Objection votre honneur ! [Ft Chrysaor]
Filiorum ex Deorum
Bonjour et bienvenue sur Filiorum ex Deorum ! Inspiré des romans de Rick Riordan, ainsi que des films, le forum reprend la saga Percy Jackson. Viens vite nous rejoindre, qu'est ce que tu attends ? ♥️



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur Filiorum ex Deorum Invité !
La Résistance est fermée!
Les nouveautés du mois d'octobre sont par ici ! ♥
Un mini-event a lieu pour la Colonie, c'est par ici ! ♥
Les groupes à privilégier sont: les Chasseresses, les Créatures et les Mortels ! ♥
Nous manquons de mortels, de créatures et de garçons! ♥

Partagez| .

Objection votre honneur ! [Ft Chrysaor]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


avatar

DEMETER

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 186
Date d'inscription : 16/04/2017

Feuille de Personnage
Arme(s): Boomerang en bronze céleste, un arc se transformant en bague avec son carquois se transformant aussi en bague, contenant 10 flèches
Familier(s): Renard de Teumesse se nommant Robin (en référence au Robin des Bois de Disney)
Objet(s): Poison soporifique

MessageSujet: Objection votre honneur ! [Ft Chrysaor] Jeu 9 Nov - 22:44

... et je finirai par dire que selon l'article B13 du code 115 alinéa 4, la victime en question n'ayant eu aucun lien apparent avec mon client depuis plus de trois mois et ayant montré maintes preuves qu'il avait un alibi le soir du meurtre, je demande à ce que la cours donne un dédommagement de 500$ à mon client. Merci madame la juge.

Et je retournai m'asseoir en attendant la fin du procès...

Une fois sorti du tribunal:


Ahah je vous avez bien dis que vous aviez eu raison de m'engager !

En plus de lui avoir évité la prison j'avais aussi réussi à obtenir un dédommagement. Le parti accusateur était un homme véreux plein aux as, ça n'allait pas lui manquer de toute façon.

Bon eh bien... heureux d'avoir pu servir la justice. Merci de m'avoir fais confiance, c'est dur de débuter dans un nouveau cabinet.

En effet j'étais nouvellement installé dans mon cabinet d'avocate depuis seulement un mois, c'était compliqué de se faire une clientèle. J'essayais de ne pas me louper pour me forger une petite réputation mais les lancements sont toujours compliqué.
Je souris avant de lui tendre la main pour la lui serrer.

Bonne continuation à vous.

Et je repartis chez moi, dans mon petit appartement cocooning et bien fleuri.

***

Quelques jours plus tard, alors que je prenais un café en travaillant sur mon ordinateur dans mon salon, je renversai mon café sur moi.

Eh merde ! Ce que tu peux être cruche Skyler parfois !

Je soufflai un grand coup et enlevé mon chemisier. Je ne pris pas le temps d'aller me changer de suite et finis ce que j'avais à faire. Il fallait que je boucle cette affaire au plus tôt. Et j'avais des mails à répondre, notamment un d'une autre avocate qui venait elle aussi de débuter et demandait à ce que nous partagions le même cabinet et à ce que l'on habite en colocation. Cela aurait pu être intéressant en effet pour payer une partie du loyer que je devais chaque mois, tant pour le cabinet d'avocat que mon appartement. J'avais fais une recherche de colocation et d'associé et là j'étais tombé sur une fille cumulant les deux, que demande le peuple ? Je lui répondis quand on frappa à la porte. J'eu un sursaut sur le coup et me levai, prête à aller enfiler un nouveau haut quand la porte s'ouvrit et laissa apparaître un visage que j'avais déjà vu.

_____________________________


Skyligan:
 


Dernière édition par Skyler McLiven le Lun 27 Nov - 23:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar

CREATURE

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 146
Date d'inscription : 26/09/2016

Feuille de Personnage
Arme(s): Epée tirée des rayons du soleil - Deux épées jumelles dont l'une est en fer stygien et l'autre non (peuvent se souder à la garde pour devenir épée double)
Familier(s):
Objet(s):

MessageSujet: Re: Objection votre honneur ! [Ft Chrysaor] Ven 10 Nov - 13:46

Chrysaor se débrouillait toujours après une mission pour ne pas se retrouver dans le pétrin. Bien sûr il ne s'était jamais fait prendre. Une fois ou deux certes il avait eu un petit accrochage, mais rien de bien méchant, et rien que ne l'avait jamais emmené jusqu'au tribunal. Quelle n'avait pas été sa surprise lorsqu'il avait reçu une assignation à comparaître, et en même temps appris qu'un particulier véreux lui mettait un meurtre sur le dos ! Et pour une fois, croyez moi Chrysaor était innocent. Monsieur Denver était un homme qui avait déjà fait partie des victimes du mercenaire, mais dans une histoire de rançon. Rien de bien méchant. Apprendre qu'il le traînait désormais en justice agaçait fortement la créature, qui n'avait jamais eu à faire à un tribunal, et qui ne savait absolument pas comment s'y prendre. La seule chose qu'il savait c'était qu'il ne devait pas se reposer sur l'avocat commis d'office qu'on voulait lui proposer, parce qu'il perdrait à coup sûr. Alors la créature se mit en quête d'un avocat. Il trouva rapidement une demi-déesse : Skyler McLiven, qui était une fille de Déméter et débutait dans son cabinet. Voulant laisser sa chance à cette jeune femme qui pour le moment ne semblait pas perdre ses affaires, il l'engagea.

Le procès se passa en faveur de Chrysaor, qui reçut même une indemnisation. Tant mieux, cela lui permis de perdre moins d'argent dans toute cette histoire de procès (car figurez vous que cela coûte cher un avocat quand même). En sortant, une fois qu'il avait gagné, son avocat lui remercia de la confiance qu'il lui accordait bla-bla-bla. Chrysaor n'écouta pas trop cette partie, occupé à se remémorer les traits de cette jeune femme, qui avait été d'une perfection époustouflante pendant son procès, et qu'il n'avait pu quitter des yeux un instant. Elle s'était levé majestueusement, parlait avec fermeté, et elle croyait tellement à tout ce qu'elle disait qu'il aurait été impossible pour quiconque de lui reprocher quelque chose. Finalement elle lui serra la main, lui souhaita une bonne continuation, et ils se séparèrent. Mais le mercenaire ne comptait pas en rester là avec elle.

***

Quelques jours plus tard, alors qu'il venait de terminer une mission d'assassinat, il en profita pour voler une bouteille du meilleur champagne de la cave de sa victime. Personne ne le remarquerait, et ne pourrait remonter jusqu'à lui, puisqu'il avait fait exploser la maison pour faire croire à une fuite de gaz qui avait causé la mort de l'homme : classique. Voilà donc Chrysaor sortant d'une maison prête à exploser, une bouteille à la main. Il repassa chez lui, dans sa maison en banlieue new-yorkaise, et y déposa une partie de son matériel. Callirhoé n'était pas là, puisque c'était la partie de la semaine où d'ordinaire ils ne vivaient pas ensemble. Prenant une douche pour nettoyer toute trace de sang possible, l'homme mit ensuite une chemise blanche et un pantalon noir. Il retroussa les manches, appela un taxi et vérifia une dernière fois sur son ordinateur ouvert, où vivait Mademoiselle Skyler McLiven. Prenant la bouteille au passage, il monta dans le taxi et se laissa emmener jusque chez elle.

On entrait manifestement dans son immeuble comme dans un moulin, puisque personne ne l'empêcha de rentrer, ne lui demanda son identité ou prévint qu'on allait l'annoncer. Il monta les escaliers (se fiant peux aux ascenseurs) et arriva en haut quelques minutes plus tard, sa bouteille de champagne toujours à la main. Il toqua trois coups rapides à la porte avant de l'ouvrir. Et oui, Chrysaor était comme ça, il détestait attendre, et puis, son champagne allait être trop chaud ! Il pénétra dans l'appartement et se retrouva face à son avocate : sans chemise. Il eu une seconde d'adaptation à la vue de la jeune femme dont il ne put s'empêcher de regarder le corps puis dit avec l'air le plus naturel du monde :

" - Et bien je venais fêter notre victoire avec vous, mais je vois que vous êtes déjà au stade suivant. Vous êtes toujours aussi rapide ?"

Chrysaor laissa échapper un petit sourire moqueur, et avança vers la cuisine, faisant comme chez lui, pour trouver deux coupes de champagne, et accessoirement tournant le dos à la jeune femme pour lui laisser le temps de reprendre ses esprits et de passer un haut, enfin, si elle voulait en passer un.

_____________________________



Be a mercenary
If life suddenly gets hard, fight back, it's the only way to survive. And for the love of God, please don't be afraid of killing cause death is the only way to escape life's slavery. See Death as freedom.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

DEMETER

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 186
Date d'inscription : 16/04/2017

Feuille de Personnage
Arme(s): Boomerang en bronze céleste, un arc se transformant en bague avec son carquois se transformant aussi en bague, contenant 10 flèches
Familier(s): Renard de Teumesse se nommant Robin (en référence au Robin des Bois de Disney)
Objet(s): Poison soporifique

MessageSujet: Re: Objection votre honneur ! [Ft Chrysaor] Ven 10 Nov - 18:16

Mon client d'il y a quelques jours, monsieur Chrysaor, était là devant moi. Abordant un style vestimentaire très classieux, une bouteille de champagne à la main et un sans gène qui me laissa sans voix. Je ne su comment réagir et n'eu que le réflexe de cacher sommairement ma poitrine avec mes mains tout en devenant plus rouge que le sang, ça y est ça recommence...

"Et bien je venais fêter notre victoire avec vous, mais je vois que vous êtes déjà au stade suivant. Vous êtes toujours aussi rapide ?"

Il alla à la cuisine, je pris alors mon chemisier taché de café que je gardai devant mon torse et le suivi rapidement tandis qu'il prenait deux coupes de champagne.

Mais...

Les mots me manquaient, il avait enchaîné les dernières actions avec tellement d'aplomb que je ne savais comment réagir. Je sentais que j'étais toujours aussi rouge car fortement gênée mais je réussi à me contrôler pour former une phrase complète:

Monsieur Chrysaor... je... vous n'avez rien à faire ici. Enfin je veux dire je vous aurez ouvert mais...

Mais il m'avait laissé sans voix tout simplement.

Pou...pourquoi n'avez-vous tout simplement pas appelé ? Vous aviez mon numéro professionnel. Et puis... ma tenue... je ne m'attendais pas à ce que vous rentriez chez moi comme ça.

En commençant à me calmer je vis cela comme étant quelque chose de parfaitement effronté mais une voix intérieur me cria de ne pas le lui faire remarquer. En effet je me dis alors que dans la vie il devait bien réussir... car lorsque l'on a assez de culot et de charisme, on peut réussir presque tout. Soudain ses paroles me revinrent en tête.

Et... Attendez... Comment ça l'étape suivante ?

Je regardai les coupes de champagne qu'il avait en main et avait déjà commencé à amener au salon et ses vêtements. Il s'attendait réellement à ce qu'il se passe quelque chose ?? Non il était venue seulement pour la victoire... mais une victoire peut se fêter de bien des manières... Non non et non, il avait beau être très beau je dois le reconnaître, bien habillé et dégageant une forte aura qui le rendant particulièrement charmant, non non et non je n'étais pas ce genre de fille ! De plus j'étais en quelque sorte déjà engagé dans une relation avec Morigan. Nous ne connaissions que depuis peu mais j'en étais de plus en plus tombé amoureuse. J'avais eu un gros coup de foudre lors de notre première rencontre et depuis nous nous étions revue quelque fois. Je ne voulais pas m'engager dans une quelconque autre relation.
Non Skyler arrête de te faire des films, c'est seulement son bagout, il parle mais ne fera rien, il est simplement venue fêter votre victoire au tribunal rien de plus, et il a seulement dis ça comme ça car c'est un beau parleur charismatique. Je tenais toujours contre moi mon chemisier, qui finalement ne cachait pas grand chose sans que je m'en rende vraiment compte, mais suffisamment pour me laisser l'illusion que si et que je ne rougisse plus autant. Je le regardai alors qu'il avait commencé à installer le salon avec le champagne. J'en restai figée, ne sachant que faire.

_____________________________


Skyligan:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

CREATURE

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 146
Date d'inscription : 26/09/2016

Feuille de Personnage
Arme(s): Epée tirée des rayons du soleil - Deux épées jumelles dont l'une est en fer stygien et l'autre non (peuvent se souder à la garde pour devenir épée double)
Familier(s):
Objet(s):

MessageSujet: Re: Objection votre honneur ! [Ft Chrysaor] Dim 26 Nov - 15:25

Elle balbutia ce "mais" que toutes les femmes avaient lorsqu'elles étaient sous le choc de quelque chose et essayaient vainement de résister. Cela le fit sourire, car il savait que son aplomb à toute épreuve était parfois quelque peu déstabilisant. Trouvant finalement les coupes, bien cachées derrière les verres de tous les jours, ce qui fit penser à Chrysaor qu'elle ne devait pas les utiliser souvent, il les sorti et se mit alors en quête d'un tire-bouchon pour ouvrir la bouteille. Ce ne fut pas compliqué, puisqu'ils sont toujours au même endroit chez tout le monde. Pendant ce temps, il semblait que Skyler avait retrouvé ses esprits. Il l'aurait bien appelé Mademoiselle McLiven, cela lui aurait donné un petit côté femme sexy inatteignable, mais avec elle il ne voulut pas tenter ce genre de séduction.

" - Monsieur Chrysaor... je... vous n'avez rien à faire ici. Enfin je veux dire je vous aurez ouvert mais...

Il se retourna vers elle, les deux coupes pleines. Manifestement elle avait juste choisi de plaquer une chemise sale devant elle. C'était... plus rapide à enlever par la suite certes. M'enfin ce n'était pas sa préoccupation première. Lui ce qu'il voulait s'était avant tout boire, le reste, et bien, le reste venait toujours ensuite avec lui.

" - Pou...pourquoi n'avez-vous tout simplement pas appelé ? Vous aviez mon numéro professionnel. Et puis... ma tenue... je ne m'attendais pas à ce que vous rentriez chez moi comme ça."

Appeler ? Et puis quoi encore ? Elle aurait pris sa pour une forme de rendez-vous, quel qu'il soit, elle aurait été maniérée, bien habillée en conséquence, et surtout, elle se serait mis dans la tête de ne pas boire et de rire à toutes ses phrases. Pitié il savait comment finissait toutes les soirées prévues à l'avance, tout avait été calculé pour qu'il la trouve dans une situation de vie quotidienne. Même s'il ne s'attendait pas à ce qu'elle reste à moitié nue chez elle toute la journée. Evidemment qu'elle ne s'attendait pas à ce qu'il vienne, puisque là était tout le but de la manoeuvre. La créature haussa un sourcil et finit de remplir les deux verres de ce délicieux champagne qu'il avait volé.

" - Et... Attendez... Comment ça l'étape suivante ?"

Qu'est ce que cette fille parlait, c'était impressionnant d'avoir toujours autant de choses à dire. Il se dit qu'elle devait en décourager beaucoup. Lui, il ne se décourageait jamais devant une femme. Chrysaor releva la tête vers elle avec un petit regard amusé et puis, sans répondre, se dirigea vers ce qui semblait être le salon, avant de déposer les coupes sur la table basse et de s'assoir sur un canapé. Il se retourna vers elle, qui n'avait pas bougé d'un iota, avec ce haut qui ne cachait presque rien et lui donnait un air comique. Libre à elle de rester toute l'après-midi avec ce haut sale plaqué contre elle, mais si Chrysaor avait été elle, il serait allé se changer.

" - Je vous autorise à venir vous assoir."

Lui dit-il alors en riant. C'est vrai quoi depuis qu'il était entré, c'était plutôt elle qui avait l'air d'être invitée. Elle semblait gênée dans sa propre maison, rouge comme une tomate, et ne savait pas quoi faire. C'était probablement une bonne chose et Chrysaor était content de savoir qu'il la déstabilisait autant. C'était toujours plaisant de voir quel effet il faisait aux filles qui semblent au premier abord plus réservé. La créature attrapa une coupe alors qu'elle s'approchait enfin, mais un peu suspicieuse, comme lorsqu'on approche un animal sauvage, et il lui tendit :

" - A notre, enfin, votre réussite !"

Il attendit qu'elle attrape la coupe, chose qui se fit de façon assez comique puisque elle fut obligé de lâcher d'une main le chemisier, qui en couvrit encore moins, ce qui la fit rougir de plus belle. Chrysaor ne broncha pas. Il voyait des femmes nues tous les jours était n'était pas du genre pudique, alors qu'elle le soit, le fit sourire, mais il ne dit rien d'autre et tendit sa propre coupe vers elle pour qu'ils trinquent. Il but ensuite une gorgée de ce champagne, qui vraiment, était à la température parfaite, heureusement il n'était ni trop chaud, ni trop froid, et Chrysaor fut fier de ce coup-là. Il la regarda droit dans les yeux, guettant une quelconque réaction de sa part.



_____________________________



Be a mercenary
If life suddenly gets hard, fight back, it's the only way to survive. And for the love of God, please don't be afraid of killing cause death is the only way to escape life's slavery. See Death as freedom.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

DEMETER

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 186
Date d'inscription : 16/04/2017

Feuille de Personnage
Arme(s): Boomerang en bronze céleste, un arc se transformant en bague avec son carquois se transformant aussi en bague, contenant 10 flèches
Familier(s): Renard de Teumesse se nommant Robin (en référence au Robin des Bois de Disney)
Objet(s): Poison soporifique

MessageSujet: Re: Objection votre honneur ! [Ft Chrysaor] Lun 27 Nov - 16:08



"Je vous autorise à venir vous asseoir."

Oh... décidément quel culot ! Comme si il inversait les rôles, comme si il était chez lui et moi simple invitée. Je ne su quoi répondre et de toute façon je comptais aller mettre un haut plus convenable car je sentais bien que je n'allais jamais arrêter de rougir sinon. Mais au vue de son comportement je ne voulais absolument pas le laisser seul chez moi sans que je ne sois à coté de lui. Il ne semblait pas méchant mais je ne voulais c'était comme ça, c'était d'ailleurs la seule raison qui m'avait poussé à ne pas encore aller enfiler un haut. C'est alors qu'il se leva et vint me donner la coupe dans les mains, j'en lâchai un bout du chemisier qui ne couvrait décidément que trop peu... Un soutien-gorge et un chemisier sale même pas porter n'était vraiment, mais vraiment pas acceptable. Je rougissais encore bien plus alors qu'il dit en trinquant:

"A notre, enfin, votre réussite"

Il commença alors à boire avant de me regarder droit dans les yeux. Je fus d'abord absorbé par son regard envoutant mes baissai vite le regard et posai mon verre sans boire.

Je... attendez je vais aller enfiler quelque chose ce n'est vraiment pas mon genre de paraitre si dénudé devant quelqu'un que je connais à peine...

Et je partis vers ma chambres en disant plus bas: "ni devant ceux que je connais même plus d'ailleurs...". Dans ma chambre je me dépêchai au plus vite pour ne pas le laisser seul trop longtemps. Par politesse mais encore une fois aussi et surtout pour ne pas qu'il puisse faire quoi que ce soit. Était-il capable de me voler quelque chose ? A par ma dignité en m'ayant vue en sous-vêtement je ne voyais pas ce qu'il pouvait vouloir voler ici. Je cherchai dans mon armoire le premier haut que me vint mais en me retournant je le vis dans ma chambre et eu un cris de surprise et en lâchai le pull que je venais de prendre. Et cette fois je n'avais pas mon chemisier sale à mettre partiellement devant moi. Je rougis encore plus qu'avant et mis instinctivement mes mains devant moi, j'étais juste ridicule... Mais je dis sur un ton plus surpris qu'énervée mais avec une pointe de légère colère tout de même:

Mais que faites-vous dans ma chambre ?!! C'est... j'ai le droit à mon intim...

Et il alla chercher dans mon armoire en me coupant dans ma phrase:

"Je viens vous aider à passer quelque chose de potable"

Alors là j'en restai bouche-bée. Un tel aplomb, tellement sans gêne, tellement osé, tellement... attirant ? Comment pouvais-je penser une chose pareil, le genre bad guys ne m'avait jamais plus. Bon peut être au lycée mais ça avait été une erreur. Mais là sa façon de parler et comment il le faisait c'était... c'était quelque chose de spécial.

Il en sortit un truc que je ne mettais jamais, que mon dernier petit copain avait voulut que je porte pour aller à une soirée avec ses amis. Je n'avais pas voulu l'enfiler et ça avait été fini. Après on s'étonne que je n'ai pas eu beaucoup de relation amoureuse tiens... Bref j'avais gardé ce haut au fond de mon armoire tout de même mais ne l'avait jamais mis. Il était blanc un peu transparent et avait des boutons dans le dos. Je regardai le vêtement tendu face à moi et le pris à contre-coeur car trop gênée, car trop absorbé par son charisme et bien trop pressé de me vêtir ne serait-ce qu'un peu plus. Il m'aida ensuite à mettre les boutons, pour qu'il ne soit pas gêné par ma crinière blonde, je soulevai ma queue de cheval. La façon dont laquelle il le faisait me fit frisonner et rougir encore plus. Il était très délicat et sensuel dans ses mouvements... je préférais ne pas dire quoique ce soit ni même faire quoi que ce soit, trop gênée. J'attendis qu'il ait finit pour me retourner en le remercier d'un geste de la tête. Je retournai vite au salon où je pris le verre et le bu d'une traite. Nan vraiment je supporte parfois mal le stress et la gêne moi..

Puis je me tournai vers lui qui était revenue dans le salon et lui dit en sentant mes rougeurs commençaient à laisser la place à ma peau blanche naturelle:

Monsieur Chrysaor, je comprend que vous soyez heureux d'avoir évité la prison et moi-même suis heureuse pour vous et pour moi d'avoir réussi ce procès. Mais vous vous permettez beaucoup et... je suis assez gênée je vous avoue.

Je reposai la coupe vide et croisai les bras car je commençais à avoir un peu froid, après tout le temps dehors ne permettait pas de sortir en tong...


_____________________________


Skyligan:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

CREATURE

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 146
Date d'inscription : 26/09/2016

Feuille de Personnage
Arme(s): Epée tirée des rayons du soleil - Deux épées jumelles dont l'une est en fer stygien et l'autre non (peuvent se souder à la garde pour devenir épée double)
Familier(s):
Objet(s):

MessageSujet: Re: Objection votre honneur ! [Ft Chrysaor] Lun 27 Nov - 21:18

Skyler McLiven baissa les yeux sur son verre quelques instants après avoir soutenu le regard de Chrysaor. Il esquissa un demi sourire, manifestement il la perturbait, et même si c'était chose voulue, il trouvait toujours que cela avait un petit côté craquant qu'une fille rougisse et se sente mal à l'aise. Les femmes trop sûres d'elles en fin de compte, elles étaient trop faciles à avoir. Alors qu'elle... elle représentait un véritable défi que le brun était prêt à relever.

" - Je... attendez je vais aller enfiler quelque chose ce n'est vraiment pas mon genre de paraitre si dénudé devant quelqu'un que je connais à peine..."

Il était vrai que même son haut ne lui servait plus à rien, et ce n'était pas pour déplaire à Chrysaor qui pouvait à loisir, mais ce de manière discrète, comme désintéressée, poser son regard sur le corps de la jeune femme. Il haussa un sourcil, bien évidemment qu'elle était une femme prude, les avocates sont toujours dans les extrêmes : trop dévergondées, et si cela avait été le cas, alors il ne serait pas là puisqu'il l'aurait déjà emmenée dans un lit depuis longtemps, voire même sur son bureau lors de leurs rencontres "professionnelles", ou alors, comme Skyler, trop réservée. Timide même. Elle se leva, et il resta assis, à la regarder s'éloigner tranquillement, tandis qu'il finissait son champagne. Elle avait ce petit pas pressé qui montrait qu'elle n'était pas très à l'aise et que, si elle avait pu, elle serait partie en courant. La créature réprima un petit rire puis se décida à se lever, hors de question qu'elle porte ce genre de col-roulé affreux que mettaient les femmes coincées et qui était tellement peu saillant, surtout aux blondes. Il rentra par la porte ouverte et la vit de dos, en soutien gorge, un haut, qui bien sur n'était pas mettable, dans la main. Elle se retourna alors et devint blême, lâchant au passage la guenille qu'elle tenait dans les mains. Bon débarras.

" - Mais que faites-vous dans ma chambre ?!! C'est... j'ai le droit à mon intim..."

Chrysaor ne se préoccupa même pas du fait qu'elle tentait de recouvrir sa poitrine avec ses mains, et alla directement au placard en lui lançant qu'il allait lui trouver quelque chose à mettre. Non mais vraiment, il s'était mis sur son trente et un, et elle, voulait s'habiller comme une gueuse ? Il était persuadé qu'elle avait quelque chose de classe dans sa penderie, après tout, elle était avocate oui ou non ? Il mit un peu de temps avant de trouver, tout au fond, un haut qui ferait probablement l'affaire. Il était blanc, mais le tissu était si léger qu'on devinait que si les sous-vêtements n'étaient pas couleur peau, on les verrait au travers. Le géant opta pour ce haut là, qui avait un petit col assez esthétique et qui collait au style de Skyler. La personne qui l'avait acheté était bien inspirée, et il douta que ce fut elle, au vu du reste de son armoire, il s'était rendu compte qu'elle ne savait pas se mettre en valeur, et pourtant... elle restait une femme attirante. Il lui tendit le haut qu'elle attrapa avec empressement, avant de passer derrière elle pour l'aider à accrocher les boutons qui se trouvaient dans le dos. Elle releva sa queue de cheval pour qu'il ne soit pas déconcentré, tandis qu'il accrochait un à un les boutons dans son dos en partant du haut. Il prit bien le soin de lui frôler le dos entre chaque bouton, descendant avec un contact doux et sensuel, et ne pouvant s'empêcher de regarder cette peau qu'il avait envie de couvrir de baiser. Finalement, il ferma le dernier bouton et la laissa s'enfuir littéralement, pour rejoindre le salon.

Chrysaor sortit à son tour de la pièce, avec la démarche qu'il arborait toujours, sur de lui mais décontracté. Il rejoint Skyler dans le salon, qui venait de boire d'un coup son champagne. Avec une autre il aurait été choqué, le champagne se dégustait, il ne se descendait pas d'une traite, mais bon. Une fois qu'il arriva à sa hauteur elle lui dit alors, un peu plus stoïque que précédemment, comme si toutes ses émotions étaient redescendues d'un coup avec le peu d'alcool qu'il y avait dans ce champagne.

" - Monsieur Daniels, je comprend que vous soyez heureux d'avoir évité la prison et moi-même suis heureuse pour vous et pour moi d'avoir réussi ce procès. Mais vous vous permettez beaucoup et... je suis assez gênée je vous avoue."

Il sourit. A ça y est, elle osait enfin sortir qu'elle était gênée. Il la regarda et s'approcha d'elle assez doucement, une fois juste en face d'elle il se pencha très près et lui dit :

" - Voyons mademoiselle McLiven, on sait vous comme moi, que je n'étais pas coupable..."

Disant cela il lui frôle le bras avec le sien, et va attraper la bouteille qui était juste derrière elle, posée sur la table basse. La créature lui offrit un de ses plus beaux sourire en la servant à nouveau de champagne avant de retirer sa veste et de remonter les manches de sa chemise car, comme toute créature qui se respecte, il avait le sang très chaud. Il but un peu à sa propre coupe et passa derrière elle à nouveau, si près qu'elle pouvait sentir son souffle sur son cou. Il fit glisser une main sur sa hanche, si rapidement qu'on aurait pu croire qu'il ne l'avait jamais touchée :

" - Du moins, je plaide coupable d'être entré par effraction chez vous."

Et l'instant d'après il était de l'autre côté de la table, assis dans le canapé, son verre à la main, la regardant comme si rien de tout cela ne s'était passé, avec son éternel sourire aux lèvres.

_____________________________



Be a mercenary
If life suddenly gets hard, fight back, it's the only way to survive. And for the love of God, please don't be afraid of killing cause death is the only way to escape life's slavery. See Death as freedom.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

DEMETER

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 186
Date d'inscription : 16/04/2017

Feuille de Personnage
Arme(s): Boomerang en bronze céleste, un arc se transformant en bague avec son carquois se transformant aussi en bague, contenant 10 flèches
Familier(s): Renard de Teumesse se nommant Robin (en référence au Robin des Bois de Disney)
Objet(s): Poison soporifique

MessageSujet: Re: Objection votre honneur ! [Ft Chrysaor] Lun 27 Nov - 23:27

Il souriait et avançait de plus en plus près de moi, jusqu'à se pencher à seulement quelques centimètres de moi.

Voyons mademoiselle McLiven, on sait vous comme moi, que je n'étais pas coupable...

Puis il me toucha presque le bras avant d'enlever sa veste et de remonter les manches de sa chemise. Je le regardai faire sans bouger, je ne savais quel était son secret mais cet homme réussissait à vous subjuguer en seulement quelques paroles et quelques gestes. Moi qui n'aimait pas trop le hypnotiseur je finissais par comprendre que cela pouvait être bien réel: cet homme m'hypnotisait littéralement. Il se reservit du champagne et en bu avant de repasser derrière moi. Je sentais son souffle chaud contre mon cou, ma peau commençait à en frisonner et je ne pouvais absolument pas bouger, comme tétanisée. Puis comme si un fantôme était passé, je sentis un léger frottement contre ma hanche, si doux que j'en vins à douter de son existence réel. Cela me rendait encore plus incapable de réagir. Je sentais mon coeur s’accélérait, une goutte de sueur perlait sur mon front, j'avais le souffle court. Je ne savais que faire ni que dire, je ne savais si je devais lui dire de partir ou au contraire le supplier de rester.

Du moins, je plaide coupable d'être entré par effraction chez vous.

Et un instant il se retrouva assis sur mon canapé, son verre à la main et son sourire aux lèvres. J'avais le regard tournais vers lui en mon cœur battait encore plus vite, mon souffle était si coupé que je doutais encore de l'existence de mes poumons, j'étais comme paralysais. Mais je réussi à retrouver un minimum de lucidité un bref instant pour m'asseoir sur le fauteuil en face de lui. Je ne le quittai pas des yeux mais je me sentais comme planer, cet homme ne m'attirait absolument pas mais une force en lui me disait d'aller près de lui, de lui toucher la peau, de... de l'embrasser ? Non... non arrête Sky, tu as eu un gros coup de foudre pour Morigan il y a peu, tu semble l'aimer et cela se passe bien entre vous, arrête. Je savais que je n'étais pas et ne serais jamais amoureuse de cet homme en face de moi, mais cette force qui m'attirait à lui était tellement puissante et... non... je devais résister, c'était parfaitement son plan ! Se faire son avocate, j'aurai du le voir venir, j'aurai du être plus ferme plus tôt j'aurais du...

Je vous intimide tant que ça ? Je croyais qu'on apprenait à masquer ses émotions au tribunal... Vous aurais-je... perturbée ?

Il me reprit de cours une fois de plus, j'étais sur le point de pleinement revenir à la raison quand il me replongea dans cette abîme de sensation que je ne contrôlais pas. Je ne me considérais pas comme étant particulièrement désirable et bien que j'aimais plaire un minimum, je ne pensais pas que je pourrais déclencher un tel intérêt chez un homme. Mais je devais surement être une parmi tant d'autres qu'il devait draguer de la même manière chaque jour... Je me sentais faible et stupide de tomber dans la panneau, de craquer si facilement alors que je me disais respectable et pleine de principe. Pff... conneries... à peine un homme me fait du charme et se montre un peu plus audacieux que les autres que j'en viens à ne plus savoir ni parler ni respirer. Quoi que là je réussis à à peu près aligner trois mots pour lui demander:

Je... Vous... vous voulez quelque chose à boire ?

Mais que j'étais conne... le champagne ! Il avait DEJA a boire... je me rendis compte que je marchais presque comme un automates: j'avais un invité donc je proposais à boire. Il m'avait tellement embué l'esprit, il avait fait l'effet d'un alcool. Et justement en parlant d'alcool...

Je suis barman mademoiselle les boissons c'est ma spécialité

Je le vis se diriger vers ma cuisine, il devait avoir repéré mon mini-bar... Je me levai et le suivis, retrouvant un minimum la raison mais à la fois étant toujours particulièrement attiré par cet homme, par ce corps, par ce charisme... Je ne voulais pas passer pour la gourde de service et sortis alors mon shaker pour lui donner, histoire de me sentir un minimum utile. Je me plaçais de l'autre coté du bar et le regardai faire la boisson. Si cette homme me subjuguait autant, sa façon de préparer les boisson était tout aussi fascinante. Je voyais les muscles dessinés de ses bras se contracter devant moi quand il agitait le shaker. A chacun de ses mouvements je me sentais partir un peu plus profondément dans un typhon de sensation absolument pas contrôlés. Il me fit alors boire, le cocktail était très sucré et parfaitement équilibré, ma gorge jusqu'alors nouée pris un vent frais de saveurs multiples. Mon cerveau qui ne savait déjà pas où donner de la tête explosai sous ces goût diverses que mon palais découvrait en même temps.

Puis il me proposa que je goûte SON cocktail, celui que lui buvait généralement. A présent presque totalement sous son emprise, j'hochai la tête et je le fis repartir dans ce beau spectacle de préparation de cocktail... Il vint de mon coté du bar pour me le donner et quand j'en bu une gorgée, je retirai le verre de ma bouche et toussotai.

Ah effectivement c'est bien plus fort ça... *tousse* Mais...

Et je tournai la tête pour le voir mais je n'avais pas tout de suite vu qu'il s'était approché bien plus près que je ne l'imaginais: j'avais seulement tourné la tête que je voyais la sienne à quelques centimètres de la mienne. Je sentais des palpitations bien plus fortes encore venant de tout mon corps. Mon corps me criait "fonce" ma tête me criait "fuis", mon coeur me criait "pense à Morigan", mais tout mon être me cria: "Oublis tout le reste et concentre toi sur l'homme en face de toi..."

J'allais dire quelque chose, j'allais le repousser, j'allais lui demander de partir, lui dire merci pour son cocktail mais qu'il fallait qu'il parte, lui dire que je ne me sentais pas bien, lui dire que... j'avais terriblement envie de sentir son corps contre le miens ! Ne regardant plus rien, ne pensant plus qu'à lui à lui et à lui, à son corps, son charisme, ses manières, bref tout ! Je pris son visage à deux mains l'embrassa passionnément, avec une fougue dont jamais je ne me serais cru capable. Il me souleva pour m'asseoir sur le plan de travail de la cuisine. Assise sur le plan de travail j'enroulai mes jambes autour de sa taille et continuai de l'embrasser comme si c'était mon dernier soir sur terre. Je passai ma main dans ses cheveux, un moment puis le retirai sa chemise violemment d'un coup sec, faisant tomber les boutons par terre. J'avais perdu totalement l'esprit, tout mon être n'était attiré que par ce corps, s'en était devenue presque un besoin vitale, comme si j'allais mourir si je ne caressais pas sa peau. Passant mes mains sur son torse, son dos et ses cheveux, je me laissai pleinement aller à ses baisers et bien que je ne m'en rendis pas compte sur le moment: j'allais être bien gênée quand tout le désir serait redescendu...


_____________________________


Skyligan:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

CREATURE

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 146
Date d'inscription : 26/09/2016

Feuille de Personnage
Arme(s): Epée tirée des rayons du soleil - Deux épées jumelles dont l'une est en fer stygien et l'autre non (peuvent se souder à la garde pour devenir épée double)
Familier(s):
Objet(s):

MessageSujet: Re: Objection votre honneur ! [Ft Chrysaor] Mar 28 Nov - 11:38

Elle avait l'air vraiment perturbée par tout ce qui se passait chez elle. Un peu comme si elle n'avait pas le contrôle dans sa propre maison. D'un côté il y avait un peu de vrai puisqu'il était rentré chez elle sans aucune gêne, était allé farfouiller dans sa cuisine, puis aussi dans son placard, il l'avait habillée... En fait depuis le début il l'assistait totalement, avec ce fond dragueur qu'elle semblait commencer à percevoir, mais que la subtilité de Chrysaor avait réussi à masquer pour un temps.  

" - Je... Vous... vous voulez quelque chose à boire ?"

C'était faiblement articulé, mais déjà quelque peu construit, bien que cela montrait clairement qu'elle était totalement chamboulée puisque lui comme elle avaient déjà un verre en main, il s'en était occupé. Chrysoar sourit en se levant, si elle voulait il pouvait totalement lui préparer quelque chose de plus fort, de moins cérémonieux. En rentrant il avait aperçut le mini bar dans la cuisine, en cherchant les verres, évidemment ce genre de chose lui tapait toujours dans l'oeil puisqu'il était lui-même chargé des boissons dans son job.

" - Je suis barman mademoiselle les boissons c'est ma spécialité."

Répondit-il alors qu'il se dirigeait déjà vers la cuisine pour lui préparer un cocktail pour le moins... féminin. Chrysaor s'était rendu compte, comme beaucoup de gens, que les femmes prenaient leurs alcools très sucré, ou alors totalement pur. C'était très étrange car les deux comportements étaient aux antipodes. Quoi qu'il en fut, la créature paria sur quelque chose de sucré pour Skyler. Il la voyait très mal descendre un verre de bourbon d'une traite au bar, étant donné sa réaction face au champagne, qu'elle ne savait pas clairement pas boire (rappelez vous, cela se déguste). Il passa derrière le bar et se rendit compte qu'elle l'avait suivi jusque là. Et bien, la jeune femme ne disait pas non alors ? Elle lui tendit même un shaker et il la remercia d'un regard profond, prenant bien soin de frôler ses doigts lorsqu'il attrapa l'appareil.

Être derrière le bar, c'était son monde. Chrysaor retrouva ses marques en quelques secondes, ayant posé ce dont il avait besoin sur le bar devant lui. Il laissa couler les liquides, parfaitement dosés, dans le shaker, n'y ajouta pas de sucre, car il y avait déjà du sirop de cerise et de la limonade, ce qui gâcherait le goût de l'alcool, comme beaucoup de barman l'ignoraient. Finalement il referma le couvercle et mélangea rapidement le tout comme il savait si bien le faire. Faisant mine d'être concentré sur son objet, il était pourtant en train de regarder Skyler, et voyait bien que ses actions la fascinaient. Intérieurement il se dit qu'il n'était pas loin de la faire basculer. La créature versa le tout dans un verre qu'il lui tendit par dessus le plan de travail avant de poser ses mains sur le comptoir, pour attendre une quelconque réaction de sa part. Son visage s'éclaira, elle semblait aimer. Chrysaor, qui aimait moins les boissons sucrées, lui proposa de goûter son cocktail à lui. Voyant qu'elle acceptait, il étira un sourire et reparti dans une préparation : quelque chose de plus fort, de plus sec, en sortit. Il le porta à ses lèvres pour le goûter et vérifier qu'il était bien dosé. C'était parfait. Etant une créature, doublée d'un géant, il avait l'habitude que ses boissons soient très fortement dosées en alcool, et les gens n'aimaient généralement pas. Mais il mettait toujours un petit peu de menthe pour donner un côté rafraichissant. Il fit le tour du bar pour offrir son verre à Skyler et se retrouver face à elle, à nouveau. Elle y trempa ses lèvres, toussota, manifestement elle trouvait ça fort :

" - Ah effectivement c'est bien plus fort ça... Mais..."

Mais ? Elle s'était retournée vers lui alors qu'il était tout près d'elle, son visage dangereusement près du sien. Mais Chrysaor ne bougea pas pour l'embrasser, il était dans une phase de déstabilisation, qui devait mener à la faire perdre le contrôle, pour que ce soit elle qui l'embrasse et non l'inverse. Manifestement, la chose fonctionnait plutôt bien, car la créature pouvait, avec son ouïe fine due à son caractère animal, entendre les battements du coeur de Skyler qui étaient très accélérés.

Elle plongea son regard dans le sien et il su qu'il avait gagné. Il repensa quelques instants à la première fois où Rheïma l'avait regardé de la sorte, et l'image de la jeune femme traversa son esprit. Alors elle attrapa son visage dans ses mains et l'embrassa fougueusement. Pour le coup, il ne s'attendait vraiment pas à ça, mais plutôt à quelque chose de doux. Manifestement chez elle, c'était le désir qui reprenait le dessus. Chrysaor ne se fit pas prier et passa ses mains sous ses cuisses pour la soulever et la poser sur le plan de travail, tout en répondant à ses baisers toujours plus passionnés. Elle passa ses mains dans ses cheveux, s'y accrocha presque, avant de littéralement détruire sa chemise, en tirant des deux côtés, faisant éclater tous les boutons un par un. Retirant sa chemise sans cesser ses baisers, Chrysaor l'attrapa finalement à la taille alors qu'elle avait enroulé ses jambes autour de lui. Il descendit ses baisers dans son cou, caressa sa cuisse, puis finalement remonta ses deux mains dans le dos de la jeune femme et déchira son haut qu'elle se hâta de retirer pour retrouver son corps à nouveau. Chrysaor émit un petit sourire entre deux baisers et une voix dans sa tête lui dit qu'elle préférerait probablement le lit.

Chrysaor la souleva à nouveau et plaça ses mains sous ses fesses en continuant de l'embrasser dans le cou et sur les lèvres alors qu'elle s'agrippait à lui en riant. Il arriva rapidement dans le chambre et l'allongea sur le lit, avant de lui retirer ses derniers vêtements. Il aimait les caresses de Skyler sur sa peau, sentir son doux parfum et la chaleur de ses baisers le rendait ivre. Il n'en fallut pas plus à son corps pour qu'il s'enflamme.

***

Chrysaor était allongé à côté de Skyler, le drap posé sur son corps nu, alors que les battements de son coeur reprenaient un rythme plus régulier. Elle avait posé sa tête sur son torse et il caressait doucement ses cheveux en silence. Il avait appris, pas expérience, qu'il fallait parler aux femmes, sinon elles réfléchissaient trop, surtout si elles n'étaient pas en couple avec vous. Chrysaor sentait une des mains de Skyler caresser son torse du bout de ses doigts, et il se dit qu'elle était absolument en train de réfléchir, c'était sur, elle était avocate. Et il fallait qu'elle cesse de réfléchir, sinon, la connaissant un peu, il savait qu'elle se sentirait coupable de ce qui n'était pas un crime.

" - Et bien maître McLiven, vous me devez une nouvelle chemise."

Dit il en riant avant de déposer un baiser sur ses cheveux. Il fallait qu'il lui change les idées, et la discussion après l'action, c'était tout de suite moins son point fort.

_____________________________



Be a mercenary
If life suddenly gets hard, fight back, it's the only way to survive. And for the love of God, please don't be afraid of killing cause death is the only way to escape life's slavery. See Death as freedom.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

DEMETER

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 186
Date d'inscription : 16/04/2017

Feuille de Personnage
Arme(s): Boomerang en bronze céleste, un arc se transformant en bague avec son carquois se transformant aussi en bague, contenant 10 flèches
Familier(s): Renard de Teumesse se nommant Robin (en référence au Robin des Bois de Disney)
Objet(s): Poison soporifique

MessageSujet: Re: Objection votre honneur ! [Ft Chrysaor] Mar 28 Nov - 22:00

Je sentis ses mains descendre au niveau de mes hanches et ses lèvres se poser sur mon cou, je relevai la tête pour profiter pleinement et détachai mes cheveux pour laisser pleinement place à ma crinière blonde. Mon corps tout entier frissonnait, j'avais cette fièvre que l'on ressent lorsqu'on est en dans cet état second de désir. Puis il m'arracha à son tour mon haut que je ne tardai pas à totalement enlever. Enfin il me souleva à nouveau en mettant ses mains sous mes fesses et il m'amena jusqu'à mon lit où nous passâmes un long moment plus que torride.

***

J'avais... j'étais... qu'est-ce que... ? J'avais la tête posée sur le torse nu de Chrysaor, j'étais dans mon, nue, avec lui à mes coté, nu aussi... Mais qu'est-ce que j'avais fait... ! Je ne réagis pas sur le coup car je redescendais lentement, l'effet du désir commençait à partir. Mes battements de cœurs se ralentissaient peu à peu. Machinalement je promenais mes doigts fins sur son torse musclé, ne réalisant pas encore pleinement l'ampleur de mon acte. Mais je fus vite tiré de mes reflexions quand sa voix retentit:

Et bien maître McLiven, vous me devez une nouvelle chemise.

Il l'avait dit sur le ton de l'humour avant de m'embrasser sur le dessus de mes cheveux. Je perdis donc le fil de ma réflexion et répondit bien moins stressée et gênée que tout à l'heure, sur le ton de l'humour moi aussi:

Eh bien il faudra faire avec monsieur Daniel !

Et je ris et remontai ma tête vers lui pour lui déposer un baiser sur ses lèvres. Oubliant presque que j'étais en pleine réflexion quelques secondes plus tôt. J'enlevai le draps qui nous couvrait et me levai, joyeuse, souriante et pleine de vie.

Attend moi là je vais aller prendre une douche je reviens !

Je lui souris grandement et allai tel quel dans ma petite salle de bain, j'entrai dans la cabine de touche et quand l'eau commença à ruisseler sur ma peau, je sentis des mains se poser sur moi. J'eu de nouveau un sourire car je compris vite que c'était lui qui m'avait rejoint. Je le laissai dans mon dos et commençai à me lever presque sans prendre garde à ce qu'il faisait. Je me tournai ensuite et passai doucement mes mains derrière son cou pour l'embrasser doucement. J'aurai voulu prendre une douche seule car cela m'aurait permis de vraiment redescendre d'un coup et comprendre que ce que j'avais fait été mal. Je n'avais personne réellement dans ma vie, mais cette histoire que je voulais débuter avec Morigan... comment pouvais-je encore le regarder dans les yeux et lui dire que j'étais une fille sérieuse si avant d'être avec lui je couche avec un client ?

On finit de se laver et j'enfilai une serviette autour de ma taille et une autre autour de mes cheveux. Chrysaor se servit comme à son habitude et pris une peignoir. Je lui posai une main sur le torse et me mis sur la pointe des pieds pour atteindre ses lèvres car plus grand que moi et y déposai un énième doux baiser ponctuait d'un sourire plein de douceur lui aussi.

Vas me rejoindre sur mon lit je me sèche les cheveux et j'arrive.

J'attendis qu'il y aille pour sortir mon sèche cheveux et commencer à les faire, bah sécher, le but premier de l'appareil que je tenais quoi... Le bruit du sèche cheveux m'empêcha de bien réfléchir, mais quand je l'arrêtai pour me regardai dans la glace un moment, souriant encore suite à cet instant mémorable passé dans mon lit quelques minutes plus tôt, je réalisai peu à peu ce qu'il venait de se passer. Mon sourire se perdait progressivement, mon cœur s’accéléra une fois de plus mais cette fois c'était du stress. Je réalisais soudainement ce que je venais réellement de faire. Je mis une main devant ma bouche en regardant mon reflet. J'y voyais à présent rien de plus qu'une traînée, qu'une femme couchant avec le premier venue qui lui fait un peu de charme trois minutes.

J'avais honte, tellement honte... et puis encore une fois j'étais tombée amoureuse de Morigan, je ne pouvais pas me permettre ce genre d'écart avant même que notre relation ait commencé ! Qu'aurait donné la suite sinon ? Pff... j'étais vraiment pitoyable... Mais à présent je ne savais pas comment faire, devais-je lui demander de partir ? Devais-je lui cacher ma gêne ? Devais-je continuer cette relation avec lui et en oublier Morigan ? Non... Chrysaor était certainement le genre d'homme qui prend une femme, couche avec, et ne la revoit plus. Je n'avais pu que constater son expérience au lit et en avait conclus, de part ses manières aussi, que je n'étais pas la première à tomber aussi vite dans ses bras. Allais-je devenir une simple victoire de plus ? Allait-il vouloir une véritable relation ? Allait-il me garder comme un simple plan cul régulier ? Trop de question de ma tête et aucunes réponses... Ah si: je doutais réellement qu'il voulait construire une véritable relation, mais c'était bien la seule hypothèse que je pouvais écarter de mon esprit.

Je rangeai donc mon sèche cheveux et commençai à revenir vers ma chambre, cherchant les mots justes et la bonne réaction à avoir. J'étais assez perdu, jamais auparavant je ne m'étais mise dans une situation de près ou de loin semblable. Je revins donc dans la chambre avec ma serviette autour du corps et quand je le vis sur mon lit en peignoir je n'eu d'autre réaction que de lui sourire à nouveau. Merde... avant j'étais gênée, maintenant je n'avais presque pas envie qu'il parte... Bon... aller ! Gagne du temps pour trouver comment lui amener le sujet et pas arriver brutalement: "J'aurai jamais du coucher avec toi, vas t en s'il te plait. Je me mis donc assise sur le lit et lui dit sur le ton de l'humour moi aussi:

Tu couche souvent avec tes avocates ?

C'était nul, tellement nul... mais au moins je pouvais prendre du temps pour savoir comment et quoi dire. Et surtout je devais gagner du temps pour me contrôler et ne plus me laisser aller à mes émotions, sinon je sentais que j'allais à nouveau rougir car trop gênée d'avoir fait ça. Un bon coup certes, mais bien trop lourd de conséquence pour moi... Je n'étais pas comme ça... qu'est-ce que j'avais fait... ?

_____________________________


Skyligan:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

CREATURE

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 146
Date d'inscription : 26/09/2016

Feuille de Personnage
Arme(s): Epée tirée des rayons du soleil - Deux épées jumelles dont l'une est en fer stygien et l'autre non (peuvent se souder à la garde pour devenir épée double)
Familier(s):
Objet(s):

MessageSujet: Re: Objection votre honneur ! [Ft Chrysaor] Mar 12 Déc - 15:42

Chrysaor était encore dans un état mi euphorique, lorsqu'elle lui dit qu'elle allait prendre une douche il ne dit rien et se contenta de la regarder sortir du lit, suivant d'un regard plein d'envie son corps nu s'éloigner de lui. Chrysaor entendit l'eau commencer à couler et se leva. Sans faire de bruit il la rejoint dans la douche, l'ayant regardé un instant à son insu, avant de glisser ses mains sur son corps mouillé en déplaçant ses cheveux sur le côté de son cou avant de déposer des baisers doux, puis un peu plus pressants, sur sa peau en caressant son corps. L'eau chaude sur son corps le délassait, et cela le mettait dans un état plus calme et apaisé, même s'il continuait de caresser Skyler entre deux baisers. Elle se retourna finalement vers lui et passa ses bras autour de son cou. La créature émit un petit sourire satisfait lorsqu'elle déposa un baiser sur ses lèvres avant de sortir de la douche et d'attraper une serviette qu'elle passa autour de son corps, le privant de la vue de Chrysaor. Il émit un petit grognement de frustration et ne voulut qu'une chose, s'approcher d'elle et lui retirer pour la ramener sous la douche avec lui et la plaquer contre le carrelage froid contrastant avec son corps chaud qui en demandait plus. Mais il la laissa à son sèche-cheveux et attrapa un peignoir qu'il passa à son tour. Il préférait les peignoirs aux serviettes, trouvant cela beaucoup plus confortable. Il alla récupérer un verre d'alcool dans la cuisine avant de retourner s'affaler sur le lit pour l'attendre.

Ah les femmes et leurs cheveux... toujours une grande histoire d'amour. Elles s'en occupaient peut-être même trop. Chrysaor descendit la moitié de son verre de scotch et ferma les yeux, allongés sur le lit. Il se souvenait des cheveux emmêlés par le vent de sa femme Callirhoé le jour de leur mariage. Qu'elle était splendide à ce moment-là... D'ailleurs elle l'était toujours, belle et douce, rafraichissante comme l'eau de mer sur sa peau. Ces cheveux étaient d'une splendeur inégalée, d'un blond châtain qu'il pourrait regarder toute la journée sans s'en lasser. Mais il y avait aussi la belle Rheïma, et ce chignon désordonné qui l'avait tout de suite frappé, elle prenait moins soin de ses cheveux, mais lorsqu'elle le faisait, elle lui coupait le souffle. Même le matin au réveil, leur noir de jais brillait d'un éclat naturel peu commun. C'était aussi le blond lumineux de Sunshine qui lui avait plu la première fois, le rose fascinant de Neven, lui qui pourtant n'aimait pas les teintures avait vu la beauté que cette couleur pouvait faire ressortir de l'ouranie puisqu'elle était naturelle... Enfin il s'arrêta là, repensant successivement aux visages des femmes avec qui il avait eu de nombreuses relations. Ce fut aussi Skyler qui le tira de ses pensées en revenant dans la chambre et en lui disant, le sourire aux lèvres :

" - Tu couche souvent avec tes avocates ?"

La réponse immédiate de Chrysaor aurait été, avec un sourire affiché "tout le temps ma belle", mais ce n'était pas le cas. Il ne couchait pas souvent avec ses avocates, puisqu'il n'avait jamais eu besoin d'en avoir, mais oui il couchait souvent avec des avocates. Chrysaor qui s'était rassis sur le bord du lit l'attrapa par la taille et la fit s'assoir sur ses genoux avec un petit sourire. Il déposa un baiser sur son épaule nue.

" - Je ne me fais jamais prendre."


Finit-il pas répondre avec un petit sourire. Skyler était en train de réfléchir, quelque chose la tracassait, et cet humour qu'elle avait sorti ne demandait qu'une forme de confirmation de quelque chose. Mais quoi ? Qu'est ce qui trottait dans sa tête ? Chrysaor se dit qu'elle avait dû reprendre ses esprits alors qu'elle se séchait les cheveux, et qu'elle regrettait peut-être son acte. Il doutait qu'elle ait été capable de tromper son petit ami, elle n'en avait donc pas, non vraiment ce n'était pas ça, c'était plutôt un genre de remords gêné, éthique, comme si ce moment dans le lit contrecarrait quelque chose. Il lui caressa la jambe puis la cuisse sous sa serviette :

" - Si j'avais su je me serais fait attraper beaucoup plus tôt."


Lui dit il avec un petit rire. En réalité il ne savait pas comment changer son remords en désir, parce qu'il le sentait passé, mais lui avait un désir ardent pour cette femme, et il pouvait bien la déshabiller à nouveau pour la rallonger sur ce lit, mais il n'en fit rien, caresser son corps doux et raffraichi par la douche suffisait à lui faire plaisir.

_____________________________



Be a mercenary
If life suddenly gets hard, fight back, it's the only way to survive. And for the love of God, please don't be afraid of killing cause death is the only way to escape life's slavery. See Death as freedom.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

DEMETER

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 186
Date d'inscription : 16/04/2017

Feuille de Personnage
Arme(s): Boomerang en bronze céleste, un arc se transformant en bague avec son carquois se transformant aussi en bague, contenant 10 flèches
Familier(s): Renard de Teumesse se nommant Robin (en référence au Robin des Bois de Disney)
Objet(s): Poison soporifique

MessageSujet: Re: Objection votre honneur ! [Ft Chrysaor] Jeu 14 Déc - 11:47



Chrysler



Objection votre honneur !



Il m'attrapa ensuite par les hanches et me mis sur ses genoux, il avait une grande force, je me sentais aussi légère qu'une poupée.

Je ne me fais jamais prendre

Je souris à son humour et alors que j'allais commencer à lui parler de ma gêne je sentis sa main sur ma jambe remonter jusqu'à ma cuisse sous la serviette. J'eu un petit frisson qui me parcouru le corps et lui souris d'avantage.

Si j'avais su je me serais fait attraper beaucoup plus tôt.

Il rit un peu et j'eu un sourire amusé aussi mais mes joues rosirent alors un peu, j'étais flattée. Je mis alors une main sur sa joue et l'embrassai doucement, mais qu'est-ce que je faisais... En reculant ma tête je le regardai dans les yeux et lui dis en essayant de garder un minimum mon sourire:

Chrys écoute... il faut que tu sache que...

Ça y est je n'arrivai plus à le regarder dans les yeux, mon regard devenait fuyant et je ne savais pas trop quoi dire.

Je ne suis pas trop ce genre de fille à... à coucher avec le premier venue pour ensuite le laisser repartir et passer à un autre...

Je tentai de la regarder un peu en grimaçant légèrement, gênée. Je passais mes doigts sur ses bras sous son peignoir, anxieuse et un peu embarrassée de devoir lui dire cela.

Je veux dire tu me plais beaucoup mais je ne pense pas que tu sois venue pour une relation durable et... bien que j'ai adoré ce moment qu'on a passé tout les deux je... je me sens un peu mal d'avoir fait ça. Ca ne me ressemble pas, je ne suis pas aussi directe normalement... Tu ne m'en veux pas trop ?

Et je relevai un peu ma lèvre inférieur en la décalant un peu sur le coté. J'avais peur qu'il le prenne mal ou m'en veuille ou je ne sais quoi. Après tout j'aurai pu encore profiter de sa présence quelques heures et une fois qu'il aurait été partit cela n'aurait donné lieu à aucunes autres rencontres et point final. Mais mon bon sens et mes "principes moraux" m'ont rattrapé en me disant que je n'étais pas de genre là... Mais il était beau, musclé... il avait un charisme fou qu'il dégagé si fortement qu'il en était presque palpable. Le contact de sa peau contre la mienne me rendait folle, rien que ses douces caresses sur ma cuisse me faisaient sourire et accéléraient doucement mon cœur. Je n'avais jamais attiré ce genre d'homme, encore moins dans mon lit, et là j'avais montré un moment de faiblesse et je pense que la pression que j'avais au travail ces derniers temps et le fait que je n'avais pas eu de relation depuis un moment y faisait. Le seul rencard que j'avais eu était avec Morigan mais ce n'était pas vraiment un rencard, et puis... Oh Morigan ! merde...  J'avais presque oublié que si j'étais gênée c'était aussi principalement parce que j'avais eu un gros coup de foudre pour cette homme. Nous n'étions pas ensemble mais cela aurait été mon souhait, ce qui me valu donc une gêne supplémentaire... Allez Sky ne pense pas à lui tout de suite, concentre toi sur les autres problèmes présent hein !

codage par LaxBilly

_____________________________


Skyligan:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

CREATURE

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 146
Date d'inscription : 26/09/2016

Feuille de Personnage
Arme(s): Epée tirée des rayons du soleil - Deux épées jumelles dont l'une est en fer stygien et l'autre non (peuvent se souder à la garde pour devenir épée double)
Familier(s):
Objet(s):

MessageSujet: Re: Objection votre honneur ! [Ft Chrysaor] Jeu 14 Déc - 21:19

Skyler attrapa délicatement le visage de Chrysaor entre ses mains et l'embrassa doucement sur les lèvres. Il ne broncha pas et lui rendit son baiser et la laissa reculer avec un sourire qui semblait être sur ses lèvres plus par devoir que par désir. La créature fronça les sourcils lorsqu'elle commença à parler, confirmant ses soupçons :

" - Chrys écoute... il faut que tu sache que..."

Elle baissa le regard. Il semblait que c'était le moment fatidique où elle venait de prendre conscience de ce qui s'était passé dans ce lit. Non pas qu'il y était totalement fautif, bien sûr elle lui avait littéralement sauté dessus, mais il pouvait comprendre qu'elle n'était pas habituée à ce genre de vie alors que lui... l'avait pour quotidien. Il ne se posait même plus la question de savoir si la jeune femme avait apprécié il le savait, et lui et bien, cela lui suffisait. Mais Skyler avait le regard fuyant, gêné, cela arrivait rarement à Chrysaor qui était plutôt du genre filles faciles qui ne regrettent pas leurs actes. Même Rheïma qui pourtant était avec Léo n'avait jamais eu ce genre de réactions.

" - Je ne suis pas trop ce genre de fille à... à coucher avec le premier venue pour ensuite le laisser repartir et passer à un autre..."

Chrysaor sourit. C'en était limite mignon cette gêne. Il ne fallait vraiment pas être gêné avec lui, qui était peut-être une des personnes qui savaient être le plus à l'aise chez les autres. Même si la réaction de Skyler pouvait l'énerver en un sens, ce n'était pas le cas. Evidemment elle était grande et savait ce qu'elle faisait, mais tant qu'elle ne lui remettait pas la faute dessus il se fichait pas mal de ses états d'âmes après tout. Elle aurait pu tromper mari et enfants qu'il n'en aurait rien eu à faire en fait. Chrysaor ne faisait pas dans le sentiment et ce n'était pas maintenant qu'il allait commencer. Skyler était pour lui ce qu'elle venait de décrire, une fille qu'il avait mise dans un lit avant de changer pour une autre, rien de plus. Cela peut vous paraître triste, odieux, animal, mais c'était bien ce qu'était Chrysaor, et il se ficherait pas mal de savoir que vous pensez ça de lui également.

La demi-déesse laissa filer ses doigts le long du bras de Chrysaor sous son peignoir et le sourire de la créature s'élargit un peu plus. Il sentait que tout au fond d'elle elle n'était pas gênée de ce qui venait de se produire, voire elle en redemandait. Après tout, elle ne s'était pas dégagée de lui, ne repoussait pas ses caresses sensuelles sur sa cuisse, et il pouvait entendre les battements un peu trop rapide de son coeur.

" - Je veux dire tu me plais beaucoup mais je ne pense pas que tu sois venue pour une relation durable et... bien que j'ai adoré ce moment qu'on a passé tout les deux je... je me sens un peu mal d'avoir fait ça. Ca ne me ressemble pas, je ne suis pas aussi directe normalement... Tu ne m'en veux pas trop ?"

Elle fit une moue mais Chrysaor était déjà bien trop loin. Il lâcha un rire nerveux. Alors ça existait vraiment cette tirade dans les films ? Waouh il était venu à en douter tant cela ne lui était jamais arrivé. Peut-être que Skyler regardait trop de films ? Le géant finit par la dégager délicatement de ses genoux avant de se lever pour partir. Elle ne voulait plus de lui elle lui avait clairement fait comprendre. Après tout elle était clairement en train de faire ce qu'elle avait dit détester et ne pas comprendre : coucher avec lui pour passer au suivant. Il n'était pas peiné, il s'en fichait en vérité, mais son ego avait pris un petit coup, même s'il allait vite se rattraper le soir-même au nightclub. Peut-être qu'il passerait voir Alice tiens, elle en valait le coup au lit cette fille d'Hadès, beaucoup plus que cette fille de Déméter un peu perdue dans ses sentiments manifestement.

" - Et bien on me l'avait jamais faite celle-là."

Dit il en riant avant de laisser tomber le peignoir et de renfiler son bas avant de se rendre compte que sa chemise était probablement en train de traîner complètement déchirée sur le bar de la cuisine. Un sourire étira ses lèvres à cette idée et il quitta la pièce silencieusement pour se rendre dans la cuisine.

_____________________________



Be a mercenary
If life suddenly gets hard, fight back, it's the only way to survive. And for the love of God, please don't be afraid of killing cause death is the only way to escape life's slavery. See Death as freedom.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

DEMETER

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 186
Date d'inscription : 16/04/2017

Feuille de Personnage
Arme(s): Boomerang en bronze céleste, un arc se transformant en bague avec son carquois se transformant aussi en bague, contenant 10 flèches
Familier(s): Renard de Teumesse se nommant Robin (en référence au Robin des Bois de Disney)
Objet(s): Poison soporifique

MessageSujet: Re: Objection votre honneur ! [Ft Chrysaor] Lun 18 Déc - 13:53



Chrysler



Objection votre honneur !



Je craignais qu'il le prenne mal quand il rit alors, je cru donc que c'était bon et qu'il l'avait bien pris quand finalement il me décala de ses genoux et se leva.

Et bien on me l'avait jamais faite celle-là.

Avait-il dit en riant avant de remettre son bas et repartir en direction du salon et de la cuisine. Je soupirai alors et hésitai un instant. Après tout c'était peut être plus simple comme ça qu'il s'en aille non ? Au moins je regretterai pendant un temps avant d'essayer d'oublier tout ça et de passer à autre chose. Mais le fait est que j'avais passé un excellent moment et qu'au fond on ne vit qu'une fois, alors pour la seconde fois de la journée j'agis par pulsion et me levai à mon tour pour marcher rapidement jusqu'à la cuisine et lui pris la mains en disant doucement:

Attend ! S'il te plait... je suis désolée, je suis juste pas habituée à ce genre de situation et j'ai vraiment l'impression de faire quelque chose de mal et de passer pour une fille facile mais...

Et je lui pris le visage à deux mains et l'embrassai avant de reculer ma tête en murmurant:

Reste encore un peu s'il te plait...

Je ne voulais pas qu'il s'en aille, pas tout de suite en tout cas. Le mal étant déjà fait je préférais alors me dire qu'autant en profiter pleinement maintenant et ne regretter qu'après. Je savais que si il partait maintenant je serais gênée et aurais des remords dans tous les cas, si il resté cela serait pareil mais plus tard; ma logique voulait donc que je profite encore de sa présence et n'ai des regrets qu'après.

Je le regardai dans les yeux avec une certaine pointe désir, pas un désir ardant comme j'avais pu faire preuve il y a peu, mais un désir sincère, un désir de sa présence, qu'il reste seulement là avec moi. J'enlaçai alors son corps et posai ma tête sur son torse en le serrant contre moi en je chuchotai à nouveau:

Je m'en veux d'avoir fait ça mais s'il te plait n'en tiens pas compte, j'éprouve parfois des regrets pour des choses qui ne devraient pas, alors s'il te plait Chyrs, reste...

Sans m'en rendre compte j'étais encore dans ses filets, son petit jeu de séduction qu'il avait mis en place en arrivant avait eu raison de moi et avait encore de l'effet sur moi actuellement, je pensais que je serais plus forte que ça mais cet homme était tellement... hypnotisant.

Spoiler:
 

codage par LaxBilly

_____________________________


Skyligan:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

CREATURE

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 146
Date d'inscription : 26/09/2016

Feuille de Personnage
Arme(s): Epée tirée des rayons du soleil - Deux épées jumelles dont l'une est en fer stygien et l'autre non (peuvent se souder à la garde pour devenir épée double)
Familier(s):
Objet(s):

MessageSujet: Re: Objection votre honneur ! [Ft Chrysaor] Lun 18 Déc - 19:49

Chrysaor était dans la cuisine en train de se servir un dernier verre avant de repartir, ayant repassé sa chemise complètement ouverte car désormais dépourvue de boutons lorsque la présence de Skyler se fit sentir. Il se retourna vers elle et lui sourit en voyant sa mine un peu dépitée. Et bien que voulait-elle encore cette jeune avocate échevelée ? Elle lui prit alors la main en disant :

" - Attend ! S'il te plait... je suis désolée, je suis juste pas habituée à ce genre de situation et j'ai vraiment l'impression de faire quelque chose de mal et de passer pour une fille facile mais..."

Et bien c'était qu'ils enchainaient relations bizarres sur discussions étranges. La créature était amusée par les réactions complètement déboussolées de la demi-déesse. Elle était pour le moins chamboulée par tout ce qu'il lui arrivait. D'un côté elle n'était pas acclimatée au fait de coucher avec un homme et de ne rien en retirer d'autre qu'une grande satisfaction momentanée, de l'autre cela ne semblait la déranger qu'en partie. Il y avait cette histoire de fille facile, et puis quoi, les humains se donnaient à ce genre de relations depuis des millénaires il n'y avait rien à dire de plus, la vision de la société sur les relations était trop poussée. Elle avait peur du jugement des autres, mais probablement personne n'aurait vent de leur relation de quoi, un après-midi ? Non vraiment elle était loin d'être sur le point d'avoir des problèmes quant au regard des autres à propos de ce petit moment entre eux. Et puis ce mais, ce mais accompagné de ses deux petites mains froides sur son visage, de ses petits pieds qui se hissaient sur leur pointe pour qu'elle puisse atteindre ses lèvres avec les siennes. Chrysaor laissa Skyler lui voler un baiser et lui mordilla gentiment la lèvre.

" - Reste encore un peu s'il te plait..."

Chrysaor grimaça. Il n'était pas vraiment du genre à "rester". En général il était de ceux qui ne prenaient pas le petit déjeuner, surtout avec ce genre de femmes très hors de l'ordinaire, qu'il ne voyait qu'une fois, et qui pouvaient vite s'attacher, il valait mieux expliquer directement de quoi il en était. Il avait établit un lien d'amitié avec d'autres, séparant totalement leurs nuits de leurs jours et n'attendant rien de l'autre, c'était le cas d'Alice, avec qui il bossait au nightclub. Skyler l'enlaça et posa sa tête contre son torse. Un tel élan de tendresse le mit presque mal à l'aise. Personne ne faisait ça, si ? Et ce regard qu'elle lui avait lancé, il ne le trompait pas, même si elle ne voulait pas se l'avouer, elle aurait aimé que la chose se reproduise.

" - Je m'en veux d'avoir fait ça mais s'il te plait n'en tiens pas compte, j'éprouve parfois des regrets pour des choses qui ne devraient pas, alors s'il te plait Chyrs, reste..."

La créature déglutit difficilement. Elle ne comprenait pas, il devait se détacher d'elle, au sens littéral du terme. Il attrapa les bras qui étaient autour de son corps pour s'écarter et lui caressa le bras du coin du pouce avec un petit sourire avant de déposer un baiser sur ses lèvres, une de ses mains étant descendu sur ses fesses il lui murmura à l'oreille :

" - Désolée mademoiselle je ne fais pas ce genre de chose."

Puis il se recula et lui tourna le dos pour se diriger vers la porte d'entrée. Après tout elle comprendrait bien qu'il ne pouvait pas prendre du temps comme ça, surtout après ce qu'elle venait de lui dire, qui signifiait clairement qu'elle avait une forme de regret conscient de ses actes.

_____________________________



Be a mercenary
If life suddenly gets hard, fight back, it's the only way to survive. And for the love of God, please don't be afraid of killing cause death is the only way to escape life's slavery. See Death as freedom.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

DEMETER

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 186
Date d'inscription : 16/04/2017

Feuille de Personnage
Arme(s): Boomerang en bronze céleste, un arc se transformant en bague avec son carquois se transformant aussi en bague, contenant 10 flèches
Familier(s): Renard de Teumesse se nommant Robin (en référence au Robin des Bois de Disney)
Objet(s): Poison soporifique

MessageSujet: Re: Objection votre honneur ! [Ft Chrysaor] Dim 7 Jan - 14:40



Chrysler



Objection votre honneur !



C'est alors qu'il décolla mes bras de son corps, me déposa un baiser sur les lèvres et tandis qu'il avait une main baladeuse il vint glisser à mon oreille:

Désolée mademoiselle je ne fais pas ce genre de chose.

Puis il alla vers la sortie, je le vis ouvrir ma porte d'entrée et là j'eu deux option qui se présentaient à moi: essayer de le retenir en lui proposant que l'on retourne dans mon lit, ou le laisser partir. J'allais essayer de faire ma première option quand je réalisai qu'il était bien le genre d'homme dont je ne voulais pas. Attirant mais pas attachant, il ne fallait donc pas que j'essaye de le retenir, que je m'acharne à m'accrocher à lui, ce qui était fait était et je ne pouvais revenir en arrière, mais je pouvais ne plus commettre ce genre d'erreur. Alors avant qu'il ne parte définitivement je vins une fois de plus à sa rencontre et lui dis en souriant:

Chrys ! Je... Je suis contente que tu sois venue, mais visiblement on attend pas les mêmes choses l'un de l'autre alors... Salut.

Je lui souris et lui déposai un baiser sur la joue en me mettant sur la pointe des pieds avant de doucement refermer la porte de mon appartement en le regardant partir. Je me retrouvai alors dans mon appartement, seule, avec une serviette autour de moi et me demandant si il valait mieux que j'accepte ce qui c'était passé ou que je me noie dans mon boulot pour essayer de ne pas avoir de remords. En prenant du recul je me dis que je n'avais au fond rien fait de mal si ? J'avais passé une bonne après-midi avec un bel homme, j'étais pour le moment encore célibataire et bien que je voyais plus ou moins Morigan nous n'étions pas ensemble. Allez ma petite Skyler, tout vas bien, t'as profité, c'était génial, maintenant tu ne referas plus ça car tu sais que cette fois tu regrettera mais là tu vas juste laisser cette histoire de coté et tout ira bien hein !

Mon téléphone sonna alors que j'étais encore dans mes pensées, c'était mon éventuelle futur coloc et associée. J'avais passé une annonce et elle correspondait parfaitement aux critères. D'autant qu'elle était à la fois intéressée pour être coloc et associée puisqu'elle était elle aussi une nouvelle avocate. Je convins d'un rendez-vous avez elle et raccrochai. Aaaahhh... finalement la journée n'était pas si mal. Je souris à cette pensée et regardai la porte d'entrée, sachant que Chrys ne reviendrai pas et espérant surtout qu'il ne reviendrai pas, mais une partie de moi le souhaitait tout de même je crois...

codage par LaxBilly


Spoiler:
 

_____________________________


Skyligan:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

CREATURE

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 146
Date d'inscription : 26/09/2016

Feuille de Personnage
Arme(s): Epée tirée des rayons du soleil - Deux épées jumelles dont l'une est en fer stygien et l'autre non (peuvent se souder à la garde pour devenir épée double)
Familier(s):
Objet(s):

MessageSujet: Re: Objection votre honneur ! [Ft Chrysaor] Mar 9 Jan - 11:34

Chrysaor avait le dos tourné vers la porte et l'avait déjà ouverte pour partir lorsqu'elle le rejoint. Il avait l'air fin avec cette chemise déchirée. En fin de compte il aurait pu la laisser là, maintenant tout le monde allait voir qu'une femme lui avait littéralement sauté dessus. Il haussa les sourcils, au pire quoi, c'était la vérité et il se fichait pas mal de ce que les autres pensaient et puis, il avait l'intention de partir par le toit alors bon... Skyler était une personne des plus étranges. On aurait pu croire qu'elle ne savait pas trop ce qu'elle voulait : au fond c'était probablement ça, elle était complètement perdue cette pauvre fille. Il avait dû la perturber, la prochaine fois il ferait plus attention, peut-être qu'elle n'était pas prête.

" - Chrys ! Je... Je suis contente que tu sois venue, mais visiblement on attend pas les mêmes choses l'un de l'autre alors... Salut."

Et elle déposa un baiser sur sa joue. Il ne sourit pas. Il ne répondit pas. C'était vraiment déplacé comme phrase. Franchement c'était une véritable handicapée sentimentale cette fille, elle ne savait pas vraiment s'y prendre, en tout cas en dehors de ses actions poussées par ses pulsions. Elle l'avait désiré ardemment et il s'était laissé aller, parce qu'au fond lui c'était ce qu'il avait cherché chez elle : fêter sa victoire il s'en fichait pas mal. Mais cela prenait un ton beaucoup trop dramatique. Il se tourna et ferma la porte. Evidemment qu'ils n'attendaient pas les mêmes choses, que pensait-elle qu'il allait faire ? Se mettre à genoux et lui demander sa main alors qu'ils s'étaient vus seulement au tribunal ? Et puis quoi encore, en plus il avait déjà une femme et il n'était pas du genre polygame. La créature grimpa les derniers étages jusqu'à se retrouver sur le toit. La naïveté de Skyler venait de le mettre en rogne. Certes cela arrivait que les femmes attendent quelque chose de plus mais il s'était fait clairement comprendre dès le départ, et puis elle aussi d'ailleurs avec ses petites phrases qui voulaient dire "je ne peux pas tu comprends" comme si cela allait le blesser qu'elle ne veuille pas de relation avec lui. Chrysaor se transforma et déploya ses ailes. Passer un peu de temps dans la forêt lui ferait le plus grand bien après cette discussion qui avait tourné court.



FIN

_____________________________



Be a mercenary
If life suddenly gets hard, fight back, it's the only way to survive. And for the love of God, please don't be afraid of killing cause death is the only way to escape life's slavery. See Death as freedom.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Objection votre honneur ! [Ft Chrysaor]

Revenir en haut Aller en bas

Objection votre honneur ! [Ft Chrysaor]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Terminer] Objection votre Honneur ! Je n'étais pas prêt ! (PV Aïcha)
» [Trahison] Brennus (23/08/59) [relaxé]
» Je suis innocente, votre honneur ! | PV Genki.
» René Préval fait objection officiellement à la loi sur le salaire minimum
» Le droit d'objection du Président de la République

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Filiorum ex Deorum :: 
Hors-RPG ~ Partie détente
 :: Les corbeilles. :: Archives des RP.
-