Chienne de vie, tu connais ? [=> Neven] (abandonné)
Filiorum ex Deorum
Bonjour et bienvenue sur Filiorum ex Deorum ! Inspiré des romans de Rick Riordan, ainsi que des films, le forum reprend la saga Percy Jackson. Viens vite nous rejoindre, qu'est ce que tu attends ? ♥️



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur Filiorum ex Deorum Invité !
La Résistance est fermée!
Les nouveautés du mois d'octobre sont par ici ! ♥
Un mini-event a lieu pour la Colonie, c'est par ici ! ♥
Les groupes à privilégier sont: les Chasseresses, les Créatures et les Mortels ! ♥
Nous manquons de mortels, de créatures et de garçons! ♥

Partagez| .

Chienne de vie, tu connais ? [=> Neven] (abandonné)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité

MessageSujet: Chienne de vie, tu connais ? [=> Neven] (abandonné) Mar 27 Juin - 16:24

Ce jour-là, Lucius n'avait pas trop le cœur à la fête. Il était toujours en arrêt pour sa blessure et le problème, c'est qu'en ce moment, hormis sa carrière, pas grand-chose lui faisait oublier son éternité. Celle-là même qu'il finissait par maudire ... Celle qui l'avait mené à ce bar délabré et porté sur la luxure du centre-ville de New York où il comptait bien apaiser son esprit pendant quelques heures avant de revenir à la triste réalité qu'était sa vie.

Alors qu'il était installé au comptoir pour commencer  un simple verre de vin, l'une des seules choses pas trop dégueulasse de ce genre d'endroit, un ivrogne venait lui chercher des embrouilles en le menaçant car il avait reconnu le multiple champion du monde.

"- Alors ... Tu viens *hips* te battre mô*hips*ssieu le champion ... du monde ? "

C'était vraiment pas le moment, le regardant dans les yeux, il allait juste utiliser une hypnose subtile pour ne pas faire suspect et juste le faire partir.

"- Je n'ai pas envie de me battre contre toi, rentre chez toi, excuse-toi à ta femme de ton misérable état et va dormir. "

Dans les secondes qui suivirent, le charme fît son effet et l'inconnu partit l'air de rien pour s’exécuter.

Bien heureusement, hormis les rats, personne n'était suffisamment sobre ici pour se rendre compte qu'il y avait un problème et même le barman ne regardait pas dans la bonne direction et n'avait rien vu, une opération rudement bien mené en somme.

Le "jeune" homme ne tarda plus à sombrer dans ses pensées au fur et à mesure des gorgées d'alcool qu'il ingérait. Qu'est-ce que ses enfants étaient devenus ? y'en avait-il un qui était ne serais-ce qu'encore en vie ? Et sa femme, Est-ce qu'elle avait réussit à trouver la force de lui pardonner son départ ? Rien n'était moins sur ...

Lucius versa même une petite larme discrète en pensant à tout ça mais elle allait heureusement rester inaperçu et il allait tenter de se reprendre en commandant un autre verre et des cacahuètes et il ferait sans doute la même chose encore et encore jusqu'à la fin de la soirée en rêvant à un avenir qu'il aurait pût avoir s'il avait la même durée de vie que les autres gens. Enfin, ça le consolait quand même d'un coup se rendre compte que lors de ce que les gens appellent "Le moyen-âge", a sa naissance, s'il avait déprimé comme ça, il n'y aurait même pas eu de cacahuète et même le vin aurait été encore plus abjecte que celui-ci ...
Revenir en haut Aller en bas


avatar

admin (ouranie)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 657
Date d'inscription : 18/02/2016

Feuille de Personnage
Arme(s): les mots comme couteaux
Familier(s):
Objet(s):

MessageSujet: Re: Chienne de vie, tu connais ? [=> Neven] (abandonné) Dim 30 Juil - 8:42

Neven n’a jamais pensé que ça lui arriverait un jour, que c’est un truc qui n’arrive qu’aux autres, jamais à soi. Mais ça fait des mois qu’elle est spectatrice de sa propre vie, il faut bien qu’elle l’admette : elle ne contrôle plus rien. Alors oui, ça lui arrive. Elle a le blues, et elle sait pas comment faire pour régler ce problème.

Trop fascinée par les mortels elle a voulu découvrir leur monde et quitter tout ce qu’elle connaissait, croyant sincèrement au rêve américain et à tous ces bobards comme quoi plus loin on est de l’Olympe mieux c’est. Adieu les autres nymphes, adieu l’immensité du ciel, adieu la muse Uranie. Elle s’est laissée tomber du paradis divin sans se douter un instant que la chute lui serait mortelle.

Et la voilà à traîner dans les bars, incapable de supporter l’alcool des mortels mais aussi incapable de s’arrêter de boire. Les yeux plongés dans le fond de son verre elle se demande si tout cela a un sens, s’il s’agit du châtiment divin pour avoir osé penser qu’il existait mieux que l’Olympe. Ses yeux d’habitude pétillants de malice ont le reflet gris de la mélancolie. Ce soir, elle a l’alcool triste.

Quelques curieux lui jettent des regards étranges. Bien sûr qu’elle fait tâche dans le bar avec son joli visage, ses cheveux roses et le bout de ses doigts qui scintillent – pas sûr que la Brume puisse cacher ça, par contre. Elle se demande quelques instants ce qui se passerait si elle mettait à voler dans la salle, si les Dieux interviendraient et la reprendraient pour l’empêcher de refaire ce genre de conneries. « Il y a qu’à essayer, hein ? » Marmonne-t-elle sans bouger d’un centimètre. Pas ce soir. Plus tard, mais pas ce soir.

Elle laisse tomber sa tête sur le comptoir en tendant son verre vide vers le barman, qui hésite quelques instants. « Tu as de quoi payer ? » Payer ? N’a-t-elle pas déjà suffisamment payer le prix de sa trahison ? Grommelant entre ses dents, elle sort quelques pièces de sa poche. Des euros, des livres, des dollars… et une drachme, un peu pourrie, au cas où. Un appel-iris désespéré qu’elle garde pour plus tard, faute de trouver quelqu’un à appeler. Elle pousse le tout vers le barman et ça suffit, il remplit à nouveau son verre d’un liquide doré qui lui rappelle vaguement le nectar. Mais c’est loin d’être du nectar, seulement de la bière bas de gamme qu’elle ne supporte même pas. Elle boit quelques gorgées et sa vision se trouble. Et si elle racontait son histoire ? Quitte à être pathétique, autant l’être jusqu’au bout. Se tournant vers les autres clients adossés au comptoir, elle commence.

« Je sais même pas ce que je fous ici. Je ne devrais pas être là, en fait. Vous savez à quoi j’étais destinée ? Quelque chose de tellement grand, tellement plus grand que ça ! J’avais tout – j’avais tout et j’ai trouvé le moyen de tout foutre en l’air. » Ses yeux regardent un peu partout, désorientés, allant de visage en visage en espérant voir quelqu’un de familier. Mais tous ceux qu’elle connaît sont au sommet de l’Olympe et elle est seule dans un bar miteux de mortels. « Je me ruine la vie ici. J’étais tellement fascinée par votre monde que j’en ai oublié les merveilles du mien. Et au final, qu’est-ce que vous avez de plus ? Rien ! Rien, et j’ai tout perdu pour ça. De la poussière. »

Elle pousse un long soupir, dépitée, avant de se tourner vers l’un de ses voisins du bar, l’air désespérée. « Si je retournais les voir, est-ce qu’ils me reprendront ? Est-ce que l’Olympe revoudrait de moi après ce que j’ai fait ? » Sa voix se casse et elle plonge son visage dans ses mains pour étouffer un sanglot soûl. Sur sa nuque, on peut voir quelques grains de beauté bouger pour former un smiley triste – ou est-ce juste l’éclairage qui déconne ?

_____________________________

the stars know everything
i'd give you my
heart
, and i'd let you just hold it. i'd give you my
soul
, but i already sold it. On that day, that day i walked away in december i will always remember, i'll regret it
forever
. i remember brown eyes, so sad and blue skies turned to darkness and night.
i'm so sick of the fight.
(© suskind & dada)
Revenir en haut Aller en bas

Invité

MessageSujet: Re: Chienne de vie, tu connais ? [=> Neven] (abandonné) Mar 1 Aoû - 21:42

Les heures passaient et se ressemblaient dans ce qui semblait être un cercle interminable. Bien après qu'il soit lui-même arrivé, une jeune femme aux cheveux roses déboula  et laissa plutôt indifférent Lucius qui était plus que jamais d'une humeur morose. Même ses meilleurs amis n'arriveraient pas à attirer son attention lorsqu'il était dans cet état, le regard vide et la tête plongeante dans le creux de son verre de cette ignoble piquette que le barman avait osé appeler vin.

Enfin, c'est que lorsque la petite dame de quelques minutes auparavant commença un monologue assez étrange qu'il décida de sortir de son coma. Alors comme ça elle avait eu l'occasion de tout avoir et avait tout perdu par son simple mauvais choix ? C'était étrange mais ça ressemblait beaucoup à l'histoire de Lucius ça ... m'enfin, sauf qu'elle n'avait probablement pas le fardeau de l'éternité pour regretter des événements passés sans même qu'un choix durant n'importe quelle période eût l'occasion changer quoi que ce soit. Au fond, il fallait se l'avouer, une vie dans le monde des rêves de son père ne l'aurait sans doute pas mener là où lui le voulait. Car au fond, la terrible vérité, c'est que la nymphe aurait juste aimé naître et vivre en homme ... avoir une vie avec une femme dans ce monde auquel il s'était habitué et mourir avec elle ... quoi qu'il puisse se passer, jamais rien ne pourrait changer ça, son désir et son regret de ne pas avoir  vécu avec l'amour de sa vie ... Pourquoi avait-il fallu que les dieux soit cruel au point d'avoir mit la femme parfaite sur son chemin pour faire en sorte qu'il ne puisse jamais finir ses jours avec ? Qu'est-ce qu'il avait pu faire pour offenser le grand Zeus à ce point ?

Prit entre le début de l'ivresse et sa tristesse absolue, l'ancien duc de Berlin allait répondre à la demoiselle aux cheveux roses.

"- Allons bon ma chère ... Si les dieux avaient suffisamment pitié pour faire en sorte de rendre justice et donner le bonheur à ceux qui le veulent, ça se saurait ! Il est donc inutile d'avoir de l'espoir à ce sujet. "

Et c'était l'heure d'une nouvelle gorgée dans le gosier pour célébrer cette phrase qui représentait on ne peux mieux la vérité, ou du moins, la vérité de cet instant précis ...

Levant son verre après l'avoir re remplit avec une bouteille prise un peu au hasard sur une table abandonnée, l'ancien champion du monde de la WWE allait reprendre la parole d'une voix puissante et sûre d'elle.

"- Je lève mon verre à la cruauté de ses Hamsters de dieux ! Que leur plaisir que leur procure nous faire sombrer dans le désespoir alors qu'on a rien demandé ne cesse jamais ! "

La messe était dite et il allait faire un bon cul sec des familles de sa boisson pour ensuite rigoler un bon coup, même si ces mots feraient sans doute fuir l'inconnue et en particulier s'il ne s'agissait que d'une humaine tout ce qu'il y a de plus banale.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

admin (ouranie)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 657
Date d'inscription : 18/02/2016

Feuille de Personnage
Arme(s): les mots comme couteaux
Familier(s):
Objet(s):

MessageSujet: Re: Chienne de vie, tu connais ? [=> Neven] (abandonné) Mer 30 Aoû - 16:27

Plusieurs instants s’écoulent après qu’elle ait fini sa tirade, tous les regards rivés sur elle. On doit la prendre pour une folle, une pauvre fille, une alcoolique désespérée. N’est-ce pas ce qu’elle est au fond ? Toujours la tête dans ses mains, elle entend à peine la voix qui tente de lui parler derrière le bruit saccadé de ses sanglots.

« Allons bon ma chère ... Si les dieux avaient suffisamment pitié pour faire en sorte de rendre justice et donner le bonheur à ceux qui le veulent, ça se saurait ! Il est donc inutile d'avoir de l'espoir à ce sujet. » Ecartant ses doigts pour pouvoir observer son nouvel interlocuteur, Neven le voit se resservir à boire puis lever son verre à la manière d’un roi lors de son festin. « Je lève mon verre à la cruauté de ses Hamsters de dieux ! Que leur plaisir que leur procure nous faire sombrer dans le désespoir alors qu'on a rien demandé ne cesse jamais ! »

Quelques verres se lèvent, peu convaincus par le discours de l’homme mais qu’importe, elle n’a d’yeux que pour lui. Les dieux avait-il dit, comme on l’aurait dit sur l’Olympe ou il y a très longtemps, quand leur culte était encore sacré. Est-ce que sont les effets de l’alcool ? Ou s’agissait-il d’un énième fou furieux, chérissant un panthéon obscur ? Neven n’a pas vraiment le temps de prolonger sa réflexion, encore moins les capacités. Elle fixe toujours son compagnon d’infortune de son regard autrefois champagne, aujourd’hui assombri d’éclats gris charbon.

« J’ai connu des dieux qui étaient bon autrefois. Cela remonte à tellement longtemps… Depuis que je suis arrivée ici j’ai un peu perdue la notion du temps. » Elle laisse tomber ses mains sur le comptoir, tapotant machinalement le bois du bout de ses doigts. « Il pourrait s’être passé des siècles, je n’en sais trop rien. Une fois que je goûte à votre alcool j’oublie tout le reste. Les bons dieux, les méchants. L’Olympe et tous les ennuis que j’ai causé et qu’on m’a causé en retour. Parfois j’oublie même le sort qui m’a été réservé… Mais c’est rare. » Elle reprend quelques gorgées et sa gorge lui picote, un signe évident qu’une nymphe comme elle ne devrait pas être dans ce genre d’endroits à boire ce genre de choses. Mais comme beaucoup de signes qui lui ont été envoyés elle préfère les ignorer et se noyer dans l’alcool ; c’est la solution la plus facile, celle qui ne l’oblige pas à se confronter à ses vrais problèmes. Dépendante ? Oh oui elle l’est, bien plus qu’elle n’ose l’imaginer. Jamais les étoiles n’auraient imaginé qu’elle puisse tomber là-dedans… Et pourtant la voilà affalée dans un bar miteux, le regard vague, les joues rouges, débitant tout un tas de sornettes qui lui vaudraient bien un petit séjour aux Enfers si une divinité passait par là.

« Je ne sais pas ce que je vais faire de ma vie à présent. On ne veut plus du moi là-haut, dans le ciel, là où je suis née… En même temps je les comprends bien, je n’peux pas leur en vouloir. J’ai merdé. J’ai complètement merdé. » Et voilà ses jérémiades reparties de plus belles. « Maintenant je suis seule, paumée dans ce monde débile qui n’a rien d’idyllique. Ça craint un max. Qu’est-ce qu’une nymphe comme moi va bien pouvoir faire dans un trou pareil ?! Je devrais me laisser mourir dans un coin. Même les Enfers sont plus chaleureux qu’ici… »

_____________________________

the stars know everything
i'd give you my
heart
, and i'd let you just hold it. i'd give you my
soul
, but i already sold it. On that day, that day i walked away in december i will always remember, i'll regret it
forever
. i remember brown eyes, so sad and blue skies turned to darkness and night.
i'm so sick of the fight.
(© suskind & dada)
Revenir en haut Aller en bas

Invité

MessageSujet: Re: Chienne de vie, tu connais ? [=> Neven] (abandonné) Lun 18 Sep - 15:48

Tiraillé entre le début d'ivresse et la tristesse ambiante, Lucius ne fut même pas attention aux réactions quant à son discours. Il s'en moquait pas mal à vrai dire, il avait exprimé le fond de sa pensée alors ça passait.

L'homme décida juste de rejoindre sa camarade d'infortune pour l'écouter. De toute évidence, elle n'était pas humaine, son discours parlait pour elle, elle avait des informations bien trop précises. Comme la fin de son discours l’annonçait d'ailleurs, vu qu'elle se présentait comme une nymphe. C'était rare d'en croiser une et même si en temps normal, l'ex champion de la WWE se poserait des questions, ce n'était pas le cas pour le coup. Il n'en avait que faire et la seule chose qu'il voyait, c'était une femme qui avait de toute évidence eût un parcours assez similaire au sien quelque part et c'était ainsi, que marqué d'un certain intérêt, il allait rétorquer.

"- Des dieux bons ? Perso, j'ai eût droit à mon père qui ne voulait pas me laisser faire ma propre expérience et qui m'a rejeté et qui, alors que plus de cinq cent ans c'étaient passé depuis, n'a juste pas voulu de moi lorsque je l'ai supplié de me pardonner et de me laisser le rejoindre en Elysion alors bon. Et le côté comique, c'est que vu que je suis né de son amour avec une nymphe, il m'a donné l’immortalité pour que je puisse passer l'éternité à me remémorer incessamment le bonheur qui fût mien dans ce monde à un moment. Alors non, je ne croit pas que les dieux soient bons ... ou alors il ne le sont juste plus depuis bien avant ma naissance et pourtant, j'ai quand même plus de sept cents ans alors ça date pas d'hier. "

La jeune demoiselle avait également déclarer ne plus savoir quoi faire de sa vie ni rien mais en soit, Lucius ne pouvait pas l'aider pour le coup car il en était à ce stade depuis pas mal de temps aussi. Il était quand même devenu catcheur quoi, c'était dire à quel point sa vie était dénué de sens.

"- Et bien ce que tu peux faire, c'est vivre. Change de vie, dès que la précédente t'ennuie et tu verras que tu auras quelques moments heureux, même si ça ne te fera que plus replonger quand ça se calmera. C'est le fardeau de gens comme nous. Parfois, j'aimerais juste ne jamais avoir été une nymphe en fait ... "


C'était triste mais tellement réel ... Au fond, tout aurait été plus simple s'il avait juste été un homme et s'il était mort en cinquante ans maximum comme son époque de naissance l'aurait voulu. Comme quoi y'avait pas à dire, la vie était complètement une chienne.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Chienne de vie, tu connais ? [=> Neven] (abandonné)

Revenir en haut Aller en bas

Chienne de vie, tu connais ? [=> Neven] (abandonné)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» recherche chien/chienne de petit poids (environ 2-3 kg)REGLE
» Enfant abandonné à Morne Calvaire dans un champ de mais
» Enfant abandonné ou tué devant Food for the Poor- Attention photos sensibles
» PACHA petit lhassa apso 9 ans abandonné (62)
» betty petite chienne caline

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Filiorum ex Deorum :: 
Hors-RPG ~ Partie détente
 :: Les corbeilles. :: Archives des RP.
-