Célébrons la victoire - ft. Les Résistants
Filiorum ex Deorum
Bonjour et bienvenue sur Filiorum ex Deorum ! Inspiré des romans de Rick Riordan, ainsi que des films, le forum reprend la saga Percy Jackson. Viens vite nous rejoindre, qu'est ce que tu attends ? ♥️



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur Filiorum ex Deorum Invité ♥ !
Les nouveautés du mois de juillet sont par ici ! ♥
La Résistance est réouverte!
Venez participer aux trois events de l'été pour faire avancer l'intrigue! Ici pour la Colonie, pour la Résistance et enfin ici pour les mortels et divinités ! ♥
Les groupes à privilégier sont: les Chasseresses, les Créatures et les Mortels ! ♥

Partagez| .

Célébrons la victoire - ft. Les Résistants

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


avatar

pnj

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 120
Date d'inscription : 03/04/2016

MessageSujet: Célébrons la victoire - ft. Les Résistants Lun 12 Fév - 16:32

Célébrons la victoire !

Avec la capture et la torture d'Ether dans les geôles, la Résistance marquait un point important dans leur guerre : ils marchaient vers leur triomphe. Pour célébrer la victoire de cette première bataille, Cyril a autorisé une petite fête. Enfin, une petite fête comme elle peut être perçue chez eux : ils voient les choses en grand. Pour l'événement, un nightclub dans le centre de New York a été privatisé, des serveurs ont été engagés, le tapis rouge a été déroulé : le message est clair, il faut briller.

Pour une fois que les Résistants sont sortis du QG, ils se sont mis sur leur 31, car une fois leur rivalité au monde mise de côté il s'agit tout de même pour eux de montrer leur grandeur et leur capacité à détonner ! Et les organisateurs se sont donnés un grand mal pour que la fête soit parfaite ! Ce soir-là le ciel est dégagé, les Résistants affluent peu à peu dans le nightclub décoré pour l'occasion, tous mieux habillés les uns que les autres, ce qui change de leurs tenues habituelles de combat, le champagne coule à flot, l'odeur des petits fours emplit les narines des plus gourmands, le buffet se dresse sur plusieurs mètres de longueur, la musique envahit l'espace, les sourires sont sur tous les visages : bienvenue à cette grande fête qui durera toute la nuit !


Consignes :
- Les réponses doivent être courtes, il n'est nul besoin de milliers de mots pour cet event !
- Il n'y a pas d'ordre précis et tous les Résistants sont conviés


Revenir en haut Aller en bas


avatar

anim (hadès)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 851
Date d'inscription : 18/03/2016

Feuille de Personnage
Arme(s): 2 épée: Une en fer Stygien, l'autre en métal hybride. Les 2 se transforment en boucles d'oreille (une pour chaque épée). Elles empoisonnent leur cible (quand elles font une coupure, à l'endroit de la blessure les veines commencent à noircirent et vous avez une douleur fulgurante pendant 10 sec, puis pendant une journée les veines restent noires et une plus légère douleur subsiste). Si vous subissez trop de coup de ces épées, les douleurs sont telle que vous pouvez en perdre la raison ou vous évanouir.
Familier(s): Un furet femelle du nom de Bella. Elle n'écoute que sa maîtresse.
Objet(s): Sac à dos résistant. Gourde à eau infinie. Grappin infini. Carte magique. Pierre messagère monté en bague. Pierre de reconnaissance monté en lunettes de soleil noires.

MessageSujet: Re: Célébrons la victoire - ft. Les Résistants Sam 24 Fév - 19:56



Je n'avais pas quitté le nightclub de la journée et j'avais plus ou moins aidé à installé quelques babioles par-ci par-là. Quand vint le soir j'allai dans ma loge, oui parce qu'après tout c'est ici que je bosse les autres soirs, et m'y changeai. J'étais restée parce que je savais que je pourrai me préparer directement sur place, alors après une douche puis la session maquillage, je sortis de ma loge habillée d'une robe noir fendu avec décolleté
La robe:
 
Les premiers résistants étaient arrivés depuis un bon quart d'heure et les autres continuaient de venir. Je cherchai du regard des visages amicaux tels que Pandore ou Sora, mais pour le moment ce fut un échec. J'allai donc vers le bar où d'autres serveurs que ceux en place habituellement se trouvaient et j'y commandai un vodka-martini (au shaker pas à la cuillère, cela va de soit). Je regardai la salle en attendant qu'on le vienne me voir: je connaissais les lieux comme mon propre appartement au QG, mais là l'endroit était méconnaissable. Nous allions fêter dignement notre futur victoire, une victoire qui était à notre portée, après tout il ne pouvait rien nous arriver: nous avions tout prévu dans les moindres détails et nous étions plus prêt que jamais.


_____________________________



Les Waller:
 
+ de Lilice:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

MessageSujet: Re: Célébrons la victoire - ft. Les Résistants Dim 25 Fév - 12:18

Célébrons la victoire

Feat la Résistance




Quand Leslie avait eu vent d'une fête organisée par la Résistance, après avoir fait son rapport concernant Ether, sa première réaction avait été "oh, non, pitié". Non pas qu'elle soit quelqu'un de ne pas social, mais les fêtes, y compris probablement celles faites en amont d'un moment crucial, ne l'enchantaient guère. Et puis, finalement, elle se décida : après tout, au-delà de jouer le jeu, ça ne pourrait lui faire que du bien après avoir maintenu un dieu dans un état second pour qu'ils puissent en retirer sa force vitale. Et ce, même si depuis cet événement, l'air se faisait plus lourd.

Le jour J, donc, elle se rendit au nightclub où la fête était organisée, plutôt sereine malgré cette impression d'oppression sur sa poitrine, et fut parmi les premiers. Elle se dirigea vers ce qui ressemblait aux vestiaires, et d'un claquement de doigts se retrouva vêtue d'une robe de soirée simple mais élégante, ses cheveux rouges ramenés en un chignon lâche et son visage légèrement maquillé.

La robe:
 

Une fois apprêtée, elle sortit des vestiaires et attendit sagement près du bar de voir si un visage familier la rejoindrait. Sa nouvelle voix intérieure la félicita :

Tu es splendide tu sais. Un jour, il faudra qu'on discute, toi et moi, mais ce soir amuse-toi. Promis, si tout va bien je n'aurais pas à intervenir.

Merci, je suppose, souffla Leslie en guise de réponse tout en voyant la Résistance arriver au compte-gouttes. Non, tout allait bien se passer, nulle raison de s'inquiéter.





Revenir en haut Aller en bas


avatar

modo (arès)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 860
Date d'inscription : 04/04/2016
Age : 22

Feuille de Personnage
Arme(s): Une épée se changeant en barrette et deux dagues toujours à sa ceinture
Familier(s): Un adorable (mais féroce) lionceau de Némée qui s'appelle Simba (quelle imagination !)
Objet(s):

MessageSujet: Re: Célébrons la victoire - ft. Les Résistants Dim 25 Fév - 15:10



Célébrons la victoire [Event]


Une fête. Pour célébrer notre victoire. Je trouvais ça déplacé. Nous n'avions pas gagné. Certes, la machine nous ayant permis de supprimer les pouvoirs d'Ether était un grand pas en avant vers cette victoire. Mais que nous avait-elle coûtée ? Des dizaines et des dizaines de vie. De la souffrance. Peu de joie.

Mais je m'étais pliée aux ordres. En tant que bras-droit de Cyril depuis la disparition d'Aldric, je me devais de montrer l'exemple. Et de surveiller nos éléments les plus... Difficiles. Eviter les débordements. Mieux valait quand même faire profil bas même si beaucoup était ravis d'enfin pouvoir quitter notre complexe sous-terrain.

Avec un soupir, je m'observais dans le miroir. Au moins, j'étais présentable. Ma combinaison noire ferait très bien l'affaire. Je quittais le complexe et partis en direction du nightclub réservé pour l'évènement. Je passais le pas de la porte et repérais aussitôt Alice et Leslie. Je décidais d'aller plutôt voir cette dernière, Alice en soirée, c'était une plaie. Et puis, depuis notre mission et sa rupture avec Hero, je m'entendais un tantinet mieux avec la fille d'Hecate.

"Salut, contente d'être ici ?" lui demandais-je avec un petit sourire.

Si l'humeur était à la fête, je n'étais bizarrement pas du tout dans l'ambiance. En fait, depuis ma rupture avec Cal, j'étais rarement joyeuse. Je n'avais qu'une hâte : que tout cela soit fini. Peut-être qu'alors, après m'être vengée des Dieux, je pourrais vivre en paix.


_____________________________

C'est des forces des convictions que dépend la réussite, pas du nombre de partisans. Remus Lupin.♛ by endlesslove.


Spoiler:
 



#Adrial
Revenir en haut Aller en bas


avatar

HEPHAISTOS

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 188
Date d'inscription : 01/10/2017
Age : 17
Localisation : Un garage à Brooklyn

Feuille de Personnage
Arme(s): Une hallebarde en métaux hybride enchanté qui se camoufle en bracelet de force, Lames-cachées et une batte de baseball en bronze céleste se camouflant en gourmette
Familier(s): //
Objet(s): ceinture magique

MessageSujet: Re: Célébrons la victoire - ft. Les Résistants Dim 25 Fév - 17:27

J’étais comme un paon. Cette expression s’appliquait autant à mon état d’esprits, la fierté qu’à ma tenue. Une jolie chemise et une cravate du même motif, la queue d’un paon resplendissant en dessous d’un costume aussi étrange que jolie, mi carrelé bleu et vert et mi carrelé vert bleu et blanc. Cette tenue aussi étrange que jolie me seyait à ravir, tellement que je campais, seul près du bar, une clope dans le bec, une bière à la main, prêt à l’offrir à Sora si elle pointait le bout de son nez. Je n’avais pas eu le temps de lui reparler depuis sa capture.

Son souffle chaud dans mon cou, sa voix, sa manière de me cassé tout le temps, son odeur si agréable. J’étais dingue de cette meuf. Mais pas sûr qu’elle éprouve la même chose pour moi, ainsi, je fumais clope sur clope, je vidais bière sur bière, si bien que j’étais fin ivre quand je me levai et allant voir le premier résistant qui fus à ma portée et lui dit d’une voix tremblante et d’haleine très alcoolisé :

« Tu savais que c’était moi qui avait fait une partie des expériences sur Ether. Et, il y a même pas un discours pour moi, je trouve ça déguelasse … »

Mais, déjà, ce résistant tournait le pas. De rage, je sortis une énième clope, me la fourra dans la bouche, l’alluma et cracha un long filet de fumée en maugréant :

« Personne fait attention à moi, ça me saoul. »

Puis, me rendant compte que l’absurdité de mes propos, je repris comme si j’avais fait la découverte du siècle :

« Mais, j’suis bourré. C’est pour ça que ça m’saoule. »

Puis, j’partis dans un rire hystérique.

le costume de Dante:
 

_____________________________

Revenir en haut Aller en bas

Invité

MessageSujet: Re: Célébrons la victoire - ft. Les Résistants Lun 26 Fév - 11:16

Ils avaient réussi à "aspirer" le pouvoir des Dieux, enfin un petit groupe en tout cas et la résistance entière s'était quelque peu attribué cet honneur. Ils avaient fait le premier pas pour la victoire. Je ne me sentais pas vraiment concerné par cela, je n'avais rien fait pour cela non plus et à vrai dire, cela me convenait très bien ! J'allais pouvoir profiter de cette petite fête en m'ayant juste tourner les pouces.

Avant de partir, j'enfilai un costume (en faite, le seul que j'avais) et parti rejoindre les résistants qui n'étaient pas si nombreux, il y avait donc pire que moi pour ne pas respecter les horaires, il faudrait que je pense à remédier à cela.

Costume:
 

En jetant quelques coup d'oeil autour de moi, quelqu'un attira particulièrement mon attention. Il rigolait mais hystériquement. A peine la fête commencé qu'il devait être saoul. Je ne me souviens pas de l'avoir déjà vu mais il avait eu le mérite de déclencher une certaine curiosité en moi. Je m'avançai donc dans sa direction et lui mit une petite tape sur l'épaule.

Salut ! On parle autour d'un verre ou tu ne tiens plus l'alcool ?
Revenir en haut Aller en bas


avatar

modo (thanatos)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 276
Date d'inscription : 08/03/2017

Feuille de Personnage
Arme(s): Katana en fer stygien + Faux en métal hybride (briquet)
Familier(s):
Objet(s): Lunettes passe-muraille

MessageSujet: Re: Célébrons la victoire - ft. Les Résistants Lun 26 Fév - 15:16

Let's Drink


A la base Nathanaël n'aimait pas les soirées. Il n'y allait que très rarement, moins pour voir les gens et pour danser que pour se gaver de toutes les mignardises que l'on pouvait trouver sur le buffet. Et s'il n'avait aucune envie de se rendre à la fête organisée par les Résistants, on lui avait pourtant indiqué que le buffet serait somptueux, et cela avait fini par le décider. Et puis entre la sortie avec Hero et Leslie qui avait mal tournée, l'apparition de Salomé lui demandant de tuer Gemma, et sa mission en France où il avait failli se faire coincer en train de voler une banque, Nathanaël voulait bien s'octroyer un petit temps de pause. Comme tout bon gentleman français il ne pouvait y aller seul, et avait proposé à Leslie d'être sa cavalière. A vrai dire c'était la première personne qui lui était venue à l'esprit : elle aussi avait besoin de se changer les idées, et Nath n'avait pas vu Adriane depuis longtemps, si bien qu'il ignorait si elle venait ou non. Inviter Leslie était aussi le moyen de s'assurer que la fille d'Hécate viendrait, et qu'elle ne déciderait pas de rester dans sa chambre à procrastiner sur comment dépecer Hero.

Seul bémol : il fallait venir habillé. Nathanaël n'aimait pas vraiment ce genre de choses. Déjà il ne comprenait pas pourquoi ils faisaient une telle fête : ils n'avaient rien gagner, et en pensant à sa soeur et à sa mère il se dit qu'elles ne devaient pas faire la fête, elles, au milieu des âmes dans les limbes des Enfers. Il enfila pourtant un pantalon bleu marine, une veste de la même couleur avec des insignes dignes de ceux des officiers de l'armée, une chemise blanche et des chaussures typiquement française qu'il avait emprunté à son oncle du temps où il vivait chez lui pour le bal de promo, et qu'en réalité il ne lui avait jamais rendu. Il entra dans la boîte de nuit et vit qu'une bonne partie des Résistants étaient arrivés à l'heure : encore une chose qu'il ne savait pas faire. Après avoir jeté un rapide coup d'oeil pour jauger la salle, il aperçut Leslie et Adriane au bar et décida de les rejoindre. Il marchait vers ses deux amies, en réalité ses deux seules amies, en se disant qu'elles étaient bien jolies toutes les deux dans leurs tenues, et il pensa à leurs caractères forts qu'elles avaient caché par du mascara et une paire de talons. Cela le fit sourire intérieurement et après avoir commandé un double whisky sans glaçon il s'approcha d'elles.

" - Salut vous. La situation ne vous paraît pas étrange ?"

Nathanaël avait l'impression d'être dans un rêve où il n'y avait rien de réel : les Résistants faisaient la fête comme s'ils étaient de vieux copains de lycée, personne ne se souciait de rien, et leur haine semblait masquée sous leurs vêtements hors de prix. Il ne se sentait étrangement pas à l'aise, et s'il avait voulu complimenter les deux jeunes femmes sur leur beauté il n'en fit rien à cause de cela, et aussi parce que ce n'était pas son genre de faire ça. Il ne put néanmoins empêcher son regard de glisser sur la jolie robe de Leslie et il se dit qu'elle mettait très bien en valeur ses épaules tandis que le noir affinait Adriane et la rendait plus grande et plus impressionnante.

***

Pandore se laissa habiller par son frère Jason. Elle lui avait expliqué que les Résistants organisaient une fête le soir-même, et elle devait s'y rendre : ils célébraient la capture d'Ether et Pandore avait bien l'intention de se détendre un peu et d'oublier le temps de quelques heures sa vendetta. Il avait choisi pour elle une robe noire, et son ventre étrangement plat était entouré d'une ceinture noire pailletée, à l'image du bas de la robe. Leslie avait, par sa magie, caché le ventre de Pandore, enceinte de 5 mois, qui ne désirait pas que certains lui posent trop de questions. En réalité elle ne voulait pas qu'on lui demande à tout bout de champ qui en était le père puisque ce-même père et elle ne se parlaient plus et qu'au fond s'il la voyait de la sorte il en viendrait peut-être à oublier qu'elle attendait un enfant. Pandore avait vraiment remercié son amie pour ce geste, qui feraient oublier aux autres ce qui se passait vraiment dans sa vie.

Pandore se fit déposer au nightclub, toujours accompagnée de son fidèle chien Fahrenheit qui ne la quittait plus ses derniers temps, car elle s'était jurée de le garder près d'elle après l'avoir négligé pendant un temps au profit de l'utilisation de ses pouvoirs qui lui permettait également de se diriger comme le lui avait appris Luke. Elle entra dans la boîte où travaillait Alice habituellement et se dirigea vers ce qu'elle savait être le bar. Arrivé là, elle chercha une chaise et sentit que quelqu'un l'aidait à s'assoir. Ne remerciant pas la personne (imaginez c'était un simple Résistant qui avait osé touché son corps ?), le visage fermé et froid, elle demanda au barman de lui servir un jus de pomme. Ce n'était pas parce que Leslie avait masqué son enfant aux yeux de tous qu'il avait réellement disparu, et l'alcool lui était toujours interdit. Pandore aurait pourtant aimé s'y plonger, redoutant une potentielle rencontre avec Matthew, les dernières s'étant déroulées de façon extrêmement violente lorsqu'il avait déboulé chez elle au milieu de la nuit, et la fois suivante lorsqu'il avait appris par quelqu'un d'autre, qu'elle était enceinte... Non vraiment elle espérait que tout irait bien, parce qu'elle avait prévu de se réconcilier avec lui ce soir-là.

©️ Ice

_____________________________

And then, death comes to you.
"Pour qu'on ne puisse abuser du pouvoir, il faut que, par la disposition des choses, le pouvoir arrête le pouvoir." Montesquieu
credit.wildheart


Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas

Invité

MessageSujet: Re: Célébrons la victoire - ft. Les Résistants Lun 26 Fév - 19:26



Célébrons la victoire


Résistance



Je passe et je repasse devant le miroir. J'ai le sentiment d'être une adolescente assistant à son premier bal de promo. Seulement, la soirée n'a pas vraiment un air de festivité lycéenne. Nous fêtons une victoire, notre victoire. La capture d'Ether, un dieu dont je me fiche complétement, j'ai d'autres chat à fouetter en ce moment. La seule chose qui m'impressionne, c'est cette machine qui semble pouvoir anéantir un dieu ... je ne peux m'empêcher de me demander ce qu'il se passe si un demi-dieu subit son pouvoir ... Je secoue la tête, je pense à trop de choses, trop de questions se pressent dans ma tête et j'ai plus envie de les résoudre que de boire un verre ... Mais je suppose qu'un peu de détente ne me ferait pas de mal.

En plus, ça va faire un moment que je n'ai pas vu Dante, après tout, n'est-il pas maintenant mon copain ? Je ne sais pas. J'aime passer du temps avec lui, j'aime chaque secondes mais je suis terrifiée de le perdre lui aussi. Je ne supporterais pas l'idée de perdre un autre amant. Je pousse un long soupir avant d'enfiler ma robe. Ne plus penser à de choses négatives ce soir, je dois m'amuser. Dieu, que ce mot me paraît étrange.

parce que je la trouvais classe:
 


J'arrive à la boite de nuit, plusieurs résistants sont déjà là, et je ne peux m'empêcher de soupirer en voyant l'état de Dante, un homme est déjà là, je lui fait un sourire avant de me concentrer sur mon copain. Je lui retire son verre ainsi que sa cigarette.

"Toi, tu as déjà trop bu pour ce soir, tu aurais pu m'attendre !"


Je lui souris et lui embrasse la joue.

"Tu sais, je ne sais pas si tu vas retenir ce que je vais te dire mais ... J'aimerais bien que dans les prochains jours, on passe du temps ensemble tous les deux."


Je me retourne devant Oliver ... je crois.

"Merci de t'être occupé de lui, mais si tu veux boire un verre, je suis preneuse, il est hors de question que Dante boive autre chose que de l'eau ce soir."


J'en profite pour glisser ma main dans celle du fils d'Héphaistos.

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas


avatar

anim (hadès)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 851
Date d'inscription : 18/03/2016

Feuille de Personnage
Arme(s): 2 épée: Une en fer Stygien, l'autre en métal hybride. Les 2 se transforment en boucles d'oreille (une pour chaque épée). Elles empoisonnent leur cible (quand elles font une coupure, à l'endroit de la blessure les veines commencent à noircirent et vous avez une douleur fulgurante pendant 10 sec, puis pendant une journée les veines restent noires et une plus légère douleur subsiste). Si vous subissez trop de coup de ces épées, les douleurs sont telle que vous pouvez en perdre la raison ou vous évanouir.
Familier(s): Un furet femelle du nom de Bella. Elle n'écoute que sa maîtresse.
Objet(s): Sac à dos résistant. Gourde à eau infinie. Grappin infini. Carte magique. Pierre messagère monté en bague. Pierre de reconnaissance monté en lunettes de soleil noires.

MessageSujet: Re: Célébrons la victoire - ft. Les Résistants Lun 26 Fév - 21:21


Je vis arriver la plupart des résistants, ceux à qui je parle même de temps en temps ne vinrent pas me voir alors j'attendis au bar comme une jeune lycéenne qu'un garçon n'ose pas inviter à danser. L'arrivée de Pandore fut donc plus que bienvenue, et je n'eu même pas à bouger car elle vint directement près de moi sans s'en rendre compte. Je la vis essayer de chercher une chaise et c'est pourquoi je l'aidai à s'asseoir, elle ne répondit rien et s'assit juste en commandant un jus de pomme. Je m'assis à mon tour à coté d'elle sur une des chaises hautes du bar et bu une gorgée de plus avant de dire pour rompre le silence.

Même bien habillés les résistants que je qualifie de 2 ou 3 reste bien des 2 ou 3 si tu veux mon avis.

Pas besoin de parler de sa grossesses ni même de demander si ça allait mieux avec Matt, ou... non ! Juste une preuve que la personne l'ayant aidé c'était moi et une petite phrase montrant qu'au fond rien n'avait changé. Ce petit jeu de noté les mecs en soirée était notre petit truc à Pandy et moi, même si notre dernière vrais sortie datait un peu je voulais lui montrer qu'au fond j'étais toujours là et que j'étais toujours la même. On ne s'était malheureusement pas beaucoup revue depuis qu'elle m'avait annoncé pour le passé commun de Matthew et Megara, alors je devais bien avouer que cela me faisait plaisir de pouvoir la revoir un peu. Je rebus donc un peu de mon vodka-martini avant de le poser sur le bar et de me tourner vers Pandore en lui mettant ma main sur l'une des siennes.

Il va venir, et ça va bien se passer t'en fais pas.

Encore une fois pas besoin d'en dire plus, elle comme moi nous étions compris. Elle savait que je faisais allusion à Matt car elle savait que je savais ce qui n'allait pas. Je remarquai d'ailleurs que son ventre était relativement plat. Et ça en revanche je ne savais comment c'était possible mise à part qu'elle ait perdu l'enfant mais je préférai ne pas y penser car je ne voulais pas lui porter malheurs, il devait y avoir une autre explication. Manipulation de la brume peut être ? Hum...

Par contre tu ne m'en voudra pas si je ne te suis pas mais le jus de pomme ça va j'ai donné durant la grossesse de Kelly, je vais rester un peu sur l'alcool

Je ris un peu en lui tendant son jus de pomme que venait de servir le barman, heureusement qu'elle était là car sans elle j'aurai du parler à mon verre ou chauffer le barman pour ne pas me sentir seule.

Avant qu'IL n'arrive, tu ne voudrais pas que l'on aille se mêler un peu aux autres péons pour danser un peu ?

Si effectivement elle était toujours enceinte - et dans le cas contraire elle serait venue me voir dès qu'elle l'aurait su et surtout elle ne prendrait pas une boisson non-alcoolisée - elle devait peut être vite se fatiguer mais bon si je pouvais la traîner un peu sur la piste de danse histoire qu'elle se défoule quelques minutes avant que Matt ne la rejoigne.


_____________________________



Les Waller:
 
+ de Lilice:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

MessageSujet: Re: Célébrons la victoire - ft. Les Résistants Lun 26 Fév - 22:06

Une jeune femme s'approcha de nous et elle m'adressa un sourire bref. C'était Sora, je ne l'avais pas vu souvent mais j'avais bien collé son nom sur son visage, et pour une fête, elle n'était pas très joyeuse.
Et le jeune homme bourré devait être son copain parce que seules les mères et les petites amies ont ce genre de comportement. Enfin...il fallait qu'elle se détende et cela devenait urgent alors je pris la parole, d'autant plus que je commençai à me sentir de trop.

Lorsqu'elle a retiré le verre de la main de son copain, j'en avais profité pour le prendre à côté du mien. Maintenant qu'elle voulait boire pour lui, je lui tendis.

Alors à la tienne !

Puis mon regard se posa sur le jeune homme avec nous.

Et à toi aussi !

Puis je bus mon verre d'une seule traite et le reposa sur le comptoir du bar. Je pus voir que Sora avait fait de même.

Si je peux me permettre, il y a peu de personnes qui sont arrivées et on dit vraiment tout ce qu'on a sur le coeur lorsqu'on est bourré alors si tu veux parler à ton cher et tendre,
je crois que c'est maintenant

Je voulais que ce soir Sora s'amuse, que tout le monde s'amuse même pas que pour le début de victoire mais aussi au niveau amour, amitié... Et ce n'était pas le début d'une bonne soirée qui commençait pour eux alors je préférai m'éclipser un peu.

Puis en souriant :
Je vais vous laisser tranquille mais quand je reviens j'aimerai qu'un verre m'attende

La seule solution que je voyais était la piste de danse alors... c'est parti !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

MessageSujet: Re: Célébrons la victoire - ft. Les Résistants Lun 26 Fév - 22:53

Fêter la victoire? Cela faisait bien longtemps qu'elle avait eu lieu cette victoire pour Hero, et elle n'avait rien à voir avec les ambitions démesurées de la Résistance. Alors qu'il termine de fumer son joint à l'entrée, un sourire un peu trop idiot collé sur les lèvres, il repense aux derniers jours qui s'étaient déroulés. Il s'était fait un paquet de fric en arnaquant ces abrutis de gangster. Rien que d'y penser, une douce chaleur envahissait son cœur - mais il savait pertinemment que cela n'avait rien à voir avec l'argent volé. Il n'y avait que Ness pour illuminer ainsi ses pensées. Et ça, même se faire passer à tabac par Leslie ne l'effaçait pas.

Le problème c'est que ce soir, ce n'était pas avec son pote qu'il était (Etait-il temps pour lui de dire son copain? Ce mot lui paraissait surréel, abstrait.) mais avec le reste des ploucs de la Résistance, toujours incapable de régler leurs problèmes familiaux autrement que par la violence et le sang. Depuis que Léo était parti, Hero ne s'était jamais senti seul - et pourtant, seul, il l'avait été un paquet de fois. Mais entre les regards glacials que Leslie lui lançait (ou plutôt ne lui lançaient pas, ce qui était pire), Nath qu'il évitait à tout prix afin de ne pas avoir à s'expliquer à nouveau et à peu près tous les autres qui ne le supportaient plus, Hero avait rapidement fait le tour des personnes qui voulaient encore de lui.

Cédant à la tentation, il se ralluma un nouveau joint avant de rentrer dans le nightclub, scrutant la foule à la recherche d'un allié qui le sortirait de sa misérable situation. Il y avait bien Adriane, mais la voir aux côtés de Leslie le fusilla sur place. Zone de danger mortel. Il n'avait pas envie de se faire à nouveau attaquer par des ombres furieuses et la version possédée de son ex-copine. Et il n'avait pas non plus envie d'être quelqu'un de bien et de présenter ses excuses comme le ferait n'importe quel mec pitoyable à sa place. Alors il continua de chercher jusqu'à trouver la personne qui lui fallait pour rendre cette soirée un peu moins minable.

« Oh, Damon! Mon pote (il insista bien sur ce mot) Damon! » Il n'y avait personne de plus exécrable que Damon aux yeux de Hero. Son air arrogant et son vocabulaire compliqué qu'il recrachait à tout bout de champ pour bien montrer la différence entre lui, si élégant, si cultivé, et le bas peuple, à comprendre Hero, le rendait absolument insupportable. Il méritait de crever pour le simple crime de respirer. Mais pas ce soir. Non, ce soir, il accompagnerait Hero. « T'es content, dis? Tu dois être ravi de la situation, hein? Ou comment les gens comme toi disent, hein? Tu es réjoui? Tu... es... ravi? » Il lui cracha son nuage de fumée à la gueule, répandant une ignoble odeur d'herbe autour d'eux, de mauvaise qualité qui plus est. « Les dieux sont cruels avec nous, alors on se rebelle, on en capture un et bim... boum... On lui casse les genoux et les côtes et la gueule! Et qui est le plus cruel, maintenant, dis? » Ses yeux tournent, complètement rouges, et parcourent la salle sans réussir à se poser sur une silhouette ou un visage reconnaissable. Élevant la voix, il s'exclame. « Remarque, est-ce qu'un dieu a une gueule, au fond? Est-ce qu'un dieu a des genoux?! » Et il éclate de rire en s'appuyant sur Damon, l'odeur de la marijuana imprégnant son souffle comme la misère qui lui colle à la peau.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

MessageSujet: Re: Célébrons la victoire - ft. Les Résistants Lun 26 Fév - 23:06

Célébrons la victoire

Feat la Résistance




Installée bien sagement dans un coin, Leslie laissa son regard observer son environnement, commandant un verre de cidre histoire de commencer la soirée tranquillement. Elle fut rejointe par Adriane, ce qui la fit se raidir légèrement avant de se détendre quand elle lui demanda :

Salut, contente d'être ici ?

Elle n'avait pas l'intention d'être désagréable. En fait, depuis leur mission au Brésil et la rupture de Leslie d'avec Hero, ça allait un peu mieux entre elles, et Leslie n'avait pas l'intention de se mettre des gens à dos. Avec un sourire, remettant une mèche de cheveux derrière son oreille, elle répondit doucement :

Contente, je ne sais pas encore, ce n'est que le début de la soirée. Mais... Voir l'extérieur, ça fait du bien. Et toi ?

C'est là que, du coin de l’œil, elle vit Nathanaël s'approcher d'elles avec un double whisky dans la main, pile au moment où son cidre lui fut apporté, et lui adressa un sourire quand, arrivé à leur hauteur, il leur lança :

Salut vous. La situation ne vous paraît pas étrange ?

Étrange ? Non, pas forcément, pour Leslie en tout cas. C'était une vraie première pour elle, de voir la Résistance hors du QG et dans un état festif, mais ce n'était pas étrange. C'était plutôt...

Reposant, je dirais. Mais probablement parce que nous sommes à l'extérieur du QG et que nous faisons la fête. Ça change de l'ambiance sinistre qu'il y a là-bas...

Elle se tourna vers Adriane et lui demanda en souriant :

Au fait, tu veux boire quelque chose ? Comme ça on trinque tranquillement.





Revenir en haut Aller en bas


avatar

modo (arès)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 860
Date d'inscription : 04/04/2016
Age : 22

Feuille de Personnage
Arme(s): Une épée se changeant en barrette et deux dagues toujours à sa ceinture
Familier(s): Un adorable (mais féroce) lionceau de Némée qui s'appelle Simba (quelle imagination !)
Objet(s):

MessageSujet: Re: Célébrons la victoire - ft. Les Résistants Mar 27 Fév - 10:46



Célébrons la victoire [Event]


Si elle avait pu avoir l'air tendue quand je l'avais abordée, Leslie se détendit bien vite. Avec un petit sourire, elle me répondit :

"Contente, je ne sais pas encore, ce n'est que le début de la soirée. Mais... Voir l'extérieur, ça fait du bien. Et toi ?"
"On peut dire ça comme ça oui..."

Même en fin de soirée, je n'étais pas sûre d'être ravie de cette petite escapade. Certes, ça faisait du bien à tout le monde de sortir. Mais 1) je sortais souvent du QG et 2) nous étions à découvert ce qui ne me rassurait pas particulièrement. Personne n'était sur ses gardes et même s'il n'y avait aucune raison de se faire du souci, je ne pouvais pas m'en empêcher. J'étais presque programmée pour la guerre, programmée pour la faire et donc pour m'attendre au pire à chaque instant.

Au même moment, Nathanaël vint me sortir de mes pensées.

"Salut vous. La situation ne vous paraît pas étrange ?"
"Reposant, je dirais. Mais probablement parce que nous sommes à l'extérieur du QG et que nous faisons la fête. Ça change de l'ambiance sinistre qu'il y a là-bas... Au fait, tu veux boire quelque chose ? Comme ça on trinque tranquillement."

Je souris à mon ami qui venait d'arriver. Leslie paraissait encore plus détendue quand il était là. Une raison particulière ? Il n'était pas vraiment temps d'y penser... Tous deux un verre à la main, je supposais que Leslie s'adressait à moi quant au verre. Avec un acquiescement, je fis signe que je prendrais une bière au serveur qui s'en alla et me la rapporta assez vite. Un miracle.

J'adressais un nouveau sourire à mes deux acolytes de ce début de soirée. Je trinquais avec eux.

"Allez ! A cette sortie étrange et reposante. Etrangement reposante", déclarais-je avec un petit rire.

Tout en buvant un peu de ma bière, je regardais aux alentours. Les Résistants étaient presque tous là. Même Hero. J'écarquillais un peu les yeux en voyant à qui il parlait. Damon. Je me serais bien pincée mais ça n'aurait pas été discret. Je fis comme si de rien n'était, priant pour que Leslie ne l'ait pas vu et me re-concentrais sur mes camarades, écoutant leur conversation.

Mais qu'est-ce qu'Hero foutait avec Damon ? Il ne pouvait pas l'encadrer. Ca sentait les gros ennuis et j'étais pratiquement certaine que ça n'allait plaire à personne. Mieux valait désamorcer la situation au plus vite.

"Je vais faire un peu le tour, dire bonjour aux autres, et je reviens, d'accord ?"

Je leur adressais un petit sourire d'excuse, persuadée qu'une demi-bière avalée avec eux suffirait à les contenter, surtout qu'ils devaient avoir assez de choses à se dire sans moi, à ce que je pouvais voir. J'en aurais presque ri si je ne m'attendais pas à ce que la situation dégénère au moindre instant.

Je passais à côté de Pandore et Alice au bar et les saluais rapidement avant de me diriger vers Hero et mon frère. Celui-ci n'avait pas encore moufté. Un exploit à mon avis. Rien qu'en me postant à côté d'eux, je sentis la marijuana. Je serrais un peu les dents.

"Hero, Damon ! Ca va ? Dis-moi Hero, tu ne voudrais pas plutôt aller t'asseoir, histoire de ne pas te casser la gueule par terre ?"

Je lui adressais un petit sourire encourageant, espérant que ça suffirait.


_____________________________

C'est des forces des convictions que dépend la réussite, pas du nombre de partisans. Remus Lupin.♛ by endlesslove.


Spoiler:
 



#Adrial
Revenir en haut Aller en bas


avatar

ERIS

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 582
Date d'inscription : 26/09/2017

Feuille de Personnage
Arme(s): Une épée se transformant en chevalière / un pistolet semi-automatique avec des balles de bronze / un poignard en bronze céleste
Familier(s):
Objet(s):

MessageSujet: Re: Célébrons la victoire - ft. Les Résistants Jeu 1 Mar - 20:20

Matthew marchait entre les Résistants, son verre d’eau à la main. Pas d’alcool ce soir. Néanmoins, il fallait avouer que l’envie de se plonger dans un verre était bien présente. Il ne pouvait qu’être content en voyant tant de Résistants réjouis et cette fête semblait être une réelle bonne idée. Il regarda de loin Dante avec qui Sora semblait plutôt proche. Il était content qu’elle ait trouvé quelqu’un. Oliver était également avec eux. Damon parlait avec Hero, mais Matthew n’y fit pas plus attention, bien qu’il restait surpris. Nathanaël, Leslie et Adriane parlaient ensemble. Bref, tout se déroulait pour le mieux. Et pourtant, Matthew ne put détacher son regard de Pandore et d’Alice. Leslie l’avait mis au courant le ventre plat de la demi-déesse. Avec un soupir, il se dirigea vers les filles.

- Avant qu'IL n'arrive, tu ne voudrais pas que l'on aille se mêler un peu aux autres péons pour danser un peu ? disait Alice.

Matthew ne savait pas vraiment comment réagir. Ni avec Pandore, ni avec Alice. L’ambiance entre eux deux étaient franchement tendus depuis sa nuit avec Megara. Quand à Pandore, et bien… Toujours aussi chaotique. Il avait néanmoins digéré certaines choses. Et il était hors de question qu’il passe à côté de la vie de son enfant. Et qu’il passe à côté de la vie de Pandore. Alors il toussota :

- Je suis arrivé. Je te l’empreinte.

Il attendit que Pandore se lève et il lui mit une main dans le creux de son dos pour la guider à travers la foule d’invités. Ils se mirent dans un petit coin, à l’abri des regards. S’il restait impassible, le simple contact de sa peau sur la sienne lui avait liquéfié les muscles. Finalement, il dit :

- Cette histoire est vraiment ridicule. On s’est expliqué tellement de fois. Et à chaque fois, on arrive au même résultat.

Mais pas le bon résultat. Pas celui que Matthew voudrait. Et il refusait de s’avouer vaincu cette fois. Il se l’était promis le jour de leur confrontation dans son appartement. Et puis, cette fois, il était parfaitement sobre, au moins. Alors, il s’approcha d’elle :

- Alors, on va juste arrêter de s’expliquer.


Tout le monde passait une bonne soirée. Alors lui aussi, il en passerait une. Il se pencha vers elle et l’embrassa sans plus de cérémonie. Ce soir, il avait juste décidé d’arrêter de penser à ce tout ce qui ne marchait pas pour eux. Il se concentrait sur tout ce qui marchait bien.

_____________________________



le monde est un vaste temple dédié à la discorde

I can almost see it. That dream I am dreaming. But there's a voice inside my head saying. "You'll never reach it". Every step I'm taking. Every move I make feels. Lost with no direction. My faith is shaking. But I gotta keep trying. Gotta keep my head held high.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

HEPHAISTOS

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 188
Date d'inscription : 01/10/2017
Age : 17
Localisation : Un garage à Brooklyn

Feuille de Personnage
Arme(s): Une hallebarde en métaux hybride enchanté qui se camoufle en bracelet de force, Lames-cachées et une batte de baseball en bronze céleste se camouflant en gourmette
Familier(s): //
Objet(s): ceinture magique

MessageSujet: Re: Célébrons la victoire - ft. Les Résistants Sam 3 Mar - 10:59

Mais, alors que je râlais, mis-rigolais, dans un état aussi étrange que ridicule. Quelqu’un s’approcha de moi, un joli costume noir sur le dos. Dans son visage et son corps, je reconnaissais les traits propres à tous les fils d’Hépha, il y a avait déjà les mains calleuses, les épaules fortes et surtout, des petites traces de brûlure un peu partout sur le visage. L’autre ne l’avait pas remarqué, mais nous étions demi-frère. Celui-ci déclara :

« Salut ! On parle autour d'un verre ou tu ne tiens plus l'alcool ? »

Content de cette rencontre me faisant évidemment penser à ma famille, mon premier réflexe fut de déclarer :

« Salut mon frère, comment va tu, c’est un véritable plaisir de rencontrer un frérot qui veille lui aussi buter cette sale enflure d’père qu’on a. »


Puis, voyant le regard d’Olivier se teinté de non compréhension, je venais de comprendre que je venais de parler en italien. Je repris donc :

« Désolé, réflexe de parler en italien. »


Je fis une légère pause, puis repris :


« Bien sûr que j’peux encore boire, me prends pas pour un nul. »


Ainsi, je levai la main et déclara :

« Deux verre de gin pour moi et mon frérot là. »


J’étais réellement content de rencontrer un frère, celui-ci était un résistant, un vrai. Pas comme un de ces moutons que je côtoie à la colonie. Mais, je fus sorti de mes pensées par ma commande qui arrivait.
Mais, à peine empoignais-je le verre pour l’engloutir cul-sec, qu’une main inconnue retire mon verre de ma main, je reste béat quelque seconde, ne comprenant ce qui m’arrivait, puis, ce fus ma clope qui quitta ma bouche.  Je tournai les yeux vers la personne qui avait fait ça, puis resta les yeux scotchés sur la personne qui était à côté de moi. Je ne pus m’empêcher de bégayer, mais aucune voix ne sortais, tant la vision de bonheur que me procurais la présence de celle-ci était grande. Sora me dévisagea d’une moue boudeuse et déclara :

"Toi, tu as déjà trop bu pour ce soir, tu aurais pu m'attendre !"


J’étais toujours sous les charmes de celles-ci, la courbe de ces lèvres, de son corps. Le timbre de sa voix. J’étais dingue d’elle, mon cœur se serra en entendant ces reproches. Mais, celle-ci souriais avant de m’embrasser sur la joue. Cet acte d’une innocence si marqué me fis décoller le cœur de la poitrine et le fis battre à une vitesse folle. J’étais toujours subjugué par celle-ci et n’arrivait pas à répondre. Celle-ci continua :

"Tu sais, je ne sais pas si tu vas retenir ce que je vais te dire mais ... J'aimerais bien que dans les prochains jours, on passe du temps ensemble tous les deux."


Comment ne pas retenir ces paroles, chacun de ces mots étaient une drogue pour moi, même avec beaucoup trop d’alcool, j’allais retenir chacun ce ces mots. Et surtout, moi aussi je voulais passer du temps avec elle.

J’étais tellement concentré sur Sora que durant un moment, plus rien n’exista en moi, que la contemplation de celle-ci. Je n’écoutais pas ce que mon frérot disait, puis, le voyant partir, je me rendis compte que je tenais la main de Sora, avec ma main droite, ma vraie main. Puis, sortant de ma contemplation, je déclarai d’une voix légèrement éraillé par le mutisme, l’alcool et la cigarette :

« Moi aussi je veux passer du temps avec toi. Je me sens si vide sans toi. »

Je fis une pause, alors que rougissait un peu, puis repris :

« J’sais pas ce que tu m’as fait, mais tu m’as ensorcelé. »

Puis, me taisant, posa simplement ma tête sur l’épaules de Sora, me contentant de respirer son odeur, sentir son cœur battre dans sa poitrine, se concentrer sur sa poitrine qui se soulève aux nombres de ses respirations. Juste profiter.

_____________________________

Revenir en haut Aller en bas


avatar

modo (thanatos)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 276
Date d'inscription : 08/03/2017

Feuille de Personnage
Arme(s): Katana en fer stygien + Faux en métal hybride (briquet)
Familier(s):
Objet(s): Lunettes passe-muraille

MessageSujet: Re: Célébrons la victoire - ft. Les Résistants Lun 5 Mar - 15:35

Let's Drink


Tout lui paraissait si étrange, si anormal. Il n'avait pas l'habitude de faire la fête, et pourtant... Quelque chose lui disait, il ne savait pas quoi, que tout n'allait pas pour le mieux. Un sentiment si étrange, si imperceptible le prenait... Il ne voulait pas en parler, n'osait plus puisque les autres ne sentaient pas la gêne que lui percevait, et pour rien au monde il n'aurait voulu pourrir l'ambiance.

" - Reposant, je dirais. Mais probablement parce que nous sommes à l'extérieur du QG et que nous faisons la fête. Ça change de l'ambiance sinistre qu'il y a là-bas..."

Nath haussa les épaules. Peut-être que Leslie avait raison, mais lui ce qu'il ressentait, c'était pas quelque chose d'heureux, c'était bien sinistre au contraire, comme disait si bien Leslie. Oui il y avait du sinistre dans cette soirée, mais il ne voyait pas encore quoi. C'était comme si en lui, tout au fond il se disait que c'était bien trop positif et heureux pour que cela perdure. Leslie proposa à Adriane de lever son verre avec eux. Cette dernière porta un toast. Avec une bière c'était aussi chose étrange, mais cela ne dérangeait pas Nathanaël, à vrai dire il trouvait cela atypique, et il faut savoir à quel point il aime les choses atypiques. Adriane et lui c'était cette histoire de la fille qui colle un gars et lui qui la fuit pour ne pas devenir son ami. Comme quoi le hasard faisait bien les choses, elle avait bien fait de s'accrocher à lui, car avec Leslie, elle était à ce jour, sa plus proche amie.

" - Je vais faire un peu le tour, dire bonjour aux autres, et je reviens, d'accord ?"

Nathanaël hocha la tête et la regarda s'éloigner en esquissant un petit sourire, mais lorsqu'il vu qu'elle partait voir Hero et Damon il se figea. Ce sale con, lui qui avait été son pote, qu'est ce qu'il osait encore foutre les pieds ici. Nath détourna le regard pour ne pas serrer le poing et ne pas s'énerver. Mais qu'avait-il donc ce soir ? Il était tendu comme cela ne lui arrivait jamais. Pour essayer de se calmer il plongea ses yeux dans ceux de Leslie, et une vague de réconfort l'enveloppa. Il sourit faiblement.

" - Bon et bien il semblerait que ce soit entre toi et moi une nouvelle fois."

Nathanaël finit son whisky d'une gorgée avant de le poser sur le bar, retourné, en regardant Leslie. Le garçon lui tendit la main pour l'inviter à danser. C'était la politesse dans son pays de faire danser les jeunes filles, et sa mère lui avait toujours appris à être poli. On lui avait toujours dit qu'il était un bon danseur, enfin il en doutait quelque peu lui-même, mais savait se débrouiller pour faire quelques passes de rock, cette danse de couple si répandue chez les privilégiés et qu'il exécrait un peu, mais il savait qu'en général cela faisait plaisir aux filles. Et il voulait divertir Leslie pour ne pas qu'elle regarde de l'autre côté de la salle, où Hero devait être en train de se mettre minable avec Damon, qui n'était même pas son ami, et Adriane, qui les avait lâché probablement pour régler l'affaire. Leslie n'avait pas besoin de voir tout ça.

***

Pandore se détendit lorsqu'elle réalisa que c'était Alice qui se tenait à côté d'elle, et la chose ne la surprit pas : après tout, qui aurait osé... Alice ne perdait pas le nord, déjà en recherche d'une proie ? Pandore esquissa un sourire au dessus de son verre. Depuis qu'elle était amie avec Alice et qu'elles sortaient toutes les deux, elles avaient ce petit jeu où Alice choisissait sur des critères physiques ceux avec qui elles pourraient passer la nuit, en les notant de 1 à 10. Mais la fille de Zeus, si elle avait trouvé cela amusant et divertissant fut un temps, avait désormais des problèmes plus importants, et ne portait pas vraiment d'intérêt à ces hommes. A vrai dire elle écoutait à peine ce que lui disait Alice, et l'odeur de son vodka martini lui donna un haut le coeur. Pourtant la fille d'Hadès se mit à parler de Matthew, comme pour la rassurer, pour lui dire qu'il allait venir et que tout irait bien. Mais qu'en savait-elle ? A chaque fois que cela se passait bien entre eux, il finissait pas y avoir des éclats, des coups de gueule et ils finissaient toujours séparés l'un de l'autre. C'était probablement cela qui tordait les entrailles de la jeune femme, qui ne désirait qu'une chose, s'expliquer une bonne fois pour toute, et lui pardonner, une dernière fois, toutes les horreurs qu'il avait pu lui faire subir. Elle n'eut pas le temps de répondre qu'Alice enchainait déjà, lui parlant de Kelly, du fait qu'elle resterait pour sa part à l'alcool durant la soirée, ce qui ne manqua pas de faire sourire Pandore qui reconnaissait bien là son amie. Alice lui proposa finalement d'aller danser en "l'attendant", offre qu'elle allait décliner lorsqu'une voix l'en empêcha. Enceinte de 5 mois elle n'avait pas réellement envie de se trémousser sur la piste, car si son ventre était plat, elle n'en restait pas moins étrangement exténuée.

" - Je suis arrivé. Je te l’empreinte."

Pandore serra les dents en sentant son coeur battre un peu plus vite qu'il ne l'aurait du au son de la voix de Matthew. Pourquoi fallait-il toujours que son corps n'écoute pas son esprit : le premier s'emballait, le second voulait rester le plus calme possible, et quelque chose lui disait que si les deux finissaient par s'accorder ce n'était probablement pas la raison qui l'emporterait. Elle se leva de son tabouret puis sentit la main de Matthew glisser dans son dos, ce qui lui rappela le premier jour où elle l'avait fait, et la façon dont ils avaient tous les deux dérapé alors qu'elle était encore avec Ethan. Il la guida à travers la foule comme il l'avait déjà fait tant de fois, et la respiration de Pandore était saccadée, car elle se sentait oppressée dans cet espace clôt, avec tous les gens autour d'elle. S'ils ne s'éloignaient pas rapidement elle serait probablement sujette à une crise d'angoisse.

" - Cette histoire est vraiment ridicule. On s’est expliqué tellement de fois. Et à chaque fois, on arrive au même résultat."

Pandore soupira. Qui avait été le plus gamin des deux dans cette histoire ? Elle ne saurait le dire, et pourtant... Ils discutaient non, ils ne s'expliquaient pas ils se faisaient du mal avec des mots, avec des gestes, avec des actes, c'était tout ce qu'ils faisaient lorsqu'ils "s'expliquaient". Elle voulu répliquer, lui dire que le résultat avait beau être le même il fallait peut-être penser à cesser de se voir, ou tout du moins ne le faire que comme les gens divorcés, pour une garde partagée (car elle avait abandonné désormais l'idée de laisser son enfant grandir sans père), mais il ne lui en laissa pas le temps.

" - Alors, on va juste arrêter de s’expliquer."

A peine avait-il dit cela que Pandore sentait ses mains se poser sur sa taille et ses lèvres sur les siennes. Elle retint sa respiration un instant, trop choquée pour comprendre quoi que ce soit. Si elle avait réfléchit à leur confrontation, ce n'était pas comme ça qu'elle en avait perçu le début. Elle pensait qu'ils discuteraient, choisiraient calmement, en adultes, de s'occuper de leur enfant séparément, et peut-être de redevenir amis si le temps le permettait. Ce qu'elle n'avait pas réellement envisagé c'était ce baiser et la vague de bonheur et de désir qu'il avait engendré. Instinctivement ses mains glissèrent autour de son cou, et ce fut comme si tout c'était toujours bien passé. Matthew l'aimait, elle le savait. Il le lui montrait : enfin. Les dernières fois ne lui avaient pas suffit : venir bourré chez elle l'avait meurtrie, et oser lui en vouloir par la suite n'avait pas été de meilleure augure, même s'il lui avait dit l'aimer, ce n'était pas suffisant. Pandore se détacha de Matthew à contre coeur et lui dit, campée sur ses deux jambes, avec cette attitude impériale qu'elle savait si bien faire, mais profondément blessée et incertaine quant à sa décision :

" - Je te donne une dernière chance."

La dernière chance de la reconquérir. Il n'y en aurait pas d'autres. S'il lui faisait encore du mal, elle lui fermerait son coeur à jamais, et n'hésiterait pas à mettre fin à sa relation, définitivement, avec Matthew, de la manière la plus fatale qu'il soit.

©️ Ice

_____________________________

And then, death comes to you.
"Pour qu'on ne puisse abuser du pouvoir, il faut que, par la disposition des choses, le pouvoir arrête le pouvoir." Montesquieu
credit.wildheart


Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas

Invité

MessageSujet: Re: Célébrons la victoire - ft. Les Résistants Lun 5 Mar - 23:20

Célébrons la victoire

Feat la Résistance




Le trio se mit à trinquer, avant qu'Adriane ne lance avec un sourire :

Je vais faire un peu le tour, dire bonjour aux autres, et je reviens, d'accord ?

Leslie hocha la tête et s'écarta légèrement pour la laisser passer, regardant tout autour d'elle avec un air presque blasé, jusqu'à ce que son regard croise celui de Nathanaël. Le rouge lui monta aux joues et elle sourit avec un petit air un peu gêné quand il lui lança :

Bon et bien il semblerait que ce soit entre toi et moi une nouvelle fois.

Coïncidence, je ne crois pas, répliqua la jeune femme en gardant son sourire et observant son ami poser son verre sur le bar avant de l'inviter à danser en lui tendant la main. Leslie, danser ? On aura tout vu en ce monde... Mais elle décida d'accepter, et posa sa main dans celle de son cavalier. Elle plaça toute sa confiance en Nathanaël pour qu'il la guide dans la danse, et elle s'oublia complètement, se laissant enfin vivre pour la première fois depuis longtemps. Sa petite voix était en effet partie ailleurs, ayant décidé de la laisser tranquille, et elle était en bonne compagnie. Que pouvait-elle craindre ?

***

Ils passèrent pas mal de temps à danser avant de faire une pause le temps de s'hydrater avant de repartir de plus belle. Mais alors que Leslie reprenait son souffle, elle décida de jouer un peu avec la musique, histoire de mettre tout le monde sur le même rythme. Se glissant derrière le DJ, elle lui glissa quelques mots à l'oreille avant de revenir près de Nathanaël comme si de rien n'était.

Quand la musique se lança, la magicienne adressa un sourire radieux à son ami, avant de commencer à danser quand le rythme devint plus propice à la danse en rythme. Il fallait bien mettre un peu de joie en ce monde si gris...







La musique que Leslie fait mettre, histoire que tout le monde danse !:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

pnj

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 120
Date d'inscription : 03/04/2016

MessageSujet: Re: Célébrons la victoire - ft. Les Résistants Dim 11 Mar - 18:10

Célébrons la victoire !

La fête semble se dérouler sans problème particulier. Tout le monde mange, tout le monde boit, tout le monde fait la fête, des amitiés impromptues semblent s'être créées... Que demander de plus ?

Mais c'est sans compter le Destin qui décide de s'acharner sur eux, en y allant crescendo. D'abord, la musique laisse place au bruit de la neige sur la télévision alors que celle-ci s'allume, finissant par révéler un Résistant dans un piteux état, attaché à une chaise de façon à ce qu'il lui soit impossible de s'en sortir sans aide extérieure, bâillonné. Une voix modifiée se fait alors entendre :

Résistants. Voici l'un des vôtres. Vous avez fait du mal à nos frères, nos sœurs, nos amis, et ne pensez pas que nous allons rester les bras croisés. Celui-là sera le premier à mourir, d'autres viendront par la suite. D'ailleurs, ça va commencer ce soir.

Et là, un coup de feu étouffé se fait entendre, touchant le Résistant en plein coeur. Commence alors à retentir le tic tac angoissant d'une bombe bien cachée sous le comptoir. D'ici quelques secondes, elle va exploser, et vous ne pourrez rien y faire ou presque, car elle est composée à l'intérieur de billes de plomb connues pour faire beaucoup, beaucoup de dégâts quand elles atteignent une cible...



Consignes :
- Les réponses doivent être courtes, il n'est nul besoin de milliers de mots pour cet event !
- Il n'y a pas d'ordre précis et tous les Résistants sont conviés
- Personne ne peut échapper à la bombe, aussi nous vous faisons confiance pour jouer le jeu.


Revenir en haut Aller en bas


avatar

HEPHAISTOS

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 188
Date d'inscription : 01/10/2017
Age : 17
Localisation : Un garage à Brooklyn

Feuille de Personnage
Arme(s): Une hallebarde en métaux hybride enchanté qui se camoufle en bracelet de force, Lames-cachées et une batte de baseball en bronze céleste se camouflant en gourmette
Familier(s): //
Objet(s): ceinture magique

MessageSujet: Re: Célébrons la victoire - ft. Les Résistants Dim 11 Mar - 19:49

J’étais la tête toujours posé sur l’épaule de Sora, je ne bougeais pas, je profitais de ce moment passé en sa compagnie, j’étais bien et je ne voulais pas bouger d’ici, mais alors que je regardais d’un air distrait la télévision, fouillant avec mes sens à l’intérieur de l’installation électrique, je ressentis quelque chose d’étrange. Mais, j’étais fin ivre et c’était une des premières fois, alors, je mis ça sur le comte de l’alcool. Mais, au fur et à mesure, la musique baissa, puis sur la télé, vis apparaitre un spectacle désagréable, le temps que je réagisse, il était trop tard, quelque mot sonnais dans ma tête :

Bombe, bientôt, explosion, sauver Sora

Mon sentiment d’étrangeté venait de trouver sa source. Un tic-tac désagréable résonna à mes oreilles. Mon premier réflexes fus d’ouvrir mes sens aux maximum, la douleur de cette acte fus comparable à m’enfoncer plusieurs dizaine d’épine en acier chauffer dans la colonne vertébrale, tout le long. Mon cerveau n’allait pas résister bien longtemps à une telle surcharge d’information. La bombe était effectivement juste à côté de nous, sous le bar.

J’attrapai la main de Sora, le projeta en arrière, serrant ma copine aussi fort dans mes bras que je le pouvais. Puis déchainant mon pouvoir, les fils électriques vinrent s’enrouler autour de nous, formant un cocon imparfait, mais l’inconvénient fut l’effet. Je m’effondrai par terre, d’une crise de spasme en vomissant, mon cœur ne pouvait supporter une telle charge, la douleur et les palpitations infernales de mon cœur me firent m’évanouirent alors qu’une formidable explosion déchira la panique.

_____________________________

Revenir en haut Aller en bas

Invité

MessageSujet: Re: Célébrons la victoire - ft. Les Résistants Lun 12 Mar - 13:12

Je venais de partir un peu plus loin de Sora et de mon frère, ce qu'il venait de m'apprendre. Il faudrait qu'on en parle tous les deux mais j'avais décidé de les laisser en tête à tête. C'était mieux pour le moment.

Je me dirigeai vers la piste de danse lorsque la musique s'arrêta, la télévision s'alluma et à peine eu-je le temps de dire ouf qu'un des nôtre était mort. Et là un bruit que je connaissais bien résonna à mes oreilles, le bruit d'une bombe placée sous le comptoir. Je jurai entre mes dents et mon regard croisa celui d'Alice, qui était sur la piste de danse, quand l'explosion me propulsa encore un peu plus loin du bar. Je n'avais pas eu le réflexe de me mettre au sol, j'avais plutôt penser à m'en vouloir de n'avoir rien remarqué lorsque j'étais au comptoir. Ma tête cogna la première.

Il devait avoir des morceaux de verre par terre car je sentis quelque chose me couper je ne sais où avant de m'évanouir.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

ERIS

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 582
Date d'inscription : 26/09/2017

Feuille de Personnage
Arme(s): Une épée se transformant en chevalière / un pistolet semi-automatique avec des balles de bronze / un poignard en bronze céleste
Familier(s):
Objet(s):

MessageSujet: Re: Célébrons la victoire - ft. Les Résistants Lun 12 Mar - 18:08

Quand il sentit ses mains autour de son cou, Matthew ressentit une vague de soulagement et il sut que c’était bon. Que peu importe les obstacles, ils seraient ensembles. Il approfondit le baiser, ivre de désir, mais il n’eut aucun mal à se contrôler cette fois. Parce qu’il savait que ce n’était pas la dernière. Le baiser n’avait pas le gout amer d’un adieu. Il avait le gout d’un début. Mais, il n’était pas stupide. Il faudrait du temps pour tout réparer. Pour panser les blessures qu’ils s’étaient faites. Quand Pandore se décrocha de lui et qu’elle se campa sur ses jambes avec une froideur impériale, il put voir qu’elle restait profondément blessée. Lui aussi l’était.

- Je te donne une dernière chance.

Il la regarda avec un sourire, le cœur battant la chamade. Il n’avait pas l’habitude que ça aille bien. Mais maintenant qu’il y goutait, maintenant qu’il goutait au bonheur, il était certain de ne plus jamais pouvoir s’en passer. Il allait fonder une famille. Avec Pandore et son enfant. Alors, il l’attira doucement contre lui, et lui murmura :

- Je te promets que…

Il s’interrompit quand la musique cessa étrangement. Il releva la tête vers la télévision et il blêmit à la vue du Résistant. Il ne put même pas expliquer la situation à Pandore qu’une voix robotique s’éleva dans la salle.

- Résistants. Voici l'un des vôtres. Vous avez fait du mal à nos frères, nos sœurs, nos amis, et ne pensez pas que nous allons rester les bras croisés. Celui-là sera le premier à mourir, d'autres viendront par la suite. D'ailleurs, ça va commencer ce soir.

Matthew resta parfaitement immobile quand le coup de feu terrassa le Résistant et à travers le silence mortifié de la salle, il entendit perceptiblement les bruits d’un minuteur. Il lui fallut quelques secondes pour reprendre ses esprits. Quelques secondes de trop. Il attrapa Pandore pour la protéger, comme si son simple corps pouvait changer la donne, mais la bombe explosa, mortelle, semant le chaos autour de lui.

*

Il ne savait combien de temps s’était écoulé avant que Matthew ne relève la tête complètement sonné. Il avait mal à chaque parti du corps, et il ne voyait plus rien. Il lui semblait vaguement que du sang coulait de son crâne. Il resta quelques instant assis sur le sol en clignant plusieurs fois les yeux. Ce n’est que quand il vit les corps sur le sol qu’il revint brusquement à la réalité. L’explosion avait dû faire tellement de victimes… Mais, Matthew s’en fichait. A cet instant, la Résistance entière aurait pu être morte à ses pieds qu’il n’en aurait que cure. Parce que Pandore était allongée à quelques mètres de lui, roulé en boule. Un cri rauque s’échappa de ses lèvres et il se précipita vers elle en trébuchant sur les débris. Il se laissa tomber à genoux près d’elle et la supplia de revenir à elle. Il la ramena contre elle, en essayant d’examiner ses blessures à travers sa vue brouillée. Il ne s’était jamais senti aussi mal de sa vie. Il ne repéra rien de grave à part quelques entailles. Alors il la secoua doucement en espérant qu’elle revienne à elle. Et à travers ce chaos, il eut du mal à se souvenir du bonheur qui l’avait saisi quelques minutes plus tôt.

_____________________________



le monde est un vaste temple dédié à la discorde

I can almost see it. That dream I am dreaming. But there's a voice inside my head saying. "You'll never reach it". Every step I'm taking. Every move I make feels. Lost with no direction. My faith is shaking. But I gotta keep trying. Gotta keep my head held high.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

modo (zeus)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 765
Date d'inscription : 18/05/2016

Feuille de Personnage
Arme(s): 4 poignards - 10 shuriken - 1 fouet conducteur d'électricité transformable en ceinture + bouclier qui renvoie les coups qu'il absorbe transformable en bracelet + bâton climatique transformable en canne pour aveugle + semi-automatique en métal hybride et 30 balles
Familier(s): Fahrenheit (berger australien) - East (choucas) - Lucror (pégase)
Objet(s): 2x antidote + pierres messagères en boucle d'oreille + un parchemin anti-magie + un parchemin champ de force + un filtre de vérité

MessageSujet: Re: Célébrons la victoire - ft. Les Résistants Lun 12 Mar - 21:28

Let's Drink


Nathanaël sourit à Leslie quand elle lui annonça que ce n'était pas une coïncidence : après tout, elle était ce qui se rapprochait le plus d'une meilleure amie pour lui, alors forcément il se devait d'être là quand personne ne l'était. Ils dansèrent un bon moment, puis retournèrent au bar se rafraîchir, avant que, toute joyeuse, elle le tire à nouveau sur la piste de danse, lui rechignant quelque peu, et y allant tout de même de bon coeur. La fête battait son plein et laissait même entrevoir chez le fils de Thanatos, une lueur de bonheur. Et pourtant... il y avait toujours cette chose qui le travaillait, qui portait une ombre noire sur le tableau de cette fête : mais quoi ? Il n'allait pas tarder à avoir réponse à ses impressions. Ils étaient de nouveau proche du bar lorsque la télé, qui passait une chaîne complètement au hasard, probablement branchée sur une de ces chaînes de musique pourries, fut piratée. Tous les regards se tournèrent vers la voix qui énonça alors :

" - Résistants. Voici l'un des vôtres. Vous avez fait du mal à nos frères, nos sœurs, nos amis, et ne pensez pas que nous allons rester les bras croisés. Celui-là sera le premier à mourir, d'autres viendront par la suite. D'ailleurs, ça va commencer ce soir.

Nathanaël fixait l'écran, trop perturbé par la voix, il se concentra peu sur l'image. Cette dite voix n'avait pas fini de parler, l'homme n'était pas encore tombé au sol que le fils de Thanatos avait déjà rassemblé en un instant toutes les ombres des meubles de la pièce autour de lui, pour en faire un bouclier enveloppant Leslie. Il n'eut pas le temps de comprendre ce qu'il faisait : son instinct avait parlé de lui-même. Le tic tac de la bombe était inaudible pour lui, et de toute façon, elle avait éclaté bien avant qu'il n'eut pu l'entendre. Pourquoi son pouvoir s'était activé pour protéger Leslie ? Il n'en savait rien. Mais les ombres l'avaient entourée, pour la mettre dans une bulle protectrice. Ca ne tiendrait probablement pas le coup, mais au moins, le bouclier d'ombres absorberait le choc et Leslie supporterait la première vague. Tout ceci, seul son instinct l'avait compris. Parce que lui. Il était déjà au sol.

Tout d'abord il n'y eut rien. Puis elle surgit de nulle part. Elle. La douleur. Vive. Fulgurante. Brûlant son corps tout entier, comme si mille flammes le dévoraient en un instant. Il est dit qu'une forte douleur vous fait perdre connaissance, mais qu'une fois ce seuil de douleur dépassé, si elle est trop forte, trop extrême, alors au lieu de vous faire sombrer dans les méandres heureux de l'inconscience, elle vous maintient au contraire réveillé, et c'est là que commence le vrai cauchemar. Nathanaël était allongé par terre, incapable de bouger, se tordant intérieurement de douleur alors qu'une plainte, un râle sourd, s'échappait de ses lèvres meurtries. Son esprit était trop brouillé pour qu'il puisse réfléchir de façon cohérente, Leslie, la bombe, tout ceci ne lui parlait pas, était trop loin... la seule chose qui le maintenait hors du coma, c'était la brûlure qui voulait lui montrer qu'elle était la plus forte, mais qui l'empêchait de se rendre. Il sentait son corps déchiré, sa peau arrachée, la chaire sanguinolente et calcinée le tiraillait, brûlée à vif par les éclats de bombe qu'il avait pris de plein fouet, mais aussi par l'air qui désormais venait faire hurler la blessure. Sa tête était ailleurs, entre vie et mort, mais son corps lui, il le ressentait tout entier : la peine d'une bouche qu'il pouvait à peine ouvrir pour respirer, la brûlure qui le prenait à chaque fois que ses poumons se soulevaient, l'incendie qui ravageait la moitié de son corps, son oeil qui le faisait souffrir. Chaque parcelle de son corps était au supplice, et rien ne lui répondait.

Et dans tout cela l'odeur, l'odeur de ses cheveux brûlés, de sa chaire incendiée, qui lui emplissait les narines et lui donnait l'envie de vomir, bien qu'il n'en avait pas la force, mais aussi la peur, saisissante et omniprésente : la peur pour lui, pour sa douleur, et pour celle des autres. Cette peur lui collait à la peau en raison de la douleur omniprésente dans tous les gens qui l'entouraient, et Nathanël crut qu'il ne pouvait plus respirer : probablement qu'il était en train de suffoquer. Mais tout cela ne comptait plus, parce qu'il se sentait mourir à petit feu, et que si la flamme de la vie se battait toujours en lui, les ravages faits sur son corps ne le laisseraient plus jamais indifférent. Il luttait pour respirer, pour vivre, car il était hors de question que les terroristes gagnent, que Thanatos gagne. Mais encore une fois, c'était son instinct d'homme qui parlait, car s'il avait été en mesure de réfléchir, il se serait abandonné depuis longtemps, pour éviter cette peine effroyable et impitoyable.

***

Après avoir rompu le baiser, Pandore sentit que tout était parfaitement comme cela aurait toujours dû être : moins de paroles, moins d'engueulades, plus d'amour à l'état pur. Et Matthew l'attira contre elle, alors elle se sentit en sécurité. Il allait lui faire une promesse, qu'elle redouta un instant : jusqu'ici il n'avait jamais su les tenir. Pourtant il fut interrompu par une voix qui quelques instants plus tard, allait glacer le sang de Pandore.

" - Résistants. Voici l'un des vôtres. Vous avez fait du mal à nos frères, nos sœurs, nos amis, et ne pensez pas que nous allons rester les bras croisés. Celui-là sera le premier à mourir, d'autres viendront par la suite. D'ailleurs, ça va commencer ce soir."

C'était la voix d'une femme, métallisée certes, mais la voix d'une femme. Pandore bredouilla un " - Mais que.." se passe-t-il aurait elle voulu rajouter. Le coup de feu entendu à la télé et les cris des premiers résistants l'empêchèrent de continuer sa phrase. Attrapant nerveusement le bras de Matthew, elle s'y accrocha. Etait-ce la panique qui les prenait tous ? Et pourquoi maintenant ? Qu'était ce coup de feu ? Qu'est ce que tout cela signifiait ? Le temps aurait la réponse... L'explosion éclata près du bar, dont Matthew et Pandore s'étaient éloignés. Elle se sentit seulement violemment projetée contre un mur, puis s'écraser sur le sol. Pandore entrouvrit les paupières puis les referma aussitôt. Sa tête lui tournait et la martelait, elle se sentait coupée par endroit, mais elle ressentit surtout une vive douleur au ventre, et avant qu'elle ne pût réfléchir, elle s'évanouit. Matthew la secoua, ou en tout cas son corps inerte, mais elle ne bougeait plus, toujours inconsciente. Quelques écorchures et de multiples blessures superficielles, coupures entre autre, étaient dispersés sur sa peau nu au niveau des bras et des jambes, quelques éclats de verre s'étaient logés à la base de son cou et sur son visage, mais si ces blessures étaient superficielles, elle avait perdu quelque chose de bien plus important. Et le pire, c'était qu'elle ne le savait pas encore.

©️ Ice

_____________________________


    Darkness over the world
    code broadsword.



i.am.so.lonely:
 

Revenir en haut Aller en bas

Invité

MessageSujet: Re: Célébrons la victoire - ft. Les Résistants Lun 12 Mar - 22:37

Célébrons la victoire


   Leslie avait embarqué Nathanaël sur la piste de danse, celui-ci renâclant un peu avant de finalement se laisser un peu plus aller, acceptant d'échanger quelques pas de danse avec la magicienne avant de revenir vers le bar, avec elle, à la fin de la chanson.

Mais alors que Leslie, un peu essoufflée, allait demander une boisson fraîche, la télé qui tournait à ce moment-là fut piratée, et l'image de l'un des leurs, un fils d'Héphaïstos qu'elle avait croisé une paire de fois dans les couloirs de la Résistance, solidement attaché à une chaise et bâillonné, apparut alors. Le cœur de la magicienne se serra, alors qu'elle se remémorait les moments passés enfermée dans une prison de cristal qui l'avait privée de sa magie, et une voix modifiée retentit :

Résistants. Voici l'un des vôtres. Vous avez fait du mal à nos frères, nos sœurs, nos amis, et ne pensez pas que nous allons rester les bras croisés. Celui-là sera le premier à mourir, d'autres viendront par la suite. D'ailleurs, ça va commencer ce soir.

Leslie ne réussit pas à détacher son regard de l'écran, voyant mourir sous ses yeux l'otage, tétanisée par ce qu'elle voyait. Coupée de son environnement. Dans sa bulle. Elle ne se rendit même pas compte de la manœuvre de Nathanaël à côté d'elle et ne revint sur terre que de longues secondes après, quand la bombe cachée sous le comptoir se mit à exploser, créant une déflagration qui la transperça sans la faire fléchir et fit tomber nombre de Résistants autour d'elle.

Quand elle sortit de sa tétanie, son premier réflexe fut de chercher du regard ceux qui respiraient encore. Un en particulier. Nathanaël, allongé sur le sol, la partie supérieure du corps brûlée sur la partie gauche, un râle s'échappant tant bien que mal de ses poumons. Tremblante, Leslie fit un pas, puis un deuxième, avant d'avoir la présence d'esprit de prévenir Cyril. En tant qu'ancien inspecteur, il saurait quoi faire. Elle chercha donc un téléphone de secours, finit par en trouver un qui ait survécu par miracle au souffle de la bombe et laissa un message à Cyril lui indiquant de venir au bar, avant de raccrocher et de s'approcher pour de bon de Nathanaël, se mettant à genoux près de lui.

Le cœur serré, elle avisa les brûlures et fit appel au plus profond de ses entrailles pour chercher sa magie et tenter d'atténuer grandement les souffrances de son ami. Sa petite voix, toujours muette, n'osa pas intervenir plus que ce que demandait Leslie, lui apportant la magie nécessaire pour commencer à soulager Nathanaël.

Si les brûlures s'estompaient doucement, cela ne semblait pas suffisant pour la magicienne, qui puisa encore plus profondément en elle pour accélérer le processus. Elle sentit vaguement au début que quelque chose coulait de son nez, mais elle continua à puiser au plus profond de son être pour continuer son œuvre. La goutte de sang qui coulait de son nez grossit un peu plus avant de s'écraser sur le front encore brûlé de Nathanaël, et la couleur rouge s'imprima définitivement dans la rétine de Leslie, lui faisant pousser un cri avant qu'elle ne sombre dans l'inconscience, épuisée par tant de magie en une seule fois, son sang continuant de couler de son nez. Tant de malheur en une soirée...
   
Revenir en haut Aller en bas


avatar

anim (hadès)

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 851
Date d'inscription : 18/03/2016

Feuille de Personnage
Arme(s): 2 épée: Une en fer Stygien, l'autre en métal hybride. Les 2 se transforment en boucles d'oreille (une pour chaque épée). Elles empoisonnent leur cible (quand elles font une coupure, à l'endroit de la blessure les veines commencent à noircirent et vous avez une douleur fulgurante pendant 10 sec, puis pendant une journée les veines restent noires et une plus légère douleur subsiste). Si vous subissez trop de coup de ces épées, les douleurs sont telle que vous pouvez en perdre la raison ou vous évanouir.
Familier(s): Un furet femelle du nom de Bella. Elle n'écoute que sa maîtresse.
Objet(s): Sac à dos résistant. Gourde à eau infinie. Grappin infini. Carte magique. Pierre messagère monté en bague. Pierre de reconnaissance monté en lunettes de soleil noires.

MessageSujet: Re: Célébrons la victoire - ft. Les Résistants Mar 13 Mar - 16:49



Matthew choisit ce moment pour venir, il prit Pandore avec lui mais je ne lui adressa pas un mot. Je lui en voulais toujours, que cela soit pour moi ou pour Pandore. Mais pour elle j'espérais qu'ils se réconcilient ce soir, et c'est ce qui se fit quand ils s'embrassèrent. Cela suffit à me décrocher un léger sourire, au moins certains pourraient être heureux. Je finis mon verre et rejoins la piste de danse en quête de quelqu'un à qui parler, dansant un peu en m'approchant de certains. Plusieurs s'écartèrent un peu ou m'ignoraient comme ils pouvaient. Pff... déjà à la Colonie c'était comme ça à l'époque, mais je n'avais pas envie de faire de dégât ce soir alors je laissai couler. Je vis ensuite Oliver et allais lui parler quand la musique s'arrêta et que la télé se mis à émettre une image d'un homme assis sur une chaise et qui semblait un peu amoché. Je reconnus l'un de ceux qui travaillaient pour notre système de sécurité, style caméras, capteurs de mouvements etc pour tout autour de la Coline nous servant de QG.

Résistants. Voici l'un des vôtres. Vous avez fait du mal à nos frères, nos sœurs, nos amis, et ne pensez pas que nous allons rester les bras croisés. Celui-là sera le premier à mourir, d'autres viendront par la suite. D'ailleurs, ça va commencer ce soir.

Puis plus rien... rien hormis un son que j'avais déjà entendu, mais que je ne compris que bien trop tard. Mon regard croisa alors celui d'Oliver mais ensuite se fut un énorme bruit qui prit toute mon attention. Je n'avais eu le temps de créer un bouclier d'ombre autour de moi que pour la partie inférieur de mon corps, je n'étais protégée que des pieds jusqu'au cou. Mais il était trop tard car la bombe me projetai violemment en arrière et je tombai au sol. Malgré mon "bouclier" je crains qu'une bille de plombs contenue dans la bombe réussit à m'atteindre, car quand je tournais la tête vers du verre brisée à coté de moi, et mon reflet me montra mon œil gauche en assez mauvaise état pour ne pas dire plus... Se fut la dernière vision que j'eu car après cela je ne pu que sombrer dans l’inconscience.


_____________________________



Les Waller:
 
+ de Lilice:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

MessageSujet: Re: Célébrons la victoire - ft. Les Résistants Mar 13 Mar - 19:16



Célébrons la victoire

Ca va chier pour vous, surtout toi Aspa



Il pose sa tête sur mon épaule et d'un coup, tout le poids du monde s'effondre et s'allège, depuis loin que je me souvienne, ce sentiment de soutien absolu m'a été arraché. Et là, je le retrouve, timidement, une fleur qui éclot après avoir percé la neige épaisse. Oui, j'ai envie de me laisser guider par cette espoir grisant, je veux tomber dans ses bras et tout oublier, redevenir une adolescente de mon âge qui ne rêve que d'amour et dont le principal souci se résume à des broutilles


Mais les rêves cessent un jour, et aujourd'hui n'échappe pas à la règle. Le tir, l'annonce sur la grande télé. Et le tic tac de la bombe à côté de nous, je n'ai pas le temps d'envelopper Dante avec mes pouvoirs ! Mais avant que je puisse tenter le tout pour le tout, il me projette au sol et me couvre de tout son long, un bouclier humain, je m'accroche à lui, le serrant et humant son odeur de tabac à plein poumon avant qu'il nous recouvre de fil pour nous protéger. L'explosion retentit mais nous n'avons rien.

Je retire les fils fumants tant bien que mal, mon petit ami est à bout de souffle, l'énergie qu'il a déployé en aussi petit de temps est monstrueuse. Je lui caresse le visage, je me fiche du reste, seul son visage fatigué compte.

"Ils m'ont déclaré la guerre, ils l'auront."

Car il semblerait que je ne puisse pas supporter de voir Dante blessé. Il semblerait que je l'aime vraiment, cet idiot.

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Célébrons la victoire - ft. Les Résistants

Revenir en haut Aller en bas

Célébrons la victoire - ft. Les Résistants

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Viens voir Victoire (Elle)
» Barack Obama : Une victoire programmée par le Nouvel Ordre Mondial ?
» Victoire de Noailles }~ Prise !
» Victoire
» La garde a vue de Victoire et Djawad { Boher et Samia}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Filiorum ex Deorum :: 
Hors-RPG ~ Partie détente
 :: Les corbeilles :: Archives des RP.
-