plus de bruits, il y a plusieurs combats en cours. Je continue de faucher les résistants, ma folie meurtrière prend le dessus.

Je croise le fer avec un autre résistant, celui-là me résiste. Je le regarde dans les yeux, je la reconnais, c'est elle. Pourtant, je m'en fiche, ils ont osé s'en prendre à Jade, ils doivent tous mourir, ils doivent tous disparaître. Je recule, tout souriant:

"Bonjour Adriane, belle journée pour mourir n'est-ce-pas ?"


Je fais tournoyer mon arme, au diable mes sentiments pour la princesse, au diable si mon coeur est en train de se déchirer dans ma poitrine, au diable mes larmes qui montent aux yeux. Adieux, votre majesté.

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas


avatar

ARES

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 607
Date d'inscription : 04/04/2016
Age : 21

Feuille de Personnage
Arme(s): Une épée se changeant en barrette et deux dagues toujours à sa ceinture
Familier(s): Un adorable (mais féroce) lionceau de Némée qui s'appelle Simba (quelle imagination !)
Objet(s):

MessageSujet: Re: Opération commando Dim 2 Avr - 20:59



Opération Commando


La silhouette s'arrête et tranche la tête d'un résistant qui passait par là. Non mais on croirait rêver ! Je n'en ai que faire de ces gamins mais on ne touche pas à la Résistance impunément. Je vois rouge et ma colère décuplée déteint sur les alentours sans que je puisse la contrôler. Je saisis mon épée et m'approche à grands pas, prête à faire subir le même sort à ce pauvre type qui s'en prend à plus petit que soit.

J'abats mon épée sur la sienne. Il se défend bien. Apparemment, la Colonie sait toujours bien se défendre. Mais j'ai un avantage : je suis une fille de la guerre et à la Résistance, on nous a appris les coups bas. Je lui assène un coup de coude quand il plante son regard dans le mien.

"Bonjour Adriane, belle journée pour mourir n'est-ce-pas ?"

Il sourit alors que je recule. J'étais si aveuglée par ma colère que je ne l'avais pas reconnu. Un rictus tord mon visage. Alors c'est à ça qu'il veut jouer ? Arracher des têtes ? Si c'est ça, on peut s'arranger et ce n'est certainement pas la mienne qui tombera... Moi qui croyait qu'il ne me décevrait pas. J'étais servie.

"C'est tout ce que tu as trouvé ? C'est d'un banal..."

Un large sourire s'affiche alors que je recouvre mes esprits. Pas question de me laisser emporter par la colère. Il fallait que j'y vois clair. En revanche, lui... Je me concentrais l'espace de quelques secondes et projetais toute ma colère vers lui. De quoi l'aveugler un peu plus. Et je chargeais. Je parais ses coups avec férocité. Princesse peut-être mais aussi incroyable combattante et si c'était mourir qu'il voulait, ça pouvait s'arranger.

fait par .cranberry

_____________________________


C'est des forces des convictions que dépend la réussite pas du nombre de partisans.

Remus Lupin.



#Adrial #Jarren
Revenir en haut Aller en bas


avatar

DIEU

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 153
Date d'inscription : 03/09/2016

Feuille de Personnage
Arme(s): arc et flèches
Familier(s): serpent
Objet(s): un pendentif où est caché son arc, ainsi que sa trousse de soins

MessageSujet: Re: Opération commando Mer 5 Avr - 8:37

Je regarde mon petit frère qui rentre pour sauver sa fille. Je trouve qu'il va trop vite, surtout qu'il n'a même pas prit la peine de me répondre. Je regarde les filles ainsi que la nouvelle arrivée. Une envoyée de ma soeur chérie. je lui fais un sourire et je la regarde dans les yeux.

-Tu remercieras ma soeur et tu lui passeras mon bonjour. Merci de nous avoir rejoins...

Je rentre avec les filles pour aller sauver ma nièce. je protège les jeunes demies déesses du mieux que je peux, mais elles savent se défendre aussi. J'entends que mon frère et son fils Cal trouvent Jade. Me voilà rassuré. Il faudra que j'aille soigner ma pauvre nièce. Je préviens mon frère et je regarde les filles avec intérêt.

-Faites attention à vous et surtout, évitez de les tuer. Nous ne sommes pas des sauvages.

Je devais vite rentrer pour aller soigner Jade. Ma petite Jade, ma nièce chérie. Je donne une perle de Perséphone à la chasseresse de ma soeur.

-rentrez toutes chez vous, je ne veux aucun mort, suis je assez clair?

Je sors et je pars pour le camp. Je devais soigner Jade au plus vite. Je repousse ceux qui sont à son chevet.

-Laissez moi faire, je vais m'occuper d'elle...

Je regarde autour de moi pour apercevoir mes enfants et je leur fait un léger sourire avant de m'occuper de Jade. Je lui parle pour la rassurer alors que j'applique doucement mes mains sur ses plaies pour la soigner.

-Jade, il va te falloir du repos et de la patience. Je ne vais pouvoir soigner que ton corps malheureusement, mais je vais voir pour soigner aussi le reste avec de l'aide. Ma petite Jade, bientôt tu n'auras plus mal, je te le promets. Je te fais le serment de trouver la personne qui a osé te faire tout ce mal et de la faire payer, qui que soit son parent divin.

Après tout, la première fois que j'ai rencontré le père de la jeune fille, j'avais été puni par Zeus pour avoir tué les cyclopes qui avaient forgé son éclair. Il était hors de question qu'on fasse souffrir ceux à qui je tiens. Et Je tiens énormément à Jade. Je lui caresse doucement les cheveux. Je lui souris doucement, je voulais lui donner de la confiance. Je soigne une à une ses blessures physiques.

-Y a t'il un enfant d'Hypnos ou de Morphée par ici? Qu'il ou elle lui demande un sommeil sans rêve pour Jade...

_____________________________

by Sybline
Revenir en haut Aller en bas


avatar

ERIS

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 764
Date d'inscription : 12/05/2016
Localisation : Dans le QG de la résistance.

Feuille de Personnage
Arme(s): Une épée en métal hybride (pour tuer tout le monde) camouflée en chevalière
Familier(s): Pourquoi s'encombrer d'un animal ?
Objet(s): Nop !

MessageSujet: Re: Opération commando Mer 5 Avr - 13:10

Matthew fut surpris, l’espace d’un instant, de la rapidité dont faisait preuve le fils de dieu forgeron au vu de son état. Le fils d’Eris prit conscience que, peut-être, il l’avait sous-estimé. Il semble se relever avec difficulté, ce qui étira un sourire sur le visage de Matthew. Peut-être pas finalement. Le résistant savait qu’en temps normal, le demi-dieu était plutôt fort. Mais après tout, dans l’histoire, les méchants, c’étaient eux, et il n’y avait certainement aucune raison pour qu’il ne se prive de profiter des blessures de son adversaire.

« Avant de crever je peux savoir au moins qui tu es ? Que je sache qui m'envoie aux champs Elysées ? »

Matthew le regarda faire quelques moulinets avec son épée dans un semblant de courage. Pathétique. Le fils d’Eris le regarda dans les yeux. Et il ne put qu’y voir le désespoir. Pour la première fois, il remercia Alice de ses pratiques. Ce qui signifiait sûrement qu’il avait aussi basculé dans la folie. En outre, si Alice faisait des choses horribles, elle le faisait bien. Matthew haussa les épaules, il n’avait pas vraiment envie de faire la causette. De plus, le demi-dieu voulait sûrement gagner du temps.

« Je ne pense pas que ça change quoique ce soit. »


Il dévisagea un instant son adversaire. Il était difficile de croire qu’il tenait encore debout et en quelque sorte, Matthew salua sa volonté et son courage. Il savait reconnaître le courage, le vrai. Et il n’y avait aucun doute que cet homme, bien qu’il soit certainement stupide, était courageux. Dans d’autres circonstances, dans une autre vie, ça aurait pu se passer autrement. Mais malheureusement, Matthew était dans l’obligation de tuer ce parfait petit héro.

_____________________________


#pandew
Revenir en haut Aller en bas


avatar

CREATURE

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 140
Date d'inscription : 02/01/2016

Feuille de Personnage
Arme(s):
Familier(s):
Objet(s):

MessageSujet: Re: Opération commando Mer 5 Avr - 20:32

Je ne pense pas que ça change quoique ce soit

Je soupirai, il fallait en finir ? Maintenant ? Bon... puisque le destin en avait décidé ainsi alors j'allai crever là tel un demi dieu venant à peine de découvrir sa nature, alors que j'étais censé être un combattant plus qu’aguerrie... J'attendis qu'il vienne à moi pour reculer un peu, difficilement mais reculer quand même. Il accéléra donc et porta le premier coup, je parai avec l'épée mais le coup résonna fortement dans ma seule main valide. Je relevai à nouveau l'épée pour me préparer à parer, de nouveau la même chose, mais je n'eu le temps cette fois-ci de me repréparer qu'il me désarma si fort que j'en tombai au sol. L'épée pointé sur mon torse je ne voulais détourner le regard, je le regardais droit dans les yeux, attendant la mort fièrement. Quand l'espoir inattendu arriva: je vis mon agresseur se faire balancer au sol et rouler sur quelques mètre. Quelque chose l'avait poussé, et ce quelque chose avait des ailes et répondait au nom de Bob. Mon Phénix venait de me sauver la vie... Il m'agrippa de ses serres pour me relever et m'aida à partir. Je ne me retournai même pas pour voir l'homme se relever car je savais que je n'aurai pas eu le temps d'aller le tuer qu'il se serait déjà relevé et m'aurait tué. Je me fis vite rattraper, et bien que Bob me défendais tant bien que mal il finit par devoir prendre son envol tandis que je me retrouvai de nouveau face à lui... J'avais gagné quelque nouveaux mètres pendant que Bob l'avait retenu, mais c'était si peu... Il fonça donc sur moi prêt à définitivement m'achever car faible et désarmé. Mais c'est alors que quand le monde semblait vouloir ma peau, la chance revint et mes bracelets métalliques revinrent enfin à mes poignets. Comme instinctivement je pris celui où ma main était coupé ce qui le transforma en mon épée nommé "flamma" (la flamme). Arme en main j'eu juste le temps d'intercepter celui porté par mon futur assassin. Nos regards se croisèrent, j'allai mourir certes, mais j'allai le faire dans l'honneur. Je rassemblai tout ce qui me restait de force et enchaînai quelques coups dans un cris de rage que je ne croyais pas possible dans mon état.

Si tu veux me tuer il faudra te montrer digne d'être celui qui tuera Warren McLiven !

Fallait-il se donner autant de mal alors que cela ne serait jamais suffisant ? Certainement pas, mais j'avais envie qu'il ait l'impression que ce meurtre n'aurait pas été si facile qu'il l'aurait pensé. Il reprit vite le dessus et je fus assez blessé (était-ce possible ?), et une fois de plus j'arrivai à terre, je tombai le long d'une petite pente dans les feuilles mortes. L'homme était en haut de cette pente et commençait à approcher. Bob avait été mis en déroute et trop blessé pour revenir, la délivrance arrivait-elle enfin ? Eh bien il fallait croire que la vie s'accrochait à moi comme une moule à son rocher ou comme un pitbull sur sa cible, car des cris retentirent derrière moi, un regard vers eux me fit voir les couleurs que je défendais...

(je précise que les "actions" de Matt ont été établis préalablement avec la joueuse en question, on s'est mis d'accord sur un certain déroulement)(message à Matt cette fois: dans les détails si Matt aurait fait d'autres choses ou n'aurait tout simplement pas fait ça dis moi je change immédiatement ^^)

_____________________________


La nature c'est cool, mais la technologie c'est mieux© Joy
Revenir en haut Aller en bas

Opération commando

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Etape 2: opération commando des enfants (PEEZER, ANNA, ELISABETH...)
» tuto haradrim, opération désert
» Salle d'opération section civile
» Votre fédération 2011.
» Ambassade de la Confédération du Rhin {LCR}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Filiorum ex Deorum :: 
Hors-RPG ~ Partie détente
 :: Les corbeilles. :: Archives des RP.
-