Salut toi ! - Ft. Morgan Baker
Filiorum ex Deorum
Bonjour et bienvenue sur Filiorum ex Deorum ! Inspiré des romans de Rick Riordan, ainsi que des films, le forum reprend la saga Percy Jackson. Viens vite nous rejoindre, qu'est ce que tu attends ? ♥️



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur Filiorum ex Deorum Invité !
La Résistance est fermée!
Les nouveautés du mois d'octobre sont par ici ! ♥
Un mini-event a lieu pour la Colonie, c'est par ici ! ♥
Les groupes à privilégier sont: les Chasseresses, les Créatures et les Mortels ! ♥
Nous manquons de mortels, de créatures et de garçons! ♥

Partagez| .

Salut toi ! - Ft. Morgan Baker

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


avatar

HEPHAISTOS

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 113
Date d'inscription : 14/12/2017

Feuille de Personnage
Arme(s): Poignard en bronze céleste qui se transforme en montre
Familier(s): /
Objet(s): /

MessageSujet: Salut toi ! - Ft. Morgan Baker Mar 26 Déc - 11:26

Morgan Baker
Oliver Sinclair
Salut toi !
Une fois sorti du travail vers midi, j'eus une terrible envie de manger. Retourner chez moi pour me préparer un repas en boîte ? Non. Je regardais mes vêtements, pour une fois je m'étais bien habillé, il faut dire qu'un petit boulot de serveur demande tout de même un minimum de tenue. Je me dirigeai donc vers un restaurant, mais cette fois-ci, pour y manger !

En regardant autour de moi dans une rue de New-York, je remarquai que les enfants n'étaient pas de sortie, ce ne devait donc pas être les vacances scolaires. Il semblerait donc qu'une fois qu'on ne fait plus parti du système scolaire, on oubliait cela, et ne faisant pas d'études, je ne faisais donc plus parti de ce système.

En allant au restaurant, je pensais aussi à rencontrer des gens. A New-York, ma vie affective était un peu vide. En pensant à cela, je passai devant la devanture d'un magasin. "Peut-être que je pourrai regarder un peu ce que je pourrai y trouver d'intéressant avant d'aller manger" pensais-je. Mais si j'allais dans ce magasin faire des dépenses, je ne pouvais pas manger au restaurant.
Après très peu de réflexion, je me suis dis que le restaurant était plus loin de mon appartement que ce magasin. La solution de facilité me tendait les bras.

Je rentrai dans ce magasin, regardai dans le rayon des pantalons. Les cabines d'essayage n'étaient pas loin mais après tout, je n'avais jamais essayé un vêtement dans un magasin, je choisissais seulement ma taille et je n'avais jamais eu de mauvaise surprise. Mais, en regardant dans la direction des cabines, je vis un jeune homme se regardait dans le miroir, sûrement pour apprécier si son tee-shirt lui allait. Je décidai donc de m'amuser un peu. Je pris un pantalon, le mit sur mon avant-bras et me dirigeai vers lui en souriant.

Avec cela, vous auriez un très bel ensemble !



Codage par Libella sur Graphiorum


_____________________________


   
Invincible
Donnez-moi du fil dentaire, un stylo quatre couleurs, une boite en carton et du scotch et je vous fais une bombe ! 1, 2, 3 BOOM !


Dernière édition par Oliver Sinclair le Lun 5 Fév - 11:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar

IRIS

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 62
Date d'inscription : 18/12/2017

Feuille de Personnage
Arme(s): Une épée à une main en bronze céleste (Bague)
Familier(s): Morphée, un chat siamois
Objet(s): Un bracelet en argent avec un cygne dessus. Une pierre offerte par Hermès qui permet de retrouver son chemin une fois par jour.

MessageSujet: Re: Salut toi ! - Ft. Morgan Baker Mar 26 Déc - 18:10

-Mais p'paaaaaa ! J'aime pas le shopping !
-Oui bah ça fallait y penser avant de grandir. Maintenant tu vas me faire le plaisir de t'acheter de nouveaux vêtements ou c'est moi qui me charge de renouveler ton stock de vêtement.
-Ok; ok. J'abandonne. Pfff, même les dieux sont pas aussi têtus... Mais au moins eux ils ont bon goût ! Lâchais-je à l'attention de mon père tandis que j'attrapais les dollars qu'il me tendait. J'avais atteint mes vingts ans et ma croissance était terminée, mais mon père tenait vraiment à ce que je change d'habits. Il fallait dire que mon armoire était remplie de shorts et de t-shirt à manche courte. C'était ce qu'il y avait de plus praticable lorsque l'on souhaitait faire du jogging grande vitesse. Je ne pouvais pas prendre de pantalon, même de sport, car le frottement provoqué du tissu contre le tissu déchirait les vêtements et à chaque fois je me retrouvai avec un gros trou sur l'aine au dessus des genoux.

A contrecœur je quittai l'appartement de mon père en plein New York. C'était un mercredi après-midi et je n'avais pas cours. J'avais prévu de squatter sous ma couette jusqu'à me retrouver momifier comme l'esprit de Delphes dans le grenier de la Grande Maison, mais mon père ne voyait pas les choses de cet oeil. J'avais donc du me résigner à partir faire quelques magasins, sans quoi ma garde robe aurait ressemblé à celle de Monsieur D., et dieux seuls savent que Monsieur D. a mauvais goût lorsqu'il s'agit de s'habiller. J'avais pris le métro. J'étais pas dans l'humeur de me taper un petit sprint, même si j'aimais bien courir. Puis bon, les mortels n'étaient pas habitués à voir quelqu'un courir aussi rapidement qu'un guépard. J'errai dans les rues de New-York, que je ne connaissais que trop bien depuis les quelques années que j'y habitais. Par contre, niveau magasin, à part la bouffe... Bah voilà quoi. J'y connaissais rien. Alors j'entrai au pif dans une boutique et je commençai à faire le tour des rayons.

Je pris quelques trucs qui me tapaient dans l’œil, rien de trop vif ni trop tape-à-l’œil. Je retirai mon t-shirt sans gêne, l'habitude de la colonie où vie privée n'existait pas, et en enfilait un blanc avec des logos dessus que je connaissais pas. Il était peut-être un peu grand pour moi. Je me regardai sous toutes les coutures, jusqu'au moment où un parfait inconnu me tendit un pantalon et un conseil. Je le dévisageai.

Depuis la découverte de mon statut de sang-mêlé et même si la déesse qui m'avait revendiqué était une déesse mineure, je faisais attention à tout le monde. Cet homme pouvait très bien être un monstre caché par la Brume. Mais j'avais beau me concentré, je n'arrivais pas à percer le mystère de cet homme. Je pris quand même le pantalon; bafouillant un "Merci". J'allai dans la cabine et retirait mon jean pour enfiler le-dit pantalon. Sauf que bah, il était trop petit. J'avais réussi à rentrer mes jambes mais mes hanches ne passaient pas, et j'avais beau tirer, ça ne voulait pas glisser. A force de sautiller, la seule chose que j'avais réussi à faire c'était m'exploser la tronche par terre avec le pantalon au genou, à moitié en dehors de la cabine.

"Aïe-euh" fut tout ce qui sortit de ma bouche tandis que je me ridiculisai devant les vendeurs hilares.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

HEPHAISTOS

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 113
Date d'inscription : 14/12/2017

Feuille de Personnage
Arme(s): Poignard en bronze céleste qui se transforme en montre
Familier(s): /
Objet(s): /

MessageSujet: Re: Salut toi ! - Ft. Morgan Baker Mer 27 Déc - 10:11

Morgan Baker
Oliver Sinclair
Salut toi !
Il me répondit un bref merci. A vrai dire, je ne pensais absolument pas qu'il allait prendre le pantalon que je lui avais tendu pour l'essayer, ce qui rendait la chose d'autant plus drôle.

J'attendis donc un peu en recul, le temps qu'il essaye le pantalon pour voir le résultat. Je n'ai pas eu à attendre beaucoup qu'il était déjà tombé à la renverse, la tête à moitié en dehors de la cabine et le pantalon au genou et bafouilla quelque chose qui voulait dire "je suis pas là, j'ai pas la honte". Mais trop tard, je ris aux éclats, juste pour l'image qui était devant moi, tout comme la majorité des vendeurs. Certes, je fus un peu gêné car c'était certainement de ma faute ou alors peut-être qu'il avait deux pieds gauche.

Après avoir repris mes esprits, je voulais tout de même l'aider. Je m'avançai vers lui.

Il y a quand même quelque chose de bien à en tirer :
vous avez fais rire du monde !

Je lui souriai.

Aller ! Rentrez dans la cabine ! J'en garde l'entrée.

Je me plaçai devant le rideau de la cabine pendant qu'il se changeait, je voulais m'excuser, parce que si je ne lui avais pas donné ce pantalon, il ne serait jamais tombé. Mais après tout, il n'avait pas fais gaffe non plus et puis il n'avait qu'à pas non plus le prendre. "Non Oliver, aller c'est la moindre des choses de t'excuser" pensais-je.

Euh... je suis désolé...enfin je m'excuse...je voulais juste vous donner un pantalon...je ne pensais pas que...

En fin de compte, je ne savais pas trop quoi lui dire. Heureusement qu'il était dans la cabine et moi à l'extérieur: il ne pouvait pas voir mon visage, affreusement gêné. Je n'étais pas vraiment doué pour les excuses et tout ce qui est sérieux d'ailleurs et puis je m'excusai quand même pour lui avoir donné un pantalon ! C'était bête !




Codage par Libella sur Graphiorum


_____________________________


   
Invincible
Donnez-moi du fil dentaire, un stylo quatre couleurs, une boite en carton et du scotch et je vous fais une bombe ! 1, 2, 3 BOOM !
Revenir en haut Aller en bas


avatar

IRIS

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 62
Date d'inscription : 18/12/2017

Feuille de Personnage
Arme(s): Une épée à une main en bronze céleste (Bague)
Familier(s): Morphée, un chat siamois
Objet(s): Un bracelet en argent avec un cygne dessus. Une pierre offerte par Hermès qui permet de retrouver son chemin une fois par jour.

MessageSujet: Re: Salut toi ! - Ft. Morgan Baker Mar 2 Jan - 3:40

Comme le soulignait l'inconnu, le point positif c'est que j'avais fait l'animation. Le point négatif c'est que tout le monde avait vu mon caleçon. Bon, je m'en foutais un peu mais quand même, sur le principe, je le montre à qui je veux, pas à tout le monde ! Dans tous les cas je me relevai et fermai le rideau tandis que l'autre se mettait devant. J'en profitai pour remettre mon vrai pantalon et retirer le t-shirt que j'essayai pour remettre le mien. J'ouvris brusquement le rideau avant de mettre le t-shirt sur l'homme qui était devant, faisant passer sa tête dans le trou.

-Excuses acceptées ! Mais j'serai pas contre un p'tit café. Après tout, j'vous ai diverti non ? Hein ? Quoi ? J'essayai de me faire inviter par ce charmant jeune homme ? Moi ? Oh nooon, ça ne me ressemble pas. Bon okay, je le confesse : il me faisait un peu craquer, physiquement en tout cas. Le café c'était juste une excuse pour voir s'il en valait vraiment le coup. Je repliai le pantalon et aller le tendre à un vendeur qui me gratifia d'un sourire tandis que je rougissais comme une tomate. Je m'en foutais de m'être cassé la figure, ça arrivait à tout le monde. Mais dans cette situation, c'était plutôt cocasse. Enfin, de toute façon on me voyait tous les 36 du mois dans un magasin de vêtement, d'ici la prochaine fois que je revienne, ils m'auront oublié.

Je frottai négligemment la bague qui était sur mon index. C'était un réflexe nerveux. Mais je devais faire attention à ne pas appuyer dessus sinon elle se transformerait en épée, et je doute que les mortels soient habitués à ce genre de chose. Je n'étais pas un pro dans la maîtrise de la brume mais j'avais les bases. Mais je n'étais pas sûr de pouvoir utiliser mon minable savoir-faire pour transformer un incident pareil. Aussi j'ôtais mes doigts de la bague et la laissait tranquille.

-Enfin, moi je prends un café ou un chocolat chaud, à vous de voir... Euh... C'est quoi votre nom ? demandai-je à celui qui m'avait filé un pantalon trop petit.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

HEPHAISTOS

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 113
Date d'inscription : 14/12/2017

Feuille de Personnage
Arme(s): Poignard en bronze céleste qui se transforme en montre
Familier(s): /
Objet(s): /

MessageSujet: Re: Salut toi ! - Ft. Morgan Baker Jeu 11 Jan - 12:03

Morgan Baker
Oliver Sinclair
Salut toi !
Il ouvrit le rideau de sa cabine brusquement juste après que je me sois excusé et m'enfila le tee-shirt qu'il avait essayé avant de dire fièrement :
-Excuses acceptées ! Mais j'serai pas contre un p'tit café. Après tout, j'vous ai diverti non ?

Je me regardai dans le grand miroir juste à coté des cabines d'essayage, me mit de profil puis me retournai vers le jeune homme un sourire charmeur aux lèvres pour un peu plus de comédie.
Je trouve qu'il me va à merveille !

Un petit café parce que il m'a diverti ? Ce n'était pas la manière la plus subtile de me signifier qu'il voulait boire un café parce que je lui plaisais peut-être mais cela m'amusa. Et moi, je me sentis flatté de lui plaire puisque, en m'attardant un peu sur son visage, je le trouvai plutôt pas mal : le jeu en valait donc la chandelle !

Il se dirigea vers un vendeur pour lui rendre le pantalon que je lui avais donné et je fis de même avec le tee-shirt qu'il venait de me mettre sans demander mon avis.

Bon aller proposition acceptée !

Mais un détail me détourna de mon attention, qui était de lui proposer de l'inviter, lorsque sa main frotta la bague qui était sur son index. Nombreux étaient ceux, mais surtout celles, qui portaient une bague ou un bijou qui se transformait en arme. A ce moment, je regardais ma montre puis lui. Non ! Il fallait que je reprenne mes esprits ! Présentement, je suis à New-York avec un charmant jeune homme, qui plus est, voulait peut-être que l'on fasse plus ample connaissance.

Je lui souriais comme pour lui signifier qu'il ne s'était rien passé et repris mon idée première.

Et dans mon humble gentillesse je vous invite même !

-Enfin, moi je prends un café ou un chocolat chaud, à vous de voir... Euh... C'est quoi votre nom ?

C'est vrai qu'au moment où il me posa la question, je me rendis seulement compte que nous ne nous étions pas présenté, en même temps cela aurait été bizarre de lui signifier cela dans la magasin au moment où je m'excusai. Je m'imaginais cette scène. "Oh je suis désolé de t'avoir donné un pantalon de trop petite taille... au faite je m'appelle Oliver !"

Je m'appelle Oliver, Oliver Sinclair et on m'appelle souvent Ollie. Et je vous retourne la question ! Je connais un café sympa pas loin si tu... on peut se tutoyer ? Si tu veux bien me suivre... En plus il y a café et chocolat chaud !



Codage par Libella sur Graphiorum


_____________________________


   
Invincible
Donnez-moi du fil dentaire, un stylo quatre couleurs, une boite en carton et du scotch et je vous fais une bombe ! 1, 2, 3 BOOM !
Revenir en haut Aller en bas


avatar

IRIS

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 62
Date d'inscription : 18/12/2017

Feuille de Personnage
Arme(s): Une épée à une main en bronze céleste (Bague)
Familier(s): Morphée, un chat siamois
Objet(s): Un bracelet en argent avec un cygne dessus. Une pierre offerte par Hermès qui permet de retrouver son chemin une fois par jour.

MessageSujet: Re: Salut toi ! - Ft. Morgan Baker Sam 3 Fév - 13:42

L'autre accepta ma proposition rapidement, ce qui n'était pas pour me déplaire. Un bon café me ferait du bien, quand je ne suis pas à la colo j'ai tendance à être un peu raplapla, surtout après les heures d'entraînements quotidiennes que je m'impose, mais bon ça c'est normal. Il eut une moue bizarre avant de sourire de nouveau puis de répondre à ma question. Il était un peu bizarre ce jeune homme. Mais bon, bizarre veut pas forcément dire méchant.

Olivier qu'il s'appelle. Ouais, je devrai pouvoir retenir ça facilement. J'écoutais ce qu'il avait à me dire avant de reprendre à mon tour :

-Je m'appelle Morgan. Ouais on peut se tutoyer ya pas de problème. Ca fait longtemps que t'es à New York ? Commençai-je tandis que j'enquillais la sortie du magasin. Moi je viens de l'Angleterre, d'à côté de Londres, mais on peut considérer que je vivais dans Londres vu que j'y ai passé la plupart de mon temps. J'ai déménagé y'a pas longtemps à cause du boulot de mon père. Ca me gêne pas trop, j'ai l'habitude des grandes villes. Mais bon, New York c'est pas vraiment pareil que Londres. Y'a la même diversité, ça c'est cool, mais bon Londres les gens sont un peu plus froids et renfermés, moins accueillants quoi. Du coup c'est plus sympa ici, au moins t'as pas l'impression de déranger les gens quand tu leur parles. D'ailleurs je parle, je parle, et je te laisse même pas en placer une ! Faut m'arrêter hein, je parle beaucoup. On y est presque à ton café ? Parce qu'à force de blablater, j'avais un peu soif quoi. Puis j'avais envie de m'asseoir, mon coccyx était encore un peu chatouilleux après sa rencontre rapide avec le sol. Rien de bien grave, j'avais connu pire à la colo.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

HEPHAISTOS

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 113
Date d'inscription : 14/12/2017

Feuille de Personnage
Arme(s): Poignard en bronze céleste qui se transforme en montre
Familier(s): /
Objet(s): /

MessageSujet: Re: Salut toi ! - Ft. Morgan Baker Lun 5 Fév - 11:22

Morgan Baker
Oliver Sinclair
Salut toi !
En même temps qu’il me parlait, on se dirigeait vers le café.
-Je m’appelle Morgan. Ouais on peut se tutoyer y’a pas de problème. Ca fait longtemps que t’es à New-York ? Moi je viens de l’Angleterre, d’à côté de Londres, mais on peut considérer que je vivais dans Londres vu que j’y ai passé la plupart de mon temps. J’ai déménagé y’a pas longtemps à cause du boulot de mon père. Ca me gêne pas trop, j’ai l’habitude des grandes villes. Mais bon, New-York c’est pas vraiment pareil que Londres. Y ‘a la même diversité, ça c’est cool, mais bon Londres les gens sont un peu plus froids et renfermés, moins accueillants quoi. Du coup c’est plus sympa ici, au moins t’as pas l’impression de déranger les gens quand tu leur parles. D’ailleurs je parle, je parle, et je te laisse même pas en placer une ! Faut m’arrêter hein, je parle beaucoup. On y est presque à ton café ?


C’est que monsieur était bavard, cela aurait pu agacer n’importe qui, contrairement à moi pour lequel cette longue tirade m’avait fais sourire et je trouvais même cela craquant. Justement, au moment où il me demandait si nous étions bientôt arrivés au dit café, je l’apercevais sur ma droite un peu plus loin. En dirigeant légèrement mon doigt vers le café, je lui fis remarquer :

Justement... Le voici !


Nous nous dirigeons vers celui-ci et nous installai l’un en face de l’autre sur une table vers le bar. J’aimais bien cet endroit même s’il n’avait rien de spécial. Il était plutôt lumineux car la lumière du jour passait bien par les nombreuses fenêtres, les couleurs recouvrant l’intérieur de cet endroit étaient bien assemblées. Un brun pas trop foncé se trouvait sur le plus long mur, tandis que le bar était gris clair avec quelques touches de brun, rappelant le mur. Les murs restants étaient simplement blancs décorés avec quelques tableaux et une horloge.
Après, les goûts et les couleurs n’étaient pas les mêmes pour tout le monde mais j’espérai qu’il se sentirait bien ici. J’attendis qu’un serveur vienne prendre notre commande et je ne savais pas ce que j’allais boire, en même temps un détail aussi insignifiant ne prenait pas mon attention. Du coup, j’en profitai pour répondre à sa question.

Voilà, on y est ! Pour te répondre, je suis arrivé à New-York il y a…


Un serveur pointa le bout de son nez donc je stoppai ma phrase. Il nous demanda ce que nous voulions. Je dis le premier truc qui me passait par la tête : un café et le serveur pris aussi la commande de Morgan. Une fois reparti, je pouvais continuer.
Je souriais à celui qui m’accompagnait.

Je disais donc…je suis arrivé à New-York il y a seulement quelques mois. Avant, j'étais dans l'armée.


Je ne voulais pas lui en dire plus s’il me le demandait pas, je ne le connaissais pas assez pour cela mais bon il allait certainement vouloir en savoir un peu plus puisque lui avait un peu parlé de Londres. Tiens, Londres ! Je pouvais détourner un peu la conversation là-dessus.
Dis-donc tu n’as pas l’air d’aimer là d’où tu vas bien ! Londres, je n’y suis jamais allé. En vérité, je ne suis jamais vraiment allé quelque part !


Cette dernière phrase est sortie toute seule et sur un ton enjoué alors que cela n’a pas lieu d’être.

Et toi, depuis combien de temps as-tu débarqué à New-York, ville beaucoup mieux que Londres ? Je pourrai peut-être te faire visiter un peu un de ces jours ! En quelques mois, je me suis pas mal baladé, je connais pas mal d’endroits.


Sur ce, le serveur nous donna nos boissons.


Codage par Libella sur Graphiorum


_____________________________


   
Invincible
Donnez-moi du fil dentaire, un stylo quatre couleurs, une boite en carton et du scotch et je vous fais une bombe ! 1, 2, 3 BOOM !
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Salut toi ! - Ft. Morgan Baker

Revenir en haut Aller en bas

Salut toi ! - Ft. Morgan Baker

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Echange Charles Baker/ Himler Rebu autour du CEP
» Port-Salut, un vent d’espoir souffle
» salut aux vrais chevaliers !!!!!!!!!!!!!!!
» salut c yassine
» salut c'est gael

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Filiorum ex Deorum :: 
RPG ~ Le monde des Mortels
 :: New York
-