words like violence, break the silence (aliénor)
Filiorum ex Deorum
Bonjour est bienvenue sur Filiorum ex Deorum ! Inspiré des romans de Rick Riordan, ainsi que des films, le forum reprend la saga Percy Jackson. Viens vite nous rejoindre, qu'est ce que tu attends ? ♥️



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur Filiorum ex Deorum Invité !
La Résistance est fermée!
Les nouveautés du mois d'octobre sont par ici ! ♥
Venez participer au concours d'avatars d'halloween, juste ici ! ♥
Les groupes à privilégier sont: les Chasseresses, les Créatures et les Mortels ! ♥
Les events d'Halloween sont ici et ! ♥

Partagez| .

words like violence, break the silence (aliénor)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité

MessageSujet: words like violence, break the silence (aliénor) Ven 4 Aoû - 19:12


   

 
❝ words like violence, break the silence ❞
    Aliénor & Charlie
Encore raté. De ses mains tremblantes, elle tenta d'encocher une nouvelle flèche mais celle-ci fila entre ses fins doigts, tombant à terre. Charlie se mordit la lèvre et ferma quelques instants les yeux.  Elle avait toujours été une piètre archère mais aujourd'hui, c'était pire que d'habitude, elle n'arrivait même pas à tenir correctement son arc. Déjà, elle entendait les chuchotements derrière elle, des autres pensionnaires venu s’entraîner à l'arène. Pas besoin d'utiliser la télépathie pour comprendre ce qu'ils se disaient. Quel genre de fille d'Athéna n'est pas capable de se battre ? Pathétique. La tete baissée, elle vint ranger son arme, et s'assit sur les gradins de l'arène, bien à l'écart des autres. Il y'avais une raison pour sa maladresse aujourd'hui. Cette raison s'appelait Aliénor. Elle ne se souvenait plus exactement comment elle avait rencontré la nymphe mais une chose est sur, elles avaient noué un lien indéfectible. Aliénor avait réussi à percer sa carapace avec sa douceur sincère, et Charlie, toujours meurtrie par la mort d'Azha avait désespérément besoin d'une épaule sur laquelle s'appuyer. Elles passaient d'agréables moments ensemble, parlant de tout et de rien.

Pourtant, si certains de ces moments se faisaient à présent flous dans son esprit, celui où tout avait dérapé restait, lui, limpide. C’était par un matin comme celui-ci où elle s’était rendue à l’infirmerie. Sur son chemin, elle avait croisé la nymphe, et ayant été élevée par son père dans les traditions françaises, lui avait fait la bise. Il avait ensuite suffi du simple frôlement de leurs joues, un moment  d'inattention de la part de Charlie, pour que son pouvoir en fît de nouveau des siennes. Charlie devait se contrôler en permanence, bloquer son esprit continuellement si elle ne voulait pas entrer dans celui des autres, or, ce matin-là, la tète ailleurs, elle avait baissé sa garde. Elle avait souvent vécu ce don comme une malédiction, mais si elle avait du faire un classement des pires bribes de vie qu’il lui avait donné à voir, celle qui suivait se positionnait aisément en tête de liste. L’espace d’un instant, elle s’était retrouvée plongée au cœur d'un massacre. Des cadavres ensanglantées d'hommes en armures jonchait le sol de la foret, créant un violent contraste entre le cadre idyllique du lieu et l'horreur de la scène. Charlie était désorientée, perdue, effrayée, ne reconnaissant rien. Meme ayant vécu la moitié de sa vie cloîtrée à la Colonie, elle savait que ce qu'elle voyait n'appartenait pas à cette époque. Les hurlements des mourants résonnait dans sa tete et l'angoisse la gagnait peu à peu, mais ce qu'elle vit acheva de la terroriser. Aliénor, la douce Aliénor, plantait une épée dans le cœur d'un homme à terre. Elle venait d’assassiner quelqu'un sans montrer le moindre signe d'émotion. Le choc de cette révélation l’avait faite tomber à terre et elle avait prétexté un étourdissement pour rentrer à l'infirmerie, et s'éloigner le plus vite possible de la nymphe. Depuis, elle l’évitait soigneusement. La fille d'Athéna ne savait plus quoi penser. Elle avait beau énormément apprécier la nymphe, son souvenir restait gravé dans sa mémoire. Elle n'aurait jamais cru son amie capable d'une telle horreur. Certes, elle avait son petit caractère mais elle n'était pas violente. Peut-être avait-elle eu une bonne raison, peut-être que ça avait été de la légitime défense mais son Charlie ne put s’empêcher de faire le parallèle avec l'attaque de la Colonie. L'expression d'Aliénor avait été la même que celle de certains des résistants lorsqu'ils tuèrent ses camarades. La jeune femme frissonna au douloureux souvenir de l'attaque. Il fallait qu'elle comprenne ce qui s'était passé ce jour-là, qu'elle parle face à face avec Aliénor. Ce silence la tuait.

Charlie décida d'aller dans la petite foret de la Colonie, là ou se trouvait le repaire des nymphes. Aliénor s'y trouverait surement. En marchant, le coeur de la fille d'Athéna se serra en constatant les ravages qu'avait causé la batailles. Certains des bungalows avait été a moitié détruits, heureusement, celui d'Athéna avait été épargné. Ici et là, on pouvait toujours apercevoir tes taches de sang que les harpies-femme de ménages n'avait pas réussi à enlever. Charlie se jura qu'elle leur ferait tous payer, jusqu'au dernier. Elle arriva enfin dans la foret, et enleva tout suite ses chaussures pour sentir l'herbe sous ses pieds. C'était un de ses petits plaisirs, qui lui faisait oublier la dure réalité. Elle aperçut la nymphe de loin - sa chevelure d'un noir de jais couronnée de fleurs était tout de suite repérable-, assise dans les hautes herbes avec ses consœurs. Sans se faire remarquer, elle s'approcha d'elle et lui tapota timidement l'épaule. « - Aliénor ? » Elle lui fit un petit sourire timide mais néanmoins empli de douceur. « - Je peux te parler deux minutes ?»  Comme toutes les fois ou elle était nerveuse (c'est à dire la plupart du temps), elle joua avec ses cheveux blonds, les enroulant autour de ses doigts. Charlie ignorait comme la créature allait réagir, après tout, cela faisait plusieurs jours que la fille d'Athéna l'ignorait sans lui expliquer pourquoi, elle avait donc toutes les raisons de s’énerver. Elle espérait juste qu’Aliénor lui fasse confiance pour qu'enfin, elle comprenne.

   
© Pando
Revenir en haut Aller en bas


avatar

modo (nymphe)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 113
Date d'inscription : 29/06/2017

Feuille de Personnage
Arme(s): Une dague en bronze céleste
Familier(s): Un rouge-gorge avec qui elle a appris à communiquer
Objet(s):

MessageSujet: Re: words like violence, break the silence (aliénor) Dim 6 Aoû - 9:39

Words like violence, break the silence- would you forgive me ? -

Aliénor

Charlie



Pour une fois, je n'avais aucune envie de sortir de ma forêt et d'aller voir les pensionnaires dans le Camp. Pas de petit tour aux arènes, encore moins au réfectoire ou aux bungalows. Ca m'arrivait très peu, ce genre d'envie. Mais là, rien à faire. Je n'avais aucune envie de voir tous ces demi-dieux. Pourtant, je les adorais et j'étais amie avec la plupart... Mais non. Pas aujourd'hui.

A quoi ça servait puisque l'une de celles dont j'étais le plus proche ne m'adressais plus la parole ? Depuis plusieurs jours, dès que j'allais voir Charlie, elle prétextait avoir quelque chose à faire, toujours quelque chose d'urgent. Mais j'étais loin d'être stupide ou née de la dernière pluie, bien au contraire. Elle m'évitait. Pourquoi ? C'était une bonne question. Je ne comprenais pas ce qui avait pu se passer... Tout était bien et du jour au lendemain, elle m'évitait comme la peste. Et ça me pesait. Mais si c'était comme ça, autant m'y habituer.

J'avais donc décidé de rester dans la forêt avec les autres nymphes pour le reste de la semaine. Comme ça, elle n'aurait pas à m'éviter et, qui sait, peut-être cela lui passerait-il ?

Assises dans l'herbe, au milieu des arbres, nous bavardions tranquillement, nos rires cristallins envahissant les airs. Dryades, naïades, ouranies... Nous étions nombreuses lorsque nous nous rassemblions. Nous ne vîmes que quelques demi-dieux passer, allant s'entraîner dans la forêt ou se perdre à deux, là où ils ne seraient pas dérangés. Les satyres n'étaient pas loin non plus, nous observant, le sourire aux lèvres.

Et puis, soudain, une petite tape sur l'épaule. Je tournais la tête. Charlie.

"Aliénor ? Je peux te parler deux minutes ?"

Je contins mon sourire. J'étais heureuse qu'elle revienne vers moi mais je ne pressentais rien de bon, étrangement. Je me contentais donc d'acquiescer et me levais. Je l'emmenais dans un coin plus au calme, sous le couvert des arbres.

"Tu as un problème Charlie ? Tu sais que tu peux tout me dire, pas vrai ?"

J'esquissais un petit sourire encourageant.


_____________________________


Looking for reasons to try, a reason to live or to die.
You were born for the dance not the fight. ▵ ©endlesslove.
won't you come home ?
back to where your heart is ▵




pour plus d'Ali, cliquez ici   :
 
Revenir en haut Aller en bas

words like violence, break the silence (aliénor)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Connaissez-vous Prison Break ?
» What are words if you really don't mean them when you say them!
» Une chasse interompue [PV Aliénor ]
» .-. I break , I borrow , I live , I lose .-.
» Break It Down [Swann Neige]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Filiorum ex Deorum :: 
RPG ~ Les Camps
 :: La colonie :: Autres Lieux :: La forêt
-