Friends always make dreams come true × Aspasia & Danaé & Gabe
Filiorum ex Deorum
Bonjour et bienvenue sur Filiorum ex Deorum ! Inspiré des romans de Rick Riordan, ainsi que des films, le forum reprend la saga Percy Jackson. Viens vite nous rejoindre, qu'est ce que tu attends ? ♥️



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur Filiorum ex Deorum Invité ♥ !
Les nouveautés du mois de juillet sont par ici ! ♥
La Résistance est réouverte!
Venez participer aux trois events de l'été pour faire avancer l'intrigue! Ici pour la Colonie, pour la Résistance et enfin ici pour les mortels et divinités ! ♥
Les groupes à privilégier sont: les Chasseresses, les Créatures et les Mortels ! ♥

Partagez| .

Friends always make dreams come true × Aspasia & Danaé & Gabe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité

MessageSujet: Friends always make dreams come true × Aspasia & Danaé & Gabe Dim 4 Fév - 20:38


Un lourd manteau de neiges recouvre les rues de New York. Les habitants sont frigorifiés, tous emmitouflés dans des manteaux de fourrures et cachés derrière une grosse écharpe et un bonnet de laine. Malgré ce paysage glacial, victime des aléas des saisons, les gens ne désertent pas les rues. La ville n’est jamais aussi charmante qu’en hiver. Les longues promenades des new yorkais, captivés par le shopping et les discussions entre amis sont un agréable combat face à ce temps de désolation qui peut retenir toute la joie ambiancée des quartiers chics de la ville. Aspasia est impressionnée par la chaleur des quartiers ensevelis sous la neige. Tout ce monde la rend joyeuse. Elle doit avouer que cette sorte d’union entre la joie des gens et l’hiver l’inspire profondément. Aux côtés de Danaé, elle se laisse aller dans sa contemplation sans se rendre compte qu’elle s’éloigne de son amie. Après avoir observé deux petits enfants se disputer une pomme d’amour sous un arbre enneigé, la jeune femme retombe rapidement sur Terre et rattrappe la chanteuse.

Même si elle est contaminée par la joie, Aspasia cache en réalité son agitation. L’après midi même, elle venait de s’entretenir avec les producteurs de Danaé. Cet entretien était capital pour elle car il était question de la perspective d’une future carrière de chanteuse. Les semaines précédentes, elle avait passé de nombreuse auditions pour permettre au producteurs de savoir si la jeune femme a le talent nécessaire pour lancer un premier disque. Soutenue par Danaé, elle s’était rendue à ses auditions avec l’espoir de les impressionner. Aspasia est si reconnaissante envers la grande chanteuse. Elle a toujours la drôle impression de vivre un rêve depuis qu’elle l’a rencontré. La brune a toujours été une grande fane de la chanteuse aux cheveux colorés. Elle collectionne tous ses albums et s’est rendue à de nombreux concerts où elle a eu la chance de recevoir des autographes à maintes reprises. Quelques mois auparavant, sa vie a réellement changé lorsqu’elle a croisé le regard de son idole dans le bar où elle se produit pour gagner sa vie. La chanteuse, apparemment impressionnée par son talent, lui a laissé la chance de se présenter devant ses producteurs. Maintenant, la fille d’Aphrodite est plus stressée que jamais. La réponse des producteurs arrive dans les heures qui viennent et confirmera s’il est alors possible pour elle de lancer sa carrière.

Aspasia cherche vainement à penser à autre chose pour calmer son agitation. La belle ville de New York sous la neige est un paysage qui l’inspire énormément. Elle devrait peut être écrire une chanson sur cela, une sorte d'ode à la ville lumière. En ce moment, la jeune chanteuse est plutôt productive en ce qui concerne l’écriture de chansons. Les récents évènements qui ont chamboulé sa vie expliquent peut être en partie ses crise d’inspiration. Entre son arrivée à la colonie, ses retrouvailles avec son meilleur ami d’enfance et sa rencontre avec Angel, ce ne sont pas les sources d’inspiration qui manquent à la sang mêlée. Gabe… nombreuses sont ses chansons qui parlent de son plus grand ami. Elle l’aime tellement mais elle remarque qu’en ce moment, l’homme n’est pas au meilleur de sa forme. Même s’il reste le garçon joyeux qu’elle a toujours connu, elle sait très bien qu’au fond, il souffre peut être un peu de son célibat. Depuis quelques temps, il enchaîne les accidents et se retrouve tout le temps cloué dans un lit d'hôpital. Aspasia a proposé à Danaé de l’accompagner à l'hôpital après l’entretien pour qu’elle puisse faire sa connaissance. Elle sait Danaé très malchanceuse en amour et s’est vite mis en tête l’idée de la présenter à son meilleur ami. La brune a le pressentiment que ces deux amis peuvent bien s’entendre.

Une fois arrivées à l'hôpital, Aspasia traine la chanteuse jusqu’à la chambre de Gabe. Elle a tellement l’habitude de le rendre visite dans cet endroit qu’elle sait automatiquement où est son ami, à croire qu’il a sa chambre attitrée. Elle ouvre la porte et entre, le sourire aux lèvres. Gabe est assis sur son lit avec une jambe dans le plâtre, la mine un peu boudeuse. Aspasia se précipite vers lui pour déposer deux gros baisers sur ses joues et le serrer contre elle.

- Oh mon Gaby… qu’est-ce qui t’es arrivé encore ?

D’un geste de la main, elle invite Danaé à venir la rejoindre. Aspasia en profite pour retirer sa veste et poser sa guitare dans un coin de la chambre. La jeune femme vient se placer aux côtés de la chanteuse pour la présenter à son ami.

-Gabe, je te présente Danaé. Je sais pas si tu te rappelles d’elle mais c’est une chanteuse que j’aime beaucoup. Je me souviens t’avoir fait écouté tous ses disques quand on était petit ! Bref, elle a bien voulu m’accompagner après mon entretien avec ses producteurs, tu sais à propos de ma carrière…
Revenir en haut Aller en bas


avatar

CREATURE

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 156
Date d'inscription : 05/10/2017

Feuille de Personnage
Arme(s):
Familier(s):
Objet(s):

MessageSujet: Re: Friends always make dreams come true × Aspasia & Danaé & Gabe Lun 5 Fév - 20:35



Friends always make dreams come true
Aspasia, Danaé et Gabe

« Quelques belles lignes qui transpirent les beaux mots et la poésie, une belle petite mise en bouche pour le plaisir des mirettes. »
Danaé était assise sur le rebord de sa fenêtre. Son cœur était vide, égaré, ses épaules lourdes. La vie passait devant ses yeux comme un film au ralenti. Son regard était flottant, balloté de flocon en flocon, de nuage en nuage, cherchant dans les cieux grisâtres une quelconque réponse, un signe. Auparavant elle voyait dans chaque arbre, chaque fleur et chaque nuage mille histoires, dans chaque visage joie et réconfort, la gaieté d’une vie qui valait le coup d’être vécue. Maintenant elle cherchait, avec l’énergie désolée du désespoir, les voix d’un monde devenu gris, un monde qui avait tu ses messages de réconfort. Elle était assise sur le rebord de sa fenêtre, des pieds dansant avec le danger du vide, si attirant en dessous d’elle. Elle observa le manteau épais de neige qui couvrait le sol, et se demanda un instant s’il amortirait sa chute si jamais elle glissait. Danaé était si proche de juste sauter, se laisser aller dans l’air froid et crispé, portée comme une dernière feuille d’automne par des vents plaisantins. Tout lui semblait comme un rêve, sans conséquence ni raison d’être. Bien sûr la réalité est bien plus pesante, et planait sur l’esprit de la sirène, détruisant les espoirs instillés par ses escapades mentales. Elle pouvait sauter, bien sûr. Choisir la voie facile. Le vent ne l’emporterait pas au loin, la neige ne sauverait pas sa chute. Elle ne serait laissée qu’avec une éternité sans espoir de rédemption, des limbes émotionnelles, un futur sans avenir. Parfois, elle ne pouvait s’empêcher de penser que les différences entre la mort et sa propre vie étaient minimes, pas suffisantes pour justifier tant de souffrance. Mais elle était la plupart du temps ramenée à la raison par des petites étincelles, des éclairs d’espoirs qui illuminaient sa journée.

Ce fut cette fois une notification sur son téléphone, lui rappelant qu’elle avait un rendez-vous avec son amie Aspasia. Elle fut brusquement sortie de sa rêverie, et descendit de sa fenêtre avec un petit saut. Aspasia était une jeune demi-déesse aux talents musicaux indéniable, pleine de la fouge et de la passion qu’elle avait trouvé en elle-même au début de sa carrière. Son désir naturel d’aider avait mené Danaé à la présenter à ses producteurs, lui ouvrant le chemin vers un potentiel succès musical. Leur rencontre avait été fortuite, inattendue, tissée par le destin et les effluves de l’alcool d’un bar. Maintenant, elles erraient dans les rues blanches de New-York, attendant dans une ambiance fébrile la réponse de ceux qui tenaient la carrière de la fille d’Aphrodite entre leurs mains. Afin de tromper leur impatience, Aspasia proposa d’aller rencontrer un de ses amis à l’hôpital. Alors qu’elles marchaient vers leur destination, elle donna à Danaé un rapide topo de ce qu’elles allaient faire : l’ami en question s’appelait Gabe, et était plutôt casse-cou. C’était l’étendue de ce qu’elle savait.

Elles arrivèrent enfin face à la chambre d’hôpital. La fille d’Aphrodite s’empressa d’aller saluer son ami, laissant Danaé seule à les observer. Son regard tomba sur les yeux bleus du garçon allongé dans le lit d’hôpital. Ses deux jambes étaient dans un plâtre, et il avait l’expression boudeuse d’un enfant qu’on aurait pris en train de faire des bêtises. Alors qu’elle tentait d’observer le reste de la salle, la réaction de son amie par exemple, son regard retombait toujours inexorablement sur ces yeux bleus. Ils étaient clairs comme un ciel d’été, innocent et optimistes comme ceux d’un jeune homme découvrant le monde. En eux, elle pouvait voir l’espoir danser, l’enthousiasme se prélasser. La sirène fut soudainement atteinte d’une nostalgie qu’elle ne savait expliquer. Dans ces yeux, elle voyait la houle d’une mer où le ciel azur miroitait, la liberté engouante, le vent et la tempête, elle voyait les reflets d’un passé qui lui échappait. Ces yeux lui rappelaient quelque chose ou quelqu’un, mais qui ?

Soudain, elle fut frappée de souvenirs. Chaque flash du passé était comme un coup dans son cœur. Elle pouvait voir le pirate qu’elle avait tant aimé, mort sur un rocher. Les flots traîtres de la méditerranée l’entouraient, les vagues battant contre son corps inanimé. L’amour de sa vie étaient parti, la laissant seule face à des millénaires de solitude. Après toutes ces années, Danaé avait oublié son visage. Et pourtant, elle avait tant essayé de le garder gravé dans son esprit. Chaque soir, elle tentait de se rappeler de lui, elle cherchait ses traits dans les nuages et les personnes autour d’elle, chuchotait sans cesse son nom pour qu’il ne lui échappe pas. Mais temps et souvenirs sont bien souvent ennemis, et des années cruelles lui avaient volé les détails de ses mémoires. Sauf un élément. Les yeux de son pirate la guettaient toujours dans ses rêves, chaque détail de leurs iris était aussi clair que le premier jour. Et maintenant chacun de ces détails se retrouvaient face à elle. Elle fut frappée par une vague déferlante de souvenirs, faisant monter dans ses yeux des larmes qu’elle dut se faire violence pour ne pas laisser couler. Elle força un sourire à poindre sur ses lèvres. Elle suivit le signe de la main d’Aspasia :

Gabe, je te présente Danaé. Je sais pas si tu te rappelles d’elle mais c’est une chanteuse que j’aime beaucoup. Je me souviens t’avoir fait écouté tous ses disques quand on était petit ! Bref, elle a bien voulu m’accompagner après mon entretien avec ses producteurs, tu sais à propos de ma carrière…

Le moment était venu pour Danaé de répondre, mais les mots ne venaient pas. Elle se retrouva la bouche ouverte à fixer Gabe, ne sachant que faire ou que dire. Finalement, elle dut se forcer à parler pour maintenir l’apparence que tout allait bien avec un enthousiasme exacerbé et forcé, parlant à toute vitesse comme pour combler le vide sonore :

Ouiii, Aspasia est vraiment une très très bonne musicienne ! La première fois que je l’ai vu j’en revenais pas mes oreilles tellement c’était stylé ce qu’elle faisait comme musique et elle avait tellement de talent et en plus elle m’a dit qu’elle était vraiment fan de moi et qu’elle est venue à plein de mes concerts, ca me fait tellement plaisir de voir que j’ai des fans dédiés comme ca qui sont aussi talentueux !! Bref du coup c’est trop bien je l’adore, t’as vraiment de la chance d’être amie avec elle et moi aussi en fait, du coup ca m’a trop fait plaisir de pouvoir lui offrir la chance de peut-être avoir une carrière dans la musique, elle le mérite tellement ! En plus tu l’aurais vue à ses auditions c’était juste magique comment elle était parfaite bref désolée moi c’est Danaé vraiment enchantée de faire ta connaissance.


Elle lui tendit une main tremblante pour finir sa présentation, presque essoufflée du monologue qu’elle venait de faire, affligée de sa propre inaptitude sociale, alors qu’elle était d’habitude plutôt charmante et agréable à écouter.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas

Invité

MessageSujet: Re: Friends always make dreams come true × Aspasia & Danaé & Gabe Mar 20 Fév - 19:33

Je vis pour le grand frisson.

Je ne connais pas la peur, elle m'est parfaitement étrangère. Elle effraie tout le monde, elle inspire tous les ressentiments négatifs, pour moi, il faut simplement apprendre à la connaître. Après tout, si on reste cloîtré chez soi parce que le grand monde est synonyme de mort imminente, je ne vois pas comment on pourrait appeler ça "vivre". Savoir franchir le pas. Le premier pas est toujours le plus dur, car il signifie prendre une décision que beaucoup de personnes redoutent, il est tellement plus simple d'être un brave mouton et de suivre son berger. Je préfère être un vilain canard et de refuser de suivre le troupeau, je veux déployer mes ailes et virevolter là où le vent m'emporte, ne laissant que l'appétit comme lest. Parce que bon, c'est bien beau de voler, mais faut penser à manger un peu ! Je me rappelle des bols de ramen qu'on s'enfilait avec Hépathie. On s'est connu il y a si longtemps et pourtant, jamais notre amitié n'a été altéré par le temps. Il semble inoxydable, mais plus que le platine.

Je m'allume une énième cigarette, je me souviens plus quand j'ai commencé à fumer, je me souviens juste que j'ai toujours aimé cette fumée âcre qui me brûlait la gorge et son superbe pouvoir relaxant, je te remercie si fort nicotine adorée ! Je suis sur le toit de mon lycée, de mon perchoir, je peux voir une bonne partie de la ville, une immense fourmilière qui jamais, ne cesse de grouiller. J'ai toujours trouvé fascinant le fait que des millions d'âmes puissent cohabiter, mêlant et démêlant leurs liens, apprenant et oubliant le visage des autres sans que jamais, cela ne leur pose aucun dilemme moral. Nos destins se chevauchent tous, s'effleurent, mais aucun ne percute le mien. Il semblerait qu'être à part parmi les humains entraîne aussi le fait d'être un marginal dans la société. Je fais avec, après tout, je suis connu pour être un prof borderline. J'ai toujours su mâter les plus rebelles parce que j'étais pire qu'à leur âge, et surtout, j'ai toujours refusé de dénigrer quelqu'un. Qui suis-je pour critiquer ? Juger ? Un simple mortel qui essaie de démêler le vrai du faux, essayant de voir la lumière, même si elle est souvent bien cachée, c'est une autre particularité des humains, ils penchent toujours pour voir le côté négatif des choses, la vie est forcément noire et horrible.

Et avant que je l'ai le temps de finir cette fabuleuse goulée de tabac, je glisse sur une flaque et dégringole vers le sol. Comme Icare. Sauf que moi, je compte bien survivre. Je refuse que le Destin choisisse pour moi le moment de ma mort, je veux bien, même si cela implique de me péter les deux jambes au passage.

J'ai atterri à l'hosto, encore. Eilis n'est pas là, elle lèverait encore les yeux au ciel, cherchant sûrement une réponse accrochée au plafond, après tout, nous savons tous que les plafonds sont des sages qui nous éclairent sur la voie à suivre, c'est pour ça que nous le regardons tous avec un air un peu débile, nous ne sommes que des idiots face à eux ! Je n'ai pas le temps de me plonger plus dans la réflexion d'une possible thèse dessus qu'une boule d'énergie débarque dans la chambre.

- Oh mon Gaby… Qu’est-ce qui t’es arrivé encore ? Gabe, je te présente Danaé. Je ne sais pas si tu te rappelles d’elle, mais c’est une chanteuse que j’aime beaucoup. Je me souviens t’avoir fait écouté tous ses disques quand on était petit ! Bref, elle a bien voulu m’accompagner après mon entretien avec ses producteurs, tu sais à propos de ma carrière…

Elle me colle un énorme baiser sur la joue, je la repousse, j'ai horreur des bisous, surtout ceux d'Hépathie, je crains toujours qu'elle bave rien que pour avoir la satisfaction de me faire chier, et Dieu sait à quel point elle adore ça.

Je détourne le regard pour observer la dite Danaé.

Ouiii, Aspasia est vraiment une très très bonne musicienne ! La première fois que je l’ai vu j’en revenais pas mes oreilles tellement c’était stylé ce qu’elle faisait comme musique et elle avait tellement de talent et en plus elle m’a dit qu’elle était vraiment fan de moi et qu’elle est venue à plein de mes concerts, ca me fait tellement plaisir de voir que j’ai des fans dédiés comme ca qui sont aussi talentueux !! Bref du coup c’est trop bien je l’adore, t’as vraiment de la chance d’être amie avec elle et moi aussi en fait, du coup ca m’a trop fait plaisir de pouvoir lui offrir la chance de peut-être avoir une carrière dans la musique, elle le mérite tellement ! En plus tu l’aurais vue à ses auditions c’était juste magique comment elle était parfaite bref désolée moi c’est Danaé vraiment enchantée de faire ta connaissance.

Elle me tend sa main que je m'empresse de serre aussitôt, un contact doux et presque pudique, je plante mon regard joyeux dans le sien.

"Merci de prendre soin d'Hépa ! C'est qu'elle sait beau chanter, des fois, c'est un peu une nunuche qu'on doit protéger ! Quand on était gosse, je devais toujours la protéger des gros balourds qui venaient l'emmerder ... bref je m'égare, vous ne regretterez pas votre choix, c'est une battante, une championne petite Hépa !"

J'essaie de me lever et je me rappelle que mes deux jambes sont prises dans du plâtre, lui-même relié à un détecteur de mouvement, les infirmières ont reçu l'ordre de me maintenir allonger ... je te maudis si fort Eilis, ma vengeance sera terrible soit en sûre !

Mon attention se reporte sur Danaé. Un sentiment étrange m'envahit, je l'ai déjà vu. Oui, à la télé, plusieurs fois, mais c'est un sentiment qui semble étrangement ... Vieux. Je ne saurais dire de combien de temps cela remonte, mais ça me semble être une éternité. Oui, encore plus vieux que ma rencontre avec Hypathie. Pourtant, Hypathie est la personne que je connais depuis le plus longtemps. Autre sentiment étrange, dans ce souvenir aussi flou qu'imprécis, Danaé avait la même tête, les mêmes traits, le même sourire triste, et ces mêmes yeux. Je suis sûr de l'avoir rencontré ? Mais où ? Et je mettrais ma main au feu qu'elle m'était plus cher que n'importe quelle richesse. Nos destins se sont mêlés pour ne plus jamais se quitter.

Dans une autre vie sûrement.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

MessageSujet: Re: Friends always make dreams come true × Aspasia & Danaé & Gabe Ven 2 Mar - 8:28


Gabe repousse brutalement Aspasia, un peu comme à chaque fois qu’ils se voient. Le jeune homme est peut être le seul garçon de toute la planète à détester ses baisers. L’air ronchon qu’il prend à chaque fois qu’il sait qu’il va passer sous les câlins de la jeune femme amuse follement cette dernière. Elle sait d’avance qu’il va tout faire pour ne pas subir ce qu’il croit être une véritable torture. Mais là, il était en position d’infériorité. Coincé sur son lit d'hôpital, il ne peut pas échapper à sa meilleure amie. Même en gesticulant comme un enfant qui repousse la tendresse de sa maman, Gabe a malheureusement droit à un énorme câlin étouffant. Déjà qu’il ne peut même plus bouger, il n’a maintenant presque plus de souffle. Assise près de lui, la fille d’Aphrodite le regarde avec des yeux rieurs. Son meilleur ami fait tellement pitié mais il est si drôle à regarder ! Elle se tourne vers Danaé toujours avec ce petit sourire moqueur. La super star fixe le blessé avec des yeux aussi ronds que ceux des poissons. Aspasia savait que faire rencontrer ses deux amis était une bonne idée mais à en croire leur tête, cette idée est devenue plus que géniale. Danaé a la même posture et la même tête que la brune lorsqu’elle tombe amoureuse d’un homme. C’est certain, Gabe l’a tapé dans l’oeil.

- Ouiii, Aspasia est vraiment une très très bonne musicienne ! La première fois que je l’ai vu j’en revenais pas mes oreilles tellement c’était stylé ce qu’elle faisait comme musique et elle avait tellement de talent et en plus elle m’a dit qu’elle était vraiment fan de moi et qu’elle est venue à plein de mes concerts, ca me fait tellement plaisir de voir que j’ai des fans dédiés comme ca qui sont aussi talentueux !! Bref du coup c’est trop bien je l’adore, t’as vraiment de la chance d’être amie avec elle et moi aussi en fait, du coup ca m’a trop fait plaisir de pouvoir lui offrir la chance de peut-être avoir une carrière dans la musique, elle le mérite tellement ! En plus tu l’aurais vue à ses auditions c’était juste magique comment elle était parfaite bref désolée moi c’est Danaé vraiment enchantée de faire ta connaissance.

Aspasia retient un rire. La chanteuse a récité ce petit discours avec un rythme si effréné qu’elle peine à reprendre son souffle. Une note d’amour semble se cacher dans chacun des mots qu’elle prononce. Même si elle n’a fait que de vanter les prouesses de la débutante avant de se présenter, Danaé semble être totalement embarquée dans ce tourbillon d’amour dont personne arrive à s’en échapper, surtout dans un coup de foudre. La passion dépasse la raison. Pour une fois, Aspasia n’est que témoin de cette perturbation de l’esprit. Habituellement, c’est elle qui est victime de cela. La jeune femme se tourne à nouveau vers son meilleur ami qui fixe intensément Danaé du regard. La fille de l’amour doit avouer qu’elle ne s’attendait pas à ressentir autant de passion amoureuse dans cette salle d'hôpital pourtant peu propice à faire ce genre de rencontre.

- Merci de prendre soin d'Hépa ! C'est qu'elle sait beau chanter, des fois, c'est un peu une nunuche qu'on doit protéger ! Quand on était gosse, je devais toujours la protéger des gros balourds qui venaient l'emmerder ... bref je m'égare, vous ne regretterez pas votre choix, c'est une battante, une championne petite Hépa !

La petite Hépa donne une tape violente sur le torse de Gabe. Comment ça “nunuche à protéger” ? Oui, il faut avouer que depuis toute petite, les gens se sont toujours efforcés à vouloir la protéger. Aspasia a toujours dégagé une aura singulière, quelque chose qui pousse les gens à vouloir prendre soin d’elle. Même sa soeur jumelle, qui était plutôt indépendante et distante, voulait toujours la savoir en sécurité. La Hypathie de l’époque était si sage, si mignonne que forcément, les gens mal intentionnés voulaient toujours s’en prendre à elle. Puis Gabe arrivait et tabassait tous ceux qui ne touchaient ne serait-ce qu’un seul cheveu de cette petite princesse toujours un peu perdue.

- Gabe tu peux me traiter de nunuche, en attendant, c’est pas moi l’idiot qui se retrouve coincé sur un lit d'hôpital. Mais ooh t’es trop chou, tu penses vraiment que je suis une championne ?

Aspasia repart à l’attaque. Un énorme bisou s'abat sur son front tout fripé et elle coince son visage de dur à cuir contre sa poitrine opulente, certaine qu’il ne pourrait pas échapper vivant de cette bataille un peu enfantine. Elle lance un regard amusé vers Danaé et pince les joues de son meilleur ami en chuchotant à son oreille.

- Alors elle est pas mal hein ?

Elle lâche Gabe et retourne auprès de Danaé. Aspasia a un nouvel objectif maintenant: jouer les cupidons jusqu’au bout. Elle veut voir ses deux amis ensemble. Elle sait que les deux pourront se faire du bien réciproquement. Elle en a marre de voir les yeux mélancoliques de Danaé et les rire forcés de Gabe lorsqu’elle lui parle d’amour. Elle est prête à faire le bonheur des autres avant de s’occuper du sien. Si l’amour la malmène depuis vingt six ans, elle ne veut pas que ses amis tombent eux aussi dans la détresse et la peine. Son coeur en or est sa plus grande richesse même si elle ne s’en rend pas compte. La gentillesse, ça se remarque à peine. Mais si le bonheur en naît… Elle continuera alors à se préoccuper de leur prospérité.

Soudain, le téléphone d’Aspasia se met à sonner. Bon, en plus d'avoir des chances d’attirer les monstres, elle se rend compte aussi qu’elle va devoir quitter la chambre deux minutes pour répondre. Et laisser seul Gabe avec Danaé. Oh, elle n’a pas confiance, elle espère qu’il ne fera rien foirer. Elle se lève en s’excusant et lance un clin d’oeil à son meilleur ami en lui chuchotant une nouvelle fois.

- Eh rappelle toi ce que je t’ai dit la dernière fois: je compte sur toi pour soulever des petites copines hein. Je sais que t’es capable de la pecho alors vas y.

Aspasia tire la langue et regarde l’écran de son téléphone. Le nom du producteur de Danaé est affiché et elle reprend tout son sérieux. Elle jette un regard inquiet à Danaé avant de quitter la chambre.

- Danaé… c’est… c’est… Oh j’ai trop peur.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Friends always make dreams come true × Aspasia & Danaé & Gabe

Revenir en haut Aller en bas

Friends always make dreams come true × Aspasia & Danaé & Gabe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» JESSICA ϟ May dreams come true
» I had a dream... Please make it come true • Rafaello
» When dreams become true and desire becomes real [Isaac ft. Ethan] [Terminé]
» DREAMS COME TRUE ▽ contexte.
» you make beautiful dream. ~ mike

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Filiorum ex Deorum :: 
Hors-RPG ~ Partie détente
 :: Les corbeilles :: Archives des RP.
-