If you want to see the sunshine, you have to weather the storm (Ft. Pandore)
Filiorum ex Deorum
Bonjour et bienvenue sur Filiorum ex Deorum ! Inspiré des romans de Rick Riordan, ainsi que des films, le forum reprend la saga Percy Jackson. Viens vite nous rejoindre, qu'est ce que tu attends ? ♥️



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur Filiorum ex Deorum Invité !
La Résistance est fermée!
Les nouveautés du mois d'octobre sont par ici ! ♥
Un mini-event a lieu pour la Colonie, c'est par ici ! ♥
Les groupes à privilégier sont: les Chasseresses, les Créatures et les Mortels ! ♥
Nous manquons de mortels, de créatures et de garçons! ♥

Partagez| .

If you want to see the sunshine, you have to weather the storm (Ft. Pandore)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


avatar

anim (zeus)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 906
Date d'inscription : 12/07/2014
Age : 17
Localisation : Dans un McDo... ouais c'est cool ça

Feuille de Personnage
Arme(s): Réplique du Foudre de son père se transformant également en épée. / Arbalète qui lance des éclairs / Katana en fer Stygien / Bouclier en métal hybride qui absorbe n'importe quel choc.
Familier(s): Un aigle royal qui m'obéit au doigt et à l'oeil.
Objet(s): Carte magique, grappin infini, une pierre messagère.

MessageSujet: If you want to see the sunshine, you have to weather the storm (Ft. Pandore) Ven 26 Mai - 3:51

Luke frissonnait perché sur un gros nuage gris. L'orage grondait sur New-York ce jour-là et c'était en parti à cause de Luke qu'il grondait autant et depuis si longtemps. Le jeune homme se plaisait à observer la ville depuis le ciel, cela lui permettait de se ressourcer et de se recentrer sur lui-même. Voilà un petit moment maintenant qu'il profitait de la liberté. Conditionné dans des cellules pendant de longs mois, le jeune homme se souvient encore des horreurs subies. Malheureusement, c'était gravé dans sa mémoire. Luke avait fait une découverte étrange là-bas. Pandore, son amie était sa sœur et bien sûr, cela avait jeté un froid entre eux. Luke avait sombré dans un étrange coma et ne s'était réveillé que récemment, mais curieusement le souvenir de Pandore était resté en mémoire. Premièrement, Luke avait donc une sœur, la nouvelle avait été dure à avaler, mais il commençait à être habitué avec Zeus qui pondait des enfants tous les mois. Il serra fortement les poings et essaya de se réchauffer. Deuxièmement, cette sœur était dans la Résistance et avait participé à cette tuerie. Troisièmement, c'était son amie. Une amie avec qui il s'entendait bien, rigolait et une amie qu'il avait rencontrée dans un bar et qu'il revoyait souvent là-bas.

La situation était étrange de voir que le hasard avait poussé à leur rencontre. Ils se connaissaient depuis longtemps et sans le savoir, ils étaient liés par le sang de Zeus. Non, Luke ne portait pas son paternel dans le cœur, et même, il s'en fichait complètement, se contentant de l'ignorer et de vivre sa petite vie. Savoir qu'il était lié à Pandore de cette façon le dérangeait. Il s'était promis d'aider les enfants de Zeus parce que lui personne ne l'avait aidé, mais là, c'était compliqué et il le savait, il se triturait l'esprit. L'orage projeta un éclair, l'incompréhension de Luke et surtout sa colère se manifestait. Le jeune homme essaya de se calmer et retourna dans ses pensées. Luke vint à se demander si la rencontre de Pandore était un coup du destin. Bien que sa mémoire arrivait à peine à se souvenir de sa discussion, il savait qui elle était et avait retenu les grandes lignes. Luke était, à ce moment-là, bien trop faible pour avoir une discussion claire et sensée. Mais le souvenir s'était accroché et aujourd'hui, il fallait y réfléchir, le jeune homme passa traversa le ciel et se posa sur le plancher des vaches. Il fallait discuter de tout ça avec Pandore, il fallait que Luke puisse apaiser sa conscience. Sa santé mentale était déjà suffisamment affectée, les nombreux bleues et surtout le coquard sur son œil droit en était la marque physique.

Il mit les mains dans les poches de son trench-coat noir, pensif. Qu'est-ce qu'il pouvait faire ? Il n'avait jamais senti que Pandore était une enfant de Zeus, pourtant ceux-ci dégageaient une aura électrique particulière. C'était sans doute dû au fait qu'aucun des deux ne soupçonnaient l'autre d'être un demi-dieu ? La question méritait d'être posée, mais elle n'aurait pas de réponse. Soudain, il entendit un homme crier et le pointer avec un pistolet électrique. Luke n'était pas d'humeur en ce moment et ce n'était surtout pas le moment de l'énerver quand il était dans ses pensées. L'homme voulait le porte feuille de Luke ? Il résista, alors un fil électrique pointa vers le jeune homme qui ne fit rien. Il sentit l'électricité parcourir son corps, mais sans aucune réaction de sa part. Énervé, il poussa l'homme avec une violente bourrasque dans la vitre d'un magasin et disparut dans une autre ruelle sombre. Retournant vaquer à ses pensées. Il fallait réussir à contacter Pandore, mais comment ? La Résistance avait surement déménagé depuis et il n'avait aucunement envie d'y retourner ! Le jeune homme pensa alors à une chose. Pandore était une enfant de Zeus, donc elle était familière avec les aigles ? Ça tombait bien, Luke avait justement un aigle de compagnie offert par Zeus avec qui il partageait un lien étrange entre obéissance et amitié.

Luke ne pouvait pas savoir que Pandore parlait avec les oiseaux, mais il était sûr que son aigle saurait la retrouver. Alors il l'appela et rédigea un mot rapide. « Rendez-vous dans la ruelle sur la droite du bar habituel, maintenant.
Luke. »
C'était court, mais suffisant, il glissa quelques mots à l'oreille de son aigle et le laissa partir. Luke fit demi-tour pour rejoindre le lieu de rendez-vous, le temps qu'il y arrive, il ferait nuit et cela laissait le temps à Pandore d'arriver et de recevoir le message. Prenant soin d'éviter l'endroit où son agresseur avait terminé dans une vitre, il continua sa marche sans presser le pas. Le demi-dieu ne savait pas ce qu'il allait dire à Pandore, ni même comment allait se dérouler la deuxième rencontre. Après tout, il appelait Pandore pour discuter, mais allait-elle venir ? Et surtout qu'est-ce qu'elle dirait ? C'était bête, mais Luke était comme ça et il se taraudait l'esprit de questions avec des bêtises peut-être, mais il fallait bien que quelqu'un y pense parce que sinon qui le ferait ? L'impulsivité de Luke était un défaut certes, mais aujourd'hui, il avait changé, il était plus réfléchi, plus posé. Sans doute à cause de la peur ? Le jeune homme arriva à l'endroit convenu, il faisait nuit maintenant, il suffisait seulement d'attendre Pandore.

_____________________________

ω “L'eau conduit l'électricité, mais si tu mets du vin dedans, elle a plus le droit de conduire.” ω
 
#Lustal

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

ZEUS

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 516
Date d'inscription : 18/05/2016

Feuille de Personnage
Arme(s): 4 poignards - 10 shuriken - 1 fouet conducteur d'électricité transformable en ceinture + bouclier qui renvoie les coups qu'il absorbe transformable en bracelet + bâton climatique transformable en canne pour aveugle
Familier(s): Fahrenheit (berger australien) - East (choucas) - Lucror (pégase)
Objet(s): 2x antidote + pierres messagères en boucle d'oreille + un parchemin anti-magie + un parchemin champ de force + un filtre de vérité

MessageSujet: Re: If you want to see the sunshine, you have to weather the storm (Ft. Pandore) Lun 5 Juin - 17:41

Weather the storm.


Pandore était allongée sur son lit et écoutait la pluie marteler les vitres de son grand appartement. Elle était mélancolique, depuis quelques temps rien n'allait plus. La résistance avait été attaquée, ils avaient du déménager le QG et s'en remettre à, tenez vous bien, une déesse, elle avait rompu avec Barry qui voulait continuer de la voir, et Matthew désapprouvait totalement. Et Pandore se retrouvait au milieu de tout ça comme perdue. Mais la chose qui la marquait le plus n'était pas leur déménagement précipité, ni le fait de ne pas faire partie des généraux de la résistance, c'était le fait d'avoir rencontré son frère et sa soeur. Son frère et sa soeur biologiques, du côté de... son père. Pandore imaginait bien qu'elle n'était pas la seule enfant demi-déesse de Zeus. Mais elle ne pensait pas qu'il en eût autant. Des trois elle se savait la plus vieille, et à vrai dire, Ruby Gem, l'autre fille, l'intéressait peu. Cette dernière criait sur tous les toits qu'elle était la fille de Zeus, et ignorait même que Pandore était sa soeur. Une crétine en sorte. Ce qui la bouleversait plus, c'était la rencontre avec son frère, qui n'en était pas réellement une. Pandore se souvenait que pendant l'attaque de la colonie, elle avait essayé dans ses combats de rejoindre celui d'où émanait toute cette puissance électrique, mais elle avait été retenue par le fils de Léthé. Pourtant la résistance avait réussi à capturer le fils de Zeus, et elle était allée le voir en prison. Qu'elle n'avait pas été sa surprise quand elle s'était retrouvée face à un vieil ami... Pandore n'avait jamais soupçonné que Luke puisse être un demi dieu. Il faisait justement partie de ceux qu'elle appréciait en partie pour leur naturel.

Elle pestait intérieurement. Comment ne pas s'être rendu compte plus tôt que ce garçon était son frère ? Elle ne savait pas. Chez Ruby elle l'avait tout de suite senti. Peut-être que le fait d'essayer de le cacher pouvait réduire l'aura électrique qu'il dégageait. Quoi qu'il en fût, Pandore s'était liée d'amitié avec Luke, et elle l'appréciait réellement. Cette nouvelle avait été un choc pour elle. D'une certaine manière, cela les liait encore plus, malheureusement pas dans un bon contexte. Elle détestait tout ce qui touchait de près ou de loin à Zeus, et maintenant, Luke faisait partie de ce chaînon. Quant à lui, il devait la détester pour être à la résistance, pour avoir fait du mal aux siens, et bien que Pandore ne se fichât pas mal des sangs-mêlés de la colonie, savoir qu'on avait pu lui faire du mal à lui, lui donnait des haut le coeur.

Pandore se leva. Il ne servait à rien de déprimer ainsi tout l'après-midi. Elle essaya de se changer les idées, mais rien n'y fit, son esprit revenait sans cesse à Luke. Pourquoi l'obsédait-il autant ? Il  était un ennemi maintenant, pas un frère, alors pourquoi son esprit ne voulait-il pas le classer dans la case des ennemis ? Elle en était à cette idée lorsqu'un oiseau entra par la fenêtre ouverte. Puisque East vivait la plupart du temps avec celle, Pandore laissait toujours une fenêtre ouverte pour que son choucas puisse aller et venir à sa guise chez elle, et qu'il puisse aller chasser lorsqu'il le voulait. Elle s'était liée d'amitié avec cet oiseau le jour de son amitié à la colonie. Rejetés tous les deux loin de leur pays natal... Et depuis, il ne la quittait pas, mais elle ne voulait pas lui restreindre ses libertés. L'oiseau donc, qui venait de rentrer l'interpella. La jeune femme l'invita à venir se poser près d'elle. C'était un aigle royal, que pouvait-il bien faire à New York ? Rien que la race de l'oiseau laissait présager qu'il n'était pas ici par hasard. Et elle ne pensait pas si bien dire. Ce dernier déclina son identité, il appartenait à Luke Alsen et avait un message pour elle. Pandore fronça les sourcils mais le côté de sa bouche s'étira d'un léger sourire. Luke voulait la voir manifestement. Ou tout du moins entrer en contact avec elle. L'oiseau posa sa serre sur la main de la jeune femme qui lui dit en quelques mots qu'elle était aveugle, et appela Jason. Ce dernier qui vivait avec elle descendit de leur salle de sport pour lire le mot à sa soeur. « Rendez-vous dans la ruelle sur la droite du bar habituel, maintenant.
Luke. »
. C'était plutôt concis. Pandore déposa un baiser sur la joue de son frère pour ne pas qu'il s'inquiète, Luke ne lui ferait pas de mal. De toutes façon, elle pouvait se défendre. Il voulait la voir tout de suite, elle ne se fit pas prier.

Pandore passa une veste en cuir et proposa à l'aigle de se poser dessus. Elle sortir dans la rue, accompagnée de son fidèle chien qui ne la quittait jamais. Il pleuvait toujours et ça l'agaçait, sachant pertinemment que Luke était probablement derrière cet orage. Pandore laissa jaillir quelques éclairs du tourment qui l'animait depuis quelques temps, pour prévenir son "frère", et faire de lui un être patient. Il fallait bien qu'elle se rende à pied jusqu'à ce bar, il fallait bien que lui attende. Pandore tourna au coin de la rue et s'enfonça dans la ruelle. Elle se concentra sur l'air alentours et sentit non loin d'elle la présence électrique de Luke. S'approchant de lui, elle s'arrêta à quelques mètres. Elle chassa de son esprit tout nuage et toute pluie pour que l'orage de Luke lui-même disparaisse. Elle était déjà un peu mouillée, et ça l'agaçait.

« - J'espère que ça ne te dérange pas si je rétablis le beau temps. Tu voulais me voir, je suis venue. »

Lui dit alors la jeune femme avec un faible sourire en coin. Le sourire de Pandore n'était pas des plus simples à analyser : en réalité, on ne pouvait savoir si c'était un rictus narquois ou un vrai sourire timide, c'était son ambiguïté à elle. La fille de Zeus resta là où elle était et ajouta.

« - Tu vas mieux ? »

Elle ne savait pas ce que Luke attendait d'elle, et sincèrement, elle ne savait non plus que penser. Il y avait eu un froid entre eux depuis qu'il avait été délivré par la colonie. Mais elle décida de jouer la carte de la franchise, et de réagir selon ses premières impressions, et là tout de suite, elle voulait simplement savoir si son ami allait mieux, car elle savait, pour faire elle-même partie des tortionnaires, que les bourreaux de la résistance n'étaient pas des tendres, et qu'ils n'y étaient pas allés de main morte sur le fils de Zeus.
© Ice

_____________________________


    Love me like you do
    code broadsword.



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas


avatar

anim (zeus)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 906
Date d'inscription : 12/07/2014
Age : 17
Localisation : Dans un McDo... ouais c'est cool ça

Feuille de Personnage
Arme(s): Réplique du Foudre de son père se transformant également en épée. / Arbalète qui lance des éclairs / Katana en fer Stygien / Bouclier en métal hybride qui absorbe n'importe quel choc.
Familier(s): Un aigle royal qui m'obéit au doigt et à l'oeil.
Objet(s): Carte magique, grappin infini, une pierre messagère.

MessageSujet: Re: If you want to see the sunshine, you have to weather the storm (Ft. Pandore) Dim 25 Juin - 16:56

Luke ruminait seul dans son coin. Il rageait intérieurement, comment avait-il fait pour ignorer la véritable nature de Pandore ? Il avait beaucoup de mal à imaginer Pandore à la Résistance également. De ce qu'il voyait d'elle, il ne l'imaginait pas du tout comme ça. Le jeune homme se rendait compte qu'il n'était pas le seul à changer de comportement avec les mortels ou du moins ceux qu'il croit être mortel. Luke rajusta son long manteau, il pleuvait et c'était sa faute. Mais en tant que prince du ciel, cela ne le dérangeait pas. D'un revers de la main, s'il l'avait voulu, il aurait ramené le beau temps ou encore déclencher un ouragan. Cela n'aurait rien changé au problème. Pandore était sa sœur et son père n'avait pas su garder son engin dans son pantalon -encore- souffla-t-il. Il se demandait quelle autre surprise il allait recevoir de son géniteur. Luke n'en soufflerait pas mot à sa mère, elle était bien trop inquiète pour lui et si elle apprenait que c'était sa sœur qui avait participé à l'attaque sur la colonie, elle ferait une crise cardiaque. Le jeune homme buta dans un caillou, il devait se montrer patient, cela ne lui avait jamais fait défaut jusqu'à aujourd'hui. Il ressentit quelques éclairs annonçant l'arrivé de sa demi-sœur.

Levant la tête, il hésita à répondre et finalement, il n'eut pas besoin de le faire. Déjà, l'orage disparaissait, laissant apparaître la présence électrique de Pandore dans le noir. « J'espère que ça ne te dérange pas si je rétablis le beau temps. Tu voulais me voir, je suis venue. » À quoi pouvait-on s'attendre ? D'après ce que Luke avait pu voir chez Pandore, c'est qu'elle partageait une relation privilégiée avec les créatures des cieux. Elle restait cependant incapable de voler à la manière de Luke. Le fils de Zeus hocha simplement la tête, il savait que Pandore ne voyait rien, mais c'était plus simple ainsi. « Tu vas mieux ? » Luke n'aurait su dire si le sourire de sa sœur était sincère ou non. Mais cela radoucit la discorde présente dans son cœur. « Oui, je vais mieux, je me rétablis doucement. » Dit-il alors simplement. Hésitant, il se lança finalement. « Et toi ? » Étrangement, il se souciait de la réponse. Après tout, Pandore restait son ami et c'était bien mieux ainsi. Le jeune homme fit quelques pas dans sa direction, il ne savait pas vraiment pourquoi il l'avait fait venir ni de quoi ils allaient parler. Mais c'était indispensable. Si on comptait les points, il y avait 1 point dans chaque camp. Luke se fichait pas mal d'en connaître l'issu, même s'il ne cautionnait pas le fait que la Résistance ait attaqué des innocents.

« Écoute, ça te dirait d'aller discuter de ça autour d'un verre ? J'invite. » S'il voulait que tout se passe bien, autant discuter autour d'un verre comme ils avaient si souvent l'habitude de le faire. Après un moment, le demi-dieu entra dans le bar qu'ils avaient l'habitude de fréquenter et il salua le barman, s'installant à une table et non au bar. Il se lança après avoir commandé. « Je sais que c'est un peu étrange... » La colère de Luke n'était pas retombée, mais elle était juste en veille pour le moment. « On a le même père, on est tous les deux dans des camps diamétralement opposés, donc je vois mal comment on pourrait vraiment s'apprécier. » Il se tut un instant. « Je sais que tu n'apprécies pas Zeus et je te rassure, je ne l'apprécie pas plus, même si je ne le déteste pas. » Luke savait que si son père avait été présent dans sa vie, sa mère aurait été malheureuse et tout ce qui l'importait, c'était de la savoir heureuse et en sécurité. Maëlys Alsen commençait en plus à reconstruire sa vie avec un autre homme. C'était une bonne chose, même si le fils de Zeus, ne tenait pas rencontrer son beau-père. Bref, ce n'était surement pas le sujet ! « Les choses ont été un peu tendues ces derniers mois, avec les attaques et tout le reste. » C'était le mot, même s'il était plutôt faible en comparaison du nombre de morts qu'il y avait eu. Triste à dire me direz-vous !

« Bref, je voulais avoir ton ressentiment face à tout ça... » Bien sûr que l'avis de Pandore était important. À défaut d'être sa sœur, c'était aussi une amie même si ce n'était pas l'amie la plus proche. Le jeune homme aimait passer du temps dans les bars, cela le faisait se sentir plus "humain" et les amis mortels qu'il s'était faits, ses collègues représentaient tout un monde qu'il appréciait énormément. Cela le faisait oublier ses tracas de demi-dieux. Les attaques d'Hadès à son encontre avaient doublé, mais son petit monde mortel était resté le même. Ce qui à son grand soulagement devait rester ainsi. Mais Pandore venait tout foutre en l'air. Qu'allait-il donc faire ou décider ? Luke l'appréciait et il n'avait aucunement envie d'engager des hostilités avec elle, ça aurait été bizarre.

_____________________________

ω “L'eau conduit l'électricité, mais si tu mets du vin dedans, elle a plus le droit de conduire.” ω
 
#Lustal

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

ZEUS

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 516
Date d'inscription : 18/05/2016

Feuille de Personnage
Arme(s): 4 poignards - 10 shuriken - 1 fouet conducteur d'électricité transformable en ceinture + bouclier qui renvoie les coups qu'il absorbe transformable en bracelet + bâton climatique transformable en canne pour aveugle
Familier(s): Fahrenheit (berger australien) - East (choucas) - Lucror (pégase)
Objet(s): 2x antidote + pierres messagères en boucle d'oreille + un parchemin anti-magie + un parchemin champ de force + un filtre de vérité

MessageSujet: Re: If you want to see the sunshine, you have to weather the storm (Ft. Pandore) Jeu 3 Aoû - 14:50

Weather the storm.


Celui qui était son demi-frère sembla hésiter avant de lui répondre. La gêne qui était installée entre eux risquait de s'établir pour un bon moment manifestement. Etait-il fini le temps où ils prenaient des cafés tous les deux ? Où ils riaient autour d'un verre sur une histoire totalement différente car ils se pensaient tous deux humains ? Luke avait toujours fait partie du côté humain de Pandore, de cet espace vital dont elle avait besoin et qui lui forgeait son caractère de femme et pas son caractère de résistante, de guerrière, de tueuse. Et ses rencontres avec Luke, son amitié avec lui, c'était devenu pour elle une nécessité, une bulle d'air pour sortir de ce monde mythologique, et voilà que les deux champs séparés de sa vie venaient de se téléscoper. Exactement comme avec Barry. Elle qui le croyait simple mortel était en réalité un simple mortel chasseur de demi-dieux, c'est-à-dire qu'il tuait les siens. Le monde ne semblait pas vouloir laisser à la résistante un peu de répit et de calme. La voix de son ami, si elle pouvait toujours l'appeler de la sorte, la ramena sur la terre ferme lorsqu'il se décida finalement.

« - « Oui, je vais mieux, je me rétablis doucement. Et toi ? »

Elle hocha la tête. Oui elle allait bien, enfin, physiquement elle ne s'en sortait pas trop mal de tous ces combats. A l'intérieur, c'était déjà un peu plus fracturé, mais elle ne voulait pas en parler, elle voulait déjà régler son amitié, le reste, l'épanchement sur sa vie, tout ça, viendrait après.

« Écoute, ça te dirait d'aller discuter de ça autour d'un verre ? J'invite. »

Discuter de "ça", d'eux, de leur relation de "frère et soeur" qu'ils n'auraient jamais parce qu'elle ne le considèrera pas comme son frère, ni lui comme sa soeur. Mais si leurs habitudes étaient de se rejoindre dans un café, elle admettait que c'était faire un pas vers la normalité que d'accepter ce verre, alors elle lui emboita le pas, se laissant guider par Fahrenheit. Les chiens n'étaient pas toujours acceptés dans ces établissements, mais les aveugles avaient ce privilège de pouvoir emmener le leur partout. Ils commandèrent. Elle pris un coca cola, parce qu'elle ne voulait plus d'alcool en ce moment. Elle espéra juste qu'on lui apporte bien frais.

« Je sais que c'est un peu étrange... On a le même père, on est tous les deux dans des camps diamétralement opposés, donc je vois mal comment on pourrait vraiment s'apprécier. *silence* Je sais que tu n'apprécies pas Zeus et je te rassure, je ne l'apprécie pas plus, même si je ne le déteste pas. »

Pandore s'était adossée contre la banquette, les bras croisés, son chien allongé à côté d'elle et écoutait ce que lui disait Luke. Elle serra les dents. Ils avaient le même père. C'était biologique, ils partageaient leur sang c'était un fait. La résistante sentit quelque chose monter en elle, c'était toujours cet énervement, mêlé à de la douleur. Son père était encore en train de ruiner quelque chose dans sa vie. Luke et elle étaient bons amis, ils s'appréciaient et elle aimait passer du temps avec lui. Et maintenant qu'il connaissait leur ascendance commune, qu'il savait qu'elle vouait une haine envers les dieux, il ne pouvait plus admettre qu'ils puissent toujours être amis ? C'était une chose un peu facile. Au moins il avouait ne pas apprécier son père. C'était déjà un bon point commun entre eux, même si Pandore lui vouait une haine mortelle.

« Les choses ont été un peu tendues ces derniers mois, avec les attaques et tout le reste. »

Odeur de sang. Cris. Cadavres. Blessés. Oui il y avait eu des tensions, comme il le disait. Des tensions qui avaient coûté la vie à des innocents, et des coupables. Mais les réels coupables, ceux qui se cachaient derrière la colonie, eux, s'en étaient sorti indemne. Evidemment les dieux n'étaient pas morts. Et le but de l'attaque de la colonie n'était pas de les tuer, juste de les secouer un peu. Et dire que Zeus n'avait même pas daigné descendre. Avait il au moins regarder la scène ? Regarder sa fille plonger ses lames dans le coeur de jeunes qui mourraient pour lui. Elle ne le savait pas. Mais elle espérait qu'il l'avait vu, et qu'il avait souffert, ou au moins que les autres dieux lui avaient fait comprendre leur souffrance. Car ils n'étaient probablement pas tous sans coeur comme son père biologique. « Bref, je voulais avoir ton ressentiment face à tout ça... ».

Pandore qui n'avait pas bougé pendant tout le petit discours de son "frère", aurait voulu éclater de rire nerveusement face à la situation, mais resta de glace. Il y avait une part de vérité dans ce qu'il disait, ils étaient considérés comme des ennemis, même s'ils appréciaient la compagnie de l'autre, ils étaient opposés en de nombreux points.

« Tu sais pourquoi je hais Zeus ? Il a violé ma mère, l'a rendu folle et elle m'a crevée les yeux. Donc oui je le hais, je veux qu'il disparaisse, lui et tous les autres dieux avec leur suprématie. » Il y avait de la colère dans sa voix, une colère qui grondait et qu'elle gardait depuis toujours, cette colère qui nourrissait sa haine envers son père. Mais elle arrivait à garder une attitude calme, même si sa voix trahissait ce qu'elle ressentait pour Zeus.

« Mais ce n'est pas tout. Zeus est le responsable de la plupart des maux qui me sont arrivés. Mais je ne suis pas là pour me plaindre sur mon sort. Tu as brisé la bulle de verre de mon monde mortel, comme j'ai brisé celle que tu avais du te constituer. Et je n'aime pas ça. J'ai l'impression qu'Il m'enlève encore quelque chose vois-tu ? »

La jeune femme attrapa la bouteille de coca que le serveur venait de lui apporter et chercha le verre en tâtonnant sur la table. D'un geste lent et minutieux elle leva le verre et la bouteille pour se servir.

« Pendant la bataille. Je te cherchais. Je voulais te mettre à mal, te tuer, parce que tu Le représentais... » Elle se souvint qu'elle voulait détruire ce qui dans sa vie pourrait s'apparenter à Zeus. « Je ne t'aurais pas tué si j'avais pu arriver jusqu'à toi. Parce que tu es toi. Que tu es plus pour moi que le fils de Zeus, comme j'espère l'être pour toi. Je n'ai pas envie que notre relation se résume à ton père. Ce serait le laisser gagner. Le laisser nous contrôler. Je ne suis pas comme ça. »

Pandore se laissa retomber sur le dossier de sa banquette tandis qu'elle sirotait son coca. Bon il était frais et elle avait retiré les glaçons, car le glaçon fondu donnait un goût exécrable au coca. Elle était plutôt fière de sa tirade, qui sous-entendait qu'ils pouvaient rester amis sans toute cette histoire. Bien sur cela demanderait des efforts de ne pas se voir comme des ennemis, mais cela ne tenait qu'à leur volonté.

© Ice

_____________________________


    Love me like you do
    code broadsword.



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas


avatar

anim (zeus)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 906
Date d'inscription : 12/07/2014
Age : 17
Localisation : Dans un McDo... ouais c'est cool ça

Feuille de Personnage
Arme(s): Réplique du Foudre de son père se transformant également en épée. / Arbalète qui lance des éclairs / Katana en fer Stygien / Bouclier en métal hybride qui absorbe n'importe quel choc.
Familier(s): Un aigle royal qui m'obéit au doigt et à l'oeil.
Objet(s): Carte magique, grappin infini, une pierre messagère.

MessageSujet: Re: If you want to see the sunshine, you have to weather the storm (Ft. Pandore) Jeu 31 Aoû - 22:20

Étrangement, aucun des deux ne semblait vouloir se jeter à la gorge de l'autre. Qui sait comment le combat aurait terminé de toute manière. Pandore était en colère, c'était normal, Luke l'avait été pendant un temps, mais ce n'était plus la peine aujourd'hui. Il s'était fait à l'idée, mais il comprenait que d'autres personnes soient en colère, le seul problème étant que la vengeance ne résolvait jamais rien. Pendant que Pandore parlait, un serveur arriva et déposa les boissons. Luke remercia le jeune homme avec un léger sourire. C'était bien le minimum un verre de scotch pour digérer la nouvelle, ainsi pendant qu'il écoutait le discours de sa...sœur il laissait le liquide chaud couler dans sa gorge. Voyant que Pandore cherchait la bouteille, le demi-dieu fit une petite pichenette d'air pour légèrement approcher la bouteille, ça n'avait plus d'importance maintenant qu'elle savait pour sa condition. Luke en voulait à son père de ne pas avoir gardé son pantalon fermé et d'avoir conçu un énième gosse ! Il lui en voulait parce qu'aujourd'hui, il y avait encore des problèmes, il lui en voulait parce qu'aujourd'hui, la stabilité que le jeune homme avait dans sa vie venait d'être brisée ! Comment allait-il reprendre son travail après sa disparition ? Comment allait-il retrouver sa vie tout court en fait ! Donc, oui, il comprenait ce que Pandore voulait lui dire, malheureusement, il ne pouvait pas y faire grand chose face à cela.

Au fur et à mesure que Pandore parlait, Luke réalisait que son père était finalement resté le même et qu'en fait tous les dieux étaient comme ça. Leurs problèmes finissaient toujours par affecter les mortels. Le jeune homme ne détestait pas son père pour autant, il ne lui avait rien fait. Donc il était désolé pour ce qu'il avait fait, mais ce n'était pas la faute de Luke. De même qu'il n'y pouvait rien, le jeune homme avait eut son lot de malchance et de tracas dans la vie. « Je ne t'aurais pas tué si j'avais pu arriver jusqu'à toi. Parce que tu es toi. Que tu es plus pour moi que le fils de Zeus, comme j'espère l'être pour toi. Je n'ai pas envie que notre relation se résume à ton père. Ce serait le laisser gagner. Le laisser nous contrôler. Je ne suis pas comme ça. » Luke tenait fort son verre et s'il n'avait pas fait attention celui-ci se serait sans doute briser, laissant Pandore avec un son fort désagréable. « Pendant l'attaque, j'ai essayé de toutes mes forces de ne pas tuer, c'était la première fois que je... » Que tu tuais quelqu'un, dis-le ! Pestait une voix intérieure. « Bref, si tu m'avais trouvé, je ne sais pas ce qui se serait passé, mais je n'aurais rien fait... » Luke au fond de lui avait du mal à avouer ses fautes et pendant la bataille, il était lancé par l'adrénaline, il aurait pu blesser sa sœur et le regretter amèrement par la suite, il ne le dira cependant jamais. « Quand on s'est vu dans les cachots, j'étais vraiment en colère au début et puis j'ai préféré tout passer sous silence. »

Bien sûr que non, Pandore était importante pour Luke. Cependant, le jeune homme ne pouvait pas supporter d'être encore une fois victime de la fourberie de la destinée. Celle-ci semblait prendre un malin plaisir à lui gâcher la vie en lui arrachant un à un les êtres qu'il aimait. « Je veux dire, on a eu de bon moment ensemble. » Il laissa échapper un léger rire en se rappelant les fous rires. « J'ai jamais eu de frère, ni de sœur, je n'ai pas tellement envie que ça change comme ça. » Bien sûr, Pandore ne pouvait remarquer son sourire ni le fait qu'il était agité, mais elle pouvait aisément entendre qu'il était nerveux. « Ce qui est fait est fait, on ne va pas changer le passé et j'ai aucune envie d'oublier. » Et puis comment pouvait-on oublier une chose pareille ? D'autant plus que ça ne servait à rien, Luke et Pandore risquait de se revoir, mais il suffisait d'agir comme si de rien n'était. Cependant, le jeune homme ne pouvait pas supporter d'être encore une fois victime de la fourberie de la destinée. « J'ai jamais eu de frère, ni de sœur, je n'ai pas tellement envie que ça change comme ça. » En fait, il n'avait aucune idée de quoi faire ni de ce qu'il allait dire. « C'est continuer, continuer comme on l'a toujours fait. » Bizarrement ça sonnait bien dans sa tête, mais à vue d’œil cela semblait être la meilleure solution. Luke avait travaillé dur pour s'intégrer à la société mortelle et il n'avait pas vraiment envie que cela change. Bien sûr, cela ne fonctionnerait pas éternellement, mais il fallait essayer et si cela ne marchait vraiment pas, advienne que pourra.

_____________________________

ω “L'eau conduit l'électricité, mais si tu mets du vin dedans, elle a plus le droit de conduire.” ω
 
#Lustal

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

ZEUS

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 516
Date d'inscription : 18/05/2016

Feuille de Personnage
Arme(s): 4 poignards - 10 shuriken - 1 fouet conducteur d'électricité transformable en ceinture + bouclier qui renvoie les coups qu'il absorbe transformable en bracelet + bâton climatique transformable en canne pour aveugle
Familier(s): Fahrenheit (berger australien) - East (choucas) - Lucror (pégase)
Objet(s): 2x antidote + pierres messagères en boucle d'oreille + un parchemin anti-magie + un parchemin champ de force + un filtre de vérité

MessageSujet: Re: If you want to see the sunshine, you have to weather the storm (Ft. Pandore) Dim 17 Sep - 11:29

Weather the storm.


Pandore était en plein dilemme. D'un côté elle voulait détruire l'image de Zeus, et détruire Zeus lui-même, en commençant par s'en prendre à ses enfants. De l'autre, elle venait d'apprendre qu'un des enfants de son père était un de ses bons amis. Un de ces gars qu'elle voyait en dehors de la Résistance, et qui était censé être tout ce qu'il y avait de plus humain. Pandore prit une gorgée de coca. La seule chose qui lui venait à l'esprit c'était *C'est la merde*. Mais en même temps, que pouvait-elle y faire ? Comment réagir face à Luke ? Qui savait maintenant qu'elle était une Résistante, une tueuse, son ennemie, sa soeur.

« Pendant l'attaque, j'ai essayé de toutes mes forces de ne pas tuer, c'était la première fois que je... *silence* Bref, si tu m'avais trouvé, je ne sais pas ce qui se serait passé, mais je n'aurais rien fait... »

Pandore posa son verre, un peu interloquée. Elle savait que Luke faisait partie des gentils, et pour elle, ce n'était pas un scoop d'apprendre de sa propre voix qu'il n'aimait pas tuer, et qu'il trouvait cela inconcevable. Ce qui frappait plus la jeune femme, c'était qu'il venait de lui avouer qu'il avait tué des jeunes, des enfants peut-être, de la Résistance. Pandore se fichait pas mal de savoir que certains étaient morts. Forcément dans une guerre on subit des pertes, et les Résistants savaient à quoi ils se confrontaient quand ils partaient se battre. Mais Luke semblait vraiment tourmenté d'avoir ôté une vie. La première était toujours la plus dure, c'était ce que se disait Pandore. Elle avait arrêté de faire du sentiment quant aux morts. De toute façon, ils se retrouveraient tous en Enfer, et la place de Pandore était déjà réservée au fin fond du Tartare. Cela lui était bien égal tout ça. Au fond tout le monde meurt un jour, on pouvait bien donner un petit coup de pouce. Pourtant elle avait envie de compatir avec Luke. Elle concevait qu'on soit contre la violence, contre le meurtre. Après tous, ces jeunes gamins de la colonie n'avaient rien demandé. Ils étaient les victimes collatérales.

« Je peux pas t'aider avec ce problème de conscience. Tuer ne me dérange plus. »

Lui répondit-elle alors. C'était peut-être un peu maladroit mais c'était la dure réalité. Pandore se fichait pas mal de savoir qu'un gamin armé d'une épée dont il ne sait pas se servir, se fasse transpercer par son poignard. C'était peut-être plus facile pour elle qui ne voyait ni les corps, ni les visages déformés par la peur de ses victimes. Si la Destinée les avait mis sur son chemin, c'est qu'ils devaient mourir, eux qui croyaient si fort en les dieux et en leur destinée. La fille de Zeus elle, n'en avait rien à faire, mais le fils, semblait réellement chamboulé. Pandore ne pouvait pas lui dire que la première fois était la pire, il la verrait probablement différemment, mais bon, c'était déjà le cas.

« Quand on s'est vu dans les cachots, j'étais vraiment en colère au début et puis j'ai préféré tout passer sous silence. »

Pandore pencha la tête sur le côté comme elle le faisait souvent lorsqu'elle cherchait à comprendre une situation compliquée. Luke aurait pu se défouler contre elle dans les cachots. Il savait qu'il ne risquait plus rien, enfin, il n'avait plus rien à perdre. Pourquoi ne rien avoir dit à Pandore à ce moment-là ? Elle ne concevait pas qu'on puisse passer sous silence sa haine ou sa colère. Elle au contraire la laisser s'exprimer pleinement, et c'était sa colère qui menait sa vie.

« Je veux dire, on a eu de bon moment ensemble. J'ai jamais eu de frère, ni de sœur, je n'ai pas tellement envie que ça change comme ça. »

Il avait rit. Peut-être qu'il se sentait mieux quant à cette histoire de meurtre, mais elle en doutait. Qui plus est sa voix était bizarre, comment agitée par une grande nervosité qu'il tentait de dissimuler à Pandore. Mais elle était d'accord avec lui, Jason pour seul frère lui suffisait amplement, et même si elle appréciait Luke, il n'avait jamais été rien pour elle qu'un ami. Un ami avec qui aller au bar, rire beaucoup et ne pas finir au lit. Cette pensée traversa l'esprit de la jeune femme, heureusement qu'elle n'avait jamais pensé à draguer Luke. La situation serait devenue gênante sinon. Bon il avait une copine certes mais si elle l'avait voulu ça n'aurait en rien empêché Pandore de le mettre dans son lit. Et finalement elle était bien contente que cette idée ne lui soit jamais venue à l'esprit.

« Ce qui est fait est fait, on ne va pas changer le passé et j'ai aucune envie d'oublier. C'est continuer, continuer comme on l'a toujours fait. »

Pandore poussa un soupir. On ne pouvait pas changer le passé c'était clair. Mais que faire de l'avenir ? Ils voulaient continuer à se parler comme si de rien n'était, mais tous les deux ne feraient que prétendre, ils y penseraient à chaque fois qu'ils se verraient, à cette bataille, aux cachots... A tous ces morts et à ce monde de merde. Pourtant ils devaient essayer. Ils étaient obligés n'est ce pas ? D'essayer de sauver leur amitié, ne serait-ce que pour montrer à leur père qu'il ne les empêcherait jamais d'être amis.

« Je pense que je peux faire abstraction. Enfin je vais essayer. »

Après tout elle lui devait bien ça non ? Pandore finit rapidement son coca. L'air de la pièce lui pesait énormément. Elle abandonné son visage fermé et glacial pour reprendre l'attitude souriante qu'elle avait avant toute cette histoire. Lui lançant un grand sourire elle dit alors :

« Au fait, c'est hors de question que tu payes, je suis la plus vieille. »

Elle rit et sortit un billet qui traînait dans sa poche, c'est fou ce qu'elle pouvait mettre de l'argent partout, avant de le poser sur la table. Elle se leva, et son chien fit de même, est-ce que cette phrase avait été une tentative de complicité ? Probablement pas.

« Et si on allait sortait d'ici. Je n'aime pas les bars la nuit. »  

Elle attrapa la laisse rigide de l'animal et la tête tournée vers son ami, attendit une quelconque réaction de sa part. Il fallait qu'ils fassent un effort tous les deux, et cet effort commençait maintenant. Une fois que Luke l'eut rejoint, ils sortirent tous les deux sous le noir de nuit mais sans aucune nuage, car aucun des deux ne voulait qu'il fasse mauvais, pour une fois, et Pandore se dit qu'avec de la persévérance, cela fonctionnerait. Elle ne savait pas où elle voulait l'emmener, peut-être chez, elle, dîner. Mais pas rester dans ce bar où le bruit allait s'intensifier au cours de la soirée, avec l'heure d'affluence, et où son agoraphobie allait probablement se déclencher. Pandore fuyait les foules, les espaces clos où il y avait trop de monde... Partout où elle se sentait oppressée.
©️ Ice

_____________________________


    Love me like you do
    code broadsword.



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: If you want to see the sunshine, you have to weather the storm (Ft. Pandore)

Revenir en haut Aller en bas

If you want to see the sunshine, you have to weather the storm (Ft. Pandore)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» << Let the sunshine in >> { PV Aroz }
» Let the Sunshine in! [pv Olychounette]
» Ains't no sunshine when she's gone (31/05, 17h29)
» Good morning, sunshine. [Hiro Shima]
» sunshine kiwi ♦ keep on believin'

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Filiorum ex Deorum :: 
RPG ~ Le monde des Mortels
 :: New York :: Les ruelles :: Les ruelles Sombres
-