Une très bonne chute [PV Ashleen Roosevelt]
Filiorum ex Deorum
Bonjour et bienvenue sur Filiorum ex Deorum ! Inspiré des romans de Rick Riordan, ainsi que des films, le forum reprend la saga Percy Jackson. Viens vite nous rejoindre, qu'est ce que tu attends ? ♥️



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur Filiorum ex Deorum Invité !
La Résistance est fermée!
Les nouveautés du mois d'octobre sont par ici ! ♥
Venez participer au concours d'avatars d'halloween, juste ici ! ♥
Les groupes à privilégier sont: les Chasseresses, les Créatures et les Mortels ! ♥
Les events d'Halloween sont ici et ! ♥

Partagez| .

Une très bonne chute [PV Ashleen Roosevelt]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


avatar

anim (mortel)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 124
Date d'inscription : 01/11/2016

Feuille de Personnage
Arme(s): Pistolet silencieux, des lames cachées, un chakram qui revient dans ma main quand je siffle, des dagues de lancer
Familier(s):
Objet(s): Du poison et son antidote

MessageSujet: Une très bonne chute [PV Ashleen Roosevelt] Mer 4 Oct - 22:14

Je poursuivais un sang mêlé que je traquais depuis maintenant 2 mois, deux longs mois acharnés où je scrutais toutes infos sur le lui. Et quand sur ce toi nous allions terminer notre course poursuite, ma montre bipa. Je la regardai en soulevant mon gant gauche et vit qu'il était déjà l'heure... merde ! J'y été presque ! Mais pas le choix, si je voulais garder une certaine image et donc un minimum de crédibilité il fallait que je sois à ces foutus réunions. Je serrai les dents en laissant donc filer le sang mêlé. Je retournai en direction de la tour Grayson et allai directement dans mon pentahouse. J'y enlevai tout mon matériel et ma tenue discrète avant d'enfiler un costard, une des montres hors de prix dans le tiroir prévu pour ça et je descendis dans un des étages inférieur: l'avantage de vivre au dessus de l'entreprise familiale. Arrivé dans la salle de réception toute la haute y était déjà. Wow... géééééniiiiiiaaaaalll.... Pff c'que j'allais me faire chier oui ! Ma mère me vit donc et fonça sur moi.

Barry ! Tu es enfin là ! Nous t'attendions depuis une demi heure !

Ma mère n'était pas énervée mais je crois que ma tendance à l'évitement de ce genre de soirée la gonflait, ce que je comprend. Et puis j'avais volontairement mis mon alarme sur ma montre de façon à être un peu en retard, je l'ai dis: j'ai une image à tenir !
Bref elle me fit venir près d'elle et monta sur l'estrade. Je faisais le beau gosse playboy milliardaire qui fait des clins d’œils aux filles tandis que ma mère faisait un discours sur les réussites de l'entreprise ce mois-ci. C'est vrai que ça ne faisait pas cinq générations qu'on étaient plein aux as, nnooooonnn pas du tout ! Pff... je vous jure...

.... et pour terminer, je voudrais remercier mon fils Barry qui nous a permis un bénéfice immense lors de la dernière transaction !

Et sous un tonnerre d'applaudissement je montai aux cotés de ma mère. Ouais super applaudissez, regardez moi je suis un gamin surdoué qui aime l'argent, les grosses voitures et les belles filles ! Cette image qu'avaient les gens de moi... tellement fausse... tellement... génial ! J'adorais jouer ce personnage, personne ne me connaissait vraiment et ce n'était pas plus mal !

Merci mère

Ne me jugez pas, devant tout le monde je dis mère, entre nous je l'appel bien évidement juste maman, faut pas abuser non plus.

Effectivement lors de la dernière transaction nous avons triplé notre chiffre d'affaire initial, je nous en félicite tous, et moi le premier je dois dire... mais bon quand on est un génie comme moi autant en faire profiter son entreprise familial non ? Bon, eh bien je remercie ma mère d'avoir organisé cette soirée et amusez vous bien !

Si tenté qu'on puisse s'amuser... Pfiou... heureusement que je n'ai eu à jouer le gamin surdoué narcissique que quelques minutes... Je descendis donc le plus vite possible de l'estrade mais au même moment je me heurtai à une serveuse qui avait du champagne sur un plateau. Le liquide fini en intégralité sur ma veste de costard.

_____________________________



Revenir en haut Aller en bas


avatar

ZEPHYR

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 37
Date d'inscription : 02/10/2017

Feuille de Personnage
Arme(s):
Familier(s):
Objet(s):

MessageSujet: Re: Une très bonne chute [PV Ashleen Roosevelt] Jeu 5 Oct - 22:00

What a fall !


C'était un début de soirée comme un autre. Ashleen avait terminé son service au café du coin, elle était rentrée en hâte puis avait vérifié que sa mère ne buvait pas trop. Elle avait laissé les quelques uns de ses petits frères, les deux plus grands, s'occuper des plus jeunes. Certains avaient déjà 18 ans, il pouvaient amplement l'aider maintenant. Ils faisaient les accompagnements pour qu'elle n'ait pas à s'occuper de tout et puisse se concentrer sur son travail. La jeune femme regarda sa montre, une petite montre sans grand intérêt, achetée à deux dollars sur le marché, qui était de couleur bleue avec des petits pois roses, en plastique, une montre d'enfant quoi. Elle retira la montre et se changea rapidement. Ses deux métiers étaient dans le service en restaurant, mais celui qu'elle faisait de nuit était pour des événements chics, elle devait être habillé en conséquence. Ashleen sortit de son placard une jupe noire et une chemise blanche, celle qu'elle portait toutes les fois qu'elle allait servir au Gentlemen Service. Elle retira rapidement ses anciens vêtements, pris une courte douche bien chaude et passa ses habits de cérémonie. Elle enfila ensuite une paire de basket et mit dans son sac les escarpins noirs qu'elle devrait porter. Bien sûr on les lui avait fourni, jamais elle n'aurait été capable de s'acheter une telle paire de chaussures.

Ashleen eu l'impression de traverser tout New York pour aller à cette cérémonie, en réalité elle ne vivait pas vraiment dans ce genre de quartiers chics où l'on donnait des réceptions. La serveuse était attendue à la tour Grayson pour célébrer elle-ne-savait qu'elle réussite de cette grande entreprise qui avait fait fortune. Seule dans l'ascenseur, elle en profita pour changer rapidement ses chaussures, réajuster ses cheveux devant le miroir. Evidemment personne n'allait faire attention à elle, et justement il ne fallait pas qu'elle attire l'attention. C'était signe d'un travail de qualité, et ses employeurs appréciait son professionnalisme et sa discrétion. Et quoi de mieux pour passer inaperçu que d'être vêtu juste comme il veut, d'être la serveuse parfaite qui vous tendra un verre sans que vous ne vous en rendiez compte ? Et remplira votre troisième verre de champagne à table que vous ne croiriez n'être qu'au premier ?

Il y eu un discours. La probable PDG de l'entreprise monta sur une estrade pour parler des chiffres de leur entreprise, et tous les gens qui l'écoutaient, et qui devaient être ses actionnaires, ne cessaient de pousser des "ah" et des "oh", s'exclamant à chacune de ses phrases et battant des mains comme les riches avares qu'ils étaient, heureux d'entendre que leur porte feuille qui débordait déjà, allait encore se remplir. Ces gens-là étaient d'un autre monde, ils n'avait jamais connu ni la misère ni la douleur, et ils vivaient dans leurs tours dorées dominant New York, dans ce paradis écrasant pour les petites gens. Ashleen était au pied de l'estrade, bien droite, une main derrière le dos, l'autre tenant un plateau en argent avec deux coupes de champagnes : une pour Madame Grayson, et l'autre pour son fils, qui était d'ailleurs sur le point de prononcer quelques mots. Pendant le discours de sa mère il n'avait cessé de faire des sourires en coin et des petits clins d'oeil à toutes les femmes de l'assistance, encore quelqu'un imbus de lui-même et trop sûr de son charme, même si Ashleen lui concédait volontiers une belle figure.

" - Effectivement lors de la dernière transaction nous avons triplé notre chiffre d'affaire initial, je nous en félicite tous, et moi le premier je dois dire... mais bon quand on est un génie comme moi autant en faire profiter son entreprise familial non ? Bon, eh bien je remercie ma mère d'avoir organisé cette soirée et amusez vous bien !"

Si elle avait pu, eu le droit, Ashleen aurait rit. Ces paroles étaient si fausses, si mensongères, si flatteuses, si... là pour combler un vide... Et puis cet air arrogant de petit génie qui est né avec une cuillère en argent dans la bouche. Croyait-il être la seule personne intelligente sur cette planète ? Elle était prête à parier qu'il y avait dans cette pièce au moins une personne plus intelligente que lui. Malheureusement elle n'aurait su dire qui. Il finit son discours et descendit rapidement les trois marches qui le menaient au sol. Enfin, il dû en louper une car il tomba littéralement sur Ashleen, dont le plateau et les verres volèrent, le champagne se répandant sur la chemise du garçon et sur la sienne. Tombée à terre, rouge de honte, Ashleen était sur le point d'imploser. Il ne pouvait pas faire attention où il marchait ? Elle était en retrait de l'estrade, était-il compliqué pour lui d'attraper le verre en descendant et de se fondre dans la foule ? Sans avoir ne serait-ce que tourné la tête vers elle, ce qu'elle aurait espéré ? Bravo petit génie. Mais elle ne pouvait pas dire ce qu'elle pensait, alors elle fit ce qu'elle était obligée de faire :

" - Je suis vraiment désolée Monsieur."

La serveuse se redressa tant bien que mal et remit sa jupe en place. En réalité elle n'était pas désolée puisque ce n'était pas sa faute. En fait si, elle était désolée parce qu'elle allait perdre son job, mais c'était tout. Le regard désapprobateur de son supérieur était déjà sur elle alors qu'elle se confondait en excuses et qu'une autre serveuse était venue à son secours. Ashleen attrapa le balais qu'on lui tendit pour nettoyer. La cours de ces messieurs, quant à elle, ne se préoccupait déjà plus de l'accident. L'homme qui lui donnait les règles à suivre lui dit alors :

" - Vous êtes virées Mademoiselle Roosevelt. Votre contrat s'arrête maintenant."

La sentence tomba. Elle la connaissait d'avance. Ils n'étaient pas les meilleurs serveurs de New York pour rien, il fallait de la discipline et de la rigueur, et elle avait échoué. Au bout de 8 ans de sans faute, elle venait d'échouer. Ashleen aurait voulu pleurer mais elle n'en fit rien, elle se retourna vers les verres en morceaux et croisa le regard de Monsieur Grayson avant de baisser la tête pour s'affairer.
©️ Ice

_____________________________

"i think my heart is better"
Party girls don't get hurt, can’t feel anything, when will I learn.  I push it down, push it down. I'm the one "for a good time call". Phone’s blowin' up, they're ringin' my doorbell. I feel the love. Throw em back, till I lose count. ♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

anim (mortel)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 124
Date d'inscription : 01/11/2016

Feuille de Personnage
Arme(s): Pistolet silencieux, des lames cachées, un chakram qui revient dans ma main quand je siffle, des dagues de lancer
Familier(s):
Objet(s): Du poison et son antidote

MessageSujet: Re: Une très bonne chute [PV Ashleen Roosevelt] Jeu 5 Oct - 22:51

Je suis vraiment désolée Monsieur.

Je n'eu le temps de réagir ou de dire quoi que ce soit qu'on vint lui apporter un balai et que l'un des mecs qui bossent pour ma mère lui dise:

Vous êtes virées Mademoiselle Roosevelt. Votre contrat s'arrête maintenant.

Elle ramassa donc les morceaux de verres en me regardant et parti en direction de la cuisine. Je regardai mes vêtements et pris une serviette qu'on me tendis. Je m'essuyais sommairement et allai en cuisine à mon tour. Je la trouvai là, en train de mettre le verre à la poubelle, avant de fondre en larme. Elle finit de ranger le matériel et s'apprêtait à partir. J'hésitai un peu mais finis par venir la voir.

Eh... salut. On s'est croisé quand vous m'avez... disons aspergé de champagne. Enfin... non il faut le reconnaître je n'ai pas vraiment regardé où j'allais, c'était de ma faute.

Je toussotai de gêne et regardai que personne n'arrive.

Vous travailliez pour l'un des mecs qui bossent pour ma mère, donc je ne peux pas faire grand chose pour vous garder. Désolé... Mais en revanche si il le faut je peux vous aider à trouver un autre travail, en faisant marcher mes relations.

J'étais sincère, à vrai dire je me sentais un peu mal que par ma faute elle se fasse virer. Elle ne semblait pas dans le besoin mais après tout un boulot reste un boulot, peu de gens on la chance d'avoir une fortune comme la mienne dès la naissance. J'estimai donc que je pouvais bien faire un minimum pour cette pauvre serveuse. Et bien que j'avais remarqué d'autres serveuse bien sexy dans la soirée, celle-ci attirai mon attention d'une autre façon... Je ne sais pas... elle avait quelque chose, un regard, une touche en plus... bref !

Au faite, vous vous appelez comment ?

Elle avait entendu mon nom durant le discours, pas besoin de le lui dire. Mais elle ne connaissait que mon nom que j'utilisais en publique... a vrai dire le seul héritage que j'avais de mon père, hormis la fortune colossale je veux dire, c'était son nom: Barry Grayson. A la naissance mes parents m'avaient appelé Ethan, mais mon père étant mort peu de temps après ma naissance, ils décidèrent de me nommer en son nom. J'avais toujours trouvé ça glauque mais bon je n'avais pas eu mon mot à dire... Mais depuis peu j'avais hésité à changer mes papiers pour me faire appeler par le nom que mon père aurait voulu. Après tout cela serait un meilleur hommage que son propre nom non ? Lui avait choisi Ethan et pas Barry pour moi ! Mais bref, peu connaissait mon véritable nom, hormis Taddeus, un chasseur de sang mêlé tout comme moi.

_____________________________



Revenir en haut Aller en bas


avatar

ZEPHYR

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 37
Date d'inscription : 02/10/2017

Feuille de Personnage
Arme(s):
Familier(s):
Objet(s):

MessageSujet: Re: Une très bonne chute [PV Ashleen Roosevelt] Ven 6 Oct - 10:15

What a fall !


Ashleen attrapa les derniers morceaux de verre entre ses mains. Quelqu'un d'autre passerait pour nettoyer le champagne. Après tout elle ne leur devait plus rien, si ce n'est récupérer son chèque et rendre ses chaussures. La jeune femme avait beau être professionnelle, c'était lui demander quelque chose qui était au-dessus de ses forces, que de finir le service. Elle se dirigea le coeur lourd vers la cuisine, se souvenant de la première fois qu'elle avait servi pour cette entreprise des Gentlemen. Elle avait 16 ans à l'époque, elle était leur plus ancienne serveuse, elle avait formé tellement de filles, et quelques garçons aussi, à être les serveurs parfaits. Et se faire jeter de la sorte comme une malpropre n'était pas réellement une chose qu'elle pouvait concevoir.

La brune se retrouva dans la cuisine. Enfin seule. Tous les autres membres du service étaient en salle pour s'occuper des invités. Elle se dirigea vers la poubelle, jeta les coupes cassées, ne manquant pas de s'ouvrir le doigt au passage. Elle pesta, suça son doigt pour arrêter le saignement et fondit littéralement en larmes. Elle voulut chercher un morceau de sopalin et se retrouva alors face au garçon qui l'avait renversée quelques instants plus tôt. Il se tenait de l'autre côté de la pièce, près de l'entrée, et avait fermé la porte qui menait au salon.

" - Eh... salut. On s'est croisé quand vous m'avez... disons aspergé de champagne. Enfin... non il faut le reconnaître je n'ai pas vraiment regardé où j'allais, c'était de ma faute."

Ashleen se sentit bête. Elle était là, en pleurs devant lui. Elle sécha ses larmes et attrapa un soplain qu'elle enroula autour de son doigt pour arrêter l'hémorragie. Elle s'était pourtant bien coupé et cela l'agaçait. La gorge nouée elle l'avait écouté parler. La demi-déesse fit un sourire timide. Il avouait que c'était sa faute, ce n'était probablement pas le con fini et l'homme narcissique qu'elle pensait qu'il était. C'était une situation bizarre. Elle était face à lui et il semblait avoir perdu son égocentrisme qu'il tenait comme masque devant les gens. Ashleen l'observa alors plus précisément et se rendit compte qu'il n'était pas beaucoup plus vieux qu'elle, son âge peut-être même. Cela la gênait qu'il la vouvoie, mais elle e dit rien, c'était son monde de vouvoyer les gens.

" - Vous travailliez pour l'un des mecs qui bossent pour ma mère, donc je ne peux pas faire grand chose pour vous garder. Désolé... Mais en revanche si il le faut je peux vous aider à trouver un autre travail, en faisant marcher mes relations."

Il était donc là pour s'excuser, ou quelque chose qui y ressemblait en tout cas. Ashleen écouta tranquillement ce qu'il lui disait sans rien dire. Elle ne voulait pas qu'il lui trouve un autre travail, elle n'avait pas besoin de lui, ni de son aide, et encore moins de sa pitié. Ashleen était une femme fière, jamais elle ne laisserait cet homme jouer de ses relations pour lui trouver un travail, comme s'il avait une dette envers elle. Ce n'était pas comme ça que le monde tourait, et les riches n'avaient jamais de dette envers les pauvres.  

" - Au fait, vous vous appelez comment ?"

Ashleen finit par laisser échapepr un petit rire. C'était nerveux et en même temps réel. Se souciait-il vraiment de qui elle était ? Lui qui ne lui aurait probablement jamais parlé, n'aurait jamais su qu'elle existait. La jeune femme retira les hautes chaussures à talons qu'elle portait, les posa sur la table. Elle n'avait plus rien à faire ici, plus aucune obligation, et sûrement pas celle de discuter avec ce gosse de riche.

" - Je n'ai pas besoin de votre aide Monsieur."

Elle attrapa son sac qui trâinait dans un coin et quitta la pièce, pied nus, pour se rendre vers l'ascenseur, sa chemise encore tâchée de champagne. Elle ne lui avait pas dit son nom, de toute façon il l'oublierait et ça ne devait pas vraiment l'intéresser. Quant au sien, elle ne le connaissait pas et n'en avait pas besoin non plus. Ce qu'elle savait de lu ic'était qu'il était un Grayson, richissime et tombeur de femmes. Il ne lui en fallait pas plus pour savoir qu'elle ne voulait pas le connaître. Ashleen arriva devant l'ascenceur et appuya pour attendre qu'il monte, son sac à la main, son doigt enveloppé dans ce sopalin tâché de sang qui n'absorbait plus rien, elle ne voulait qu'une chose, rentrer chez elle et se coucher avant de commencer une nouvelle journée.

©️ Ice

_____________________________

"i think my heart is better"
Party girls don't get hurt, can’t feel anything, when will I learn.  I push it down, push it down. I'm the one "for a good time call". Phone’s blowin' up, they're ringin' my doorbell. I feel the love. Throw em back, till I lose count. ♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

anim (mortel)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 124
Date d'inscription : 01/11/2016

Feuille de Personnage
Arme(s): Pistolet silencieux, des lames cachées, un chakram qui revient dans ma main quand je siffle, des dagues de lancer
Familier(s):
Objet(s): Du poison et son antidote

MessageSujet: Re: Une très bonne chute [PV Ashleen Roosevelt] Ven 6 Oct - 17:24

Je n'ai pas besoin de votre aide Monsieur

Elle déposa ses haut talons, reprit son sac, et partit vers l’ascenseur, pieds nus.
Wow ! Je ne m'attendais pas à ça... Était-ce de la fierté ? De la rancœur envers moi ? Je mis un petit temps avant d'essayer de la rattraper mais je fis au loin, derrière la foule, que l'ascensseur se fermait et descendait déjà. Merde ! J'hésitai quelques seconde avant de finalement opter pour la seconde option: les escaliers. Je crois bien que c'était la première fois que je les empruntais. En même temps ils ne montaient pas jusqu'à mon pentahouse au dernier étage donc forcément je n'avais pas eu à les prendre. Je me penchai et vis l'immensité de la tour... nous étions à un étage très élevé, descendre tout cela à pieds n'était pas envisageable: je me suspendu alors et descendis étage par étage en me lâchant et me rattrapant. C'était périlleux et très dangereux mais après tout je faisais bien pire quand je sortais traquer les sangs-mêlés dehors. Je me laissais tomber d'une barrière à une autre, j'avais bien sur mis mes gants que je prenais pour ce genre de choses, gants que j'avais toujours dans ma poche, ainsi que mon foulard pour masquer un minimum mon visage. J'arrivai finalement en bas et soufflai un peu avant de sortir de la tour par l'une des portes du coté. Je vis l'ascensseur remonter, cela voulait dire qu'elle était déjà descendu...

Je couru et regardai un peu partout pour essayer de la retrouver. Je finis par la voir sur la rue d'en face, je fonçai en esquivant une voiture de justesse, chauffard ! Pff... bon faut dire que je n'avais pas à passer à ce moment là ni même à cet endroit mais bref j'avais mes raisons ! Je finis par arriver derrière elle et lui mis une main sur l'épaule.

Eh attend !

Je soufflai un peu, je venais quand même de descendre plus de 70 étages à mains nus presque aussi vite qu'un ascenseur donc comprenez moi ! Je soufflai donc avant de reprendre.

Ecoute je suis vraiment désolé pour tout à l'heure, et si je ne peux pas te refaire bosser pour ma mère je peux au moins t'engager pour moi.

Je reprenais encore peu à peu mon souffle, mon pouls commençait à ralentir, c'était bon signe.

_____________________________



Revenir en haut Aller en bas


avatar

ZEPHYR

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 37
Date d'inscription : 02/10/2017

Feuille de Personnage
Arme(s):
Familier(s):
Objet(s):

MessageSujet: Re: Une très bonne chute [PV Ashleen Roosevelt] Ven 6 Oct - 20:39

What a fall !


L'ascenseur se referma sur elle et avec elle la symbolique de tout un monde auquel elle n'appartiendrait plus jamais. Elle n'irait pas supplier pour qu'on la reprenne, elle était trop fière pour ça, et même si c'était le cas, elle doutait fortement que cette boîte la reprenne. Elle les connaissait trop bien pour savoir qu'ils n'étaient pas du genre à récupérer ceux qu'ils avaient licenciés. Mais ce n'était pas grave, Ashleen se trouverait un autre travail, un travail mieux, qui payerait plus. C'était ce qu'elle essayait de se dire, de se convaincre, alors que l'ascenseur descendait les multiples étages de la tour Grayson. Et ce garçon qui lui avait fait de la pitié. Etait-elle vraiment si pathétique ? Ashleen enfila ses vieilles baskets bordeaux et défit le bas de sa chemise pour le remonter au dessus du nombril et le nouer afin qu'on ne voit pas la tâche de champagne dans la rue. Elle remonta également sa jupe qui était un peu longue. Et lorsque les portes s'ouvrirent au rez de chaussé elle avait complètement changé. Ses cheveux seuls restaient les mêmes, tombant en cascade sur ses épaules, mais sa chemise avait pris un tout autre style, et sa jupe semblait désormais une taille haute. Quant à ses chaussures et bien, au revoir les talons...

Ashleen débarqua ainsi dans la rue. On ne voyait plus qu'elle avait pleuré, et elle avançait fièrement la tête haute à travers la foule. Elle se dirigeait vers le métro new yorkais, une vraie plaie si vous voulez son avis, lorsqu'une main se posa sur son épaule. La jeune femme fit volte-face et se retrouva nez à nez avec... Monsieur Grayson ? Elle faillit le dire à voix haute tant elle était surprise de le voir là. Il était hors d'haleine, et reprenait son souffle tout en s'exprimant alors qu'Ashleen se demandait si réellement un homme milliardaire venait de lui courir après à travers tout un immeuble, sans passer par l'ascenseur, pour la retrouver dans la rue. Elle était frappée par cette réaction, et quelque chose en elle trouvait ça très plaisant.

" - Ecoute je suis vraiment désolé pour tout à l'heure, et si je ne peux pas te refaire bosser pour ma mère je peux au moins t'engager pour moi."

Ashleen se retourna totalement vers lui et essaya de déceler dans son visage la moindre trace de fausseté. Mais il était réellement sérieux. Il voulait l'engager ? Evidemment elle voulait discuter des termes du contrat, savoir en quoi consistait le travail qu'il pourrait lui donner... Parce que clairement, elle voulait bien troquer le service contre la cuisine. Mais hors de question qu'elle cuisine juste pour lui. Ou même qu'elle soit sa serveuse personnelle. Ce serait très gênant, eh quoi ils avaient le même âge ou presque !

" - Tu me proposes quelle sorte de job ?"

Lui dit elle avec un sourire, mais tout de même intriguée par sa ténacité envers elle. Faisait il ça avec toutes les serveuse qu'il avait dû faire virer ? Car Ashleen était prête à mettre sa main à couper que cet homme avait déjà couché avec deux ou trois serveuses dans la cuisine, et la probabilité qu'une d'elle se soit fait prendre était plutôt élevée. Cette pensée la fit sourire de plus belle. Elle commençait à se demander si ce garçon n'était pas un type bien finalement.
©️ Ice

_____________________________

"i think my heart is better"
Party girls don't get hurt, can’t feel anything, when will I learn.  I push it down, push it down. I'm the one "for a good time call". Phone’s blowin' up, they're ringin' my doorbell. I feel the love. Throw em back, till I lose count. ♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

anim (mortel)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 124
Date d'inscription : 01/11/2016

Feuille de Personnage
Arme(s): Pistolet silencieux, des lames cachées, un chakram qui revient dans ma main quand je siffle, des dagues de lancer
Familier(s):
Objet(s): Du poison et son antidote

MessageSujet: Re: Une très bonne chute [PV Ashleen Roosevelt] Ven 6 Oct - 21:44

Tu me proposes quelle sorte de job ?

Je souris et dis sur le ton de l'humour.

Ah au moins tu n'es pas aussi réfractaire que tout à l'heure ! Tu m'accorderai un verre pour que je t'explique ce que j'ai en tête ? Pour me faire pardonner pour tout à l'heure. Allez viens j'insiste, et puis tu n'as rien à y perdre !

Je ne lui laissai pas trop le choix et l'emmenai dans le bar juste en face. Je lui demandai ce qu'elle voulait et passai commande au barman. Accoudé au bar je me tournai donc vers elle avant que l'on nous serve.

Alors voilà... Je ne suis pas venue à toute les soirée auxquelles tu étais serveuse pour mon entreprise et la plupart du temps je n'y étais que peu de temps. Car entre nous, ça m'emmerde franchement ! Mais bref, je t'ai aperçu déjà quelque fois de loin mais sans plus je t'avoue, mais je sais donc que tu étais là depuis un moment. J'en conclus donc, à raison je suis sûr, que tu es compétente. Ainsi j'aimerai te demander si tu accepterai de travailler pour moi en tant que conseillère.
Alors oui je sais c'est étrange dis comme ça mais laisse moi t'expliquer.

On fit alors servit, je pris le verre mais ne bus pas.

L'entreprise Grayson est actuellement à la tête d'un empire du bijou, du pétrole et des assurances. Mais depuis peu nous avons pour projet de nous lancer dans la restauration.
Je suis à la tête de ce projet, les bijoux sont plus du domaine de ma mère, le pétrole et les assurance mon oncle. Mais moi ils m'ont confié ce domaine. Mais je ne m'y connais pas tellement, alors je me dis en tant que serveuse pour de grosses entreprises tu as peut être plus d’expérience dans ce domaine ?
Et puis si jamais tu es intéressé tu pourrais même servir dans l'un de ces grands restaurants. Tu serais très bien payé crois moi. Tu es compétente et...

J'allais dire jolie mais je m'abstins, ce n'étais pas vraiment le mot, elle était très belle mais avait surtout un charme fou, quelque chose que je n'aurai su vraiment définir.

... et vraiment je pense qu'une personne comme toi dans l'un de nos restaurant lui donnerai encore plus de valeur. Alors ? Tu serais partante pour me donner ton avis sur quelques trucs et surtout devenir une serveuse dans un de ces restaurants ? Voir même un autre poste si tu t'y connais, par exemple en cuisine, en comptabilité ou je ne sais quoi. Qu'en dis tu... ?

Je marquai la fin de ma phrase pour essayer qu'elle me donne son prénom avant de lever mon verre, attendant qu'elle entrechoque le siens avec le miens pour marquer notre accord.

Au faite moi c'est Barry, Barry Grayson.

Et je lui fis un grand sourire charmeur, c'était plus fort que moi c'est dans mes gênes me jugez pas !

_____________________________



Revenir en haut Aller en bas


avatar

ZEPHYR

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 37
Date d'inscription : 02/10/2017

Feuille de Personnage
Arme(s):
Familier(s):
Objet(s):

MessageSujet: Re: Une très bonne chute [PV Ashleen Roosevelt] Sam 7 Oct - 18:12

What a fall !


Il lui fit un sourire et prit un air taquin lorsqu'il se mit à parler :

" - Ah au moins tu n'es pas aussi réfractaire que tout à l'heure ! Tu m'accorderai un verre pour que je t'explique ce que j'ai en tête ? Pour me faire pardonner pour tout à l'heure. Allez viens j'insiste, et puis tu n'as rien à y perdre !."

Bah forcément, puisqu'il lui proposait de bosser pour lui, et pas de se démerder pour lui trouver un job ailleurs. C'était totalement différent une demande d'embauche. Et puis si elle avait du temps à perdre ! Mais bon puisqu'elle était censée être au travail ce temps n'était pas rentabilisé et sa famille pouvait bien se gérer toute seule cinq minutes non ? Et puis Ashleen n'avait pas l'habitude de se faire inviter à boire un verre, même si c'était tout naturellement pour parler travail. Elle se sentait un peu gênée d'être devant lui avec cette tenue remontée de tous les côtés. En même temps c'était le seul moyen que sa tâche ne se voit pas sans qu'elle ait l'air d'une folle. Et puis de toute façon, demandez à n'importe quel garçon ça devait très bien lui aller. A vrai dire elle eu à peine le temps de hocher la tête qu'ils étaient déjà tous les deux en train de se diriger vers le bar le plus proche. Ils entrèrent et allèrent s'assoir au bar. Ce n'était pas vraiment là qu'elle comptait signer un contrat, entre les bières et les verres vides. Une table aurait été plus confortable mais elle n'en dit rien, remettant une mèche de cheveux derrière ses oreilles.

" - Alors voilà... Je ne suis pas venue à toute les soirée auxquelles tu étais serveuse pour mon entreprise et la plupart du temps je n'y étais que peu de temps. Car entre nous, ça m'emmerde franchement ! Mais bref, je t'ai aperçu déjà quelque fois de loin mais sans plus je t'avoue, mais je sais donc que tu étais là depuis un moment. J'en conclus donc, à raison je suis sûr, que tu es compétente. Ainsi j'aimerai te demander si tu accepterais de travailler pour moi en tant que conseillère."

Elle avait commandé un sirop, le truc le moins cher du bar, question d'habitude. Leurs verres furent rapidement apportés. Ah bon il l'avait déjà remarquée ? Elle non. Il n'aimait pas ce genre de réunions ? C'est vrai que ce ne devait pas être top d'être avec ces vieux croutons tout le temps. Surtout pour parler de chiffre et d'argent, et de leurs femmes qu'ils aimaient tant alors qu'en réalité il les trompaient. Bien sur qu'Ashleen était compétente, la meilleure même ! Mais elle ne comprenait pas bien le sens du mot "conseillère" qu'attendait-il d'elle ? Elle ne dit rien et écouta la suite, enregistrant mécaniquement dans son cerveau toutes les choses qu'il lui disait, toutes les informations à retenir :

" - Alors oui je sais c'est étrange dis comme ça mais laisse moi t'expliquer. L'entreprise Grayson est actuellement à la tête d'un empire du bijou, du pétrole et des assurances. Mais depuis peu nous avons pour projet de nous lancer dans la restauration. Je suis à la tête de ce projet, les bijoux sont plus du domaine de ma mère, le pétrole et les assurance mon oncle. Mais moi ils m'ont confié ce domaine. Mais je ne m'y connais pas tellement, alors je me dis en tant que serveuse pour de grosses entreprises tu as peut être plus d’expérience dans ce domaine ? Et puis si jamais tu es intéressé tu pourrais même servir dans l'un de ces grands restaurants. Tu serais très bien payé crois moi. Tu es compétente et... *petit temps de pause*... et vraiment je pense qu'une personne comme toi dans l'un de nos restaurant lui donnerai encore plus de valeur. Alors ? Tu serais partante pour me donner ton avis sur quelques trucs et surtout devenir une serveuse dans un de ces restaurants ? Voir même un autre poste si tu t'y connais, par exemple en cuisine, en comptabilité ou je ne sais quoi. Qu'en dis tu... ? "

On pouvait dire qu'elle avait de l'expérience. Ashleen ingéra rapidement toute l'information pour essayer de comprendre ce qu'il attendait d'elle dans un boulot tel que celui-ci. Il lui proposa même de servir dans un grand restaurant, son rêve ! Bon son rêve c'était surtout de cuisiner mais ce n'était pas possible, elle voulait diriger une entreprise de restauration et il lui proposait d'être son assistante dans un truc pareil ? Enfin bien sûr que ça semblait être un boulot en or, et probablement mieux payé que d'être une simple servante payée à l'heure. Ce qu'elle en disait ? Et bien il fallait bien les termes du contrat, voir ses horaires de travail, les honoraires, connaître les disponibilités, comprendre s'il voulait qu'elle soit serveuse, assistante management pour former des serveurs ou cuisinière elle n'avait pas tout compris.

" - Au fait moi c'est Barry, Barry Grayson."

Le nom de famille n'était probablement pas nécessaire, tout comme le magnifique sourire charmeur qui allait avec. Quant au prénom il était... banal. Ashleen avait bien compris qu'il attendait d'elle qu'elle décline son identité. Elle était assise en face de lui, il lui présentait son verre comme pour trinquer. Elle attrapa la sien mais le laissa en suspend près d'elle :

" - Ashleen Roosevelt. Dis moi "Barry", qu'attends tu de moi au juste si je travaille pour toi ? Quels seraient mes horaires de travail ? Comment devrais-je m'habiller ? J'ai besoin de tout savoir. Je peux tout faire. Servir, cuisiner, même si je n'ai probablement pas les talents d'un grand chef, former des serveurs, t'aider à comprendre comment fonctionne le marché de la restauration. Même si tu vas vite comprendre que c'est un jeu d'enfant, je ferais en sorte que tu ne comprennes pas, comme ça t'auras besoin de moi plus longtemps."

Finit-elle en lui faisant un petit sourire. Elle releva un peu son verre en lui lançant un regard joyeux comme lorsqu'on trinque de loin, avant de le porter à ses lèvres, car la politesse était de ne jamais entrechoquer les verres lorsque l'on trinque, contrairement à ce que les gens pensaient. Ashleen prit une gorgée, reposa le verre sur le bar et passa une de ses jambes sur l'autre. Elle attendait de voir clairement ses désirs avant de signer pour quoi que ce soit.

©️ Ice

_____________________________

"i think my heart is better"
Party girls don't get hurt, can’t feel anything, when will I learn.  I push it down, push it down. I'm the one "for a good time call". Phone’s blowin' up, they're ringin' my doorbell. I feel the love. Throw em back, till I lose count. ♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

anim (mortel)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 124
Date d'inscription : 01/11/2016

Feuille de Personnage
Arme(s): Pistolet silencieux, des lames cachées, un chakram qui revient dans ma main quand je siffle, des dagues de lancer
Familier(s):
Objet(s): Du poison et son antidote

MessageSujet: Re: Une très bonne chute [PV Ashleen Roosevelt] Sam 7 Oct - 21:10

Ashleen Roosevelt. Dis moi "Barry", qu'attends tu de moi au juste si je travaille pour toi ? Quels seraient mes horaires de travail ? Comment devrais-je m'habiller ? J'ai besoin de tout savoir. Je peux tout faire. Servir, cuisiner, même si je n'ai probablement pas les talents d'un grand chef, former des serveurs, t'aider à comprendre comment fonctionne le marché de la restauration. Même si tu vas vite comprendre que c'est un jeu d'enfant, je ferais en sorte que tu ne comprennes pas, comme ça t'auras besoin de moi plus longtemps.

Je ris doucement, amusé par ce qu'elle venait de dire. Elle leva donc son verre avant de boire, je fis de même avant de reposer le miens.

Eh bien pour commencer: enchanté de faire ta connaissance Ashleen, c'est un très joli nom.

Je souris, j'étais sincère en disant cela, cela me fit presque hésiter à lui dire le vrai miens plutôt que "Barry". Mais je m'abstins et continuai:

Et ensuite eh bien disons que j'attend de quoi que tu fasse un boulot dans lequel tu excelle. Si c'est manager une équipe de restauration le poste est à toi, si c'est la grand cuisine tu fera ça, si c'est serveuse eh bien serveuse. Bref je souhaite me rattraper de t'avoir fait virer en te trouvant un meilleur travail. Dis moi seulement quel post aimerais-tu et tu l'aura. Bien sûr je te mettrai à l'essai quelques temps pour m'assurer que tout irait bien, car si tu me dis chef cuistot par exemple et que tu ne sais cuisiner que des pâtes ça ne va pas le faire. Quant aux horaires disons que nous verrons cela de façon plus sérieuse le moment venue, avec un vrai contrat. La tenue c'est pareil, tu aura ce qu'il conviendra le mieux en fonction de ce que tu souhaitera faire. Et ça va être en partie ton job au début: comme je te l'ai dis j'aurai besoin de ton aide pour faire démarrer tout au début. Avoir un autre avis quant aux tenues, à la déco, au service etc pourra m'être utile.

Je souris, en parlant de tenue celle qu'elle avait rafistolé lui donnait un air tout autre que celui qu'elle avait lors de la soirée. Je ne la trouvai pas plus ou moins belle, simplement différente.

Et si un poste t'intéresse, du moment que tu ne fais pas exploser le resto je ne devrais avoir besoin de me séparer de toi. Je n'en ai pas l'envie en tout cas.

Je re-bu une gorgée suite à cela et déposé une billet sur le comptoir, je dis au serveur de garder la monnaie, certes sur un billet pareil grosse monnaie car nous n'avions pas pris de besoin si chères et le billet était un peu "gros" mais je n'étais pas dans le besoin et je n'avais pas envie de sortir un autre billet en fouillant trois plombes. J'invitai Ashleen à me suivre.

Puis-je encore abuser de toi en me permettant de te raccompagner chez toi ? Cela me donnera une excuse pour ne pas retourner à la soirée et nous pourrons encore parler dans la voiture.

J'espérais qu'elle accepte, après l'avoir bousculé j'avais eu envie de me faire pardonner mais maintenant j'avais envie de la connaitre un peu plus. N'allez pas imaginer je ne sais quoi, tout ceci restait professionnel bien entendu ! Bon certes j'avais sortie la même chose avec les quelques serveuses et femmes de ménages avec qui je m'étais amusé quand nous nous faisions surprendre... Mais là Ashleen m'attirait autrement, c'était plus une attirance psychologique que physique, bien que je l'a trouvais il faut le reconnaître vraiment très jolie, mais j'avais surtout envie de la connaitre plutôt que de connaitre son corps, pour l'instant du moins.

_____________________________



Revenir en haut Aller en bas


avatar

ZEPHYR

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 37
Date d'inscription : 02/10/2017

Feuille de Personnage
Arme(s):
Familier(s):
Objet(s):

MessageSujet: Re: Une très bonne chute [PV Ashleen Roosevelt] Dim 8 Oct - 17:41

What a fall !


Il eut un petit rire qui prit Ashleen au dépourvu. Et bien quoi ? Elle avait fait ou dit une bêtise ? Elle qui essayait pourtant d'être professionnelle et de ne pas se faire entuber sur quoi que ce soit. C'est vrai quoi ! L'occasion était bien trop belle et tombait parfaitement, tout semblait un rêve pour Ashleen, il devait y avoir quelque chose de louche quelque part ce n'était pas possible autrement.

" - Eh bien pour commencer: enchanté de faire ta connaissance Ashleen, c'est un très joli nom."

Il lui sourit, elle rougit un petit peu. Personne ne lui parlait de la sorte, on ne faisait pas de remarques sur son prénom, on était pas "enchanté" de la rencontrer. Mais ce devait être normal pour lui, de dire ça, comme une banalité. Il reprend pour répondre à sa question :

" - Et ensuite eh bien disons que j'attends de toi que tu fasse un boulot dans lequel tu excelles. Si c'est manager une équipe de restauration le poste est à toi, si c'est la grand cuisine tu fera ça, si c'est serveuse eh bien serveuse. Bref je souhaite me rattraper de t'avoir fait virer en te trouvant un meilleur travail. Dis moi seulement quel post aimerais-tu et tu l'auras. Bien sûr je te mettrai à l'essai quelques temps pour m'assurer que tout irait bien, car si tu me dis chef cuistot par exemple et que tu ne sais cuisiner que des pâtes ça ne va pas le faire. Quant aux horaires disons que nous verrons cela de façon plus sérieuse le moment venue, avec un vrai contrat. La tenue c'est pareil, tu aura ce qu'il conviendra le mieux en fonction de ce que tu souhaitera faire. Et ça va être en partie ton job au début: comme je te l'ai dis j'aurai besoin de ton aide pour faire démarrer tout au début. Avoir un autre avis quant aux tenues, à la déco, au service etc pourra m'être utile."

Elle eut un petit rire. C'est vrai que si elle voulait un certain job il lui faudrait des tests, mais elle était prête à les affronter pour lui montrer qu'elle en valait la peine. Elle comprenait l'enjeu d'un tel poste peut-être que lui non. Elle avait besoin de cet argent elle donnerait tout pour avoir un job en or comme celui-là. Il lui offrait pourtant tout ce dont elle rêvait et ce sans grandes conditions. C'était beaucoup trop généreux.

" -Et si un poste t'intéresse, du moment que tu ne fais pas exploser le resto je ne devrais avoir besoin de me séparer de toi. Je n'en ai pas l'envie en tout cas."

Ashleen eut un petit rire elle n'allai pas faire exploser le restaurant. Elle était une très bonne cuisinière en plus, enfin c'est ce que tout le monde lui disait toujours. Mais Ashleen était une de ces filles qui avaient des milliards de rêve, et elle ne pensait pas pouvoir cuisiner pour un grand restaurant, le manager par contre c'était probablement plus dans ses cordes. Barry posa un gros billet sur la table et demanda de garder la monnaie. La jeune femme sortit son portefeuille et déposa l'acompte pour sa boisson sur le comptoir. Elle regarda le barman avec un sourire et lui fit un signe de la main avant de se lever pour partir. Elle était perplexe. Ce garçon venait de donner vingt dollars pour quoi, une boisson ? Et il se fichait pas mal de savoir combien elle avait coûté. Ashleen n'en était pas à ce compte-là avec l'argent, malheureusement pour elle rapporter de l'argent était un problème. Elle avait interdit aux plus jeunes de travailler, une seule pour ruiner sa vie c'était déjà bien assez comme ça. Les plus grands de ses petits frères et soeurs étaient à la fac, et elle espérait qu'ils arriveraient à se sauver de ce trou misérable qu'était leur vie. Bien sûr ils avaient un petit boulot pour payer une part de leurs études, mais avec la fac on ne paye presque rien. Ashleen elle s'occupait de tout le reste. Elle ne donnerait jamais un billet de vingt dollars à un barman, son sourire était la seule chose qu'elle avait à offrir en pourboire. Ils quittèrent le bar et se retrouvèrent dans la rue. Là il lui dit encore :

" - Puis-je encore abuser de toi en me permettant de te raccompagner chez toi ? Cela me donnera une excuse pour ne pas retourner à la soirée et nous pourrons encore parler dans la voiture."

Ashleen était gênée pour plusieurs raisons : cet homme allait probablement devenir son boss donc elle n'allait pas se faire ramener chez elle, deuxièmement il n'avait probablement jamais mis les pieds où elle habitait, troisièmement elle avait une tenue fort peu adéquate pour rester en compagnie d'un homme qui drague toutes les femmes. Elle lui fit un petit sourire et le remercia ainsi :

" - Ecoutez, vous allez probablement devenir mon patron et j'habite très loin d'ici dans un endroit où vous n'avez pas envie d'emmener votre grosse voiture et votre belle montre. Alors je vais rentrer à pied mais merci de la proposition. "

Et puis quoi, il n'avait pas de temps à perdre avec elle surtout.

©️ Ice

_____________________________

"i think my heart is better"
Party girls don't get hurt, can’t feel anything, when will I learn.  I push it down, push it down. I'm the one "for a good time call". Phone’s blowin' up, they're ringin' my doorbell. I feel the love. Throw em back, till I lose count. ♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

anim (mortel)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 124
Date d'inscription : 01/11/2016

Feuille de Personnage
Arme(s): Pistolet silencieux, des lames cachées, un chakram qui revient dans ma main quand je siffle, des dagues de lancer
Familier(s):
Objet(s): Du poison et son antidote

MessageSujet: Re: Une très bonne chute [PV Ashleen Roosevelt] Dim 8 Oct - 18:24

Ecoutez, vous allez probablement devenir mon patron et j'habite très loin d'ici dans un endroit où vous n'avez pas envie d'emmener votre grosse voiture et votre belle montre. Alors je vais rentrer à pied mais merci de la proposition.

J'hésitai un instant mais finis par lui faire signe de me suivre. J'allai dans le hall et ouvrit mon armoire à clef, je pris l'une d'elles et descendit dans le garage souterrain avec elle. J'appuyai sur le bouton de la clef et une petite voiture s'alluma. Je décrochai ensuite ma montre et lui montrai avant de la jeter un peu plus loin 
C'est une petite voiture ? Et je n'ai plus de belle montre ? Alors, madame ?


J'ouvris la portière coté passage et lui fis signe d'entée d'un air théâtralement gentleman. Une fois qu'elle fut monté je refermai la porte en souriant et vint me placer au volant.

Vas y je t'écoute, où dois-je te déposer ?

Une fois qu'elle m'indiqua l'endroit je l'y conduisis. Ce n'était en effet pas un quartier très... aisé. Il était donc préférable que je la ramène. Bien qu'elle avait du faire ce trajet seule les autres fois... Je sortis et elle fit de même. J'allai vers elle.


Bon eh bien nous y voilà. Viens demain à la tour matin, tu auras un contrat en bon et du forme. Ce fut un plaisir de parler avec toi.


Je lui pris la main et y déposai un léger baiser avant de retourner dans ma petite voiture. J'ouvris la fenêtre et lui parlai une dernière fois:


Ashleen ? Dors bien cette nuit, demain matin dès que le contrat sera signé on commencera quelques petits trucs, soit prête.

Je lui fis un clin d'oeil et repartis au volant de ma voiture. En rentrant chez moi, je pris mon matériel "de chasseur" et fis des recherches sur elle. Elle se nomme en réalité Brittany, elle vient d'un milieu plutôt défavorisé et habite à quelques rues de là où je l'avais déposé. Comme quoi je n'étais pas le seul à avoir des secrets. Cela me fit sourire, j'éteignis mes ordinateurs et allai me coucher, je lui avais donné rendez-vous le lendemain matin, il ne fallait pas que je sois totalement crevé. Et puis la traque pouvait attendre, là je n'avais pas de réel cible ce soir en plus.


***


Le lendemain, après avoir pris un petit déj relativement light, je pris une douche, enfilai une chemise bleu ainsi qu'une veste noir. Je sortis de l'imprimante le contrat que j'avais fais, elle m'avait dit dans la voiture que le poste de manager l'intéressée, j'avais donc fait un contrat selon son choix. Je le posai sur la table du salon, m'assurai que tout était en ordre et je reçu un appel d'une des secrétaires du hall qui m'indiqua que "mademoiselle Roosevelt" était là. Je souris donc et pris l'ascenseur vers le hall.

_____________________________



Revenir en haut Aller en bas


avatar

ZEPHYR

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 37
Date d'inscription : 02/10/2017

Feuille de Personnage
Arme(s):
Familier(s):
Objet(s):

MessageSujet: Re: Une très bonne chute [PV Ashleen Roosevelt] Dim 8 Oct - 19:38

What a fall !


Il lui demanda de la suivre. Elle s'apprêtait à refuser une nouvelle fois mais quelque chose au fond d'elle lui dit de se laisser ramener. De toutes façons, jamais elle n'avouerait où elle vivait vraiment. Il n'avait pas à savoir où elle vivait, ni dans quel type d'habitations. Ils revinrent vers la tour, entrèrent et descendirent au sous-sol. Si Ashleen avait été un tant soit peu méfiante elle ne l'aurait jamais laissé l'emmener dans un sous-sol, mais elle n'en fit rien. Ils arrivèrent dans ce qui semblait être un garage où étaient garées de nombreuses voitures dont la plupart étaient splendides. Elle eut les yeux écarquillés devant tant de beauté, puis il attrapa les clefs d'une petite voiture de ville beaucoup plus modeste. Ca déjà ça lui parlait, et encore, c'était déjà une voiture dont les vitres arrières étaient teintées mais elle releva qu'il avait fait un effort. Il lui montra sa montre et la jeta au loin.

" - C'est une petite voiture ? Et je n'ai plus de belle montre ? Alors, madame ?"

Ashleen éclata de rire et le laissa lui ouvrir la portière. Elle ne savait pas pourquoi elle appréciait qu'il l'appelle madame ou qu'il soit un gentleman avec elle, mais ce qui était sûr c'était qu'Ashleen n'avait pas l'habitude qu'un garçon lui prête autant d'attentions. Il venait tout de même de se débarrasser de sa montre pour pouvoir la ramener en voiture. Il aurait tout simplement pu la ranger dans la boîte à gant ou la mettre dans sa poche. Elle s'attacha sur le siège passager alors qu'il prenait le volant en lui demandant où elle habitait. Ashleen donna le nom d'un grand boulevard qui était non loin de chez elle et il l'y conduisit. Ils passèrent à travers les belles rues de New York jusqu'aux moins agréables... Là il la déposa sur le trottoir, sortit de la voiture également et lui dit :

" - Bon eh bien nous y voilà. Viens demain à la tour matin, tu auras un contrat en bon et du forme. Ce fut un plaisir de parler avec toi."

Il attrapa sa main et y déposa un délicat baiser. Ashleen rougit de plus belle. Ce n'était pas vraiment le genre de choses qu'on faisait ici, ou qu'elle n'avait jamais vu faire mais elle aimait se sentir digne d'attention. Elle resta sur le trottoir alors qu'il remontait dans la voiture et continuait sa phrase :

" - Ashleen ? Dors bien cette nuit, demain matin dès que le contrat sera signé on commencera quelques petits trucs, soit prête."

Elle lui fit un sourire et il y répondit par un clin d'oeil. Puis sa voiture s'éloigna au coin de la rue, laissant Ashleen sur le trottoir, complètement abasourdie. Pourquoi ce garçon lui faisait-il autant d'effet ? Il hanta les pensées de la jeune femme alors qu'elle marchait les dix minutes qu'il restait pour qu'elle soit enfin chez elle. Il fallait qu'elle arrive à l'éloigner de ses pensées, lui, son sourire, son regard et son charme fou. Sinon elle n'arriverait pas à travailler correctement. Elle poussa la porte de chez elle. Tout le monde dormait, sa mère était allongée sur le canapé. Ashleen soupira. Elle n'avait pas la force, ni l'envie d'ailleurs, de la porter sur son lit ce soir. Elle vérifia que tout le monde était dans la chambre de l'autre côté et se mit dans le second canapé pour dormir. Elle n'avait qu'une hâte retrouver cet homme qui allait changer sa vie, d'une manière ou d'une autre.

***

Ashleen se réveilla tôt. Elle alla chercher du pain, prépara du café, petit-déjeuna et prit sa douche. Après cela elle passa une petit haut bleu clair, sa chemise étant sale, et un pantalon noir. Comme elle n'avait plus d'escarpins puisqu'elle avait du les rendre elle mit des bottines noires, une veste noire en faux cuir et attrapa ses clefs. Comme d'habitude elle laissait ses cheveux flotter derrière elle, n'aimant pas les avoir attaché. Elle prit le métro jusqu'à une place qui se trouvait non loin de la tour Grayson. En moins de 40minutes elle avait atteint la tour. On l'annonça et quelques minutes plus tard Barry apparut à la porte de l'ascenseur. Ashleen lui offrit un gentil sourire et intérieurement elle le trouva vraiment craquant dans son costume noir, mais pensa qu'une chemise blanche lui irait beaucoup mieux que du bleu. Il l'accueillit et elle répondit à son bonjour par un simple :

" - Bonjour Monsieur."

Il l'invita à la suivre dans l'ascenseur. C'était très bizarre après avoir prit un verre dans un bar avec lui, avoir passé quelques instants à le tutoyer, de savoir qu'il allait devenir son boss. Elle l'aurait plutôt considéré comme une connaissance en passe de devenir une personne qu'elle appréciait, sans aller jusqu'à un ami puisqu'Ashleen savait qu'une amitié demandait du temps. Ils arrivèrent au dernier étage de la tour, dans un pentahouse qui devait être son lieu de résidence. Il attrapa un dossier sur la table du salon et l'emmena sur la terrasse. La vue était magnifique. Il n'y avait pas de vent aujourd'hui sur New York. Sur la terrasse ils trouvèrent une table à l'ombre du soleil grâce à un parasol, deux sièges l'un en face de l'autre, plutôt confortables, et de quoi signer un contrat, le tout accompagné de deux verres emplis d'un cocktail orangé et bleu au dessus dont Ashleen ignorait le nom.

Barry l'invita à s'assoir et prit place en face d'elle. Ashleen écouta ce qu'il avait à dire alors qu'il lui tendait le contrat pour qu'elle puisse le lire. Ashleen regarda les feuillets attentivement plusieurs fois mais elle ne trouva rien. Elle releva les yeux vers lui et le fixa attentivement :

" - Où est le coup fourré ?"

Il haussa un sourcil. Probablement qu'il ne s'attendait pas à ça venant de sa part. Elle cherchait l'embrouille qu'il pouvait y avoir dans ce contrat. Cela semblait bien trop alléchant pour qu'il ne lui cache pas quelque chose. Et c'était toujours comme ça dans le business nan ? On amadoue avec des sourires et des clins d'oeils et puis on fait signer n'importe quoi ? Ashleen ne se laisserait pas avoir comme ça. Le garçon en face d'elle ne semblait pas forcément comprendre où elle voulait en venir car il lui répondit :  

" - Euh... pourquoi il y aurait un coup fourré ? Regarde les détails du contrat, il n'a aucunes closes abusives"

S'ensuivit alors à peu près cet échange :

" - J'ai tout lu. Et je ne trouve rien. Je lis toujours les contrats de tout le monde dans mon quartier parce que c'est moi qu'on vient voir quand il faut vérifier qu'il n'y a pas de magouille. Je suis une experte pour déceler l'escroquerie et je ne trouve rien. Alors sois tu es très fort, sois tu es beaucoup trop généreux pour être honnête"

" - Alors disons que je suis très doué..."

" - Et que je me suis fait entourlouper."

Finit-elle en signant le contrat avant de lui tendre avec un petit sourire charmeur.
©️ Ice

_____________________________

"i think my heart is better"
Party girls don't get hurt, can’t feel anything, when will I learn.  I push it down, push it down. I'm the one "for a good time call". Phone’s blowin' up, they're ringin' my doorbell. I feel the love. Throw em back, till I lose count. ♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

anim (mortel)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 124
Date d'inscription : 01/11/2016

Feuille de Personnage
Arme(s): Pistolet silencieux, des lames cachées, un chakram qui revient dans ma main quand je siffle, des dagues de lancer
Familier(s):
Objet(s): Du poison et son antidote

MessageSujet: Re: Une très bonne chute [PV Ashleen Roosevelt] Dim 8 Oct - 21:01

On alla alors sur ma terrasse où je lui fis voir le contrat, tandis qu'elle le lisait je regardai la somptueuse vue qu'offrait ma terrasse.

Où est le coup fourré ?

Euh... pourquoi il y aurait un coup fourré ? Regarde les détails du contrat, il n'a aucunes closes abusives

J'ai tout lu. Et je ne trouve rien. Je lis toujours les contrats de tout le monde dans mon quartier parce que c'est moi qu'on vient voir quand il faut vérifier qu'il n'y a pas de magouille. Je suis une experte pour déceler l'escroquerie et je ne trouve rien. Alors sois tu es très fort, sois tu es beaucoup trop généreux pour être honnête

Alors disons que je suis très doué...

Et que je me suis fait entourlouper

Elle signa et me le tendis, elle me souri aussi. Un sourire plus franc, plus détendue, plus charmeur. Cela me plaisait bien, si bien que je ne pu que le lui rendre le sourire. Je levai alors mon cocktail et le levai.

Bienvenue à toi Ashleen Roosevelt dans la branche de restauration de l'entreprise Grayson Incorporation ! Tu es ma première employée,  

On bu donc et je reposai mon verre ensuite.

Allez viens je vais te faire visiter notre premier restaurant. Il doit ouvrir dans quelques semaines. Tout les travaux sont terminées mais nous n'avons pas encore d'équipe. Quant à la déco et l'agencement des tables, tout doit être refait, c'est là que tu interviens. Enfin... toi et une décoratrice française que nous avons embauché.

On retourna donc à l'ascenseur, les 100 étages de la tour Grayson furent long à descendre tandis que nous étions uniquement nous deux dans un petit endroit. Je toussotai et fini par briser le silence gênant.

Au faite... mon vrai nom normalement c'est Ethan.

Puis je souris, et je sentis comme un petit quelque chose qui me fit avancer doucement vers elle. Tandis que nous arrivions d'ici peu en bas de la tour, je l'embrassai. Mais elle se recula en me repoussant violemment quand les portes s'ouvrirent. Elle me dit alors:

Et dire que j'ai failli croire que vous n'étiez pas ce gosse de riche que vous prétendez être Monsieur Grayson. Sachez que moi je ne suis pas ce genre de filles

Puis elle partit. Je restai là un moment, me sentant con d'avoir fait ça. Et merde !

***

Deux jours passèrent, deux jours durant lesquelles j'avais repris mes activités habituelles, mais deux jours où j'avais bien d'autres choses en tête, ou du moins une: Ashleen. Pourquoi repensais-je à elle... après tout j'avais couché avec tant de mannequins et tant de personnel de la tour... mais non, elle elle me repoussait, elle elle me subjuguait... Qu'avais-je ? De l'amour ? De l'attirance ? Je ne savais pas, tout ce que je savais c'est que je voulais la revoir et me faire pardonner. Ne serait-ce que pour le travail, j'avais besoin et  surtout envie qu'elle travail pour moi. Au bout de ces deux jours donc, je me décidai à aller la voir. Je pris une voiture, allai acheter une gros bouquet de roses blanches et me rendit chez elle. Je sonnai à la porte de sa petite maison de quartier et soufflai un peu. Lorsqu'elle ouvrit, je lui dis tout de suite, de ma voix la plus sincère:

Ashleen s'il te plait je suis venue m'excu...

Comment t'es arrivé là, oh et puis je m'en fou

Elle tentai de fermer la porte mais je la bloquai avec le bras et le pieds.

Je t'en pris accorde moi un instant...

Elle soupira donc et sortit pour m'écouter, les bras croisé, visiblement elle était toujours en colère, ce qui était normal...

Alors voilà: j'ai été con, je le reconnais, on est d'accord là dessus. Je n'aurai pas du faire ce que j'ai fais dans l'ascenseur et j'en suis désolé. Je suis venue te présenter mes excuses et te demander de revenir, s'il te plait...

Elle eut une sorte de petit rire avant de répondre:

Tu croyais vraiment qu'en claquant des doigts tu pouvais avoir tout ce que tu voulais ? Raté petit génie je ne peux fais pas partie des gens que l'on peut acheter, avec un job, des roses ou quoi que ce soit d'autre. Je croyais avoir été claire l'autre jour

Je soupirai donc et en vint à mettre un genoux à terre.

Depuis deux jours je ne fais que penser à ça... je regrette de l'avoir fait, j'ai agis par pulsion. Quelque chose en toi m'attirait, quelque chose qui me donna l'envie de t'approcher de plus près. Je sais que je ne peux pas t'acheter et je ne le veux pas ! Je veux te mériter, je veux t'obtenir à la ta juste valeur et non par des cadeaux ou de l'argent. Je veux apprendre à te connaitre et non simplement t'avoir dans mon lit une nuit. Tout l'argent du monde ne pourrait soigner la peine que j'ai eu à te voir partir. Je ne te connais pas encore très bien, mais c'est ce que je souhaite, je veux te connaitre. J'ai envie que tu travail avec moi. J'ai envie que tu me pardonne.

_____________________________



Revenir en haut Aller en bas


avatar

ZEPHYR

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 37
Date d'inscription : 02/10/2017

Feuille de Personnage
Arme(s):
Familier(s):
Objet(s):

MessageSujet: Re: Une très bonne chute [PV Ashleen Roosevelt] Lun 9 Oct - 11:32

What a fall !


Le garçon récupéra le contrat que la jeune femme venait de signer. Elle était tellement heureuse d'avoir enfin trouvé un travail qui lui conviendrait, qui lui permettrait d'utiliser ses capacités cognitives et pas seulement de servir comme elle l'avait toujours fait, les gens riches qui pensaient être les plus intelligents, alors que la plupart d'entre eux n'étaient que les héritiers de grandes puissances, de familles riches depuis des générations, dans lesquelles la seule personne intelligente avait été celle qui avait bâti la fortune.

" - Bienvenue à toi Ashleen Roosevelt dans la branche de restauration de l'entreprise Grayson Incorporation ! Tu es ma première employée. Allez viens je vais te faire visiter notre premier restaurant. Il doit ouvrir dans quelques semaines. Tout les travaux sont terminées mais nous n'avons pas encore d'équipe. Quant à la déco et l'agencement des tables, tout doit être refait, c'est là que tu interviens. Enfin... toi et une décoratrice française que nous avons embauché."

Elle hocha la tête. Ashleen était partante pour aller visiter les locaux, pour commencer à travailler sur le champ. Elle termina son verre. Ce petit cocktail était délicieux. Elle ne buvait pas beaucoup d'alcool mais la dose semblait faible, et elle en avait apprécié le goût. C'était ce genre de choses qu'il fallait proposer en apéritif dans son futur restaurant. Elle fourmillait déjà d'idées, qui naissaient dans son esprit comme un enchaînement logique. Elle savait déjà sur quoi travailler en premier, comment tout hiérarchiser... Il ne lui manquait qu'une chose, visiter les locaux pour tout configurer de façon spatiale, et déterminer combien de personnes elle aurait à demander à son nouveau patron pour qu'il les embauche. Ils se rendirent à nouveau dans l'ascenseur. Elle commençait à le connaître cet ascenseur, à force d'aller et venir dans cette tour Grayson. Et pour une fois elle était contente de s'y trouver, parce qu'elle ne se sentait pas comme sous-estimée, ni transparente aux yeux de son patron.

" - Au fait... mon vrai nom normalement c'est Ethan."

Ashleen eut un petit sourire qui s'afficha sur ses lèvres. Pourquoi lui disait-il cela ? Elle y réfléchit quelques instants et se dit qu'elle aimait mieux Ethan. Cela était bien plus charmant que "Barry". De toutes façon ça ne la regardait pas, on n'appelait pas son patron par son prénom, alors ce serait monsieur pour elle. Elle allait lui répondre que le sien était Brittany, mais deux choses l'en empêchèrent : la première était que ce prénom n'était vraiment pas portable, comment son père avait-il pu accepter une telle chose ? La seconde était qu'Ethan venait de se tourner vers elle, et de l'embrasser. Atetndez quoi ? Ashleen eu une seconde d'incompréhension avant de poser ses mains sur le torse d'Ethan pour le repousser loin d'elle. Alors c'était ça, il la repérait, faisait semblant de vouloir se rattraper en lui offrant le job de ses rêves, et là tout était acquis et il avait tout droit sur elle ? C'était probablement ça la clause abusive qu'elle n'avait pas repéré dans le contrat, pour la simple et bonne raison qu'il n'y figurait pas parce que pour lui c'était une chose innée. Ashleen serra les dents et souhaita fortement que l'ascenseur s'ouvre. Lorsque les battants commencèrent à s'ouvrir elle s'y glissa rapidement et dit en s'éloignant à grands pas :

" - Et dire que j'ai failli croire que vous n'étiez pas ce gosse de riche que vous prétendez être Monsieur Grayson. Sachez que moi je ne suis pas ce genre de filles"

Elle était troublée et énervée à la fois. Voilà c'était encore foutu. Son contrat avait duré un temps très cours, elle ne pouvait pas travailler pour un homme qui essayait de la mettre dans son lit. Ashleen rentra chez elle le plus rapidement possible et s'affala sur son lit. Elle mit sa tête dans l'oreiller et essaya de se calmer un peu. Merde quoi ! Pourquoi est-ce qu'il avait dû tout gâcher ?

***

Ashleen avait passé les jours suivants au café. Elle faisait des heures supplémentaires maintenant qu'un seul travail devait couvrir tous les frais de la maison. Elle hésita à demander à Jenna, sa petite soeur, de travailler avec elle, mais Jenna était à l'université et commençait vraiment à réussir. Elle passait son temps à la bibliothèque pour travailler ses cours, chose impossible à faire chez elles. Quant à son frère jumeau... Ashleen ne l'avait pas croisé depuis des jours.
La brune regretta de ne pas avoir gardé son job. Mais comment le faire après ce qu'il s'était passé ? Elle n'aurait jamais pu répondre à son baiser, même si en y réfléchissant ce n'était pas si désagréable, tout simplement parce que l'on ne sort pas avec son employeur ! La chose lui était totalement inconcevable. Et ce même si son employeur était jeune, sexy et charmant. Elle repensait à cela lorqu'elle entendit plusieurs coups à la porte. Elle posa sa dernière soeur de 7 ans devant la télévision et alla ouvrir la porte. Elle se retrouva nez à nez avec... Ethan ?!

" - Ashleen s'il te plait je suis venue m'excu..."

Elle eut un mouvement de stupéfaction. Comment savait-il où elle habitait alors qu'elle ne lui avait jamais donné sa véritable adresse ? Et que faisait il avec cet énorme bouquet de rose blanche à la main ? Il n'avait pas compris ce qu'elle lui avait dit la veille ? Elle ne lui laissa pas le temps de finir sa phrase,

" - Comment t'es arrivé là, oh et puis je m'en fou"

Dit elle repoussant la porte pour la lui claquer au nez. Il posa sa main contre la porte et l'empêcha de la fermer.

" - Je t'en pris accorde moi un instant..."

Ashleen leva les yeux au ciel et s'extirpa de l'étroite entrée puis referma la porte derrière elle. Elle se retrouvait désormais sur le petit perron face à lui, à quelques marches de la rue. La jeune femme croisa ses bras sur son torse, visiblement agacée par l'attitude qu'il adoptait envers elle. D'abord il l'embrassait de manière totalement incongrue et maintenant il se pointait chez elle à l'heure du dîner pour lui offrir quoi... des fleurs ? Sérieusement ?

" - Alors voilà: j'ai été con, je le reconnais, on est d'accord là dessus. Je n'aurai pas du faire ce que j'ai fais dans l'ascenseur et j'en suis désolé. Je suis venue te présenter mes excuses et te demander de revenir, s'il te plait..."

Pour le coup il l'avait été. Ce qu'Ashleen ne pouvait pas lui enlever c'était qu'il était un homme capable de reconnaître ses erreurs. Le problème était qu'il ne faisait que les enchaîner depuis qu'ils s'étaient rencontré. Il lui demandait de revenir travailler pour lui ? Ne savait-il pas à quel point c'était gênant pour elle de savoir ne serait-ce que le fait qu'il ait cherché son adresse dans un bottin. Et puis il y avait des centaines de personnes qualifiées pour son poste, bardées de diplômes, qui pourraient sûrement mieux répondre à ses attentes qu'elle, et probablement même qui répondraient à ses pulsions. Ashleen eut un petit rire.

" - Tu croyais vraiment qu'en claquant des doigts tu pouvais avoir tout ce que tu voulais ? Raté petit génie je ne peux fais pas partie des gens que l'on peut acheter, avec un job, des roses ou quoi que ce soit d'autre. Je croyais avoir été claire l'autre jour"

Lui répondit-elle alors. Elle n'était pas de ces filles qui se laissent avoir par le premier venu. En réalité Ashleen n'avait jamais eu de petit ami. Elle avait déjà embrassés des garçons certes, enfin un, au primaire, mais c'était tout. Et elle avait réellement le sentiment d'avoir été violée dans son intimité. Et puis quoi elle aurait pu en avoir un de petit ami ? Il embrassait les filles sans même savoir si elles étaient en couples, mariées, homosexuelles ou veuves ? La chose allait peut-être un peu loin mais c'était la façon de faire qui ne plaisait pas à Ashleen. Mais Ethan n'abandonna pas là, pire encore il posa un genoux à terre juste devant elle.

" - Depuis deux jours je ne fais que penser à ça... je regrette de l'avoir fait, j'ai agis par pulsion. Quelque chose en toi m'attirait, quelque chose qui me donna l'envie de t'approcher de plus près. Je sais que je ne peux pas t'acheter et je ne le veux pas ! Je veux te mériter, je veux t'obtenir à ta juste valeur et non par des cadeaux ou de l'argent. Je veux apprendre à te connaitre et non simplement t'avoir dans mon lit une nuit. Tout l'argent du monde ne pourrait soigner la peine que j'ai eu à te voir partir. Je ne te connais pas encore très bien, mais c'est ce que je souhaite, je veux te connaitre. J'ai envie que tu travailles avec moi. J'ai envie que tu me pardonnes."

Elle déglutit difficilement. Elle n'avait fait que penser à lui dans ces moments de pause, elle l'avait aperçut au coin de la rue, prenant tous les hommes bruns de sa carrure pour lui. Mais elle ne l'avouerait jamais, parce que son souvenir était relié à quelque chose de néfaste. Il ne voulait pas l'acheter hein ? Alors elle pouvait lui conseiller des amies dans le besoin qui pourraient travailler pour lui, car pour le moment cela lui était inconcevable. Il voulait "l'obtenir" ? Donc il la voulait bien, comme un cadeau, comme une propriété, il la voulait comme si elle aurait dû lui appartenir. Ashleen était outré, est-ce que cela fonctionnait avec les femmes ? Réellement ? Si c'était le cas elle ne préférait pas en faire partie. Mais Ashleen avait beau être énervée elle avait pleins de défauts, dont celui de pardonner trop facilement, de donner une seconde chance aux gens, et le fait qu'il ait fait tout ce chemin pour elle, et qu'il se soit mis à genoux devant elle la touchait quelque peu. Ethan semblait vraiment pris dans un cas de conscience. Elle soupira :

" - Relève toi tu vas te faire taper par tous les gars de ce quartier, ils aiment pas les hommes fleur bleue."

Lui répondit elle avec un petit sourire. Elle pouffa un peu. Elle imaginait très bien les racailles se pointer et lui casser les genoux pour s'agenouiller ainsi dans ses beaux habits et avec des fleurs qui coûtaient probablement plus cher que les vêtements qu'elle portait.

" - Les autres sont couchés. Si tu veux on peut se balader un peu, prendre un sandwich pour en discuter, je veux rajouter des clauses à notre contrat."

Elle attendit qu'il acquiesce pour se retourner, ouvrir la porte, attraper sa veste qui était accrochée sur le mur de l'entrée à un clou, et la passa avant de descendre sur le perron. Où il l'attendait. Ils marchèrent tous les deux à travers la rue mal éclairée où elle vivait. Pour le moment Ashleen ne parlait pas. Elle avait mis ses mains dans ses poches et avança jusqu'au boulevard où ils s'étaient quittés la dernière fois. Elle passa devant la pseudo-maison qu'elle lui avait indiqué et l'emmena vers le café où elle travaillait la journée, et qui faisait office de snack également. En fait c'était plutôt une petite brasserie le soir. Elle poussa la porte, salua le patron qui lui dit avec un grand sourire Salut Ashleen, qui est ce que tu nous ramènes là ? Elle lui fit comprendre qu'ils en parleraient plus tard et commanda deux sandwichs à la serveuse de nuit, puis alla s'assoir sur une banquette juste en face d'Ethan, près de la fenêtre.

" - Comprends bien que si je fais ça c'est parce que j'ai réellement besoin d'argent Ethan, et pour rien d'autre."

Si elle n'avait pas eu besoin de tout l'argent qu'il lui promettait, ou bien si elle avait pu trouver un job qui payait tout autant elle l'aurait fait. Mais cette occasion était en or, et elle ne voulait personne à sa place. Même s'il fallait suporter le souvenir de leur échange bref dans l'ascenseur qui s'était soldé par un énervement plutôt violent de la jeune femme, qui pourtant était réputée plutôt douce.

©️ Ice

_____________________________

"i think my heart is better"
Party girls don't get hurt, can’t feel anything, when will I learn.  I push it down, push it down. I'm the one "for a good time call". Phone’s blowin' up, they're ringin' my doorbell. I feel the love. Throw em back, till I lose count. ♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

anim (mortel)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 124
Date d'inscription : 01/11/2016

Feuille de Personnage
Arme(s): Pistolet silencieux, des lames cachées, un chakram qui revient dans ma main quand je siffle, des dagues de lancer
Familier(s):
Objet(s): Du poison et son antidote

MessageSujet: Re: Une très bonne chute [PV Ashleen Roosevelt] Lun 9 Oct - 13:05

Relève toi tu vas te faire taper par tous les gars de ce quartier, ils aiment pas les hommes fleur bleue. Les autres sont couchés. Si tu veux on peut se balader un peu, prendre un sandwich pour en discuter, je veux rajouter des clauses à notre contrat. 

Je pensai alors: "qu'ils viennent... ce n'est pas pour rien que je n'ai pas de garde du corps !"
Elle prit donc son manteau et nous partîmes dans une petite brasserie à quelques pas de chez elle. On prit tout deux un sandwich et on s'assit à une table près d'une fenêtre.

Comprends bien que si je fais ça c'est parce que j'ai réellement besoin d'argent Ethan, et pour rien d'autre

Je soupirai et regardai la table en hochant doucement la tête. Je comprenais, et c'était normal. Je finis par relever la tête vers elle et lui dit:

Merci... Et crois moi, je regrette vraiment. Je ne voulais pas te donner l'impression que tout ceci était un coup monté ou je ne sais quoi... Je cherchais vraiment à te donner un vrai travail.

On nous apporta alors nos commandes et nous mangeâmes.

Quoi qu'il en soit sache que je te suis reconnaissant d'au moins bien vouloir reprendre ce travail... Et... je t'assure que cela ne se reproduira plus.

Je finis doucement mon sandwich en l'écoutant (si elle parle) et fini par déposer de l'argent sur la table en me levant.

Viens, je t'emmène voir le resto comme on devait le faire. Il est tard mais je suis le proprio alors j'ai les clefs.

Je lui souris en sortant les clefs de ma veste. Et avant qu'elle ne paye comme au bar je levai la main vers elle en secouant la tête.

Nan là par contre j'insiste, je peux bien nous payer deux sandwichs.

Je lui ouvris la porte de la brasserie et nous sortîmes en direction de ma voiture que j'avais garé devant chez elle. Sur le petit trajet que nous avions à faire je commençai à parler:

Ashleen, je sais que je n'ai pas donné une image de moi très valorisante, mais crois moi: ce qu'on dit de moi dans les magazines, ce qu'on voit de moi sur les affiches, ce qui se dis de moi dehors, rien n'est vrai, ou du moins pas tout.

Je ne comptais bien sûr pas lui dire qu'en réalité j'avais passé une partie de mon temps à m’entraîner et à traquer des monstres et des sangs-mêlés. Mais alors que je finissais de parler, on vit quelques personne sur le coté qui commençaient à s'approcher de nous. Ashleen baissa la tête et commença à avancer plus vite, mais on se fit vite "encercler".

Eh eh eh attendez un peu on est pas pressé... Pas vrai poulette ? On dirai que tu t'es trouvé un beau riche à dépouiller, c'est bien.

Je souris, ils étaient sept, c'était déjà pas mal mais faisable. Mais le risque était présent tout de même, j'hésitai alors à faire appel à mon chakram en sifflant... hum dure décision ! Si je l'appelai, Ashleen se poserait milliard de question... Il fallait que je fasse appel à mon arme une fois qu'Ashleen aurait le dos tourner.

Allez mec file nous ta belle veste, pis ta voiture là bas tu vas nous donner les clefs. Ca serait con de devoir péter une vitre hein ? Pis pour la petite on va aussi sagement s'en occu...

Je lui mis un coup de poing vif en plein visage, ce qui le fit reculer de quelques pas.

Eh mais t'es malade ! Oh toi t'aurai jamais du faire ça ! Vous allez crevez comme des chiens !

Il était énervé... ça se voyait ! Ils sortirent donc tous des canifs.

Désolé c'était instinctif, tu parlais de t'en prendre à elle, je n'ai pas réfléchis, il faut dire que j'agis souvent sur le coup des pulsions...

Je tournai alors mon regard vers Ashleen en lui souriant. Puis j'envoyai ma veste sur le premier mec et lui fonçai dessus, je lui tordis le poignet et le mis à terre après avoir pris son canif. Arme que j'envoyai sur un qui s'approchait d'Ashleen, oh... entre les jambes... ! Le pauvre... pas le temps de le pleurer je passai aux deux qui venaient sur moi en esquivant tant bien que mal leurs coups de couteaux. Je finis par attraper le bras de l'un d'eux, m'en servis comme bouclier humain et lui frappa la gorge; identique au premier je pris son canif pour l'envoyer dans la jambe d'un mec de plus, quatre étaient donc à terre en train de geindre. Il en restait trois encore debout, dont celui que j'avais frappé au visage. Ils hésitaient un peu plus mais dans un cris commun ils me foncèrent dessus. Je fis donc marche arrière et pris le bras d'Ashleen

Cours !

Nous courions tandis que je commençai à siffler, un sifflement long et aiguë. Nous tombâmes à l'intersection d'une rue, parfait ! Je fis passer Ashleen et lui dis de ne pas s'arrêter, je me retournai alors pour faire face aux mec quand un cercle coupant leur passa à coté en vint dans ma main. Mon Chakram leur avait entaillé le bras, ils commençaient à crier de plus belle mais ils s'arrêtèrent.

Mais t'es qui toi !?

Je souris en fronçant les sourcils, je fis danser mon chrakram entre mes mains et lui dit:

Je suis celui qui vous aura tenu tête ce soir, maintenant dégagez, si vous n'êtes pas mort c'est uniquement parce que j'ai encore un semblant d'humanité.

La prochaine fois que tu viens dans ce quartier, on te fera la peau crois moi ! On sera plus nombreux la prochaine fois, fais gaffe à ta geule !


Et sur ces belles paroles ils repartirent dans l'autre sens. Je mis mon chakram dans une poubelle, je ne voulais pas qu'Ashleen le voit. Il me suffirait de siffler une fois chez moi et il volerait jusqu'à moi. J'allai justement la rejoindre, je la voyais au bout de l'autre rue de l'intersection ou je lui avais dis de continuer seule. Une fois vers elle je lui dis:

Bon bah ces enfoirés auront réussi à me voler ma veste !

Et je ris, je l'avais envoyé sur le premier mec pour le déstabiliser mais j'avais oublié de la reprendre, ce n'était pas un soucis, mais je m'en servis pour faire un peu d'humour, histoire de détendre un peu l'atmosphère relativement lourde...

Est-ce que ça va toi ? Nan parce que moi je m'en sortirai avec une bonne cicatrice !

Je lui montrai mon bras, l'un d'eux avait réussit à me couper peu profondément l'avant bras. J'espérais que cet incident ne la dissuade pas d'aller tout de même visiter le restaurant, car pour ma part j'avais pris cela plus comme un exercice que comme une agression. Allez essayer de battre un monstre quand vous n'êtes que simple mortel, là vous allez savoir ce qu'est de se faire agresser !

_____________________________



Revenir en haut Aller en bas


avatar

ZEPHYR

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 37
Date d'inscription : 02/10/2017

Feuille de Personnage
Arme(s):
Familier(s):
Objet(s):

MessageSujet: Re: Une très bonne chute [PV Ashleen Roosevelt] Lun 9 Oct - 15:46

What a fall !


Ashleen regardait dehors. Elle n'était pas très à l'aise, n'osait pas croiser son regard parce qu'elle était toujours intimidée par lui. Il était tout son contraire, il avait réussi dans sa vie, il était riche, il avait un charisme fou et savait s'en servir et il n'avait pas de problèmes quelconques dans sa vie.

" - Merci... Et crois moi, je regrette vraiment. Je ne voulais pas te donner l'impression que tout ceci était un coup monté ou je ne sais quoi... Je cherchais vraiment à te donner un vrai travail"

Elle hocha la tête et remercia la serveuse d'un sourire puis commença son sandwich. Elle avait terriblement faim, et toute cette histoire l'avait un peu chamboulée. Ethan semblait pourtant avoir compris l'image qu'il lui avait renvoyé et s'en excusa une nouvelle fois. En fin de compte il était quelqu'un qui s'excusait souvent, enfin c'était ce qu'Ashleen ressentait.

" - Quoi qu'il en soit sache que je te suis reconnaissant d'au moins bien vouloir reprendre ce travail... Et... je t'assure que cela ne se reproduira plus."

Elle eut un petit sourire et croisa son regard. Non cela n'allait pas se reproduire tout simplement parce qu'elle allait l'en empêcher. Si les hommes cèdent si facilement à leurs pulsions, s'ils ne luttent pas et leur répondent même, c'est parce que c'est le travail des femmes que de mettre les limites et les repousser. C'était comme ça qu'Ashleen voyait le monde, comme ça que les choses tournaient chez elle. Elle avait connu un homme respectable, son père. C'était tout. Enfin, pas son réel père, pas son père biologique, parce que sa mère était une mauvaise femme et qu'elle n'avait pas tenu sa part du contrat qui était celle de repousser les hommes qui n'étaient pas le sien. Mais non, elle avait failli à sa tâche d'épouse, comme elle avait failli à sa tâche de femme. En réalité elle avait totalement raté sa vie. Mais Henry était quelqu'un d'intègre, et il faisait toujours les choses de manière réfléchie, Ashleen avait au moins hérité cela de lui.

" - Je veux rajouter ça dans la clause du contrat. Si je travaille pour toi je ne veux pas avoir cette image de toi et j'imagine que tu ne trahiras pas un contrat."

Lui dit elle alors en terminant son sandwich. Ce qu'elle demandait était tout simple. C'était une sorte de preuve, une garantie qu'il n'allait jamais rien retenter envers elle. Que le contrat stipule que l'employeur ne devait avoir aucun contact physique avec son employée au-delà des règles de politesse habituelles n'avait rien de si choquant, beaucoup de contrats pouvaient le contenir. Et puis personne à part lui et elle ne le lirait, sauf s'il y avait un problème au travail mais elle ne pensait pas que cela arriverait. Ils finirent tranquillement et se levèrent pour payer. Il déposa un biller sur la table en lui disant à peu près ceci :

" - Viens, je t'emmène voir le resto comme on devait le faire. Il est tard mais je suis le proprio alors j'ai les clefs. Nan là par contre j'insiste, je peux bien nous payer deux sandwichs."

Elle avait pensé rentrer chez elle pour se coucher, mais visiter les locaux, de plus de nuit, donnait un petit côté excitant à cette visite, qui allait pour une fois changer sa vie banale et plate. Ils sortirent alors et elle le laissa payer, pour la simple et bonne raison qu'elle n'avait pas son portefeuille sur elle, ayant attrapé sa veste au passage mais ayant laissé son sac à main dans la cuisine. Il lui tint la porte pour sortir et elle répondit par un petit sourire sincère mais timide.

" - Ashleen, je sais que je n'ai pas donné une image de moi très valorisante, mais crois moi: ce qu'on dit de moi dans les magazines, ce qu'on voit de moi sur les affiches, ce qui se dis de moi dehors, rien n'est vrai, ou du moins pas tout."

Ils marchaient dans la rue tous les deux en direction de la maison d'Ashleen. Ethan essayait à nouveau de se justifier, mais plus encore il avait l'air de lui parler de lui, de lui confier qu'il n'était pas l'homme qu'il paraissait être sur les écrans. Ashleen sourit en le regardant. Elle ne savait pas trop ce qu'on disait de lui parce qu'elle ne regardait pas la télévision, mais son entreprise fonctionnait plutôt bien alors s'il la gérait d'une quelconque manière cela faisait de lui quelqu'un d'intelligent. Pour le reste, cette image de lui devait bien être celle du tombeur qu'elle avait imaginé quelques jours plus tôt lors de la soirée organisée par sa mère.

" - Je me ferai ma propre image de toi Ethan."

Lui répondit-elle alors, et c'était ce qu'elle faisait, à vrai dire elle avait déjà commencé à changer d'avis à propos de son employeur. Elle jeta un coup d'oeil  à sa droite lorsqu'ils passèrent non loin d'un groupe de jeunes qui trainaient souvent là le soir. Ashleen baissa la tête lorsqu'ils les interpellèrent et accéléra le pas. Plus vite ils seraient derrière sa porte, mieux ce serait. Il fallait dire qu'Ethan ne passait pas inaperçu dans un quartier pareil avec sa belle chemise et sa veste hors de prix. Heureusement il avait suivi son conseil de ne pas prendre sa montre, il s'en était souvenu, mais il avait encore une belle voiture et beaucoup d'argent sur lui. Elle se fit traiter de "poulette", encore ça allait mais la suite de la phrase lui plaisait bien moins. Ce n'était pas vraiment un riche qu'elle allait dépouiller, et elle n'était pas vraiment ce qu'ils sous-entendaient qu'elle était. Et son pantalon noir ainsi que son pull jaune moutarde aux manches longues ne laissait en rien témoigner d'une quelconque volonté de vendre son corps contre de l'argent. Bientôt ils furent encerclés par une bande de  six, sept gars ? Leur leader continua son intimidation Allez mec file nous ta belle veste, pis ta voiture là bas tu vas nous donner les clefs. Ca serait con de devoir péter une vitre hein ? Pis pour la petite on va aussi sagement s'en occu... Ashleen n'entendit pas la fin de la phrase car l'homme venait de se prendre le poing d'Ethan dans le visage. Mais qu'avait il fait il était fou ! Il allait se faire tabasser à mort, et elle probablement violer comme l'homme l'avait prévu à la base, avant de connaître le même sort. Elle déglutit difficilement. Celui qui venait de se prendre un coup porta sa main à son visage puis grogna qu'ils étaient finis. Il avait pas tort. A ce moment là, Ashleen avait vraiment peur. Elle avait fait énormément de plans pour sa vie, et mourir ici ne faisait vraiment pas partie de l'un d'entre eux. Mais le fait que sept hommes baraqués armés de canifs les encerclaient ne semblait pas déranger Ethan qui alla jusqu'à pousser encore plus la provocation.

" - Désolé c'était instinctif, tu parlais de t'en prendre à elle, je n'ai pas réfléchis, il faut dire que j'agis souvent sur le coup des pulsions..."

Il la regarda avec un sourire. Elle n'était pas du tout rassuré et aurait voulu lui faire comprendre que d'être riche et puissant ne le sauverait pas ici. Ce n'était pas vraiment le moment de jouer au héros, il n'avait pas besoin de lui prouver quoi que ce soit pour obtenir quelque chose. Il jeta sa veste au visage d'un premier gars, puis s'ensuivirent des mouvements de combat qu'Ashleen ne comprit pas très bien, mais manifestement Ethan avait eu raison d'être sûr de lui, et bientôt quatre hommes se retrouvèrent au sol. Alors qu'il avait le dos tourné un homme qu'il avait mis une première fois à terre s'approcha d'elle. Ashleen ne savait pas se battre, elle savait juste s'enfuir, et contrôler l'air. Peut-être que pour une fois être la fille d'un dieu appartenant à un monde complètement fou pourrait lui servir. Elle le regarda droit dans les yeux et supprima l'air autour de son visage, l'aspirant vers elle. L'homme se mit à suffoquer et tomba au sol. Elle attendit qu'il s'évanouisse avant de relâcher sa bulle de privation d'air. Avec un peu de chance Ethan ne se rendrait compte de rien. Ce dernier attrapa son bras et lui demanda de courir, super ils quittaient les lieux il ne pourrait pas voir ce qu'elle venait de faire. Ashleen courut à travers les rues du quartier, essayant de suivre Ethan qui était plus rapide qu'elle. Au détour d'une rue il lui dit de continuer à courir. Elle se cacha dans une ruelle sombre mais il n'était plus là. Elle pesta et attendit patiemment, il n'allait pas se faire tuer, il n'allait pas se faire tuer... Lorsqu'il revint quelques minutes plus tard, une dizaine peut-être, elle sentit un poids s'envoler de sa poitrine.

" - Bon bah ces enfoirés auront réussi à me voler ma veste !"

Il éclata de rire. Ce n'était pas drôle du tout. Ils auraient pu se faire tuer, lui comme elle, et ce n'était pas quelque chose dont ils devaient rire. Mais maintenant que c'était passé, il semblait avoir pris ça comme un entraînement d'elle ne savait trop quelle chose.

" - Est-ce que ça va toi ? Nan parce que moi je m'en sortirai avec une bonne cicatrice !"

Lui dit il alors. Ashleen regarda sa chemise déchirée et du sang qui la tâchait. Elle eu un regard horrifié et se jeta sur lui pour regarder. Elle posa ses mains sur son bras, complètement paniquée :

" - C'est profond Ethan, mon dieu ne refais jamais une chose pareille j'ai eu si peur. Il faut arrêter ce saignement... Euh il faut aller à l'hôpital ! Non non pas l'hôpital ce serait trop long. Rentre chez toi. Merde comment tu vas conduire en perdant autant de sang ? C'est dangereux ! Bon je... euh... suis moi !"

A vrai dire elle était presque persuadée qu'elle allait y laisser sa peau, et le soulagement d'être encore en vie était contrebalancé avec le fait que lui s'était tout de même pris un coup de canif. En plus avec les endroits insalubres dans lesquels la lame avait dû traîner elle devait transporter pleins de maladies genre le tétanos. Il tenta de protester en lui disant que ce n'était rien mais elle n'écouta pas. Elle sortit prestemment de la rue vérifiant qu'il le suivait et l'emmena chez lui. La demi-déesse ouvrit la porte en silence et lui fit signe de ne pas faire de bruit. Ils traversèrent le salon où était allongée sa mère. Evidemment, où ailleurs... elle ne quittait plus ce canapé. Deux bouteilles étaient au pied du canapé et Ashleen espéra qu'Ethan ne regarderait pas la pièce sous toutes ses coutures parce qu'il y en avait de partout, trop de meubles pour cette petite pièce. Ils se dirigèrent vers la cuisine qui était allumée. Et merde, il y avait quelqu'un. Ashleen poussa la porte. C'était Jenna qui dinait après être rentrée de l'université. Elle ouvrit les yeux ronds en voyant sa soeur entrer avec un homme et émit un petit rire "Bah alors Ashleen on se dévergonde ? C'est ton chéri ? Il est sexy." Ashleen lui lança un regard noir et lui donna une tape sur la tête :

" - C'est mon boss Jenna. Maintenant bouge tu vois pas qu'il a pris un coup ? Va me chercher la trousse"

Elle ne fit pas les présentations, ni lui ni elle n'avaient besoin de se connaître. Sa petite soeur de 18 ans attrapa la trousse à pharmacie dans un placard, entre les céréales et les boites de conserve. Elle la tendit à Ashleen et attrapa son bol de pâte pour le finir assise à côté de l'évier sur le plan de travail. "T'as eu ou ton job ? Je signe tout de suite pour un boss pareil." Ashleen laissa Ethan s'assoir.

" - Euhm ce serait bien que tu... fin... voilà quoi"

Lui dit elle sans prêter attention à sa soeur, totalement gênée et rouge pivoine en lui montrant sa chemise. Jenna riait toujours derrière elle Et bien Ashleen je ne te savais pas si directe. Vas-y beau gosse déshabille-toi. La demi-déesse se retourna vers sa soeur et lui demanda de fermer sa gueule ou alors elle irait dîner dehors sur le perron. La jeune fille se tut alors mais ne pu s'empêcher de continuer à pouffer. Pendant ce temps il s'était exécuté. Ashleen sortit le matériel de la trousse d'infirmerie pour désinfecter la plaie et poser des compresses et un bandage autour afin d'arrêter le saignement. Elle n'osa pas regarder Ethan dans les yeux. Elle qui ne voulait plus de contact avec lui c'était pour le moins raté.

" - Voilà. Tu veux toujours aller visiter le restaurant ? Je comprendrai si tu préfères te reposer."

Finit par dire Ashleen d'une voix douce, une fois avoir achevé son bandage. Elle s'osa à croiser son regard. Elle n'aurait jamais voulu qu'il rentre chez elle, parce que c'était un endroit minable, bien trop petit, où s'empilait la vie familiale de neuf personnes dirigée par la grande soeur.
©️ Ice

_____________________________

"i think my heart is better"
Party girls don't get hurt, can’t feel anything, when will I learn.  I push it down, push it down. I'm the one "for a good time call". Phone’s blowin' up, they're ringin' my doorbell. I feel the love. Throw em back, till I lose count. ♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

anim (mortel)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 124
Date d'inscription : 01/11/2016

Feuille de Personnage
Arme(s): Pistolet silencieux, des lames cachées, un chakram qui revient dans ma main quand je siffle, des dagues de lancer
Familier(s):
Objet(s): Du poison et son antidote

MessageSujet: Re: Une très bonne chute [PV Ashleen Roosevelt] Lun 9 Oct - 16:46

C'est profond Ethan, mon dieu ne refais jamais une chose pareille j'ai eu si peur. Il faut arrêter ce saignement... Euh il faut aller à l'hôpital ! Non non pas l'hôpital ce serait trop long. Rentre chez toi. Merde comment tu vas conduire en perdant autant de sang ? C'est dangereux ! Bon je... euh... suis moi !

Je tentai de lui dire que ça allait mais elle n'en fit qu'à sa tête et je du la suivre. Après tout je n'allais pas refuser de passer du temps avec elle. Et puis la façon dont elle avait de soucier de moi me plaisait beaucoup. Mais après il est vrai que toute personne un minimum altruiste aurait peut être fait pareil...
On arriva chez elle où elle me demanda de ne pas faire de bruit. En passant devant ce qui semblait être le salon, je vis une femme plus âgée endormie, certainement sa mère, avec deux bouteilles au pied du canapé où elle dormait. Je la suivis jusqu'à la cuisine où l'on tomba sur une jeune fille.

"Bah alors Ashleen on se dévergonde ? C'est ton chéri ? Il est sexy."

Je réprimai un rire, c'était à la fois drôle et flateur, je ne relevai pas, Ashleen semblait déjà gênée alors je ne voulais pas accentuer la chose.

C'est mon boss Jenna. Maintenant bouge tu vois pas qu'il a pris un coup ? Va me chercher la trousse

Sa sœur, du moins c'est ce que je devinai étant donné que je savais qu'elle avait plusieurs frères et sœurs, se leva et donna à Ashleen la trousse de soin avant de s'asseoir à coté de l'évier. Quant à moi je m'assis donc où était Jenna quelques temps plus tôt.

Euhm ce serait bien que tu... fin... voilà quoi

Je n'eu pas le temps de réagir que sa soeur disait déjà:

"Et bien Ashleen je ne te savais pas si directe. Vas-y beau gosse déshabille-toi"

Ashleen se retourna alors en lui faisant comprendre qu'il valait mieux pour elle qu'elle la ferme. J'enlevai donc ma chemise en souriant, amusé par la situation, et Ashleen me soigna. Elle ne me regarda pas une fois dans les yeux, mais je ne dis rien.


Voilà. Tu veux toujours aller visiter le restaurant ? Je comprendrai si tu préfères te reposer

Elle me regarda alors enfin dans les yeux. Je lui souris avant de lui répondre:

Pour commencer merci, de m'avoir soigné. Et ensuite eh bien sache que je ne compte pas laisser une bande de petit merdeux sachant à peine se battre me gâcher ma soirée avec toi. Nous irons visiter ce resto ce soir !

Et je souris de plus belle, puis je me levai et pris ma chemise en regardant Jenna.

Ça ne te dérange pas si je la remet ?

Je ris et me r'habillai donc avant de regarder Ashleen à nouveau dans les yeux.

On peut y aller je pense.

Je commençai donc à sortir de la cuisine.

 Salut Jenna, à la prochaine.

Je lui fis un signe de la main et partis jusqu'à la porte d'entrée que je franchis pour aller à ma voiture. Une fois qu'Ashleen fut monté dedans je démarrai et nous fûmes partit pour le restaurant. Il était à une vingtaine de minute en voiture, c'était raisonnable. Durant le trajet j'allumai la radio pour avoir un peu de musique en fond, les blanc me gênaient quand personne ne parlait.

Elle a l'air sympa ta sœur, Jenna. Elle a quel âge si ce n'est pas indiscret ? 

J'essayais de m’intéresser à elle, de lui montrer que mes intentions de l'ascenseur étaient tout autre et que j'avais vraiment envie d'en savoir plus sur elle. On parla donc un peu le temps d'arriver et une fois fait nous descendîmes.

 Nous y voilà ! Allez viens je vais te faire visiter un peu. 

J'ouvris la porte avec mes clefs et allumai le générateur, toute les lumières s'allumèrent. Cet endroit avec quelque chose de magique lorsqu'il n'y avait personne et que toutes les lumières étaient en marche. Je commençai à lui faire visiter, on passa une grosse demi heure à voir tout, puis je la fis monter à l'étage et lui dis.

Attention je vais devoir faire une entorse aux nouvelles règles du contrat, ne t'en fais pas ça sera la seule.

Et je lui mis les mains sur les yeux en lui chuchotant.

 Ai confiance, ne t'inquiète pas.

Et j'ouvris une porte de l'étage, je la fis avancer un peu et une fois à l’intérieur j'enlevai mes mains.

Bienvenue dans votre bureau mademoiselle la mangeuse.

Je la laissai regarder un peu ce que j'avais faire du bureau. Il avait une vitre teinte qui donnait sur tout le restaurant, un grand aquarium avec de beaux poissons et quelques plantes. C'était une relative grande pièce et il y avait pas mal d'espace de rangement ainsi qu'un ordinateur.

Dès le soir où je t'ai renversé et où on a parlé du contrat j'ai demandé à ce qu'on finisse au plus vite le bureau. Mais bien entendu tu pourra y rajouter des touches personnelles selon ce que tu aime ou non. *je patientai quelques secondes en lui souriant, espérant qu'elle aime* oh bien sûr tu n'y sera pas tout le temps ! Si tu aime entre en salle tu pourra bien évidement t'y promener librement. Mais pour ton poste il te faut bien évidement un bureau tout de même. Tout ce qui est ici est à toi tant que tu travail pour moi. Oh et j'allais oublier !

J'ouvris l'armoire du bureau et en sortit un tenue.

Voilà ce que tu pourra porter pour travailler, enfin si l'envie t'en prend. Elle a était faite par un grand couturier français, j'avais fais mes études là bas avec son fils alors bon... j'ai eu une petite réduction disons.
Spoiler:
 

Je lui souris ensuite en lui tendant la tenue. J'espérais qu'elle lui plaisait ainsi que les locaux. Durant la visite elle semblait déjà avoir eu des idées car elle réfléchissait en voyant l'agencement du restaurant.

_____________________________



Revenir en haut Aller en bas


avatar

ZEPHYR

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 37
Date d'inscription : 02/10/2017

Feuille de Personnage
Arme(s):
Familier(s):
Objet(s):

MessageSujet: Re: Une très bonne chute [PV Ashleen Roosevelt] Lun 9 Oct - 19:44

What a fall !


Ashleen le laissa se lever une fois qu'elle eut terminé, et elle ne put, malgré toute sa bonne volonté, se retenir de regarder son corps parfait. Manifestement il n'était pas qu'intelligent... La jeune femme se surprit à avoir de telles pensées et fut aussi confuse que si elle l'avait dit à voix haute. Il la remercia de l'avoir soigné. Bon ce n'était pas grand chose mais c'était déjà ça n'est-ce-pas ? Elle pouvait au moins faire ça pour quelqu'un qui avait pris un coup de couteau pour elle, ou en tout cas parce qu'elle s'était fait insultée dans la rue. Il se tourna vers Jenna, dont Ashleen avait complètement oublié la présence et lui demanda l'autorisation de remettre sa chemise. Ce fut au tour d'Ashleen de pouffer. Sa soeur fit un petit haussement de sourcil en le regardant de haut en bas en lui répondant avec un petit air de défi :" Ca ne m'empêchera pas de vouloir te la retirer". Ashleen était morte de honte. Depuis quand sa soeur draguait son boss ? Elle se leva et suivit Ethan qui était prêt à partir. Il fit un petit signe de la main à Jenna en lui souhaitant la bonne soirée et celle-ci répondit depuis la cuisine, alors qu'ils étaient repassés dans le salon " Quant tu te seras lassé de ma soeur en te rendant compte qu'elle est beaucoup trop sage, tu viendras me voir !". La demi-déesse leva les yeux au ciel. Elle et sa soeur étaient très différente, Jenna n'avait jamais ressenti le sens des responsabilités, c'était Ashleen qui se pliait en quatre pour elle, pour tout le monde, pour qu'ils aient un semblant de vie normale depuis la mort de leur père. Ils quittèrent la petite maison des Roosevelt. La demoiselle ferma la porte à clef derrière elle, et elle fut heureuse de ne plus avoir à supporter les remarques désobligeantes de sa soeur, qui la faisait passer pour tout sauf pour la fille qu'elle était. Jenna s'envoyait en l'air avec tout le monde et n'importe qui, n'importe où, n'importe quand, Ashleen avait bien essayé de l'en empêcher mais elle ne pouvait pas toujours être derrière elle, alors elle avait abandonné cette partie-là de son éducation. Tant qu'elle ne fumait ni ne se droguait ni ne buvait... choses qu'elle ne faisait pas au vue de l'état de leur mère. Elle avait bien compris toute seule les dangers de ces produits en trop grande quantité et l'addiction que cela pouvait provoquer.

" - Elle a l'air sympa ta sœur, Jenna. Elle a quel âge si ce n'est pas indiscret ?"

Ashleen le regarda de travers. Envisageait-il vraiment de se taper sa petite soeur ? Elle espérait bien que non. Ils rejoignirent la voiture alors qu'elle lui répondait :

" - Elle va avoir 19 ans la semaine prochaine. C'est la deuxième de la fratrie et elle a un jumeau Aiden."

Elle ne savait pas pourquoi elle avait précisé tout ça, peut-être qu'elle pensait que ça pouvait l'intéresser. Malgré ses déviances, Ashleen aimait Jenna, car elle réussissait à faire quelque chose de son cerveau, et la demi-déesse se maudissait parfois d'être née la première. Sa vie aurait été tellement plus simple à la place de Jenna... Tellement plus simple... Elle chassa ses idées noires de son esprit en montant dans la voiture d'Ethan. Elle lui aurait bien proposé de conduire pour ne pas que sa plaie se rouvre mais elle n'avait pas le permis, et pourtant elle l'avait passé deux fois. Que voulez-vous il y a des choses toutes simples que les génies ne pourront jamais réussir... Après vingt minutes de voiture ils arrivèrent devant le restaurant. Ashleen regarda à travers la fenêtre avant de sortir de la voiture, l'espace avait l'air immense, ce serait génial de bosser là elle le sentait déjà. Ils sortirent de la voiture et visitèrent les différentes pièces du bâtiment. Vous auriez du voir Ashleen dans l'espace réservé aux cuisines, elle était subjuguée... quant à la salle à manger, elle l'avait arpenté en étudiant tous les recoins d'un coup d'oeil, murmurant des petits "oui oui ça sera très bien comme ça", préparant déjà mentalement toutes les potentialités qu'elle pourrait mettre à l'oeuvre dans un tel endroit, pour le rendre parfait et enviable parmi tous. Il la fit ensuite monter à l'étage.

" - Attention je vais devoir faire une entorse aux nouvelles règles du contrat, ne t'en fais pas ça sera la seule."

Ashleen eu un mouvement de recul mais il se contenta de se placer derrière elle et de poser ses mains sur ses yeux en lui demandant d'avoir confiance. Elle ferma les paupières sans bouger, avant de se rendre compte qu'elle avait retenu sa respiration au moment du contact. Il fallait vraiment qu'elle arrête de faire ça, un jour elle oublierait de se remettre à respirer. Il la fit avancer un peu, elle se laissa guider, avançant comme il le lui disait. Au début elle n'était pas rassurée, ne sachant pas vraiment où mettre les pieds, mais il n'y avait ni marche ni obstacles imaginaires. Elle s'arrêta pour qu'il ouvre ce qui devait être une porte, et une fois qu'elle fut à l'intérieur il l'autorisa à regarder à nouveau en disant, fier de lui :

" - Bienvenue dans votre bureau mademoiselle la mangeuse."

Ashleen eut un petit rire lorsqu'il l'appela ainsi, c'est vrai qu'ils ne s'étaient rencontrés que dans des environnements liés à la nourriture entre le cocktail, la brasserie, sa cuisine, le restaurant... Mais lorsqu'elle ouvrit les yeux elle fut subjuguée. La pièce était splendide. C'était plus grand que son salon et sa cuisine réuni, il y avait un immense bureau et derrière celui là, un grand fauteuil en cuir. Sur le côté un aquarium emplit de poissons qu'elle n'avait jamais vu et dont elle ignorait tout, mais sur lesquels elle serait très heureuse de s'informer et de se documenter. Ashleen était sans voix. Ce qui lui arrivait était merveilleux. Elle en vint à remercier le ciel d'avoir mis Ethan en travers de sa route.

" - Dès le soir où je t'ai renversé et où on a parlé du contrat j'ai demandé à ce qu'on finisse au plus vite le bureau. Mais bien entendu tu pourra y rajouter des touches personnelles selon ce que tu aimes ou non.  Oh bien sûr tu n'y sera pas tout le temps ! Si tu aime entre en salle tu pourra bien évidement t'y promener librement. Mais pour ton poste il te faut bien évidement un bureau tout de même. Tout ce qui est ici est à toi tant que tu travail pour moi. Oh et j'allais oublier !"

Ashleen souriait, elle était aux anges, donnant de la tête de tous les côtés. Elle se retourna pour suivre le garçon du regard alors qu'il se déplaçait vers une armoire. Il l'ouvrit et en sortit une magnifique robe : robe noire, courte, sans manche, un peu échancrée devant mais juste ce qu'il faut pour ne pas être vulgaire, et elle resserrait à la taille pour partir sur les côtés. Ashleen ouvrit les yeux tout rond, c'était quoi encore que ce cadeau magnifique !

" - Voilà ce que tu pourra porter pour travailler, enfin si l'envie t'en prend. Elle a était faite par un grand couturier français, j'avais fais mes études là bas avec son fils alors bon... j'ai eu une petite réduction disons."

La jeune femme s'approcha de lui et regarda la robe avec des yeux d'enfant. Intérieurement elle savait qu'elle n'avait aucune paire de chaussure qui pourrait aller avec, mais elle se débrouillerait avec sa première paye pour en acheter qui pourraient aller. Les chaussures à talons noires était toujours élégantes à porter. Elle offrit son plus beau sourire à Ethan :

" - Ethan je ne sais pas quoi dire. C'est tellement parfait. J'ai l'impression de rêver."

Elle ferma un instant les yeux comme pour vérifier qu'elle ne rêvait pas, et les ouvrit à nouveau. Non non elle ne rêvait pas il y avait bien un homme qui lui tenait une robe splendide, dans un bureau immense qui venait de devenir le sien. Elle attrapa la robe et alla la déposer sur le bureau. Pendant ce temps Ethan était allé prendre des boissons dans un mini bar. Il leur servit chacun quelque chose après lui avoir demandé ce qu'elle voulait. Ashleen se laissa aller à un vodka martini et alla s'assoir sur le canapé pour qu'ils fêtent son arrivée dans l'entreprise, en tant que deux seuls membres de la branche de restauration de Grayson Incorporation pour le moment. Ils vint la rejoindre en lui tendant son verre.

Ainsi ils commencèrent à discuter de leur vie. Ashleen raconta à Ethan, à sa demande, comment elle avait sauté deux classes, pour finalement arrêter ses études à seize ans pour travailler parce qu'elle avait une famille nombreuse à nourrir depuis que son père Henry était décédé. Elle lui parla beaucoup de son père, qu'elle aimait plus que tout, et en l'honneur duquel elle tenait son nom "de rue" : "H". Quant à lui il lui raconta qu'il avait vécu pendant longtemps en France, qu'il avait passé son bac à 14 ans, une sorte de diplôme de fin de cycle pour les jeunes Français, et que désormais il avait récupéré une filiale de Grayson Incorporation, en plus de la nouvelle qu'on venait de lui attribuer. Ils discutèrent et burent ainsi un bon moment, et plus elle buvait, plus Ashleen sentait l'alcool embrumer ses pensées, flouter ses idées, et plus elle trouvait Ethan irrésistiblement attirant. Alors qu'elle regardait une énième fois la pièce, son regard se porta à nouveau sur la robe. Elle la dévora du regard puis dit à Ethan :

" - Tu sais quoi ? Je vais l'essayer. Tourne toi."

Elle se leva et marcha jusqu'à la robe. Voyant qu'il n'avait pas bougé elle répéta son injonction avec un petit rire.

" - Tourne toi te dis-je !"

Et lorsqu'il fut dos à elle la jeune femme retira son pull et son pantalon. Elle les déposa près du fauteuil et passa la robe qu'il venait de lui offrir. Comment pouvait-elle travailler dans une robe pareille ? C'était une robe qui la rendait sexy. Elle lui fit signe qu'il pouvait se retourner après avoir remis ses cheveux en place et jeté un coup d'oeil au miroir qui était non loin d'elle.

Elle revint vers lui en le remerciant encore une fois. Elle déposa un baiser sur sa joue :

" - Elle est pile à la bonne taille ! Tu sais quoi ? Nous devrions danser. Une telle robe se porte pour danser."

Et comme pour accompagner ses paroles elle fit un petit tour sur elle-même en riant. Il haussa un sourcil et elle lui fit un regard insistant. Les demoiselles quand elles portaient des robes devaient danser, et il était le devoir d'un gentleman que de les inviter. Ethan se leva et appuya sur un bouton pour mettre une musique calme. Ashleen ferma les yeux, l'alcool la grisait mais elle se fichait éperdument de cela. Il se rapprocha d'elle et elle fit un petit nom avec son doigt :

" - Excusez moi monsieur mais je ne crois pas que danser avec une chemise tâché de sang soit très approprié."

Ajouta-t-elle avant de finir un nouveau verre qu'elle s'était servi pendant qu'il allumait la musique. Ashleen lui lança un regard provocateur, et elle se rendit compte qu'elle n'avait aucune idée d'où elle pouvait bien sortir un tel regard. Ce devait être dans ses gènes.
©️ Ice

_____________________________

"i think my heart is better"
Party girls don't get hurt, can’t feel anything, when will I learn.  I push it down, push it down. I'm the one "for a good time call". Phone’s blowin' up, they're ringin' my doorbell. I feel the love. Throw em back, till I lose count. ♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

anim (mortel)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 124
Date d'inscription : 01/11/2016

Feuille de Personnage
Arme(s): Pistolet silencieux, des lames cachées, un chakram qui revient dans ma main quand je siffle, des dagues de lancer
Familier(s):
Objet(s): Du poison et son antidote

MessageSujet: Re: Une très bonne chute [PV Ashleen Roosevelt] Lun 9 Oct - 20:53

MUSIQUE A METTRE A PARTIR DE LA !:
 

Ethan je ne sais pas quoi dire. C'est tellement parfait. J'ai l'impression de rêver

Ah parfait ! Cela lui plaisait ! Je souris donc à cela et elle prit la robe. Je lui dis de m'attendre là. Je partis donc chercher à boire dans le mini bar au rez de chaussé et remontai avec deux verre. Je lui demandai ce qu'elle voulait et je nous servis deux verres. On s'installa ensuite sur le canapé qui se trouvait dans le bureau. On parla alors de nos parcours respectif, elle parla beaucoup de son père, elle semblait beaucoup le respecter. Plus on parlait, plus on buvait, et plus je sentais de nouveau une attirance énorme pour elle. Mais c'était différent de d'habitude, plus fort peut être je dirai. Tandis que nous parlions elle regarda la robe et me dit:

Tu sais quoi ? Je vais l'essayer. Tourne toi

Elle se leva ensuite, je ne m'étais pas tourné, la défiant presque comme un jeu. Ce à quoi elle me répondit en riant doucement:

Tourne toi te dis-je !

Quand je fus tourné, je bus encore un peu en attendant qu'elle ait finis. Elle revint quelques secondes plus tard et me déposa un baiser sur la joue.

Elle est pile à la bonne taille ! Tu sais quoi ? Nous devrions danser. Une telle robe se porte pour danser.

Ce baiser me fit l'effet d'une décharge électrique, c'était comme si personne ne m'avait jamais embrassé. L'humidité de ses lèvres s'étant posé une fraction de seconde sur ma joue avait suffit à faire démarrer mon cœur comme si c'était ses derniers instant. Je récupérai alors mes esprit, chopai une télécommande et allumai la chaîne Hi-Fi pour que l'on danse. La clause du contrat ? Oh eh puis merde c'était elle qui proposait ! Et j'en avais terriblement envie, alors après tout ! Je m'apprêtai à commencer à danser avec elle quand elle m’interrompis:

Excusez moi monsieur mais je ne crois pas que danser avec une chemise tâché de sang soit très approprié.

Je regardai ma chemise et eu un petit rire.

Mais où veux-tu que je trouve une ch...

Je ne finis pas ma phrase et hésitai un instant avant de rire et de déboutonner ma chemise et de la poser sur le fauteuil.

C'est mieux ainsi pour vous mademoiselle ? Est-ce assez approprié ?

Je lui tendis ma main en me penchai légèrement, une sorte de petite révérence.

Mademoiselle, me feriez-vous l'honneur de cette danse ?

Je riais presque, amusé par la situation mais aussi totalement dans un autre monde. Je n'écoutai que la musique, je ne voyais qu'Ashleen...
Je me rapprochai donc d'elle et on se mit à danser doucement, elle mis sa tête sur mon torse. Mais que faisions-nous ? Elle qui m'avait fuit car je l'avais embrassé, là nous dansions dans un endroit où nous étions seuls et j'étais torse nu. Je ne pensai pourtant pas à ça, seulement à son corps qui se tenait contre moi, seulement au poids de sa tête appuyé sur mon torse. Cette fille qui je connaissais depuis relativement peu mais que j'avais l'impression de connaitre depuis toujours. Cette fille qui n'était pas seulement un visage mais avait aussi de l'esprit. Cette fille qui venait d'un milieu opposé au miens mais qui ne méritait pas cela. Cette fille qui semblait avoir été façonné pour moi. Cette fille avec qui je dansais... Nous écoutions la musique et la laissions guider nos pas. Le contact de sa tête contre moi me fit presque frisonner pendant un temps. Ce n'était pas une serveuse que je voulais me taper dans la cuisine discrètement ni une de ces mannequins en passage à New York à qui je montrai mon pentahouse. Non, cette fille là était une simple serveuse qui vivait avec sa famille nombreuse, qui devait travailler plus dur que beaucoup pour pouvoir s'occuper de tout le monde. Irréprochable au boulot, douce, belle, intelligente... Tandis que nous dansions, je toussotai doucement avant de parler:

Ashleen...

Je la regardai alors dans les yeux, observant le moindre détail de ses yeux dans lesquelles j'avais presque l'impression de me noyer. On dit les yeux fenêtre de l'âme ? Ce n'était pas faux: j'avais l'impression de voir en elle comme si son âme se présentait à moi. Le moindre détail de sa peau, de ses lèvres, de ses cheveux, je voyais tout, mon cœur s’accélérait mais je n'en perdis pour autant pas la parole et continuai donc bien que le souffle commençait à me manquer:

(IL FAUT QUE LA MUSIQUE SOIT A 4 mins 40 TOUT PILE POUR CE PASSAGE !!!!!!)

Cette robe te va à merveille...

Et je me penchai vers elle, fermant doucement les yeux et approchant mes lèvres des siennes. Passant lentement mes bras autour d'elle. J'avais dis que cela ne se reproduirait plus, mais c'était plus fort que moi, cette fille me rendait fou...

_____________________________



Revenir en haut Aller en bas


avatar

ZEPHYR

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 37
Date d'inscription : 02/10/2017

Feuille de Personnage
Arme(s):
Familier(s):
Objet(s):

MessageSujet: Re: Une très bonne chute [PV Ashleen Roosevelt] Mar 10 Oct - 10:38

What a fall !


Ils se regardèrent un instant, et il baissa les yeux sur sa chemise déchirée et ensanglantée. Ethan émit un petit rire qui fit fondre Ashleen. Elle ne voulait pas danser avec lui dans un tel apparat il ne manquait plus qu'il tache sa belle robe avec le sang encore frais.

" - Mais où veux-tu que je trouve une ch..."

Il ne finit pas sa phrase et releva sa tête vers elle alors qu'elle lui faisait un petit sourire en coin. Ethan retira les boutons de sa chemise un part un et la laissa tomber sur le sol. Ashleen se laissa aller à regarder son corps musclé. Cette fois-ci il n'y avait pas sa soeur pour faire des remarques désobligeantes qui gênaient la demi-déesse.

" - C'est mieux ainsi pour vous mademoiselle ? Est-ce assez approprié ?"

Elle fit un petit sourire. Il était très attirant avec ce petit bandage sur le bras qui lui donnait un air de héros sortant tout droit d'un film. Ashleen sourit. C'était la fin du film, le moment où le héros revient voir la jeune demoiselle en détresse et lui offre une danseE. Elle hôcha la tête. Cela lui semblait un peu plus approprié. Elle n'osait pas parler de peur que le son de sa voix ne casse l'état d'esprit dans lequel elle se trouvait.

" - Mademoiselle, me feriez-vous l'honneur de cette danse ?"

Il lui dit une petite révérence en lui tendant la main. Ashleen inclina la tête en une révérence pour lui répondre alors en prenant sa main qu'elle acceptait avec plaisir. Le contact chaud de sa main contre lui la fit frémir. Il y avait quelque chose chez lui, quelque chose d'indescriptible, qui lui faisait complètement perdre la tête, et l'alcool n'aidait pas. Ashleen n'était pas comme ça, elle le savait. Sa soeur avait raison, c'était une fille sage, elle ne draguait jamais les hommes, et si elle avait pu se voir de l'extérieur en ce moment-même elle ne se serait probablement pas reconnu. Ethan glissa une main sur la hanche d'Ashleen qui posa la sienne sur son épaule. Elle se rapprocha un peu plus de lui et posa sa tête sur son torse, les yeux clos, profitant de ce moment innatendu. Depuis qu'elle l'avait rencontré sa misérable vie était devenue un rêve. Elle lui avait bien fait comprendre qu'elle ne voulait pas qu'il essaye de l'acheter, et elle avait l'impression qu'il aurait tout abandonné pour elle ce soir-là, et c'était peut-être ce qui l'avait fait changer d'avis. Ils restèrent un moment à doucement se balancer au son de la musique qu'Ashleen entendait à peine. La seule chose que son esprit percevait encore c'était la chaleur qui se dégageait de son corps et la douceur de sa peau contre la sienne. Il toussota ce qu'il la fit sortir de sa rêverie. Elle se décolla un peu de lui et plongea son regard dans le sien. Il avait de magnifiques yeux, brillants d'intelligence, doux, avec une pointe de charme, le tout lui donnant un charisme fou.

" - Ashleen..."

Elle sentit son coeur battre plus vite dans sa poitrine. Il ne disait plus rien, elle était occupée à le regarder, à essayer de se souvenir de tous les traits de son visage, la couleur de ses lèvres, la forme de ses yeux, son sourire auquel elle n'aurait rien pu refuser.

" - Cette robe te va à merveille."

Le compliment la fit rougir. Depuis quand se parlaient-ils de la sorte ? Ashleen avait l'impression que depuis qu'elle avait signé son contrat il y avait quelque chose d'implicite qui s'était créé entre eux, quelque chose de fort, de différent de ce qu'elle avait l'impression de connaître.

" - Ethan je..."

Elle n'eut pas le temps de finir sa phrase que les lèvres d'Ethan étaient déjà posées sur les siennes. Ashleen ferma les yeux et laissa ses deux mains glisser autour de son cou, ne pensant plus à rien, plus à ce fichu contrat, plus aux remarques cinglantes de sa soeur, plus à ses mots disant qu'elle ne voulait plus jamais entrer en contact avec lui. Elle répondit doucement à son baiser et ne voulait plus le quitter. Le contact de ses lèvres était chaud et délicat et elle se laissa apprécier l'instant. Comment avait-elle réussit à se faire avoir par ce garçon qui avait toujours eu tout ce qu'il voulait ? Elle mit fin à leur baiser et le regarda avec un faible sourire, troublée par ce qui venait de se passer :

" - Qu'est ce que ça veut dire ?"

Finit-elle par lui dire. Elle ne se détacha pas de lui, elle laissa ses bras autour de son cou et les siens enlacer sa taille. Pourtant elle voulait comprendre. Son esprit n'arrivait pas à réfléchir correctement, mais elle voulait l'entendre dire que ce n'était pas qu'un jeu pour lui, parce qu'elle venait de lui offrir son premier baiser d'adulte. Sa voix était douce et au fond d'elle une euphorie régnait dans son coeur. Ashleen ne savait pas ce qui lui arrivait, et elle ne pensait pas encore aux conséquences que ça aurait sur elle, la seule chose qu'elle savait c'était que les bras d'Ethan autour d'elle dans cette robe qu'il lui avait offerte, cela lui semblait totalement normal, et très agréable.


©️ Ice

_____________________________

"i think my heart is better"
Party girls don't get hurt, can’t feel anything, when will I learn.  I push it down, push it down. I'm the one "for a good time call". Phone’s blowin' up, they're ringin' my doorbell. I feel the love. Throw em back, till I lose count. ♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

anim (mortel)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 124
Date d'inscription : 01/11/2016

Feuille de Personnage
Arme(s): Pistolet silencieux, des lames cachées, un chakram qui revient dans ma main quand je siffle, des dagues de lancer
Familier(s):
Objet(s): Du poison et son antidote

MessageSujet: Re: Une très bonne chute [PV Ashleen Roosevelt] Mar 10 Oct - 12:57

Elle mit fin à notre baiser quelques temps plus tard, me souriant faiblement, troublée. Elle ne se détachai pas de moi, j'en fis donc de même, je ne voulais pas m'en détacher.

Qu'est ce que ça veut dire ?

J'eu une léger rire nerveux sur le coup, comme un petit spasme. Je la regardai dans les yeux, souriant, et je finis par répondre avec la même douceur dont elle venait de faire preuve.

Cela veut dire que tu as quelque chose de spécial... 

En effet elle était si spéciale que j'aurai pu donner ma fortune entière pour ne passer ne serait-ce qu'une heure à ses cotés, j'aurai pu cesser toute activité anti-divin. Je ne voulais plus de ses rencontres d'une nuit avec toutes les femmes sexy qui entraient dans la tour Grayson. Je ne voulais plus qu'elle. Cette fille dégageait quelque chose qui me rendait totalement accro. Mais l'alcool devait y faire beaucoup aussi je suppose. J'avais déjà eu ce qu'on appel un coup de foudre, mais c'était quand j'étais plus jeune. Depuis je n'avais eu que de petites aventures relativement courtes. Ma dernière expérience plus longue était avec Pandore et bien que j'avais eu quelques sentiments pour elle - je dois bien l'avouer - ce n'était pas pareil qu'avec Ashleen. Elles étaient différentes sur beaucoup de points, mais Ashleen avait ce quelque chose en plus qui m’hypnotisait.

... et que tu me rend dingue.

J'eu de nouveau un petit rire, mais je ne savais ce que j'avais. J'étais complètement sous le charme de cette jeune femme a qui cette robe allait parfaitement bien. L'alcool aidant, je lui remis une mèche derrière l'oreille et laissa ma mains sur sa joue pour l'embrasser une seconde fois avec douceur et délicatesse. Je mis fin à ce baiser et la lui dit:

Et ça c'est pour te prouver que cela veut dire quelque chose pour moi.

Je n'allais pas jusqu'à parler d'amour pour le moment, car il était peut être trop tôt, mais j'aurai pu parler de coup de foudre. En effet c'était le terme le mieux choisi, elle était arrivé dans ma vie en un éclair, le tonnerre avait vite grondé quand je la fis fuir après la scène de l'ascenseur, puis on finit par retomber dans les bras l'un de l'autre... J'avais mis tellement de fille dans mon lit (ou ailleurs d'ailleurs...) que j'en avais presque oublié ce qu'était aimer. J'avais eu une forme de sentiment pour Pandore, mais ce n'était pas aussi fort que pour Ashleen. A cet instant je ressentais quelque de plus fort, j'étais presque troublé, subjugué par cette jeune femme devant moi. J'étais déjà heureux qu'elle ne m'ait pas repoussé à nouveau, et j'espérais fortement que ce n'était pas le simple effet de l'alcool mais bel et bien son envie réelle. Je repris donc la danse de façon plus douce encore, gardant mes bras sur ses hanches et collant mon front contre le siens. Je la regardai dans les yeux en "dansant" légèrement, bien que c'était plus des petits mouvements, comme un slow de fête d'adolescent. Je ne quittai plus son corps et mes yeux ne quittaient plus les siens. Je profitai de cet instant en espérant qu'il n'était pas seulement du à la situation mais que pour elle il signifiait aussi quelque chose. La musique était presque muette à mes oreilles, comme si je m'étais enfermé dans une sorte de bulle hermétique. Mon coeur battait quant à lui un rythme bien plus violent que celui de la musique, mais j'étais bien. Pour la première fois de ma vie, je me sentais à la fois heureux et simple. Pas de truc ultra luxueux, pas de gens de la haute ni de fille d'un patron ni rien. Pas de boissons plus chère qu'une année de salaire d'un ouvrier. Non, simplement elle et moi, dansant sur une musique dont je me foutais presque totalement, pleinement absorbé par ma cavalière de ce bal improvisé.

_____________________________



Revenir en haut Aller en bas


avatar

ZEPHYR

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 37
Date d'inscription : 02/10/2017

Feuille de Personnage
Arme(s):
Familier(s):
Objet(s):

MessageSujet: Re: Une très bonne chute [PV Ashleen Roosevelt] Hier à 21:42

What a fall !


Ashleen avait ce regard profondément interloqué. Elle ne comprenait pas tout ce qui était en train de se passer. Tout ceci ne pouvait être qu'un rêve, tout allait si vite, et elle voulait réellement le comprendre, le sonder, connaître ses réelles intentions. Ce qu'elle espérait par dessus tout, c'était être réellement différente des autres à ses yeux, ne pas être seulement une autre conquête comme il avait l'habitude d'en avoir. Sa première réaction avec elle, ce soir-là dans l'ascenseur, c'était ce qu'elle avait vu de lui en premier. Alors peut-être que le reste n'avait été que mascarade, voyant qu'elle n'avait pas succombé à son charme habituel, il y avait peut-être vu du challenge, et s'était adapté. Les espèces les plus évoluées s'adaptent toujours...

" - Cela veut dire que tu as quelque chose de spécial... "

Il la fixa. Ethan avait eu ce petit rire un peu nerveux qui ferait fondre n'importe qui, mais Ashleen était en ce moment dans le doute le plus total. Une chose pareille ne lui était jamais arrivée. Les garçons ne portaient jamais attention à elle, elle n'était pas la plus jolie des filles, elle n'était pas non plus la plus drôle. Non, elle avait hérité d'être la plus intelligente, mais ça, pour ceux qui le voyaient, ça n'avait jamais réellement compté. Et puis, elle n'avait jamais eu le temps de penser à tout ça. Aujourd'hui encore la jeune femme n'y pensait pas. Elle était en âge d'avoir des relations avec un homme, mais sa lutte acharner pour protéger sa famille l'avait empêchée de tout faire. De tenter. D'expérimenter. D'échouer. De recommencer. En une phrase : d'apprendre la vie. Elle se savait privée de jeunesse, mais comprenait également qu'elle avait désormais des lacunes sentimentales, des inexpériences, qu'elle aurait des difficultés à combler.

" - ... et que tu me rend dingue."

La voix d'Ethan glissait sur elle comme un souffle de vent léger qui la faisait frissonner. Il remit une mèche derrière son oreille et elle retint sa respiration. Dès qu'il la touchait, elle sentait comme quelque chose d'étrange se produire en elle, quelque chose qui à la fois l'effrayait et la fascinait. Il caressa sa joue, et elle voulut que ce moment resta ainsi pendant des heures, mais ces courtes secondes furent remplacées par les lèvres d'Ethan qui se posèrent sur les siennes. Ashleen ferma les yeux doucement et à nouveau cette sensation inexplicable la saisit. C'était indéfinissable. Elle ne l'avait jamais expérimenté, elle n'avait jamais rien lu dessus. Une sensation de chaleur, mais une forme de peur toute au fond d'elle qui nouait son ventre. La fille de Zéphyr ne chercha pas à s'analyser. Elle ne voulut même pas savoir ce qu'il se passait. Pour une fois, elle voulait juste profiter de ce moment qui, trop court, se vit brisé par le recul d'Ethan. Et Ashleen su qu'elle devait reprendre ses esprits.

" - Et ça c'est pour te prouver que cela veut dire quelque chose pour moi."

Cela voulait dire quelque chose pour lui. Les mots martelaient son esprit et son coeur, qui battait la chamade. Quelque chose clochait. Dans tout ceci, dans ce décor surréaliste, dans cette soirée improvisée, dans ces baisers doux, quelque chose clochait. Et puis il y avait tout cet alcool dans son sang, qui montait à sa tête et semblait lui faire faire n'importe quoi, la faire sortir d'elle, être... quelqu'un d'autre. Ashleen se laissa aller à continuer leur petite danse qui n'en était pas réellement une, le front d'Ethan contre le sien, se regardant. Elle aurait voulu détourner le regard, froncer les sourcils, parce qu'elle était contrariée que, une fois dans sa vie, quelque chose lui échappe. Cette idée la frappa : il fallait qu'elle reprenne le contrôle. Tout ce monde merveilleux qu'il avait créé pour elle, ce n'était que folie, elle ne pouvait s'y attacher, parce que ce serait encore plus dur de le perdre par la suite. Mais ce n'était pas ce qu'elle était, ni qui elle était. Elle était une petite perdue des mauvais quartiers, qui travaille tard le soir, mange ses frites avec les doigts, boit le vin à la bouteille et ne saurait jamais quelle fourchette choisir si elle se retrouvait à la table d'Ethan. Elle se détacha de lui à contre coeur.

" - Tu devrais peut-être me ramener."

Elle recula d'un pas. Son pouls était rapide, son corps ne demandait qu'une chose, revenir à la chaleur de celui d'Ethan. Son esprit ne voyait plus rien, elle voulait ses baisers sur ses lèvres, dans son cou, elle voulait être avec lui toute la nuit, mais elle savait que le remords la rongerait si elle ne réagissait pas maintenant, avant qu'elle ne fasse une chose non contrôlée.

" - Avant qu'il ne soit trop tard."

Ce n'était pas tant l'heure qui dans sa phrase était l'objet de la requête, bien qu'elle tentât de le faire passer pour tel. Certes il était tard, tard pour rentrer chez elle dans son quartier qui craignait. Mais surtout il ne fallait pas qu'il soit trop tard pour eux, car si elle se laissait aller à l'encontre de tout ce en quoi elle, des valeurs qu'elle croyait avoir, des limites qu'elle s'était fixée, elle savait qu'elle ne pourrait plus se regarder dans un miroir, et qu'elle ne pourrait plus supporter non plus la vision d'Ethan. La jeune femme se détourna pour ne plus avoir à supporter son regard qui semblait la percer jusqu'au fond de son âme. Elle attrapa ses vêtements et passa son manteau. Tant pis, elle lui rendrait la robe un autre jour. Ashleen jeta un regard désolé derrière son épaule, qui lui demandait également silencieusement de la raccompagner, et de ne pas lui en vouloir.
©️ Ice

_____________________________

"i think my heart is better"
Party girls don't get hurt, can’t feel anything, when will I learn.  I push it down, push it down. I'm the one "for a good time call". Phone’s blowin' up, they're ringin' my doorbell. I feel the love. Throw em back, till I lose count. ♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas

Une très bonne chute [PV Ashleen Roosevelt]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Une bonne blague se doit d'avoir une bonne chute [Feat Anja Schneider]
» Bon réveillon et très bonne année 2016 !
» Une très mauvaise journée...
» Obama en chute libre ...
» VOICI UNE TRES BONNE OPPORTUNITE POUR MARC , MALICE ET JOEL COMME INVESTISSEURS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Filiorum ex Deorum :: 
RPG ~ Le monde des Mortels
 :: New York
-