You're my worst temptation. [Lyanna & Alejandro]
Filiorum ex Deorum
Bonjour et bienvenue sur Filiorum ex Deorum ! Inspiré des romans de Rick Riordan, ainsi que des films, le forum reprend la saga Percy Jackson. Viens vite nous rejoindre, qu'est ce que tu attends ? ♥️



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur Filiorum ex Deorum Invité ♥ !
Les nouveautés du mois de juillet sont par ici ! ♥
La Résistance est réouverte!
Venez participer aux trois events de l'été pour faire avancer l'intrigue! Ici pour la Colonie, pour la Résistance et enfin ici pour les mortels et divinités ! ♥
Les groupes à privilégier sont: les Chasseresses, les Créatures et les Mortels ! ♥

Partagez| .

You're my worst temptation. [Lyanna & Alejandro]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


avatar

modo (hermès)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 101
Date d'inscription : 05/10/2017

Feuille de Personnage
Arme(s): Un poignard en bronze céleste
Familier(s): Un chaton roux : Weasley
Objet(s):

MessageSujet: You're my worst temptation. [Lyanna & Alejandro] Mar 24 Oct - 19:57

You're my worst temptation.

Lyanna

Alejandro



J'enfilais ma veste en cuir et mis mon poignard à ma taille avant de prendre mon semi-automatique que je rangeais dans une poche après avoir vérifié qu'il était chargé. J'attrapais les clés de l'appartement au vol et fermais derrière moi en hâte. J'étais déjà en retard pour mon rendez-vous. Je l'entendais déjà me gratifier d'un "comme d'habitude" à mon arrivée.

Je courus en hâte jusqu'au métro, me précipitais dans les escaliers et entrais dans la rame in extremis avant que les portes ne se referment. Je m'adossais à l'une des barres et repris enfin mon souffle. J'avisais un gars dans la rame qui me regardait étrangement. Entre le dédain et la drague. Je le fusillais du regard et il détourna la tête.

Trois arrêts plus tard, je retrouvais la lumière du jour et le bon air frais. Enfin. "Bon air frais", tout est relatif. C'était New York tout de même, pas l'Ecosse. Qu'elle me manquait mon Ecosse natale ! Ses vertes prairies, ses vastes étendues, son air frais et marin, ses grandes collines et sa liberté... Si je fermais les yeux, je la revoyais comme si j'y étais. C'était simple : j'avais le mal du pays. Mais jamais je ne l'aurait dit aux autres. Pas la peine de les faire culpabiliser de m'avoir amenée ici. Et puis, ma vie était là à présent. On y avait aussi plus de travail.

C'est d'ailleurs au travail que je me rendais d'un pas si pressé. Un week-end ? Non. Je n'allais pas enseigner. Pas aujourd'hui. Il y avait d'autres choses bien plus importantes. Se débarrasser de toutes ces saletés qui devraient avoir leur place en Enfer par exemple. Mais le faire tout seul, c'était impossible. Nous avions beau être plusieurs, on ne refusait jamais d'aide.

Je tournais au coin de la rue et je l'aperçus avec ses boucles brunes, deux cafés dans les mains. J'esquissais un sourire. Il avait cet effet sur moi. Il me faisait sans cesse sourire. Je me glissais au milieu d'un groupe de touristes qui passait devant lui et en jaillis une fois à sa hauteur, poussant un grand :

"Surprise !"

J'éclatais de rire et lui collais un bisou sur la joue en guise de bonjour.

"Et chut ! Je ne veux pas t'entendre j'ai à peine cinq minutes de retard !"

Je lui lançais un regard entendu. Il savait que je détestais qu'il me reprenne sur ma ponctualité. Il savait que je me mettais en rogne. Et je crois bien que, le pire dans tout ça, c'est qu'il adorait ça.


_____________________________

"For the night is dark and full of terrors."
Night gathers, and now my watch begins. It shall not end until my death. I shall wear no crowns and win no glory. I shall live and die at my post. I am the sword in the darkness. I am the watcher on the walls. I am the shield that guards the realms of men. For this night and all the nights to come. ♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

anim (mortel)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 175
Date d'inscription : 29/06/2017
Age : 17

Feuille de Personnage
Arme(s): Mon cerveau, ma plume, mon talent ?
Familier(s): Tortue verte nommée Chips
Objet(s): Vous

MessageSujet: Re: You're my worst temptation. [Lyanna & Alejandro] Ven 27 Oct - 9:00


Aujourd’hui, Alejandro avait un rendez vous important. Tout allait pour le mieux pour lui en ce moment. Déjà ses recherches avançaient à grand pas et se rapprochaient petit à petit de la phase terminale. Les photos qu’il avait pris de cette créature qu’il avait rencontré en forêt étaient plutôt bien réussies. D’ailleurs c’était vraiment pas gagné vu l’état de l’appareil photo. Mais comme on disait, un mal pour un bien: l’appareil photo était complètement foutu pour le plus grand plaisir de cette peste d’Aliénor mais les photos étaient si bien faites qu’elles étaient révélatrices d’une partie de la vérité sur le monde mythologique. On pouvait dire qu’il avait eu de la chance sur ce coup là ! Les photos et les recherches associées au dossier, il ne restait plus que quelques éléments à ajouter. Le journaliste voulait absolument avoir des interviews , un échange avec d’autres demis dieux ou créatures pour pouvoir garantir à ses lecteurs que tout ce qu’il disait, était la pure vérité.

Alors, il avait fait la connaissance d’une jeune femme qui se proclamait “chasseuse de demis dieux et de monstres” et qui se nommait Lyanna. C’était une fille plutôt mignonne et bien éduquée. Mais ce qu’il aimait le plus chez elle, c’était qu’il retrouvait en cette fille, une soif de détermination qui ne le laissait pas indifférent. A priori, il aimait ce caractère peut être parce qu’il se retrouvait un peu en la brune. Du coup, Lyanna et Alejandro avaient décidé de faire équipe. Ne voulant tous les deux que le mal de ces monstres, il étair presque impensable de ne pas travailler ensemble. De temps en temps, ils se donnaient donc rendez vous. Si au départ, leur relation était juste professionelle, maintenant, ils étaient devenus de véritables amis.

Alejandro attendait tranquillement Lyanna. Comme d’habitude, elle était à la bourre mais il s’en fichait pas mal. Après tout il avait l’habitude et ce défaut le faisait plus rire qu’autre chose. Il avait commandé deux cafés histoire de quoi l’accueillir en ayant quelque chose dans les mains. Puis, il s’était accoudé à bâtiment, pas trop loin du café pour attendre son amie. Enfin, il la vit arriver en trombe, sortant d’un groupe de touristes mais avec cinq minutes de retard et claqua un baiser sur sa joue.

- Surprise ! Et chut ! Je ne veux pas t'entendre j'ai à peine cinq minutes de retard !

Le journaliste éclata de rire et tendit un café à Lyanna en se plongeant dans son regard. Il aimait la regarder car déjà, elle était plutôt pas mal, mais il devait avouer qu’il éprouvait surtout une certaine attirance pour elle dont il avait du mal à expliquer. Certes, elle était cool mais il savait très bien que son coeur appartenait à un autre. De même pour lui, il était “en couple” avec Éther qui arrivait vraiment à faire chavirer son coeur plus que quiconque. Pourtant, il éprouvait quand même un “petit quelque chose” pour elle mais il ne savait pas si c’était d’ordre émotionel ou physique.

- Content que tu sois là. Comment vas-tu? Tu as réussi à dégommer quelques monstres cette semaine ? Tu sais, je voulais te dire que j’aimerais bien te voir en action une fois, juste pour voir comment tu te bas et puis tu sais, ce serait vraiment sympa pour mon article.


_____________________________

a situation requiring a choice between equally undesirable alternatives.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas


avatar

modo (hermès)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 101
Date d'inscription : 05/10/2017

Feuille de Personnage
Arme(s): Un poignard en bronze céleste
Familier(s): Un chaton roux : Weasley
Objet(s):

MessageSujet: Re: You're my worst temptation. [Lyanna & Alejandro] Dim 29 Oct - 11:29

You're my worst temptation.

Lyanna

Alejandro



Il éclata de rire à son tour et me tendis mon café. J'en bus une longue gorgée pour me réchauffer en cette froide journée d'automne alors qu'il me répondait :

"Content que tu sois là. Comment vas-tu? Tu as réussi à dégommer quelques monstres cette semaine ? Tu sais, je voulais te dire que j’aimerais bien te voir en action une fois, juste pour voir comment tu te bas et puis tu sais, ce serait vraiment sympa pour mon article."

Je souris en hochant la tête à sa première question, continuant de boire mon café et écoutant le reste de sa phrase. Combien de monstres j'avais eu cette semaine ? A peine deux. Et même pas toute seule, en plus. Ce qui m'avait mise en rogne. Je détestais qu'on me prenne la vedette, je détestais ne pas pouvoir m'occuper de ces viles créatures moi-même, toute seule. Surtout quand elles étaient si peu. Mais Noah était avec moi quand elles nous sont tombées dessus. Quand j'y pense, elles nous tombent presque TOUJOURS dessus quand on est ensemble. A cause de moi, je suppose. Tout était ma faute. J'étais une erreur de la nature et ces monstres le sentaient.

Mon regard se perdit dans le vide quelques instants en y pensant. Un regard perdu, douloureux, triste. Et puis un piéton me heurta. Il se retourna pour s'excuser et continua sa route. Je relevais les yeux vers Alejandro et lui souris, tentant de chasser ce moment d'égarement de ma mémoire. Peut-être de la sienne aussi. Pas la peine qu'il sente que quelque chose me tourmentait. Il me prendrait comme cobaye pour son article et je n'en avais vraiment pas besoin.

"Mais bien sûr ! Et puis je devrais empêcher tes petites fesses de se faire tuer tout en tuant ces machins ? Mais je suis flattée, note bien. Et je suis sûre que je pourrais t'impressionner."

Je lui donnais un petit coup d'épaule tout en lui faisant un clin d'oeil, appuyant ainsi ma blague. En réalité, je ne savais pas si Alejandro pouvait se défendre face à ces bestioles mais j'avais parfois des doutes. Il suffisait de voir l'histoire qu'il m'avait raconté sur sa rencontre avec une créature qui s'était soldée par plus de dégâts pour lui que la demoiselle. Ce que j'avais ri ! Toujours est-il que s'il n'était pas apte à se défendre, c'était plus dangereux et je n'avais pas vraiment envie de risquer sa vie - et la mienne par la même occasion - juste pour un fichu article. A mon avis, s'il voulait y faire quelque chose, il ferait mieux d'apprendre à se battre et de les éliminer plutôt que les étudier...

Je plongeais mes yeux dans les siens et y vis son envie de m'accompagner au moins une fois. Je soupirais, avalais une gorgée de café et repris :

"Mais si tu insistes... Ca pourrait peut-être se faire."


_____________________________

"For the night is dark and full of terrors."
Night gathers, and now my watch begins. It shall not end until my death. I shall wear no crowns and win no glory. I shall live and die at my post. I am the sword in the darkness. I am the watcher on the walls. I am the shield that guards the realms of men. For this night and all the nights to come. ♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

anim (mortel)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 175
Date d'inscription : 29/06/2017
Age : 17

Feuille de Personnage
Arme(s): Mon cerveau, ma plume, mon talent ?
Familier(s): Tortue verte nommée Chips
Objet(s): Vous

MessageSujet: Re: You're my worst temptation. [Lyanna & Alejandro] Ven 3 Nov - 10:01


Alejandro voyait déjà son amie accepter sa proposition. Lyanna se battrait devant ses yeux ébahis, l’appareil photo autour du cou et son carnet de notes à la main. Non, il s’achèterait un caméscope, comme ça, il pourrait tout filmer et revoir la vidéo des centaines de fois chez lui ou à son lieu de travail. Il prendrait des notes sur les techniques de combat de ces sangs mêlés et des moyens qu’ils employaient pour détruire ces fichus monstres. Il écrirait l’article le plus précis du monde, se verrait recevoir un prix qui récompenserait ses talents d’écrivain et deviendrait connu. Évidemment, comme c’était un homme qui savait être reconnaissant envers les autres, il évoquerait la participation de son amie à son projet. Il espérait ainsi pouvoir la conquérir en lui exposant toutes ses récompenses. Ils partageraient tous les deux l’argent que Alejandro aura récolté, il rendrait Lyanna heureuse et la ferait oublier son quotidien difficile de demie déesse…

- Mais bien sûr ! Et puis je devrais empêcher tes petites fesses de se faire tuer tout en tuant ces machins ? Mais je suis flattée, note bien. Et je suis sûre que je pourrais t'impressionner.

Brutalement, le journaliste redescendit de son petit nuage. Alors c’était non ? Elle ne voulait pas ? Il pouvait dire au revoir à son prix du meilleur journaliste de tous les temps… Enfin non, il avait encore de l’espoir, il n’allait pas abandonner aussi facilement. Il savait déjà sur quoi il allait pouvoir se rattraper, le refus de Lyanna n’était un problème. Au contraire, s’il lui prouvait qu’il pouvait se débrouiller tout seul, il avait encore plus de chances de pouvoir l'impressionner. Mais… Mais ce serait tellement bien de pouvoir assister à cela quand même. Alejandro la regarda avec des yeux de chiens battus. Il se voulait être insistant, limite gênant afin d’obtenir ce qu’il voulait. Cela semblait fonctionner, la chasseuse croisa son regard et changea d’avis.

- Mais si tu insistes... Ca pourrait peut-être se faire.

Le journaliste sourit de victoire. Il déposa un baiser sur la joue de son amie pour la remercier d’avoir accepté sa proposition. Le jeune homme savait très bien qu'en exagérant ses gestes d’affection, il encouragerait Lyanna à exécuter tout ce qu’il souhaitait. Il n’y avait rien de malsain à ce qu’il faisait. En fait, il savait pertinemment qu’il faisait de l’effet aux femmes et que la chasseuse n’était pas encore une exception.

- Oh c’est trop génial ! Merci ma belle, tu penses que tu pourras me montrer tes talents cet après midi ? Enfin avant, je dois aller m’acheter un nouvel appareil photo parce que… bref tu sais pourquoi.

Son excitation était immense. On aurait un enfant face à un cadeau de Noël. Alejandro reprit contrôle sur lui et toujours sous le ton de la flatterie, ajouta:


- Oui je suis sûr que tu pourrais m’impressionner et moi même, je serais très flatté d’être sauvé par toi, Lyanna… Je n’ai pas honte de dire que je ne sais pas me battre en revanche, je serais très honoré de voir une femme comme toi se battre pour une cause juste.

_____________________________

a situation requiring a choice between equally undesirable alternatives.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas


avatar

modo (hermès)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 101
Date d'inscription : 05/10/2017

Feuille de Personnage
Arme(s): Un poignard en bronze céleste
Familier(s): Un chaton roux : Weasley
Objet(s):

MessageSujet: Re: You're my worst temptation. [Lyanna & Alejandro] Mer 15 Nov - 14:49

You're my worst temptation.

Lyanna

Alejandro



Il afficha un immense sourire et, me plantant un baiser sur la joue, répondit avec un air bien trop réjoui :

"Oh c’est trop génial ! Merci ma belle, tu penses que tu pourras me montrer tes talents cet après midi ? Enfin avant, je dois aller m’acheter un nouvel appareil photo parce que… bref tu sais pourquoi."

J'affichais un petit sourire satisfait, ravie qu'il se remette de lui-même à sa place. Je n'avais même plus besoin de casser sa bonne humeur, il le faisait tout seul. En revanche, je dois bien admettre que ce petit souvenir ne me rassura pas : s'il ne pouvait pas sauver un appareil photo face à ce qui semblait être une simple nymphe selon ses dires, qu'en serait-il de se sauver face à un vrai monstre ?

Et comme pour appuyer mes pensées, il ajouta, d'un air flatteur :

"Oui je suis sûr que tu pourrais m’impressionner et moi même, je serais très flatté d’être sauvé par toi, Lyanna… Je n’ai pas honte de dire que je ne sais pas me battre en revanche, je serais très honoré de voir une femme comme toi se battre pour une cause juste. "

Je souris en pensant aux fables de La Fontaine. "Tout flatteur vit aux dépends de celui qui l'écoute." Dans ce cas, mieux valait qu'il continue s'il voulait rester en vie. Je lui envoyais un petit coup dans l'épaule et finit mon gobelet de café avant de le lancer dans une poubelle voisine.

Je frottais mes mains l'une contre l'autre pour les réchauffer et passais mon bras sous le sien, l'entraînant avec moi dans les rues de New York. Le froid rougissait les joues et le nez des passants qui, engoncés dans leurs manteaux et leurs écharpes avançaient d'un pas rapide, l'air occupé. Au milieu de tout cela, les touristes marchaient la tête en l'air, admirant les grattes-ciels qu'ils avaient si souvent vus à la télévision ou au cinéma.

Et puis il y avait nous : traversant la foule vers la boutique sur laquelle Alejandro avait porté son choix.

"Alors allons acheter cet appareil !" lançais-je d'un air faussement enjoué.

Je savais très bien qu'une fois cet appareil acheté, je n'aurais aucun moyen d'éviter la prochaine étape de son plan bien établi : combattre un monstre. Le problème, c'est que je n'étais toujours pas très rassurée et plus je pourrais retarder l'échéance, mieux je me porterai.

J'attendis à l'extérieur de la boutique que mon ami achète ce dont il avait besoin, sautillant presque sur place tout en continuant de frotter mes mains pour me réchauffer dans le froid automnal new yorkais.

J'entendis la clochette sonner dans mon dos et me retournais. Je souris à Alejandro et le prévins :

"Je ne peux rien te promettre. Il peut se passer des jours avant de tomber sur un monstre et, très franchement, c'est plutôt eux qui nous trouvent que le contraire bien souvent..."

Je lui lançais un regard entendu. Tout ce que j'espérais, c'est que rien ne nous tomberait dessus aujourd'hui.


_____________________________

"For the night is dark and full of terrors."
Night gathers, and now my watch begins. It shall not end until my death. I shall wear no crowns and win no glory. I shall live and die at my post. I am the sword in the darkness. I am the watcher on the walls. I am the shield that guards the realms of men. For this night and all the nights to come. ♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

anim (mortel)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 175
Date d'inscription : 29/06/2017
Age : 17

Feuille de Personnage
Arme(s): Mon cerveau, ma plume, mon talent ?
Familier(s): Tortue verte nommée Chips
Objet(s): Vous

MessageSujet: Re: You're my worst temptation. [Lyanna & Alejandro] Ven 15 Déc - 16:43


Le bras de son amie sous le sien, Alejandro marcha tranquillement. Le temps était très hivernal pour un mois d’automne. Les passants étaient tous aussi chaudement habillés que les deux amis et semblaient lutter contre cet abominable froid qui tentait de les déstabiliser. Malgré le temps exécrable, les gens étaient toujours aussi nombreux dans les rues de New York. Rien ne pouvait arrêter leurs sorties, leurs shoppings et même leurs rendez vous en amoureux ou entre amis. La future arrivée de l’hiver était un simple rituel annuel où les gens s’y préparaient de manière plus ou moins appliquée. Alejandro, lui, avait toujours autant de mal avec l’hiver. Pas parce qu’il n’y en avait pas dans son pays d’origine, le Chili, mais parce qu’il se disait que pendant qu’il gelait sur place en Amérique du nord, sa famille profitait de la bonne chaleur de l’été à Santiago. Il était un peu jaloux de les savoir à l’abris du froid mais il se consolait en disant que lui au moins, il passait la journée avec un belle femme.

- Alors allons acheter cet appareil !

Le journaliste lança un sourire enjoué à son amie. Après avoir traversé la foule, il pénétra dans une boutique, déterminé à trouver ce qu’il lui fallait. Dans le rayon des appareils photo, il demanda à un employé quelques avisés pour bien choisir son appareil photo. Après quelques minutes de discussion, l’homme finit par opter pour un appareil photo assez coûteux mais qui possédait des qualités intéressantes. Pour prendre en photo, le combat d’une sang mêlée et d’un monstre, il fallait un appareil photo de qualité non ? Enfin, il n’était pas expert et puis cela prouvait, il ne s’était même pas posé la question de savoir si l’image du monstre allait passer sur la pellicule. Mais bon sa naïveté ne l'arrêtera pas, il finirait par voir le résultat de lui même.

Alejandro rejoignit son amie à l’extérieur. Aussi fier qu’un enfant, il présenta son précieux bijou à Lyanna en sautillant presque de joie. Il avait enfin de quoi réparer la bêtise qu’il avait commise en cassant son ancien appareil photo à cause de cette arrogante créature. La jeune femme lui sourit, toujours avec ce sourire pleins de charmes qui faisait battre le coeur du garçon et qui lui donnait souvent l’envie d’évoluer sa relation avec elle de “bons amis” à autre chose de plus significatif…

- Je ne peux rien te promettre. Il peut se passer des jours avant de tomber sur un monstre et, très franchement, c'est plutôt eux qui nous trouvent que le contraire bien souvent...

Il se mit à réfléchir. Si le monstre ne venait pas automatiquement à eux, le seul moyen de l’avoir était de l’attirer. Grâce à ses longues recherches sur les monstres, Alejandro savait qu’il y avait de nombreux moyens de les attirer. La simple présence d’un demi dieu dégageait une aura assez puissante pour les attirer. Mais si un demi dieu utilisait ses pouvoirs, il multipliait ses chances de tomber sur une affreuse bestiole. Ne faisant même pas abstraction du danger que cela représentait, il proposa à son amie son idée:

- Écoute, apparemment, les gens comme toi peuvent attirer les monstres en utilisant leurs pouvoirs. Du coup pour augmenter les chances d’en voir un aujourd’hui, ce serait bien que t’utilises un de tes pouvoirs pour les attirer justement.

Sachant pertinemment qu’elle allait hésiter, le jeune homme utilisa la seule arme qu’il avait pour la convaincre: son charme. Il afficha son sourire classique du charmeur plus ou moins compétent et poussa sa stratégie jusqu’à s’approcher d’elle et passer une main dans ses cheveux d’un geste lent et tendre jusqu’à la poser sur une de ses joues glacées par le froid. Il allait se prendre en pitié pour essayer de la sensibiliser un peu. Ainsi, Il lui dit doucement, laissant échapper quelques bribes de son accent:

- Enfin si tu n’as pas envie, je ne te force pas à le faire. Je n’irai jamais contre ta volonté Lyanna. On peut juste parler des combats que tu as déjà fait, même si ce sera moins précis que de le vivre réellement, je n’ai pas envie que tu sois embêtée par mes envies.


_____________________________

a situation requiring a choice between equally undesirable alternatives.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas


avatar

modo (hermès)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 101
Date d'inscription : 05/10/2017

Feuille de Personnage
Arme(s): Un poignard en bronze céleste
Familier(s): Un chaton roux : Weasley
Objet(s):

MessageSujet: Re: You're my worst temptation. [Lyanna & Alejandro] Mer 27 Déc - 18:51

You're my worst temptation.

Lyanna

Alejandro



"Écoute, apparemment, les gens comme toi peuvent attirer les monstres en utilisant leurs pouvoirs. Du coup pour augmenter les chances d’en voir un aujourd’hui, ce serait bien que t’utilises un de tes pouvoirs pour les attirer justement."

Les gens comme moi ? Je manquais de m'étouffer en avalant de l'air. Je regardais autour de nous, comme pour m'assurer que personne ne nous avait entendus. Mais si Alejandro avait deviné ce qui clochait chez moi alors d'autres... Eilis ? Noah ? Non. C'était inenvisageable. Moi-même, je n'y comprenais rien. Et mieux valait que ça reste ainsi. Je ne voulais pas savoir. Et pourtant, Alejandro me mettait la vérité sous le nez.

Je savais au plus profond de moi pourquoi j'attirais les monstres comme le miel les abeilles. Je savais ce qui était différent, ce qui clochait chez moi. Mais je ne voulais pas me l'avouer. C'était trop dur. Serais-je alors obligée de me tuer ? De laisser quelqu'un de ma famille le faire ? Je me battais contre ce que j'étais et voilà qu'Alejandro voyait ça comme une opportunité.

Je fis d'un geste de la tête signe que non. Non. Son idée était folle et impossible. D'abord, je n'avais pas de pouvoirs. Ou peut-être que si ? Il avança vers moi avec un petit sourire charmeur, passa la main dans mes cheveux. Je ne quittais pas son regard. J'avais envie de partir en courant, de lui hurler qu'il se trompait sur mon compte et que je ne le reverrai plus jamais s'il continuait d'insinuer ce genre de sottises.

"Enfin si tu n’as pas envie, je ne te force pas à le faire. Je n’irai jamais contre ta volonté Lyanna. On peut juste parler des combats que tu as déjà fait, même si ce sera moins précis que de le vivre réellement, je n’ai pas envie que tu sois embêtée par mes envies."

A croire que je lui brisais le coeur par mon refus. Je serrais les dents et reculais d'un pas. Je détestais l'effet qu'il avait sur moi. Que j'ai envie de lui plaire, de rester avec lui. Son petit air séducteur et en même temps assez doux, gentil pour qu'on ait envie de s'attacher à lui. Je le maudissais pour ne pas me laisser indifférente. Et je me détestais d'être si faible.

"Je ne vois pas de quoi tu veux parler... Franchement, qu'est-ce que tu vas t'imaginer sur moi ?"

Je m'apprêtais à ajouter que je n'étais pas ce genre de monstre quand quelque chose attira mon oeil. Ou plutôt quelqu'un. Quelqu'un nous observait. Et ce quelqu'un, si je ne me trompais pas, avait un air assez particulier. Mon air dut changer du tout au tout puisqu'Alejandro se tut aussi. Je fixais mon regard par-dessus son épaule, vers cette femme. Elle avait un air mauvais. Je fis un pas dans sa direction, me retrouvant à la même hauteur que mon ami. La femme partit vers une ruelle toute proche. Et c'est là que je le vis. Une jambe d'airain. Une empousa.

"Tu voulais un monstre ? Tu vas être servi. Mais je te préviens, ce serait mieux que tu restes en arrière."

J'attrapais mon poignard à ma taille et avançais à pas de loup vers la ruelle. Elle était là. Comme si elle m'attendait. Je pestais en mon for intérieur. Pourquoi fallait-il qu'elle nous soit tombée dessus ? J'aurais préféré qu'Alejandro ne soit pas trop près d'un monstre. C'était trop dangereux pour un mortel qui ne savait pas se battre. Surtout une empousa. Et je n'avais qu'un poignard pour l'abattre. Mon semi-automatique ne me servirait à rien. Il n'avait aucun pouvoir sur ces créatures.

Je m'approchais un peu plus et entendis le monstre siffler à mon approche :

"Tu peux me voir, pas vrai ? Et je trouve que tu ferais un quatre-heures idéal... Approche, viens que je te tue."

Je la regardais d'un air mauvais. Je détestais qu'on me prenne pour une pauvre fille sans défense. Elle allait le payer.


_____________________________

"For the night is dark and full of terrors."
Night gathers, and now my watch begins. It shall not end until my death. I shall wear no crowns and win no glory. I shall live and die at my post. I am the sword in the darkness. I am the watcher on the walls. I am the shield that guards the realms of men. For this night and all the nights to come. ♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

anim (mortel)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 175
Date d'inscription : 29/06/2017
Age : 17

Feuille de Personnage
Arme(s): Mon cerveau, ma plume, mon talent ?
Familier(s): Tortue verte nommée Chips
Objet(s): Vous

MessageSujet: Re: You're my worst temptation. [Lyanna & Alejandro] Mer 3 Jan - 11:29


Comme il le voulait, les choses tournaient à son avantage. Alejandro vit Lyanna observer une jeune femme au loin, les yeux légèrement inquiets. Il suivit son regard et esquissa un sourire. Il connaissait tellement bien sa jeune amie qu’il arrivait à lire dans ses pensées. Il en était certain, elle voyait en cette passante un monstre. Heureux que cette chance lui tombait dessus, il s’imaginait déjà être dans son bureau, en train d’écrire tout ce qu’il avait vu dans ce combat. Il en était sûr, ce serait une preuve irréfutable de l’existence de ce monde mythologique s’il parvenait à tout bien retranscrire et surtout à ne rater aucun détail du futur combat. Lyanna se mit à suivre cette femme jusqu’à une ruelle. Alejandro essayait de la suivre dans un mélange d’excitation et d'inquiétude. Il n’était pas spécialement inquiet pour son amie, il savait qu’elle allait très bien s’en sortir. Il se souciait plus de sa propre peau. Il se demandait si c’était véritablement une bonne idée qu’un mortel se trouve au beau milieu d’un combat. Mais il laissait cette inquiétude côté, c’était la chance de vie, il ne devait pas la louper.

- Tu voulais un monstre ? Tu vas être servi. Mais je te préviens, ce serait mieux que tu restes en arrière.

Alejandro sourit en hochant la tête. Il allait vraiment assister à un combat en direct ? Son excitation ressemblait à celle d’un enfant, complètement gaga devant un manège d'un parc d’attraction. S’il était plus jeune, il sauterait dans tous les sens en hurlant à quel point il était heureux d’être là. Lyanna attrapa son poignard et marcha à pas de loup dans la ruelle. Le journaliste resta derrière, près de quelques poubelles, l’appareil photo autour de cou et son carnet de notes entre les mains. Puis il vit la femme se tourner vers son amie et lui chuchoter quelque chose. Il aurait aimé se rapprocher pour savoir quoi mais il avait promis de rester en arrière.

Puis quand le combat commença, Alejandro dégaina son stylo pour décrire les moindres gestes de Lyanna. Le combat était épique, il se sentait comme au cinéma devant une scène d’action. Quelquefois, il sortait son appareil photo pour prendre la sang mêlée et le monstre en photo. Il espérait qu’elles étaient bonnes pour être mise dans son article. Puis lors des moments les plus critiques, il se mettait à encourager son amie, comme un suporter lors d’un match de foot.

- Vas-y, Lyanna ! Tu vas dégommer ce monstre !

_____________________________

a situation requiring a choice between equally undesirable alternatives.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas


avatar

modo (hermès)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 101
Date d'inscription : 05/10/2017

Feuille de Personnage
Arme(s): Un poignard en bronze céleste
Familier(s): Un chaton roux : Weasley
Objet(s):

MessageSujet: Re: You're my worst temptation. [Lyanna & Alejandro] Dim 7 Jan - 15:14

You're my worst temptation.

Lyanna

Alejandro



Cette sale empousa m'avait mise en rogne. Je jetais un regard en arrière, vérifiant qu'Alejandro était assez loin pour ne pas être dans mes pattes ou risquer de mettre sa vie en danger. J'avançais vers le monstre, un air déterminée, une flamme de haine dans les yeux. Si elles étaient loin d'être les créatures les plus faciles à tuer, je savais que j'en étais capable. J'avais déjà mis fin aux jours d'une empousa. Une seule. Mais c'était mieux que rien.

Je passais à l'action. Je sautais, évitant ses deux jambes affreuses qui cherchaient à me faire tomber. Je me baissais, évitant les boules de feu que cette saleté m'envoyait à la tête. Et puis j'attaquais, tentant des percées, de l'atteindre, de la blesser.

Je finis par y arriver. Feintant sur le côté droit, je lançais mon poignard dans l'autre main et lui plantais dans ses côtes à gauche. Elle poussa un hurlement mais si elle était blessé, elle n'était pas encore battue. Elle répliqua aussitôt et je manquais de me faire roussir pour de bon. Je reculais d'un pas pour reprendre mon souffle avant de me réengager dans la bataille.

"Vas-y, Lyanna ! Tu vas dégommer ce monstre !"

Je me retournais et avisais Alejandro. Je levais les yeux au ciel par automatisme. Pensait-il que c'était un jeu ? Qu'il ne risquait rien ? Que cette empousa n'oserait pas me faire de mal, au final ? J'allais lui hurler de se faire plus petit quand la créature sembla se rendre compte de sa présence.

Distraite, elle réussit à m'envoyer valdinguer contre un mur. Secouée, je mis quelques secondes à reprendre mes esprits. Des secondes précieuses. Soudain, un voile tomba sur mes yeux et je vis la suite de la scène comme dans un rêve. L'empousa s'approchant d'Alejandro et tentant de le mettre en pièce. Mon ami tué, dévoré. Et moi, impuissante.

Non. Je devais faire quelque chose. Je me relevais tant bien que mal et serrais mon poignard. J'avais déjà eu ces étranges impressions : si j'agissais, elles changeaient. Je ne voulais pas de ces visions mais elles venaient quand même. Je ne pouvais pas les ignorer.

Je vis le monstre s'approcher d'Alejandro qui avait, je supposais, avancer dans la ruelle pour venir à mon secours. Mais quel idiot ! Je dégainais mon arme à feu et tirais deux balles sur le monstre. Je savais que ça ne lui ferait rien mais c'était suffisant pour la distraire de sa toute nouvelle cible qui, elle ne le savait peut être pas encore, était incapable de se défendre.

"On n'en a pas fini toi et moi. Ne joue pas les lâches et viens m'affronter !"

J'avançais, tentant de rendre mon pas assuré malgré que le choc contre le mur sonnait toujours dans mes oreilles. Je n'étais plus à mon meilleur niveau mais elle, elle était blessée. J'avais une petite chance.


_____________________________

"For the night is dark and full of terrors."
Night gathers, and now my watch begins. It shall not end until my death. I shall wear no crowns and win no glory. I shall live and die at my post. I am the sword in the darkness. I am the watcher on the walls. I am the shield that guards the realms of men. For this night and all the nights to come. ♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

anim (mortel)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 175
Date d'inscription : 29/06/2017
Age : 17

Feuille de Personnage
Arme(s): Mon cerveau, ma plume, mon talent ?
Familier(s): Tortue verte nommée Chips
Objet(s): Vous

MessageSujet: Re: You're my worst temptation. [Lyanna & Alejandro] Mer 7 Fév - 16:30



Le combat semblait être rude. Alejandro n’était pas un expert des combats au corps à corps mais il voyait bien que, malgré le talent de Lyanna, cette dernière n’allait pas battre cette empousa aussi facilement qu’il ne le pensait. Il se savait totalement inutile dans ce combat, peut être juste bon à prendre des photos et écrire en détails tout ce qui se déroulait devant ses yeux. A un moment, la jeune femme se retrouva à terre après avoir reçu un coup de la créature qui s’approchait d’elle avec l’envie apparente de la dévorer tout cru. Le journaliste se trouva totalement impuissant face à cette situation. Devait-il intervenir pour sauver son amie au risque de se faire dévorer ? Ou devait-il rester là à ne rien faire et se contenter de continuer de prendre des notes pour son article ? Le choix était pourtant très claire. Malgré son attachement pour son article, le jeune homme est tout de même humain: jamais il ne laisserait la fille qu’il considère comme peut être sa meilleure et plus fidèle amie, se laisser dévorer par un monstre. Il jeta son carnet et son appareil photo à terre et se précipita vers Lyanna pour lui porter secours, sans avoir la moindre idée de comment faire pour la sortir de là. L’empousa se retourna brutalement et se dirigea lentement vers le mortel, avec la ferme intention de le réduire en miettes. Alejandro s’arrêta net, terrifié par le vue de cette chose qui le menaçait du regard. Son instinct de survie lui dictait de s’enfuir mais pourtant, il ne bougea pas, pétrifié à la vue du monstre. Deux bruits de détonations se firent entendre et la créature poussa un cri de douleur.

- On n'en a pas fini toi et moi. Ne joue pas les lâches et viens m'affronter !


L’empousa se retourna vers Lyanna et abandonna l’argentin pour se précipiter sur elle. Le jeune homme s’inquiétait pour la chasseuse. Blessée, elle était dans une position très fragile face à la créature qui ne comptait pas non plus abandonner. Pourtant, le combat reprit avec intensité alors que le journaliste était aux premières loges pour assister au moindre coup. Il se sentait impuissant. Lyanna l’impressionnait tellement et il ne pouvait pas nier toute la reconnaissance qu’il avait pour elle, pour tout ce qu’elle faisait pour lui alors qu’elle mettait visiblement sa vie en danger pour un vulgaire article. Alejandro se sentait bête, totalement inutile alors que sa douce amie se faisait du mal pour l’aider à réaliser son article. Il se disait qu’il ne devait pas resté les bras croisés, à attendre que l’une des deux meurent juste pour satisfaire son petit ego personnel. Le brun s’éloigna lentement de la scène de combat et le plus discrètement possible, s’empara d’un couvercle de poubelle. Puis au moment où la jeune femme se trouva en position la plus vulnérable, il se précipita sur elles et assoma la créature avec le couvercle. Sonnée, elle ne bougea pas pendant un bref moment, mais un moment suffisant qui suffira à Lyanna pour achever le combat.

- Lyanna, vas-y ! Massacre cette chose !

En moins d’une seconde, la créature disparut, laissant derrière un tas de poussières. Alejandro reposa le couvercle là où il l’avait trouvé puis alla récupérer les affaires qu’il avait jeté quelques instants plus tôt pour venir sauver la jeune femme. Une ombre passa sur son visage: l’objectif de son appareil photo s’était cassé. Mais il cacha rapidement sa déception pour venir rejoindre son amie, le sourire aux lèvres.

- C’était génial… J’espère que tu n’es pas trop amochée.

Il baissa soudainement le regard, un peu honteux de lui dire cela alors que Lyanna était visiblement blessée. Même si elle était encore debout, rien ne disait qu’elle ne souffrait pas de ses blessures.

- Je suis désolé. Je ne pensais pas que ce combat allait être si rude. Je t’ai peut être trop surestimé par rapport à ce monstre. J’ai bien cru que tu allais y passer… Je n’aurais pas supporté de te perdre, tu le sais.


_____________________________

a situation requiring a choice between equally undesirable alternatives.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas


avatar

modo (hermès)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 101
Date d'inscription : 05/10/2017

Feuille de Personnage
Arme(s): Un poignard en bronze céleste
Familier(s): Un chaton roux : Weasley
Objet(s):

MessageSujet: Re: You're my worst temptation. [Lyanna & Alejandro] Jeu 15 Fév - 18:03

You're my worst temptation.

Lyanna

Alejandro



Le combat reprit de plus belle. Mais si l'empousa était blessée, moi aussi. Et mes capacités étaient bien plus vite diminuées que les siennes. Résultat, il ne fallu pas longtemps pour que je me retrouve dans une situation précaire. Mon arme à feu ne me servait à rien et je ne trouvais aucun angle correct pour achever la créature avec mon poignard.

Mais je n'allais tout de même pas laisser tomber ? La meilleure des choses aurait été qu'Eilis ou Andreas soient là. Mais ce n'était pas le cas. Je n'avais pas le choix : je devais m'en sortir toute seule. Parce que si je ne m'en sortais pas, j'allais finir aux Enfers. Et Alejandro avec moi.

Et finalement, si je ne m'y attendais absolument pas, c'est de lui que vint ma délivrance. Alors que le monstre s'approchait de moi pour porter un coup qui pouvait être fatal, le jeune homme lui lança ce qui semblait être un couvercle de poubelle à la tête. Il hurla alors :

"Vas-y, Lyanna ! Tu vas dégommer ce monstre !"

Sans réfléchir, alors que la créature se relevait du choc, prête à nous achever tous les deux, j'enfonçais mon poignard jusqu'au manche dans son abdomen. Elle partit en fumée et je pus alors reprendre ma respiration que j'avais stoppé sans m'en rendre compte au moment fatidique.

Je manquais de m'effondrer et m'appuyais contre le mur de la ruelle, tentant de reprendre mon souffle et rassembler mes esprits. L'adrénaline quittant peu à peu mon corps, je sentis aussi la douleur se raviver. J'avais au moins l'épaule démise et j'étais presque sûre que ma tête saignait après un mauvais coup. Et il y avait peut-être plus, il faudrait évaluer les dégâts avec Eilis une fois rentrée.

Alejandro accouru vers moi. Avec un ton d'abord excité puis beaucoup plus attristé, il me dit presque d'une traite :

"C’était génial… J’espère que tu n’es pas trop amochée. Je suis désolé. Je ne pensais pas que ce combat allait être si rude. Je t’ai peut être trop surestimé par rapport à ce monstre. J’ai bien cru que tu allais y passer… Je n’aurais pas supporté de te perdre, tu le sais."

Je lui souris avec difficulté. Mon visage me faisait affreusement mal. Sans parler de mon épaule et de ma cheville qui, de toute évidence, s'ajoutait au nombre de blessures dues à cette rencontre fortuite.

Fortuite ? Vraiment ? J'en doutais. J'avais le chic pour leur tomber dessus, souvent quand j'étais seule, encore plus quand j'étais avec l'un de mes coéquipiers. Je les attirais comme des aimants et j'avais peur de savoir ce que cela signifiait. Mais j'y penserais plus tard... J'avais plus urgent comme essayer de marcher.

Je fis un pas puis deux et tombais à terre. Ma cheville me faisait bien trop mal. Je contins un hurlement pour ne pas alerter Alejandro mais je préférais ne pas me relever tout de suite, m'asseyant contre le mur.

"J'espère que tu as de quoi écrire un bel article... Et que tu ne me redemanderas pas ce genre de service. Ou alors il me faudra un équipier..."

Je poussais un petit soupir, massant ma cheville :

"Ah, et aussi : ne refais plus jamais ça. Te mettre en danger comme ça. C'était stupide et tu as bien failli te faire tuer. Ca aurait vraiment été le pompon !"


_____________________________

"For the night is dark and full of terrors."
Night gathers, and now my watch begins. It shall not end until my death. I shall wear no crowns and win no glory. I shall live and die at my post. I am the sword in the darkness. I am the watcher on the walls. I am the shield that guards the realms of men. For this night and all the nights to come. ♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

anim (mortel)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 175
Date d'inscription : 29/06/2017
Age : 17

Feuille de Personnage
Arme(s): Mon cerveau, ma plume, mon talent ?
Familier(s): Tortue verte nommée Chips
Objet(s): Vous

MessageSujet: Re: You're my worst temptation. [Lyanna & Alejandro] Mer 14 Mar - 15:54


- J'espère que tu as de quoi écrire un bel article... Et que tu ne me redemanderas pas ce genre de service. Ou alors il me faudra un équipier…

Alejandro la regarde sans répondre. Il a toujours été obsédé par ses articles et leur accorde parfois tellement plus d’importances pour eux qu’aux personnes qu’il apprécie. Il le sait et il en a pas honte habituellement. Pourtant, le visage crispé de Lyanna le fait encore plus culpabiliser qu’au moment du combat. Il se dit qu’elle souffre à cause de lui et ce n’est pas ce qu’il a spécialement prévu au départ. En lui demandant de se battre contre un monstre pour illustrer son article, le journaliste, qui habituellement planifie tout à l’avance, n’a pas même pas songé aux conséquences qu’un tel combat peut causer. Il a honte. Il s’est comporté comme le pire des égoïstes, comme un petit enfant capricieux qui n’en a fait qu’à sa tête. Lyanna est peut être sa seule véritable amie, la seule personne qui compte réellement pour lui malgré toutes les personnes qu’il fréquente.

La jeune femme tente de se lever mais retombe subitement au sol. La douleur déchire son beau visage mais elle ne dit rien, préférant garder sa souffrance en elle. Elle s’adosse au mur et Alejandro décide de la rejoindre pour s’asseoir près d’elle. Il regarde son appareil photo légèrement abîmé avec un air inquiet. Mais lorsque Lyanna se met à masser sa cheville, son attention se reporte sur elle. Peut être que quelquefois, il devrait s’intéresser plus aux autres plutôt qu’à son petit monde sans intérêt. Peut être que son projet d’articles n’est juste qu’un simple moyen pour se dire que son monde à lui, celui des mortels impuissants, a autant de valeurs que celui qu’il méprise, qu’il exploite sans scrupules pour parvenir à ses fins. Et son aveuglement fait qu’il ne se rend même compte qu’il a près de lui, une femme magnifique, prête à sacrifier sa vie pour satisfaire son petit égoïsme, ses petits désirs d’humain sans importances.

- Ah, et aussi : ne refais plus jamais ça. Te mettre en danger comme ça. C'était stupide et tu as bien failli te faire tuer. Ca aurait vraiment été le pompon !

Alejandro sourit pour cacher cette nouvelle culpabilité qui le traverse. En plus d’avoir servi à ses intérêts, s’être mise en danger, s’être gravement blessée, Lyanna s’inquiète pour lui. Elle s’intéresse plus à son état que lui pour elle. Et cela ne la choque même pas, elle, qui est si gentille avec lui depuis le début. Impuissant, il réfléchit à un moyen de rattraper son comportement. Et puis les souvenirs de leurs précédentes rencontres parviennent à son cerveau dans un mélange de sourires et de mots doux. Quelque chose naissait depuis quelques temps entre Alejandro et Lyanna. Chaque rencontres les rendent infiniment plus proches. Chaque souvenirs de ces rencontres terminent un chapitre de leur histoire d’amitié qu’ils construisent tous les deux depuis leur rencontre. Et ils avancent. Malgré les doutes du journaliste sur sa propre petite personne, il n’en a jamais réellement tenu rigueur lors de ces rencontres. Avec Lyanna, il est loin de ses articles qui parlent toujours des autres. Il construit son propre article et écrit chaque évolution de sa biographie. Il est temps de penser vraiment à lui. De construire autre chose qu’un égoïsme sans importance.

Il a toujours senti une ambiguïté entre elle et lui. Il ne sait pas si c’est de l’amour. Quelque chose entre eux les attire comme des aimants, une puissance électrique qui les force à se rapprocher toujours plus. Il a cette soudaine envie qu’ont tout être humain censé devant une personne aussi parfaite, si gentille, si patiente. Alejandro prend délicatement son visage entre les mains et dépose un baiser sur ses lèvres.

- Tu es merveilleuse, tu sais.





_____________________________

a situation requiring a choice between equally undesirable alternatives.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas


avatar

modo (hermès)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 101
Date d'inscription : 05/10/2017

Feuille de Personnage
Arme(s): Un poignard en bronze céleste
Familier(s): Un chaton roux : Weasley
Objet(s):

MessageSujet: Re: You're my worst temptation. [Lyanna & Alejandro] Ven 16 Mar - 21:58

You're my worst temptation.

Lyanna

Alejandro



Alejandro vient s'asseoir juste à côté de moi. Je le vois du coin de l'oeil regarder son appareil photo et continue de me masser la cheville en silence. Comme si un petit massage allait suffire. Comme si une entorse voire pire pouvait se remettre en frottant la partie blessée. Je manque d'éclater de rire face à ma bêtise et cesse de masser comme une imbécile ma cheville.

J'appuie ma tête contre le muret doucement et ferme les yeux. Je porte ma main à ma tête pour évaluer les dégâts. J'ai les cheveux poisseux. Beaucoup de sang. Il faudrait peut-être qu'Eilis me fasse quelques points. Et que j'évite de me battre pendant un petit moment. De toutes façons, avec une épaule démise et une entorse, je ne risquais pas de faire trop d'acrobaties pendant quelques semaines.

Alejandro reste silencieux à côté de moi. J'entends sa respiration, lente, apaisante. Je tente de me caler dessus pour atténuer la douleur. Penser à autre chose. Seulement compter les inspirations, les expirations. Je me laisse presque bercer, les yeux fermés, essayant de ne plus penser à rien qu'au vent dans la ruelle, à la présence presque rassurante de mon ami à côté de moi. En espérant qu'un autre monstre, une autre chimère n'allait pas nous tomber dessus en cet instant de paix et surtout, de faiblesse.

Mais ce n'est pas un monstre qui me trouva désarmée dans cette ruelle. J'entendis un mouvement et je n'eus même pas le temps d'ouvrir les yeux que je sentis la douceur de sa peau sur mes lèvres, la chaleur de son corps contre moi. Un instant furtif, un baiser volé.

Je rouvre les yeux alors qu'il s'écarte, se contentant de souffler :

"Tu es merveilleuse, tu sais."

Comme si c'était suffisant pour expliquer ce qu'il venait de faire. Comme si c'était évident. Et que j'étais censée le savoir, censée comprendre. Sauf que je n'y comprenais rien, sauf que ça n'avait aucun sens. Et si j'avais été valide, si je ne sortais pas d'un combat et que je n'étais pas aussi fatiguée, je lui aurais certainement mis une baffe avant de tourner les talons. Juste parce qu'on était amis. Juste amis.

Mais non. Pas aujourd'hui. Bizarrement, même si c'était sûrement la chose la plus étrange et la moins évidente du monde, à cet instant, ça me paraissait presque logique. Après tout, Alejandro était bel homme, on s'entendait bien, il ne prenait pas mal toutes mes blagues, il me parlait, s'ouvrait à moi et c'était bien plus que certaines personnes de mon entourage. Alors que demander de plus ?

En y repensant, si ça avait été un autre moment, j'aurais certainement trouver des dizaines de raisons de ne pas faire ce que je comptais faire. Mais mon cerveau, anesthésié par la douleur, ne réfléchissait plus vraiment correctement. Et je fonçais tête baissée, piégée par mon corps et mes hormones, par mon coeur aussi un peu. L'amour et l'amitié sont si proches qu'on pourrait s'y tromper, non ?

Alors je me penche, malgré mon épaule démise et mes cheveux poisseux, vers Alejandro pour lui rendre son baiser. Et je m'abandonne. Parce que c'est bien plus facile, ça empêche de penser quand on laisse son coeur et ses hormones s'emballer. Juste la pression de ses lèvres contre les miennes, son corps contre le mien.

Je m'arrachais à notre étreinte, l'épaule endolorie après avoir bougé.

"Je ne suis pas sûre qu'on devrait faire ça."

Mais on s'en fiche, aurais-je pu rajouté. Qui aurait pu m'en empêcher ? Le seul qui aurait peut être pu n'en avait sûrement rien à faire. Alors autant vivre pleinement. Avant que mes pires craintes ne se réalisent, que mon monde s'effondre et que la mort arrive dans le même temps.

En attendant l'apocalypse de ma vie, abandonnons-nous quelques temps, juste pour le plaisir, pour oublier toutes les douleurs et pour sentir la vie. Si futile soit-elle.


_____________________________

"For the night is dark and full of terrors."
Night gathers, and now my watch begins. It shall not end until my death. I shall wear no crowns and win no glory. I shall live and die at my post. I am the sword in the darkness. I am the watcher on the walls. I am the shield that guards the realms of men. For this night and all the nights to come. ♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

anim (mortel)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 175
Date d'inscription : 29/06/2017
Age : 17

Feuille de Personnage
Arme(s): Mon cerveau, ma plume, mon talent ?
Familier(s): Tortue verte nommée Chips
Objet(s): Vous

MessageSujet: Re: You're my worst temptation. [Lyanna & Alejandro] Jeu 26 Avr - 10:31


C’était totalement incontrôlable, ce désir de prendre Lyanna dans ses bras et de poser ses lèvres contre les siennes. Ils ont toujours été très proches et Alejandro n’a jamais réellement caché le fait qu’il avait une certaine attirance pour son amie. Il n’a cependant jamais cherché à pousser la jeune femme à se jeter dans ses bras. Il estime avoir toujours été correct avec elle, enfin jusqu’à maintenant. Aujourd’hui, il n’a pu résister. Quand il a vu Lyanna dans un sale état, couverte de blessures et détermination, le journaliste a eu comme un élan d’amour pour elle, une pulsion qu’il n’a pas pu retenir et qui l’a poussé à la prendre dans ses bas, à l’embrasser comme pour la remercier de s’être sacrifiée pour lui. En la voyant s’être autant démenée pour lui, il a cru que, peut être, cette attirance, cette sensation étrange qu’il ne considère pas comme être nécessairement de l’amour, est réciproque. Alejandro a pourtant accompagné ce geste de quelques mots doux, peut être pas assez suffisants pour excuser ce qui aurait pu être pris comme quelque chose de brutal mais qui au fond, n’est que pure innocence.

Quand il a lâché son étreinte, le journaliste a senti son coeur peser lourd dans sa poitrine. Il a peut être été trop brusque envers Lyanna et il doit avouer qu’il redoute un peu sa réaction. Il la regarde pendant un instant, c’est comme si le temps s’est suspendu à ce moment là, que la ruelle complètement ravagée par le combat n’existe plus et que les bruits de klaxons et de l’agitation de New York ont totalement disparu. Alejandro sait que ce simple baiser pourrait changer à jamais leur relation. Le sort de ce qui s’apparente à une amitié plus profonde qu’elle en a l’air est entre les mains de son amie, qui semble à cet instant bien hésitante. Pourtant, Lyanna se penche vers lui et l’argentin sent à nouveau la douce caresse de ses lèvres contre les siennes. Le journaliste pose ses mains sur sa taille et la sert contre lui, d’une légère pression et s’abandonne à elle, presque trop content d’avoir succombé à ses pulsions. Mais après quelques instants de douceur, elle finit par s’écarter doucement.

- Je ne suis pas sûre qu'on devrait faire ça.

Alejandro sourit. Le visage de Lyanna n’exprime aucun regret. Il passe lentement une main sur sa joue, heureux de caresser cette peau douce et frissonnante qui n’attend que ses baisers. Il dépose un baiser sur ses lèvres puis aide sa jeune amie à se relever. Encore mal en point, il décide de la soulever et de la porter en faisant bien attention à ne pas lui faire de mal. Puis oubliant presque les raisons qui l’ont conduit dans cette ruelle, il la quitte, souriant en voyant le visage surpris des passants qui les regardaient avec curiosité. Il décide de l’emmener chez lui pour la soigner correctement. Arrivés à son appartement, Alejandro se surprend à rire avec Lyanna, juste parce qu’il n’arrive pas à ouvrir les portes à cause de son amie qu’il a gardé dans ses bras. Il a l’impression d’être un adolescent, qu’il a perdu toute sa tenue et sa pesante maturité. Il parvient à entrer dans son appartement et pose délicatement la jeune femme sur le canapé. Ensuite, il court chercher sa trousse de premier secours et vient s’accroupir près de sa cheville.

- Je vais essayer de te réparer ça. Après tout, c’est un peu de ma faute si tu en es là...

_____________________________

a situation requiring a choice between equally undesirable alternatives.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas


avatar

modo (hermès)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 101
Date d'inscription : 05/10/2017

Feuille de Personnage
Arme(s): Un poignard en bronze céleste
Familier(s): Un chaton roux : Weasley
Objet(s):

MessageSujet: Re: You're my worst temptation. [Lyanna & Alejandro] Mar 1 Mai - 14:43

You're my worst temptation.

Lyanna

Alejandro



Une caresse, un geste tendre et un baiser. Si on me l'avait dit ce matin, j'aurais éclaté de rire. Il y avait trop de "si" qui tournaient dans ma tête. Peut-être que, pour une fois, je pouvais essayer d'arrêter de penser, d'envisager toutes les conséquences avant même que les évènement aient lieu ? Et puis, de toutes manières, j'étais trop fatiguée, trop éreintée pour penser correctement. La preuve, j'avais embrassé Alejandro. Et j'aimais ça. Pas que ce soit surprenant d'ailleurs... Je l'avais toujours trouvé attirant. Mais c'était mon ami, bordel !

Oh, et puis merde ! J'avais bien failli crever et ça pourrait m'arriver d'un jour à l'autre. Je n'allais pas attendre qu'un autre garçon se déclare si j'en avais un sous la main ! Il fallait que je me mette à vivre, que je cesse d'attendre. Et si ça voulait dire tenter le coup avec Alejandro, et bien soit... Qu'est-ce que je risquais au pire ? Ca m'étonnerait que j'ai le coeur brisé par sa faute alors... Autant plonger tête la première.

J'en étais là de mes pensées quand je le sentis se relever puis me prendre dans ses bras. Je pensais à protester, lui dire que je pouvais très bien me débrouiller et marcher toute seule mais il fallait être réaliste : j'en étais incapable. Sinon, nous serions sortis de cette allée il y a plusieurs minutes et jamais nous ne nous serions embrassés. Alors je le laisse faire, un air moqueur dans les yeux et un sourire aux lèvres. Je l'observe pendant qu'il marche pour me ramener, ses beaux yeux bruns, ses cheveux un peu bouclés. C'est qu'il est plaisant à regarder...

On parcourt quelques rues. Puis il entre dans un immeuble et je sens bien qu'il galère, sans ses mains occupées à me tenir. Alors je m'esclaffe et il rit avec moi. Et j'ai tellement l'impression d'être normale... Comme si on ne venait pas de tuer une empousa. Comme si nous n'étions que deux jeunes adultes qui tentent le coup.

Il me dépose enfin sur son canapé et je me demande comment il a fait pour me porter tout le long. Certes, je ne suis pas énorme mais je ne soupçonnais pas la force qu'il pouvait avoir... J'ai à peine le temps de me caler confortablement qu'il est déjà revenu, un kit de premiers secours entre les mains. Il s'approche de ma cheville et tout en commençant à la soigner, me dit :

"Je vais essayer de te réparer ça. Après tout, c’est un peu de ma faute si tu en es là..."

Je grimace un peu de douleur quand il touche ma cheville mais me ressaisis aussitôt : hors de question de lui faire pitié. Je ne suis pas un petit animal blessé même si je dois avouer que ce n'est pas désagréable de le voir s'occuper de moi.

J'éclate donc de rire et lui répond d'un ton moqueur :

"Oh pffff... Ca ? C'est trois fois rien ! Je ne suis même pas sûre que ça soit cassé ! Une fois, je me suis brisée plusieurs côtes d'un coup alors n'imagine pas que tu fais réussi un quelconque exploit."

Je me relève et me baisse vers lui en chuchotant, près de son oreille :

"Et puis je connais des remèdes bien plus intéressants."

J'embrasse son cou, puis je remonte vers ses lèvres. J'enroule mes bras autour de lui et m'abandonner dans son étreinte. Une autre Lyanna m'aurait collé une tarte : non mais à quoi je peux bien penser, je suis blessée et je fais ça !? Il y a un truc qui cloche chez moi ou quoi !? Plusieurs, oui. D'abord, je vois des monstres. Ensuite, je les chasse et je les tue. Et voilà que maintenant, je n'ai qu'une chose en tête : qu'il m'embrasse encore. Vraiment très professionnel et amical, Lyanna. Je te félicite !

Sauf que cette petite voix intérieure, je la chasse d'un autre baiser. Elle viendra me tourmenter plus tard. Je n'ai pas envie de l'écouter pour le moment.


_____________________________

"For the night is dark and full of terrors."
Night gathers, and now my watch begins. It shall not end until my death. I shall wear no crowns and win no glory. I shall live and die at my post. I am the sword in the darkness. I am the watcher on the walls. I am the shield that guards the realms of men. For this night and all the nights to come. ♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: You're my worst temptation. [Lyanna & Alejandro]

Revenir en haut Aller en bas

You're my worst temptation. [Lyanna & Alejandro]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» 6 Worst Fast-Food Burgers (and What You Should Eat Instead!)
» The third temptation [Aaron]
» Within Temptation
» Your worst battle is between what you know and what you feel ▬ Nolà&Lulla
» (f) Lyanna Stark * épouse *prise.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Filiorum ex Deorum :: 
RPG ~ Le monde des Mortels
 :: New York
-