Le début d'une longue fête.. [Ft. Dionysos]
Filiorum ex Deorum
Bonjour et bienvenue sur Filiorum ex Deorum ! Inspiré des romans de Rick Riordan, ainsi que des films, le forum reprend la saga Percy Jackson. Viens vite nous rejoindre, qu'est ce que tu attends ? ♥️



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur Filiorum ex Deorum Invité ♥ !
Les nouveautés du mois de juillet sont par ici ! ♥
La Résistance est réouverte!
Venez participer aux trois events de l'été pour faire avancer l'intrigue! Ici pour la Colonie, pour la Résistance et enfin ici pour les mortels et divinités ! ♥
Les groupes à privilégier sont: les Chasseresses, les Créatures et les Mortels ! ♥

Partagez| .

Le début d'une longue fête.. [Ft. Dionysos]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


avatar

DIONYSOS

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 110
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 19
Localisation : Bungalow 12

Feuille de Personnage
Arme(s): Canif
Familier(s): Aucun
Objet(s): Fiole de 25ml de nectar, lampe torche, téléphone portable, enceinte Bluetooth, tente de voyage (plus grande à l'interieur qu'a l'extérieur)

MessageSujet: Le début d'une longue fête.. [Ft. Dionysos] Ven 29 Déc - 2:58

Le début d'une longue fête..

Il était déjà 21h, l’heure d’ouverture de la boite préférée de Cilia. Plus communément appelée Cissy.

La jeune fille attendait dans la file qui était déjà si longue. C’était juillet, donc les touristes étaient déjà tous d’affut.

Juillet 1977 pour être précis.

Etant encore mineure, la jeune fêtarde n’était théoriquement pas autorisée à entrer… Sauf que voilà, elle était loin d’en être à son premier coup et il était rare quand elle échouait. Cissy en était ainsi à fixer le vigile de l’entrer qui laissait passer ou non les gens.

C’était d’ailleurs en attendant son tour qu’elle remarqua la tenue d’une jeune femme devant elle. Une très très très courte robe. Il y en avait qui n’avaient pas peur de montrer leurs formes et même si ça n’aurait pas dû, ça arracha un sourire hilare à Cissy qui préférait bien sûr en rire plutôt que d’en pleurer comme n’importe quelles personnes responsables.

Elle-même n’était pas très fan de mode donc ne se cassait pas la tête à perdre du temps à se trouver des tenues pour danser. Son but n’étant pas de plaire mais juste de s’amuser. Voilà pourquoi elle s’était contentée d’un simple pantalon à pate d’éléphant comme on en trouvait partout et d’un simple crop-top noir. Ne sachant pas encore qu’elle trouverait tout de même son bonheur dans la mode, à peine 40 ans plus tard.

Se rendant compte qu’il ne restait plus qu’une personne devant elle, Cissy comprit que c’était le moment d’agir.

Cette dernière sortit un pétard de sa poche et le lança, certes discrètement, mais avec force à côté du vigile qui venait tout juste d’autoriser la femme à la robe très courte d’entrer.

Profitant de l’inattention du vigile, elle se faufila avec la femme et comprit qu’elle avait une fois de plus réussi en entendant le son de la discothèque vibrer dans ses oreilles.

Riant comme une dégénérée, elle se dirigea vers le bar.
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas


avatar

DIVINITE

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 111
Date d'inscription : 01/07/2017

Feuille de Personnage
Arme(s):
Familier(s):
Objet(s):

MessageSujet: Re: Le début d'une longue fête.. [Ft. Dionysos] Mar 16 Jan - 18:19

Il m'arrive quelques fois de me plonger dans le passé à corps perdu. Je suis attiré par les ombres et les pleurs des temps jadis. Je me souviens de certaines années, mais d'autres sont aussi noirs que de l'encre de seiche et je suis incapable de dire ce qu'il s'est passé. Une tâche de plus dans ma mémoire. Les humains ont vie courte, ils arrivent à se souvenir de l'essentiel de leur existence, les points marquants.

Mais quels sont les miens ? Les guerres ? Les fêtes ? Rien de tout ça je crois. Quand je me concentre, la première chose qui me vient en tête, ce sont des tombes. Une urne remplies de cendres encore chaude et couverte de larmes. Une pierre tombale où la terre est encore fraîche, et pour certains, la terre leur sert de tombe, les recouvrant peu à peu, laissant aux charognards un plaisir malsain de les manger jusqu'à l'os.

Ce sont celles de mes enfants. La plupart ont disparu avec le temps, la poussière les a mangée depuis des années, sans que je puisse rien n'y faire. J'ai beau être un dieu, je ne peux pas aller contre l'ordre des choses. C'est peut-être ça mon plus grand malheur: assister à la mort de tous mes enfants sans que jamais je puisse mettre fin à cette douleur atroce qui me dévore le coeur en les voyant rendre leurs âmes. Aucun parent ne devrait à avoir à enterrer ses enfants car cela va à l'encontre des choses, normalement, ce devrait être eux qui doivent m'enterrer. Mais je suis immortel. Ce sang d'or qui coule dans mes veines m'empêchent de les rejoindre.

Mais on ne met pas à terre facilement, il y a toujours des solutions pour échapper à la mort et tromper Thanatos. Je peux au moins la retarder, la préserver sans que rien ni personne ne puisse y porter un coup fatal. Alors, en désespoir de cause, j'ai tenté.

Juillet 1977.

Un vent étrange souffle sur le monde, pour la première fois, les mortels sont devenus menaçants, pas qu'ils puissent nous faire peur, mais ils ont gagné en nocivité pour leur espèce, je n'aurais jamais pensé voir une race s'autodétruire pour une question de fierté. Nous le faisons depuis des millénaires, mais nous, au moins, nous ne mourrons pas et surtout, on permet au monde de se remettre. Ce n'est pas leur cas. Ils en n'ont cure.  Je ne les comprends pas, la Nature est trop belle pour se faire détruire par des petits merdeux qui ne comprennent rien au monde.

Nous sommes dans le Nevada, durant la Guerre Froide, dans le désert pas si loin de la ville, des essais nucléaires ont lieu, ils veulent tout faire sauter ces cons ! Mais ma fille se trouve là, sans rien pour la sauver, je ne supporterais pas qu'elle subisse les affres d'une guerre, il n'y a rien de pire que de la savoir compter parmi les "dommages collatéraux" de ces abrutis.

Je me transforme, je reprends les traits que j'avais quand j'avais 17 ans, quand j'étais encore un demi-dieu mais cela remonte il y a si longtemps que je ne suis plus sûr de quoi je ressemblais, si seulement les photos avaient existé en ce temps là ! Quoique non finalement ...

Je me drape d'une chemise violette et d'un jean, essayant de passer inaperçu dans la masse grouillante de vie. Elle est juste devant l'endroit que je voulais. J'invoque un pétard et cela distrait le videur de la boite, elle s'y engouffre de sitôt et je la suis.

Elle est comme moi, pleine de vie et elle veut en profiter au maximum, faisant fi de l'ordre et du monde entier, comment pourrais-je la laisser mourir ? Je ne peux pas, elle est ce que j'ai de plus précieux, comme pour mes autres enfants.

Elle s'approche du bar.

"Je vous commande quelque chose à boire ? Ou est-ce que je vais me prendre un pain pour avoir eu cette idée audacieuse ?"


Je m'accoude au bar, ça va être dur de paraître jeune ce soir, surtout quand ça fait un bon moment qu'on a arrêté de l'être. Mais je dois remplir mon objectif.

Car nous sommes au Casino Lotus ce soir.

_____________________________

Peut-être qu'un jour, je serai sympa avec vous, mais pour l'instant, je vais vous faire tourner en bourrique jusqu'à ce que vous succombiez à la folie  lucifer
Revenir en haut Aller en bas


avatar

DIONYSOS

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 110
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 19
Localisation : Bungalow 12

Feuille de Personnage
Arme(s): Canif
Familier(s): Aucun
Objet(s): Fiole de 25ml de nectar, lampe torche, téléphone portable, enceinte Bluetooth, tente de voyage (plus grande à l'interieur qu'a l'extérieur)

MessageSujet: Re: Le début d'une longue fête.. [Ft. Dionysos] Mar 27 Fév - 19:39

Le début d'une longue fête..

"Je vous commande quelque chose à boire ? Ou est-ce que je vais me prendre un pain pour avoir eu cette idée audacieuse ?"

« Si vous payez, votre beau visage restera intact » répondit Cilia avec son plus beau sourire de sale mioche sur les lèvres.

Elle prit donc la carte posée sur le comptoir et commença à choisir. On allait voir si ce mec avait de l’humour.

- Un grand champagne avec attends, c’est quoi ça ? commença-t-elle en lisant le nom. Oh non, pas ça. Je déteste le Whisky... Attends hein..., continua-t-elle la tête dans sa carte. Oh ! Ils ont même du rhum ! Quoi que .. il parait que la vodka c’est pas mal pour se réveiller sur un toit. Mais d’un côté, vomir sur la tête du premier venu c’est pas classe… Ils ont du pastis ? demanda-t-elle alors en tournant les pages. Han, doux Jésus, ils ont même pas de pastis ! Qu’est-ce qu’on fait ? se tourna-t-elle alors vers le garçon comme si elle venait d’assister à un grand sacrilège.

Scandalisée, elle continua à lire la carte.

- Bon bah, du champagne et oh ! Ils ont du grand marnier ! Bon, on oublie le champagne et je prends du grand marnier avec un mojito pour me désaltérer après. Et c’est toujours toi qui paie bien sûr !

Elle posa la carte sur le comptoir, et décidée à finir son monologue, laissa son interlocuteur en placer une en lui posant une question.

- Et si non, à qui j’ai à faire ? demanda-t-elle en s’adossant sur le bar. Moi c’est Cissy et au fait, tu ne serais pas un peu trop jeune pour être là ? dit-elle en plissant les yeux.

En réalité, elle se fichait bien qu’il ait l’âge ou non, mais elle voulait vraiment voir s’il allait paniquer en se sachant aussi vite démasqué. Ou peut-être était-il un expert en la matière aussi ?
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas


avatar

DIVINITE

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 111
Date d'inscription : 01/07/2017

Feuille de Personnage
Arme(s):
Familier(s):
Objet(s):

MessageSujet: Re: Le début d'une longue fête.. [Ft. Dionysos] Mer 7 Mar - 19:09

« Si vous payez, votre beau visage restera intact »

Je retiens de justesse une grimace, la décence est en train de me harceler en disant que de toutes les idées connes et stupides que j'ai pu avoir au cours de mon existence, celle-là figure au top du palmarès. Parce que draguer une fille en la saoulant, ça passe limite tout en me faisant passer pour un immonde pervers. Mais draguer sa fille pour lui faire un coup de traître, je ne suis pas sûr que le mot existe. L'envie de vomir ici et maintenant me tente beaucoup plus.

"-Un grand champagne avec attends, c’est quoi ça ?  Oh non, pas ça. Je déteste le Whisky... Attends hein... Oh ! Ils ont même du rhum ! Quoi que .. il parait que la vodka c’est pas mal pour se réveiller sur un toit. Mais d’un côté, vomir sur la tête du premier venu c’est pas classe… Ils ont du pastis ? Han, doux Jésus, ils ont même pas de pastis ! Qu’est-ce qu’on fait ? Bon bah, du champagne et oh ! Ils ont du Grand Marnier ! Bon, on oublie le champagne et je prends du Grand Marnier avec avec un mojito pour me désaltérer après. Et c’est toujours toi qui paie bien sûr !"

Je pousse un long soupir, très long soupir de désespoir, elle n'y connaît strictement rien ! Aucune éducation ! Une honte ! Je me sens déshonoré devant un tel comportement ! Elle n'y connaît rien en dégustation ! Honte à ma descendance ! Je la regarde en arquant un sourcil. Par contre, en matière de chieuse, elle avait bien hérité de moi, pourquoi tous mes enfants sont des chieurs ? C'est pas génétique ce genre de chose normalement.

"Et si non, à qui j’ai à faire ? demanda-t-elle en s’adossant sur le bar. Moi c’est Cissy et au fait, tu ne serais pas un peu trop jeune pour être là ?"

Je rigole. Moi jeune ? Je suis plus vieux que toutes les personnes réunis ici ! J'essaie en vain de répondre mon sérieux ou plutôt de cacher mon exaspération, ce jeu commence à me courir sur le haricot, d'habitude, c'est pour draguer ma future conquête, mais, là, c'est ma fille ... ma conscience se sent sale. Enfin, elle le serait si j'en avais une.

"Peter. Et j'ai 22 ans, je sais, je ne le fait pas. J'ai dû découvrir l’élixir de jeunesse ! Par contre toi ... j'en doute fort."


Je me penche vers le bar et attrape une bouteille de vin ainsi que deux coupes. Je me retourne vers elle.

"Tu ne peux pas commander autant d'alcools différents, boire pour être ivre, c'est bon pour les poivrots. Toi, tu dois apprendre à aimer le goût."

Je lui verse un peu de vin dans son verre.

"Un petit cours ? Crois-moi, tu ne risques pas de t'endormir. En fait, quand tu t'y connais, tu peux connaître la personnalité de quelqu'un qui boit. Ca peut se révéler ... intéressant."

Je regarde les serveuses qui s'approchent avec les fleurs de Lotus, je leur fait un sourire et elles s'avancent, une seule bouchée de ces gâteaux ... et Cissy sera hors d'atteinte de ces idiots de mortels. Je cache ma nervosité, après tout, je suis dans mon élément dans cette fête éternelle. Je détourne le regard et regarde le Casino Lotus ... Prions qu'un jour, le pardon me soit accordé.

_____________________________

Peut-être qu'un jour, je serai sympa avec vous, mais pour l'instant, je vais vous faire tourner en bourrique jusqu'à ce que vous succombiez à la folie  lucifer
Revenir en haut Aller en bas


avatar

DIONYSOS

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 110
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 19
Localisation : Bungalow 12

Feuille de Personnage
Arme(s): Canif
Familier(s): Aucun
Objet(s): Fiole de 25ml de nectar, lampe torche, téléphone portable, enceinte Bluetooth, tente de voyage (plus grande à l'interieur qu'a l'extérieur)

MessageSujet: Re: Le début d'une longue fête.. [Ft. Dionysos] Mar 24 Avr - 21:59

Le début d'une longue fête..

"Peter. Et j'ai 22 ans, je sais, je ne le fait pas. J'ai dû découvrir l’élixir de jeunesse ! Par contre toi ... j'en doute fort."

Cissy arqua les sourcils.

- Je n’ai pourtant eu aucun problème à entrer, répondit-elle en haussant les épaules, fière d’elle.

Le garçon qui selon elle, portait un prénom, certes assez courant mais très mignon, saisit deux coupes ainsi qu’une bouteille de vin.

"Tu ne peux pas commander autant d'alcools différents, boire pour être ivre, c'est bon pour les poivrots. Toi, tu dois apprendre à aimer le goût."

Il lui servit donc un verre de vin. Elle ne connaissait pas grand monde qui avait déjà réussi à l’impressionner sur le sujet. Elle se dit alors qu’il ne restait surement plus qu’à espérer que son interlocuteur ne se tape la honte en tentant de se montrer plus connaisseur qu’il ne l’était vraiment.

"Un petit cours ? Crois-moi, tu ne risques pas de t'endormir. En fait, quand tu t'y connais, tu peux connaître la personnalité de quelqu'un qui boit. Ca peut se reveler ... intéressant."

- D’accord…, répondit-elle tout simplement en suivant ses conseils, ne pensant pourtant pas une seconde que cela allait changer quoi que ce soit.

but une gorgée, tentant de se concentrer sur le gout et non sur le fait qu’elle buvait juste. Soudain, ce fut une explosion de saveur qui lui explosa en bouche. Comment avait-il su que ça aurait un tel effet sur elle ? Ce qui était sûr, c’est que les autres ne réagissait pas ainsi en buvant du vin. A croire que cette boisson avait été faite pour elle.

Cilia se mit donc à la dévisager quelques secondes, se demandant si le type lui faisant face savait ce que ça lui faisait.

- En effet, ça change tous, lâcha-t-elle en reposant le verre non sans avoir repris une longue gorgée pleine de saveur.

Cette fois, toute pensée ironique l’avait quittée et elle prenait d’avantage au sérieux ce Peter qui semblait être exactement sur la même longueur d’onde qu’elle.

Mais alors qu’elle s’apprêtait à relancer la conversation, une serveuse vint leur présenter un plateau juste sous leur nez.

Sans réfléchir, Cissy prit un gâteau ayant la forme d’une fleur mais ne le mangea pas.

- Et je peux savoir comment quelqu’un de 22 ans peut autant s’y connaitre en vin ? demanda-t-elle, toute attention désormais portée sur Peter.
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas


avatar

DIVINITE

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 111
Date d'inscription : 01/07/2017

Feuille de Personnage
Arme(s):
Familier(s):
Objet(s):

MessageSujet: Re: Le début d'une longue fête.. [Ft. Dionysos] Jeu 28 Juin - 8:17

Le début d'une longue fête ...


" En effet, ça change tout."

Elle reprend une gorgée de vin, son regard change, comme médusée qu'un alcool comme celui-là puisse le faire autant d'effet. Je me retiens de sourire, décidément, cette enfant n'est pas perdue ! Je peux sauver son éducation, rien n'est plus important que de faire travailler son palais ! Le reste n'est que superflus, seul le goût et le plaisir compte. La qualité ! Mais il semblerait que les jeunes d'aujourd'hui oublie ce mot à mon grand dam ! Mais elle, je peux lui montrer, lui enseigner mon savoir, comme ferait tout père avec son enfant, cela me fait sourire, cela me fait drôle d'agir comme un père mortel, et, dans un sens, ce n'est pas si désagréable que cela.

Une serveuse approche avec les fleurs de Lotus, je n'en prends pas, mais le soucis, c'est que ma fille fait de même, enfin, elle ne le mange pas. Je cache mon agacement, j'ai beau aimé mon enfant, je n'ai pas envie de passer la soirée ici, j'ai une présentation sur un nouveau cépage pour du vin blanc que je ne veux absolument pas louper. Mais au moins, l'alarme a été donnée, le piège du Casino Lotus se referme lentement mais sûrement sur Cissy. Cela me peine sincèrement à faire ça, mais je n'ai pas le choix, je n'ai que ça pour la protéger de la Guerre Froide qui guette. De ce monde qui prend une tournure obscure, de ces mortels qui deviennent bien belliqueux ...

"Et je peux savoir comment quelqu’un de 22 ans peut autant s’y connaitre en vin ? "

Parce que c'est moi qui l'ai créé ! Ai-je envie de crier, mais bon, je ne vais pas lui parler de sa nature divine maintenant alors qu'un semblant de confiance et de respect commence à naître entre nous. Je ne peux pas faire sauter mon opération à cause de mon éternel sarcasme ... Diantre, être aussi mielleux me rends dingue, j'ai envie de frapper quelque chose, non, mieux, de rendre un mortel complétement dingue et observer sa déchéance, ça me fera  les nerfs.

"Eh bien ... on va dire que mon père m'a tout appris. Il tient un vignoble, du coup, ça aide pas mal de grandir parmi les grappes de raisin ! Quand on voit le produit sous les yeux, celui-ci prend de la valeur et on se soucie plus de lui, je suppose."


Sur ces bonnes paroles, je reprends une gorgée de vin, lorsque je vois une serveuse qui revient avec une autre tournée de gâteaux Lotus. Je retiens une petite grimace et j'en pioche un. Je croque dedans, je bénis ma nature divine pour ne pas à subir les effets du poison, enfin, j'emploie pas mal de magie pour rester lucide, leur produit est décidément très au point. Pas de doute, elle ne pourra pas y résister.

"Hum ! C'est super bon ! Tu devrais goûter ! Madame, je peux en avoir un autre ?"

Crédible jusqu'au bout, pour que cette mascarade cesse.
lumos maxima

_____________________________

Peut-être qu'un jour, je serai sympa avec vous, mais pour l'instant, je vais vous faire tourner en bourrique jusqu'à ce que vous succombiez à la folie  lucifer
Revenir en haut Aller en bas


avatar

DIONYSOS

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 110
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 19
Localisation : Bungalow 12

Feuille de Personnage
Arme(s): Canif
Familier(s): Aucun
Objet(s): Fiole de 25ml de nectar, lampe torche, téléphone portable, enceinte Bluetooth, tente de voyage (plus grande à l'interieur qu'a l'extérieur)

MessageSujet: Re: Le début d'une longue fête.. [Ft. Dionysos] Ven 13 Juil - 22:20

Le début d'une longue fête..

"Eh bien ... on va dire que mon père m'a tout appris. Il tient un vignoble, du coup, ça aide pas mal de grandir parmi les grappes de raisin ! Quand on voit le produit sous les yeux, celui-ci prend de la valeur et on se soucie plus de lui, je suppose."

Cilia acquiesçai sans rien dire. En effet, ça aidait.

"Hum ! C'est super bon ! Tu devrais goûter ! Madame, je peux en avoir un autre ?"

La demi-déesse arqua de nouveau les sourcils en voyant l’attention tout particulière que son interlocuteur portait aux fleurs du casino. En le voyant en reprendre un autre, elle se décida à finalement manger celle qu’elle avait posé quelques instants auparavant.

Une fois en bouche, même si ce ne fut au début qu’un somptueux gout à en faire rêver les plus gourmands, d’autres sensations arrivèrent. Elle n’eut même pas le temps de comprendre que la réaction à la fleur n’était tout bonnement pas normal qu’elle était déjà en train de partir loin, loin, loin de la réalité.

- T’as raison, c’est trop de la bombe ! cria-t-elle presque en se mettant à rire à pleins poumons.

A son tour, elle en redemanda un supplémentaire à la serveuse. C’était officiel, elle ne partirait JAMAIS. Le casino ne faisait-il pas aussi hôtel ? Il lui fallait aller se trouver une chambre et de suite ! Quoi que… le trampoline géant qu’elle voyait au fond de la salle était peut-être plus important finalement.

Mais peu importait ! Elle avait décidé d’installer son campement ici et elle aurait le temps de tout faire …

Puis son regard se dirigea vers la piste de danse géante lorsque l’un des tubes du moment passa. Elle planta carrément son camarade avec un vague « salut » et courut rejoindre les autres individus se déhanchant sur la piste.
lumos maxima

_____________________________


            Cilia Deveraux
            « On s'en total balec les gens.. »
           
(c)Soulmates
           
Revenir en haut Aller en bas


avatar

DIVINITE

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 111
Date d'inscription : 01/07/2017

Feuille de Personnage
Arme(s):
Familier(s):
Objet(s):

MessageSujet: Re: Le début d'une longue fête.. [Ft. Dionysos] Sam 14 Juil - 17:33

Le début d'une longue fête ...


"T’as raison, c’est trop de la bombe !"

Et elle se met à hurler, me vrillant mes divines oreilles au passage. Je me retiens de lui hurler dessus à mon tour, mais pourquoi les jeunes ont cette tendance à hurler de toutes leurs forces quand quelque chose les rends heureux ? Ils ne pensent pas aux vieux comme nous qui ne supportons pas leur beuglement ? Mais actuellement, je suis un jeune de 17 ans, donc, à peine plus vieux qu'elle. Je dois donc avoir les mêmes attitudes qu'elle. Je me mets donc à hurler, clamant que ces biscuits démoniaques sont la meilleure chose que le monde ait jamais créé. Mettant pendant un petit moment ma dignité au placard, celle-ci ayant décidé qu'avec cette soirée, elle préférait de foutre le camp, entre mon plan vicieux et ça, je n'étais plus sauvable pour la dizaine d'années à venir.

Et avant que je puisse faire quoique ce soit, elle se précipite vers la première attraction qui lui saute aux yeux. Je me mords les lèvres, comme technique fourbe, je fais pas pire, elle m'a complétement oubliée, tout ce qui l'intéresse, c'est de rester ici, pour toujours. S'amuser à jamais, être toujours ivre de bonheur, oublier le reste, les tracas quotidien, la vie monotone de tous les jours. Non, seul le plaisir de s'amuser compte, il faut qu'elle s'amuse, après tout, elle est ma digne fille, tout ce qui l'intéresse, c'est l'ivresse, la fête et la folie. Et je dois admettre que le Casino Lotus est un peu un lieu de culte où on me rend hommage : grandeur et démesure. On s'amuse à l'excès, on s'amuse tellement qu'on oublie même le temps, et c'en est terrible. Etre piégé par ses propres vices, finalement, si les humains étaient moins sujet à se faire berner par des pièges aussi grossiers, ils seraient maître de l'Olympe depuis bel lurette. Seulement, ils sont facilement manipulable pour notre grand bonheur et nous prenons plaisir à les voir si tourmentés. Je soupire et je me lève. Je n'existe plus pour ma fille, je l'ai déjà perdu de vue.

Une serveuse s'approche de moi, le regard suspect, je la fusille du regard, lui faisant ainsi comprendre qu'un geste de sa part et sa misérable existence va prendre fin très vite si elle tente quoique ce soit contre moi. Je soupire longuement, tant qu'il y aura les essais nucléaires et cette guerre froide, ma fille restera là, à l'abri, même si elle sera figée dans le temps. Elle s'en sortira, du peu que j'ai pu voir, elle est capable de s'adapter facilement, elle ne sera pas trop choquée de sa "retraite". Je me lève et me dirige vers la sortie, tous les serveurs s'écartent, ils savent qui je suis, et qu'au moindre faux pas, je détruis ce merveilleux endroit.

Je respire l'air libre, décidément, même si c'est un temple en mon honneur, je déteste y aller, j'ai toujours la sensation que je vais me faire piéger. Je me retourne, les portes du Casino sont scellées, avec mon enfant à l'intérieur. La question suivante est : combien de temps restera t-elle dedans ? Je hausse les épaules et m'en vais, je la retrouverais bien un jour.

Spoiler:
 
lumos maxima

_____________________________

Peut-être qu'un jour, je serai sympa avec vous, mais pour l'instant, je vais vous faire tourner en bourrique jusqu'à ce que vous succombiez à la folie  lucifer
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Le début d'une longue fête.. [Ft. Dionysos]

Revenir en haut Aller en bas

Le début d'une longue fête.. [Ft. Dionysos]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Des VP Pour Obama, la liste est longue
» La vie est une longue histoire dont nous sommes l'auteur [Lagon]
» Combat à l'épée longue
» 2.08 - Une Longue Journée
» Première expédition, longue route à endurer ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Filiorum ex Deorum :: 
Hors-RPG ~ Partie détente
 :: Les corbeilles :: Archives des RP.
-