Aux portes du conseil, une colombe s'approche. [PV; Aphrodite]
Filiorum ex Deorum
Bonjour et bienvenue sur Filiorum ex Deorum ! Inspiré des romans de Rick Riordan, ainsi que des films, le forum reprend la saga Percy Jackson. Viens vite nous rejoindre, qu'est ce que tu attends ? ♥️



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur Filiorum ex Deorum Invité ♥ !
Les nouveautés du mois de juillet sont par ici ! ♥
La Résistance est réouverte!
Venez participer aux trois events de l'été pour faire avancer l'intrigue! Ici pour la Colonie, pour la Résistance et enfin ici pour les mortels et divinités ! ♥
Les groupes à privilégier sont: les Chasseresses, les Créatures et les Mortels ! ♥

Partagez

Aux portes du conseil, une colombe s'approche. [PV; Aphrodite]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité

avatar

MessageSujet: Aux portes du conseil, une colombe s'approche. [PV; Aphrodite] Aux portes du conseil, une colombe s'approche. [PV; Aphrodite] Icon_minitimeSam 9 Nov - 21:35

Aux portes du conseil, une colombe s'approche.
Rencontre avec la magnifique Aphrodite. #1


Cela fait maintenant des siècles, des millénaires que j’arpente ce couloir menant à un conseil. Je connais chaque angle, chaque couleur, chaque sculpture de ces couloirs. Mes yeux n’ont plus vraiment d’utilité vu que mon cerveau en a retenu la vision. Rien n’a changé depuis tout ce temps, toujours les mêmes histoires, toujours les mêmes problèmes et pourtant j’y participe toujours à l’attente d’un changement. J’ai fini par être stoïque, regardant le mur de marbre blanc en face de moi et attendre la voix de Zeus annonçant la fin de la réunion. J’ai vécu aussi longtemps que lui, qu’eux tous mais malgré tout, le seul moment que j’attends, c’est la nuit. La nuit est mon environnement, la nuit me cache de tout et à ce moment, je suis une ombre sachant tout et n’ayant plus aucune contrainte. Un bruit de pas me sortit de cette pensée répétant le même discours. Comme aux habitudes, je n’étais pas seule dans les couloirs et le bruit des pas de mes congénères me réveillait de mon mutisme. L’un d’eux passa devant moi et me salua avec élégance, je fis de même malgré que cela m’ennuyait. Je souhaitais m’évader, céder mes responsabilités surtout que je n’avais rien à dire, absolument rien à dire. Peut-être que pour une fois, il y aurait une prophétie ce qui donnerait une tournure amusante et changerait un peu du cycle infernal de ces réunions. Pourtant, ils semblent tous aimer cela, s’amuser pour la bonne raison que c’est le seul moment où ils peuvent se balancer des critiques sans qu’il n’y ait une guerre qui commence. La lumière vacilla à mon passage et un souffle chaud caressa ma joue. Je sentis que mon corps se gonflait d’une énergie et je sus que la nouvelle lune avait remplacé le ciel clair. Mais ce soir, il n’y aurait pas ou peu de sorti. Ma mine s’assombrit alors qu’au loin j’entendais les voix de mes frères, le vin coulait dans les verres même en l’absence de Dionysos et la musique des muses. J’eus une énorme hésitation sur le fait d’y aller ou pas. Je sentais déjà les foudres de Zeus mais il serait pourtant facile de faire croire à ma présence. Une simple utilisation de la magie faisant apparaître un double de moi. Puis d’un coup, je me retrouverais dans les méandres des enfers car personne ne pourrait m’y trouver à part Hadès ou même Perséphone.

Je soupirais et mon corps se reposa contre le mur de marbre. Le froid s’infiltra à travers les fins tissus de ma toge blanche. En pensant à l’immortalité, j’en échappai un rire cynique. Mon rire se propagea comme un écho et l’écho revint avec des claquements au sol annonçant une présence en approche. Mes yeux clairs se posèrent sur la forme du corps de cette personne et un sourire se dessina sur mon visage. « Ô Aphrodite, dis-moi que je ne suis pas la seule à être ennuyée de ces conseils ? »


Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: Aux portes du conseil, une colombe s'approche. [PV; Aphrodite] Aux portes du conseil, une colombe s'approche. [PV; Aphrodite] Icon_minitimeDim 10 Nov - 12:34





« Aux portes du conseil, une colombe s'approche. #1»


Encore un énième conseil réunissant chaque dieu, chaque déesse. A chaque nouvelle réunion,  l’impression que le couloir est de plus en plus long se fait sentir. Cela est peut être dû à ces longues enfilés de colonnes, toutes identiques, toutes de la même couleur de marbre blanc ivoire. A chaque fois, je croise les mêmes têtes, salue mes congénères de ces mêmes paroles de bienvenue avec un sourire indéfectible et une pointe de gaieté dans la voie. Une gaieté feinte pour faire bonne figure, conservant ainsi ma réputation de femme joyeuse, amusante apportant une pointe de bonne humeur dans ces inlassables et interminables conseils. Systématiquement, ces réunions me paraissent fades, sans intérêts. Le ronron des voix me met dans un tel état de somnolence que même celles de Zeus ou d’Héra ne me maintiennent réveillée. Pourtant, de temps à autres, je lance une approbation à une bride d’argument lancé par un ami que j’ai miraculeusement entendu au milieu de ce bourdonnement résonnant dans ma tête. Les problèmes concernant la sécurité des humains n’allument pas ma flamme de curiosité. Seule les nouvelles concernant le camp protégeant nos enfants et notamment mes filles, me réveille de cet engouement récurant. Ce soir, y aura-t-il des nouvelles de mes enfants ? Rien qu’en y pensant, la frustration de ne pouvoir prendre de contacts directes avec elles remonte des tréfonds de mon cœur. Si seulement nous étions libres d’aller voir nos enfants et de discuter avec eux de tout et de rien. Au lieu de cela, non, nous sommes obligés de nous cacher la nuit pour les apercevoir et nous assurer de leur santé. Je suis lasse de devoir me cacher. Ce soir, malheureusement, j’allais encore devoir reporter mon expédition secrète, seule échappatoire à cet ennui mortel que me procure la présence fantôme de mon mari. S’il s’occupait un peu plus de moi, s’il me prêtait plus d’attentions, ma vie quotidienne aurait au plus de piment. Sa seule préoccupation est de m’empêcher de sortir pour aller voir ailleurs s’il n’y a rien de plus intéressant vers un autre homme. Si seulement quelqu’un pouvait l’occuper, de distraire de sa constante surveillance, m’échapper vers les bras d’Arès serais pour moi une étincelle de bonheur et de joie dans ce train-train perpétuel.

Plongée dans mes pensées, je dépassai une longue et fine silhouette sans même y prêter attention. C’est alors que cette dernière se tourna vers moi et m’adressa la parole, un grand sourire aux lèvres. « Ô Aphrodite, dis-moi que je ne suis pas la seule à être ennuyée de ces conseils ? » Tirée de force de mes pensées, je finis par m’arrêter et par regarder plus attentivement la personne s’étant adressée à moi aussi humblement. Rares étaient les personnes l’abordant de cette façon. Grande, fine, brune et portant une toge blanche d’une grande qualité. Reconnaissant enfin la jeune femme se tenant devant elle, je lui répondis tout aussi aimablement, lui rendant un superbe sourire. « Ô Hécate, je suis contente de te voir. Si cela peut te rassurer, tu n’es pas la seule à être ennuyée par ces conseils soporifiques. » Repensant à mon rêve de liberté, je soupirai. « Si seulement je pouvais avoir le moyen de m’évaporer dans la nature sans que l’on s’en aperçoive… Mon quotidien serait bien moins fade. » Repensant aux pouvoirs de son interlocutrice, une pensée traversa alors mon esprit.  « Dis-moi. Capable de maîtriser la magie, pourquoi rend toi tu encore à ces réunions sans fins ? Il serait te serais pourtant si facile de te volatiliser tout en faisant croire à chacun ta présence. »



C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E


Dernière édition par Aphrodite le Dim 10 Nov - 18:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: Aux portes du conseil, une colombe s'approche. [PV; Aphrodite] Aux portes du conseil, une colombe s'approche. [PV; Aphrodite] Icon_minitimeDim 10 Nov - 15:35

Aux portes du conseil, une colombe s'approche.
Rencontre avec la magnifique Aphrodite. #2


Je sentis que mon interlocutrice m’observait attentivement. Je retins mon souffle comme si son jugement allait changer quoi que ce soit. Je n’avais pas l’habitude d’aborder ainsi les gens car j’étais une personne solitaire, un peu recluse des autres à cause de ma différence. Malgré que j’aie toujours été acceptée en tant que déesse de l’Olympe, mon sang est autre et mes parents sont des traîtres aux yeux de tous et emprisonner dans le Tartare. Or, j’ai toujours pris des olympiens même si lors du règne des titans, j’avais autant de privilège que maintenant. Mais on s’y habitue à la différence et ces personnes oublient ce point au fil du temps et ça tombe bien cela fait des millénaires. J’eus un mince soupir, non à cause de la femme en ma compagnie, mais de la vie en générale. Ce bruit fut camouflé par la voix douce et agréable de la déesse de l’Amour. C’était comme un chant de milliers d’oiseaux ou comme une caresse d’un tissu tel que la soie. Mes yeux voulurent se fermer pour éveiller davantage le sens de mon ouïe or, cela n’était pas poli et je devais me comporter avec respect. Ses paroles s’inspirèrent en moi. « Ô Hécate, je suis contente de te voir. Si cela peut te rassurer, tu n’es pas la seule à être ennuyée par ces conseils soporifiques. » Elle fit une pause avec un léger soupir. « Si seulement je pouvais avoir le moyen de m’évaporer dans la nature sans que l’on s’en aperçoive… Mon quotidien serait bien moins fade. » Je m’aperçus que son regard avait changé et qu’elle me portait de l’intérêt. « Dis-moi. Capable de maîtriser la magie, pourquoi rend toi tu encore à ces réunions sans fins ? Il serait te serais pourtant si facile de te volatiliser tout en faisant croire à chacun ta présence. ». A ces mots, un rire sortit de ma gorge avant que je me reprenne et la regarde droit dans les yeux. Mes yeux d’un bleu cyan la transpercèrent et sans même un mot, je sus sa motivation. Mais il n’était pas drôle de ne pas jouer à devinette alors je repris mes esprits et fis un simple clin d’œil.

Je mis ma paume à découvert et fis apparaître une image au creux de ma main me montrant dans les rues de New York, puis je refermai ma paume avant de répondre à cette ravissante femme. « Tu as entièrement raison, qu’est-ce que je fous là réellement ? Mais peut-être ne le suis-je pas ?  Peut-être suis-je déjà dans ces rues en train de profiter de cette nouvelle lune pour rendre visite à des personnes bonnes ou mauvaises ? Je fis un pas, puis deux vers Aphrodite et je pris sa main entre les miennes. Qu’attends-tu de moi ? La magie est source de rêve et tout ce que tu peux souhaiter, tu peux l’avoir. Mais toi, qu’est-ce que tu veux réellement ? ». Son contact me procura un bonheur mais aussi le contrôle sur ses sentiments. Je connaissais les capacités de ma congénère et ce bien m’emportait dans la lumière qui était agréable mais réduisait mes capacités.  


Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: Aux portes du conseil, une colombe s'approche. [PV; Aphrodite] Aux portes du conseil, une colombe s'approche. [PV; Aphrodite] Icon_minitimeDim 10 Nov - 18:29





« Aux portes du conseil, une colombe s'approche. #2»


Lorsque je pris la parole, la déesse de la Magie eu l’air de se détendre et d’aspirer mes paroles tel un jeune enfant ayant la soif d’apprendre toujours plus. J’eu même l’impression que ses splendides yeux allaient se fermer pour mieux apprécier les intonations de ma voix, à la fois chantante et doucereuse. Lorsque j’eu exprimé mon envie de partir loin de cette imminente assemblée et lui ai demander pourquoi elle n’usait pas de ses pouvoirs pour échapper à ces éternels conseils qui lui déplaisait tant, la jeune femme ria puis se repris. Apparemment, mes paroles furent pleines de sous-entendus pour elle car son regard hypnotisant se planta dans le mien pendant un court moment puis me fis un clin d’œil. Il est vrai que je m’ennuyais de mon compagnon et que je désirais au plus profond de moi m’enfuir vers d’autres hommes pour faire passer le sentiment de solitude tenu qui habitait en moi.

Hécate me montra sa paume et fit apparaître une copie conforme d’elle dans un paysage tout à faire différent de celui où nous nous trouvions. La ville de New York était reconnaissable malgré la taille réduite de l’illusion matérialisée. Cette démonstration de magie pris fin lorsque la magicienne ferma sa main puis me répondit. « Tu as entièrement raison, qu’est-ce que je fous là réellement ? Mais peut-être ne le suis-je pas ?  Peut-être suis-je déjà dans ces rues en train de profiter de cette nouvelle lune pour rendre visite à des personnes bonnes ou mauvaises ? » Elle s’interrompit puis s’avança vers moi pour me prendre une main dans les siennes. Je sentis qu’un nouveau contact s’établissait entre le plus profond de mon être et elle. Était-ce dû à sa magie ? Je ne saurais le dire mais j’eus l’impression qu’elle lisait en moi comme dans un livre ouvert et qu’elle comprit mon souhait quasi infaisable. Ces dernières paroles confirmèrent mon intuition et fit monter en moi une bouffé d’espoir sans pareil. « Qu’attends-tu de moi ? La magie est source de rêve et tout ce que tu peux souhaiter, tu peux l’avoir. Mais toi, qu’est-ce que tu veux réellement ? » Cette dernière phrase resta en suspens dans le long couloir. Que souhaitais-je vraiment ? C’était une bonne question que je ne m’étais jamais posée. Tromper mon mari qui m’ignore royalement quand je lui fais des avances mais qui m’empêche de sortir pour combler le manque cruel de chaleur et d’amour ? Pouvoir connaître mes filles et leur parler, avoir enfin une relation mère-fille avec elles ? Tant de rêves pourraient se réaliser avec l’aide de cette déesse hors du commun J’avais le choix entre le bonheur d’avoir enfin un peu de chaleur humaine et le bonheur d’avoir pût prendre contact avec mes filles. Le choix m’avait toujours parût évident jusqu’ici. Cependant, une pointe de culpabilité naquit en moi. Je savais que la réponse que j’allais donner n’était pas forcément le bon choix. Pourtant, j’en avais réellement besoin. J’allais pour donner ma réponse quand une pensée surgit en moi et me fît douter. Ce n’était pas dans les habitudes de ses congénères d’offrir leurs services sans rien en retour. Le plus souvent, il fallait rendre la pareille pour avoir une quelconque aide de leur part. Hécate est plutôt mystérieuse et essayer la cernée n’est pas de tout repos. De plus, je ne la connaissais pas vraiment. Je plantai un regard intense dans celui de la femme qui se tenait devant moi. « Je sais ce que je veux réellement mais qu’attend-tu de moi en retour ? Il serait étonnant que tu veuille bien m’aider gratuitement, sans rien en contrepartie. » Je me tenais droite, attentive à ses faits et gestes, guettant le moindre indice pouvant m’indiquer le fond de ses pensées.




C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: Aux portes du conseil, une colombe s'approche. [PV; Aphrodite] Aux portes du conseil, une colombe s'approche. [PV; Aphrodite] Icon_minitimeDim 10 Nov - 19:52

Aux portes du conseil, une colombe s'approche.
Rencontre avec la magnifique Aphrodite. #3


L’angoisse, l’hésitation et l’espoir grandissaient en Aphrodite. Je savourais ses sentiments, je les vivais et je lisais totalement en elle. Mais je la comprenais, je comprenais son besoin d’amour mais aussi son besoin d’être avec ses filles. Malgré que maintenant, il y a un camp pour eux alors qu’avant, ils étaient dans la nature. Une nature qui pouvait être dangereux et où bons nombres en ont perdu la vie. Puis, nous, les spectateurs de ce désastre, sans qu’on puisse dire mot ou même agir. En ces temps anciens, mon nom avait été blasphémé à cause de mes trois progénitures. La magie est dangereuse et peut rendre dangereux n’importe qui. Elles m’avaient rendu aux yeux du peuple grec comme une déesse sombre alors que je donnais tout pour les méritant et j’offrais la victoire aux meilleurs des deux camps. Or, on a commencé à me craindre comme si j’étais Hadès en personne. Je ne leur en veux pas, je m’en veux personnellement d’avoir engendré des monstres. L’une de mes mains se crispa et je retins d’exploser. Vivre des forts sentiments avait des conséquences sur notre manière de nous contrôler et la magie avait une double tranche, une première exauçant votre vœux et une seconde vous revenant en pleine tête. Ma main redevint normale et je sentis que cette colère se calma. Le moment n’était pas à se rappeler des mauvais souvenirs, il fallait avancer et faire de son mieux pour ne pas que cela se reproduise. Je sentis le regard de mon interlocutrice et son souffle où sa voix s’éleva de nouveau. « Je sais ce que je veux réellement mais qu’attends-tu de moi en retour ? Il serait étonnant que tu veuille bien m’aider gratuitement, sans rien en contrepartie. ». Mon sourire s’agrandissait au mot gratuitement. Mais elle se trompait à mon sujet et à mes motivations. Je n’attendais presque rien de sa part juste de l’amusement, du changement. Puis, voir l’espoir illuminer de nouveau cette femme est quelque chose d’unique.

L’une de mes mains caressa sa joue et je lui chuchotai à son oreille. « Tu ne me comprends pas. Je veux simplement de l’amusement et voir en toi renaître l’espoir. Je m’ennuie de ma vie, elle est si terne, si répétitive. J’aimerais parfois être n’importe qui et me dire qu’il existe une fin à tout et à nos âmes. Seulement, nous sommes toujours là, à vivre et à dominer. Pourtant, plus personne ne croit en nous à part nos enfants. Il me manque ce temps où des personnes croyaient en nos pouvoirs et à notre bonté. Il n’existe plus rien à part ces maudits conseils qui n’ont jamais cessé d’exister. Je fis une pause en la regardant droit dans les yeux. Tu as le droit de vivre selon tes goûts, ces règles peuvent toujours être trompées à part celle du cœur. ». Je reculai de quelque pas et je tendis ma main droite. Un bâton magnifique se matérialisa devant moi et l’émeraude illumina la pièce d’une lueur verte. Mais au loin, j’entendis les paroles de Zeus annonçant le début du conseil et une question me traversa : ai-je une échappatoire ? 


Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: Aux portes du conseil, une colombe s'approche. [PV; Aphrodite] Aux portes du conseil, une colombe s'approche. [PV; Aphrodite] Icon_minitimeLun 11 Nov - 13:48





« Aux portes du conseil, une colombe s'approche. #3»


A mes paroles, la magicienne eu l’air de se délecter de mes sentiments confus et bouillonnants. Le doute que j’exprimai à autre voix la fit sourire de plus belle et plus particulièrement au mot gratuitement. Pourquoi ce mot lui paraissait-il aussi risible ? Malgré ce sourire grandissant, je sentis que je m’étais trompée sur son compte. En essayant de décrypter ses intentions, je me souvins soudainement qu’elle aussi avait souffert de l’éloignement de ses enfants. De plus, pour avoir aidé avec l’aide de la magie certains camps plus que d’autres lors de batailles, les humains lui avaient donné la réputation d’apporter la mort à chacune de ses manifestations. La crainte des humains l’avait blessée au plus profond de son être.

Je sentis une main me caresser la joue, ce qui eut pour effet de me sortir de mes réflexions. Elle approcha son visage du mien puis chuchota à mon oreille. « Tu ne me comprends pas. Je veux simplement de l’amusement et voir en toi renaître l’espoir. Je m’ennuie de ma vie, elle est si terne, si répétitive. J’aimerais parfois être n’importe qui et me dire qu’il existe une fin à tout et à nos âmes. Seulement, nous sommes toujours là, à vivre et à dominer. Pourtant, plus personne ne croit en nous à part nos enfants. Il me manque ce temps où des personnes croyaient en nos pouvoirs et à notre bonté. Il n’existe plus rien à part ces maudits conseils qui n’ont jamais cessé d’exister. » Elle marqua une pose en me fixant puis repris. « Tu as le droit de vivre selon tes goûts, ces règles peuvent toujours être trompées à part celle du cœur. ». Elle se recula de quelques pas et fit apparaitre un superbe bâton serti d’une émeraude qui illumina le couloir d’une douce lumière verte. Bizarrement, cette illumination m’apaisa et me rassura. Je n’avais plus rien à craindre. La déesse de la Magie avait clairement exprimé ses intentions. Je n’avais plus de raisons de garder mes souhaits pour moi. Je pouvais les lui confier. Je savais qu’elle m’écouterait et m’aiderais du mieux qu’elle le pourrait. La perspective de sortir enfin de mon ennuie me fit sourire. Soudain, la voix de Zeus retentit dans la salle du conseil, non loin de notre position. Le conseil allait commencer et nous n’avions pas fini de discuter. Hécate se tendit, ce qui trahissait son envie d’échapper à ce conseil. Une idée folle me traversa l’esprit. Mais, serait-ce faisable ? « Tu as raison Hécate. Je dois écouter mon cœur. A force de tout garder pour moi, je vais finir par ne plus vouloir sortir du tout. Mon cœur me dit que je ne veux plus passer une nuit seule sans chaleur humaine. Ma voix se fit plus pressante et plus basse. Il me dit aussi que nous ne voulons pas, toutes deux, participer à ce conseil ce soir. Ne pouvons-nous pas échapper à la réunion pour cette fois ci ? »  Je la regardais pleins d’espoirs. Je savais que le choix était risqué et que s’attirer les foudres de Zeus n’était pas ce qu’il y avait de mieux à faire. Mais rester assise à somnoler sur son siège n’était pas non plus ce qu’il y avait de plus passionnant. S’enfuir vers d’autres contrées était bien plus excitant !



C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: Aux portes du conseil, une colombe s'approche. [PV; Aphrodite] Aux portes du conseil, une colombe s'approche. [PV; Aphrodite] Icon_minitimeMar 12 Nov - 21:40

Aux portes du conseil, une colombe s'approche.
Rencontre avec la magnifique Aphrodite. #4


La voix de Zeus me rendit nerveuse et des tremblements envahissaient ma main tenant le bâton. Je savais ce qui me restait à faire et j’espérais de tout cœur qu’il ne l’apprendra jamais et que dans tous les cas, il me pardonner a. Cet homme m’avait sauvé du destin funèbre, celui de me retrouver au Tartare avec mes frères. Je lui devais tout, ma vie mais aussi les nombreux privilèges dont j’ai pu bénéficier. Or, peu de personne ont eu cette chance dont cette chère Calypso enfermée à vie sur l’île d’Ogygie. J’étais la preuve vivante qu’aucun destin n’était d’avance et que seuls les actes pouvaient inverser la courbe des tendances. Cet honneur de m’asseoir aux sièges du conseil a été un combat et une mission que m’avait donnée autrefois Ouranos. Mon grand-père, un titan aux grandes valeurs et ayant vu ce que prévoyait Chronos, il m’avait dit dans un dernier soupir qu’un homme électrique allait nous sortir des enfers. Je l’ai cru alors que mon monde autour de moi était tyrannisé et avait peur de cette prophétie alors que moi, j’espérais qu’elle se produise. Mais mon absence n’allait rien changer à ce que je suis, une erreur en des millénaires de service était rien. Je ravalais brusquement ma salive avant d’écouter Aphrodite parler. « Tu as raison Hécate. Je dois écouter mon cœur. A force de tout garder pour moi, je vais finir par ne plus vouloir sortir du tout. Mon cœur me dit que je ne veux plus passer une nuit seule sans chaleur humaine. Sa voix se fit plus pressante et plus basse. Il me dit aussi que nous ne voulons pas, toutes deux, participé à ce conseil ce soir. Ne pouvons-nous pas échapper à la réunion pour cette fois ci ? ». Je sentis son regard plein d’espoir à mon égard et je sus que je ne pouvais la décevoir. Je pris dans ma sacoche, une fiole contenant de l’Amboise et je la bus d’un trait. Une lueur dorée m’entoura ce qui montrait la puissance me possédant.

Je m’approchai de nouveau de la déesse de l’Amour et je lui dis en chuchotant. « J’ai un plan. Il est risqué car Zeus connait mes tours de magie mais j’ai confiance. Cette fois-ci, je vais utiliser une autre source de magie, celle qui m’a donné le nom de la Déesse des Ombres. Je respirai un grand coup avant de reprendre. Je vais deux clones, un de toi et un de moi. Mais mon plan ne s’arrête pas. Je vais te faire un cadeau, je connais ta relation avec Arès et je trouve que vous faîte de très bel amant. Pour cela, je vais envoyer une colombe portant à sa patte gauche un papier où il y aura écris : Retrouve-moi à Paris à l’adresse suivant, A. Je fis apparaître une magnifique colombe et je mis en place le message. Dès qu’il l’aura lu, ce message s’embrassera et seul, lui, moi et toi seront au courant de ce rendez-vous. Pendant ce temps, nous irons à la ville lumière, Paris et on s’amusera. Est-ce que cela te plait ? ». Ma tenue changea tout d’un coup ainsi que ma coiffure. Je portais désormais une robe noire de soirée avec des escarpins de la même couleur et mes cheveux tombaient en cascade sur mon épaule gauche. Un sourire s’afficha de nouveaux sur mes lèvres et une excitation palpable me possédait.


Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: Aux portes du conseil, une colombe s'approche. [PV; Aphrodite] Aux portes du conseil, une colombe s'approche. [PV; Aphrodite] Icon_minitimeJeu 14 Nov - 22:11





« Aux portes du conseil, une colombe s'approche. #3»


Mon envie se lisait littéralement sur mon visage. C’est pourquoi Hécate réagit sans hésiter. Elle saisit une fiole contenant un liquide inconnu qu’elle seule connaissait la composition et la bu. D’un coup, elle fut entourée d’une lueur dorée sans pareil. Je su alors que ses pouvoirs étaient bien supérieurs à la normale. Elle s’apprêtait à utiliser une grande quantité de magie. J’étais en admiration devant elle.
Elle s’approcha de moi et me chuchota dans l’oreille. « J’ai un plan. Il est risqué car Zeus connait mes tours de magie mais j’ai confiance. Cette fois-ci, je vais utiliser une autre source de magie, celle qui m’a donné le nom de la Déesse des Ombres. Elle respira un grand bol d’air pour poursuivit. Je vais deux clones, un de toi et un de moi. Mais mon plan ne s’arrête pas. Je vais te faire un cadeau, je connais ta relation avec Arès et je trouve que vous faîte de très bel amant. Pour cela, je vais envoyer une colombe portant à sa patte gauche un papier où il y aura écris : Retrouve-moi à Paris à l’adresse suivante, A. Une superbe colombe apparut soudainement dans sa main et lui remit le message. Dès qu’il l’aura lu, ce message s’embrassera et seul, lui, moi et toi seront au courant de ce rendez-vous. Pendant ce temps, nous irons à la ville lumière, Paris et on s’amusera. Est-ce que cela te plait ? » Sur ces mots, sa tenue changea en une magnifique robe noire agrémentée d’une coiffure qui lui seyait à merveille. Elle sourit et parut surexcitée par la perspective de s’amuser comme une folle. J’eu une impulsion et sautai dans ses bras pour la serrer de toutes mes forces. Mais moi aussi, j’avais des pouvoirs. Je n’avais pas besoin de bâton magique. Il me suffisait juste de penser à ma nouvelle tenue et elle se substitua alors à celle que j’avais. Une magnifique robe bustier rouge pris forme sur ma grande silhouette. Un petit nœud formé de trois rubans au-dessus de la poitrine, du côté gauche. Mes légères ballerines se changèrent en de hauts talons noirs. Une petite pochette apparut dans ma main droite. Ma réponse était claire comme de l’eau de roche. J’étais partie pour la suivre. Je lui rendis son sourire. « Et comment que ça me plait !! Je te suis quand tu veux ! Je ne te remercierais jamais assez ! Je te suis reconnaissante et je ferais tout pour t’aider si tu en avais besoin un jour. Tu peux compter sur moi.» Je reculais et attendis notre départ avec impatience.




C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: Aux portes du conseil, une colombe s'approche. [PV; Aphrodite] Aux portes du conseil, une colombe s'approche. [PV; Aphrodite] Icon_minitimeVen 15 Nov - 21:37

Aux portes du conseil, une colombe s'approche.
Rencontre avec la magnifique Aphrodite. #5


Je ne m’y attendais pas et j’eus le souffle coupé. La magnifique déesse m’avait sauté littéralement dans mes bras et je sentais sa douce peau effleurait la mienne. Je crus tout d’abord à un rêve, mais sa force entourant mon corps me rappela la réalité et mon cœur battit follement. C’était réellement la plus belle de tous, non seulement pour son apparence mais aussi sa douceur et son odeur exquis. Elle me rappelait la tendresse de ma mère quand elle me berçait mais aussi des milliers de roses m’entourant de leur parfum fin et pétillant. Ma main se crispa sur le bâton et je dus utiliser beaucoup de force pour ne pas plonger dans cette illusion fantasque. A ce moment, elle recula et transforma sa tenue pour une nouvelle la rendant irrésistible. On ne pouvait que jalouser Arès de pouvoir toucher et profiter d’une telle perfection. Je l’observais d’un œil attentif et de son enthousiasme grandissant pour mon idée de sortie. Je perçus néanmoins sa pensée par rapport que j’avais besoin de mon bâton pour utiliser pleinement de la magie, mais il me donnait simplement davantage de puissance donc des sorts de meilleures qualités. Un sourire s’installa sur ces doux traits et sa voix résonna de nouveau le long couloir marbré. « Et comment que ça me plait !! Je te suis quand tu veux ! Je ne te remercierais jamais assez ! Je te suis reconnaissante et je ferais tout pour t’aider si tu en avais besoin un jour. Tu peux compter sur moi.». Puis, elle se recula et une impatience se lisait dans son regard.

J’inspirai grandement puis des mots d’une langue sombre et autrefois parlée sortirent de ma bouche. Une forme noire se créa et se dressa devant moi. Petit à petit, elle eut des bras, des jambes, une tête, un buste et une couleur de peau. Puis, elle prit complètement mon apparence et eut la même expression que moi. J’eus un petit rire et la présenta à Aphrodite « Voici mon clone, elle m’écoute au doigt et à l’œil. Mais le mieux, c’est que tu peux la diriger grâce à la pensée. C’est pratique, surtout si l’un de nos congénères nous interroge. Bon, le tien maintenant. ». Je repris le même mode de fonctionnement mais cette fois-ci dans la formule énoncée, il y eut le nom de la Déesse. Une ombre se créa et au bout de deux minutes se fut la réplique parfaite de la Déesse. Je souris satisfaite de mon travail. Je m’avançai de nouveau près d’Aphrodite et pris sa main entre la mienne, je lui chuchotai doucement. « Ne lâche pas ma main, nous serons d’une seconde à l’autre à la ville de nos désirs. ». Des glyphes apparurent en dessous des pieds des deux Déesses, puis d’un coup, elles disparurent de ce couloir, seuls leurs clones se dirigeaient vers le conseil.




PS:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Aux portes du conseil, une colombe s'approche. [PV; Aphrodite] Aux portes du conseil, une colombe s'approche. [PV; Aphrodite] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

Aux portes du conseil, une colombe s'approche. [PV; Aphrodite]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Aux portes du conseil, une colombe s'approche. [PV; Aphrodite]
» Collaboration Monastère et Conseil d'Artois
» La colombe enflammée...
» Besoin de conseil !!!
» Des Profils

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Filiorum ex Deorum :: 
Hors-RPG ~ Partie détente
 :: Les corbeilles :: Archives des RP.
-