A little party never killed nobody | &Marley Mayers + Déesse Artémis
Filiorum ex Deorum
Bonjour est bienvenue sur Filiorum ex Deorum ! Inspiré des romans de Rick Riordan, ainsi que des films, le forum reprend la saga Percy Jackson. Viens vite nous rejoindre, qu'est ce que tu attends ? ♥️



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur Filiorum ex Deorum Invité !
La Résistance est fermée!
Les nouveautés du mois d'octobre sont par ici ! ♥
Venez participer au concours d'avatars d'halloween, juste ici ! ♥
Les groupes à privilégier sont: les Chasseresses, les Créatures et les Mortels ! ♥
Les events d'Halloween sont ici et ! ♥

Partagez| .

A little party never killed nobody | &Marley Mayers + Déesse Artémis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité

MessageSujet: A little party never killed nobody | &Marley Mayers + Déesse Artémis Mer 25 Fév - 23:45

❝It’s all fun and games, until someone calls the cops. Then it’s a new game; hide and seek.❞
A little party never killed nobody ft. Marley Mayers

Cela faisait déjà plusieurs heures que l'on pouvait entendre un tambourinement étouffé à proximité du Bungalow 12. Les Dionysos avaient remplacés les rideaux par des draps noirs spécialement conçus pour éviter toute lumière de s'échapper de la cabine. En leur promettant une bonne somme d'argent récolté au début de la soirée, à l'entrée, on avait envoyé deux éclaireurs sécuriser les harpies pour la nuit. Deux drachmes pour ceux qui veulent entrer, c'était du bon business que d'être un Dionysos.

Toujours est-il que Marley et Abigaïl n'avaient pas à payer cette somme. Pourquoi ? Parce qu'elles fournissaient l'alcool. Il y avait toujours deux trois petits groupes pour se relayer, et cette soirée là, elles étaient de la partie. Abigaïl changeait l'eau en vin, un processus lent mais efficace réservé aux rejetons de Monsieur D qui leur avait pourtant défendu de le faire, car lui même privé de vin par son propre paternel. En cachette pourtant, ils le faisaient, et s'en tiraient toujours par un moyen ou par un autre. Marley, elle, accélérait la poussée des grappes de raisin, que d'autres pensionnaires écrasaient pour éviter de payer l'entrée.

Ce qui était particulier avec cette fête là, c'est que c'était une fête déguisée. Le thème était tombé cet après midi : les super héros. Abigaïl avait opté pour la tenue de La Femme Invisible des Quatre Fantastiques, se teignant les cheveux en blond pour l'occasion. Elle n'avait pas réussi à avoir cette couleur blond platine du personnage mais le blond cendré comme résultat de coloration sciait à ses goûts, alors elle n'y faisait pas attention.

Après avoir fournit leur quota de barils (le business c'est le business), les deux filles avaient décidées de profiter de leur travail. Elles se servirent d'abord un verre au bar, et dès qu'il fut englouti, se mirent à danser au milieu des autres participants. Tout s'annonçait parfait : le vigile était sobre (contrairement au précédent qui avait finit par laisser rentrer un mouchard de chez les Hermès), l'alcool coulait à flot et les enceintes explosaient presque.

Un peu fatiguée par son précédent travail, Abi prit le bras de Marley et l'emmena hors de la piste de danse prendre un second verre. À vrai dire, sa tolérance à l'alcool était telle qu'elle ne ressentait aucune ivresse, elle était surtout enivrée par la musique, l'ambiance, et la légère fatigue qui la frappait soudain.

Assise, gobelet rouge taille XL à la main, elle souriait à son amie. Elle était heureuse, en cet instant. Elle pouvait être elle même, elle n'avait pas peur du ridicule, n'avait pas honte d'elle… La Demi-Déesse respirait enfin. Là, au milieu de la musique, des rires, du bon temps passé entre amis, elle se sentait enfin chez elle. Jamais elle n'avait autant aimé être une Dionysos. En cet instant, elle revivait. Chaque soirée, elle renaissait un peu, souriait un peu plus, s'ouvrait enfin au monde. Et accompagnée de Marley, rien n'était plus parfait.

Oubliant tous ses soucis, elle riait avec une Hermès et un Aphrodite assis avec eux. Qu'est-ce qu'elle riait quand elle oubliait tous ses complexes ! Elle était sur un petit nuage, et assez haut pour ne pas se rendre compte que deux grands gaillards s'approchaient du bar. Elle fit un geste brusque, et renversa son verre sur eux. Le costume Green Lantern du Thanatos, qui était accompagné par un Nyx, était trempé. Elle se retourna pour s'excuser, et sa voix se terra dans sa gorge en un bruit aigu lorsqu'elle vit une lueur de haine dans ses yeux.

Le Thanatos faisait bien un mètre quatre vingt. Vu la taille de ses bras tailladés de cicatrices, il passait ses journées à l'arène. Le Nyx était du même genre en beaucoup plus fin, mais son expression ne présumait rien de bon. À leur vue, les deux jeunes qui discutaient avec les amies Demi-Déesses décampèrent. Elle eut à peine le temps de prononcer ses excuses que le Thanatos lui passa son bras autour des épaules. Abi jeta un coup d'œil vers Marley, et vit que l'autre avait imité son ami. Leurs étreintes étaient beaucoup trop forte pour qu'elles se débattent.

C'est en silence qu'elles se firent ainsi escorter jusqu'à la sortie de derrière. Ils avaient agit de la sorte pour ne pas éveiller les soupçons de ceux qui étaient à l'intérieur et qui avaient assistés à la scène. Ils avaient l'air de deux gentils amis qui aident leurs amies saoules à sortir se reposer… Sauf que c'était tout le contraire. Ils étaient bourrés, elles non. Et ils n'avaient aucune bonne intention.

Dès que la porte claqua, ils jetèrent simultanément les Sang-Mêlées à terre. Elles virent alors à qui elles avaient affaire. Abigaïl auraient sûrement rit aux larmes en voyant que les deux pensionnaires étaient en combinaison moulante verte et rouge, l'un étant Green Lantern, l'autre Flash. Cependant, l'heure n'était pas à la rigolade. Elle avait plus peur qu'autre chose

- Tu sais même pas dans quelle merde tu t'es fourrée. Dit l'enfant de Thanatos, sourire aux lèvres.


Dernière édition par Abigaïl O'Connor le Ven 4 Sep - 10:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

MessageSujet: Re: A little party never killed nobody | &Marley Mayers + Déesse Artémis Jeu 26 Fév - 17:38

Personne ne faisait mieux la fête que les Dyonisos. Ça, c'est la première chose qu'ait appris Marley en les cotoyant. La deuxième, c'est qu'ils adoraient le spectacle, aussi avec l'aide d'une fille de chez les Apollons, la fille de Déméter avait préparé un petit show. La jeune demoiselle s'était déguisée en wonder-woman. Heureusement pour elle qu'une fille d'Athéna lui devait un service.

A l'aise dans son super costume, et étant de corvée d'alcool, la brune ne perdit pas de temps. Elle fit pousser au plus vite les plans de raisins avant d'entrer à l'intérieur. Elle trouva le DJ et lui expliqua le plan. Heureusement qu'il était sympa, car le show allait commencer.

Les lumières s’éteignirent. Marley et sa collègue déguisée en Catwoman étaient prêtes. La musique démarra et the show can go on !



Après avoir fini de se déhancher et de chanter, la jeune fille retourna jusqu'à Abigaïl, à laquelle elle fait un gros câlin, plein d'euphorie et de joie ! Elles allèrent boire un verre, mais pas d'alcool pour Marley. Nop, son père l'avait prévenu, et il n'y avait que son père qu'elle écoutait. Et peut être sa mère de temps en temps, quand elle se manifestait.

Bon, tout aurait pu bien se passer, si Abibi' n'était pas maladroite. Elles s'étaient donc retrouvées dehors, avec deux grands gaillards prêts à leur casser la figure. A des filles en plus, non mais quel toupet ! Ca n'allait certainement pas se passer comme ça !


-Tu sais même pas dans quelle merde tu t'es fourrée. entendit la fille de Déméter. Elle lui lâcha un sourire, alors qu'elle était au sol.

-C'est bizarre, j'ai pensé la même chose pour toi. Non mais vraiment, vous en prendre à deux filles. Et ca se dit des mecs ? Même les gars chez les Aphrodites ne font pas ce genre de bassesses, pas vrai Abigaïl ? Et tu sais à quel point je hais les Aphrodites, alors pour que je dise ça.. Non vraiment ! En même temps qu'elle parlait, l'américaine se frottait les poignets. On aurait pu croire qu'elle s'était fait mal, mais en réalité elle se concentrait. D'ailleurs, en parlant de bassesses... Avant que les deux zigotos puissent réagir, Marley lança une graine à leurs pieds et fit sortir une strangleliane qui les faucha tous les deux, les faisant tomber à terre. La fille de Déméter se releva et aida la fille de Dyonisos à faire de même.

-Bon, on fait quoi maintenant ? On leur règle leurs comptes ou on se barre ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

MessageSujet: Re: A little party never killed nobody | &Marley Mayers + Déesse Artémis Jeu 26 Fév - 23:06

❝It’s all fun and games, until someone calls the cops. Then it’s a new game; hide and seek.❞
A little party never killed nobody ft. Marley Mayers

Abi regarda son amie leur tenir tête et reprit courage. Elle n'avait jamais été très téméraire, et se contentait souvent de rester silencieuse, mais à côté de Marley, une nouvelle confiance naissait en elle. Elle n'allait pas faire défaut à sa meilleure amie maintenant. Elles tiendraient tête ensemble.

- Bon, on fait quoi maintenant ? On leur règle leurs comptes ou on se barre ?
- Toi tu va le payer, connasse ! cracha le Nyx qui se releva.

À l'entente du mot, toute la peur qui serrait ses entrailles se changea en colère vive. Elle sentit une chaleur lui brûler le ventre, ses yeux prirent une teinte pourpre et elle lança un regard hautain au Nyx, qui recula de quelques pas. Sans qu'elle puisse se contrôler, elle entra dans ses pensées, à cause de quoi il se mit soudainement à rire frénétiquement, et à se tenir la tête. Elle serra le poing, ce qu'il fit aussi. Le Thanatos insulta son ami, lui aboyant de se ressaisir, ce à quoi il répondit – grâce à la colère de la fille de Dionysos – par une droite bien placée. Il gémit de douleur.

Abigaïl reprit ses esprits et manqua soudainement d'air. L'utilisation de ce pouvoir restait dangereux pour elle aussi, et elle tomba sur un genoux, avalant toutes les bouffées d'air qu'elle pouvait. Elle déglutit et se releva vite, pour se tenir à l'épaule de Marley un instant. Abi profita du fait qu'ils n'étaient plus très lucide pour attraper un couvercle de poubelle en inox. Elle l'envoya au visage du Nyx, qui finit par terre en un énorme fracas de métal.

- Putain mais je vais vous buter ! Hurla t-il, ses yeux embrasés de rage.

L'alcool et la colère ne faisait pas bon ménage, et encore moins quand ils s'alliaient en un Thanatos. Aussi courageuse qu'elle se sentait en compagnie de Marley, Abi frissonna. Là, elles étaient mal.

κнι κнι κнι. Un mélange de rires et de sifflements emplirent l'air.
κнι κнι κнι. Le bruit glaçant les veines se faisait de plus en plus proche.
κнι κнι κнι. Cє sσιя c'єst stєαk dє §αŋg-Πєlє sαucє Sσjα lєs cσpιŋєs !

Les Harpies. Les Harpies avaient été alertées par les cris… Abigaïl attrapa le bras de Marley. Si elles ne décampaient pas tout de suite… elle finiraient dans une assiette. Recouvertes de sauce Soja, qui plus est.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

MessageSujet: Re: A little party never killed nobody | &Marley Mayers + Déesse Artémis Dim 1 Mar - 11:55

Marley fronça les sourcils. Elle n'aimait pas qu'on la traite de connasse. Elle allait remonter ses manches pour coller deux baffes au Styx mais c'est Abi' qui passa à l'attaquer avant elle. Ses yeux étaient vraiment bizarres. Ils étaient tout violet alors que d'habitude ils étaient beaux.

Le Styx devint tout bizarre, et la fille de Déméter laissa échapper un rire nerveux. En plus de ça, il se faisait insulter par le Thanathos. C'était cool ça, s'ils s'attaquaient l'un l'autre, les deux filles pourraient retourner faire la fête. C'est alors qu'Abibi se rattrapa à l'américaine, qui la soutint pour l'aider à se relever.

Son amie attrapa un couvercle et le lança à la figure du Nyx. Marley voulu glisser une boutade à propos de frisbee mais elle n'en n'eut pas le temps. Déjà, le Thanathos s'énervait, mais en plus de ça, les Harpies rappliquaient. Abi avait attrapé le bras de la fille de Déméter. Celle-ci, alors qu'elle allait décamper, vit le Thanathos sortir un objet de sa poche... Une dague !

Avant que la fille de Dyonisos réagisse, Marley se plaça devant elle en fermant les yeux. Elle eut juste le temps de voir le fils du dieu de la Mort lancer l'arme. Elle s’attendait à tout : mourir, finir borgne, devoir se faire amputer un bras... Mais au lieu de ça, elle sentit une douce caresse le long de son visage. Lorsqu'elle rouvrit les yeux, elle découvrit les deux garçons stupéfaits. Elle baissa les yeux et y découvrit une tulipe rouge, à ses pieds.

La demie-déesse ramassa la fleur, en pensant qu'elle aurait du se prendre un poignard en pleine face. Lorsqu'elle toucha la plante, celle-ci reprit l'aspect d'une dague, et surprise Marley le relaissa tomber. Sans chercher à comprendre, elle agrippa le bras de sa collègue et l'entraîna à travers la forêt. Elle ne voulait pas devenir le repas des Harpies.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

MessageSujet: Re: A little party never killed nobody | &Marley Mayers + Déesse Artémis Dim 1 Mar - 20:27

❝It’s all fun and games, until someone calls the cops. Then it’s a new game; hide and seek.❞
A little party never killed nobody ft. Marley Mayers

Tout s'était passé si vite qu'Abigaïl ne comprenait rien. Tout ce qu'elle avait pu comprendre, c'était que l'un d'eux avait sorti une dague – sinon, d'où sortait celle que tenait Marley dans ses mains ? La fille de Déméter n'était pas du genre à en garder une, surtout pas dans son costume et encore moins dans une fête chez les Dionysos. Elle aurait juré que l'arme venait de la fleur aux pieds de sa meilleure amie. Ou plutôt, que la fleur s'était transformé en dague. Abi pensait qu'elle devenait folle. Est-ce que.. est-ce qu'elle pouvait faire ça ? Elle balbutia quelques mots, mais fut emportée par Marley. En jetant un coup d'oeil derrière elle, elle vit les deux gaillards rentrer en vitesse.

Abi leva son regard. Les Harpies s'étaient assises sur l'énorme poubelle à côté de la porte de sortie, et certaines volaient encore. Les filles avaient réussit à s'échapper avant qu'elles ne les voient. Marley l'avait maintenant lâchée et elles courraient côte à côte jusqu'à la forêt. Il fallait mieux éviter le secteur pour un bon moment, et c'était le seul endroit où les ménagères des Enfers ne patrouillaient pas. Après tout, il était déjà assez infesté de « monstres d'exercice » comme aimait les appeler son père. Les quelques chiens, lézard géants et autres créatures inimaginables qui avaient accès à la Colonie, car dressés par les soins d'Ani-mal'o'fess'™, un groupe fournissant des monstres au Camp et aux Dieux mineurs qui voulaient s'entraîner. Marque déposée, apparemment.

Abi pensait être tirée d'affaire en voyant la lisière des bois. Toutefois, le sourire qui s'était dessiné sur son visage s'effaça d'un trait lorsque atterrit une Harpie juste devant elles, les coupant dans leur course. Difficile d'imaginer une femme aussi laide. Et en plus, celle-ci portait un tablier d'une couler étrange… une sorte de mélange d'orange, de vert et de violet... C'était assez dégoûtant. À en juger par l'odeur, elle venait de finir de faire la vaisselle.

Vιιιιtє, siffla t-elle à ses collègues, la viαŋdє s'єchαppє !

Le bruit rendit la Sang-Mêlée sourde un instant. Ses tympans lui firent si mal qu'elle doutait pouvoir réentendre un jour. Se tenant les oreilles, sa tête légèrement penchée sur le côté, elle vit derrière le monstre des buissons épineux de plusieurs mètres de haut. À leurs racines se tenaient deux nymphes, qui regardaient la Harpie d'un air terrifié. Abigaïl, qui grâce à son père, pouvait communiquer avec les Nymphes et les Satyres par la pensée, les supplia de les aider.

Elles disparurent dans l'écorce de leurs bosquets. Elle perdit espoir, et recula de quelques pas quand la créature s'avança. Lorsqu'elle la vit se lécher les lèvres, Abi se demanda à qui adresser sa dernière prière. Et elle eut sa réponse. Les buissons se mirent à se balancer d'avant en arrière, et Abi hurla à la fille de Déméter de courir dans la direction opposée.

Vσus vσus єnfσncєz dαns lє pιєgє, mєs bєαux stєαks… riait-elle.

Le sol trembla, les jetant à terre toutes les deux. Un énorme fracas se fit entendre, suivit par un égosillement qui faisait froid dans le dos. Les buissons s'étaient mis à tour de rôle à s'écraser contre la Harpie. Abigaïl eut mal pour elle, mais se releva bien vite, aidant Marley à faire de même, avant de déguerpir en contournant le massacre. Elle leur envoya tous les messages mentaux de remerciements qu'elle pouvait, répétant la même chose une quinzaine de fois.

Les deux nymphes les avaient sauvées d'une mort certaine.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

MessageSujet: Re: A little party never killed nobody | &Marley Mayers + Déesse Artémis Lun 2 Mar - 17:53

Mais comment les deux demies-déesses en étaient arrivées là ? Elles étaient dehors, en plein milieux de la forêt pleine de monstre à craquer, juste à cause d'un gobelet renversé. C'était comme l'histoire du "On a perdu la guerre à cause d'un clou"; pour les incultes, là voici :

« À cause du clou, le fer fut perdu.
À cause du fer, le cheval fut perdu.
À cause du cheval, le cavalier fut perdu.
À cause du cavalier, le message fut perdu.
À cause du message, la bataille fut perdue.
À cause de la bataille, la guerre fut perdue.
À cause de la guerre, la liberté fut perdue.
Tout cela pour un simple clou. »

Benjamin Franklin

Bah là, c'était la même chose :

A cause de la fête, Abigaïl était bourrée
Parce qu'Abigaïl était bourrée, elle a renversé son verre sur quelqu'un
Parce qu'elle a renversé son verre sur quelqu'un, ce quelqu'un s'est énervé
A cause de l'énervement de ce quelqu'un, les deux filles ont été forcées à sortir
Parce qu'elles sont sorties, elles ont du ce battre
A cause de la bagarre, les harpies ont rappliqué
Parce que les harpies ont rappliqué, les deux filles s'étaient cachées dans la forêt.

Mais ce qui avait le plus marqué Marley durant cette soirée, c'est la tulipe rouge, qui dans le langage des fleurs voulait dire "Amour éternel". Bon okay, ça a un peu rien à voir, mais la fille de Déméter aimait bien dire "faîtes l'amour, pas la guerre". Ah moins que ça soit un message de sa mère, qui venait de lui sauver la vie ?

Non, c'était idiot, sa mère ne la regardait pas. Elle lui envoyait juste des graines pour son anniversaire. Remarquez, c'est déjà pas mal qu'une déesse prenne un peu de son temps pour envoyer un cadeau à sa fille. Et puis bon, son cadeau était souvent très utile. Mais si ce n'était pas sa mère, qui était-ce ?

Abigaïl ? Non, elle était déjà télépathe et elle avait un drôle de rapport avec les plantes, alors transformer les dagues en tulipe... Ou alors c'était elle. Cela pourrait être plausible, vu que Marley adore les tulipes... Cela voulait donc dire qu'elle avait un deuxième don ? Un don qui pourrait s'avérer utile alors ! Même si la chlorokinésie avait son utilité, transformer des objets en tulipe c'était classe. Et puis, lorsqu'elle avait touché la plante, elle avait reprit sa forme...

Il fallait absolument qu'elle en parle à sa copine ! Alors qu'elles continuaient à s'enfoncer dans les bois, Marley la stoppa, pour reprendre son souffle et pour lui parler :


-Et bah p*tain... On l'a échappé belle... D'ailleurs, faut que j'te dise un truc-...

Au moment où elle allait se lancer dans ses explications, un raclement se fit entendre. Un dard dépassait d'un buisson, et un scorpion géant en sortit. Marley ne put retenir un petit cri de surprise, pointant du doigt l'horrible créature...
Revenir en haut Aller en bas

Invité

MessageSujet: Re: A little party never killed nobody | &Marley Mayers + Déesse Artémis Jeu 12 Mar - 19:17

❝It’s all fun and games, until someone calls the cops. Then it’s a new game; hide and seek.❞
A little party never killed nobody ft. Marley Mayers

Abi avait bien remarqué que son amie avait essayé de lui dire quelque chose… mais comment l'écouter alors qu'un dard avait faillit lui fendre le crâne ? Sans réfléchir, elle se jeta à terre et roula près d'un buisson pour l'esquiver. La forêt était, comme prévu, pleine à craquer de monstres, mais d'aussi gros ? La Demi-Déesse n'aurait jamais cru rencontrer un scorpion aussi menaçant. En temps normal, elle aurait prit la bête dans les mains sans peur d'être blessée, car elle aimait ces petites créatures. Elle était du signe scorpion et ses grains de beauté sur l'épaule dessinaient leur constellation.

Mais que faire quand il était trois fois plus grand que soi ? Fuir ? Ils étaient déjà rapides en temps normal. Combattre ? À partir du moment où il les attraperait avec sa pince, elles seraient finies, car déjà il leur aurait planté son dard en plein cœur. Oh, comme elle aurait voulu avoir été plus adroite une demi heure plus tôt ! Elles auraient été au chaud, entourés de personnes qui ne voulaient pas leur mort à tout prix…

Le scorpion géant, en essayant de pourfendre Marley à son tour, se coinça le dard dans un arbre. Il se débattit si fort qu'il se heurtait dans les arbres alentours, faisant voler les oiseaux qui y avaient établit leurs nids. Le bruit qu'il produisait aller attirer d'autres créatures !

Abigaïl cria à Marley de s'enfuir. Encore une fois, oui. Elle était épuisée, et courir n'était pas non plus l'option qu'elle aurait rêvé. S'étant élancée, elle entendit quelques minutes plus tard le bruit d'arbre tombant à terre. Il s'était délivré et d'après le cri d'insecte qu'elle entendit, il n'était pas très content… Une chance inespérée s'offrit alors à elles.

Juste en face des deux filles se tenait la combinaison de rochers qui ressemblait à... qui ressemblait à un tas de.. cailloux difformes ? Abi n'avait jamais pu voir en quoi cette structure pouvait être appelée « Poing de Zeus », mais peut importe son nom. Il était assez conséquent pour supporter le poid du scorpion, et assez haut pour qu'il ne puisse les toucher avec son dard. Là haut, elles pourraient trouver une solution pour tuer ce monstre… ou alors, simplement attendre que quelqu'un vienne les chercher. Abigaïl avait même l'espoir qu'au bout d'un certain temps, il abandonne l'envie de les croquer.

- Marley ! La haut ! Cria t-elle à la fille de Démeter.

Les deux Sang-Mêlées pouvaient, techniquement, réussir à monter avant que la créature ne les rattrape.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

MessageSujet: Re: A little party never killed nobody | &Marley Mayers + Déesse Artémis Lun 23 Mar - 18:11

Marley n'aime pas les insectes. C'est petit, c'est moche, ça pique, ça rentre dans votre nourriture, ca vous rentre (parfois) dans le nez, et puis en plus, ça pouvait être géant. La preuve avec ce foutu scorpion qui poursuivait les deux jeunes demoiselles. D'ailleurs, l'idée d'Abigail n'était pas mauvaise, aussi la fille de Déméter se jeta sur ce qui semblait être le Poing de Zeus et une fois en haut, aida sa collègue à monter.

Du coup, elle ne pouvait pas faire grand chose maintenant, si ce n'est attendre le jour. L'abruti du scorpion tentait de faire tomber les cailloux en les chargeant comme un bélier. S'il continuait comme ça, il allait finir par s'assommer. Au pire, ce n'était pas plus mal.

La sang-mêlée se mit à murmurer une chanson tirée d'une comédie musicale anglaise avec Meryl Streep et Emily Blunt. Ca donnait un truc un peu comme ça :


Into the woods,
It's time to go,
I hate to leave,
I have to go.
Into the woods-
It's time, and so
I must begin my journey.
Into the woods
And through the trees
To where I am
Expected ma'am


Elle se rendait compte qu'elle chantait de plus en plus fort, sans le vouloir. Ouais, elle aimait bien chanter. Et du coup, le scorpion cherchait un autre moyen pour les avoir. L'américaine priait juste pour qu'il n'en trouve pas, pour qu'Apollon bouche son derrière pour démarrer le Char du Soleil, que les autres pensionnaires les trouve et tue l'horrible créature. C'était pas trop demandé quoi !

D'ailleurs, avoir chanté venait de lui donner une idée. Elle mit ses deux mains en porte-voix et cria :


-AIIIIIIIIDEZ NOUUUUUUUS ! ON VA CREVER COMME DES VIEILLES CHAUSSETTES, ET JE NE SUIS PAS UNE VIEILLE CHAUSSETTE !

Si avec ce petit trait d'humour, personne ne venait les chercher, alors elles allaient devoir poireauter.

(Encore désolé pour le retard !)
Revenir en haut Aller en bas

Invité

MessageSujet: Re: A little party never killed nobody | &Marley Mayers + Déesse Artémis Lun 20 Avr - 21:31

❝It’s all fun and games, until someone calls the cops. Then it’s a new game; hide and seek.❞
A little party never killed nobody ft. Marley Mayers

Abigaïl plaqua rapidement ses deux mains sur la bouche de son amie.

- Mais t'es folle ! Les Harpies vont rappliquer !

En même temps, qui voudrait s'aventurer au fin fond de la forêt en pleine nuit ? Seuls les fous et les pensionnaires un peu dérangés du bulbe s'amusaient à errer dans ce coin reculé des bois la nuit. D'accord, il existait une petite grotte qu'une fille d'Hermès avait réhabilité pour en faire un bar, mais Abi ne pensait pas qu'un tel cri pourrait se faire entendre jusqu'aux limites de la Colonie, et surtout pas dans un bar où la moitié des personnes présentes ne sont déjà pas assez lucide pour commander une énième bière.

Alors que les demoiselles retenaient leur souffle, attendant le rire des Harpies qui n'auraient aucun mal à venir les pêcher du haut de leur rocher, un sifflement fendit l'air. Instinctivement, la fille de Dionysos se baissa, et elle vit une pluie de flèches s'abattre sur le scorpion géant. Avant qu'elle ne puisse comprendre ce qu'il se passait, une dizaine de jeunes filles s'étaient jetées sur la bête et son cri strident se fit entendre pour la dernière fois.

- V'nez les meufs ! On l'a buté, y'as plus rien à craindre ! Leur cria une des filles.

Elle avait des cheveux blond platine, ondulés, et quelques mèches roses, bleues, oranges et vertes se dessinaient dans cette cascade de cheveux. Elle avait un grand sourire, un look très féminin qui faisait contraste avec les mots qui sortaient de sa bouche. La rousse à sa gauche soupira.

- May, quand diable apprendra-tu à parler convenablement ? Vociféra t-elle, visiblement irritée par le langage de sa coéquipière.

Un petit débat commença à leurs pieds. Abigaïl et Marley étaient encore un peu ahuries et ne savaient si elles devaient descendre ou non, car visiblement, la conversation semblait avoir été répétée des années durant, et n'aurait peut être jamais de fin.

C'est là qu'une fille plus jeune entra dans le cercle qui s'était formé autour du monstre. Elle était magnifique, mais si jeune ! Une douzaine d'années tout au plus, elle avait des cheveux noirs tressés de fils d'argent, et le plus remarquable en elle était sûrement la douceur de son aura. D'elle émanait une lumière douce et mystérieuse, comme celle de la Lune.

- Artémis, prononça Abi, prenant le bras de son amie.

Il ne lui suffit que de trois mots pour mettre fin à l'éternelle dispute. Ainsi fait, elle leva les bras vers les jeunes filles en haut du rocher, et leur sourit, avant de les inviter à descendre. La brunette de Monsieur D. jeta un coup d'oeil à son amie, attendant un mouvement de sa part vers la Déesse, beaucoup trop timide pour faire le premier pas.

Hors RP:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

MessageSujet: Re: A little party never killed nobody | &Marley Mayers + Déesse Artémis Ven 1 Mai - 9:52

Tout allait trop vite pour Marley. D'abord on lui demande de se taire, ensuite le scorpion géant meurt, une bande de gamine en rut rapplique, et ensuite on lui demande de s'approcher.

Attendez, qu'est-ce que les chasseresse foutaient ici ? En général, leur présence dans le camp était mauvais signe, nan ? Bon, sous les ordres de la Déesse, l'Américaine descendit de son rocher avec Abigaïl, et alla s'agenouiller devant la Chasseresse, faisant signe à son amie de faire de même.


-Dame Artémis, je vous suis reconnaissante pour l'aide que vous nous avez apportez. Que pouvons-nous faire pour vous remercier ?

S'il y a bien un truc que la jeune Mayers avait appris, c'est qu'il fallait toujours payer ses dettes, et le plus rapidement possible. Elle espérait juste que la jumelle d'Appolon ne leur demanderait pas de rejoindre ses rangs. La fille de Déméter était trop nulle avec un arc pour se permettre d'aller chasser. En plus, elle n'aimait pas chasser. Elle préférait faire des conneries avec sa meilleure amie, ou encore faire des quêtes...

Sauf qu'on ne lui avait jamais proposé de quête. Et ça, ça craignait grave. Surtout qu'elle faisait beaucoup d'efforts pour apprendre à se défendre, et qu'elle n'avait pas encore fini de développer ses pouvoirs, vu que la sang-mêlée venait d'en découvrir un autre aujourd'hui.

C'est à ce moment là que Marley se souvint que la Déesse pouvait lire dans ses pensées. Elle releva la tête en déglutissant. Heureusement qu'elle était restée polie, car sinon elle aurait sûrement fini en sushi.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

MessageSujet: Re: A little party never killed nobody | &Marley Mayers + Déesse Artémis Ven 26 Juin - 9:09

❝Sometimes you fight what you are, and sometimes you give in to it. And some nights you just don’t want to fight yourself anymore, so you pick someone else to fight.❞
A little party never killed nobody ft. Marley Mayers


Abigaïl était obnubilée par cette aura de paillettes grises qui entourait les Chasseresses. Elles avaient l'air si agile, si fortes, si sûres d'elles… Toutes la douzaine de filles de tout âge qui entouraient Artémis portaient un regard froid et sérieux, sauf May, la grande blonde aux cheveux colorés, qui avait l'air d'être la plus âgée du groupe. Physiquement, bien sûr. Elle devait bien avoir 25 ans. Abi se demanda s'il était vraiment possible de rejoindre les filles d'Artémis à un tel âge. C'est lorsqu'elle sentit un regard posé sur elle qu'elle se rappela d'une chose. En se plaquant une main sur son front, elle prononça, honteuse :

- Marley… On est encore en costume…

La déesse leur sourit, visiblement surprise par leurs tenues, sans en être gênée pour autant. Beaucoup auraient prit leurs style vestimentaire pour un affront, toutefois, le fait que les deux jeunes Sang-Mêlées étaient perchées sur un tas de rochers à trois heures du matin leur donnait une raison de ne pas être habillées convenablement. Après tout, elle avait été jeune, elle aussi.

- Pour te répondre, jeune fille, il y aurait bien quelque chose que vous pourriez faire pour moi.

D'un sourire malicieux, elle se tourna en direction de la Colonie, pourtant invisible de là où elles étaient, vu la densité de la forêt. Mais il ne fallait pas remettre en question le sens de l'orientation d'une déesse de la Chasse. Elle savait toujours où elle était, et où elle allait. Le fait qu'elles passaient près de la Colonie n'était pas un hasard, et quelque chose les avait amenées ici. Artémis jugea les deux meilleures amies d'un coup d'œil circonspect.

- Mais tout d'abord, emmenez moi donc voir Monsieur D.

De nombreuses Chasseresses commencèrent à rouspéter, mais toutes se turent lorsque la Déesse leva la main, sereine. Elle ouvra la marche, et les filles la suivirent sans faire d'histoires. May prit Marley par le bras et l'emmena aux côtés d'Artémis, excitée à l'idée de dormir dans un bungalow, et ne cessa de parler à la fille de Déméter pendant tout le voyage. La rousse à la syntaxe particulière invita solennellement Abigaïl à rester aux côtés de son amie et ne parla plus de toute la marche. Les deux pensionnaires étaient donc prises en sandwich entre une Déesse et les Chasseresses. Pour Abi, cela ressemblait plus à une marche vers la mort qu'une simple promenade de courtoisie.

Profitant du fait que May blablatérait presque toute seule, elle se pencha vers son amie.

- Qu'est-ce qu'elle veut à mon père ? Abi chuchota à Marley, et ses paroles furent couvertes aux autres filles par les égosillements de la blonde. C'est pour un Capture l'Étendard, tu crois ?

Dans les faits, les Chasseresses évitaient la Colonie autant qu'elles pouvaient, et ne s'amusaient pas à faire des Capture l'Étendard tous les six mois. Pourtant, la dernière partie disputée avec la Colonie remontait bien à huit ou neuf mois. D'habitude, elles ne venaient jamais autant. Quelque chose clochait, et ce n'était pas vraiment bon signe. Ce qui lui plaisait encore moins, c'était que la Déesse souhaitait prendre des nouvelles de son père. Comme si cela l'importait vraiment ! Il y avait donc bien une motivation autre que les jeux. Et si les filles devaient aider… Ça n'allait sûrement pas être une partie de plaisir...

Hors RP:
 


Dernière édition par Abigaïl O'Connor le Lun 29 Juin - 14:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

MessageSujet: Re: A little party never killed nobody | &Marley Mayers + Déesse Artémis Lun 29 Juin - 13:33

Marley déglutit en se rendant compte qu'Abigaïl avait raison. Elle devait avoir l'air ridicule maintenant dans son costume de super-héroïne. Heureusement que le ridicule ne tuait pas, et ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort. Du coup, la fille de Déméter était maintenant aussi balaise qu'Héraclès. Du moins, d'après ses calculs, qui entre nous, sont souvent faux. Mais bon, on ne peut pas lui en vouloir, elle était tellement craquante cette jeune fille.

Une jeune chasseresse lui agrippa le bras, et l'Américaine dû se retenir pour ne pas la virer à grands coups de pieds. Rares étaient les personnes ayant le droit de la toucher de façon impromptue. Elle détestait de toute manière. Mais bon, maintenant qu'elle était entre la gamine et Artémis, elle était obligée de se laisser faire.

-Woah, c'est trop cool ici ! Débuta May. Comment tu as de la chance, mais moi aussi ! C'est super bien d'être chasseresse, genre on peut poursuivre des créatures, les traquer et même... Là par contre, la sang-mêlée décrocha. Mais qu'est-ce qu'elle s'en carrait des chasses d'Artémis ? Certes, elle ne dirait pas ça tout haut, mais quand même. Là ce qui lui importait le plus, c'était cet engouement soudain de la Déesse d'aller voir son collègue divin. Déjà que Dydychou n'arrivait jamais à l'appeler correctement par son prénom, fallait en plus qu'elle se retrouve dans cet entretient soudain. Youpi tralala, sortez les confettis et les boissons, qu'on fête ça !

Bien sûr, l'arrivée des chasseresses ne passa pas inaperçue, différents demis-dieux sortirent de leurs bungalows pour admirer la déesse, ses esclaves (ou chasseresses, tout dépend du point de vue), ainsi qu'Abi et Marley. La pauvre demie-déesse afficha un sourire gênée, et répondit à sa meilleure amie avec la bouche serrée :

-J'en sais strictement rien, mais si on joue à Capture-l'étendard, moi je surveille le drapeau. Mais je doute que cela soit pour ça. Surtout que d'après l'histoire, ça dégénère à chaque fois. Répondit Marley. Tiens, nous voilà arrivée. Elle se libéra du bras de May et attrapa Abigaïl. Bon et bien, je crois que vous n'avez plus besoin de nous hein, on va vous attendre ici, ahem... Hein ? fit-elle en se tournant vers la fille de Dyonisos.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

MessageSujet: Re: A little party never killed nobody | &Marley Mayers + Déesse Artémis Lun 29 Juin - 15:37

❝Sometimes you fight what you are, and sometimes you give in to it. And some nights you just don’t want to fight yourself anymore, so you pick someone else to fight.❞
A little party never killed nobody ft. Marley Mayers


La Chasseresse aux cheveux roux les regarda du coin de l'oeil, l'air dédaigneux.

- Il ne me semble pas qu'il vous ait été donné la permission de-
- Elles peuvent aller se changer. Elles me retrouveront dans le bureau de Monsieur D lorsqu'elles seront prêtes. dit Artémis en la coupant.

En prononçant cette phrase, elle regardait Abi, un sourire bienfaisant aux lèvres. Était-elle au courant de la relation d'Abigaïl et son père ? Il était vrai que la Sang-Mêlée n'avait en aucun cas envie de paraître devant son père habillée ainsi, pour risquer de se ridiculiser devant lui. Elle ne dit rien, prit son amie du bras, et se dirigea vers son Bungalow. Le regard des autres pensionnaires était déjà difficile à supporter, et Abi ne souhaitait pas vraiment que son père rit de son attirail.

La Déesse envoya ses filles se reposer dans le bungalow qui lui était attribué. May partit la première, aussi joyeuse qu'un enfant de huit ans devant son cadeau d'anniversaire. Élise, dévouée qu'elle était, avait souhaité rester aux côtés d'Artémis, qui lui assurait que tout irait bien. Cette dernière entra dans la Grande Maison accompagnée de Chiron qui était à l'origine sorti pour son premier cours à l'Arène, bien étonné de se retrouver nez à nez avec une telle divinité, ne pouvant que la suivre vers le bureau du directeur.

S'étant dépêchées à contre coeur, les deux demoiselles étaient maintenant face à la porte du bureau, et aucune des deux ne souhaitait toquer. Elles ne savaient pas ce qui les attendait derrière, et elles ne voulaient pas vraiment savoir. Tout bien réfléchit, Abi aurait peut être préférée rester en costume, car maintenant qu'elle l'avait enlevé, elle n'était plus du tout confiante. La porte s'ouvrit d'elle même, révélant Chiron qui sortait rejoindre son cours, maintenant bien en retard.

Étant bien obligées de remplacer Chiron, elles rentrèrent timidement dans la salle. Abigaïl évita d'office le regard de son père, se concentrant sur l'image d'Artémis, debout malgré les deux fauteuils positionnés devant celui de Monsieur D. Ils étaient en pleine conversation, et aucune des deux divinités ne se donnèrent la peine de les regarder entrer.

- ...dans la forêt. J'ai besoin de ces deux pensionnaires, Dionysos. Je ne sais par quel hasard j'ai pu tomber sur elles dès que j'ai franchi les limites de la Colonie, mais le fait est que c'est bien ces deux filles que je suis venue chercher.

Abi osa poser le regard sur son père. Il était assit, les coudes sur le bureau et les mains jointent où se reposait son menton. Ses yeux regardaient droit devant lui. Il était difficile de dire s'il regardait la Déesse ou le mur derrière, étant donné la petite taille de cette dernière. Sa fille n'était pas convaincue qu'il l'écoutait réellement, et était même certaine que son regard était concentré sur la console de jeu de flipper dans le fond de la salle. Pourtant, il arrivait que Dionysos réponde précisément aux remarques d'Artémis. Il était donc multi-fonctions, c'était bon à savoir.

- Il est hors de question qu'elles sortent, elles n'ont même pas encore eu leur première quête.
- Aller chercher un piètre cailloux portant ta signature en dehors des limites de la Colonie n'est pas une quête.

Cette remarque rendit Dionysos rouge de colère. La Demi-Déesse regarda Marley, pas vraiment sûre de vouloir être témoin d'une dispute entre deux Dieux, surtout si l'un des deux intéressés était un ivrogne incroyablement susceptible. Il fit pourtant preuve d'un calme qu'elle ne pensait jamais voir en son père, et il continua de rejeter toutes ses propositions.

Pour une raison qui leur était inconnue, les deux jeunes filles avaient été choisies par Artémis pour effectuer une quête à la place de ses Chasseresses, et seulement l'une d'entre elles les accompagnerait, ainsi formant un groupe de trois, soit le chiffre Grec le plus prisé ici bas. Ce que Dionysos refusait. Abi ne savait si c'était pour les protéger, ou simplement parce que son père était un emmerdeur de première et qu'il avait choisit de dire non à tout ce que la Déesse de la Chasse proposait. Puis une pensée la traversa, ce qui la blessa au plus haut point. Peut être que Monsieur D les croyait vraiment incapable. Peut être qu'il pensait qu'elles n'étaient que des bons à riens. Son inquiétude redoubla lorsqu'il proposa deux autres pensionnaires pour la quête. Abi soupira, serrant la main de sa meilleure amie pour se calmer.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

MessageSujet: Re: A little party never killed nobody | &Marley Mayers + Déesse Artémis Mar 14 Juil - 11:07

"Mais de quoi elle se mêle elle ?" Franchement, la chasseresse aux cheveux roux ne tenait pas à la vie, donner des ordres à Marley alors qu'elle était chez elle ! Du grand n'importe quoi ! Heureusement qu'Abigaïl lui tenait le bras, sinon la rousse aurait eu le droit à un p'tit coup d'poing dans les dents. Fort heureusement, Artémis leur donna le droit d'aller se changer, ce que firent les deux demies-déesses avec empressement.

Bon, maintenant que l'Américaine était changée, il était temps de passer aux choses sérieuses. Les deux filles retournèrent donc dans la Grande Maison, devant la porte du bureau de Dionysos. La fille de Déméter attendait que son amie toque à la porte, ce qu'elle ne fit pas. Aussi, au moment où Marley commençait à lever la main pour, Chiron sortit, leur laissant ainsi passage libre. Elle s'engouffra avec son ami à l'intérieur, se faisant toute petite, pour le moment.

Il aurait été étonnant que les deux Dieux soient tranquillement assis à discuter calmement devant une tasse de thé. En fait, c'était même un peu rassurant qu'il se dispute (notons bien le "un peu", parce que sait jamais, s'ils décidaient de s'en prendre aux filles...). Enfin bref, tout une histoire de quête auxquelles Abigaïl et Marley devraient participer, toussa toussa. Attendez, une quête ?!

La sang-mêlée se tourna légèrement vers son ami et lui murmura : "Ils devraient pas plutôt NOUS demander NOTRE avis ?" Ouais parce que bon, de ce qu'elel avait compris, c'étaient elles qui allaient devoir la faire cette quête. Prenant un risque, la chloromancienne posa son regard sur Artémis et lui demanda d'une voix mal assurée :

-Et euh... Elle consiste en quoi cette quête ..? Ouais parce que bon, si c'était un truc vraiment risqué, mais genre vraiment vraiment tel qu'aller chatouiller les pieds d'Hadès, autant suivre Dydyshou.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

MessageSujet: Re: A little party never killed nobody | &Marley Mayers + Déesse Artémis Mar 4 Aoû - 16:52

HRPG:
 

❝Sometimes you fight what you are, and sometimes you give in to it. And some nights you just don’t want to fight yourself anymore, so you pick someone else to fight.❞
A little party never killed nobody ft. Marley Mayers


La remarque de Marley suscita deux réactions opposées. Alors qu'Artémis appréciait le fait que la demoiselle prenne son destin en main et s'impose en tant que sujet de cette conversation, Dionysos fronçât les sourcils, et vit en sa prise de parole de l'effronterie. La Déesse de la Chasse se leva, et s'avança vers les jeunes filles, signalant au Directeur de la Colonie que leur conversation était finie. Ce dernier n'en fut pas moins rouge de colère. Abigaïl fixa les yeux de la Déesse. Ils brillaient. Ils devaient être vraiment magnifique dans la nuit, pensât-elle un instant, avant de se rendre compte qu'Artémis la regardait aussi. Elle baissât les yeux par réflexe.

- Je chasse un monstre, d'une espèce que je n'avais encore jamais vue auparavant. Par je ne sais quelle magie, il m'est caché. Il ne semble répondre qu'à une odeur bien précise que seuls les Demi-Dieux de Déméter semblent produire à travers leurs plantes. Une de mes Chasseresses en était la fille. Elle m'a été enlevée par cette chose encore inconnue.

Bon, jusque là, Abigaïl n'était pas vraiment attachée à l'histoire, et c'était très bien comme ça. Ce qui semblait inquiétant, c'est que Marley était une cible potentielle. Et rien que pour ça, elle était prête à  tout. Les deux jeunes filles étaient une team, et elle n'avait jamais ressenti une si grande complicité avec un autre pensionnaire. Jamais elle ne l'abandonnerait. Mais peut être qu'Abi avait parlé trop vite. Ce que la Déesse dit ensuite la glaça.

- Il semble avoir la forme d'un scorpion. Celui qui vous a attaqué semble être un de ses sbires. L'Alpha semble d'être d'origine divine, les autres sont probablement ses enfants.
- Emmène tes chasseresses. Ces deux pensionnaires ne sortiront PAS de ma Colonie.
- Ce que tu ne semble pas comprendre, c'est qu'elles sont indispensables, Dionysos. Abigaïl, ne t'es-tu jamais fais piquer par un scorpion ?

La fille de Dionysos fut blessée par les mots de son père. Il n'a jamais prononcé une fois son nom, jamais inclut le fait qu'elle était sa fille dans la discussion. Abi n'était donc qu'une pensionnaire, rien de plus ? À quoi bon avoir un père à portée de main alors que ce dernier fait tout pour oublier que son sang coule dans ses veines. La jeune fille serra plus fort la main de Marley, et réfléchit.

- Oui, en Australie, une fois. J'avais neuf ans, tout au plus. Sur mon épaule gauche, là où-
- Où tu as des grains de beauté. Formant la Constellation du Scorpion. N'avais-tu jamais fais le rapprochement ?

Dionysos pâlit légèrement mais il reprit rapidement sa contenance. Abigaïl comprit soudainement pourquoi ce moment de sa vie avait été si noir dans sa mémoire. L'action de la Brume qui avait opéré jusque dans ses souvenirs s'éclaircit, et elle put entrevoir un instant la Bête planter son dar dans son épaule. Elle ressentit soudain une douleur terrible à l'endroit précis où la chose l'avait frappée neuf ans plus tôt, et elle s'efforça de ne pas crier. En lâchant la main de Marley, la jeune femme se prit l'épaule de la main droite, et elle frissonna un instant, essayant de contenir cette brûlure que le souvenir avait soudainement ravivé.

- C'est cette marque qui te cache aux yeux des autres monstres. C'est pour ça que tu ne t'étais jamais faite attaquer jusque là. Elle dégage la même odeur que ce monstre.
- C'est bien ce que je pensais, marmonna t-il d'une voix presque inaudible, se laissant couler dans son fauteuil, une main cachant ses yeux.
- Elles me sont toutes les deux indispensables si je veux le trouver. Les filles, acceptez vous de m'aider ?

Abigaïl n'eut même pas le temps de digérer qu'elle se sentit obligée d'accepter. Elle fit un mouvement approbateur de la tête, puis regarda sa co-équipière. Au fond d'elle, même si elle ne l'avouera jamais, elle voulait prendre cette quête pour prouver qu'elle n'était pas la dernière des nulasses à la Colonie. De plus, le contexte devenait trop personnel pour refuser.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

MessageSujet: Re: A little party never killed nobody | &Marley Mayers + Déesse Artémis Mar 25 Aoû - 17:19

Bon, Marley était passée à deux doigts de se faire griller sur place. Ou transformer en vigne, ce qui était plus logique lorsqu'on offusquait Dyonisos. En tout cas, heureusement qu'Artémis était là, c'était comme si elle lui avait offert une protection face au courroux du grand manitou de la colonie.

L'Américaine écouta avec attention le récit de la Déesse Chasseresse. Et bah, c'était folichon tout ça. Genre maintenant la fille de Déméter était un attireur de scorpion géant mangeur de demi-dieu, comme si elle n'avait pas assez de problèmes comme ça. Déjà qu'elle était crevée, fallait en plus qu'on lui annonce qu'elle avait de gros risques de se faire bouffer si elle mettait un pied en dehors du camp. Youpi tralala, vive les vacances !

La situation devint encore plus compliquée pour Marley lorsqu'Artémis s'adressa directement à sa meilleure amie. Elle s'était donc faite attaquer par un scorpion. La pauvre petite, c'était le genre d'insectes qui faisait fuir la fille de Déméter en moins de deux. D'ailleurs, Abigaïl en profita pour broyer sa main, et elle dût retenir de grimacer. C'est qu'elle avait une sacrée poigne la fille de Dydyshou. Ou alors c'était juste Marley qui n'en avait pas.

En tout cas, elle scrutait le visage de son amie avec attention pendant qu'elle répondait aux questions de la déesse. Deux secondes plus tard, sa main était redevenue indolore et Abi s'attrapa l'épaule avec véhémence. Elle s'était faite mal ? C'était Artémis qui l'avait attaqué ?! Déesse ou pas déesse, si c'était elle, Marley lui enfoncerait ses flèches dans le derrière une par une s'il fallait, juste pour venger 'Bibi. La sang-mêlée passa un bras autour des épaules de son ami pour la rassurer et lui faire sentir sa présence.

Au moins, elle avait d'la chance, elle n'attirait pas les monstres. Alors que l'Américaine était le repas préféré des scorpions. Un mal pour un bien comme on dit. Bon, vint ensuite le moment fatidique du "tu veux ou tu veux pas ?". Bon, Abigaïl était d'accord, donc elle aussi. Sauf qu'elle avait quand même quelques appréhensions, et elle ne s'en priva pas pour en faire part à Artémis :

-Euh.. J'ai quand même une question. Vous avez précisé plus tôt dans votre récit que vous aviez une de mes demies-sœurs parmi vous et qu'elle a disparu en voulant vous aider. Non pas que je ne veuille pas vous aider, mais qu'est-ce qui m'assure que je ne vais pas finir pareil qu'elle ? Oh et, que ça soit clair hein, le fait que j'accepte ne signifie pas que je rejoins les chasseresses. Je serai juste une "alliée". Devenir une chasseresse n'était pas du tout l'ambition de Marley. Elle avait besoin d'amour elle, et d'un amour autant amical que passionné !
Revenir en haut Aller en bas


avatar

anim (déesse)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 372
Date d'inscription : 19/06/2015

Feuille de Personnage
Arme(s): Arc + flèches
Familier(s):
Objet(s):

MessageSujet: Re: A little party never killed nobody | &Marley Mayers + Déesse Artémis Dim 18 Oct - 8:18

A little party never killed nobody
Abigaïl O'Connor ∞ Marley Mayers ∞ Artémis

L'entretien avec Dionysos avait stressé Artémis. Parler avec son frère était comme parler face à un mur en béton, il n'était jamais d'accord avec elle et c'était vraiment une tête de mule, toujours sur la défensive. Il souhaitait garder ces deux demis déesses à la colonie par me sure de sécurité. Mis en avait-il au moins quelque chose à faire de ces deux filles ? Après tout il était directeur de la colonie par punition et par obligation, les demis dieux n'était juste pour lui qu'un bon moyen de se divertir ou aussi des objets qu'il malmenait sans cesse.


Quand elle voyait comment elle traitait ses chasseresses, Artémis se sentait de meilleure foie que son idiot de frère. Elle les aimait, elle, et de tout son cœur. La déesse ne savait pas comment son frère faisait pour ne pas s'attacher à ces petites créatures qu'elle considérait comme ses enfants.


Après une dizaine de minutes à s'être pris la tête avec Dionysos, elle était parvenue à plus ou moins le convaincre. En fait, Artémis avait toujours le dernier mot ce qui supposait que Dionysos avait perdu et que ces sang mêlées étaient toute à elle. Et puis de toute façon si la déesse n'avait pas obtenue ce qu'elle voulait, elle s'en aurait été plainte à ses parents et surtout à Zeus qui était respectivement leur père. De plus, elle avait absolument besoin de ces filles pour la recherche de ce monstre.


- Elles me sont toutes les deux indispensables si je veux le trouver. Les filles, acceptez-vous de m'aider ?


Artémis espérait de tout son cœur que les filles disent « oui ». C'était vraiment important pour la déesse de la chasse et de toute façon , ces sangs mêlées avaient bien une dette envers elle non ? Artémis les avait aidée. A elles maintenant de l'aider.


- Euh.. J'ai quand même une question. Vous avez précisé plus tôt dans votre récit que vous aviez une de mes demies-sœurs parmi vous et qu'elle a disparu en voulant vous aider. Non pas que je ne veuille pas vous aider, mais qu'est-ce qui m'assure que je ne vais pas finir pareil qu'elle ? Oh et, que ça soit clair hein, le fait que j'accepte ne signifie pas que je rejoins les chasseresses. Je serai juste une "alliée".
Artémis blêmit. Cette fille de Déméter n'était complètement stupide et n'allait pas se laisser faire.

Pourtant sa question l'intriguait beaucoup et la déesse ne put s'empêcher d'afficher un petit sourire.

- Je ne t'ai jamais demandé de rejoindre les chasseresses fille de Déméter, répondit-elle d'un ton sec. Cependant tu as raison. Une de tes « soeurs » a disparu en voulant m'aider et je suis l'entière responsable de ce qui est arrivé. En revanche, quelque chose me dit que tu ne finiras pas comme elle, l'instinct sûrement...

La Déesse se tourna vers Abigaïl. Elle attendait aussi sa réponse.
Malgré son statut de grande déesse, elle trouva la force de regarder la jeune fille en la suppliant des yeux.
.
Code by Silver Lungs

_____________________________

not scared to be lonely
The past is a lonely time for me. I've always been impartial because I was born to be rude. I choose an eternal life to serve the nature and to be the best huntress.▬ I'm not supposed to cry when I see you.
Revenir en haut Aller en bas

A little party never killed nobody | &Marley Mayers + Déesse Artémis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» A little party never killed nobody | &Marley Mayers + Déesse Artémis
» I.03 A little party never killed nobody. (Pv. Luke Castellan) [Terminé]
» A little party never killed nobody
» a little party never killed nobody (maxia)
» [Mai 96] A little party never killed nobody (Fe. Alex)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Filiorum ex Deorum :: 
Hors-RPG ~ Partie détente
 :: Les corbeilles. :: Archives des RP.
-