Feather ft Matthew
Filiorum ex Deorum
Bonjour et bienvenue sur Filiorum ex Deorum ! Inspiré des romans de Rick Riordan, ainsi que des films, le forum reprend la saga Percy Jackson. Viens vite nous rejoindre, qu'est ce que tu attends ? ♥️



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur Filiorum ex Deorum Invité !
La Résistance est fermée!
Les nouveautés du mois d'octobre sont par ici ! ♥
Venez participer au concours d'avatars d'halloween, juste ici ! ♥
Les groupes à privilégier sont: les Chasseresses, les Créatures et les Mortels ! ♥
Les events d'Halloween sont ici et ! ♥

Partagez| .

Feather ft Matthew

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


avatar

CREATURE

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 43
Date d'inscription : 05/10/2017

MessageSujet: Feather ft Matthew Jeu 9 Nov - 3:19

Danaé était fatiguée. Elle se réveillait à l’aube, les yeux encore lourds de ses heures de travail, les bras et les jambes déjà lourds et désireux de se reposer, son dos endolori semblant lui hurler d’aller s’allonger. Chaque jour, elle était coincée dans cette routine lassante, ce cercle vicieux de fatigue dont elle semblait ne jamais pouvoir s’en sortir. Elle ne trouvait que très peu de réconfort dans son quotidien. Les lumières de la scène, les cris des fans déchaînés l’avaient attirée vers cette vie de célébrité, mais maintenant il lui semblait que ses journées entières étaient dédiées à écrire des chansons qui ne signifiaient rien pour elle, à forcer un sourire face à des producteurs et autres grands noms de l’industrie de la musique. Elle avait définitivement perdu cette passion, cette flamme qui l’avait poussée à vouloir devenir chanteuse. Il y avait du bon dans sa situation cependant. En tant que sirène immortelle, elle avait au fil des années pris le rôle d’une observatrice du monde plutôt qu’une de ses actrices. Devenir chanteuse lui avait permis de finalement avoir un réel impact sur le monde et sur les gens autour d’elle. Beaucoup de personnes, surtout des adolescents venaient la voir, lui expliquant tout l’impact positif qu’elle avait eu sur leur vie. Ça lui permettait de remplir un peu le vide dans sa vie, de se sentir vivante et utile ne serait-ce que pendant quelques instants.

C’était lors d’une autre de ces journées à la fois si vide et si fatigante que Danaé trouva sur sa terrasse une plume. C’était un évènement complètement insignifiant, mais trouver cette longue plume blanche au charme subtil lui réchauffait le cœur sans qu’elle sache vraiment pourquoi. Elle passa quelques minutes à la regarder, allongée sur son canapé, sans pouvoir s’empêcher de la voir comme un signe d’espoir. Quelques secondes plus tard, elle était endormie, rêvant doucement de ces jours passés où elle était libre face aux cieux infinis, libre de toucher les nuages et de s’envoler loin de toutes les attaches du monde d’en bas, libre et capable de braver le monde entier s’il le fallait.

Elle réalisa avec un sursaut que ce rêve lui avait probablement coûté une réunion avec son producteur. Quand on a un emploi du temps chargé, s’endormir au milieu de la journée n’est généralement pas quelque chose de très judicieux, et c’est donc dans un élan de panique qu’elle se releva, pris son ses affaires et enfila une casquette et des lunettes de soleil, son déguisement habituel. Elle attrapa ses clefs en passant, claqua la porte de son appartement et se mis à courir comme elle ne l’avait jamais fait avant. Elle était déjà à mi-chemin quand elle réalisa avec stupeur qu’elle était encore en pyjama. Elle refoula un juron avant de reprendre sa course contre la montre. Elle était probablement déjà bien trop en retard, mais elle voulait tout de même y aller pour le simple fait d’être présente.

Ses pieds marchaient un peu sur le bout de ses pyjamas, mais elle continuait tout de même à courir, les yeux rivés sur son objectif, complètement aveugle à ce qui l’entourait. C’est probablement pour ça qu’elle ne remarqua pas un homme sur son chemin, et lui rentra presque la tête la première dedans, tombant avec assez peu de grâce par terre. Elle reprit la casquette, tombée de sa tête tout en s’excusant :

« -Désolée ! Je suis un peu pressée je fais pas trop attention où je vais. »
Revenir en haut Aller en bas


avatar

ERIS

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 450
Date d'inscription : 26/09/2017

Feuille de Personnage
Arme(s): Une épée se transformant en chevalière / un pistolet semi-automatique avec des balles de bronze / un poignard en bronze céleste
Familier(s):
Objet(s):

MessageSujet: Re: Feather ft Matthew Jeu 9 Nov - 19:35


 

Feather


Matthew & Danaé




Matthew était fatigué. Très fatigué. Les traits tirés, les yeux cernés, il se traina hors de son lit. Il avait le corps lourd. Il ne se souvenait même pas de comment il avait fini dans son lit. Il se souvint vaguement s’être plongé dans un dossier – encore – puis qu’il avait fini par déprimer. Toujours à cause de la même chose. Il se soulait lui-même. C’était possible, ça ? Il en arrivait à un point où il ne se comprenait même plus. Las de tous ces questionnements qui le privaient de sommeil, las de ce poids constant, il avait l’impression de graviter dans le vide. De n’être que du vide. Chaque journée n’était qu’un éternel recommencement dont il ne voyait pas la fin.

C’était lors d’une de ses journées que Matthew se traîna sur la terrasse de son loft. Il eut l’impression un instant de dominer le monde. Les gratte-ciels s’étendaient à perte de vue, et les piétons grouillaient en dessous de lui, comme des fourmis qui n’ont qu’une hâte : toujours passer au jour suivant, sans profiter du présent. Mélancolique, il trouva cette idée triste. Il s’appuya sur la rambarde, à la recherche d’une quiétude qui lui semblait inaccessible. Ses mains se crispèrent. Il se sentait si vide. Sans espoir. Vaincu, il s’allongea sur le canapé, dans l’espoir de calmer les battements douloureux de son coeur. Puis, il entendit une douce musique résonner à ses oreilles. Il eut un sourire invisible à l’égard de son voisin, qui avait visiblement de bons goûts musicaux. Sans savoir d’où venait ce son si familier, il s’endormit, apaisé par la douce mélodie.

Il se réveilla en sursaut, avisant que cette chanson venait sans doute de lui faire manquer un entraînement avec les nouvelles recrues. Quand on a vie de Résistant, dormir en plein milieu de la journée n’est certainement pas une bonne idée. Ce fut donc dans un élan agacé qu’il sortit de chez lui avec précipitation. Il n’était vraiment pas doué. Il courut sur une bonne partie du chemin avant d’aviser sa tenue. Un costume froissé datant d’hier. Matthew ne mettait jamais de costumes. Il avait fait pourtant cet effort pour cet entretien professionnel. Il grimaça. Il ne pouvait pas entraîner quelqu’un dans cette tenue. Ce n’était pas décent. Il regarda sa chemise froissée – beaucoup trop cher, en passant - avec un soupir. Bon tant pis pour les moqueries qu’il essuierait. Il allait enfin révéler à la face du monde le petit bourge qu’il était. Il était trop tard pour faire demi-tour. Il reprit sa course effrénée, l’attention accaparée par son putain de costume. Puis, il fut brusquement arrêté par une masse qui le stoppa net dans sa course.

- Désolée ! Je suis un peu pressée je fais pas trop attention où je vais. 

Matthew allait répliquer avec un juron mais les mots s’échappèrent de sa bouche, volés par le passé dans lequel il se retrouva propulsé. Son cœur manqua un battement, et les souvenirs défilèrent dans tête à une vitesse folle. Il ne savait plus comment réagir, perdant totalement la face. Il se retrouva jeune garçon, découvrant les doux délices de l’amour. Les doux délices de l’amour et ses peines. Il se retrouva loin de toute sa vie actuelle, perdu dans un passé où son plus gros problème était son père qui lui mettait la pression. Un tout petit instant, il fut le Matthew d’avant, amoureux pour la première fois. Et la pensée qui le ramena au triste présent fut la chanson qui l’avait fait s’endormir. Soudain, il comprit, et le monde lui parut moins triste.

- And I, I hate to see your heart break…, chanta-t-il doucement.

Il chantait. Parce qu’il ne savait que dire. Parce qu’il était trop retourné par cette rencontre. Parce que c’est bien la dernière personne qu’il aurait pensé voir. Parce qu’il se rendait compte qu’elle lui avait manqué. Parce qu’elle lui rappelait pleins de bons souvenirs. Parce qu’il l’avait aimé…

- Je savais qu’il suffisait que tu y croies, Dany. Moi j’ai toujours cru en toi.



Code by Marcelo

_____________________________

Revenir en haut Aller en bas

Feather ft Matthew

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Matthew "Matt" Williams
» Feather, un oiseau haut en couleur !
» Questions sur Gossip Feather
» matthew & manuela ❝ apologize ❞
» Matthew Lombardi signe a Philladelphie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Filiorum ex Deorum :: 
RPG ~ Le monde des Mortels
 :: New York
-