Hey Brother (ft Oliver Sinclair)
Filiorum ex Deorum
Bonjour et bienvenue sur Filiorum ex Deorum ! Inspiré des romans de Rick Riordan, ainsi que des films, le forum reprend la saga Percy Jackson. Viens vite nous rejoindre, qu'est ce que tu attends ? ♥️



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur Filiorum ex Deorum Invité ♥ !
Les nouveautés du mois de juillet sont par ici ! ♥
La Résistance est réouverte!
Venez participer aux trois events de l'été pour faire avancer l'intrigue! Ici pour la Colonie, pour la Résistance et enfin ici pour les mortels et divinités ! ♥
Les groupes à privilégier sont: les Chasseresses, les Créatures et les Mortels ! ♥

Partagez| .

Hey Brother (ft Oliver Sinclair)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


avatar

anim (héphaïstos)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 104
Date d'inscription : 12/09/2017

MessageSujet: Hey Brother (ft Oliver Sinclair) Mar 19 Déc - 20:34

Hey Brother !

Oliver SinclairWarren McLiven

Voilà une semaine que je ne dors plus, je refais en boucle ce même rêve, ce cauchemar... Je me vois dans cette maison, ce couloir qui semble infinie avec au bout, la pièce... La pièce qui libère une ombre qui finit m'atteindre me recouvrir entièrement. Cette ombre n'est qu'une métaphore pour m'indiquer la noirceur de mon âme. J'ai beau avoir repris le dessus sur mes pulsions vengeresses et sanglantes mais je sais que cette haine repose toujours en moi, quelque part. J'ai beau vouloir la paix avec la résistance, ce n'est que parce que je ne veux pas qu'en cas d'une nouvelle attaque de leur part, je me mette à tous les abattre, si bien eux que les miens... Je sais que si une nouvelle attaque à lieu je pourrais me montrer si violent que j'en viendrai à tuer même les gens de la Colonie. Pour contenir cette rage en moi, j'avais trouvé un moyen bien plus efficace que les entraînements que je donnais à la Colonie: le Glory & Gore. Un fight-club que j'avais commencé à fréquenter à mon retour de ma captivité à la résistance.

Aujourd'hui même si j'allais mieux, je continuais d'y aller régulièrement, la nuit. Et une de ces nuits, j'y fis la rencontre d'un homme tout aussi perturbé et très combatif. Un homme avec qui je finis par parler car lui aussi venait parfois. Nous avions discuter un peu autour d'une bière et c'est alors qu'il fit une légère flamme non contrôlé. Je commençai donc à comprendre ce qu'il était et j'en vins donc à lui parler de moi et de ma nature divine. Pouvais-je lui faire confiance ? Ça je ne le savais pas mais quand j'étais dans ce fight club, ma raison me laissait quelque peu diriger seul ma vie. Alors on découvrit que nous étions tous deux fils d'Héphaïstos, mais après quelques questions supplémentaire on compris que nous étions dans deux camps opposés. Je voyais en lui un homme perturbé, une âme que je pouvais ramener à la raison. Je voulais lui faire prendre conscience qu'abattre les dieux n'était pas une solution. Et je voulais que mon demi-frère rejoigne nos rangs. Alors depuis que je savais pour lui, je n'avais eu de cesse de réfléchir à comment lui parler, certaines fois j'y réfléchissais dans la journée.

Si bien qu'un soir je me rendis au fight-club pour lui donner un rendez-vous, ce soir là il n'y était pas alors je renouvelai l'opération chaque soir et ce durant une semaine. Quand enfin au bout de cette semaine, il vint. Nous fîmes alors des combats car le club est à la base fait pour cela, puis avant de partir je lui donnai rendez-vous d'ici trois jours dans un petit bar. Trois jours plus tard donc, je me rendis au bar à l'heure prévu et l'y attendis. Je commandai une bière et on me la servit, voilà... il ne manquait maintenant que mon demi-frère, j'espérais pouvoir lui faire entendre raison sans que cela ne dégénère...

Codage par Libella sur Graphiorum

_____________________________

JARREN !:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

MessageSujet: Re: Hey Brother (ft Oliver Sinclair) Ven 22 Déc - 14:15

Warren McLiven
Oliver Sinclair
Hey Brother !
Depuis quelques jours, un fight-club m'avait proposé un petit boulot 3 fois par semaine et certain week-end. Cela me faisait un petit salaire, juste assez pour payer la nourriture, des petites bricoles. De toute façon je n'avais pas besoin de grand chose. En dehors de mes jours de travail, je m'y rendais tout de même, surtout la nuit lorsque je n'arrive pas à trouver le sommeil et voir des gens normaux autour de moi me faisait sourire.

Un soir, je m'y rendis,et je fis la connaissance d'un homme, pas plus vieux que moi. Nous avons commencé à discuter autour d'une bière, naturellement. Après tout, un peu de compagnie n'était pas de refus, il n'était pas méchant et de toute façon, je n'avais rien à faire d'autre.
Un peu trop décontracté, je m'écorchai avec le rebord de la table et une flamme apparût dans ma main, pas assez pour que tout le monde voit, mais l'homme devant moi l'avait forcément remarqué. Je lui souris l'air de rien. Mais j'étais grillé.
Seulement, il n'était pas sans savoir ce que tout cela signifiait. Il me parla un peu de lui et de sa nature divine. Je n'allais jamais être débarrassé pensais-je. Demi-dieux, pouvoirs, cela allait me poursuivre encore longtemps.

Après quelques questions, nous avons appris que nous étions tous les deux fils d'Héphaïstos, donc demi-frères mais aussi que nous étions dans deux camps opposés. Il avait ses intentions, moi les miennes et il faisait bien ce qu'il voulait. Non, ce qui me fit réagir, c'est que cet inconnu devant moi était la seule famille qui me restait, alors quand il me proposa de le revoir, j'hésitais. Certains soirs, prêt à partir de mon appartement à New-York, je me résignais. Après tout, je ne savais pas ce qu'il me voulait et puis il avait l'air légèrement mal dans sa tête, comme perdu. C'était là tout le problème, il était quand même mon demi-frère s'il n'avait pas menti, je ne pouvais donc pas le laisser et puis... Bon aller !

Un soir, je sortis donc et je me rendis à ce fight-club. Nous y fîmes des combats ensemble, il était doué, alors, peut-être pour faire plus ample connaissance, il me donna rendez-vous dans un petit bar trois jours plus tard. Quand j'arrivai, il était déjà là accompagné d'une bière. Je m'avançai vers lui, m'installai sur la chaise en face de lui et lui tendit la main.



-Il me semble que les présentations n'ont toujours pas été faites. Je m'appelle Oliver



Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas


avatar

anim (héphaïstos)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 104
Date d'inscription : 12/09/2017

MessageSujet: Re: Hey Brother (ft Oliver Sinclair) Dim 7 Jan - 18:14

Hey Brother !

Oliver SinclairWarren McLiven

C'est alors que, faisant face seul à ma bière, je le vis entrer dans le bar et me rejoindre. Quand il vint à ma rencontre il me tendis la main en me disant:

Il me semble que les présentations n'ont toujours pas été faites. Je m'appelle Oliver

Je souris alors et lui tendis ma mains également, selon la main qu'il m'avait tendu c'était cella mécanique que j'avais du lui donner, je ne la cachais plus avec un gant.

Enchanté Ollie, je peux t'appeler comme ça hein ? Moi c'est Warren.

Mon regard alla ensuite sur ma main de métal et j'eu un léger rire, soufflant du nez, avant de regarder Oliver.

Ca ne doit pas trop te choquer mais je vois à ton regard que cela t'interpelle tout de même, c'est normal tu me diras. Et même si une de mes créations, je le dois à ton joyeux petit groupe.

En effet j'avais au court de quelques discussion avec lui compris qu'il faisait partit des résistants. Mais je n'avais pas décelé en lui une quelconque haine envers les dieux, enfin je pouvais me tromper. Cette rencontre avait justement pour but de se connaitre plus et d'essayer de le recruter parmi nous. Si il était loyal envers la résistance je ne pourrai rien, mais j'avais peut être une chance qui sait ? Je décapsulai de ma main métallique encore une fois la seconde bière qu'on nous amena pour lui et lui tendis.

Mais ne parlons pas de tout ça aujourd'hui hein frangin ?

Puis je ris en buvant un peu avant d'enchainer à nouveau:

Raconte moi en un peu plus sur toi, parce qu'au fond on sait presque rien l'un sur l'autre ! Les seules discussion qu'on a eu jusqu'ici concernaient les combats au fight-club. Hormis celle où on a su qu'on était frère.

Je me reculai donc un peu pour m'installer confortablement dans le fauteuil du bar dans lequel j'étais installé pour l'écouter.

Codage par Libella sur Graphiorum

_____________________________

JARREN !:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

MessageSujet: Re: Hey Brother (ft Oliver Sinclair) Dim 14 Jan - 10:45

Warren McLiven
Oliver Sinclair
Hey Brother !
Il me tendit sa main, main en métal qui plus est, puis m'appris qu'il s'appelait Warren. Cette dernière information s'est très légèrement introduite dans ma tête. Ce qui pris le plus d'importance pendant une seconde, c'était sa main de métal. Il avait dû le remarquer puisqu'il ria légèrement avant d'ajouter :
Ca ne doit pas trop te choquer mais je vois à ton regard que cela t'interpelle tout de même, c'est normal tu me diras. Et même si une de mes créations, je le dois à ton joyeux petit groupe.Mais ne parlons pas de tout ça aujourd'hui hein frangin ?

Il ria puis bu un peu de sa bière avant de me demander de lui en dire un peu plus sur moi car nous n'avions jamais eu cette discussion.

Il voulait en savoir plus sur moi ? Il allait déguster car, malheureusement pour lui, son entrée en matière m'a rendu furieux ! Qu'est-ce qu'il voulait après tout ! Il croyait que son groupe valait mieux peut-être ? Qu'il ne serait pas capable de faire du mal aux autres ?

Je trouvai cet homme qui se trouvait être mon demi-frère un peu trop alaise et sûr de lui. Ce n'était pas lui qui allait m'apprendre qui sont les bons et les méchants, ce n'est pas comme cela que ça marche et j'allais lui faire comprendre !

J'avançai un peu mon siège et me rapprochai de la table tandis que lui se reculai dans son fauteuil. Je le fixai puis je riais nerveusement.

Quelqu’un de mon joyeux petit groupe comme tu dis m’a littéralement sauvé lorsque j’ai déclenché ce début d’incendie dans le restaurant à l’époque où je ne connaissais pas mes pouvoirs et donc que je ne pouvais pas les contrôler. Si cette personne n’avait pas été là pour éteindre le feu avant que tout le monde s’en rende compte, je ne serai pas devant toi maintenant !

Malheureusement, je savais qu'une fois que je commençai comme ça, je ne pouvais plus m'arrêter tant que je n'aurai pas dis tout ce que j'avais sur le coeur et que cela m'ai soulagé. Je pris la seconde bière qu'il m'avait tendu et qu'il m'avait préalablement décapsulée puis je la serrai fort dans ma main droite.

Tu veux en savoir un peu plus sur moi ? Et bien je te le présente sur un plateau d'argent : je suis susceptible ! Et tu dis que tu ne veux pas parler de tout cela !? Je crois, au contraire, que si ! C'est absolument ce que tu veux. Tu veux me faire croire qu'à la Résistance, ce sont les méchants et qu'il serait fortement raisonnable que je vienne rejoindre ton joyeux groupe qui serait mieux parce que vous défendez des Dieux ? Tu ne crois pas que vous aussi, vous êtes capables de choses horrible ?

Je sentis que je parlais de plus en plus fort, je ne lui laissai pas en placer une.

Je suis désolé pour toi qu’ils t’aient infligé cela mais il n’y a nul besoin de se mêler de leurs affaires car si vous étiez restés bien sagement sans contrarier leur plan, rien ne vous serait arrivé, ou en tout cas, quasiment rien. Maintenant, si vous décidez de faire le contraire, il ne faudra pas venir se plaindre. Ils ont leur tempérament, c'est vrai, certains sont plus sadiques que d'autres mais ils ne le sont pas parce qu'ils le veulent mais bien parce que leur vie les a rendu ainsi. Et je suis sûr que certains de ton groupe pourraient être pareils. Je suis avec eux depuis un petit moment déjà et ils n'ont rien de particulièrement affreux. Ils rient et pleurent comme tout le monde !

Je sentais que je commençai à me calmer, mes traits commencèrent à se lâcher et je me remis correctement au fond de mon siège.

Je ne les porte pas tous dans mon coeur, c'est vrai. Je ne suis pas avec eux, ni contre eux, ni avec vous, ni contre vous. C'est vrai, si les Dieux restaient à leur place, d'accord, si ils n'étaient plus là, d'accord, et qu'est-ce que cela changerait ? Je ne comprends pas ton groupe qui veut à tout prix défendre les Dieux, comme je ne comprends pas non plus mon groupe qui veut à tout prix les détruire. Seulement, je suis avec ces derniers depuis le début,  ils ne me font pas de mal et je leur suis utile à faire quelque chose qui me plaît

Je finis ma bière d'une traite avant d'attendre sa réponse. J'étais fier d'avoir pu lui exprimer tout ceci car je ne voulais pas qu'il croit qu'il pourrait me faire penser ce qu'il pense. Chacun sa lutte mais la sienne n'était pas la mienne.

C'est alors que je repris mon habitude : le sourire, l'humour comme défense.
Alors frangin tu veux toujours me ramener dans ton groupe ?





Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas


avatar

anim (héphaïstos)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 104
Date d'inscription : 12/09/2017

MessageSujet: Re: Hey Brother (ft Oliver Sinclair) Jeu 18 Jan - 19:43

Hey Brother !

Oliver SinclairWarren McLiven

Quelqu’un de mon joyeux petit groupe comme tu dis m’a littéralement sauvé lorsque j’ai déclenché ce début d’incendie dans le restaurant à l’époque où je ne connaissais pas mes pouvoirs et donc que je ne pouvais pas les contrôler. Si cette personne n’avait pas été là pour éteindre le feu avant que tout le monde s’en rende compte, je ne serai pas devant toi maintenant ! Tu veux en savoir un peu plus sur moi ? Et bien je te le présente sur un plateau d'argent : je suis susceptible ! Et tu dis que tu ne veux pas parler de tout cela !? Je crois, au contraire, que si ! C'est absolument ce que tu veux. Tu veux me faire croire qu'à la Résistance, ce sont les méchants et qu'il serait fortement raisonnable que je vienne rejoindre ton joyeux groupe qui serait mieux parce que vous défendez des Dieux ? Tu ne crois pas que vous aussi, vous êtes capables de choses horrible ? Je suis désolé pour toi qu’ils t’aient infligé cela mais il n’y a nul besoin de se mêler de leurs affaires car si vous étiez restés bien sagement sans contrarier leur plan, rien ne vous serait arrivé, ou en tout cas, quasiment rien. Maintenant, si vous décidez de faire le contraire, il ne faudra pas venir se plaindre. Ils ont leur tempérament, c'est vrai, certains sont plus sadiques que d'autres mais ils ne le sont pas parce qu'ils le veulent mais bien parce que leur vie les a rendu ainsi. Et je suis sûr que certains de ton groupe pourraient être pareils. Je suis avec eux depuis un petit moment déjà et ils n'ont rien de particulièrement affreux. Ils rient et pleurent comme tout le monde ! Je ne les porte pas tous dans mon coeur, c'est vrai. Je ne suis pas avec eux, ni contre eux, ni avec vous, ni contre vous. C'est vrai, si les Dieux restaient à leur place, d'accord, si ils n'étaient plus là, d'accord, et qu'est-ce que cela changerait ? Je ne comprends pas ton groupe qui veut à tout prix défendre les Dieux, comme je ne comprends pas non plus mon groupe qui veut à tout prix les détruire. Seulement, je suis avec ces derniers depuis le début,  ils ne me font pas de mal et je leur suis utile à faire quelque chose qui me plaît

J'étais suspendu à ses lèvres, écoutant chacune de ses paroles avec attention. J'essayais de garder mon calme en voyant que lui commençait à le perdre, mais bien que calme j'étais prêt à me battre si il le fallait.

Alors frangin tu veux toujours me ramener dans ton groupe ?

Je mis un petit temps avant de me décrisper, après tout j'avais cru qu'il en viendrait à me poignarder à tout moment. Je finis par répondre à son attitude par une même attitude décontracter et bu d'abord une autre gorgée avant de sourire.

Non, plus vraiment. Tu t'es laissé endoctriner par leurs idéaux. Mais peu importe. De toute façon, la paix sera bientôt rétabli entre nos deux camps.

Je ne voulais énoncer clairement la réunion secrète qui devrait se tenir au Glory & Gore et dont personne hormis les participants ne seraient au courant. Elle était prévu pour dans peu de temps et jusqu'ici le secret avait perduré, tant mieux.

En tout cas, sache que je suis bien au courant que tous n'êtes pas comme ça. Des gens bien sont parmi vous.

Je faisais allusion à Matthew notamment, avec qui j'entretenais une relation plutôt amicale, on pouvait même jusqu'à dire qu'il était comme un ami. On avait encore quelques craintes l'un envers l'autre mais quelque chose au fond faisait qu'on savait qu'on pouvait d'une certaine façon se faire confiance.

Mais ce que je voulais dire c'est que même parmi les gens bien, se cache des gens plus extrémistes. Tu n'en fais pas partis, du moins je l'espère, et c'est pour ça que je voulais te proposer de nous rejoindre car je pense que tu es quelqu'un de bien. Et pour te répondre: on protège les dieux car aussi non présent qu'ils sont, sans eux le monde ne serait pas ce qu'il est aujourd'hui. Ils ont leurs défauts mais ils sont en place depuis plusieurs millénaires, et même si des choses vont mal, je trouve que globalement ça se passe plutôt bien.

Je m'avançai alors un peu sur la table où je me mis mes coudes. Je le fixai droit dans les yeux et bu une gorgée sans quitter son regard. J'avais gardé mon calme malgré ses accès de colère et sa petite provocation finale, mais au fond je bouillonnais tout de même je dois l'avouer... Après tout je sortais d'une phase de traumatisme "post torture résistance" et j'avais carrément frapper des enfants à la Colonie... J'avais canalisé ma rage et la laissai enfuit en moi. J'avais failli rejoindre la résistance sur un accès de rage envers le monde entier, les dieux y compris. J'avais su redevenir moi-même au bon moment. Mais à présent que mon propre demi-frère était là devant moi et me soutenait que même si les idées de la résistance n'étaient pas toutes bonnes ils étaient quand même d'un certain point de vue aussi bon et mauvais que nous sommes bon et mauvais à la Colonie. Et après tout si j'avais voulu une réunion entre les chefs des deux camps c'est que j'en étais moi aussi convaincu mais quelque chose me donnai tout de même envie de le frapper pour effacer ce large sourire qu'il abordait avec tant d'aisance. Je perdis d'ailleurs le miens en lui disant:

Maintenant je vois que tu as fais ton choix, ne reste plus qu'à savoir si le moment venue tu serais capable de m'éliminer si ils te le demandaient ?

Je fronçai les sourcils et serrai mon verre bien fortement, chuuutt... calme toi Warren, ne laisse pas ta colère prendre le dessus.

Codage par Libella sur Graphiorum

_____________________________

JARREN !:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

MessageSujet: Re: Hey Brother (ft Oliver Sinclair) Mar 27 Fév - 20:19

Warren McLiven
Oliver Sinclair
Hey Brother !
Non, plus vraiment. Tu t'es laissé endoctriner par leurs idéaux. Mais peu importe. De toute façon, la paix sera bientôt rétabli entre nos deux camps. En tout cas, sache que je suis bien au courant que tous n'êtes pas comme ça. Des gens bien sont parmi vous.Mais ce que je voulais dire c'est que même parmi les gens bien, se cache des gens plus extrémistes. Tu n'en fais pas partis, du moins je l'espère, et c'est pour ça que je voulais te proposer de nous rejoindre car je pense que tu es quelqu'un de bien. Et pour te répondre: on protège les dieux car aussi non présent qu'ils sont, sans eux le monde ne serait pas ce qu'il est aujourd'hui. Ils ont leurs défauts mais ils sont en place depuis plusieurs millénaires, et même si des choses vont mal, je trouve que globalement ça se passe plutôt bien. Maintenant je vois que tu as fais ton choix, ne reste plus qu'à savoir si le moment venue tu serais capable de m'éliminer si ils te le demandaient ?

Il était énervé mon demi-frère, très énervé. Et ce n'est pas seulement par son ton que j'avais pu le remarqué. Non, il s'était avancé sur la table, ses yeux ne quittaient pas les miens, ses sourcils étaient froncés et surtout il tenait fermement son verre dans une de ses mains. Et cela m'amusait plus qu'autre chose car je l'avais poussé à bout et ce n'était pas terminé. Maintenant que j'avais balancé ma colère sur lui quelques minutes plus tôt, j'allais mieux et j'allais pouvoir m'amuser, même si au fond de moi, j'espérais le convaincre de ne pas participer à cette folie. Après tout, je ne voulais pas qu'il meure même si nous avons pas les mêmes idées.

Il me semble que si tu ne participes pas à cette folie, tu ne pourras pas être capturé ou je ne sais trop quoi d'autre et donc que personne ne me demanderait de te tuer mon frère.

Pendant que lui était crispé sur sa chaise, je me mis bien au fond de ma chaise, mon genou gauche par-dessus ma jambe droite et commanda deux autres bières lorsque le serveur passa près de moi.

Et puis si jamais l'envie te prenait, pour je ne sais quelle raison, de tenter quoi que ce soit, nous serions dans l'obligation de riposter et nous saurons que vous êtes là. Mes bombes aussi le sauront alors... d'un côté, je ne serai pas responsable que tu te sois trouvé au mauvais endroit et d'un autre côté je t'offre une mort plutôt agréable puisque rapide.

Comme-ci le serveur avait entendu que j'avais joué toutes mes cartes, il vînt à notre table pour nous donner les deux bières. Je pris ces dernières qui étaient posé sur un plateau et indiquait au serveur que l'addition serait pour moi. A vrai dire, je n'avais pas trop les moyens mais je voulais montrer à mon demi-frère que j'avais l'avantage, qu'il devait m'écouter. Seulement, je ne le dis pas comme tout le monde le ferait en le suppliant ou en lui disant des mots gentils.

Je lui tendis l'une des bières que j'avais prise au serveur avec un sourire narquois.

Les cartes sont entre tes mains, à toi de jouer...


Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas


avatar

anim (héphaïstos)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 104
Date d'inscription : 12/09/2017

MessageSujet: Re: Hey Brother (ft Oliver Sinclair) Jeu 1 Mar - 12:17

Hey Brother !

Oliver SinclairWarren McLiven

Il me semble que si tu ne participes pas à cette folie, tu ne pourras pas être capturé ou je ne sais trop quoi d'autre et donc que personne ne me demanderait de te tuer mon frère. Et puis si jamais l'envie te prenait, pour je ne sais quelle raison, de tenter quoi que ce soit, nous serions dans l'obligation de riposter et nous saurons que vous êtes là. Mes bombes aussi le sauront alors... d'un côté, je ne serai pas responsable que tu te sois trouvé au mauvais endroit et d'un autre côté je t'offre une mort plutôt agréable puisque rapide. Les cartes sont entre tes mains, à toi de jouer...

Il était détendu, installé bien au fond du siège en buvant tranquillement sa bière et m'en tendant une que je pris rapidement. Son discours n'était pas faux mais il impliquait que je cesse de défendre les dieux contre la résistance. Il ne le savait pas mes des pourparlers étaient prévue pour d'ici quelques jours, et je comptais bien faire entendre aux chefs résistants que si leurs idéaux peuvent être viables, ils ne pourront gagner par la force. Ils ne pourront jamais non plus négocier avec les dieux mais je les voyais mal arriver -à l'Olympe et vaincre les dieux... nous restons des demi-dieux après --tout !

Si je ne participe pas à "toute cette folie" comme tu dis, vous vvoudrez aller dégager les dieux de l'Olympe, le seul rempart entre les dieux et vous, hormis leur propre puissance j'entend, c'est la Colonie. Alors oui excuse moi mais je continuerai de participer à toute cette folie parce que vous nous y obligé en un sens ! Comme tu l'as dis c'est de la folie, alors pourquoi continue-tu de les suivre eux ? A la Colonie nous ne sommes pas si différent, à l'exception faites que... les dieux au pouvoir, bah ça nous convient.

Ca nous convient ça nous convient... disons qu'on ne s'en plaint pas au point de vouloir qu'ils dégagent. Depuis mon enlèvement par la résistance, j'ai beaucoup douté sur la réelle utilité des dieux, pendant un moment j'étais presque prêt à joindre les idéaux de la résistance et de ne plus vouloir des dieux ! Mais je suis loyale envers la Colonie et les dieux, alors jusqu'à ce que je meurs, j'en ferais mon devoir. Malheureusement j'avais l'impression que mon frère ici présent avait aussi une grande loyauté, alors forcément sa loyauté allait vers les résistants. Je commençais à me dire que je ne le ferais pas changer.

Et arrête de jouer au plus malin, quand vous serez confronté aux dieux eux-mêmes, vous vous rendrez compte de votre erreur. Tu n'imagine quand même pas que vous surpasserez les dieux ?

Que je le veuille ou non mon frère avait le dessus sur cet échange... de plus il avait réussi à m'énerver tout en restant lui très détendu et maître de la situation. Je n'avais plus beaucoup d'arguments pour contrer les siens et même ce que je venais de lui dire, au fond je n'y croyais pas beaucoup... Oliver semblait être un bon orateur, j'espérais très franchement que Cyril ne l’emmènerait pas aux pourparlers car on risquait de se faire ridiculiser...

Codage par Libella sur Graphiorum

_____________________________

JARREN !:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

MessageSujet: Re: Hey Brother (ft Oliver Sinclair) Jeu 1 Mar - 18:57

Warren McLiven
Oliver Sinclair
Hey Brother !
Si je ne participe pas à "toute cette folie" comme tu dis, vous voudrez aller dégager les dieux de l'Olympe, le seul rempart entre les dieux et vous, hormis leur propre puissance j'entend, c'est la Colonie. Alors oui excuse moi mais je continuerai de participer à toute cette folie parce que vous nous y obligé en un sens ! Comme tu l'as dis c'est de la folie, alors pourquoi continue-tu de les suivre eux ? A la Colonie nous ne sommes pas si différent, à l'exception faites que... les dieux au pouvoir, bah ça nous convient. Et arrête de jouer au plus malin, quand vous serez confronté aux dieux eux-mêmes, vous vous rendrez compte de votre erreur. Tu n'imagine quand même pas que vous surpasserez les dieux ?

Ses arguments me faisaient de la peine et à vrai dire, je ne sais pas pourquoi ils cherchaient tant à me convaincre. Si je vais avec eux, ça ne changera pas les choses car la résistance continuera ses plans et je serais un homme mort d'avance si ils apprenaient que je les ai trahis.

Il y a avec quand même quelque chose de drôle à tirer de ses phrases. Ce : "vous nous y obligés en un sens". Pourtant, je crois savoir qu'on leur avait juste dit de ne pas s'en mêler et puis les dieux, ils leur servent à quoi ?

Je le regardai d'un air dépité, il était nul, vraiment... Il n'avait plus aucun argument à poser et les derniers n'avaient aucun sens. Ce n'était vraiment plus drôle alors je m'avançai sur ma chaise, bu une grosse gorgée de ma bière et la reposait sur la table presque vide.

Ecoute frérot tu vas m'écouter bien attentivement parce qu'après, je m'en irai d'ici avant même que tu répondes un seul mot.

Je pris une grande inspiration.

Quelqu'un de la résistance m'a emmené dans cet endroit dès le début. Je ne connaissais que ça. J'ai appris à les connaître et je suis devenu loyal envers eux. Si il t'étais arrivé la même chose, tu aurais certainement le même discours que moi aujourd'hui. Alors, vu que tu ne comprends pas, je vais te le redire mais je ne le répéterai : je ne suis contre vous, ni avec eux. Je suis juste le mouvement là où l'on m'a mis, c'est-à-dire à la Résistance.

Je pris une pause pour essayer de structurer toutes mes paroles mais à vrai dire, tout me venait en même temps.

Tu as effectivement raison sur un point : je n'imagine pas que nous allons surpasser les Dieux mais on peut essayer car, comme dit le proverbe "qui ne tente rien a rien". En revanche, ce que je sais, c'est que si nous n'arrivons pas à surpasser les Dieux et si vous les aidez, vous êtes mort, tous jusqu'au dernier. Seulement, je ne pense pas que c'est ce que tu souhaites et je ne pense pas que toutes les personnes présentes à la colonie souhaite ça non plus. Le problème Warren, c'est qu'à la colonie, la plupart des adultes ont souvent des enfants, ils ont d'autres buts dans la vie. A la résistance, la plupart n'ont d'autres buts dans la vie que de prendre la place des Dieux. Ce qui fait qu'au fur et à mesure des générations, la résistance gagnera et beaucoup de demi-dieux de la colonie seront morts pour...rien ! Mais comme je te l'ai dit, tu as les cartes en main...

Je pris la bière devant moi et bu ce qu'il me restait.

Les miennes sont déjà jouées.

Je me levais, me dirigea en direction du bar et indiquai au serveur que l'homme avec moi payerait l'addition. Homme que j'ai laissé un peu bête mais qui, je le savais, se battrait pour les Dieux et qu'il le fasse ou non, cela m'importait peu à présent.




Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas


avatar

anim (héphaïstos)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 104
Date d'inscription : 12/09/2017

MessageSujet: Re: Hey Brother (ft Oliver Sinclair) Jeu 1 Mar - 19:23

Hey Brother !

Oliver SinclairWarren McLiven

Ecoute frérot tu vas m'écouter bien attentivement parce qu'après, je m'en irai d'ici avant même que tu répondes un seul mot. Tu as effectivement raison sur un point : je n'imagine pas que nous allons surpasser les Dieux mais on peut essayer car, comme dit le proverbe "qui ne tente rien a rien". En revanche, ce que je sais, c'est que si nous n'arrivons pas à surpasser les Dieux et si vous les aidez, vous êtes mort, tous jusqu'au dernier. Seulement, je ne pense pas que c'est ce que tu souhaites et je ne pense pas que toutes les personnes présentes à la colonie souhaite ça non plus. Le problème Warren, c'est qu'à la colonie, la plupart des adultes ont souvent des enfants, ils ont d'autres buts dans la vie. A la résistance, la plupart n'ont d'autres buts dans la vie que de prendre la place des Dieux. Ce qui fait qu'au fur et à mesure des générations, la résistance gagnera et beaucoup de demi-dieux de la colonie seront morts pour...rien ! Mais comme je te l'ai dit, tu as les cartes en main... Les miennes sont déjà jouées.

J'en restai bouche-bée, il se leva, se dirigea vers le bar, puis sortit... -Je vis qu'il n'avait pas payé et compris que cela allait être pour moi. -Je restai encore un moment à table tandis que ses paroles rrrésonnaient dans mon esprit. Ce qu'il me dit allait surement me ffaire réfléchir vis-à-vis de la réunion avec les chefs résistants qui aallait avoir lui d'ici peu. Je finis alors doucement ma bière en étant pensif, j'avais un frère visiblement plein de ressource. Je l'avais déjà vu se battre au fight club et donc je savais que c'était un bon combattant, au cours de notre discussion j'avais en plus appris qu'il faisait des pièges, notamment à base de bombes... J'avais aussi appris qu'il était loyal et qu'au fond il suivait la résistance non pas par réel choix mais parce qu'il avait été là par la force des choses. Des hommes loyaux comme ça sont efficaces car il suffit de gagner leur loyauté et ils se battent pour vous. De plus il savait visiblement comment s'en sortir en parlant simplement. Eh bien ! J'avais un charmant petit frère, j'espérais ne pas avoir à me battre contre lui un jour si jamais le cessez-le-feu entre la Colonie et la résistance venait à se rompre. Je finis par me lever pour aller poser un peu d'argent sur le bar.

Gardez la monnaie, bonne soirée à vous messieurs.

Je saluai les deux hommes qui tenaient le bar et sortis à mon tour. Je n'avais pas réussi à le ramener à la Colonie avec moi, mais au moins son discours allait peut être m'aider pour la futur réunion des pourparlers. J'essayais de me dire qu'au final je n'avais pas réussi ce pourquoi j'étais venue mais que j'avais obtenue un raisonnement différent qui allait me faire un peu réfléchir quant à la résistance de manière générale.

Codage par Libella sur Graphiorum

_____________________________

JARREN !:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Hey Brother (ft Oliver Sinclair)

Revenir en haut Aller en bas

Hey Brother (ft Oliver Sinclair)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [FB 1623] Big brother is watching you
» Oliver Green
» Maximilien - Big brother is watching you.
» Oliver • I can't remember. •
» (F/RESERVE) Ebba Zingmark - Like brother and sister

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Filiorum ex Deorum :: 
Hors-RPG ~ Partie détente
 :: Les corbeilles :: Archives des RP.
-