Abandoned and weakened, my life sucks. {Pv William}
Filiorum ex Deorum
Bonjour est bienvenue sur Filiorum ex Deorum ! Inspiré des romans de Rick Riordan, ainsi que des films, le forum reprend la saga Percy Jackson. Viens vite nous rejoindre, qu'est ce que tu attends ? ♥



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur Filiorum ex Deorum Invité !
Les nouveautés du mois de juillet sont par ici ! ♥
Venez participer au concours d'avatars de l'été, juste ici ! ♥
Les groupes à privilégier sont: les Chasseresses, les Créatures et les Mortels ! ♥

Partagez| .

Abandoned and weakened, my life sucks. {Pv William}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


avatar

POSEIDON

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1368
Date d'inscription : 28/08/2013
Age : 19
Localisation : Dans l'eau ♥

MessageSujet: Abandoned and weakened, my life sucks. {Pv William} Mar 23 Juin - 14:41


Il était une fois une petite fille de village, la plus jolie qu'on eût su voir ; sa mère en était folle, et sa mère-grand plus folle encore. Cette bonne femme lui fit faire un petit chaperon rouge, qui lui seyait si bien que partout on l'appelait le petit Chaperon rouge.
Un jour sa mère, ayant cuit et fait des galettes, lui dit : « Va voir comme se porte ta mère-grand, car on m'a dit qu'elle était malade, porte-lui une galette et ce petit pot de beurre. » Le petit Chaperon rouge partit aussitôt pour aller chez sa mère-grand, qui demeurait dans un autre village. En passant dans un bois elle rencontra compère le loup, qui eut bien envie de la manger ; mais il n'osa, à cause de quelques bûcherons qui étaient dans la forêt… »


Je ne pris pas le temps de finir ma phrase, car le bruit de sa respiration m’indiquait qu’elle dormait, profondément. Jetant tout de même un coup d’œil au berceau juste à côté de moi ; elle dormait, paisiblement allongée dans sa grenouillère, elle semblait heureuse, paisible. Son petit corps presque droit, ses bras repliés sur sa poitrine, tétant gentiment sa tétine, ses ailes, son petit duvet de plume, reposait de part et d’autre de son dos, immobile. Juste à côté de sa tête, semblable à une peluche, un petit hippogriffe dort tout aussi tranquillement que sa maitresse (si on peut dire). La bête mi-cheval mi-aigle pour le moment assez petite peut se permettre d’utiliser le haut du berceau pour y reposer son corps tout de même imposant (n’oublions pas qu’il s’agit à moitié d’un cheval) mais je pense que d’ici quelques jours il faudra qu’il dorme ailleurs à moins bien sûr de vouloir tuer ma fille.  Cadeau d’un dieu le jour de la naissance de cette dernière, arrivée dans un œuf tout comme Seira. Imaginez ma tête quand l’œuf à éclos dans mon sac alors que je ne savais pas qu’il était là.

Seira, ma belle, mon griffon, celui qui me protège depuis ma fugue voilà bien 13 années, les moments que nous passons ensembles se font rares. Me protéger était ton but, mais à l’intérieur de la colonie je ne risque rien. Alors bien souvent elle part, elle vole loin et revient quand je l’appel ou quand elle le désir. Je ne sais pas ce qu’elle fait, elle vie sa vie comme un griffon libre j’imagine. Un jour il en sera de même pour l’Hippogriffe qui dort à côté de Serena je suppose. Ahhh, je pourrais passer ma journée à te regarder dormir mon ange, rester des heures bloquée sur ton sublime visage de bébé. Tu lui ressemble un peu, ne serais-ce qu’avec tes ailes, la forme de ton visage, tes pommettes. Pour le reste tu tiens de moi, la bouche, les cheveux, les yeux…surtout les yeux. J’ai beau réfléchir, encore et encore que je ne saurai dire sur une échelle de 1 à 10 à quel point j’ai été stupide. 14 ? Dire que j’ai vraiment pensé que tout aurais pu être parfait, je me retrouve à nouveau coincée dans ce camp avec un bébé, mon bébé, que son père à juré de ne jamais abandonné. Pourtant voilà bientôt 3 semaines que tu es née et il ne nous à jamais rendue visite, n’y même invité à le rejoindre. Rien, un silence qu’on pourrait qualifier de mort. Je crois que je peux officiellement passer à autre chose, même si c’est douloureux.

Ouin ! Ouin ! Ouin !

Mon regard croisa celui de ma montre tandis l’Hippogriffe réveillé en sursaut venais de faire un bond hors du berceau pour venir faire retentir le bruit de ses sabots sur le sol de mon bungalow. Sortant de mes pensées en m’apercevant que cela faisait déjà deux heures qu’elle dormait, je m’avançais vers le berceau pour la prendre dans mes bras, posant sa tête tout contre moi en faisant de mon mieux pour bien la porter et parvenir à la calmer le plus rapidement possible.

-« Chut, calme toi bébé…je t’en pris calme toi…d’accord… aller soit cool avec maman...arrête de pleurer. »

Ces mots étaient sortis presque instinctivement de ma bouche alors que gentiment mais surement elle se calmait. Beaucoup au camp pensent que c’est le fruit d’une aventure d’un soir avec un demi-dieu du camp et c’est tant mieux, cela m’évite d’avoir à dire la vérité. Bien évidement les Dieux savent que ce n’est pas la vérité, et pour le moment je n’ai pas reçu de lettre m’indiquant que je n’aurais pas le droit d’élever mon enfant. Mais j’attends, j’attendrais et je me battrais pour elle jusqu’à ce que cela ne soit plus possible.   En attendant je la berce doucement alors qu’elle s’endort dans mes bras. M’allongeant sur mon lit pour la prendre tout contre moi et sentir son souffle sur ma joue, son duvet de plume sur mon visage, combien de temps encore vais-je pouvoir garder le secret, secret…je me le demande dès que je pose les yeux sur elle.

Voilà, elle s’est rendormit, calme et apaisée elle dort dans son berceau alors que l’Hippogriffe veille assis sur une commode. Elle s'été rendormit sans même que je n'ai à prendre le livre pour continuer ma lecture. Oui, pourquoi lire une histoire à un bébé de 3 semaines ? Tout simplement parce qu'en apparence elle semble avoir 2 bons mois et que visiblement les berceuses ça ne lui plait pas. Je ris en m’approchant du petit Hippogriffe qui menait toujours la garde.

-« Tu sais, ce n’est pas avec cette taille de peluche que tu vas effrayer quelqu’un… »

Je ris à nouveau avant de jeter un coup d’œil curieux par la fenêtre de mon bungalow, une ombre tournait autour depuis quelques minutes et ça commençait à devenir oppressant. Redressant ma tête après quelques secondes je reconnu le visage de l’invité. William, un fils de Dionysos que je connais depuis, quelques mois, avant que je ne tombe enceinte et que je disparaisse de la colonie le temps de ma grossesse effectivement. Je crois me souvenir que nous avions commencé à devenir amis, peut-être est-il venu en ayant appris mon retour pour prendre des nouvelles, peut-être. Je fis quelques pas avant de me diriger vers la porte déterminée à parler avec un être humain qui fait ma taille (un grand quoi) et qui à plus de mot dans son vocabulaire que « areux, areux » et « ouin, ouin ». Ouvrant la porte en m’avançant sur le pas de la porte je dis avec un sourire mais sur un ton tout de même hésitant.

-« William ? Tu cherches quelque chose ? »


_____________________________

Envoyez moi vos skype par MP si vous voulez être ajoutés a la convo du groupe du forum !


Mes signatures ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

MessageSujet: Re: Abandoned and weakened, my life sucks. {Pv William} Mar 23 Juin - 21:06

« Tu savais que Lucianna était de retour ? » « Lucianna... ? » « Jackson ! La fille de Poséidon, là... Et avec un môme en plus. » « Un môme... Son môme ? » « J'crois bien, ouais... » Assis seul à l'une des tables du réfectoire, William tendit l'oreille. La grande table des Dionysos était désespérément vide en cette soirée de début d'été et il n'avait concrètement pas grand chose d'autre à faire à part ruminer. Zoey se trouvait quelque part dans le camp, les dieux seuls savaient où, et il n'avait pas franchement envie de la rejoindre après leur dispute. Ses mots avaient été trop loin et rien que l'idée de la croiser suffisait à le foutre en rogne. William s'écarta brusquement de la vieille table en bois et dévala la colline en direction des bungalows. Ils s'étiraient en arc-de-cercle en face de la Grande maison : un pour chacune des divinités de l'Olympe, les autres logeaient chez les Hermès. Le jeune homme passa sans ralentir devant son propre bungalow, assez peu motivé par une soirée avec ses frères et sœurs, et remonta jusqu'à un autre bâtiment, décoré dans un tout autre style. La mer était le pilier central de la décoration, tout la rappelait. Ce qu'il faisait ici ? La conversation des deux Hermès au réfectoire avait aiguisé sa curiosité et lui avait donné envie d'en savoir plus.

L'oreille tendue, il fit prudemment le tour du bungalow, tendant de surprendre ne serait-ce qu'un mouvement à travers les quelques fenêtres qui perçaient les murs. Bon, l'intérieur était sombre et il n'y voyait... pas grand chose. Lucianna, c'était une fille assez spéciale qu'il avait rencontré à la Colonie il y a quelques mois. Elle avait rapidement disparue, sans trop laisser de traces, et William avait plus ou moins mis ce début d'amitié entre parenthèses. Le problème quand on était un demi-dieu, c'est qu'on avait tendance à avoir une vie plutôt brève – souvent écourtée dans d'atroces souffrances et généralement beaucoup de sang – et lier des amitiés se révélait bien souvent hasardeux et difficile. Il entamait un troisième tour du bungalow lorsque la porte d'entrée s'ouvrit sur... « Lucianna ! » Cri du cœur, William était réellement surpris. Honnêtement, avant de la voir plantée sur le pas de la porte, il hésitait franchement à croire les autres bavards de la table des Hermès. « J'ai appris que tu étais revenue à la Colonie. Tout va bien ? Tu étais où durant tout ce temps ? » Ce n'était pas vraiment de l'inquiétude... Quoi que si, le tout caché sous un soupçon de galanterie. « Je peux entrer ? » Ouais non parce que été ou pas, il commençait à faire frisquet une fois la nuit tombée. « En tout cas, je suis content de te voir. » Et c'était vrai, se rendit-il compte.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

POSEIDON

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1368
Date d'inscription : 28/08/2013
Age : 19
Localisation : Dans l'eau ♥

MessageSujet: Re: Abandoned and weakened, my life sucks. {Pv William} Jeu 25 Juin - 15:41


Lucianna !

Ca c'est vraiment bizarre. Quand tu traîne autour de la "maison" de quelqu'un ne sursaute pas quand le proprio ouvre la porte. Surtout aux états-Unis où le porte d'arme est autorisé, une chance pour lui que je ne soit pas une folle accro à son espace vitale surprotectrice envers l'enfant qu'elle vient de mettre au monde sinon je l'aurais probablement déjà shooté. Non, je suis une personne civilisée mais je n'aime quand même pas qu'on tourne autour de mon bungalow, surtout aujourd'hui. Enfin, surtout depuis quelques semaines plutôt. Même si techniquement je suis de retour depuis 8 jours.

J'ai appris que tu étais revenue à la Colonie. Tout va bien ? Tu étais où durant tout ce temps ?

Cette question, appelons là...la question qui fâche, ou alors la question à ne pas poser, porte vraiment bien son nom. Je fis mine de me gratter la tête jetant un petit coup d’œil dans mon bungalow, regardant la porte de ma chambre fermée sans qu'aucun bruit ne semble en sortir, reposant à nouveau mes yeux sur William avec un sourire je pris le temps de répondre au petit curieux avec un certain sentiment d'agacement, non pas contre lui, contre tous.

-"Oui, j'étais partie quelques moi, par-ci par-là. Et de toute évidence je suis revenue, et je vais bien."

Ce n'est surement pas par hasard qu'il se retrouve à vadrouiller devant mon bungalow. Les Hermes sont tous de mauvaises langues et font toujours circuler toute les rumeurs qu'il est possible d'entendre dans le camp. Sauf que à en juger par ma situation, la rumeur qui circule doit être vraie. A moins bien sûr, si William avait vraiment envie de me voir. Peut importe, ce n'est vraiment pas le moment. Je reste méfiante, très, trop je ne sais pas. Comment agirait une femme dans mon état et dans ma situation ? Je sors d'un accouchement qui m'à presque rendue stérile, ma fille est une Déesse mineure qui sera inconnue des futur générations de demi-dieux, à chaque instant un Dieu pourrait débarquer pour me la prendre et/ou m'interdire de la voir et de lui parler et...son père n'à même pas prit le temps de la reconnaître et n'est pas réapparu depuis sa naissance alors qu'il en avait fait la promesse. Ok, il commence à faire froid parce que la nuit est en train de tomber doucement mais surement, mais je ne suis pas sûre que je devrais répondre positivement à sa question "est-ce que je peux entrer". Et ça même s'il est content de me voir. Je perdit quelques peut mon sourire en saisissant violemment la porte de mon bungalow sans pour autant de retourner, serrant comme si je voulait la briser et empêcher quiconque de franchir cette porte. Fermant les yeux en prenant une profonde inspiration je m'avançais vers lui après avoir lâché la poignée de la porte.

-"William, soit honnête avec moi et avec toi même, qu'est-ce que tu viens faire ici ?"

Mon ton n'était n'y méchant, n'y menaçant. Ma voix était aussi douce que possible comme à mon habitude, un peu de frayeur surement mais quasiment imperceptible pour lui. Je venais de poser une simple question yeux dans les yeux, et j'attendais de lui qu'il me dise la vérité. Autant que je sache si tout le camp est au courant pour ma grossesse. Visiblement la discrétion ce n'est pas mon fort.

_____________________________

Envoyez moi vos skype par MP si vous voulez être ajoutés a la convo du groupe du forum !


Mes signatures ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

MessageSujet: Re: Abandoned and weakened, my life sucks. {Pv William} Dim 16 Aoû - 16:06

« Oh euh bah super alors. » La réaction de Lucianna l'avait mouché, l'avait instantanément refroidi. Lui qui s'était appliqué à ne pas trop croire à son retour mais qui se faisait tout de même une petite joie secrète de la revoir se retrouvait bêtement planté sur le pas de sa porte sans trop savoir quoi dire, quoi faire. En même temps, face à une telle réaction, qu'est-ce qu'il pouvait faire ? Alors il resta là, sur le pas de la porte, les yeux baissés. Elle allait presque le faire se sentir coupable… alors qu'il n'avait rien fait après tout. Il avait juste traversé le camp jusqu'au bungalow de Poséidon et en avait fait plusieurs fois le tour pour s'assurer qu'il y avait bien quelqu'un… et que ce quelqu'un était bien Lucianna. (Autant éviter de se taper la honte de l'année en criant de nom de Lucianna si ce n'était pas elle qui était là, hein.) Il s'en sentait presque vexé en fait, vu qu'il passait clairement pour un con là tout de suite. « Je venais simplement voir si tu étais vraiment rentrée ou s'il s'agissait d'une fausse rumeur, rien de plus, inutile de voir des sous-entendus partout. » Son ton avait été un peu sec mais la réaction de la jeune fille l'avait un peu déçu quand même. « Mais si je ne tombe pas au bon moment, pas de problème, je reviendrai plus tard. » Visiblement, sa présence n'était pas souhaitée ce soir, tant pis, tirez le rideau et fin de l'histoire.

Le fils de Dionysos recula de quelques pas, près à faire demi-tour. « Enfin à l'occasion Lucianna, si tu as envie de papoter, n'oublie pas qu'il existe des gens sympas dans le monde, hein. » Les gens n'étaient pas forcément animés par de mauvaises motivations et peuplés de secrets, il arrivait qu'ils soient aussi simplement honnêtes. Ou qu'ils aient envie de la voir. Il lui tourna le dos et dévala les quelques marches de la terrasse du bungalow. Elle pouvait très bien le rappeler, il reviendrait aussitôt. Elle pouvait aussi ne rien dire, auquel cas il se contenterait de rentrer au bungalow des Dionysos, rien de plus. Seulement, si William était un type gentil, le genre honnête, il cherchait aussi les amitiés tranquilles où des sous-entendus ne se cachaient pas sous toutes les phrases. C'était un gars honnête William, s'il avait des trucs à dire, il le disait. Et il avait clairement fait sentir à Lucianna que bon, il ne s'attendait pas franchement à ça au moment des retrouvailles. D'accord, ils n'étaient pas les meilleurs amis du monde quand elle avait disparu mais ils s'entendaient bien. Assez pour que William soit content d'apprendre son retour quoi. Sentiment visiblement pas partagé.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

POSEIDON

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1368
Date d'inscription : 28/08/2013
Age : 19
Localisation : Dans l'eau ♥

MessageSujet: Re: Abandoned and weakened, my life sucks. {Pv William} Dim 23 Aoû - 23:43


« Oh euh bah super alors. Je venais simplement voir si tu étais vraiment rentrée ou s'il s'agissait d'une fausse rumeur, rien de plus, inutile de voir des sous-entendus partout. » *il marqua une pause alors que je me rendis compte que j'avais peut être été un peu braque.* « Mais si je ne tombe pas au bon moment, pas de problème, je reviendrai plus tard. » 

Je baissais les yeux un moment. Déçu de mon attitude. Il l'avait mal prit. Il ne comprend. Comment pourrait-il comprendre, il ne sait pas. Je suis bête, non, je suis conne. Vraiment. Bon, il est vrai que je n'étais pas très proche de William quand je suis partie, mais il m'avait semblait être un garçon gentil. Fin pas comme ça soeur. Cela faisait bien 5 mois que nous ne nous étions pas vus, et je venais de l'envoyer boulet. Alors que c'est la première personne qui ose venir me parler depuis mon retour. La seule et unique personne qui se soucis de moi. Comme si j'étais important pour lui. Ou alors il vient simplement vérifier les rumeurs. Je reste méfiante. Je pense a ma fille avant tout. Au mal que les hommes m'ont déjà fait.

Kilian. Le premier. Un sale con qui devait me tuer le jour ou je suis tombée amoureuse de lui. Il est mort, paix a son âme. Une tripoté de demi-dieu que je croyais amoureux mais qui voulaient juste avoir le plaisir de dire qu'ils avaient couché avec la fille de Poséidon. Et enfin Thanatos. Je l'aimais...comme je n'avais jamais aimé personne. Et voilà qu'il m'a abandonné. Il était présent a l'accouchement après une absence des plus totale lors de la grossesse. Et maintenant il n'est plus. Coincé en enfer a cause d'Hadès ou parce qu'il fuit ses responsabilités. Il avait pourtant promis. Je ne peux m'empêcher de penser au fait que William pourrait être le prochain sur la liste. Je réfléchi trop. Ça m'énerve et en plus...rah ! Je sais ce que c'est que d'avoir un jumeau qui t'influance. Zoey ne m'aime pas, enfin non. Elle me hait. William ne lui ferait pas ça...rah ! Je réfléchis trop.

. « Enfin à l'occasion Lucianna, si tu as envie de papoter, n'oublie pas qu'il existe des gens sympas dans le monde, hein. »

Boom. Cette phrase me fit l'effet d'une claque. Une vraie claque. Que je venais de prendre en pleine face. Je vis le jeune homme se retourner pour partir. J'eu envie de lui courir après. De m'excuser. Mais je ne voulait pas trop m'éloigner du bungalow. Vite lucianna choisi. Bientôt il sera trop loin. Oh et puis merde hein.

-"William attends ! Reviens je suis désolée."

Putain d'hormones. Pourquoi je sens une larme couler sur ma joue. C'est pas normal, c'est pas logique...c'est...humiliant. Les rôles sont inversés je crois. Superbe... Je le laisse approcher avant de dire après avoir chassé cette excès d'émotions.

-"Je...je ne voulais te vexer....je...je suis dans une passe difficile et...et je traverse ça toute seule...je...rah ! Ce, bon...ce sera plus simple si...je te montre."

Prenant une grande inspiration je pris sa main avant de l'emmener a l'intérieur du bungalow. Je ne voulais pas. Non je ne voulais pas. Mais la nuit tombait déjà et je ne pouvais être loin d'elle. Je devais l'avoir contre moi. Alors je le mena là ou j'avais entreposé le berceau de ma fille. Dans ma chambre. Ma griffonne et l'hippogriffe semblaient surpris en le voyant entrer. Mais sera resta calme et vins saisir l'autre créature pour la sortir de la chambre. Chose qu'elle fit également. Étrange. Je ne l'avait jamais vu agir de la sorte. Je regardais rapidement pas la fenêtre en voyant les deux bêtes s'envoler. Bon Ok.

Elle semblait si paisible. Calme...sereine. Elle dormait. De part et d'autre de son dos ses ailles étaient sorties du dody. Je soupirai en la voyant ainsi. Caressant doucement son visage avant de relever les yeux vers William.

-"Je suis vraiment désolée, je suis a bout, je suis fatiguée... Je suis toute seule..."

ps:
 

_____________________________

Envoyez moi vos skype par MP si vous voulez être ajoutés a la convo du groupe du forum !


Mes signatures ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

MessageSujet: Re: Abandoned and weakened, my life sucks. {Pv William} Dim 20 Sep - 20:20

La phrase qu'il rêvait d'entendre résonna dans son dos. « William, attends ! Reviens, je suis désolée. » Elle pouvait l'être, elle l'avait blessé. Vraiment. Il était venu un peu par curiosité, c'était vrai. Des rumeurs pareilles, ça ne pouvait qu'aiguiser les questions qu'un garçon de dix-huit ans se posait. Lucianna, il ne la connaissait pas si bien que ça mais ils s'étaient bien entendu avant. Avant qu'elle ne disparaisse, et avant qu'elle ne refasse brusquement surface, ramenant avec elle son lot de rumeurs bizarres et de questions. Alors il fit tranquillement volte-face, les mains dans les poches. C'est ça mon garçon, fais comme si de rien n'était, comme si sa réaction ne t'avait pas terriblement vexé, voire humilié. « Je… Je ne voulais pas te vexer… Je… Je suis dans une passe difficile et… Et je traverse ça toute seule… Je… Rah ! Ce, bon… Ce sera plus simple si… Je te montre. » Tant de mystère ! Mais ça avait de nouveau pqué sa curiosité et il dévisagea son amie – l'était-elle toujours ? - en espérant trouver ne serait-ce qu'une trace de ce qu'elle cachait. Les rumeurs étaient peut-être fondées finalement ? Il se garda de piper mot quand elle l'entraîna à l'intérieur, mais il ne se priva pas pour observer les murs avec attention. William, en digne fils de Dionysos, n'avait jamais eu l'honneur d'entrer dans ce bungalow. Bon, il est vrai qu'il ne l'avait pas trop cherché, n'étant pas un adepte des visites à domicile à l'origine. Deux créatures déguerpirent en les voyant entrer, s'envolant une fois à l'extérieur pour disparaître il ne savait où. Finalement, c'était très bien comme ça qu'il n'ait jamais cherché à mettre les pieds ici.

Et puis il la vit. Elle. Elle dormait paisiblement dans son berceau, serrant ses petits poings dans son sommeil. Elle était mignonne, adorable même, mais sa présence suffit à mettre le jeune sang-mêlé mal à l'aise. Pourtant, réprimant une envie certaine de partir en courant – dans quelle situation il était en train de se mettre, là ? - William prit sur lui et s'avança en douceur. Lucianna effleura la joue de la petite avant de lever les yeux vers lui. « Je suis vraiment désolée, je suis à bout, je suis fatiguée… Je suis toute seule... » Incapable de prononcer un mot, le fils de Dionysos regarda successivement la minuscule fillette qui dormait paisiblement et son amie, sa camarade. « C'est... » Les rumeurs étaient vraies alors. Bizarrement, William ne savait pas s'il était déçu ou non. Ca le faisait flipper par contre. Être amie avec une demi-déesse remplie de secrets, d'accord. C'était dur, mais il pouvait s'en remettre. (Même quand elle l'accueillait avec un ton glacial après des mois d'absence. Oui, il pouvait le faire.) Être pote avec une mère de famille en revanche… Bon sang, il n'avait aucune idée de ce qu'il était censé dire, d'autant qu'il était à des années-lumières de ce genre de problèmes. « Elle est magnifique. » Ça lui sembla être la bonne chose à dire, dans l'espoir de désamorcer toutes les tensions qui pouvaient encore subsister. « Bon sang Lucianna, qu'est-ce qui s'est passé ? » Ils étaient amis. Peut-être pas les meilleurs amis du monde, c'était vrai, mais ça devait bien compter un tant soit peu pour elle, non ? Sinon, elle n'aurait pas pris la peine de le rappeler. Elle l'aurait laissé s'éloigner dans la nuit sans le retenir, fin de l'histoire, rideau.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

POSEIDON

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1368
Date d'inscription : 28/08/2013
Age : 19
Localisation : Dans l'eau ♥

MessageSujet: Re: Abandoned and weakened, my life sucks. {Pv William} Dim 4 Oct - 20:08


« C'est... »!

Quoi ? Magnifique ? Impensable ? Horrible ? Honteux ? Fou ? Suicidaire ? Ou bien un peu de tout ça à la fois ? Oui surement. Je ne vais pas mettre 3 plombes à expliquer le pourquoi du comment, enfin surement si en fait. Si Question se pose et évidement elle se posera. Normal, ça semble si logique en vérité. Après tout cela semblait être la question la plus logique à poser dans ce genre de cas. Mon dieu mais qu'est-ce que t'as foutu ?

« Elle est magnifique. »

Je souris. C'est vrai, elle l’était. Absolument magnifique. Parfaite. La forme des yeux de son père avec la couleur de ceux de sa mère. La forme du visage de son père avec les pommettes de sa mère. Les ailes de son père aussi, il faut le dire. Parce que ces deux ramassis de plumes noirs qui partes de part et d'autre de son dos ça ce voit. C'est même la première chose que l'ont voit. J'avoue que cela m'avait apaisé qu'il dise ça. Au moins il ne l'à prend pas pour un monstre, ou alors il ne l'avoue pas devant moi. Et c'est déjà une bonne chose.

« Bon sang Lucianna, qu'est-ce qui s'est passé ? »

Ah, oui voilà la fameuse question. Alors il l'à veut en détaille ou je dois la faire courte...bon bah au point où on en est. Autant la faire longue. Mais je...enfin bref. Il faut juste trouver les bons mots j'imagine. Déjà peut être lui dire qui est son père...bon même si j'avoue que ce n'est pas forcement la meilleure chose à faire. Oui sont père est un dieu et alors ? Bon j'avoue que je ne pense pas qu'il s'attende à sa...Le camp croit autre chose, du moins j'ai menti à tout le monde. Mais là je ne sais pas...je me sens incapable de lui mentir. Comme si je ne pouvais pas, pour une obscure raison...

-"Je suis tombée amoureuse...d'un Dieu..."* je relève la tête vers William visiblement déboussolé, et franchement y'à de quoi, avant de prendre place sur mon lit en laissant Serena Dormir.* "Et en gros...voilà à quoi cela à conduit...C'est...complètement irresponsable de ma part je sais. J'ai toujours eu cette faculté de voir le meilleur chez les gens mauvais. Ou du moins en apparence mauvaise. Et j'ai toujours eu une certaine attirance vers le morbide...alors disons que quand tu te retrouve en face de la mort t'es censé flipper...mais ce n'étais pas mon cas...si on veut Thanatos est quelqu'un de gentil mais...

Je pris le temps de fixer William visiblement complètement perdu, perturbé voir dégoûté. Oui j'avoue que ça doit faire un peu beaucoup à avalé sur le coup... Même moi ça me ferait peur.

-"Oui hum...j'aurais peut être du commencé par ça. C'est Thanatos...hum son père est le Dieu de la mort."

Bon maintenant j'imagine que je dois parier. Est-ce qu'il va courir en dehors du bungalow le plus vite possible. Ou est-ce qu'il va rester calme, du moins extérieurement, et continuer de regarder cette enfant comme si elle était la fille de n'importe qui pourvus qu'il ait une bonne réputation...


_____________________________

Envoyez moi vos skype par MP si vous voulez être ajoutés a la convo du groupe du forum !


Mes signatures ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

MessageSujet: Re: Abandoned and weakened, my life sucks. {Pv William} Ven 30 Oct - 14:02

Très franchement, il ne savait pas quoi dire, ne voyait pas quoi dire même. Lucianna était presque une inconnue pour lui et pourtant il l'appréciait. Elle débuta son récit. Il était bref, sans détail, mais William ne put s'empêcher d'ouvrir de grands yeux au fil de l'histoire. Pardon mais… Disons qu'elle était assez invraisemblable, assez pour qu'il hésite à la croire. « Ah ouais la Mort en personne, carrément... » Non là c'était clair, il n'avait aucune idée de ce qu'il devait dire en pareille situation : déjà Lucianna avec une gosse, c'était beaucoup, avec avec un marmot qui empruntait quelques chromosomes à la Mort elle-même… On pouvait se demander s'il n'était pas simplement en train de devenir dingue. « Euh… Bon. » Le d'accord qui aurait du suivre ne parvint pas à trouver sa route dans sa gorge. Il n'était pas d'accord avec ça, c'était déjà assez dur à accepter. « Franchement Lucianna ? » Un rire nerveux lui échappa. « Je ne vois pas trop quoi dire, c'est… très bizarre comme situation. » William contempla le visage de la fillette endormie, se demandant s'il n'était pas lui-même dans son propre lit en train de faire le plus curieux des rêves. Sauf que non, rêver d'une Lucianna maman ne serait jamais venu à l'idée de son petit cerveau, il n'était pas aussi tordu.

« Et tu vas faire quoi maintenant ? » Il tourna le dos à la gamine pour regarder Lucianna droit dans les yeux. « Tu ne vas pas rester là te planquer en envoyant balader tous ceux qui te rendent visite, si ? Parce que c'était pas franchement une vie pour une nana de dix-neuf ans et des brouettes ça. Tu sais, je ne crois pas qu'elle craigne quelque chose à la Colonie. Comment elle s'appelle, d'ailleurs ? » Il haussa les épaules : un marmot à peine né n'intéresserait pas grand monde ici, sauf pour les rumeurs peut-être. « Je crois que tu n'éviteras pas de faire parler de toi, de toute façon. Alors peut-être que tu devrais prendre les curieux de vitesse ? » Une idée germait tranquillement dans son esprit et il rougit à la simple idée de la proposer. « Il y a un bal costumé d'organiser pour Halloween. Peut-être qu'on pourrait y aller ensemble ? Entre amis je veux dire… Bien sûr. En étant déguisé, ça pourrait être amusant, non ? Et je connais un satyre sympa qui pourrait garder ta demoiselle pendant la soirée. Il est digne de confiance, vraiment. » C'était marrant, il avait vraiment envie d'y aller avec elle, de pouvoir faire plus ample connaissance : cette fille attisait sa curiosité et il n'aimait pas trop ça. Où peut-être que si, en fin de compte ? Et puis un pari restait un pari.
Revenir en haut Aller en bas

Abandoned and weakened, my life sucks. {Pv William}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» God, my life sucks... Sucks... Blood... Vampires... Got it? Hahahahaha!
» Arrestation du chef de gang William Baptiste alias "Ti
» — bring me to life
» Life in UCLA
» 06. My life would suck without you (part II)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Filiorum ex Deorum :: 
Hors-RPG ~ Partie détente
 :: Les corbeilles. :: Archives des RP.
-