Mister ? Please call me Iron Man [PV Pandore et Merlin]
Filiorum ex Deorum
Bonjour et bienvenue sur Filiorum ex Deorum ! Inspiré des romans de Rick Riordan, ainsi que des films, le forum reprend la saga Percy Jackson. Viens vite nous rejoindre, qu'est ce que tu attends ? ♥️



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur Filiorum ex Deorum Invité !
La Résistance est fermée!
Les nouveautés du mois d'octobre sont par ici ! ♥
Venez participer au concours d'avatars d'halloween, juste ici ! ♥
Les groupes à privilégier sont: les Chasseresses, les Créatures et les Mortels ! ♥
Les events d'Halloween sont ici et ! ♥

Partagez| .

Mister ? Please call me Iron Man [PV Pandore et Merlin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


avatar

admin (demeter)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 163
Date d'inscription : 23/08/2015

Feuille de Personnage
Arme(s):
Familier(s):
Objet(s):

MessageSujet: Mister ? Please call me Iron Man [PV Pandore et Merlin] Ven 15 Sep - 18:54

head
Mister ? ... Please call me Iron Man



Finalement, une solution allait être trouvée pour la main de Cyril. En effet, Pandore, qui malgré le fait qu'elle était aveugle avait senti que celle-ci commençait réellement à peser sur la conscience et le moral de Cyril, lui avait indiqué un endroit où il pourrait retrouver une main. Certes pas "naturelle", mais au moins elle serait fonctionnelle et il pourrait de nouveau tirer et utiliser ses pouvoirs. Autant dire que cette annonce tombait tel un miracle pour l'ex-inspecteur, qui effectivement commençait à se sentir... vieux, déprimé, pour tout un tas de raisons dont celle-ci.

Aussi n'avait-il pas hésité une seconde à accepter la proposition de la jeune femme, à une condition :

Très bien, mais tu m'y emmènes. Je préfère avoir quelqu'un qui surveille mes arrières en cas de besoin.

Bon, en vrai, c'était surtout parce qu'il était très probable qu'il subisse une opération, et que l'hôpital et tout le toutim ça allait bien cinq minutes. Dès qu'elle eût donné son accord, le duo partit, direction la boutique de celui qui allait intervenir pour son bras : un certain Merlin. Un lien avec celui des légendes arthuriennes ? Probablement pas, on ne mélange pas les traditions celtiques avec celles des Grecs anciens, aussi exécrables soient-elles...

Après quelques minutes de route dans la voiture de Cyril, ils arrivèrent dans les rues de New York, assez peu animées alors que c'était l'après-midi ; en même temps, le temps semblait à l'orage donc tout le monde se dépêchait de rentrer histoire d'éviter la saucée. Il réussit à se garer assez facilement devant une boutique Walmart, et réussit à se faufiler avec Pandore jusqu'à un placard à balais qui renfermait la boutique de l'homme qui allait, peut-être, lui sauver la vie et le moral... Mais pourquoi un placard à balais ?


Fiche par Narja pour Never-Utopia

_____________________________

Revenir en haut Aller en bas


avatar

HECATE

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 96
Date d'inscription : 04/08/2016
Localisation : Nowhere

Feuille de Personnage
Arme(s): Bâton de combat en bois de chêne.
Familier(s): Un faucon aux ailes d'argents qui se nomme Hayden
Objet(s): Un Ipad-grimoire et pleins de trucs.

MessageSujet: Re: Mister ? Please call me Iron Man [PV Pandore et Merlin] Dim 17 Sep - 2:15

Une explosion sourde retentit, tirant la colonie de sa sieste digestive du midi. « Incantare kapnós dissipare ! » Cria Merlin, essayant de se frayer un chemin dans toute la fumée qui s'envola au loin, animé d'une force magique. Il toussa quelques secondes et pesta contre lui-même. Il avait mal dosé sa potion du dernier souffle et il avait ajouté une goutte de larme de nymphe infernale en trop, ce qui avait eu pour effet d'enflammer le mélange et de faire réagir la plume de phénix et donc provoquer une explosion. Grâce à un revers de la main du magicien une dizaine d'instruments ménager se mirent à bouger d'eux-mêmes et à nettoyer toute la saleté, les objets se rangèrent d'eux-mêmes, ce qui avait été cassé se répara et en quelque temps tout fut bien propre comme avant. Merlin était tout de même un peu énervé contre lui-même, car cela arrivait de plus en plus souvent ces temps-ci. Il fallait dire que depuis l'attaque de la colonie, le magicien avait du mal à utiliser sa magie ou à porter son attention sur les choses magiques. Pour dire vrai, Méduse l'avait touché à l'endroit où son cœur devrait se trouver. Le problème étant que le jeune homme était touché d'une malformation qui avait inversé ses organes, plaçant donc son cœur sur la droite. Encore une fois, cette malformation l'avait sauvé, mais en se soignant, Merlin avait semble-t-il jouer sur les limites de ce qu'il avait le droit de faire et Némésis l'avait sans doute puni pour réajuster l'équilibre.

Il avait donc hérité d'une malédiction en somme. À chaque fois qu'il forçait un peu trop sur la magie, son cœur semblait prendre feu et accélérer à un rythme mortel en quelques secondes. Le magicien était plutôt mécontent, car il faisait du moins bon travail à cause de ça et sa clientèle était difficile à satisfaire ou même à fidéliser ! Le fils d'Hécate recommença en dosant bien les mélanges cette fois-ci et en utilisant les bons ingrédients. Après avoir récité une formule par-dessus, le liquide noirâtre pris une jolie teinte rouge claire que Merlin transvasa dans plusieurs fioles de tailles différentes. Le jeune homme aimait quand tout était parfait et détestait rater quelques choses, en particulier une chose aussi habituelle ! Une fois que tout son matériel de travail fut rangé et que les potions furent bien mise sur l'étagère de présentation avec le reste des fioles, le demi-dieu partit se changer. Bien sûr, il aurait pu le faire en un seul claquement de doigts, mais il fallait qu'il fasse une pause parce qu'il travaillait depuis le levé du soleil et qu'il faisait des erreurs bêtes. Atteignant rapidement le bungalow, il chercha des vêtements corrects. Décidément, la mode d'aujourd'hui était vraiment affreuse ! Malgré tout, ses demi-frères et sœurs ainsi que quelques autres pensionnaires comme Heimoana ou Lia l'aidait pas mal dans tout ce qui était moderne comme notamment les vêtements. Ne trouvant rien à se plaire, le jeune homme prit simplement un jean et enfila un simple pull en laine blanc sur son torse nu.

Non, ça ne grattait pas quand on était habitué ! Regagnant ensuite sa grotte Merlin retourna vaquer à ses occupations. Sa boutique était ouverte. Les étagères étaient toutes parfaitement bien rangées. La boutique ressemblait à une boutique d'apothicaire médiéval, ou à une herboristerie ou encore à une vieille brocante. C'était sûrement tout cela à la fois, puisque la grotte avait été aménagée pour ça. Mais l'ambiance était assez rustique et vieillotte, les armoires, les étagères étaient simples et poussiéreuses sur certaines, ce qui pouvait être mis en vente était mis en évidence avec le prix affiché dessus, mais malgré tout, l'ambiance restait la même. L'intérieur de la grotte avait été magiquement agrandi par le magicien et tout cela laissait suffisamment d'espace entre les étagères branlantes pour pouvoir circuler facilement. Nous noterons tout de même l'absence d'une caisse ! En effet, tout au fond de la boutique se trouvait l'atelier du magicien, visible à tous quand il préparait ses objets magiques et c'est ici qu'il gérait les transactions. Merlin était fier de sa boutique et pour magnifier le tout, il l'avait relié à New-York, permettant d'avoir une clientèle agrandie et un couloir de téléportation qui permettait de ne pas utiliser le taxi des trois autres folles pour passer de la Colonie à New York. Et puis au moins, il s'adaptait facilement au monde moderne, s'entourait d'un bon réseau de contact et puis il obtenait pleins d'informations comme ça ! De plus, il se faisait pas mal d'argent, ce qui lui permettait de subsister et c'était parfait !

Une porte apparue soudain au milieu de la grotte. Tiens tiens de nouveaux clients ? Qui donc a bien pu trouver la boutique du jeune homme ? En effet, Nowhere, la boutique, avait la particularité de se dévoiler qu'à ceux qui connaissaient son existence ou qui nécessitaient d'une aide magique. Ainsi donc elle était invisible et totalement introuvable sans ces deux critères. Un homme d'une trentaine d'années et une jeune femme avec de longs cheveux bruns entrèrent dans la pièce. Merlin reconnut la jeune femme immédiatement, elle faisait partie de ceux qui avait attaqué la colonie il y a quelques mois. De plus, elle était déjà venue dans sa boutique faire des achats. Merlin espérait que celle-ci ne l'ai pas aperçu lors de l'attaque étant donné qu'il était du côté de la Colonie et qu'il l'avait ardemment défendue en mettant à mal Méduse ou encore en piégeant Leslie, sa demi-sœur. Ça aurait été mauvais pour les affaires ! Merlin en tant que vendeur et trafiquant d'artefacts magiques étaient totalement neutre étant donné qu'il vendait aussi bien aux créatures bonnes comme mauvaises ou encore à la Résistance. « Bonjour, bienvenue à Nowhere, vous cherchez quelque chose en particulier ? » Dit-il avec sourire.

_____________________________

ω “When i'm 80 years old and sitting in my rocking chair , Ill be reading Harry Potter. And my family will say to me, 'After all this time?' And I will say 'Always'” ω
 
#Jarren #Lécathe #Leïma #Cassigan #Eleïstos #Nelle  #Sunshua #Adrer #Lustal
Revenir en haut Aller en bas


avatar

ZEUS

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 481
Date d'inscription : 18/05/2016

Feuille de Personnage
Arme(s): 4 poignards - 10 shuriken - 1 fouet conducteur d'électricité transformable en ceinture + bouclier qui renvoie les coups qu'il absorbe transformable en bracelet + bâton climatique transformable en canne pour aveugle
Familier(s): Fahrenheit (berger australien) - East (choucas) - Lucror (pégase)
Objet(s): 2x antidote + pierres messagères en boucle d'oreille + un parchemin anti-magie + un parchemin champ de force + un filtre de vérité

MessageSujet: Re: Mister ? Please call me Iron Man [PV Pandore et Merlin] Lun 18 Sep - 20:01

B*tch please I'm Iron Man


Cyril n'allait pas très bien en ce moment. A vrai dire il voulait "réparer", si le mot était juste, ce bras qui lui était devenu totalement inutile. Pandore savait ce que c'était que l'inutilité d'une partie de son corps et elle pouvait avouer que ce n'était pas tous les jours faciles. Alors quand elle avait senti que la chose commençait à peser sur le moral de son boss, qui ne pouvait plus utiliser sa main, et par voie de conséquence, ses pouvoirs, elle lui avait proposé de l'emmener voir quelqu'un qu'elle connaissait et qui pourrait probablement régler son problème. C'était un certain Merlin. Elle était tombée sur sa boutique un jour où elle en avait désespérément besoin, un truc pas trop mal où elle avait pu acheter des objets utiles. Elle avait donc proposé à son boss de l'y emmener. Peut-être pourrait-il l'aider, et puis, elle avait besoin de retourner faire trois courses.

« Très bien, mais tu m'y emmènes. Je préfère avoir quelqu'un qui surveille mes arrières en cas de besoin. »

Pandore avait hoché la tête. Elle pensait surtout que c'était pour ne pas se sentir trop seul face à ce qui allait lui arriver que Cyril lui demandait de l'accompagner mais elle ne dit rien. Elle était contente voire fière que Cyril lui fasse confiance de cette manière et puis, comme ces derniers temps elle n'allait pas bien non plus, les deux éclopés qu'ils étaient allaient pouvoir se soutenir. Pandore aida Fahrenheit à monter dans la voiture de Cyril et ce dernier lui ouvrit la porte pour qu'elle puisse se mettre sur le siège passager. La résistante lui avait rapidement expliqué où il devait aller, mais elle pouvait difficilement le guider en temps réel. C'était Lucror, son pégase, qui l'avait emmenée la dernière fois chez Merlin, dans cette boutique nommée Nowhere, et venir en voiture c'était très différent.

Ils descendirent de la voiture devant un centre commercial. Pandore savait désormais où aller. Elle bifurqua à droite, une main sur l'épaule de Cyril, l'autre tenant son chien. La jeune femme était agoraphobe et ce n'était pas réellement un endroit où elle aimait se trouver. La foule de gens qui venaient faire les magasins l'oppressaient et elle ne se sentait pas très à l'aise, voire perdue, dans ce monde qui lui était étranger. Finalement elle fonça droit sur une sorte de placard à balais, enfin, une sorte, c'était réellement un placard pour ranger les produits d'entretien. La brune passa la porte, son chien devant elle et Cyril à sa droite.

« Bonjour, bienvenue à Nowhere, vous cherchez quelque chose en particulier ? »

C'était bien la voix de Merlin qu'elle venait d'entendre, et probablement à la grande stupéfaction de Cyril, ils n'étaient plus dans un cagibi d'un centre commercial, mais dans une antre tout à fait différente où un demi-dieux vendait tout ce qu'il y a de plus illicite. La brune avait lâché l'épaule de Cyril mais gardait ses lunettes de soleil sur les yeux, comme toujours lorsqu'elle n'était pas en présence seulement d'amis.

« Mon boss a besoin de ton aide pour sa main. Quant à moi je vais te prendre deux parchemins : un anti-magi et un champ de force. Oh et, mets moi un filtre de détection avec. »

La jeune femme fit un léger sourire, qui était totalement faux, au vendeur. Il avait intérêt à bien s'occuper de Cyril, sinon c'est elle qui s'occuperait de lui, et ça ne finirait pas très bien pour ce contrebandier, et pas parce qu'elle irait le dénoncer où que ce soit, de toute façon sa boutique était bien trop intéressante pour qu'elle le dénonce, et puis, à qui ? Non elle lui casserait la gueule en bonne et due forme et elle partirait sans payer.
© Ice

_____________________________






Spoiler:
 


[/center]
Revenir en haut Aller en bas


avatar

admin (demeter)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 163
Date d'inscription : 23/08/2015

Feuille de Personnage
Arme(s):
Familier(s):
Objet(s):

MessageSujet: Re: Mister ? Please call me Iron Man [PV Pandore et Merlin] Mar 19 Sep - 17:34

head
Mister ? ... Please call me Iron Man



Alors que Cyril regardait la boutique d'un air dubitatif, une voix masculine retentit derrière eux :

Bonjour, bienvenue à Nowhere, vous cherchez quelque chose en particulier ?

L'ex-inspecteur sursauta et se tendit aussitôt comme un arc, sa main valide portée à son arme à sa ceinture avant de se raviser : tirer de la main gauche, il valait mieux pas pour éviter les dégâts. Il laissa donc Pandore, qui tenait son chien fermement en laisse, répondre à sa place dans un premier temps :

Mon boss a besoin de ton aide pour sa main. Quant à moi je vais te prendre deux parchemins : un anti-magie et un champ de force. Oh et, mets moi un filtre de détection avec.

Cyril lui lança un regard réprobateur dans un premier temps, juste histoire de lui faire sentir que la politesse, c'était valable pour tout le monde, avant de reporter son attention sur le tenancier de la boutique :

Hum... C'est un peu délicat.

Il releva la manche de son bras droit, révélant ainsi son bras mort et toussota avant de reprendre :

La jeune femme qui m'accompagne m'a dit que tu... vous pourriez m'aider. Moyennant finances, bien évidemment. Mais supposons que j'accepte de me confier à vous, vous proposez quoi et pour combien ? Et est-ce que vous acceptez la carte bleue ?

Ça faisait beaucoup de questions, mais de fait, Cyril n'était vraiment, mais vraiment pas à l'aise. C'était bien pour ça que dans sa vie d'inspecteur de police, il essayait de faire en sorte de finir le moins possible à l'hôpital même pour trois fois rien. Et là, quelque chose lui disait qu'effectivement, il avait raison de se méfier de la suite ; après tout, s'il n'avait que moyennement confiance en la médecine, il n'était pas du tout en confiance avec un parfait inconnu tenancier d'une boutique pour les demi-dieux...


Fiche par Narja pour Never-Utopia

_____________________________

Revenir en haut Aller en bas


avatar

HECATE

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 96
Date d'inscription : 04/08/2016
Localisation : Nowhere

Feuille de Personnage
Arme(s): Bâton de combat en bois de chêne.
Familier(s): Un faucon aux ailes d'argents qui se nomme Hayden
Objet(s): Un Ipad-grimoire et pleins de trucs.

MessageSujet: Re: Mister ? Please call me Iron Man [PV Pandore et Merlin] Mer 20 Sep - 0:07

« Mon boss a besoin de ton aide pour sa main. Quant à moi, je vais te prendre deux parchemins : un anti-magi et un champ de force. Oh et, mets moi un filtre de vérité avec. » Fit-elle avec un sourire forcée. Le fils d'Hécate arqua un sourcil. Il ne savait pas ce que la jeune femme signifiait par "boss", mais cela semblait important et en lien avec la Résistance. Merlin ne demanda rien cependant, il était très mal venu de parler de la vie secrète des gens, il en savait quelque chose en tant que trafiquant. De même qu'il savait reconnaître un vrai sourire d'un faux et que celui de la jeune femme était peut-être un peu trop forcé. Heureusement qu'elle ne vit pas le sourire moqueur du jeune magicien face à sa tête. « Tout est déjà sur le comptoir, vous récupérerez et paierez votre commande en même tant que votre..."boss... » Répondit Merlin en faisant un signe de la main en direction des articles commandés qui volèrent magiquement sur le comptoir. Puis il se tourna vers l'homme à ses côtés. « Hum... C'est un peu délicat. » Commença-t-il. « La jeune femme qui m'accompagne m'a dit que tu... vous pourriez m'aider. Moyennant finances, bien évidemment. Mais supposons que j'accepte de me confier à vous, vous proposez quoi et pour combien ? Et est-ce que vous acceptez la carte bleue ? » Le jeune homme acceptait la carde de crédit mais pas la bleue... En fait, il ne savait pas qu'une carte de crédit et une carte bleue c'était la même chose. Mais on pouvait le lui pardonner, après tout, le jeune homme n'en avait compris l'utilité que grâce à ses demi-frères et sœurs.

Bien sûr qu'il ne ferait pas cela gratuitement et il pouvait quasiment tout faire, alors il répondit calmement aux questions de l'homme avec un calme professionnel. « Si vous me montrez votre bras, c'est que vous avez un problème avec celui-ci, je peux donc vous soigner s'il est cassé ou douloureux. » Il projeta avec sa main droite un faisceau de lumière bleu et la passa sur le bras que lui montrait le brun. « Mais ce serait idiot de venir me voir simplement pour cela, alors je devine grâce à un sort d'analyse magique que celui-ci ne fonctionne absolument pas et qu'il est... mort. Et puis j'accepte les cartes de crédit si vous payez en Drachmes. » Ayant fini son expertise, le jeune homme chercha une solution. Après une réflexion rapide, une idée lui traversa l'esprit. « J'ai bien plusieurs solutions à vous proposer, mais ce ne sera pas sans douleur. » Dit-il en dévisageant son interlocuteur. « Dans tous les cas, je me verrais dans l'obligation de "remplacer" votre bras, celui-ci est...inutilisable magiquement et je n'agis pas vraiment sur les choses mortes. » En réalité, il aurait pu tenter quelque chose, mais l'opération était risquée et Cyril n'aurait que retrouver un usage classique de sa main et donc aucun pouvoir, s'il en avait. « Je peux vous créer un nouveau bras tout simple, avec par exemple un alliage de bronze céleste et d'acier mortel. » Il y avait cependant un, mais ! Normal après tout ! Cela aurait été trop simple sinon.

« Mais, peut-être apprécierez-vous de rajouter diverses "habilités" en plus à ce nouveau bras. Comme un bouclier intégré ou une arme intégrée, ou je ne sais pas, lui donner plus de force. Bien sûr, le prix sera un peu plus élevé. » Après tout, c'était à lui de choisir et non à Merlin. « Je pense que la création d'un nouveau bras ne coûtera que 150 drachmes et vu que vous êtes ici grâce à quelqu'un qui connaît la boutique, je vous fais moitié prix sur les rajouts qui ne coûteront donc que 50 drachmes par ajout. » Merlin ne voyait pas beaucoup d'autres options, il y en avait certes une autre, mais beaucoup plus périlleuse. Ainsi, Merlin aurait coupé le bras de Cyril et lui aurait donné une potion pour le faire repousser magiquement, mais cela aurait pris du temps, d'autant plus que Cyril aurait dû boire une potion tous les jours, donc niveau finance cela n'aurait pas été très économique. Le demi-dieu voulait cependant s'assurer un minimum de sécurité comme à son habitude avec chaque nouveau client qui venait le voir pour de grosses commandes. « Mais avant de continuer, je vous demanderais de mettre dans ce coffre toutes vos armes, pour ma sécurité et celle de l'endroit, n'essayez pas d'en cacher, je le saurais immédiatement. Vous les récupérerez à la fin de la séance et moi je m'engage à ne rien vous faire sur le styx. » Il accompagna ses dires d'un petit sourire malicieux et un coffre en bois vola vers les deux individus et s'ouvra une fois devant eux. De même que le tonnerre gronda au loin pour dire que sa promesse était entendue.

_____________________________

ω “When i'm 80 years old and sitting in my rocking chair , Ill be reading Harry Potter. And my family will say to me, 'After all this time?' And I will say 'Always'” ω
 
#Jarren #Lécathe #Leïma #Cassigan #Eleïstos #Nelle  #Sunshua #Adrer #Lustal
Revenir en haut Aller en bas


avatar

ZEUS

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 481
Date d'inscription : 18/05/2016

Feuille de Personnage
Arme(s): 4 poignards - 10 shuriken - 1 fouet conducteur d'électricité transformable en ceinture + bouclier qui renvoie les coups qu'il absorbe transformable en bracelet + bâton climatique transformable en canne pour aveugle
Familier(s): Fahrenheit (berger australien) - East (choucas) - Lucror (pégase)
Objet(s): 2x antidote + pierres messagères en boucle d'oreille + un parchemin anti-magie + un parchemin champ de force + un filtre de vérité

MessageSujet: Re: Mister ? Please call me Iron Man [PV Pandore et Merlin] Sam 23 Sep - 19:33

B*tch please I'm Iron Man


Pandore sentit le regard insistant de Cyril sur elle. Quoi ? Qu'avait-elle fait encore ? Elle avait droit de faire son marché elle aussi non ? Et puis quoi elle n'avait pas mal parlé, elle avait menacé personne, j'irai même jusqu'à dire qu'elle avait été polie. La résistante ne broncha pas et les laissa mener leur petit business sans rien dire.

« Tout est déjà sur le comptoir, vous récupérerez et paierez votre commande en même temps que votre..."boss... »

La jeune femme eut un petit sourire de remerciement. Ces petites emplettes ne pourraient que lui rendre service, après tout se protéger ou empêcher les gens de le faire, avec la magie, ne pouvait qu'être bénéfique pour une aveugle comme elle, histoire de rendre le combat équitable. Enfin... Elle savait que les combats n'étaient pas équitables quand elle se battait, elle se savait supérieure. Mais il ne fallait jamais sous-estimer son adversaire, pas comme ce Morigan l'avait fait avec elle durant la grande bataille. Un moment d'hésitation sur sa cécité et la jeune femme lui avait fait comprendre qu'il n'y avait aucune différence entre elle et lui. Pandore réprima un petit rire à ce souvenir. Il s'était avéré par la suite que Morigan, ce fils de Léthé, lui était bien utile. Pour une fois elle était heureuse de ne pas avoir tué un allié des dieux.

« Hum... C'est un peu délicat. La jeune femme qui m'accompagne m'a dit que tu... vous pourriez m'aider. Moyennant finances, bien évidemment. Mais supposons que j'accepte de me confier à vous, vous proposez quoi et pour combien ? Et est-ce que vous acceptez la carte bleue ?»

La voix de Cyril la tira de ses pensées. L'aveugle se tenait à côté de son boss, immobile, comme un garde du corps. C'en était presque gênant. Mais elle écoutait la discussion avec grande attention pour savoir ce qu'il adviendrait du bras de Cyril. Pandore savait que l'argent n'était pas un problème pour eux, et même s'il advenait que c'en fut un pour le français, ce dont elle doutait, elle pourrait l'aider. Par contre elle était quasiment sûre qu'il faille payer en drachme. De toutes façons ils ne les utilisaient presque jamais, sauf pour acheter tout cet attirail de demi-dieux mais bon... La résistance devait bien avoir amassé une petite fortune non ? Quoi que.

« Si vous me montrez votre bras, c'est que vous avez un problème avec celui-ci, je peux donc vous soigner s'il est cassé ou douloureux. Mais ce serait idiot de venir me voir simplement pour cela, alors je devine grâce à un sort d'analyse magique que celui-ci ne fonctionne absolument pas et qu'il est... mort. »

Manifestement ce gars-là disait à voix haute tout ce qu'il faisait. C'était plutôt pratique pour Pandore qui ne pouvait rien voir. Mais ça il n'en savait rien. Le bras de Cyril était "mort". C'était plutôt effrayant comme concept. Comment un membre pouvait mourir ? Il n'était plus alimenté par le sang et il prenait une teinte noire. Enfin c'était ce que les gens lui disaient. Pour elle quand quelqu'un avait un membre mort, c'était que lui était mort. Pandore remit ses cheveux en place alors que Merlin continuait l'analyse de Cyril pour lui proposer quoi que ce soit.

« Et puis j'accepte les cartes de crédit si vous payez en Drachmes. J'ai bien plusieurs solutions à vous proposer, mais ce ne sera pas sans douleur. Dans tous les cas, je me verrais dans l'obligation de "remplacer" votre bras, celui-ci est...inutilisable magiquement et je n'agis pas vraiment sur les choses mortes. Je peux vous créer un nouveau bras tout simple, avec par exemple un alliage de bronze céleste et d'acier mortel. »

Oh, elle avait raison, des drachmes. Pandore haussa un sourcil. Est ce que ça irait à Cyril ? La bonne nouvelle était que ce magicien pouvait faire quelque chose pour son bras. Par remplacer il voulait dire totalement amputer pour lui implanter un bras bionique ou ... ? Elle sentit Cyril se crisper un peu à côté d'elle. La chose ne serait probablement une partie de plaisir et la douleur qu'il allait ressentir s'il acceptait serait probablement supérieure à toutes les douleurs qu'il avait connu jusqu'alors. Le tenancier de la boutique semblait lui proposer une sorte de bras en métal, transformant son boss en une sorte de cyborg. Ce pourrait être pratique si ce bras avait des capacités, se prit alors à penser Pandore. Elle allait poser la question mais Merlin la devança.

« Mais, peut-être apprécierez-vous de rajouter diverses "habilités" en plus à ce nouveau bras. Comme un bouclier intégré ou une arme intégrée, ou je ne sais pas, lui donner plus de force. Bien sûr, le prix sera un peu plus élevé. Je pense que la création d'un nouveau bras ne coûtera que 150 drachmes et vu que vous êtes ici grâce à quelqu'un qui connaît la boutique, je vous fais moitié prix sur les rajouts qui ne coûteront donc que 50 drachmes par ajout. »

Pandore écouta ce qu'il disait avec attention. 150 drachmes était un prix plus qu'abordable pour une opération de ce genre. Même en dollars le prix seulement d'une amputation, et ce sans prothèse, coûtait les yeux de la tête. De plus il faisait un prix c'était plutôt généreux de sa part, la jeune femme avait pourtant l'habitude d'entendre dire que les marchands étaient des charlatans proches de leurs sous. Mais ce Merlin lui semblait honnête. Enfin, honnête, dans son marché noir. Ironique n'est-ce-pas ? La jeune femme se pencha à l'oreille de Cyril et chuchota de sorte à ce que Merlin n'entende rien :

« Je pense que tu devrais le faire. Avec une option. T'en fais pas j'ai tes arrières. »

Elle éloigna son visage du sien et reporta son attention sur le vendeur qui s'apprêtait à ajouter quelque chose. La résistante avait sous-entendu être là pour le soutenir quand il allait crier de douleur, et elle le pensait sincèrement. S'il y avait bien que quelques personnes qui avaient le droit à l'attention de Pandore, Cyril faisait partie de ceux qu'elle ne voulait voir ni mourir, ni souffrir.

« Mais avant de continuer, je vous demanderais de mettre dans ce coffre toutes vos armes, pour ma sécurité et celle de l'endroit, n'essayez pas d'en cacher, je le saurais immédiatement. Vous les récupérerez à la fin de la séance et moi je m'engage à ne rien vous faire sur le styx. »

La demi-déesse eut un mouvement de recul. Mettre ses armes dans les mains de quelqu'un d'autre ne lui disait vraiment rien qui vaille. Elle se tourna à nouveau vers Cyril pour avoir une confirmation et lorsqu'elle la reçut d'une pression sur l'épaule, elle fit un pas de côté pour retirer son attirail. S'il y avait une chose qu'elle ne supportait pas c'était de se retrouver désarmée. Elle se sentait toujours plus faible, plus vulnérable, comme si déposer les armes avait une double signification, se rendre, et se mettre totalement à la merci de la personne, signifiant alors qu'on se soumettait à elle. Mais si son boss lui demandait, elle ne pouvait pas vraiment refuser, pour son bien à lui. Elle savait qu'en cas de besoin elle pourrait toujours utiliser ses pouvoirs mais quelque chose lui disait que ce malade de la magie pouvait bien avoir mis un sort autour de sa caverne : au pire elle irait chercher le parchemin sur la table. Mais bon, elle ne savait pas où était cette fichue table. La résistante retira sa veste en cuir et se retrouva avec un haut noir sans manche. Sur ses avants-bras étaient lacés deux fourreaux pour ses poignards. Elle retira les lames et les posa dans la boîte, guidée par Cyril. Elle se baissa ensuite, et récupéra deux nouveaux poignards qu'elle gardait dans ses hautes bottes. Ses poignards étaient les premières armes avec lesquelles elle avait appris à se battre, grâce à Jason. C'étaient ses meilleures armes de combat, là où elle excellait et c'est à contre coeur qu'elle les déposa pour rejoindre les deux autres. Pandore pensa un instant à mentir, à dire que c'était tout, mais ils savaient tous que c'était faux. Elle était un assassin, forcément qu'elle n'avait pas que quatre armes sur elle. La demi-déesse ouvrit la boucle de sa ceinture qui se transforma automatiquement en fouet. Les deux hommes eurent un mouvement de recul devant le fouet électrique qui venait de se déplier devant eux. Bah oui étant trop près on pouvait prendre un coup de jus : mauvaise surprise hein ? Pandore fit un noeud au bout et la ceinture réapparut. Avec un air dépité elle la déposa dans la boîte et y ajouta un de ses bracelets, qui était en réalité un bouclier. Pandore poussa un soupir en y mettant aussi sa canne blanche. De deux choses l'une : l'autre pouvait désormais savoir qu'elle était aveugle, et en plus il possédait toutes ses armes. Elle pesta intérieurement. Pourquoi il leur demandait de déposer les armes sérieusement ? Elle se sentait nue désormais, alors que toutes ses armes étaient dans la boîte.  

« J'ai plus rien. Tu peux y aller. »

Fit elle avec un petit air contrarié. Elle remit simplement sa veste car il ne faisait pas super chaud chez l'homme des cavernes.
©️ Ice

_____________________________






Spoiler:
 


[/center]
Revenir en haut Aller en bas


avatar

admin (demeter)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 163
Date d'inscription : 23/08/2015

Feuille de Personnage
Arme(s):
Familier(s):
Objet(s):

MessageSujet: Re: Mister ? Please call me Iron Man [PV Pandore et Merlin] Dim 1 Oct - 19:48

Mister ? Please call me Iron Man

Feat Pandore & Merlin




Nan, décidément, Cyril n'était pas à son aise dans cet endroit. Déjà, le tenancier tenait à ce qu'il paye en drachmes, chose qu'il ne faisait pour ainsi dire jamais pour la bonne et simple raison que ça ne lui servait pas, d'une, et que ça lui rappelait trop le monde qu'il voulait voir tomber, et de deux. Mais fort heureusement, il avait une petite fortune en drachmes, donc il avait les moyens de payer le tenancier sans souci.

Ensuite, quand il lui annonça texto que son bras était mort, le visage de Cyril s'assombrit. Même s'il s'en doutait, ça lui faisait mal quand même que de l'apprendre aussi brutalement. Le tact semblait être une notion inconnue pour le tenancier, mais bon, maintenant que c'était fait, ils pouvaient avancer.

Merlin continua sur sa lancée :

Mais, peut-être apprécierez-vous de rajouter diverses "habilités" en plus à ce nouveau bras. Comme un bouclier intégré ou une arme intégrée, ou je ne sais pas, lui donner plus de force. Bien sûr, le prix sera un peu plus élevé. Je pense que la création d'un nouveau bras ne coûtera que 150 drachmes et vu que vous êtes ici grâce à quelqu'un qui connaît la boutique, je vous fais moitié prix sur les rajouts qui ne coûteront donc que 50 drachmes par ajout.

Allons bon... L'idée pouvait être tentante, mais Cyril ne tenait pas encore à ressembler à Iron Man, même s'il appréciait beaucoup le personnage et l'armure qu'il portait dans les films. Pandore lui souffla cependant à l'oreille :

Je pense que tu devrais le faire. Avec une option. T'en fais pas j'ai tes arrières.

Cyril déglutit et lui serra doucement les doigts pour lui faire comprendre qu'il avait entendu le message et qu'il la remerciait d'être là, avant de reporter son attention sur Merlin, qui renchérit :

Mais avant de continuer, je vous demanderais de mettre dans ce coffre toutes vos armes, pour ma sécurité et celle de l'endroit, n'essayez pas d'en cacher, je le saurais immédiatement. Vous les récupérerez à la fin de la séance et moi je m'engage à ne rien vous faire sur le styx.

Oui, logique. Il fit une légère pression sur l'épaule de Pandore pour lui signifier de s'exécuter, pendant que lui attrapait son arme de service, en retirait le chargeur avant de poser le tout dans le coffre et de s'effarer en voyant l'arsenal ambulant qu'était Pandore : mais comment faisait-elle pour se promener avec tout ça sans que personne ne s'en doute ?!

Quand elle eut terminé, la jeune femme déclara :

J'ai plus rien. Tu peux y aller.

Cyril prit une grande inspiration avant de se lancer :

Bon, hé bien... je crois que c'est le moment. Pour l'instant, on va commencer par le bras tout seul, pour les options on verra avec ma collègue, ok ?

Vraiment pas rassuré, le Cyril... Heureusement qu'il n'était pas tout seul sur ce coup-là.






_____________________________

Revenir en haut Aller en bas


avatar

HECATE

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 96
Date d'inscription : 04/08/2016
Localisation : Nowhere

Feuille de Personnage
Arme(s): Bâton de combat en bois de chêne.
Familier(s): Un faucon aux ailes d'argents qui se nomme Hayden
Objet(s): Un Ipad-grimoire et pleins de trucs.

MessageSujet: Re: Mister ? Please call me Iron Man [PV Pandore et Merlin] Ven 20 Oct - 23:36

Le magicien soupira en voyant le nombre d'armes que la jeune fille transportait sur elle. Même si ce n'était guère impressionnant. Si vous saviez le nombre de choses que lui-même transportant vous seriez surpris ! Le jeune homme fut intrigué par les divers objets magiques qu'elle déposa dans le coffre. C'était un travail soigné et magnifiquement réalisé. Étonnant même, mais il ne s'attarda pas dessus, ce n'était pas le moment et en plus de ça, il avait autre chose à gérer. Observant Cyril déposer une arme étrange dans le coffre, Merlin referma le coffre d'un claquement de doigts et le fit disparaître avec un sortilège de scellement. « Bon, hé bien... je crois que c'est le moment. Pour l'instant, on va commencer par le bras tout seul, pour les options, on verra avec ma collègue, ok ? » Il hocha la tête et dévoila l'arrière-boutique. « Suivez-moi, on sera beaucoup plus tranquille ici. » Il invita les deux Résistants à s'asseoir. « Vous voulez un verre de quelque chose pour vous détendre ? Je vais commencer par fabriquer le bras ça prendra une petite heure. Pendant ce temps, vous pouvez discuter des options du bras. » Merlin pouvait faire apparaître n'importe quoi, il leur suffisait donc de demander. Pendant qu'il les écoutait, le demi-dieu prépara sur son atelier les différentes choses dont il aurait besoin et prit les mesures du bras mort de Cyril.

Hayden, son faucon aux ailes d'argent vola auprès de lui et lui glissa quelques mots à l'oreille. Merlin l'invita à aller se mettre sur son perchoir. Allons bon, il y avait un problème dans la forêt ? Il irait voir quand il aurait terminé avec ses clients. Le fils d'Hécate tailla à même le bloc de bronze céleste. Du bronze céleste, mélangé à de l'acier mortel. Indispensable, car le bronze céleste n'affectait pas les mortels. Il tailla avec la magie et utilisa quelques outils devant les yeux des deux spectateurs un bras. Du moins, Pandore ne voyait rien, mais Merlin ne l'avait toujours pas remarqué étant donné qu'il ne savait pas à quoi servait une canne blanche. Il plaça les divers éléments pour que le bras soit fonctionnel, à savoir des vis et des rouages puis prononça diverses incantations. Le bras était en état de fonctionner. Il utilisa même un peu d'ambroisie pour faire luire la création, mais également pour la doter d'une protection divine. Cela avait pris une heure de travail et il était plutôt fier de sa création. Pour la finaliser, il plaça un charme d'illusion pour que le bras ressemble à un bras normal et non à un truc robotique. « Voilà, j'ai terminé. » Il tendit la création à Cyril. « Dites moi si cela vous va, j'y ai placé divers sortilèges pour que cela soit naturel, ainsi quand il sera mis en place vous aurez les mêmes sensations que si c'était un bras normal et vous ressentirez également de la douleur si celui-ci venait à être blessé. »

Merlin leur laissa sa création et repartit pour préparer une potion contre la douleur. C'était une sensation difficile à exacerber, bien sûr, il aurait suffi d'un peu de morphine, mais il doutait que Cyril veuille être gaga. Alors il prépara simplement un anti-douleur à base de plante. La potion chauffait doucement, la fumée qui s'en dégageait était rose et l'odeur était très douce. C'était une odeur sucrée et très alléchante. Le jeune homme prit une cuillère et en prit une gorgée. Le liquide était chaud. Normale, il venait tout juste de la préparer. Sortant un couteau, il s'entailla la main avec celui-ci. Il ne ressentit qu'une petite douleur minime. La douleur était bien présente, mais elle était fortement diminuée. C'était parfait. Soignant la plaie avec la magie il revint vers les deux clients. « Je vous ai préparé une potion pour atténuer la douleur. » Il tendit un tube à essai avec le liquide rose. « Bien sûr, la douleur sera atroce, mais elle sera atténuée et puis elle disparaîtra bien vite. » Bien sûr qu'il aurait mal, après tout Merlin allait lui arracher le bras, ce qui n'était pas rien ! Le jeune homme pourrait d'ailleurs récupérer le bras de Cyril, ça semblait morbide, mais le jeune homme était magicien après tout ! Le fils d'Hécate avait presque tout dit, mais il rajouta une chose. « Si vous voulez des options en plus, je vous écoute maintenant, une fois que le bras sera placé, il sera impossible d'en mettre ! »

_____________________________

ω “When i'm 80 years old and sitting in my rocking chair , Ill be reading Harry Potter. And my family will say to me, 'After all this time?' And I will say 'Always'” ω
 
#Jarren #Lécathe #Leïma #Cassigan #Eleïstos #Nelle  #Sunshua #Adrer #Lustal
Revenir en haut Aller en bas

Mister ? Please call me Iron Man [PV Pandore et Merlin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Fraise Tagada et Mister.Joachim vous demande d'applaudire ♥ /SBAF/
» When everything goes wrong, call Superman.[with Chase Turner]
» Gamertag , Call of duty MW2 ( X360)
» Mister Stark
» Iron Sky (nouveau film qui sort en novembre 2011)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Filiorum ex Deorum :: 
RPG ~ Le monde des Mortels
 :: New York
-