I believed you were my daughter (ft Adriane)
Filiorum ex Deorum
Bonjour et bienvenue sur Filiorum ex Deorum ! Inspiré des romans de Rick Riordan, ainsi que des films, le forum reprend la saga Percy Jackson. Viens vite nous rejoindre, qu'est ce que tu attends ? ♥️



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur Filiorum ex Deorum Invité ♥ !
Les nouveautés du mois de juillet sont par ici ! ♥
La Résistance est réouverte!
Venez participer aux trois events de l'été pour faire avancer l'intrigue! Ici pour la Colonie, pour la Résistance et enfin ici pour les mortels et divinités ! ♥
Les groupes à privilégier sont: les Chasseresses, les Créatures et les Mortels ! ♥

Partagez| .

I believed you were my daughter (ft Adriane)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité

MessageSujet: I believed you were my daughter (ft Adriane) Mer 23 Aoû - 17:32

I believed you were my

 daughter






“ ft Adriane J. Bianchi ”



Ce matin, je suis de nouveau à la salle d'entrainement mais cette fois c'est avec Adriane que j'ai rendez-vous. Je l'ai regardée combattre la semaine dernière et ait noté quelques petites imperfections. Rien de bien important, mais j'ai songé que les lui faire remarquer pourrait l'aider à gagner en finesse dans un vrai combat. J'avoue que je craignais un peu sa réaction, car j'ai souvent entendu dire qu'elle déteste qu'on commente sa façon de faire, mais elle m'a écoutée avec attention et m'a demandé si je voulais bien que nous nous voyions un de ces jours afin de lui donner quelques conseils. J'en suis vraiment ravie, car j'aime beaucoup Adriane.
J'espère que nous aurons l'occasion de parler...
Je suis aussi heureuse du fait qu'elle a semblé me faire confiance pour lui donner de bons conseils, comme Rebecca qui m'a demandé de l'aider. Cela veut sans doute dire que je renvoie l'image d'une bonne combattante, et j'en suis fière.
Mais là je vais être en retard... Zut zut zut ! Où peut bien être mon portable ? Je fouille l'intégralité de ma chambre sans parvenir à le trouver. Un coup d'œil àa montre m'indique que j'ai déjà 5 minutes de retard, et je ne suis  ni coiffée, ni habillée. Je prends des vêtements au hasard et les enfile en vitesse. Deux, trois coups de brosse et je me fais un chignon pour ne pas avoir à me soucier de mes cheveux. Plus qu'à faire mon lit et tant pis pour mon portable !
Je sors en vitesse, sac à la main et tentant tant bien que mal de ne pas m'étaler à terre alors que je n'ai pas fait mes lacets. Je cours jusqu'à la salle d'entrainement, et m'arrête devant la porte : 10h08, pas mal.
J'entre, un peu essoufflée. Adriane sursaute et me regarde d'un air stupéfait, puis moqueur. C'est vrai que je ne dois pas avoir fière allure, mal coiffée, lacets défaits et grosses cernes, contre lesquelles mon anticerne n'a pas l'air de servir à grand chose. 
Je pose mon sac, m'agenouille et, tout en laçant correctement mes chaussures lui lance : 
"-Navrée, j'ai eu un matin difficile !"
Revenir en haut Aller en bas


avatar

modo (arès)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 860
Date d'inscription : 04/04/2016
Age : 22

Feuille de Personnage
Arme(s): Une épée se changeant en barrette et deux dagues toujours à sa ceinture
Familier(s): Un adorable (mais féroce) lionceau de Némée qui s'appelle Simba (quelle imagination !)
Objet(s):

MessageSujet: Re: I believed you were my daughter (ft Adriane) Mer 30 Aoû - 19:36



I believed you were my daughter


"Navrée, j'ai eu un matin difficile !"

Je tourne la tête pour voir Cassandre arriver, échevelée, habillée et préparée de toute évidence à la va-vite. Je souris d'un air moqueur. Elle a de la chance, ça ne fait que 15 minutes que j'attends. Et une toute autre personne qu'elle aurait eu droit à un air réprobateur mais c'est pour moi qu'elle est venue, pas le contraire. D'habitude, c'est moi qui forme les autres, mais pas là.

Arrivée à la Résistance il n'y a pas si longtemps, j'ai su dès la première fois que je l'avais vu se battre qu'elle avait quelque chose de différent. Elle ne se battait pas comme nous, elle était plus rapide, plus stratégique. Et ça m'époustouflait un peu, je dois l'avouer. Je lui avais donc demander un petit cours particulier pour apprendre quelques une de ses techniques pour ensuite former encore mieux les petits nouveaux ici.

Et comme j'étais quelqu'un de plutôt polie, malgré les apparences, il était hors de question que je me mette en colère si elle comptait m'aider. De plus, quelque chose en elle me rassurait, me poussait à l'aimer. Etrange, même venant de moi. Mais je supposais qu'après tout, dès que j'avais un semblant de relation familiale, quelle qu'elle soit tant qu'elle était moins bancale que ma vraie famille, je m'attachais vite. Et je ne laissais jamais tomber ceux à qui je tenais. Je tentais donc de détendre l'atmosphère immédiatement plutôt que d'être moi et de foncer tête baissée, bouillante de rage d'avoir attendu :

"Ca ne serait pas plutôt la nuit qui a été courte et difficile ?"

J'éclatais d'un petit rire taquin et me levais pour me mettre sur le ring.

"Autant s'y mettre avant que mes élèves n'arrivent."


_____________________________

C'est des forces des convictions que dépend la réussite, pas du nombre de partisans. Remus Lupin.♛ by endlesslove.


Spoiler:
 



#Adrial
Revenir en haut Aller en bas

Invité

MessageSujet: Re: I believed you were my daughter (ft Adriane) Jeu 31 Aoû - 11:02

I believed you

were my daughter





                         
“ ft Adriane ”





"Ca ne serait pas plutôt la nuit qui a été courte et difficile ?"
Adriane éclate de rire, se lève et se dirige vers le ring.
"Autant s'y mettre avant que mes élèves n'arrivent."
Je soupire et pose ma Koridwen sur une chaise d'où elle pourra nous voir puis la rejoins. J'essaie de prendre un air désapprobateur mais n'y parvint pas et laisse échapper un petit ricanement.
"Si seulement ! Pour tout te dire, ça fait quoi... 22 ans ? Oui, 22 ans que je n'ai pas eu de relation sérieuse !"
Elle me regarde d'un air ébahi. Cette fois , je ris franchement.
"C'est sans doute un record, pas vrai ?"
Oui, un record dont je fais semblant d'être fière. 22 ans, c'est tellement long... J'hésite à avouer à Adriane que le seul mec que j'ai gardé plus de deux jours est son père, Arès. Je suppose qu'elle ne l'aime pas beaucoup vu qu'elle est à la résistance, mais est-ce que pour autant elle n'en serait pas gênée par rapport à moi ?
Un jour il faudra bien que je lui raconte toute l'histoire. Ce que ce connard de dieu minable a fait, les enfants que je tente vainement de retrouver... Il faudra aussi que je lui dise que j'ai cru qu'elle était ma fille...
J'aurais tant aimé qu'elle le soit ! Elle rirait bien si elle savait ça ! Adriane a sans doute déjà une mère aimante quelque part...
Soudain je me rend compte que je me suis complétement perdue dans mes pensées et que cela fait bien 5 minutes complètes que nous n'avons pas dit un mot. Je relève la tête et lance à mon amie avec un sourire forcé :
"Bref ! L'entraînement, heu..."
Zut, qu'est-ce que je voulais dire déjà ? Elle va me prendre pour une folle... Mais je lis dans son regard que ce n'est pas le cas. Elle me regarde d'un air tellement gentil que j'en ai les larmes aux yeux. Je les cligne rapidement pour les chasser. Je pense qu'elle a compris mon malaise. Je prend une grande inspiration et tente de lui faire un vrai sourire...
Revenir en haut Aller en bas


avatar

modo (arès)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 860
Date d'inscription : 04/04/2016
Age : 22

Feuille de Personnage
Arme(s): Une épée se changeant en barrette et deux dagues toujours à sa ceinture
Familier(s): Un adorable (mais féroce) lionceau de Némée qui s'appelle Simba (quelle imagination !)
Objet(s):

MessageSujet: Re: I believed you were my daughter (ft Adriane) Mar 12 Sep - 20:36



I believed you were my daughter


"Si seulement ! Pour tout te dire, ça fait quoi... 22 ans ? Oui, 22 ans que je n'ai pas eu de relation sérieuse ! C'est sans doute un record, pas vrai ?"

Je lui décoche un regard étonné. 22 ans ! Et moi qui pensait après avoir rompu avec Tyler que je ne retrouverai jamais personne... J'avais presque vu dans le mille cette fois-là d'ailleurs. Bien sûr, il y avait Cal mais c'était loin d'être si facile. Si la Résistance l'apprenait, ils le prendraient très mal. Et si du côté de Cal, on apprenait qui j'étais réellement, autant dire que ça ne serait pas mieux. Vous voyez Roméo et Juliette ? Parfois, j'avais l'impression que leur situation était idyllique par rapport à la notre...

En même temps, je me disais qu'on devait avoir le temps de faire beaucoup de choses en 22 ans, sans problèmes d'amour. Mais plus j'y pensais, plus je trouvais cela particulièrement long. C'était presque toute ma vie ! Je décidais pourtant de ne rien dire, continuant seulement à envelopper mes mains d'une bande pour le combat, perdue dans mes pensées. Après tout, c'était peut-être le choix de Cassandre et je n'avais aucun le droit de la juger pour ça... Dieu sait que je devrais l'imiter et me concentrer sur la Résistance plutôt que de me fourrer dans les ennuis par amour !

"Bref ! L'entraînement, heu..."

Je revins à la réalité et retombais les pieds sur terre. Je la vois désappointée. Elle qui a toujours l'air si forte. Alors je lui adresse un sourire d'encouragement. Ca ne fait jamais de mal. Et puis, aussi soudainement que j'avais cru la voir apparaître, elle chasse son émotion en me voyant lui sourire.

"Tu veux un peu plus de temps pour te réveiller ? Je pourrais comprendre... Des fois je rêve seulement d'être loin de tout ça et d'avoir une vie normale avec des grasses matinées, des croissants au lit et que sais-je encore..."

J'éclatais d'un petit rire et me levais du banc, prête pour l'entraînement.


_____________________________

C'est des forces des convictions que dépend la réussite, pas du nombre de partisans. Remus Lupin.♛ by endlesslove.


Spoiler:
 



#Adrial
Revenir en haut Aller en bas

Invité

MessageSujet: Re: I believed you were my daughter (ft Adriane) Dim 29 Oct - 21:40

                        
                                            "Ft Adriane"


"Tu veux un peu plus de temps pour te réveiller ? Je pourrais comprendre... Des fois je rêve seulement d'être loin de tout ça et d'avoir une vie normale avec des grasses matinées, des croissants au lit et que sais-je encore..."
Adriane éclate de rire et se lève.
Me frottant les yeux, je ris à mon tour, d'un rire un peu forcé mais qui peut faire l'affaire.
"Hum... Des croissants... "
Je soupire en faisant mine d'humer l'air. Depuis combien de temps n'ai-je pas pris un petit-déjeuner digne de ce nom ?
"Ca ira, merci. C'est juste... En 40, j'ai l'impression d'avoir vécu 5 vies."
Je fronce les sourcils, perturbée. Ce que je viens de dire fait vachement mémère...
"Enfin, je veux dire... Non, rien, oublie."
Pourquoi faut-il toujours que je commence des phrases que je suis sûre de ne pas finir ? Je me lève à mon tour et me place face à mon amie. Nous nous mettons en face à face et je commence à lui prodiguer des conseils en lui faisant les démonstrations correspondantes, lentement, puis en temps réel.
Je n'ose pas la regarder dans les yeux, mais je sens son regard qui pèse sur moi. Les rares fois où je lève assez la tête pour le surprendre, Adriane a un air concentré et semble m'écouter attentivement. Mais je sens bien qu'elle est inquiète.
Nous répétons plusieurs enchainements, jusqu'à ce qu'elle en effectue la totalité à la perfection. A la fin, mon poignet droit me fait souffrir, comme c'est le cas depuis quelques temps. Je devrais peut-être voir un médecin...
"Bon, je crois que nous en avons fini avec ça... S'il n'y a plus rien que tu veuilles voir avec moi, je vais y aller ?"
Je range un peu mon sac et Kori reprend sa place favorite sur mon épaule gauche. Lorsque je remets la bague ornée de la pierre de souvenir contenant celui de la première fois où j'ai tenu mes enfants dans mes bras, elle m'échappe des mains et tombe au sol. Mon amie se précipite pour la ramasser et touche la pierre. Je vois alors la surprise agrandir ses yeux...
Revenir en haut Aller en bas


avatar

modo (arès)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 860
Date d'inscription : 04/04/2016
Age : 22

Feuille de Personnage
Arme(s): Une épée se changeant en barrette et deux dagues toujours à sa ceinture
Familier(s): Un adorable (mais féroce) lionceau de Némée qui s'appelle Simba (quelle imagination !)
Objet(s):

MessageSujet: Re: I believed you were my daughter (ft Adriane) Jeu 9 Nov - 16:47



I believed you were my daughter


"Hum... Des croissants... Ca ira, merci. C'est juste... En 40, j'ai l'impression d'avoir vécu 5 vies. Enfin, je veux dire... Non, rien, oublie."

Je ne quitte pas Cassandre du regard. Mais même sous mon regard inquisiteur, elle n'en dit pas plus et vient se placer au centre de la salle, m'invitant à faire de même. Je la rejoins et l'entraînement commence.

Heureusement pour moi, je suis plutôt du matin. J'écoute donc attentivement ses instructions avant de répéter les mêmes geste de combat, encore et encore. De nouvelles techniques, de nouvelles bottes, de nouvelles parades pour m'améliorer au combat rapproché. Avec une épée et mes poignards, presque personne ne peut me battre. Mon ascendance m'a aussi donné le don de maîtriser une arme assez bien pour me battre dès que je la prends en main. Mais le combat rapproché... C'est autre chose et je dois vraiment m'améliorer.

Mais j'ai toujours été une bonne élève pour ce qui concerne le combat. Et je le démontre encore. Au bout d'une bonne vingtaine de fois, je maîtrise parfaitement les gestes que Cassandre m'a montré.

Avec un éclat de rire, j'assène le dernier coup qu'elle m'a montré et qu'elle pare comme les autres fois avant de me dire :

"Bon, je crois que nous en avons fini avec ça... S'il n'y a plus rien que tu veuilles voir avec moi, je vais y aller ?"

Je souris et hoche la tête en reprenant mon souffle. J'avance vers ma bouteille d'eau et en descend la moitié alors que mon coach d'un jour range ses affaires. Je vois sa petite hermine aller se loger sur son épaule et je ne peux retenir un sourire.

Je ramasse ma serviette pour m'éponger le front quand j'entends un tintement à terre. Je regarde et à mes pieds se trouve la bague de Cassandre. Je la ramasse pour la lui donner. Et je peux alors l'observer. Jamais je n'en avais eu l'occasion. Je n'y avais jamais fait attention. Jusqu'à maintenant.

La surprise me gagne. Cette bague me rappelle un vieux souvenir. Mais je ne sais plus lequel. De surprise, je lâche quelques mots :

"Je l'ai déjà vue quelque part... Ou la même. C'est... Etrange..."

Je continue de l'observer en avançant vers Cassandre puis je la lui tends, ne quittant pas l'objet des yeux. Je n'arrive pas à me rappeler où je l'ai vue... Et pourtant...


_____________________________

C'est des forces des convictions que dépend la réussite, pas du nombre de partisans. Remus Lupin.♛ by endlesslove.


Spoiler:
 



#Adrial
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: I believed you were my daughter (ft Adriane)

Revenir en haut Aller en bas

I believed you were my daughter (ft Adriane)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Jude Celestin would not make it through to a presidential run-off!!
» Le projet de Michele Pierre-Louis.
» [Rang 2]Plaisirs charnels et joie de la victoire: 2e match d'arène pour Pertti
» 04. When the Christmas elf meets Santa and his daughter.
» Mom Daughter and Father ... X-Plosion [PV Gus & Nina]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Filiorum ex Deorum :: 
Hors-RPG ~ Partie détente
 :: Les corbeilles :: Archives des RP.
-